Les absurdités de Michelle d'Astier

Ce document paru premièrement sous la rubrique : LES EXORCISTES ÉVANGÉLIQUES
par Lillungallad publié dans : La Tribune
Source : Au Chat Ronronnant : Le Petit Monde Ubuesque de Lillungallad
(Page en cache Google du 29 oct 2008 04:52:56 GMT, ce blogue étant désormais fermé.)


Michelle d'Astier, prêtresse


Les exorcistes évangéliques

Vous vous direz probablement que cet article est l'oeuvre d'un fou, de part l'étrange contenu qu'est le sien, mais vous auriez tord. Non pas que l'auteur se trouve particulièrement sain d'esprit, mais parce que le contenu de cet article est en vérité l'exposé de certaines croyances et pratiques de plus en plus populaires auprès des âmes perdues de nôtre temps.

Entendons nous sur le sujet, les exorcistes évangéliques n'ont rien de très commun avec les exorcistes des autres confessions, ceux là s'appuient sur une lecture littérale de la Bible et voient dans les quelques démons chassés par Jésus une exhortation à faire de même.

Les prêtres exorcistes catholiques croient aux démons mais lorsqu'ils rencontrent des gens se disant possédés ils cherchent d'abord à parler avec la personne pour trouver la cause de son mal être.

Les confessions protestantes historiques auront tendance à rationaliser et à trouver des causes psychologiques.

Les évangéliques types Assemblées de Dieu seront très prudents : certes ils croient en la possession et en la délivrance mais une fois que la personne est convertie elle est sauvée et protégée de tout cela.

Les exorcistes évangéliques dont je vais parler ici sont d'un autre bord, un bord venu d'Afrique, un bord qui s'étend, un bord dangereux.


Quelques banalités sur le sujet

La figure emblématique de ce mouvement en France est Michelle d'Astier de la Vigerie, ancienne journaliste, publicitaire, chef d'entreprise et attachée ministérielle au cabinet d'Édith Cresson, elle s'est un jour convertie au sein d'un groupe évangélique et s'attache à écrire pour gagner des âmes à son dieu.

Pour ces gens, tout le monde peut être possédé, comme ça, malgré lui, même les convertis qui ne suivent pas parfaitement le code chrétien, pour se justifier de ces croyances ils s'appuient aisément sur Paul qui dans les Actes des Apôtres 20:29-30 dit : « Je sais que parmi vous, après mon départ, s'introduiront des loups redoutables qui n'épargneront pas le troupeau, et que du milieu de vous se lèveront des hommes qui prononceront des paroles perverses, pour entraîner les disciples après eux » (Sorti du contexte on fait dire ce que l'on veut à n'importe quel verset.) Ils prétendent de même qu'il y aura dans les Églises des ministres de Satan déguisés en anges de lumière, bref...

Pour ces gens, en plus de la populace païenne, les chrétiens aussi peuvent être pris par le démon, dans une interview pour le site Vox Deï, Michelle d'Astier dira qu'elle doit faire de plus en plus de séminaires de formation à la délivrance tant les besoins sont énormes. Dans ces séminaires, on y verrait des gens voltigeant avec des gestes violents, se transformer en tigres, ramper comme des serpents, se mettre à hurler comme des loups... etc... Plus les esprits sont méchants et destructeurs plus ils sortent avec de grands cris. Pour elle Dieu n'a pas changé et veut toujours délivrer et guérir.

Ils sont investis de la mission de libérer les captifs afin qu'ils puissent servir Dieu sans crainte. Elle prétend avoir délivrer des dizaines de pasteurs, grâce au Saint Esprit, au nom de Jésus. Pour elle il ne faut pas délivrer les inconvertis ou de ceux convertis à un faux jésus (catholiques, protestants historiques...), mais seuls les « vrais convertis » (notion très abstraite me direz-vous !). De plus, même si ces gens reconnaissent les exorcistes des autres religions, ils diront qu'un imam exorcisera, certes, mais qu'en retirant un démon il en fera entrer dix autres.

Toujours dans cette interview, Michelle d'Astier expliquera qu'il existe toute sorte de démons, des esprits animaux, des esprits de morts, le grand démon boulimie, l'archi-démon homosexualité, etc...

Il va de sois que l'humanisme, la psychologie, les sciences humaines, le communisme, le scientisme, l'évolutionnisme (Darwin), les arts martiaux, et autres « hauteurs qui s'élèvent contre la connaissance de Dieu », sont toutes orchestrées par les forces du mal, le prince de ce monde, satan, lucifer, belzi, etc... et divergent fondamentalement des Écritures.

L'auteur a conscience de la bizarrerie et de la complexité de son article pour qui n'est pas familier de la Bible et d'études religieuses, car tout cela trouve ses « justifications » dans la Bible lu littéralement, et dans une interprétation des plus obscurantiste de celle-ci. Vous exposer le cas des exorcistes évangéliques n'est pas une mince affaire pour moi et j'ai longtemps eu un gros blocage quant à savoir comment faire. Vous aurez sûrement eu vent des dérives de ces groupes en Afrique, certains articles des News du site mentionnant ces enfants torturés par ces religieux fanatiques, convertis et ayant assimilés certains aspects de leurs anciennes traditions aux aspects chrétiens, notamment pour ce qui concerne la notion de « mal ». Les africains ont une foi souvent très pure, enfantine, leurs cultes ont l'apparence de la dévotion, de l'émotion, de la joie d'être avec Dieu, et cela a beaucoup plu aux occidentaux blasés qui les ont rencontrés. Ainsi petit à petit cette façon de concevoir la religion s'est exportée, par les migrations ou autre échanges. Jusque là rien de spectaculaire, cela a donné de nombreuses Églises évangéliques, pentecôtistes chez nous.

Cependant, avec ces implantations, les dérives évangéliques telles que l'Église « Combat Spirituel » sont aussi arrivées, ont prêché leur croyance aux démons qu'il fallait faire sortir des corps, et peu à peu, grâce à la façade de gaieté et de piété ces idées se sont progressivement infiltrées chez beaucoup d'occidentaux, même les plus cultivés, chez ces gens en mal d'identité et de spiritualité.

Maintenant donc, nous avons même au sein de communautés protestantes traditionnelles (traditionnellement très rationalistes et c'est encore le cas de la plupart je vous rassure) des chasseurs de démons, suivant l'exemple de Michelle d'Astier de la Vigerie.

J'ai déjà expliqué plus haut que tout le monde pouvait être sujet à la possession selon eux, car voyez-vous, rien n'est de nôtre faute, mis à part le fait de ne pas être chrétien fondamentaliste extrémiste, si nous avons un quelconque problème c'est que nous avons un démon.

Pour vous exposer plus clairement la croyance et la pratique qui en résulte je vais maintenant m'attacher à un groupe d'humains : les enfants, non pas qu'ils m'importent plus que les autres tranches d'âge, mais parce qu'ils sont incroyablement représentatif et que leur exemple m'a paru le plus clair.

Ce qui suit a trouvé sa source sur le blog de Michelle d'Astier, dans un article concernant la délivrance des enfants, rien n'est de mon invention ni d'une intention partiale contre eux.


Les exorcistes évangéliques, l'exemple des enfants.

Ainsi donc les enfants aussi peuvent être possédés. Une jeune mère très pieuse racontera l'histoire de ce bébé avec un drôle de regard, souffrant de problèmes psychomoteurs avec ses mains, souvent en érection = pour sûr il avait un démon, d'autant plus que le dit bébé poussait parfois des cris de bêtes sauvages, des cris de panique, et qu'il tentait apparemment de se masturber. Mais rassurez-vous tout s'explique, il avait un héritage vaudou venant de chez sa mère.

Ceci nous amène à un premier point :


Comment un enfant peut-il être possédé ?

L'enfant est très sensible au monde spirituel, il peut être possédé dès sa conception s'il y a eu avant lui avortement, fausse couche, mort né, tout cela peut laisser une porte ouverte à des esprits de mort, de suicide, de dépression... et au cas où il y aurait eu viol à des esprits de colère, de rébellion, de meurtre, de guerre, de prostitution, de perversions sexuelles...

Mis à part ça l'enfant pourra être possédé par héritage spirituel, à cause des péchés des ancêtres qui entraînent des malédictions non levées s'il n'y a pas eu repentance. De même les relations hors mariage, le gothisme, les activités ésotériques, tout cela fait venir les démons sur l'enfant.

Il pourra être possédé :

  • Par ses propres péchés tels que le mensonge, la désobéissance, la convoitise...

  • Par la prise de produits toxiques au cours de la grossesse (alcool, tabac, médicaments...).

  • Par ce que les yeux ou les oreilles entendent (télévision, radio, livres, publicités... Toutes choses artistiques diverses n'existant que pour perdre, parmi cela compte le Livre de la Jungle qui serait la porte ouverte aux esprits animaux...).

  • Par une éducation incohérente qui donne des esprits de doute, de peur, de confusion, de panique, de manipulation, de rébellion, de surdité, de mutisme...

  • À cause de l'école et même dès la crèche, lieux d'apprentissages démoniaques, de pratiques occultes (yoga, Harry Potter, Halloween, etc...)

  • Par des paroles de malédictions prononcées par les parents, les instituteurs...Le nom du bébé n'est pas sans conséquences, car lorsque l'on prononce le prénom du bébé l'on donne une bénédiction ou une malédiction à l'enfant.

Nous en viendrons au second point :


Quels sont les points atteints par la possession ?

  • L'intellect, par le blocage des apprentissages.

  • Le physique, par les malformations.

  • Le plan émotionnel, par la colère, les phobies, les peurs...

  • Le comportement, un petit garçon se prenant pour une petite fille ou ayant des attirances pour certains jeux féminins, ou l'inverse.


Comment reconnaîtra-t'on qu'un enfant est « squatté » ?
(Pas par un clodo hein, quoique les démons sont peut-être des clodos spirituels, on peut se demander...)

Donc selon eux si la perfection se voit à l'œil nu, il en est de même pour le diable : l'enfant sera en effet sujet aux problèmes scolaires, à l'incapacité à obéir, au mensonge, vol, idiotie, à l'autisme, au fait d'être une tête à claques, aux cauchemars, à l'anxiété, à tout ce qui est contre le paix, la grossièreté, l'anorexie, à l'imitation d'animaux, l'entêtement, le rejet, la tristesse, le regard éteint, la passivité, aux maladies chroniques, à l'homosexualité, sera peut-être efféminé, sujet aux TIC et TOC, à la sussions exagérée et tardive du pouce, à avoir un ami imaginaire, à être dépendant de la télévision, d'un animal, d'un objet...), se cognera peut-être la tête contre les murs ou le sol, souffrira de vomissements, de saute d'humeur, aura des gestes impurs, sera probablement timide, convoitera, boudera, détruira, sera peut-être épileptique, sujet aux troubles : langage, vue, ouïe...


Pourquoi faudra t'il le délivrer rapidement ?

  • Afin de dégager la voie en vue du Salut.

  • Par amour pour Jésus et par obéissance

  • Par amour pour l'enfant

Les premiers fruits visibles seront simplement le reflet de Jésus dans la vie de l'enfant délivré.

J'entends déjà mes lecteurs dire, mais tout ceci, ce ne sont que des choses d'enfants et quelques problèmes psychologiques !

Et bien nos exorcistes avaient prévu la question et répondront ainsi :

La psychologie est l'une des formes apostates des plus pernicieuses, elle renforce le « moi » alors que la Bible dit de la crucifier. Faire consulter son enfant par un psychologue c'est le mettre en danger spirituel.


Quels sont les éléments importants pour la délivrance ?

  • Demander la capacité, les dons à dieu.

  • L'enfant doit avoir des parents convertis et sains.

  • L'enfant doit apprendre à pardonner.

  • Il faut l'amener à la repentance.

  • Se séparer de tout objet qui ouvre au démons : peluches, monstres, livres, K7 vidéos, médailles religieuses, statues, icônes, posters, CDs, jeux...

  • Proposer une éducation saine, cohérente et ferme.

  • L'amour


Qui pourra pratiquer la délivrance ?

  • L'instituteur, la nourrice, le médecin, l'éducateur, le tuteur, le responsable spirituel n'importe qui de convertis et de pur.

  • Les parents si ceux-ci sont chrétiens.


Comment s'y prendre ?

Par la « prière de combat », le Saint-Esprit ordonnera au démon de partir. Il faudra prendre l'enfant dans ses bras, lui parler sans crier, etc...

À quoi reconnaîtra t'on que la délivrance a lieu ?

Par les vomissements de l'enfant, ses pleurs, son agitation, ses cris, bâillements, rots, toux, excréments, urine, soupirs... Il n'y a pas de règle absolue.


Comment garder les bénéfices d'une délivrance ?

  • Par une éducation selon les préceptes de la Bible, sinon les démons reviendront s'emparer de l'enfant, voir même de vous.

  • En abattant les forteresses qui s'élèvent contre dieu : la culture, l'éducation, la scolarité, les fausses doctrines, les mauvais comportements devant les enfants, les paroles de malédiction...

  • Planter une bonne forteresse : par l'amour, la confiance, la foi en dieu, le respect, l'obéissance, la bonne moralité, la repentance, l'humilité, le renoncement à soi-même, la connaissance de dieu, sans oublier de poser des interdits.

  • En partageant sa vie avec Jésus.

  • En priant sans cesse pour les enfants.

  • En veillant aux besoins de leur esprit, de leur âme, de leur corps.

  • En les aimant.

Voilà, quoi rajouter d'autres ? Ils s'expliquent eux-mêmes. C'est encore un exemple des dérives extrémistes de notre siècle, assez banales au début du millénaire. Ces groupes prônent un obscurantisme médiévisant que je trouve impardonnable de notre temps. L'homme ne change vraiment pas, son contexte évolue, mais lui reste le même, avec ses peurs, ses ambitions, ses envies de pouvoir et de domination.

Lorsque l'on voit cela on se prend malgré nous d'un ressentiment envers le Christianisme, je ne goûte cependant pas de ce pain là, ces gens sont fondamentalistes, extrémistes, fermés, et ils ont une grande foi dans tout ça. Pourquoi ? Parce que les prédicateurs trouvent des réponses à tous leurs problèmes ! C'est très déresponsabilisant comme point de vue, rien n'est de notre faute, tout est à cause des démons et de notre éloignement de Dieu.

Mais je tiens à dire que cette pratique n'a rien à voir avec le Christianisme, ni avec Jésus, s'en n'est qu'une interprétation malsaine.

NOTE de GoDieu.com : Remarquez d'ailleurs comment Michelle d'Astier écrit le mot "dieu", tout en miniscule sans trop de respect dira-t-on.

Voyez aussi :

— « La sorcière de la Vigerie Michelle d'Astier »
— « Message de menaces de Michelle d'Astier »
— « Michelle d'Astier, reine des démons »
— « Les fruits pourris de Michelle d'Astier »
—  « Hypocrisie démentielle de la névrosée Michelle d'Astier »
— « Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire »

Source : Jean leDuc — ChristoBible.org