Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
270 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1579Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Bouclier de l'assurance du salut-7


octobre 20, 2009 par GoDieu


Les Élus entés au corps de Christ

Comment est-ce que la foi nous sauve, sinon que par elle nous sommes entés au corps de Christ?


La foi qui nous revêt de la justice parfaite et gratuite de Christ ne sera jamais vacillante; mais celle où il y a encore de la propre justice, ne peut être que remplie d'angoisse et de tremblement.


L'assurance du salut peut-elle périr dans un cœur qui la possède? — David a répondu quand il a dit: «Je m'assure en la bonté de Dieu POUR TOUJOURS.» (Psaumes 52:10)


La somme revient à ceci que Jésus-Christ, en nous donnant la foi, nous enta en son corps pour nous faire participants de tous ses biens.


Selon votre foi

Au reste, non assurés, mal assurés ou assurés, souvenez-vous qu'il est écrit: «Il vous sera fait selon votre foi.» (Matthieu 9:29)


Un pauvre criminel peut-il être assuré, oui ou non, d'être entièrement et totalement gracié, dès que de la part de son juge, on vient lui dire, que non-seulement tous ses crimes lui sont pardonnés, mais que de plus, la loi qui le poursuivait, est révoquée? — Et s'il s'informe comment une délivrance si merveilleuse est possible, on lui répond: C'est parce que le juge lui-même, touché de compassion, a pris sur lui les peines prononcées par la première loi, puis en a proclamé une nouvelle qui tout entière n'est que grâce et miséricorde éternelle!


Un esclave peut-il être assuré d'être libre, du moment ou son propre maître vient solennellement lui déclarer qu'il est racheté, et que sa rançon est acquittée? Sa liberté est-elle conditionnelle ou absolue?


Un débiteur, peut-il être absolument certain qu'il ne doit plus rien, quand son créancier lui-même, vient lui dire avec serment, que ses dettes sont à jamais et comme au double, toutes payées?


Sauvé! Sauvé! Je suis sauvé! Tel est le cri de triomphe que l'Évangile arrache à tout cœur qui l'a véritablement reçu. Sauvé: parce que Dieu m'a tant aimé qu'il a donné son fils pour moi; — sauvé: parce que ce fils unique de Dieu a mis sa vie en rançon pour moi; — sauvé: parce que le Saint-Esprit témoigne à mon esprit avec un grand cri que je suis enfant de Dieu; — sauvé: parce que toutes les promesses de Dieu sont oui en Jésus et amen en lui; — sauvé: parce que la foi, la charité, l'espérance, que la Parole toute-puissante de Dieu inspire à mon cœur, sont, non pas des efforts de l'âme humaine, mais des vertus célestes que rien au monde ne peut détruire; — sauvé, dis-je, et à jamais sauvé, parce que le don de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. (Romains 6:23)


Pour parvenir à l'assurance absolue du salut, l'Évangile vous invite, non à regarder à vous-mêmes ou à votre passé rempli d'iniquités, ou à un avenir que vous interrogez avec effroi; mais tendrement et instamment, il vous presse de ne regarder qu'À DIEU ET À SON DON; À JÉSUS ET À SON ŒUVRE; AU SAINT-ESPRIT ET À SES GRÂCES; À LA PAROLE DU PARDON ET À SES PROMESSES; À LA LOI ET À SA JUSTICE; À LA CHARITÉ ET À SES MIRACLES; À L'ESPÉRANCE ET À SES GLOIRES!


«Ah! me disait un jour une âme bien-aimée, SI JE POUVAIS CROIRE À L'ASSURANCE ABSOLUE DU SALUT, JE CHANTERAIS NUIT ET JOUR.» — Chante, chère âme, chante seulement et ne te retiens plus; chante seulement, car il est écrit: «Soyez joyeux dans l'espérance», et: «Soyez joyeux toujours». — Chante donc toujours les cantiques suaves du salut; chante Dieu, devenu ton Père; chante Jésus, ton frère et ton ami; chante l'Esprit Saint, ton consolateur; Chante le ciel et ses délices; unis-toi de cœur à tous les rachetés de Jésus et répète avec eux ce chant de victoire: «Grâces à Dieu pour son don ineffable.» (2 Corinthiens 9:15) Qui accusera les élus de Dieu? Qui les condamnera? Qui les séparera de l'amour de Dieu en Jésus?


Mais il est impossible de louer Dieu vraiment et à bon escient, si premièrement les cœurs ne sont paisibles et joyeux. Mais, nous ne pouvons être paisibles et joyeux que, lorsque étant réconciliés avec Dieu, nous nous glorifions en espérance de salut bien certaine, et que, «la paix de Dieu, laquelle surmonte tout entendement, remplit nos cœurs et y domine.» (Philippiens 4:7)


Les adversaires de l'assurance absolue du salut

Plusieurs de ceux qui demeurent, leur salut en suspens, ou dans l'assurance conditionnelle de leur salut, n'y demeurent pas par infidélité ou incrédulité ouverte; au contraire, ils y sont retenus pieusement par la manière dont ils comprennent quatre grandes classes de passages bibliques.

Les premiers nous disent:
«Vous êtes sauvés pourvu que vous demeuriez fermes, car celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.»

Les seconds nous disent:
«Ayant de telles promesses, nettoyons-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu et travaillant à notre salut avec crainte et tremblement.»

Les troisièmes affirment:
«Que ceux qui, après avoir été illuminés, retombent, il est impossible qu'ils soient renouvelés en repentance.»

Les quatrièmes, enfin, nous montrent:
«Le sel perdant sa saveur; l'esprit immonde sorti d'une âme, y rentrant avec sept esprits plus méchants que lui; et St. Paul lui-même craignant d'être rejeté après avoir prêché aux autres!»

Les voilà les quatre grandes chaînes d'airain qui en retiennent plusieurs captifs sur la nacelle fragile de l'assurance conditionnelle du salut!


Ainsi, malgré l'amour éternel et immuable du Père; malgré la rédemption sanglante du Fils; malgré l'onction et le témoignage du Saint-Esprit; malgré le serment du Dieu trois fois saint et toutes ses promesses, il en est qui pensent que, avant d'oser être absolument certains de leur salut, ils ont encore quatre grandes classes de conditions à accomplir! — Si cela était vrai, les chrétiens seraient plus en danger que les incrédules, et ils auraient de quoi être accablés de désespoir. C'est pourquoi, que par compassion pour leurs âmes, ils me laissent en peu de mots leur montrer ici que ces quatre classes de passages renferment toute autre chose que des conditions.


Les premiers passages opposes à l'assurance absolue du salut, ceux qui parlent de persévérance, sont non des conditions, mais des DIRECTIONS données aux vrais croyants; ce sont les jalons bien plantés du chemin par lequel ils s'avancent joyeux vers la gloire promise.

Les seconds, ceux qui parlent de sanctification, sont aussi, non des conditions, mais des EXHORTATIONS par lesquelles le tendre Père des croyants leur enseigne comment ils doivent se conduire afin de lui plaire et afin de s'amasser pour l'avenir des trésors de récompenses.

Les troisièmes, ceux qui s'adressent aux illuminés, sont de même, non des conditions aux vrais croyants, mais des MENACES AUX DEMI-CROYANTS, afin qu'ils ne se contentent pas d'avoir l'entendement illuminé par la vérité, mais que, tendant à la perfection, ils se hâtent d'assurer leurs cœurs devant Dieu.

Les quatrièmes enfin, sont de nouveau, non des conditions de salut, mais des AVERTISSEMENTS aux croyants, de peur que, lâches et négligents dans le témoignage qu'ils ont ici-bas à rendre à leur Sauveur, ils ne soient foulés aux pieds et rejetés, non par le Seigneur, mais par les hommes; et ne perdent non leur salut, mais leur récompense, ainsi que St. Paul l'a suffisamment expliqué, lorsqu'il a dit: «l'œuvre de chacun qui aura bâti sur le fondement, sera éprouvée par le feu. — Si son œuvre brûle, il perdra sa récompense; mais pour lui, il sera sauvé toutefois comme au travers du feu.» (1 Corinthiens 3:13-15)


Les adversaires de l'assurance absolue du salut, trouvent naturellement bien faibles nos réponses aux quatre grandes classes de passages bibliques, qui leur paraissent renfermer des conditions; et cependant un examen attentif de chacun de ces passages en particulier conduit à en fixer le sens, comme nous venons de le faire.


Christ nous a-t-il acquis le salut, oui ou non? — Ou, ne nous a-t-il acquis que la possibilité de l'acquérir?


Christ a-t-il tout fait et tout accompli, oui on non? — Ou s'est-il borné à agir de telle sorte que nous puissions, tout faire et tout accomplir?


À toute objection, nous répondrons toujours: Tout croyant est une brebis de Jésus; sinon où seraient ses brebis? Or, qu'a dit Jésus de ses brebis? «Mes brebis entendent ma voix, je les connais et elles me suivent, je leur donne la vie éternelle, nul ne les ravira de ma main. Mon père qui me les a données est plus grand que tous, nul ne les ravira de la main de mon Père.» (Jean 10:27-30)


Et encore: Tout croyant est un membre du corps de Christ. (1 Corinthiens 12:27) Or, est-il croyable que Satan puisse jamais couper les membres de Jésus et diminuer son corps?


On dit: «L'ASSURANCE DU SALUT REPOSE SUR UN RAISONNEMENT.» — On dit encore: «C'EST UN SYSTÈME!» — En vérité, voudrait-on pour y croire, qu'elle soit déraison et confusion?


L'assurance du salut repose non sur un raisonnement, mais sur les sept colonnes de la vérité. — Si on raisonne pour la faire connaître, c'est dans l'espoir de vaincre les résistances de l'incrédulité.


Si l'assurance absolue du salut dépend d'un système, c'est du système céleste qui nous enseigne que «le don de Dieu c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.» (Romains 6:23). Or, jusqu'où faudrait-il s'oublier et descendre pour oser affirmer que ce qui est éternel peut prendre fin, et qu'une vie éternelle peut être sujette à la mort? Autant vaudrait dire que l'Éternel lui-même peut mourir!


On dit: «L'ASSURANCE ABSOLUE DU SALUT EST DANGEREUSE.» — Pourquoi? Parce que ceux qui s'estiment assurés d'être sauvés, sans crainte aucune de périr, sont exposés à l'affreux danger de ne plus veiller, de ne plus prier, et de se livrer à toutes les convoitises de leur cœur. — Ceux qui parlent ainsi oublient que tout arbre porte les fruits qui lui sont naturels.


Les fruits de la certitude du salut

Les fruits spontanés de la certitude du salut, sont non pas haine pour Dieu, mépris pour Christ et révolte contre l'Esprit Saint; ce sont au contraire, amour pour Dieu, joie et paix en Jésus, obéissance au Saint-Esprit et sainteté.


Comme le soleil, dès qu'il est sur l'horizon, chasse les ténèbres et remplit tout de sa chaleur et de ses clartés; de même, dès que la certitude du salut est réellement dans une âme, cette âme est éclairée et réchauffée d'un feu divin.


Un homme pécheur n'est rendu saint, que lorsqu'il a été mis manifestement, par la foi, du nombre des saints, des élus et des bien-aimés de Dieu. Or, la certitude du salut, connue et professée, opère seule ce miracle dans une âme pécheresse.


Tout croyant est un saint de Dieu; sinon, où seraient les saints? Or, St. Paul a dit: «Par une seule oblation, Christ a amené, pour toujours, à la perfection, ceux qui sont sanctifiés.» (Hébreux 10:14)



Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés