La Bible de Genève 1669
Louys & Daniel Elzevier
(Édition originale 1669)


SECONDE EPISTRE CATHOLIQUE
DE
S. PIERRE
APOSTRE.

1:1
 SIMEON Pierre; ferviteur & Apoftre de Jefus Chrift, à vous qui avez obtenu une foi de pareil prix avec nous, par la juftice de noftre Dieu, & Sauveur Jefus Chrift:

1:2
Grace & paix vous foit multipliée en la connoiffance de Dieu & de noftre Seigneur Jefus:

1:3
Puis que fa divine puiffance nous a donné tout ce qui appartient à la vie & à la pieté, par la connoiffance de celui nous a appellez par fa propre gloire & vertu.

1:4
Par lefquelles nous font données les grandes & precieufes promeffes, afin que par elles vous foyez faits participans de la nature divine, eftant efchappez de la corruption qui eft au monde en convoitife.

1:5
Vous donc auffi de mefme y apportant toute diligence, ajouftez vertu par deffus avec voftre foi: &avec vertu fcience:

1:6
Et avec fcience, temperance: & avec temperance, patience: & avec patience, pieté:

1:7
Et avec pieté, amour fraternelle: & avec amour fraternelle, charité.

1:8
Car fi ces chofes font en vous, & y abondent, elles ne vous laifferont point oifeux, ni fteriles en la connoiffance de noftre Seigneur Jefus Chrift.

1:9
Car celuy en qui ces chofes ne fe trouvent point, eft aveugle, & ne voit goutte de loin, ayant oublié la purification de fes vieux pechez.

1:10
Partant, freres, eftudiez-vous pluftoft à affermir voftre vocation & election: car en ce faifant vous ne chopperez jamais.

1:11
Car par ce moyen l'entrée au royaume eternel de noftre Seigneur & Sauveur Jefus Chrift vous fera abondamment fournie.

1:12
C'eft pourquoi je ne fera point pareffeux à vous ramentevoir toûjours ces chofes, encore que vous foyez connoiffans & fondez en la verité prefente.

1:13
Car j'eftime que c'eft une chofe jufte, tandis que je fuis en ce tabernacle, de vous éveiller par avertiffement:

1:14
Sçachant qu'en bref j'ai à déloger de ce mien tabernacle, comme noftre Seigneur Jefus Chrift mefme me l'a declaré.

1:15
Mais je mettrai peine qu'apres mon depart auffi vous puiffiez continuellement vous ramentevoir ces chofes.

1:16
Car nous ne vous avons point donné à connoitre la puiffance & la venuë de noftre Seigneur Jefus Chrift, en enfuivant des fables artificiellement compofées: mais comme ayant veu fa Majefté de nos propres yeux.

1:17
Car il avoit receu de Dieu le Pere honneur & gloire, quand une telle voix lui fut envoyée de la gloire magnifique, Celui-ci eft mon Fils bien-aimé, auquel j'ai pris mon bon plaifir.

1:18
Et nous oüifmes cette voix envoyée du ciel, eftant avec luy fur fa fainte montagne.

1:19
Nous avons auffi la parole des Prophetes tres-ferme, à laquelle vous faites bien d'entendre, comme à une chandelle qui éclaire en un lieu obfur, jufques à ce que le jour commence à luire & que l'eftoile du matin fe leve en vos cœurs:

1:20
Si vous entendez premierement cela, que nulle prophetie de l'Efcriture n'eft de particuliere declaration.

1:21
Car la prophetie n'a point efté jadis apportée par la volonté humaine: mais les faints hommes de Dieu eftant pouffez du Saint Efprit ont parlé.

2:1
 MAIS il y a eu auffi de faux Prophetes entre le peuple, comme il y aura pareillement entre vous de faux Docteurs, qui introduiront couvertement des sectes de perdition, & renieront le Seigneur qui les a rachetez, amenans fur eux-mefmes une foudaine perdition.

2:2
Et plufieurs enfuivront leurs perditions: par lefquels la voye de verité fera blafphemée.

2:3
De forte que par avarice ils feront trafic de vous par des paroles déguifées, fur lefquels dés long temps & leur perdition ne fon fommeille point.

2:4
Car fi Dieu n'a point efpargné les Anges qui ont peché: mais les ayant abyfmez avec des chaifnes d'obfcurité, il les a livrez pour eftre refervez au jugement:

2:5
Et n'a point efpargné le monde ancien, mais a gardé Noé, lui huictiefme, heraut de juftice, & a amené le deluge fur le monde des méchans:

2:6
Et a condamné à fubverfion les villes de Sodome & de Gomorrhe, les reduifant en cendre, & les mettant pour exemple à celui qui vivroyent en impieté:

2:7
Et en a delivré le jufte Lot, qui eftoit oppreffé des abominables par leur infame converfation.

2:8
(Car ce jufte-là habitant entr'eux, parce qu'il oyoit & voyoit, tourmentoit de jour en jour fon ame jufte, à caufe de leurs méchans actes.)

2:9
Le Seigneur fçais auffi delivrer de tentation ceux qui l'honorent, & referver les injuftes pour eftre punis au jour du jugement:

2:10
Et principalement ceux qui cheminent apres la chair, en convoitife de pollution, & mefprifent les Seigneuries, audacieux, abonnez à leur fens, qui n'ont point honneur de blafmer les dignitez.

2:11
Au lieu que les Anges, qui font plus grands en force & en puiffance, ne donnent point fentence de blafme contre elles devant le Seigneur.

2:12
Mais ceux-ci comme des beftes brutes, qui fuivent leur fenfualité, eftant faites pour eftre prifes & deftruites, blafmant ce qu'ils n'entendent point, periront par leur propre corruption:

2:13
Remportant le falaire d'iniquité, prenant leur plaifir en leurs delices ordinaires, taches, & foüillures, prenant leurs delices en leurs tromperies, en banquetant avec vous:

2:14
Ayant les yeux pleins d'adultere, & qui ne ceffent jamais de pecher, amorçant les ames mal affeurées, ayant le cœur exercé en rapines, enfans de malediction:

2:15
Lefquels ayant delaiffé le droit chemin, fe font fourvoyez ayant enfuivi le train de Balaam fils de Bofor, qui aima le falaire d'iniquité, mais il fut redargüé de fon injuftice.

2:16
Car une afneffe muëtte parlant en voix d'homme, reprima la folie du Prophete.

2:17
Ce font des fontaines fans eau, & des nuées agitées par le tourbillon: aufquels l'obfcurité des tenebres eft refervée eternellement.

2:18
Car en prononçant des difcours fort enflez de vanité, ils amorcent, par les convoitifes de la chair, & par infolences, ceux qui eftoyent à bon efcient efchappez d'entre ceux qui converfent en erreur:

2:19
Leur promettant la liberté, encore qu'ils foyent eux-mefmes ferfs de corruption: car on eft reduit en la fervitude de celui par lequel on eft furmonté.

2:20
Car fi apres eftre efchappez des foüillures du monde, par la connoiffance du Seigneur & Sauveur Jefus Chrift: toutefois eftant derechef entortillez en elles, ils en font furmontez, leur derniere condition leur eft devenuë pire que la premiere.

2:21
Car il leur euft mieux vallu n'avoir point connu la voye de juftice, qu'apres l'avoir connuë fe deftourner arriere du faint commandement qui leur avoit efté baillé.

2:22
Mais ce qu'on dit par un vrai proverbe leur eft avenu; Le chien eft retourné à fon propre vomiffement: & la truye lavée eft retournée à fa veautrer au bourbier.

3:1
 BIEN-AIMEZ, je vous efcris deja cette feconde Epiftre, par la quelle je réveille par avertiffemens voftre pur entendement:

3:2
Afin que vous ayez fouvenance des paroles qui auparavant ont efté dites par les faints Prophetes, & de noftre commandement, qui fommes Apoftres du Seigneur & Sauveur.

3:3
Sçachant premierement cela, qu'il viendra és derniers jours des mocqueurs, cheminant felon leurs propres convoitifes:

3:4
Et difant, Où eft la promeffe de fon advenement? car depuis que les Peres font endormis toutes chofes perfeverent ainfi dés le commencement de la creation.

3:5
Car ils ignorent volontairement ce point, que dés jadis les cieux ont en leur eftre, & la terre confiftant ont dans l'eau, & parmi l'eau, par la Parole de Dieu.

3:6
Par lefquelles chofes le monde d'alors eft peri, eftant couvert d'un deluge d'eaux.

3:7
Mais les cieux qui font maintenant, & la terre, font refervez par la mefme Parole, eftant gardez pour le feu au jour du jugement,& de la deftruction des méchans hommes.

3:8
Mais, ô vous bien-aimez! N'ignorez point une chofe, c'eft qu'un jour eft envers le Seigneur comme mille ans, & mille ans font comme un jour.

3:9
Le Seigneur ne tarde point fa promeffe, comme quelques-uns eftiment retardement, mais il eft patient envers nous, ne voulant point qu'aucun periffe, mais que tous viennent à repentance.

3:10
Mais le jour du Seigneur viendra comme le larron en la nuit, auquel les cieux pafferont avec un bruit fifflant de tempefte, & les elemens feront diffous par la chaleur, & la terre, & toutes les œuvres qui font en elle, brufleront entierement.

3:11
Veu donc que toutes ces chofes fe doivent diffoudre, quels vous faut-il eftre en faintes converfations, & œuvres de pieté?

3:12
En attendant, & vous haftant à la venuë du jour de Dieu, par lequel les cieux eftant enflambez feront diffous, & les elemens fe fondront de chaleur.

3:13
Or nous attendons, felon fa promeffe, de nouveaux cieux & une nouvelle terre, efquelles habite la juftice.

3:14
C'eft pourquoi, bien-aimez, en attendant ces chofes, eftudiez-vous à eftre trouvez de lui fans tache & fans reproche en paix.

3:15
Et tenez pour falut la longue attente de noftre Seigneur: comme auffi noftre bien-aimé frere Paul vous en a efcrit felon la fapience qui lui a efté donnée:

3:16
Comme celui qui en toutes fes Epiftres parle de ces points: entre lefquels il y a des chofes difficiles à entendre, que les ignorans & mal-affeurez tordent, comme auffi les autres Efcritures, à leur propre perdition.

3:17
Vous donc, bien-aimez, puis que vous en eftes déja avertis, gardez-vous qu'eftant emportez avec les autres par la feduction des abominables, vous ne decheïez de voftre fermeté.

3:18
Mais croiffez en grace & en connoiffance de noftre Seigneur & Sauveur Jefus Chrift. A lui foit gloire, & maintenant, & jufques au jour d'eternité. Amen.


Fin de la feconde Epître de S. Pierre.

Fleuriture