Bible King James Française (2006)

Préface

La Bible KJV (King James Version) ou KJF (en français), basée sur les originaux, le Texte Massorétique Hébreu pour l'Ancien Testament, le Texte Reçu Grec pour le Nouveau Testament et traduite en Français.

Dieu est l'auteur premier de la Bible, il en confie, sous sa divine providence, la rédaction à des hommes qui écrivent dans leurs langues, avec toutes leurs compétences et leurs incompétences humaines. Dieu n'est pas auteur de l'Écriture au même sens que les auteurs humains. L'un attire d'une manière irrésistible et inspire les mots, les autres conçoivent et rédigent. En d'autres mots, Dieu revendique 100 % des droits d'auteur sur la Bible et nul homme ne peut les revendiquer pour son travail de rédaction, de transcription, de traduction ou d'interprétation du Texte Sacré. Le travail de traduction de la KJF, ayant été commencé il y a quelques années par l'équipe de Bibliorama, a été fait que partiellement et délaissé, plusieurs livres de l'Ancien Testament n'ayant pas été complété. L'équipe de ChristoBible a trouvé bon de terminer ce travail pour la gloire de Christ et pour l'utilisation commune du peuple de Dieu, d'y réviser le travail déjà fait et d'y ajouter les seize livres manquants dans l'Ancien Testament, prenant pour base la Bible de l'Épée qui est la plus proche du texte de la King James anglaise, réajustant et reformant le texte pour qu'il reflète le plus prêt possible cette célèbre Bible des Réformateurs. Or, comme dit le Seigneur Jésus: «Je vous ai envoyés moissonner où vous n'avez pas travaillé; d'autres ont travaillé, et vous êtes entrés dans leur travail» Jean 4:38. Nous nous reposons donc sur la grâce et la direction du Seigneur pour l'accomplissement de ce travail afin que tous en récoltent les richesses. Voici la liste des livres que nous avons ajouté et reformé : Nombres, Josué, Juges, Ruth, 1 Samuel, 2 Samuel, 1 Rois, 2 Rois, 1 Chroniques, 2 Chroniques, Esdras, Néhémie, Esther, Ecclésiaste, Cantique, Ézéchiel.

Note de lecture :

Dans la Bible King James (et dans notre traduction française, la KJF), les mots en italiques sont des tournures ajoutées par les traducteurs: ces mots ne figurent pas dans les textes originaux hébreu et grec. Ces rajouts ont été faits afin d'améliorer la compréhension. Les Bibles du XVII° siècle anglaises et françaises avaient l'habitude d'être publiées avec ces rajouts en italiques afin que le lecteur soit fidèlement averti de la contribution que les traducteurs apportaient au textes originaux hébreu et grec. Ce souci de fidélité et de transparence a été malheureusement perdu dans nos bibles modernes frelatées comme la Segond, la TOB, la Darby, etc. Plus moyen de savoir où finit le texte original hébreu ou grec et où commencent les ajouts des traducteurs ! Tout comme la King James, les Bibles françaises Ostervald, Épée, Genève et Martin ont gardé cette fidélité des mots en italiques et ce souci de transparence dans leurs éditions contemporaines. Le lecteur attentif de la Bible ne peut que s'en réjouir. Voici une des bonnes raisons pour lesquelles nous faisons la défense des Bibles anciennes du XVII° et du XVIII° siècle.

Particularités de la King James Française :

L'édition anglaise de la King James n'utilise pas certains vocales qui se retrouvent dans les versions françaises traditionnelles et avec lesquels plusieurs d'entre nous sommes habitué. La version française de la King James suit cette même présentation que sa sœur anglaise, ainsi vous trouverez que l'expression «l'Éternel», si courante parmi nous, devient «le SEIGNEUR», que les termes «sacrificateur» et «sacrificature» deviennent «prêtre» et «prêtrise», et celui de «oblation» devient «offrande de breuvage», ainsi que plusieurs autres... Une des particularités notables de la King James anglaise est que dans le Nouveau Testament les traducteurs utilisent souvent l'expression «Holy Ghost» à la place de «Holy Spirit» ou Saint-Esprit, expression que nous avons traduit par «Sainte Présence» pour demeurer fidèle au texte anglais. Aussi, le nom de Dieu de «JE SUIS» a été mit en lettre majuscule à travers tout le texte de l'Ancien comme du Nouveau Testament. Les termes de SEIGNEUR et de JE SUIS sont les marques distinctives de la KJF qui la différencie de l'édition anglaise et de toutes les autres versions de la Bible. Cela contribue à mettre l'emphase sur la divinité de Jésus-Christ d'une manière claire et précise. A remarquer aussi que la numérotation des versets suit l'ordre de la King James anglaise et non celle des versions française traditionnelles. Toutefois la numérotions de ces dernières a été maintenue (entre parenthèse) afin que le lecteur puisse se retrouver aisément, comme dans l'exemple qui suit : «Nombres 12:16 (13-1) Après cela, le peuple partit de Hazéroth, et ils campèrent au désert de Paran», ce qui signifie que le verset de Nombres 12:16 dans la King James Française se retrouve dans Nombres 13:1 dans les versions traditionnelles, ou vice versa.

NOTE :

Dans le Grec du Nouveau Testament, le mot SEIGNEUR ou KURIOS, lorsqu'il est attribué à Jésus, est l'équivalent du mot Hébreu YaHWeH ou Jéhovah qui est traduit aussi par SEIGNEUR dans l'Ancien Testament de la King James et par Éternel dans la majorité des versions françaises. Sous l'Ancienne Alliance, l'Esprit Éternel se révéla sous la désignation de Père dont le nom est JE SUIS, mais sous la Nouvelle Alliance il se révéla sous le nom de JÉSUS qui s'identifie lui-même au nom divin de JE SUIS. Ainsi l'Esprit Éternel se manifesta dans la chair comme «Fils unique de Dieu» ou plus précisément «Dieu comme Fils unique», ainsi dit l'apôtre Paul dans Éphésiens 4:4-6: «un seul Esprit, un seul Seigneur, un seul Dieu et Père de tous», à savoir le SEIGNEUR Jésus-Christ, l'enveloppe visible du Dieu invisible, l'Esprit Éternel personnifié en deux natures, divine et humaine, le NOUVEL HOMME qui est le début d'une nouvelle race céleste et éternelle.

Source : Bible King James Française 2006