La sorcière de la Vigerie
Michelle d'Astier

— la sorcière bien-aimée des évangéliques, déesse des réprouvés —

par
Jean leDuc

Michelle d'Astier, sorcière de la Vigerie


Chapitre 1

Un méchant départ
Chapitre 2 Les chrétiens habités par des démons ?
Chapitre 3 La sorcière bien-aimée
Chapitre 4 Les mépris de Michelle d'Astier
Chapitre 5 La sorcière porte la Marque de la Bête
Chapitre 6

Êtes-vous liés par un ministère de délivrance ?



Chapitre 1

Un méchant départ

Il est souvent dit que Satan est le singe de Dieu parce qu'il pratique la parodie et l'énorme masse des incrédules se laisse berner. Tel est le cas de la vipère évangélique, Michelle d'Astier. Cette réprouvée ce donne comme loisir à imiter, contrefaire, falsifier, déformer, et trahir la VÉRITÉ, et ainsi fait croire que l'apparent est le réel. Chacun de ses adeptes vit ainsi dans l'illusion de la liberté et, aveuglé, ne voit pas sa prison "dorée" et sa fin tragique. Le Blog de Michelle d'Astier de la Vigerie est un nid infect d'apostasie apprécié de toute la vermine internautique évangélique francophone, qui le visitent par milliers chaque mois pour se nourrir des illusions qu'elle propage. Tout comme ceux qui sont dépendant de la drogue, ils ont besoin de leur dose régulière de fabulations qui plait à leurs imaginations, autrement ils ne se sentiraient pas valorisé et leur coeur ténébreux sombrerait dans la confusion. L'apôtre Paul nous avait avisé d'avance de ces temps d'apostasie dans lequel surgirait un christianisme contrefait : « Car il viendra un temps où les hommes ne souffriront point la saine doctrine, mais où, désireux d'entendre des choses agréables, ils s'amasseront des docteurs selon leurs convoitises, Et fermeront l'oreille à la vérité, et se tourneront vers des fables. » (2 Timothée 4:3) ; « C'est pourquoi Dieu leur enverra un esprit efficace d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge ; Afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir dans l'injustice, soient condamnés. » (2 Thessaloniciens 2:11-12)

Michelle d'Astier de la Vigerie se présente comme ayant été successivement journaliste, publicitaire, chef d'entreprise, attachée ministérielle au cabinet d'Édith Cresson (l'ancienne première ministre socialiste). Il est évident qu'elle aime se trouver dans une position d'autorité afin de dominer sur ses subordonnés, et cette même attitude néfaste se retrouve dans sa vie prétendument chrétienne qui transpire sur son Blog démoniaque abominable. Cette démarche nous indique qu'il n'y a aucune rupture avec un ancien style de vie, car rupture implique douleur par nécessité, ce qui est contraire à son témoignage : « J'ai rompu naturellement et sans douleur avec mon ancien milieu... ». Aucun chrétien réel ne « rompt naturellement et sans douleur avec son ancien milieu », toutes conversions authentiques emportent des crises, des angoisses et des douleurs, et cela sans exception car la croix de Christ engendre des déchirures douloureuses inévitables dans notre vie. Elle pourrait tenter de monter un échappatoire à ses propres paroles, nous n'en serions pas surpris, mais ce qui a été dit et écrit demeure pour la condamner. Elle est maintenant évangéliste et écrivaine, mais spécifions qu'elle est une pseudo-évangéliste qui proclame un faux évangile et qu'elle se sert de ses écrits pour répandre le poison de ses fausses doctrines. Elle a publié de nombreux ouvrages dont « Apostasie et sorcellerie dans l'Église » qui contribuent à jeter du sable dans les yeux des gens, car elle est elle-même une apostasiée et une sorcière, et cela nous allons le démontrer clairement. Après cinquante ans d'un parcours mouvementé, marqué par le goût de la réussite professionnelle et sociale, mais surtout par les désillusions, la rébellion contre Dieu et les hommes, la fuite dans l'occultisme, la débauche et l'alcoolisme, Michelle d'Astier de la Vigerie présume faire en 1992 une rencontre qui va transformer, en un instant, toute sa vie. Quatre mois plus tard, elle écrit son premier livre qui contribua à sa popularité parmi ceux qui sont avide d'émotions à fleur de peau.

Or nous avons l'évidence par ses paroles et par les textes qu'elle soutient sur son Blog que sa conversion est fausse, elle est plus précisément le résultat de pressions psychologiques, d'influences et de contagions psychiques qui produisirent une simulation de sa réalité. Il est très reconnu que les sectes dites Évangéliques utilisent un système de conversion qui engage le libre choix par une manipulation psychologique qui exerce une pression sur la volonté, influence les émotions, et pousse les personnes non-régénérées à se rectifier devant Dieu par leurs propres efforts ; ce qui est nul autre que le salut par les oeuvres qui s'oppose au salut par la grâce seule. Selon cette réprouvée, le salut par la grâce devient un salut par les efforts individuels d'une personne, comme nous voyons dans ses paroles même qui la condamnent : « La vraie repentance se manifeste par le fait que l'on fait désormais tous ses efforts pour se détourner de ses mauvaises voies, sinon elle n'est d'aucune valeur. » ; « ...c'est le coeur qui va faire la différence : ou il est circoncis et veut de toute ses forces plaire à son Seigneur, ou il ne l'est pas.... et il triche en se dotant d'un faux évangile de grâce ! » Une telle perversion de la vérité est une abomination exécrable. Cette pseudo-chrétienne nomme le salut par la grâce seule « une fausse grâce », car pour elle la grâce implique des efforts. Or faire des efforts est une activité de la volonté humaine qui provient de la chair, c'est-à-dire « une oeuvre ». Michelle d'Astier se trouve donc en pleine contradiction avec la Parole de Dieu qui dit clairement : « Il y en a donc aussi qui ont été réservés en ce temps, selon l'élection de la grâce. Or, si c'est par grâce, ce n'est plus par les oeuvres ; autrement la grâce ne serait plus une grâce ; au contraire, si c'est par les oeuvres, ce n'est plus par la grâce ; autrement les oeuvres ne seraient plus des oeuvres. » (Romains 11:5-6) ; « Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu ; Ce n'est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. » (Éphésiens 2:8-9) ; « Car il a dit à Moïse : Je ferai miséricorde à celui à qui je ferai miséricorde, et j'aurai pitié de celui de qui j'aurai pitié. Cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court ; mais de Dieu qui fait miséricorde... Il fait donc miséricorde à qui il veut, et il endurcit celui qu'il veut. » (Romains 9:15-16,18) ; « Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit d'être faits enfants de Dieu, savoir, à ceux qui croient en son nom, Qui ne sont point nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. » (Jean 1:12-13) ; « ...je suis venu appeler à la repentance non les justes, mais les pécheurs. » (Marc 2:17) ; « Dieu l'a élevé à sa droite, comme le Prince et Sauveur, afin de donner à Israël la repentance et la rémission des péchés. » (Actes 5:31) ; « Dieu a donc aussi donné aux Gentils la repentance, afin qu'ils aient la vie. » (Actes 11:18) ; « Car la tristesse qui est selon Dieu, produit une repentance à salut, et dont on ne se repent jamais ; au lieu que la tristesse du monde produit la mort. » (2 Corinthiens 7:10) ; « ...attendant que Dieu leur donne la repentance, et leur fasse connaître la vérité... » (2 Timothée 2:25) Il est clair d'après tous ces textes que la repentance et le salut ne proviennent aucunement des efforts d'un individuel, mais de Dieu qui donne gratuitement selon son bon plaisir d'après son dessein d'élection. La repentance n'est pas une condition au salut, elle est une conséquence directe de l'élection qui est produite par l'Esprit de Dieu dans le coeur de ses élus. Si la repentance est un effort le salut est donc par les oeuvres et non par la grâce, aussi Dieu ne donne pas la grâce comme mérite de nos efforts, autrement elle ne saurait plus une grâce mais un salaire mérité. Michelle d'Astier falsifie la Parole de Dieu en déclarant autrement et proclame un faux évangile, sa conversion est une imposture et sa foi n'est que présomption. Sa position sur le salut est semblable au catholicisme et il faut se demander sérieusement si elle ne travaille pas secrètement pour le Vatican.

D'entre ses nombreuses fausses doctrines, une des pires est la suivante : « ...bien sûr que des démons peuvent "cohabiter" avec le Saint-Esprit... ». En déclarant une telle aberration, elle indique qu'elle-même est possédée de démons. Aussi, comme tous bons extorqueurs, elle dit au gens de payer leur dîme s'ils veulent être bénie. Mais la plus dangereuse de ses fausses doctrines est celle qu'elle nomme « la loi de grâce » qui permettrait d'obéir aux commandements de Dieu : « ...On finit par douter que tu aies compris ce qu'est la loi de la grâce : ELLE TE PERMET D'OBÉIR AUX COMMANDEMENTS DE DIEU NON PAR LA CHAIR, MAIS PAR L'ESPRIT... Elle ne t'absout pas de tes péchés s'ils n'ont pas fait l'objet D'UNE PROFONDE REPENTANCE, ASSOCIÉE À LA VOLONTÉ DÉTERMINÉE D'EN SORTIR... Partout où tu parles, tu essaies de glisser de "l'indulgence pour le péché" sous ta fausse notion de la grâce : c'est ce que font tous ceux qui ONT RENONCÉ À SE BATTRE CONTRE LE PÉCHÉ, CEUX QUI NE VEULENT PAS ÊTRE DÉLIVRÉS, CEUX QUI NE VEULENT PAS CHANGER, MAIS QUI VEULENT D'UNE GRÂCE BON MARCHÉ. » Toute un paradoxe que cette philosophie des inconciliables de Michelle d'Astier. L'Écriture ne parle nul part d'une « loi de grâce », cela est une pure invention de Michelle d'Astier qui aime faire dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas. En fait, les mots « loi » et « grâce » sont deux termes opposés. La loi se rapporte à l'esclavage, à l'obéissance d'ordonnances et de principes ou d'efforts pour plaire à Dieu ; la grâce se rapporte à la liberté, à la délivrance de la loi et du péché, en la confiance certaine de ce que Dieu dit il l'a accomplit en Christ pour nous : « ...la loi de l'Esprit de vie, qui est en Jésus-Christ, m'a libéré de la loi du péché et de la mort. » (Romains 8:2) ; « Et quand vous étiez morts dans vos péchés et dans votre incirconcision charnelle, il vous a vivifiés avec lui, vous ayant pardonné toutes vos transgressions. Il a effacé ce qui était contre nous, l'obligation des ordonnances de la loi qui nous était contraire ; et il l'a entièrement annulée, en l'attachant à la croix ; Ayant dépouillé les principautés et les puissances, qu'il a publiquement exposées en spectacle, en triomphant d'elles sur cette croix. » (Colossiens 2:13-15) ; « Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. » (Hébreux 10:17) ; « Puis j'entendis dans le ciel une grande voix, qui disait : Maintenant sont venus le salut et la force, et le règne de notre Dieu, et la puissance de son Christ ; car l'accusateur de nos frères, qui les accusait jour et nuit devant la face de notre Dieu, a été précipité. Ils l'ont vaincu par le sang de l'Agneau, et par la Parole à laquelle ils ont rendu témoignage, et ils n'ont point préféré leur vie à la mort. » (Apocalypse 12:10-11). La « loi de l'Esprit de vie » qui est en Christ, n'est pas une loi d'obéissance en faisant des efforts, mais une loi de liberté et de confiance: « Ils lui dirent donc: Que ferons-nous pour travailler aux oeuvres de Dieu ? Jésus leur répondit: C'est ici l'oeuvre de Dieu, que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. » (Jean 6:28-29). Nous sommes appelé à l'obéissance de la foi et non à l'obéissance de la loi, et cela signifie être soumis à Christ dans une confiance certaine pour toutes choses : « Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; mais celui qui n'est pas soumit au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » (Jean 3:36) ; « Par qui nous avons reçu la grâce et l'apostolat, afin d'amener à l'obéissance de la foi en son nom toutes les nations. » (Romains 1:5) Or la foi n'est pas un effort car il nous est donné gratuitement de croire en lui : « Parce qu'il vous a été gratuitement donné dans ce qui a rapport à Christ, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui. » (Philippiens 1:29) ; « Car vous êtes sauvés par la grâce, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous ou de votre choix, c'est le don de Dieu ; Ce n'est point par les oeuvres méritoires, afin que personne ne se glorifie. » (Éphésiens 2:8-9). Michelle d'Astier n'a aucune confiance en Christ pour le pardon des péchés, car pour elle une personne est pardonné d'après son obéissance et ses efforts, et non d'après ce que Christ a déjà accompli à la croix. Le pardon des péchés est un fait accompli en Christ, il n'implique aucun effort de notre part, autrement cela signifierait que le sacrifice de Christ n'est pas parfait et nécessiterait qu'on y ajoute nos efforts, ce qui serait un blasphème et une abomination, et de cela la sorcière de la Vigerie est coupable ainsi que tous les Évangéliques qui suivent dans cette voie tortueuse, ils sont des ennemis de la croix.



Chapitre 2

Les chrétiens habités par des démons ?

« Nous sommes ici en présence d'une fausse doctrine extrêmement dangereuse, qui, de par sa puissance de séduction, a déjà fait de grands ravages dans le Corps de Christ », nous dit J.-C. GUILLAUME. « C'est la doctrine de la "démonisation" des chrétiens, appelée parfois à tort "démonologie". » (Démonologie : Étude de la nature et de l'influence des démons).

Le rôle important du psychisme humain :

Plusieurs livres véhiculant cette doctrine circulent dans les milieux évangéliques, et leur seul fondement est l'expérience. Ils regorgent de témoignages de démons expulsés de chrétiens. Analysons quelques instants la valeur de ces témoignages. On a parfois tendance à considérer que tout phénomène de ce type ne met en scène que des puissances spirituelles, soit de Dieu, soit de Satan. On a en quelque sorte une vision des choses en noir et blanc, comme dans une photo trop contrastée, sans aucune demi-teinte. C'est oublier le vaste domaine du psychisme humain, au niveau duquel se situent la plupart des témoignages évoqués dans ces livres, ou provenant de chrétiens convaincus d'avoir été "délivrés" de démonisation. Le danger de se placer sur le terrain de l'expérience, c'est que l'on est alors uniquement dans le domaine psychique, celui de l'âme, tributaire de ses perceptions et de ses pensées. Seule la Parole de Dieu peut faire la différence (partager) entre ce qui est spirituel, psychique ou charnel (Hébreux 4:12). Que dit la Parole de Dieu ? Pour notre part, nous préférons rester sur le rocher solide de la Parole, plutôt que d'ajouter foi à ce genre d'illusions. C'est pourquoi nous voulons maintenant nous tourner vers l'Écriture. Que dit-elle concernant la possibilité pour les enfants de Dieu d'abriter des mauvais esprits ? Tout d'abord, il nous faut nous souvenir d'une glorieuse vérité : lorsque nous appartenons à Christ, le Saint-Esprit a fait de nous son habitation (1 Corinthiens 3:16; 6:19-20; 1 Jean 4:15).

Ces textes sont d'une clarté éblouissante. Nous sommes le temple de Dieu, avec une précision : notre corps est le temple du Saint-Esprit qui habite en nous. Notre corps et notre esprit appartiennent à Dieu.

L'apôtre Jean nous dit : « Celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. » (1 Jean 5:18), et l'apôtre Paul précise qu'il ne peut y avoir de rapport entre Dieu et Satan (2 Corinthiens 6:14-16). Il n'est pas possible, à moins d'être complètement aveuglé, de croire, après lecture de ces textes, à une cohabitation possible, même au niveau du corps, du Saint-Esprit et d'un démon.

L'arme de la crainte :

Nous pouvons maintenant comprendre la raison d'être de cette doctrine de la démonisation des chrétiens, qui n'est rien de moins qu'une doctrine de démons. La clé de la victoire sur les attaques du Diable nous est donnée par l'apôtre Pierre : « Résistez-lui avec une foi ferme » (1 Pierre 5:8-9), et c'est précisément ce que les esprits mauvais redoutent le plus, ce « bouclier de la foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du malin... » (Éphésiens 6:16). C'est pourquoi il s'ingénie à remplacer chez les chrétiens la foi par la crainte. Car cette fausse doctrine est génératrice de crainte. Et n'oublions jamais que la crainte est une foi à l'envers, une foi en la victoire du mal, qui agit selon les mêmes mécanismes spirituels que la vraie foi en Dieu. Au mépris total de tous les textes qui assurent à l'enfant de Dieu, bien que faillible et imparfait, une entière protection et une sécurité sans faille, cette doctrine jette littéralement le pauvre chrétien faible et désarmé en pâture aux démons. Elle tend à lui faire croire que ses manquements, ses fautes et ses chutes seront autant de brèches par où s'engouffreront tous les démons du royaume ténébreux, qu'il faudra chasser un à un, grâce à des "spécialistes".



Chapitre 3

La sorcière bien-aimée

Pourquoi disons-nous que Michelle d'Astier de la Vigerie est une sorcière, serait-ce par malveillance pour la diffamer ? Nous n'avons pas besoin d'utiliser les techniques des Évangéliques pour exposer une de leurs vipères, nous laissons de telles méthodes entre leurs mains habiles, car ils sont très compétent en cette matière (voir : Le Commérage Évangélique). En regardant les répliques de Michelle d'Astier sur son Blog, il n'y a aucun doute qu'elle est animée par un esprit de rébellion contre la vérité. Or la rébellion est la même chose que la sorcellerie, comme l'affirme la Parole de Dieu : « Car la rébellion est autant que le péché de sorcellerie, et la résistance autant que l'iniquité et l'idolâtrie. » (1 Samuel 15:23 ; King James Française) ; « Il ne se trouvera parmi vous personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ou qui use de divination, ni astrologue, ni enchanteur, ni sorcier, Ni envoûteur, ni personne qui consulte les esprits, ni magicien, ni nécromancien ; Car tous ceux qui font ces choses sont une abomination au SEIGNEUR. » (Deutéronome 18:10-12) ; « Tu ne laisseras pas vivre la sorcière. » (Exode 22:18). La rébellion est la soeur jumelle de la sorcellerie, l'obstination est la soeur jumelle de l'idolâtrie. Voici la façon dont une personne obstinée est une personne idolâtre : elle fait de ses opinions personnelles des idoles, ce qui est une forme d'idolâtrie, et de telles aberrations sont en profusion sur le Blog de Michelle d'Astier. Nous ne pouvons pas avoir part à la vie de Dieu tant que demeure notre rébellion contre lui, tant que nous ne reconnaissons même pas l'existence de cette rébellion, et Michelle d'Astier en a aucune notion. Elle déclare aussi dans un de ses livres que l'APOSTASIE ET LA SORCELLERIE SONT DANS L'ÉGLISE, elle en connaît sûrement la chose puisque elle même est une sorcière sous déguisement chrétien. Le vieux dicton « Femme est plus rusée que le diable » s'avère vrai en son cas.

Livre de Michelle d'Astier L'image de la sorcière enfourchant son balai pour se rendre au sabbat où elle s'accouplera avec Satan, correspond très bien à Michelle d'Astier qui se sert de la condescendance comme balai afin de balayer les indésirables qui s'opposeraient à ses fausses doctrines sur son Blog. Avec son attitude de condescendance, d'orgueil et d'arrogance, elle traite avec la mort et pactise avec l'enfer. Satan a ses prêtres et pasteurs, les sorciers comme Benny Hinn et toute cette rapace similaire. Il a surtout ses prêtresses, les sorcières comme Michelle d'Astier, Rebecca Brown, et plusieurs autres névrosées de ce genre qui se donnent à des délires psychotiques. De nos jours, on représente la sorcière comme une vieille femme vêtue de noir, représentation de son coeur ténébreux, chapeau pointu sur la tête, figure de son esprit piquant, traversant le ciel sur un balai les soirs de pleine lune, image de ses fausses doctrines qui s'interposent entre la lumière de la vérité. De son côté, Hollywood nous montre des sorcières pourvues de pouvoirs paranormaux comme la psychokinèse, le contrôle de l'esprit, la capacité de jeter des sorts et autres talents occultes, ce qui correspond aux dons spirituels dans les milieux extatiques dit chrétiens. On identifie parfois aux sorcières les religions « païennes » ou Nouvel Âge opposées au christianisme parce que certains chrétiens traditionnalistes croient qu'on y pratique la sorcellerie, ou parce que les membres de ces religions disent s'adonner à la « magie » ou aux « arts occultes ». Quelques membres de ces groupes vont jusqu'à se qualifier d'enchanteurs. Soulignons que la « magie » et « l'enchantement » sont une seule et même chose, « la séduction par le charme des mots », art raffiné que nous retrouvons surtout chez les sectes dites Évangéliques à tendances extatiques. (voir : Les Démons Évangéliques)

Bien que certains participants n'aiment pas du tout l'appellation de « sorcier » ou « sorcière », certains se réclament de ce titre et adorent Satan, c'est-à-dire qu'ils croient en lui et accomplissent des rituels susceptibles, d'après eux, de leur conférer une partie de ses pouvoirs surnaturels ou plus précisément de dons spirituels, tels que nous trouvons dans les groupes extatiques supposément chrétiens. La plupart des sorcières ne rendent pas un culte littéral à Satan et préfèrent éviter entièrement le sujet, de même elles éviteront de dire qu'elles sont sous le contrôle du Vatican où siège l'Antichrist. Elles aiment mieux être subtilement associées à l'occultisme ou à la magie, car elles sont passionnées pour la séduction par le charme des mots. Une sorcière est une personne qui se dit ou que l'on croit en liaison avec le démon et qui, à ce titre, opérerait des maléfices. En anthropologie, la sorcière est une personne qui pratique la sorcellerie. Dans certaines peuplades, elle joue un rôle social important. La sorcière est parfois associé au voyant, ce qui correspond au prophète dans les milieux Pentecôtistes et Charismatiques. D'autres l'associent au chaman, qui est un spécialiste de la communication avec le surnaturel et le monde des esprits, généralement ceux des défunts. Le mot français « sorcier » et son féminin « sorcière », dérivent du latin vulgaire sortarius proprement « diseur de sorts », du latin classique sors, sortis, désignant d'abord un procédé de divination, puis destinée, sort. Le mot qui les désigne en allemand est Hexe dérivé du grec ancien aix, chèvre, évidente référence à un monde pastoral, établissant ainsi un parallèle avec le principe de bergerie dans le christianisme qui convient très bien aux agents du malin qui infiltrent ces milieux à tendances extatiques.

En ce qui concerne Rebecca Brown, l'héroïne de Michelle d'Astier et de plusieurs Évangéliques, elle était docteur en médecine, et son livre « Il est venu libérer les captifs » est éditée par les publications Chick. Elle a changé son nom Ruth Bailey pour celui qu'elle porte actuellement et ce depuis 1986 suite au fait qu'elle est mieux connue sous son nom de plume. Elle pratiquait la médecine dans l'État d'Indiana jusqu'à ce que sa licence lui fut retirée en août 1979 par le Conseil de l'ordre de cet État. Les raisons avancées par le Conseil étant le diagnostique erroné de maladies et l'ordonnance de quantités excessives de médicaments fantaisistes sans aucune explication, instruction ou surveillance. Le Conseil déclare aussi qu'elle déclarait à ses patients qu'elle était choisie par Dieu comme étant le seul médecin capable d'établir le diagnostic de certaines maladies ce que les autres docteurs ne pouvaient faire car... ils étaient en fait eux-mêmes des démons, des diables et des esprits malins. Son permis de pratiquer a été retiré du 14 août 1979 au 20 septembre 1984. Son livre « Il est venu libérer les captifs » n'est ni recommandé ni approuvé par le CRI. Il est déséquilibré, inexact et extrême en ce qui concerne le satanisme et l'occultisme (Rebecca Brown). Il n'y a aucun doute que cette réprouvée souffre de délires psychotiques et qu'elle est même dangereuse pour la société, de même pour ceux qui la supportent et s'assemblent avec elle, car un vieux dicton dit : Qui se semble, se rassemble. Dans son livre elle déclare que des anges lui apparaissent pour discuter avec elle, même Satan a un entretien avec elle assis à une table, et elle voit des loup-garous sauter sur sa voiture.

Il est entièrement impossible qu'une femme faussement convertie et remplie d'elle-même puisse amener des milliers à la conversion, comme elle le prétend : « ...j'aime voir, quand je regarde en arrière, que par la grâce de Dieu, sur ma route, il y a eu des milliers de conversions, des milliers de délivrances, des transformations de vie, des guérisons. C'est Dieu qui fait, mais combien on est heureux qu'Il se serve de nous ! ...J'ai tant appris dans le domaine de la délivrance que je veux partager le fruit de cet apprentissage. Car beaucoup de gens crient au secours, ne trouvant pas des gens connaissant ce qui est indispensable de connaître pour certaines délivrances. Notamment quand il s'agit de libérer des gens qui viennent de la sorcellerie, du bouddhisme, de l'Islam, du satanisme, et même du New Age pratiqué dans certains séminaires, certaines écoles chrétiennes ou certaines églises ! L'apostasie est à nos portes, avec ses séductions... Je n'obtiens de bonnes guérisons d'âmes et de bonnes délivrances qu'avec les Chrétiens vraiment disciples et déterminés à servir Dieu, pas avec les passifs qui sont uniquement centrés sur eux-mêmes ». Comme nous l'avons démontré plus haut, les transformations de vie sont occasionnées en utilisant des techniques de manipulations psychologiques qui influencent les émotions. Les gens sont portés à s'imaginer qu'ils sont chrétiens en suivant quelques procédures qui valorisent leurs efforts ou leur choix, lorsqu'en réalité ils ne le sont aucunement.



Chapitre 4

Les mépris de Michelle d'Astier

Une seule visite sur le Blog de Michelle d'Astier est suffisante pour voir comment elle méprise les gens, surtout ceux qui ne partagent pas ses points de vues. Dans toutes ses interventions elle est extrêmement orgueilleuse et arrogante, et se voue clairement un culte pour elle-même. On s'aperçoit rapidement que la sorcière de la Vigerie est une femme réprouvée, extatique, névrosée obsessionnelle, auto-exaltée, éprise de sensationnalisme et d'alarmisme, qui supporte la théologie infernale du Pentecôtisme avec toute ses doctrines démoniaques : baptême du Saint-Esprit ou plutôt baptême des esprits, imposition des mains ou plus précisément transfert de démons, parler en langues de vipères, prophétie ou voyance, guérison ou contagion psychique, exorcisme ou envoûtement, et tout le bagage exécrable qui s'y ajoute : mensonges, présuppositions, diffamations, hypocrisie, commérage, etc. Celle qui prêche la délivrance n'est même pas délivrée de ses propres démons. Ainsi dit la Parole de Dieu sur Michelle d'Astier et ses semblables : « Or, comme il y a eu de faux prophètes parmi le peuple, il y aura aussi parmi vous de faux docteurs, qui introduiront secrètement des hérésies (libre choix) destructives, et qui, reniant le Seigneur qui les a rachetés, attireront sur eux-mêmes une ruine empressée. Et plusieurs suivront leurs doctrines de perdition, et la voie de la vérité sera discréditée à cause d'eux. Et par convoitise ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses ; mais depuis longtemps décrétée leur condamnation ne tarde point, et leur damnation ne sommeille point.... Ce sont des fontaines sans eau, des nuées agitées par un tourbillon ; et l'obscurité des ténèbres leur est réservée en tout temps. Car en tenant des discours enflés de vanité, ils captivent, par les convoitises de la chair et les libertinages, les personnes qui s'étaient véritablement éloignées de ceux qui vivent dans l'égarement ; Leur promettant la liberté, quoiqu'ils soient eux-mêmes esclaves de la corruption ; car on devient esclave de celui par lequel on est vaincu. En effet si, après avoir fui les souillures du monde, par une connaissance superficielle du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ils s'y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition devient pire que la première. Car il leur eût mieux valu de n'avoir point connu la voie de la rectitude, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné. Mais il leur est arrivé selon ce proverbe vrai : Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi, et la truie, après avoir été lavée, s'est vautrée dans le bourbier. » (2 Pierre 2:1-3,17-22)

Les quelques commentaires suivants de visiteurs sur son Blog vont être suffisant pour démontrer notre point :

Selon le témoignage d'une personne qui a visité son Blog : Mme d'Astier de la Vigerie utilise un ton condescendant, méprisant, autoritaire, parfois même insultant avec ceux qui ne partagent pas ses vues qualifiés de stupides. Même ceux qui se revendiquent Chrétiens mais ont le tort de l'irriter ne sont pas épargnés :

« NE REVIENS PLUS, car tu m'exaspères... Et si tu dois demander des preuves, va les demander à Dieu : tu risque d'être très douloureusement surpris ! »

Mme d'Astier détient la Vérité :

« Que des païens FM m'attaquent, c'est la norme, mais que dans ce combat qui n'est pas le mien mais celui du Seigneur, des chrétiens viennent avec des commentaires infamants, et se mettent du côté de Franc maçons qui ne se cachent pas de l'être, cela me blesse et blesse le coeur de Dieu. »

Quel manque d'humilité que de prétendre savoir ce qui blesse le coeur de Dieu. Elle se défend pourtant de "faire sa diva" comme il le lui était reproché, alors qu'elle (met) la vérité au péril de sa vie. En se donnant le rôle de cible privilégiée d'une grande attaque maçonnique, Michelle d'Astier de la Vigerie se donne beaucoup d'importance. Ne commettrait-elle pas un péché d'orgueil ? « L'Éternel renverse la maison des orgueilleux, mais il affermit les bornes de la veuve. » (Proverbes 15:25)


Le 19 nov 2008 à 00:43, par Christian Luc Michalet

Quand on connait la véhémence des propos de Michelle dans ses réponses même envers des frères et des soeurs chrétiens qui essayent (bien que vainement) de la ramener à des fruits produits par l'Esprit Saint qui sont l'amour, la longanimité, la patience, la paix, ect.... Il n'est pas étonnant qu'en tant que pourfendeuse d'hérétiques de tout bord voir des chrétiens nés de nouveaux qui à ses dires n'auraient pas l'Esprit (entendez Saint) car apparemment elle se tient dans le conseil privé de Dieu et sait tout ; il n'est pas étonnant qu'en tirant des boulets rouges sur tout ce qui bouge (ou presque, sauf à ceux qui l'ensence ou lui passe de la pommade dans le dos). Il n'est pas étonnant redis-je que certains lui répondent de la sorte et lui sabotent son blog (ce qui est formellement interdit toutefois).

Mais Michelle au départ avait mon admiration. Mais avec son évangile de la prospérité sur la dime obligatoire (c'est ou ça dans le nouveau testament !) et le fait de chasser des démons chez des enfants de Dieu nés de nouveaux en prenant pour exemple Rébecca Brown qui a changée d'ailleurs son nom probablement pour l'incognito après avoir utilisée son diplôme de médecine dans le but d'être une charlatane avérée (comment faire confiance désormais à ce qu'elle dit : je parle de Rébécca).

Oui le jour ou des démons sortirons de Chrétiens nés de nouveaux nous aurons le pire à craindre car nous servirions un Dieu qui ne tiens pas ses promesses (la Vérité vous libèrera) ou un Dieu bien limité puisque stoppé par de simples créatures dont il nous promet de nous en délivrer. Tout cela n'est que du mensonge et Dieu bien sur est tout puissant et il nous a délivré ; mais il nous arrive bien sur (c'est malheureux toutefois) de pêcher encore et parfois de faire une grosse galipette aussi en la matière, mais ça fait de nous des tentés ayant faillis, mais pas pour autant des possédés. En tout les cas Paul n'en parle nul part (jamais il ne dit vous avez besoin d'être délivrés de vos démons ; jamais) bizarre non ! Nous vivons les temps de la fin et les trucs les plus bizarres et tordus naissent de partout, pour se rendre compte à la fin que de faux christs et de faux prophètes et de faux pasteurs et de faux évangélistes et apôtres nous ont trompés sans se priver de se remplir les poches (volontairement ou non). Alors c'est triste que des gens sabotent votre blog. Mais plus on cherche la guerre plus on se la ramasse, il y a jamais de guerre sans cadavres...

Shalom élitraot.


NDLR : Il est fort dommageable que Michèle D'Astier, l'auteur site en question, ait effacé ce texte de son blog (où je l'avais répercuté moi-même) et les considérations qui en ont suivi. Sans doute que certains serviteurs de Dieu se considèrent comme des gurus et n'acceptent pas la contradiction mettant à mal la parole qu'ils prêchent.

Un échange plutôt acerbe a suivi cette publication et un de mes premiers commentaires était que le ministère Maître absolu du blog en question risquait de se voir décridibilisé si il effaçait cette juste contribution. Cela a été fait. :)

Michèle D'Astier de la Vigerie, grande prêtresse devant l'Éternel, vient de commettre le pire en éradiquant une contribution plutôt justifiée et en perdant son sang froid en vitupérant tant en public qu'en privé un frère que ne venait qu'alimenter son débat.

« On t'a fait connaître, ô homme, ce qui est bien ; Et ce que l'Éternel demande de toi, C'est que tu pratiques la justice, Que tu aimes la miséricorde, Et que tu marches humblement avec ton Dieu. » Michée 6:8

Jack Paloque-Berges SPV !


C'est souvent ceux qui accusent le plus l'intolérance chez les autres qui le sont le plus. Je suis étonné de lire les réponses de madame d'Astier et de sa violence contre ceux qui ne pensent pas comme elle.

C'est à croire qu'il n'y a qu'elle qui connaisse la vérité et que tous les autres (excepté ses amis) sont des ignorants. Aucune douceur aucune gentillesse vis-à-vis des gens. Malheureuse image d'une église qui se dit être dans la vérité. Elle exige des autres des propos modérés et elle même n'en a pas.

Il y a tant de doctrines étranges, qu'il est parfaitement normal qu'il puisse y avoir des divergences d'opinion, alors pourquoi se défendre avec tant d'agressivité ?

Un blog est construit pour discuter et non pour se faire agresser.

Jack l

Écrit par : jack l | 12.02.2008


Le dimanche 21 décembre 2008 à 01:19, par Yan

Vrai qu'il ne dit pas « la vérité sur tout » comme vous disez, essayez-vous de dire que vous dite la vérité sur tout, c'est évident dans tout ce que vous écrivez. Vous mentionnez « déviations » ahhhhhhh mais déviations sur quoi ? sur vos doctrines ? Qui dit que ce n'est pas votre genre de déviations qui motive ses affirmations ? Ahhhh bien sur, vous êtes la seule détentrice de la vérité ! Vous oubliez que c'est uniquement la Bible qui a raison et non vos conjectures d'une prétendue orthodoxie qui font dire à la Bible ce qu'elle ne dit pas spécifiquement. C'est un vieux jeux qui existe depuis des millénaires en débutant avec la femme qui a fait chuté l'homme. Je vous défie de prouver strictement avec les Écritures dans le Hébreu, le Grec, l'Anglais et le Français sans ajouter vos présuppositions, que Jean leDuc n'a pas raison. Je sais que vous ne le pouvez pas, car la Bible a raison dans les Originaux Hébreu et Grec comme dans leurs traductions fidèles, mais vrai que les Évangéliques (Baptistes, Pentecôtistes, Darbystes, Adventices, etc...) n'ont aucune notion de quoi est la Bible, ils préfèrent en tordre le sens pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas et croient que leurs imaginations est la vérité. On n'a pas à se demander pourquoi le Christianisme est dans un si piètre état de nos jours.

Michelle : « tu nous fatigues, Yan ! Tu suintes l'idolâtrie d'un homme... C'est toi qui veux te mettre et mettre Leduc au-dessus de tout le monde, au-dessus de théologiens solides... Et ce n'est certes pas ceux qui sont unis par la connaissance de Christ qui provoquent des divisions, mais ceux qui se réfèrent à des hommes et qui suivent des hommes et non Christ : "Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme"... Alors, retourne à ton idolâtrie si cela te chante et cesse de venir nous faire perdre notre temps. La caractéristiques de tous les idolâtres, c'est qu'ils deviennent agressifs dès qu'on touche à leur idole : c'est une caractéristique qui permet d'alerter immédiatement ceux qui ont un tant soit peu de discernement. Car la vérité se défend toute seule... »

NOTE : À remarquer que Michelle d'Astier refuse de mentionner les déviations doctrinales de Mr. Jean leDuc qui s'oppose à ses fausses doctrines, ni affirme-t-elle que c'est uniquement la Bible qui a toujours raison et non les spéculations sur ce qu'elle dit. Elle préfère insulter la personne qui lui demande raison de sa foi et l'attaque malicieusement en l'accusant d'idolâtrie.




Chapitre 5

La sorcière porte la Marque de la Bête

Il convient qu'un enfant du malin soit marqué du sceau de la bête, il ne peut en être autrement. Ce qui signifie que tous les apostats ou faux-chrétiens portent la marque de la bête dans leur coeur ténébreux. Étant séduit et séduisant, ils ne peuvent reconnaître cette marque que plusieurs d'eux portent sur leur personne en grande fierté. Tel est le cas de la sorcière de la Vigerie, Michelle d'Astier.

Dans cette photo récente, on voit la sorcière, Michelle d'Astier, porter fièrement un pendentif de l'étoile de David autour de son cou. Non seulement qu'elle s'identifie par cela comme étant un enfant du Diable, mais comme étant aussi une idolâtre. La Marque de la Bête, l'Hexagramme babylonien nommé aussi l'étoile Remphan, symbole du Dieu Saturne (Satan) devenu le sceau d'Israël, est mentionnée dans Actes 7:43 : « Vous avez porté le tabernacle de Moloch, et l'étoile de votre dieu Remphan, des figures que vous avez faites pour les adorer ; c'est pourquoi je vous transporterai au-delà de Babylone... » La désignation de « Remphan » signifie « Saturne », c'est-à-dire « Satan ». La révélation de cela est importante, elle nous indique qu'au temps du Seigneur Jésus, les Juifs, surtout les dirigeants du peuple, avaient apostasiés et servaient le diable plutôt que le Dieu Suprême et Tout-Puissant révélé à Moïse. Cela est confirmé par le Seigneur Jésus qui s'adresse aux Juifs : « Le père dont vous êtes issus, c'est le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il n'a point persisté dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il dit le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur, et le père du mensonge. » (Jean 8:44) De même de nos jours, la même étoile nous indique depuis 1948, lors de la fondation d'Israël, que tous ceux qui se justifient par leur libre-choix illusoire sont des enfants du diable et sont marqués du sceau de la bête, que ce soit au niveau profane ou au niveau religieux. Il en advient même que nous voyons surgir ici et là des groupes de Chrétiens Sionistes qui se glorifient de cette étoile et la porte fièrement à leur cou, tellement la contagion de la séduction est profonde.

La marque de la bête est accompagnée de toutes sortes de superstitions mensongères. Les extravagances ne manquent pas dans ce domaine. Puisque les quatre éléments distinctifs de la bête se tiennent ensemble d'une manière intrinsèque, elle aussi se rapporte à la séduction et à l'apostasie du mystère d'iniquité. Dans ce sens spirituel, la marque de la bête est une disposition d'imposture et de rébellion du coeur tortueux de l'homme qui est l'habitation de tous les démons ou « insoumissions indomptables ». C'est-à-dire que tous les faux chrétiens, tous ceux qui sont de foi Arminienne, qui se justifient par leur choix, tous ceux qui se disent libre de croire ou qui disent avoir accepté Christ selon une décision personnelle, sont des imposteurs et sont marqués du sceau de la bête pour la perdition éternelle. La marque de la bête est une marque d'apostasie. Comme sous l'Ancienne Alliance, les juifs qui persistaient à se justifier par les oeuvres furent rejeté de la grâce, sous la Nouvelle Alliance ceux qui se justifient par leurs choix individuels ou décisions personnelles, sont retranchés de la grâce : « Christ devient inutile à l'égard de vous tous qui [voulez] être justifiés par la Loi ; et vous êtes déchus de la grâce. Mais pour nous, nous espérons par l'esprit d'être justifiés par la foi. » (Galates 5:4-5) On fait beaucoup de la marque de la bête de nos jours. Nombreux sont les faux chrétiens qui tentent de prouver par le Grec que la marque serait une sorte de tatouage ou de gravure, afin d'imprimer une image, la copie exacte d'une réalité. Un nommé Robertson a écrit : « Une marque signifie quelque chose de gravé. Le même mot grec (charagma) est employé dans Actes 17:29, traduit par "sculpté." Dans l'Apocalypse, il s'agit d'une marque sur le front, sur la main droite, ou peut-être sur les deux. Les documents officiels ou les papyrus de l'Antiquité portaient le nom et l'image du souverain, ainsi qu'une date. Il s'agissait d'un sceau officiel. La marque (charagma) figurait sur le sceau. Les animaux et les esclaves étaient souvent marqués du nom de leur propriétaire... Dans sa concordance, Strong précise que "charagma" signifie "marque imprimée" ou "empreinte." Ce mot est associé à la racine "charasso", qui signifie "tailler en pointe" (dans le but de gratter quelque chose). » Mais comme tous bons réprouvés, ils omettent de dire tout sur un sujet, car « charasso » signifie aussi par extension « décrire, dépeindre » et porte aussi la notion « d'un rempart », de « retrancher » (Dictionnaire Grec-Français de J. Planche, 1860). Ceci nous indique davantage que ceux qui portent la marque de la bête sont « retranchés » de la grâce (Galates 5:4-5).

Les enfants des hommes sont marqués pour la destruction par les prouesses de leur intelligence. Ils raisonnent la Parole de Dieu à leur perte, s'imaginant qu'ils peuvent marchander (acheter et vendre) ou coopérer avec Dieu dans le salut de leur âme par leur propre choix ou par les oeuvres méritoires de leur obéissance, et c'est exactement là que nous trouvons la vraie marque de la bête. La grâce ne peut s'acheter ni se vendre, autrement elle ne serait pas une grâce mais une oeuvre méritoire, ce qui indique que ceux qui veulent se justifier par leurs efforts, leurs actions (la main), leurs pensées (le front) et tout ce qui en découle comme leurs choix individuels, leur obéissance et leurs bonnes oeuvres, ou encore leur grand savoir académique, sont marqués du sceau de la bête et sont perdus pour l'éternité. Ils veulent usurper la souveraineté de Dieu avec leur libre choix illusoire, mais Dieu ne leur laisse aucun choix, tous périront et tous subirons les peines éternelles d'un enfer réel. Telle est la signification de la marque, du nom, et du numéro 666, les trois se rapportent à une seule et même chose à savoir « la justification par les oeuvres ». Voici la raison pour laquelle les gens de ce monde, les réprouvés, sont tellement attiré, soit d'une manière positive ou négative, par le fait que la nation d'Israël soit réapparue sur la scène mondiale avec le symbole de l'étoile de David. Il existe une attirance occulte et même irrésistible dans le coeur des gens envers la nation d'Israël moderne et conséquemment envers le symbole de l'étoile de David, tout simplement à cause qu'elle glorifie les efforts de l'homme, ses oeuvres ou obéissances envers la loi, et l'élève comme un Dieu. Pour la grande majorité des chrétiens, surtout des sectes dites Évangéliques, il se dégage une fierté mystérieuse envers Israël, car ils ont reçu une puissance d'égarement de la part de Dieu pour qu'ils croient au mensonge (2 Thessaloniciens 2:11). Pour d'autres comme les Musulmans et nations arabes (les dix cornes de la bête), il se dégage une aversion pour la même nation, une haine que Dieu a mit dans leur coeur pour l'accomplissement de ses desseins (Apocalypse 17:16-17). (voir : La Marque de la Bête)



Chapitre 6

Êtes-vous liés par un ministère de délivrance ?

Nous reprenons ici l'excellent article de J. Gary Ellison, sur les prétendus ministères de délivrance pratiqués par des ordures Évangéliques comme Michelle d'Astier et ses semblables :

Les ministères de délivrance se basent sur la supposition qu'en tant que chrétiens, nous n'avons pas encore été délivrés. Nous sommes toujours liés par le péché, esclaves de nos passions et de nos anciennes habitudes, victimes d'esprits mauvais qui nous troublent, nous oppressent ou nous possèdent. Puisque l'arrivée de Jésus-Christ dans nos vies n'était pas suffisante pour bannir les puissances des ténèbres, nous avons besoin de quelqu'un avec un ministère de délivrance qui puisse discerner les mauvais esprits qui nous hantent ou la malédiction générationnelle que nous avons héritée et nous en libérer.

Il existe plusieurs raisons pourquoi l'église de nos jours est sol fertile pour les ministères de délivrance.

1. Bien des adeptes sont à la recherche d'une solution facile pour leurs difficultés dans la vie. Ils ne vivent pas une vie chrétienne normale, la vie abondante qu'avait promise Jésus (Jean 10:10), la vie de vainqueur que connaissent ceux qui marchent selon l'Esprit de Dieu (Romains 8:2). Ils sont prêts à accueillir toute personne qui leur promet ce qu'ils n'ont pas encore expérimenté.
2. Il existe chez beaucoup d'adeptes une grosse ignorance des Écritures. Bien différents des Béréens qui « examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact bien » (Actes 17:10-11), ils n'ont pas la capacité d'évaluer ceux qu'ils entendent et deviennent ainsi proie facile pour des enseignements non bibliques.
3. L'église est imbibée de la culture de tolérance dans laquelle il ne faut plus dénoncer quelqu'un ou quelque chose comme faux. Elle devient de plus en plus incapable de distinguer la vérité de l'erreur. Chacun a son avis de ce que la Bible enseigne et toute idée ou interprétation est mise sur le même pied d'égalité. Une personne dit ceci, une autre dit cela ; et le simple auditeur ne sait pas qui a raison. Finalement, les Écritures sont-elles privées de leur autorité et Dieu est de ce fait étouffé.
4. Les ministères de délivrance fleurissent surtout dans une culture de victimes. Il est parfois agréable d'être la victime. La victime peut se plaindre de sa situation désespérée. Elle évoque parfois la sympathie d'autres personnes qui peuvent s'identifier avec elle. En plus, la victime ne se sent pas responsable de sa situation ; elle attendra à ce qu'une tierce personne la délivre. Ainsi préférons-nous trouver la cause de nos insuffisances en dehors de nous-mêmes que d'assumer nos propres responsabilités.

C'est dans ce contexte que prolifèrent les ministères de délivrance, cet autre évangile que nous ne trouvons pas sur les pages du Nouveau Testament.

Considérons quelques raisons pourquoi le ministère de délivrance n'est pas biblique.

1. Le ministère de délivrance dévalorise l'oeuvre de Christ sur la croix ; il ne reconnaît pas la complétude de ce que Christ a accompli pour nous. Selon cet enseignement, bien que chrétiens, nous avons des problèmes, des liens, des péchés et des habitudes mauvaises dont nous avons besoin d'être délivrés. Satan a toujours accès à notre vie dans laquelle il a établi des forteresses. Il nous faut un ministère de délivrance pour trouver la vraie liberté en Christ.

Pourtant, il n'y a pas de verset dans la Bible qui indique que Christ ait fait son oeuvre à moitié. Selon la Parole de Dieu :

« Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici : (toutes choses) sont devenues nouvelles. »

« vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. »

« Ceux qui sont au Christ-Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. »

« Pour vous, vous n'êtes plus sous l'emprise de la chair, mais sous celle de l'Esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. »

« Libérés du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. »

« Mais maintenant, libérés du péché et esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sanctification et pour fin la vie éternelle. »

« En effet, la loi de l'Esprit de vie en Christ-Jésus m'a libéré de la loi du péché et de la mort. »

Il serait bien de méditer ces versets pour que la vérité puisse pénétrer nos coeurs. Celui qui appartient à Christ a l'Esprit de Christ qui l'a libéré de l'emprise de la chair et du péché. Ce qui caractérisait l'ancienne vie ne caractérise pas la nouvelle vie. Le passé est passé. Tout est nouveau. « Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres » (Jean 8:36). Pas à moitié. Pas simplement selon les apparences. Réellement. Nous sommes libres.
2. Le ministère de délivrance sous-estime la position du croyant. Le ministère de délivrance se base sur le faux enseignement que le chrétien est toujours lié en quelque sorte par des puissances diaboliques.

Dans l'épître aux Éphésiens, Paul nous fait savoir que Christ a été élevé bien au-dessus de toute principauté, autorité, puissance, souveraineté, au-dessus de tout nom qui peut se nommer (Éphésiens 1:21). Encore plus merveilleux pour nous, Dieu nous a ressuscités ensemble et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Christ-Jésus (Éphésiens 2:6). Puisque nous sommes déjà assis dans les lieux célestes en Christ-Jésus, nous ne sommes plus dominés par les pouvoirs diaboliques. Les Éphésiens étaient autrefois sous l'emprise de Satan (Éphésiens 2:1-3,11-12), et dominés par de mauvais esprits (Actes 19:11-16) et par la sorcellerie (Actes 19:19), mais tout a changé. À plusieurs reprises à travers cette épître, Paul démontre que, comme eux, nous sommes maintenant élus de Dieu (Éphésiens 1:4), prédestinés à l'adoption (Éphésiens 1:5), rachetés et pardonnés (Éphésiens 1:7) et scellés par le Saint-Esprit jusqu'au jour de la rédemption (Éphésiens 1:13; 4:30). La même puissance qui a ressuscité Christ d'entre les morts et qui l'a exalté bien au-dessus des pouvoirs diaboliques agit en nous (Éphésiens 1:19-23). Cette puissance agit en nous et « peut faire infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons » (Éphésiens 3:20). Encore, la Parole de Dieu parle avec clarté concernant notre position :

« Le péché ne dominera pas sur vous, car vous n'êtes pas sous la loi, mais sous la grâce. »

Nous sommes libérés du péché et marchons dans la sanctification :

« Mais maintenant, libérés du péché et esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sanctification et pour fin la vie éternelle. »

Notre position exaltée en Christ est incompatible avec l'enseignement selon lequel nous sommes toujours dominés par des forces diaboliques.
3. Le ministère de délivrance fait de nous des victimes plutôt que des vainqueurs. Ainsi, nous enlève-t-il la responsabilité de notre péché et la responsabilité de nous repentir. Quand nous péchons, selon le ministère de délivrance, ce n'est pas notre faute, c'est la chair et des esprits mauvais. Nous ne sommes que des victimes.

Selon la Bible, si vous êtes en Christ, vous êtes déjà délivrés de la puissance du péché par la croix de Jésus-Christ. Nous ne sommes pas victimes ; nous sommes responsables. Fois après fois la Parole de Dieu nous adresse des impératifs parce que nous ne sommes pas victimes ; nous sommes responsables et capables d'obéir à la Parole de Dieu par la puissance du Saint-Esprit. Jean-Baptiste nous adresse des impératifs :

« Il disait : Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche. »

« Produisez donc du fruit digne de la repentance. »

De sa part, Jésus a donné le même commandement :

« Dès lors Jésus commença à prêcher et à dire : Repentez-vous car le royaume des cieux est proche. »

Il nous a commandé d'arracher le péché de nos vies (Matthieu 5:29-30) :

« Si ton oeil droit est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi. Car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse et que ton corps entier ne soit pas jeté dans la géhenne.

Si ta main droite est pour toi une occasion de chute, coupe-la et jette-la loin de toi, car il est avantageux pour toi qu'un seul de tes membres périsse et que ton corps entier n'aille pas dans la géhenne
».

Il nous a commandé non pas d'exercer un ministère de délivrance vis-à-vis des disciples mais de leur enseigner de garder tous ses commandements :

« Allez donc, et faites disciples toutes les nations, les baptisant pour le nom du Père et du Fils et du Saint Esprit,

leur enseignant à garder toutes les choses que je vous ai commandées. Et voici, moi je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la consommation du siècle
».
(Matthieu 28:19-20, Bible Darby)

Pour être libérés du péché dans nos vies, Paul ne dit pas que le chrétien a besoin d'être délivré ; il donne plutôt une série d'impératifs :

« Ainsi vous-mêmes, considérez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Christ-Jésus.

Que le péché ne règne donc pas dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises.

Ne livrez pas vos membres au péché, comme armes pour l'injustice ; mais livrez-vous vous-mêmes à Dieu, comme des vivants revenus de la mort, et (offrez) à Dieu vos membres, comme armes pour la justice
».

Jacques nous dit qu'il suffit de résister au diable :

« Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. »

Jean nous dit que notre victoire vient du fait que le Dieu qui est en nous est plus grand que l'esprit d'antichrist qui est dans le monde :

« Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous avez vaincu les faux prophètes, car celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. »
Nous ne sommes pas victimes, nous sommes vainqueurs et encore plus :

« Nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés. »
4. Le ministère de délivrance nous fait dépendre d'un homme (ou d'une femme) plutôt que de Christ. Il nous oriente vers un homme avec certains dons plutôt que vers le Tout-Puissant Christ, vers un ministère dont nous aurions besoin pour être libérés plutôt que vers Christ qui a déjà tout accompli sur la croix. Tandis qu'un tel homme n'est pas présent, cela nous donne une excuse pour continuer dans notre péché. Nous attendons notre libérateur ! De temps en temps on entend soupirer un chrétien : « Ah, si seulement cet homme de Dieu pouvait venir ici. Nous avons besoin de son ministère. » N'avez-vous pas reçu l'Évangile de Jésus-Christ qui est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit (Romains 1:16) ? « Ne savez-vous pas ceci : votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu...? » (1 Corinthiens 6:19). « Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes... » (1 Corinthiens 3:21). C'est Jésus-Christ lui-même qui est tout pour nous (1 Corinthiens 1:30-31).

On m'a dit que je limite Dieu en disant que le ministère de délivrance n'est pas de Dieu. Au contraire ! Ils limitent Dieu, ceux qui insistent qu'il faut un certain homme avec certains dons spirituels et avec un certain ministère de délivrance pour que les chrétiens puissent être libérés et puissent marcher selon l'Esprit de Dieu, selon la volonté de Dieu et dans la victoire que Dieu a prévue pour ses enfants. Vous n'avez pas à attendre un ministère de délivrance ; si vous êtes nés de nouveau, vous pouvez connaître la victoire maintenant pourvu que vous croyiez.

« À ceci nous reconnaissons que nous aimons les enfants de Dieu: quand nous aimons Dieu et que nous pratiquons ses commandements.

Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,

parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde, et voici la victoire qui triomphe du monde : notre foi.

Qui est celui qui triomphe du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu
».

La victoire découle non pas d'un homme avec un certain ministère mais de la foi envers Jésus-Christ qui s'exprime par l'obéissance à ses commandements.
5. Il ne se trouve pas un seul exemple d'un ministère de délivrance envers un enfant de Dieu dans tout le Nouveau Testament. S'il n'y a pas d'exemple biblique de ce ministère, il va de soi que ce n'est pas biblique.

C'est Dieu lui-même qui est l'autorité finale quant à toute question de foi ou de pratique et il s'est exprimé dans sa Parole.

« Toute Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour redresser, pour éduquer dans la justice,

afin que l'homme de Dieu soit adapté et préparé à toute oeuvre bonne
».

Les Écritures sont « utiles » pour que nous soyons préparés « à toute oeuvre bonne » sans exception aucune.

Les apôtres ont parfois chassé des démons, mais aucun croyant n'a jamais été le sujet d'un tel ministère. Paul n'a jamais écrit à une église pour dire qu'ils ont besoin d'une délivrance d'un esprit de mensonge ou de colère ou de vol ou d'amertume ou de convoitise ; il ne donne que des impératifs : rejetez le mensonge (Éphésiens 4:25), maîtrisez votre colère (4:26), ne dérobez plus (4:28), ôtez l'amertume (4:31), que l'inconduite ne soit même pas mentionnée parmi vous (5:3), etc. On cherche en vain un verset biblique qui indique que l'enfant de Dieu a besoin d'être libéré. Si l'enfant de Dieu est toujours lié par Satan, de quoi a-t-il été sauvé au moment de sa nouvelle naissance ? La Parole de Dieu est claire : « Il nous a délivrés du pouvoir des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé » (Colossiens 1:13). La libération du chrétien est un fait accompli. On me dirait : « Mais ça marche ! J'ai été délivré par tel homme de Dieu, telle date, et ma vie a été complètement changée ! » Quelques remarques conviennent :

Si vous avez été délivré de l'emprise de Satan, c'était en ce moment que vous avez été sauvé, pas avant. Il y a pas mal d'adeptes qui ont besoin d'entendre cette Parole de Dieu : « Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ? À moins peut-être que l'épreuve ne soit pour vous un échec » (2 Corinthiens 13:5). Si vous avez été délivré, c'est simplement parce que vous avez enfin cru à la Parole de Dieu. L'incrédulité envers la Parole de Dieu est un péché. Si vous avez été délivré, ne mettez pas votre gloire dans un homme ; c'est Christ qui est mort pour nous. Êtes-vous liés par un ministère de délivrance ? Attendez-vous un libérateur ? Le vrai libérateur est déjà venu. Croyez à la Parole de Dieu qui déclare qu'en Jésus-Christ, vous êtes réellement libres. Il y a des centaines de versets qui l'enseignent, je vous laisse avec celui-ci :

« Autrefois, en effet, vous étiez ténèbres, mais maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière » (Éphésiens 5:8).

À Christ seul soit la Gloire


Voyez aussi :

— « Message de menaces de Michelle d'Astier » se rapportant à ce présent article.
— « Les absurdités de Michelle d'Astier »
— « Michelle d'Astier, reine des démons »
— « Les fruits pourris de Michelle d'Astier »
—  « Hypocrisie démentielle de la névrosée Michelle d'Astier »
— « Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire »

Source : Jean leDuc — ChristoBible.org