Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
114 invités

Utilisateurs connectés

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13568Membres
1303Messages
29Commentaires
2956Lectures
4140821Lectures globales
16000Clics
75Réf. externes
276Réf. internes
36Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Monogame ou polygame


décembre 10, 2010 par GoDieu

Monogame ou polygame?

par
RFB - GoDieu.com

Monogame ou polygame


L'homme est-il naturellement monogame ou polygame?
L'humain est-il par nature monogame ou polygame?
L'homme plutôt polygame ou monogame?
Résultat
Conclusion




L'homme est-il naturellement monogame ou polygame?

On se demande aujourd'hui, si l'homme est naturellement monogame ou polygame, et sans entrer dans les débats moraux, on peut se poser la question: est-ce que la science à quelque chose à nous apprendre sur les moeurs sexuels des humains.

Les scientifiques pensent que notre bagage génétique porterait en lui, l'histoire des moeurs sexuels de 4000 générations d'humains, soit environ 100 000 ans d'histoire. De belle histoires d'amour! (Toutefois bibliquement parlant, l'homme existe que depuis 8000 ans environ.)


L'humain est-il par nature monogame ou polygame?

Quelles étaient les habitudes amoureuses de nos lointains ancêtres, et ce, bien avant les grandes religions et les sociétés organisés? Des chercheurs québécois tentent de le savoir. Leur site de foule, rien de moins que le code génétique des humains d'aujourd'hui.

«Je dirais que la génétique c'est vraiment une science sexy. Je crois que nos résultats là, le montre que l'on peut même toucher à l'histoire des relations sexuelles de notre espèce.»
— Damian Labuda

Damian Labuda n'est pas historien, mais bien généticien au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine. Il examine l'ADN humain pour y retrouver des traces laissées par certains événements de l'histoire de l'humanité.
«J'aime beaucoup lire et fouiller disons dans l'ADN, dans la signature génétique. Ce que je fais c'est naturellement la reconstruction historique de l'histoire génétique des populations humaines.»
— Damian Labuda

Les archives des fresques amoureuses de nos ancêtres seraient donc conservées dans l'ADN de nos contemporains. L'idée des chercheurs a été de le scruter à la recherche de traces génétiques bien particulières. Des traces laissés par chaque histoire d'amour de l'humanité, il y a environ 100 000 ans à aujourd'hui. (Bibliquement environ 8000 ans.)

«On a travaillé avec des populations asiatiques, chinoises et japonaises; des populations africaines, les yorubas qui sont de l'Afrique de l'Ouest; et des populations cocasiennes, donc européennes.»
— Jean-François Lefebvre

Jean-François Lefebvre est bio-informaticien. Pour savoir si l'homme a un penchant polygame, il se sert d'un modèle théorique et informatique qui simulent l'évolution du génome et la manière dont les habitudes humaines l'ont modifié.
«Tout le génome actuel que l'on observe dans les différentes populations qu'on a sous la main, en fait ça, tout ça, s'a été façonné disons par l'histoire, donc par à la fois l'environnement et tous les mécanismes aussi de génétique.»
— Jean-François Lefebvre


L'homme plutôt polygame ou monogame?

En mots de généticien, la question se reformule ainsi: Est-ce que dans l'histoire de l'humanité autant de femmes que d'hommes se sont reproduits?

«La question était, s'il y avait plus de femmes ou s'il y avait plus d'hommes qui ont contribué génétiquement dans les populations d'aujourd'hui?»
— Damian Labuda

Les archives génétiques se retrouvent dans chaque cellules de votre corps sous forme de chromosomes, des grosses pelotes d'ADN, et chacun de ses chromosomes est une mosaïque, un assemblage de millier de portions d'ADN laissées par nos ancêtres. En effet, il y a un brassage génétique à la création de chaque nouvel être. Pour les chercheurs, il s'agit donc de trouver si autant de femmes que d'hommes ont laissé leurs marques dans cette courtepointe génétique. Comment? en retrouvant les traces de ce brassage génétique, les joints de la mosaïque, les points de recombinaisons sur les chromosomes.

«...Et c'est le point de recombinaison, et ça, ce sont l'endroit qu'on cherche, donc combien de recombinaisons? ici il y en a une au cour des générations on peut en avoir beaucoup plus.»
— Damian Labuda

L'homme et la femme participent tout deux au brassage génétique de tous les chromosomes, tous, excepté une seule paire: les chromosomes sexuels qui sont re-brassés seulement par les femmes. Cette paire de chromosomes très particulière détermine le sexe de l'individu. Les femmes portent deux chromosomes "X", et les hommes portent un "X" et "Y". À cause de leur différence, le "X" et "Y" ne se mélange pas. Bref, toutes les recombinaisons ou les cassures des chromosomes sexuels sont causés par les femmes.

«Étant donné que chez le père il n'y a pas une paire de chromosome identique. Il y a le "Y" et le "X". "Y" et "X" ne peuvent pas recombiner. La recombinaison se fait que du côté maternelle.»
— Damian Labuda

L'astuce des chercheurs est donc de compter les recombinaisons sur les chromosomes non-sexuel. Ce nombre sert de point de comparaison. Plus il y a de recombinaisons sur les chromosomes sexuels, plus il y a de femmes par homme qui ont contribué au matériel génétique, et plus il y aurait eu polygamie.

«Dans une population polygame, ce que l'on observe au niveau génétique, c'est que le taux de recombinaison qui a lieu dans les chromosomes sexuels "X", est plus élevé que le taux de recombinaison que l'on observe dans les chromosomes non-sexuels, aussi appelés autosomes.»
— Jean-François Lefebvre


Résultat

Les chercheurs dénombrent une moyenne de:

— 1 homme pour 1,4 femmes en Afrique,
— 1 homme pour 1,3 femmes en Europe, et
— 1 homme pour 1,1 femmes en Asie.

L'humeur a donc été principalement monogame avec une légère tendance à la polygamie. Même si dans leurs calculs purement statistiques, les chercheurs ont fait fi des livres d'histoires et des ossements déterrés, leurs résultats confirment ceux des anthropologues.

«C'est vrai que c'est très satisfaisant de voir que notre méthode à permis de trouver des résultats qui concordent avec l'anthropologiste. C'est toujours très excitant de voir que deux domaines de recherche différents peuvent arriver à des conclusions similaires, peuvent devenir complémentaire.»
— Jean-François Lefebvre

«Or, Binh An, résumons nous, avec une proportion de 1,2 à 1,4 femmes par homme, l'humain est donc monogame avec quelques écarts de conduites. Est-ce que l'on sait si ça toujours été cette proportion là au cour des 100 000 dernières années?» (Selon la Bible, l'homme existe que depuis 8000 ans environ.)
— Pierre Chastenay

Les généticiens ne peuvent pas le savoir parce que ce qu'ils observent c'est vraiment le résultat de 100 000 ans, 70 000 ans de brassage génétique. Ils pensent que suite à l'arrivé de l'agriculture, de la sédentarisation, l'homme aurait eu plus de temps à passer au village et aurait eu du temps à tuer. Il aurait inventé le fleurte!

«Est-ce que l'on a évalué d'autres facteurs, je pense aux veuvages, aux guerres, à des situations qui font que les hommes se trouvent entourés d'un plus grand nombre de femmes?»
— Pierre Chastenay

Oui, c'est des facteurs qui sont évalués en ce moment par des modèles statistiques, théoriques, etc., mais il y a d'autres recherches qui ont attiré mon attention: c'est des recherches sur la taille des testicules de certaines espèces (animales), et ça serait liée aux habitudes sexuelles. Plus les mâles d'une espèce auraient des grosses testicules par rapport à sa taille, plus l'espèce serait polygame, et l'homme aurait plutôt des petites testicules comparés à sa taille, et donc ce serait probablement un être monogame avec quelques tendances polygame.

«Sauf que de dire: Chérie, je m'excuse pour mon infidélité à cause de mes gênes, ça risque de ne pas avoir beaucoup de succès!»
— Pierre Chastenay

Je ne pense pas Pierre!

Selon certains chercheurs et leurs nouvelles études, l'homme serait monogame avec quelques tendances polygame.
— Binh An Vu Van


Une transcription de l'émission télévisée à Télé-Québec:

Le code Chastenay
Émission 58 (Voir l'émission)
Animateur de l'émission: Pierre Chastenay
Journalistes / reporters: Binh An Vu Van
Production: Productions Pixcom
Diffusion: Mardi 7 septembre 2010 - 19 h


Conclusion

Voilà! Selon ces scientifiques et chercheurs, les hommes et les femmes seraient avant tout monogames mais toutefois avec une inclinaison à la polygamie. «Veillez et priez, de peur que vous ne tombiez dans la tentation; car l'esprit est voulant, mais la chair est faible.» (Matthieu 26:41; Marc 14:38), la Parole de Dieu nous fait-elle la mise en garde au moins à deux reprises de manière à ce que nous évitions ce piège charnel entre autre? Il faut cependant admettre que c'est surtout la polygynie (plusieurs épouses) qui est pratiquée contrairement à la polyandrie (plusieurs époux) où on la retrouve beaucoup plus rarement. La gent féminine semble donc être considérablement moins enclin à s'accoupler à plus d'un époux (ou concubin, partenaire) à la fois que la masculine à se vautrer impitoyablement à de multiples épouses (ou concubines, partenaires). «Or, ceux qui sont par la chair, ne peuvent plaire à Dieu.» (Romains 8:8)

La polygamie est une coutume plus répandue chez les musulmans d'Afrique et d'Europe, et est normalement liée au prestige de l'homme qui en fait la pratique, et à sa richesse car il lui faut pourvoir à la sécurité matérielle de toutes ses femmes et les rejetons qui en naîtront. Souvenez-vous mesdames que les concubines étaient, sous l'Ancienne Alliance, des femmes de second rang, quelquefois des esclaves ou même des prisonnières de guerre, devenant tous en quelque sorte une propriété privée sous la puissance de l'homme.

Le grand législateur découragea la polygamie (Lévitique 18:18; Deutéronome 17:17). Les Écritures Saintes donnent des exemples des maux inhérents à la polygamie, des rivalités misérables engendrées des quelques épouses d'Abraham, de Jacob, d'Elkana (Genèse 16:6; Genèse 30; 1 Samuel 1:6); tandis qu'elle souligne la beauté des familles heureuses (Psaumes 128:3; Proverbes 5:18; 31:10-29; Ecclésiaste 9:9). Le Nouveau Testament en entier est formellement contre la polygamie. La Parole de Dieu supporte la monogamie depuis le commencement où nous voyons Adam avec une seule femme (formant une seule chair), et à la fin nous voyons l'Époux (Christ) avec une seule Épouse (formant un seul Esprit). L'institution du mariage a été donnée comme image de l'union spirituelle du Christ avec l'Église des élus.

Vivre en concubinage outrage Dieu et constitue une désobéissance à l'ordre du Dieu créateur. La polygamie est opposée à la monogamie tout autant que le polythéisme païen est opposé au monothéisme chrétien. «Or, si quelqu'un n'a point l'Esprit de Christ, celui-là n'est point à Lui.» (Romains 8:9)

Pour amples connaissances sur l'enseignement biblique au sujet du mariage, consultez le pertinent document suivant: «Le mariage, c'est quoi?»


La gloire soit à Christ seul aux siècles des siècles.


_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés