La Réforme

L'ignorance des chrétiens francophones au Québec et ailleur sur la Réforme est alarmante. Ils ignorent tout, ou presque tout, des épreuves et de l'enseignement des grands Réformateurs du 16e siècle. L'histoire des Vaudois et des Huguenots qui furent massacré sans pitié par l'Église Catholique est presque inconnu de nos jours; et les doctrines de la grâce du Calvinisme sont regardées avec méfiance, ont été mises au rancart, ou ont été altérées pour supporter le libre-choix illusoire des apostasiés. Il ne faut donc pas se poser de questions pourquoi le Christianisme moderne est dans un si piètre état.

Ce Site contient beaucoup d'informations sur la Réforme et je vous exhorte à en prendre connaissance. Ceux qui prennent leur foi au sérieux ne manqueront point d'être fortifié par leurs recherches.

La Bible

On a tendance à croire aujourd'hui que toutes les Bibles sont pareilles et que les divergences sont minimes et insignifiantes, et qu'elles n'affectent aucunement les doctrines essentielles. Rien n'est plus faux ni plus dangereux que cette attitude d'un Christianisme tiède et aveugle (Apocalypse 3:14-18). Ce n'est pas tous les Chrétiens qui sont CHRÉTIEN, ce n'est pas toutes les Églises qui sont l'ÉGLISE, et ce n'est pas toutes les Bibles qui sont la BIBLE (Romains 9:6), autrement Dieu serait un Dieu de confusion et de désordre (1 Corinthiens 14:33). Vous trouverez ici amplement d'informations sur la Bible Authentique des Apôtres, des Vaudois et des Réformateurs. Il est essentiel que les chrétiens francophones retournent à leur Patrimoine Spirituel si longtemps négligé.

Nous vous suggérons de mettre de côté vos Bibles modernes qui ne se basent point sur le Texte Reçu Grec comme la Segond, la Darby, la Bible en Français Courant, etc; et d'utiliser la Bible Martin ou la Bible Ostervald, dont la nouvelle édition vient de paraître. Vous aurez aussi sur ce site accès pour la première fois à la Bible de l'Épée, Version Marginale, du Texte des Réformateurs qui fut largement révisé et précisé sur les Originaux. Pour le moment, cette nouvelle Bible se trouvent uniquement en format électronique. Nous vous demandons de lire attentivement la Préface de cette Bible afin de reconnaître les changements qui ont été apportés au texte.

L'Eschatologie

La tendance eschatologique populaire est au Prémillénarisme et au Dispensationalisme dans nos églises Laodiciennes modernes. Encore une fois l'enseignement des Réformateurs est négligé et le Christianisme moderne s'est prostitué a des doctrines spéculatives sur la fin des temps. Nous en sommes à un Évangile de science-fiction où le désordre règne à profusion. On insiste sur un royaume terrestre où Christ va régner et on néglige le fait que le règne de Christ est spirituel et que le Seigneur Jésus règne présentement dans le cœur de ses élus. Les seules vrais positions Eschatologiques qui reconnaissent le règne spirituel de Christ sont l'Amillénarisme ou Pneumillénarisme. Ceux qui veulent un royaume terrestre de 1,000 ans sont retranché du Royaume Céleste éternel parce que Christ ne règne point en eux.

Le Salut

Les apostasiés modernes ont réduit le Salut à une simple formule qu'il s'agit de répéter pour obtenir la vie éternelle : «Il faut que tu acceptes Jésus comme ton Sauveur personnel pour être sauvé». Cette expression ne se trouve point dans la Bible. Elle fut inventée par les disciples du libre-choix (Arminiens) qui prétendent qu'il est possible à l'homme pécheur d'accepter ou de rejeter Christ. Ceux-ci font du salut une décision personnelle et de la foi une faculté intellectuelle plutôt que d'un don de Dieu (Éphésiens 2:8,9; Actes 13:48) et enseignent ainsi un salut par les oeuvres. Il suffit de lire l'histoire de la résurrection de Lazare (Jean 11:23-27,39-44) pour réaliser qu'il est impossible à un mort d'exercer son libre-choix. Seulement l'Appel efficace ou irrésistible de la grâce peut ramener un mort à la vie. Nous n'avons pas à choisir mais à abandonner notre vie à Jésus pour être sauvé quand il nous donne d'entendre son Appel irrésistible (Jean 10:4,5,26-30); car toute gloire est à Christ.

Le Baptême d'eau

Le Christianisme Conventionnel et le Néo-Évangélisme attachent une importance capitale au Baptême d'eau, tellement qu'ils en ont fait un sujet de guerre, de division et de conflits interminables. Et quoique plusieurs insistent qu'il n'est qu'un symbole, ils en font une nécessité doctrinale pour qu'une personne soit reconnue comme Chrétien ou devienne membre de leurs dénominations (DOMINATIONS) particulières. À vrai dire, sans ses rituels légalistes, une dénomination n'a pas sa raison d'être et ne peut exercer son monopole sur les consciences faibles pour remplir ses coffres. La Bible, Parole infaillible de Dieu, dit expressément que le Baptême d'eau est issu de la Loi et des Prophètes (Exode 29:4; Nombres 4:3; 8:5-7; Ézéchiel 36:25-31), qu'il fut par aspersion et non par immersion, et qu'il fut désigné uniquement pour que Jésus soit manifesté à Israël (Jean 1:31), et pour préparer la voie pour le Baptême de l'Esprit (Marc 1:3,8). Or puisque la Loi et les Prophètes ont duré jusqu'à Jean Baptiste (Luc 16:16) et que Jésus en est l'accomplissement (Matthieu 5:17), il est évident que le Baptême d'eau n'avait qu'une phase éphémère et qu'il fut remplacé par le seul Baptême de l'Esprit (Éphésiens 4:5). Les Apôtres, qui étaient tous des disciples de Jean Baptiste au début, continuèrent d'utiliser le Baptême d'eau durant tout le temps que la Loi exerçait son influence, jusqu'au jour ou le Temple fut détruit en l'an 70 par l'armée Romaine. Ce point historique marqua la fin du ministère de la Loi et de ses rituels de purification. La pratique du Baptême d'eau fut reprise ensuite par des sectes, embryons de nos dénominations modernes, pour dominer sur les faibles et les ignorants et les remettre sous la servitude de la Loi (Galates 2:4; 3:2,3,24,27,28). Or Christ devient inutile à ceux qui veulent se justifier par la Loi, et ils sont déchus de la grâce (Galates 5:4). Il faut remarqué que dans le verset favori des apostasiés pour justifier l'utilisation du Baptême d'eau (Comparez Matthieu 28:19 : Bible de l'Épée, Segond, Jérusalem), qu'il ne s'y trouve aucune goutte d'eau, malgré leurs prétentions. Un avertissement solonnel est d'envergure : Dire que Christ fut baptisé par immersion est contraire à la Parole de Dieu et fait de Lui un pécheur qui aurait brisé la Loi et conséquemment UN FAUX MESSIE.

La Trinité

Aucun sujet n'est plus sensible et plus tabou parmi le Christianisme Conventionnel que celui de la Trinité. L'ignorance de ceux qui se disent Chrétien sur ce sujet est abhorable. La doctrine de la Trinité qui déclare qu'il y a trois personnes en Dieu n'est point enseignée dans la Bible mais fut formulée au Concile de Nicée en l'an 325. Cette doctrine qui est le pivot même du Catholicisme est issue du paganisme et de spéculations sur l'existence de Dieu. Elle fait partie des Credos Oecuméniques comme le Symbole de Nicée et le Symbole d'Athanase formulés au 4e siècles. Ce dernier Symbole est assez clair dans sa conclusion : "Telle est la foi catholique; quiconque ne la croit pas fidèlement ne pourra être sauvé." En plus, nous retrouvons dans son texte cette révélation étonnante : "...de même que la vérité chrétienne nous oblige de confesser que chaque personne séparément est Dieu et Seigneur, de même la religion catholique nous défend de dire trois Dieux ou trois Seigneurs." Dans sa propre déclaration, nous voyons que le catholicisme, Romain comme Protestant, s'oppose à la vérité chrétienne qui affirme que trois personne en Dieu font trois Dieux et non pas un seul Dieu. Pour camoufler ceci subtilement, on déclare que cette doctrine est un mystère. Or le seul mystère qui existe est le vide qui se trouve entre les deux oreilles des apostasiés. Mais ne demandons pas à nos chers chrétiens Laodiciens de vérifier ces choses, car ils sont trop occupé à jouer à l'église et à prétendre qu'ils marchent dans la vérité. Ce qui est paradoxal est que tous les grands Théologiens affirment eux-mêmes que cette doctrine ne fut pas connue des premiers chrétiens, et ne fut jamais enseigné par les Apôtres. La Bible n'enseigne nul part catégoriquement qu'il y a trois personnes en Dieu. Il faut tordre les textes pour prouver ce prétexte. Le verset clé utilisé par les apostasiés pour monter leur bateau est encore Matthieu 28:19 : "Allez donc et instruisez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit." On se refuse obstinément de reconnaître que le mot "nom" ici est singulier, nous indiquant qu'il y a un seul nom pour le Père, le Fils et le Saint-Esprit, et que ce nom est celui de Jésus (Philippiens 2:9-11). Sans donner une explication détaillée, il suffit de dire que la Bible affirme clairement que Jésus est le Père (Ésaie 9:5; Jean 14:8,9), le Fils (Jean 3:18; Romains 1:4) et le Saint-Esprit (Romains 8:9,10; 2 Corinthiens 3:17; Éphésiens 4:4-6). Or Jésus est la manifestation visible du Père invisible dont l'Esprit vient habiter en nous par la foi.

À Christ seul soit la Gloire


Source : Gardiens de la Bible Authentique (G.B.A.)