Confession de Foi de "Kustodia le scribe"

Le contenu de notre foi se fonde exclusivement sur la révélation de Dieu attestée dans l'Écriture Sainte et qui a trouvé en Jésus Christ son expression indépassable en ce sens que Dieu s'est fait homme. En Jésus Christ, Dieu nous rencontre lui-même. Par sa mort en croix et sa résurrection Jésus a brisé l'entrave de la culpabilité et du péché, cassé l'aiguillon de la puissance de la mort et créé, sur la base de sa grâce et de son pardon, la réalité d'un nouveau commencement, d'une nouvelle vie pour ceux qu'il a choisit d'avance pour participer à sa gloire éternelle.

Nous ne pouvons pas nous donner par nous-mêmes le contenu de notre foi, mais nous le trouvons dans l'Écriture Sainte de l'Ancien et du Nouveau Testament. C'est pourquoi l'Écriture Sainte sert aux élus de norme, de correctif et de nourriture. Nous croyons qu'elle est totalement inspirée par l'Esprit de Dieu et qu'il agit par elle. Cette inspiration nous indique que l'Écriture est vivante, qu'elle respire de l'Esprit de Dieu qui l'imprêgne. En nous orientant sur le Dieu vivant, que ce soit individuellement ou en tant que mouvement ou groupe de maison, nous recourons donc toujours à nouveau à l'Écriture Sainte pour trouver à partir d'elle l'orientation en matière de foi et de vie.

Nous reconnaissons les grandes affirmations de l'enseignement chrétien des grands Réformateurs comme Martin Luther, Jean Calvin et plusieurs autres qui unit les chrétiens dans les principes de la Réforme Marginale des derniers temps. De par la mission spécifique de notre mouvement, il n'y a place au sein du Souverainisme Séparatiste pour les différentes conceptions chrétiennes qui s'opposent aux doctrines de la grâce du Calvinisme (T.U.L.I.P.), particulièrement ceux qui proclament le faux évangile du libre-choix de l'Arminianisme qui se retrouve à profusion dans les dénominations modernes et dans le mouvement dit évangélique.

Les huit points suivant précisent davantage la foi du mouvement de la Réforme des Derniers Temps :

  1. La souveraineté de Jésus-Christ, notre Dieu, qui est en même temps la personne unique du Père, du Fils et du Saint-Esprit, dans la création, le salut, la sanctification et le jugement final.

  2. L'inspiration divine et perpétuelle des Saintes Écritures dans les Autographes, leurs copies, traductions et versions fidèles; leur préservation providentielle dans le Texte Massorètique Hébreu et le Texte Reçu Grec, leur authenticité et leur suprême autorité sur toutes les questions de vie et de foi.

  3. L'état de dépravation totalle, la perdition et la culpabilité de l'homme déchu, qui entraîne la colère et la condamnation de Dieu sur les réprouvés, désignés de toute éternité aux peines du châtiment éternel dans le lac de feu.

  4. Le sacrifice expiatoire et substitutif de Jésus-Christ, unique fondement, pleinement suffisant, pour la rédemption particulière de ses élus: ce sacrifice parfait, non renouvelable, nous libère du péché, de ses conséquences et du jugement à venir.

  5. La justification du pécheur par la seule grâce de Dieu, reçue par la foi au sang de Christ, crucifié et ressuscité des morts.

  6. L'œuvre efficace du Saint-Esprit qui appelle irrésistiblement tous les élus prédestinés au salut avant la fondation du monde, à la conversion (en vue de la gloire à venir lors de leur retour dans l'assemblée des Elohims) par la régénération (nouvelle naissance) issue de l'élection divine qu'il occasionne en eux, il vient habiter dans le coeur des élus pour leur donner la foi et la sanctification, sans laquelle personne ne verra Dieu.

  7. Le sacerdoce de tous les croyants, hommes, femmes, enfants, qui forment l'Église spirituelle et marginale, le corps dont Christ est la tête; cette Église se rencontre dans les foyers chrétiens pour partager le pain de vie et répandre l'odeur de Christ. Elle a pour devise la Vérité, la Liberté, la Charité et proclame l'Évangile de la Souveraineté de Dieu, de la Royauté de Christ, dans le monde entier.

  8. L'attente du retour personnel et visible du Seigneur Jésus-Christ qui surgira avec puissance et gloire du coeur de ses élus, les transformant à son image, les unissant en un seul Corps glorieux pour participer au Festin des Noces de l'Agneau dans son royaume éternel.

Voir : Profession de foi d'un hérétique

Source : Kustodia le scribe