La Bible de Genève 1669
Louys & Daniel Elzevier
(Édition en français actualisé 2005-2006)


LA PREMIÈRE ÉPÎTRE DE SAINT PAUL APÔTRE À TIMOTHÉE.

1:1
 PAUL Apôtre de Jésus Christ par le mandement de Dieu notre Sauveur, et du Seigneur Jésus Christ notre espérance:

1:2
A Timothée mon vrai fils en la foi, grâce, et miséricorde, et paix de par Dieu notre Père, et de par Jésus Christ notre Seigneur.

1:3
Suivant ce dont je t'ai prié que tu demeurasses à Ephése, quand j'allais en Macédone, je t'avertis que tu dénonces à certains qu'ils n'enseignent point une diverse doctrine.

1:4
Et qu'ils ne s'adonnent point aux fables et généalogies qui sont sans fin, lesquelles engendrent plutôt des questions que l'édification de Dieu, laquelle consiste en foi.

1:5
Or la fin du commandement, c'est la charité procédante d'un cœur pur, et d'une bonne conscience, et d'une foi non feinte.

1:6
Desquelles choses quelques-uns s'étant dévoyez, se sont détournés à un vain babil:

1:7
Voulant être docteurs de la Loi, n'entendant point les choses qu'ils disent, ni desquelles ils assurent.

1:8
Or nous savons que la Loi est bonne, si quelqu'un en use légitimement:

1:9
Sachant cela, que la Loi n'est point mise pour le juste, mais pour les iniques, et qui ne se peuvent ranger: pour ceux qui sont sans piété, et les mal-vivants: pour les gens sans religion, et profanes: pour les meurtriers de père et de mère, et homicides:

1:10
Pour les paillards, pour ceux qui habitent avec les mâles, les parjures: et s'il y a quelque autre chose qui soit contraire à la saine doctrine:

1:11
Suivant l'Evangile de la gloire de Dieu bienheureux, lequel Evangile m'est commis.

1:12
Et je rends grâces à celui qui m'a fortifié, à savoir à Jésus Christ notre Seigneur, de ce qu'il m'a estimé fidèle, m'ayant établi au ministère:

1:13
 Moi qui étais auparavant un blasphémateur, et persécuteur, et oppresseur: mais miséricorde m'a été faite, entant que je l'ai fait par ignorance, étant en infidélité.

1:14
Mais la grâce de notre Seigneur a d'autant plus abondé avec foi et dilection, laquelle est en Jésus Christ.

1:15
Cette parole est certaine, et digne d'être entièrement reçue, c'est que Jésus Christ est venu au monde pour sauver les pécheurs, desquels je suis le premier.

1:16
Mais pour cette cause miséricorde m'a été faite, afin que Jésus Christ montrât en moi le premier toute clémence, pour un exemplaire à ceux qui viendront à croire en lui à vie éternelle.

1:17
Or au Roi des siècles, immortel, invisible, à Dieu seul sage, soit honneur et gloire és siècles des siècles. Amen.

1:18
 Mon fils Timothée, je te recommande ce Commandement, que selon les prophéties qui auparavant ont été de toi, par elles tu fasses devoir de guerroyer en bonne guerre.

1:19
Ayant foi et bonne conscience, laquelle quelques-uns ayant rejetée ont fait naufrage quant à la foi:

1:20
D'entre Lesquels sont Hyménée, et Alexandre, Lesquels j'ai livré à Satan, afin qu'ils apprennent par ce châtiment à ne plus blasphémer.

2:1
 J'ADMONESTE donc qu'avant toutes choses on fasse des requêtes, des supplications et des actions de grâces pour tous les hommes:

2:2
Pour les Rois, et pour tous ceux qui sont constituez en dignité, afin que nous puissions mener une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté.

2:3
Car cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur:

2:4
Lequel veut que tous les hommes soient sauvez, et viennent à la connaissance de la vérité.

2:5
Car il y a un seul Dieu, et un seul Moyenneur entre Dieu et les hommes, à savoir Jésus Christ homme:

2:6
Qui s'est donné soi-même en rançon pour tous, afin d'être en témoignage en son propre temps.

2:7
A quoi j'ai été établi Héraut et Apôtre (je dis vérité en Christ, je ne mens point) Docteur des Gentils en foi et en vérité.

2:8
Je veux donc que les hommes prient en tout lieu, levant leurs mains pures, sans colère, et sans question.

2:9
Pareillement aussi que les femmes se parent d'un accoutrement honnête avec vergogne et modestie, non point avec tresses, ni or, ni perles, ni habillements somptueux:

2:10
Mais de bonnes œuvres, comme il est séant à des femmes qui font profession de servir Dieu.

2:11
Que la femme apprenne en silence, en toute sujétion.

2:12
Car je ne permets point que la femme enseigne, ni qu'elle use d'autorité sur le mari, mais qu'elle soit en silence.

2:13
Car Adam a été formé le premier, et puis après Eve.

2:14
Et ce n'a point été Adam qui a été séduit, mais la femme ayant été séduite, a été en transgression.

2:15
Or elle sera sauvée en engendrant des enfants, si elle demeure en foi, dilection, et sanctification, avec modestie.

3:1
 CETTE parole est certaine, Si quelqu'un a affection d'être Evêque, il désire une œuvre excellente.

3:2
Mais il faut que l'Evêque soit irrépréhensible, mari d'une seule femme, vigilant, attrempé, honorable, hospitalier, propre à enseigner:

3:3
Non point adonné au vin, non batteur, non convoiteux de gain déshonnête: mais bénin, non querelleux, non avaricieux:

3:4
Conduisant honnêtement sa propre maison, ayant ses enfants sujets en toute révérence:

3:5
(Car si quelqu'un ne sait pas conduire sa propre maison, comment pourra-t'il gouverner l'Eglise de Dieu?)

3:6
Non point nouvel apprenti: de peur qu'étant enflé d'orgueil: il ne tombe en la condamnation du calomniateur.

3:7
Il faut aussi qu'il ait bon témoignage de ceux qui sont de dehors, afin qu'il ne tombe point en reproche, et au piège du diable.

3:8
Semblablement il faut que les Diacres soient graves, non doubles en parole, non adonnés à beaucoup de vin, non convoiteux de gain déshonnête:

3:9
Retenant le mystère de la foi en une conscience pure.

3:10
Et que ceux-ci aussi soient premièrement éprouvés, puis qu'ils servent, étant trouvés irrépréhensibles.

3:11
Semblablement il faut que leurs femmes soient honnêtes, non médisantes, sobres, fidèles en toutes choses.

3:12
Que les Diacres soient maris d'une seul femme, conduisant honnêtes leurs enfants, et leurs propres maisons.

3:13
Car ceux qui auront bien servi, acquièrent un bon degré pour eux, et une grande liberté en la foi, laquelle est en Jésus Christ.

3:14
Je t'écris ces choses, espérant que je viendrai bientôt vers toi:

3:15
Que si je tarde, c'est afin que tu saches, comment il faut converser en la maison de Dieu, qui est l'Eglise du Dieu vivant, la colonne et l'appui de la vérité.

3:16
Et sans contredit le mystère de piété est grand, à savoir que Dieu a été manifesté en chair, justifié en Esprit, vu des Anges, prêché aux Gentils, cru au monde, et enlevé en gloire.

4:1
 OR l'Esprit dit notamment qu'és derniers temps, quelques-uns se révolteront de la foi, s'adonnant aux esprits abuseurs, et aux doctrines des diables:

4:2
Enseignant des mensonges par hypocrisie, étant cautérisés en leur propre conscience:

4:3
Défendant de se marier, commandant de s'abstenir des viandes que Dieu a créées pour les fidèles: et pour en user avec action de grâces.

4:4
Car toute créature de Dieu est bonne, et rien n'est à rejeter, étant pris avec action de grâces.

4:5
Car elle est sanctifiée par la parole de Dieu, et par la prière.

4:6
Si tu proposes ces choses aux frères, tu seras bon Ministre de Jésus Christ, nourri és paroles de la foi et de la bonne doctrine que tu as soigneusement suivie.

4:7
Mais rejette les fables profanes, et semblables à celles des vieilles: et t'exerce en la piété.

4:8
Car l'exercice corporel est profitable à peu de choses, mais la piété est profitable à toutes choses, ayant les promesses de la vie présente, et de celle qui est à venir.

4:9
Cette parole est certaine, et digne d'être entièrement reçue.

4:10
Car pour cela aussi nous travaillons, et sommes en opprobre, parce que nous espérons au Dieu vivant: qui est le conservateur de tous les hommes, mais principalement des fidèles.

4:11
Annonce ces choses, et les enseigne.

4:12
Que nul ne méprise ta jeunesse: mais fois patron des fidèles en paroles, en conversation, en dilection, en esprit, en foi, en pureté.

4:13
Sois attentif à la lecture, à l'exhortation, et a l'endoctrinement jusques à ce que je vienne.

4:14
Ne néglige point le don qui est en toi, lequel t'a été donné par prophétie, par l'imposition des mains de la compagnie des Anciens.

4:15
Pratique ces choses, et y sois attentif: afin qu'il soit connu à tous que tu profites.

4:16
Entends à toi et à l'endoctrinement: fois persévérant en ces choses: car en ce faisant tu te sauveras toi-même, et ceux qui t'écoutent.

5:1
 NE reprends pas rudement l'homme ancien; mais admoneste le comme père: les jeunes comme frères:

5:2
Les femmes anciennes comme mères: les jeunes comme sœurs, en toue pureté.

5:3
Honore les veuves qui sont vraiment veuves.

5:4
Mais si quelque veuve a des enfants ou des enfants de ses enfants, qu'ils apprennent premièrement à montrer leur piété envers leur propre maison, et à rendre la pareille à leurs devanciers: car cela est bon et agréable devant Dieu.

5:5
Or celle qui est vraiment veuve et délaissée seule, espère en Dieu, et persévère en prières et oraisons nuit et jour.

5:6
Mais celle qui vit en délices, est morte en vivant.

5:7
Dénonce donc ces choses, afin qu'elles soient irrépréhensibles.

5:8
Que si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et est pire qu'un infidèle.

5:9
Que la veuve soit enrôlée n'ayant pas moins de soixante ans, et qui ait été femme d'un seul mari:

5:10
Ayant témoignage d'avoir fait de bonnes œuvres, si elle a nourri ses propres enfants, si elle a logé les étrangers, si elle a lavé les pieds des Saints, si elle a subvenu aux affligés, si elle a soigneusement suivi toute bonne œuvre.

5:11
Mais refuse les veuves qui sont plus jeunes: car quand elles sont devenues lascives contre Christ, elles se veulent marier:

5:12
Ayant leur condamnation, entant qu'elles ont faussé leur première foi.

5:13
Et avec cela aussi étant oiseuses, elles apprennent d'aller de maison en maison: et sont non seulement oiseuses, mais aussi babillardes, et curieuses, en babillant de choses malséantes.

5:14
Je veux donc que les jeunes veuves se marient, qu'elles procréent lignée, qu'elles gouvernent le ménage: et qu'elles ne donnent aucune occasion à l'adversaire de médire.

5:15
Car quelques-unes se sont déjà dévoyées après Satan.

5:16
Que si quelque homme ou femme fidèle a des veuves, qu'il leur subvienne, et que l'Eglise n'en soit point chargée, afin qu'il y ait assez pour celles qui sont vraiment veuves.

5:17
Que les Anciens qui président dûment, soient réputés dignes de double honneur: principalement ceux qui travaillent en la Parole et en l'endoctrinement.

5:18
Car l'Ecriture dit, Tu n'emmuselleras point le bœuf qui foule le grain: Et l'ouvrier est digne de son salaire.

5:19
Ne reçois point d'accusation contre l'Ancien, sinon sous deux ou trois témoins.

5:20
Reprends publiquement ceux qui pèchent, afin que les autres aussi en aient crainte.

5:21
Je t'adjure devant Dieu, et le Seigneur Jésus Christ, et les Anges élus, que tu gardes ces choses sans préférer l'un à l'autre, ne faisant rien en penchant d'un coté.

5:22
N'impose point hâtivement les mains sur aucun, et ne communique point aux péchés d'autrui: garde toi pur toi-même.

5:23
Ne bois plus d'eau, mais use d'un peu de vin à cause de ton estomac, et à cause des maladies que tu as souvent.

5:24
Les péchés de quelques-uns se manifestent devant, et viennent en avant à leur condamnation: mais en d'autres ils suivent après.

5:25
Semblablement aussi les bonnes œuvres se manifestent devant, et celles qui sont autrement ne peuvent être cachées.

6:1
 QUE tous serfs qui sont sous le joug, réputent leur propres maîtres dignes de tout honneur, afin que le Nom de Dieu et sa doctrine ne soit blasphémée. 2 Et ceux qui ont des maîtres fidèles, qu'ils ne les méprisent point à cause qu'ils sont frères, mais plutôt qu'ils les servent, à cause qu'ils sont fidèles et bien-aimés, étant participants du bénéfice. Enseigne ces choses, et exhorte.

6:3
Si quelqu'un enseigne autrement, et ne consent point aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ, et à la doctrine qui est selon la piété;

6:4
Il est enflé, ne sachant rien, mais étant fol après des questions et débats de paroles, desquelles s'engendrent envies, querelles, médisances, mauvais soupçons,

6:5
Vaines disputes d'hommes qui sont corrompus d'entendement, et destitués de vérité, réputant la piété être gain: retire toi de ceux qui sont tels.

6:6
Or la piété avec contentement d'esprit est un grand gain.

6:7
Car nous n'avons rien apporté au monde: aussi est-il évident que nous n'en pouvons rien emporter.

6:8
Mais ayants la nourriture, et de quoi nous puissions être couverts, cela nous suffira.

6:9
Or ceux qui veulent devenir riches, tombent en tentation, et au piège, et en plusieurs désirs fous et nuisibles, qui plongent les hommes en destruction et perdition.

6:10
Car la racine de tous maux c'est la convoitise des richesses: desquelles quelques-uns ayants envie, se sont dévoyés de la foi, et sont eux-mêmes enserrés en plusieurs douleurs.

6:11
Mais toi, ô homme de Dieu, fuis ces choses, et pourchasse justice, piété, foi, charité, patience, débonnaireté.

6:12
Combats le bon combat de la foi: appréhende la vie éternelle, à laquelle aussi tu es appelé, et en as fait une bonne profession devant beaucoup de témoins.

6:13
Je t'enjoins devant Dieu qui vivifie toutes choses, et devant Jésus Christ qui a fait cette belle confession devant Ponce Pilate:

6:14
Que tu gardes ce commandement, étant sans macule et sans répréhension, jusques à l'apparition de notre Seigneur Jésus Christ.

6:15
Laquelle le bienheureux et seul Prince, Roi des rois, et Seigneur des Seigneurs, montrera en sa propre saison.

6:16
Lequel seul a immortalité, et habite en une lumière inaccessible; lequel nul des hommes n'a vu, et ne peut voir: auquel soit honneur et force éternelle. Amen.

6:17
Dénonce à ceux qui sont riches en ce monde, qu'ils ne soient point hautains: qu'ils ne mettent point leur confiance en l'incertitude des richesses, mais au Dieu vivant qui nous baille toutes choses abondamment pour en jouir.

6:18
Qu'ils fassent du bien, qu'ils soient riches en bonnes œuvres, qu'ils soient faciles à distribuer, communicatifs:

6:19
Se faisans un trésor d'un bon fondement pour l'avenir, afin qu'ils appréhendent la vie éternelle.

6:20
O Timothée! garde le dépôt, fuyant les crieries vaines et profanes, et les contradictions d'une science faussement ainsi nommée:

6:21
De laquelle quelques-uns faisant profession, se sont dévoyez de la foi. Grâce soit avec toi. Amen.


Fin de la première Épître de Saint Paul à Timothée.

Fleuriture