Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
109 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13490Membres
1277Messages
29Commentaires
2990Lectures
3889493Lectures globales
16276Clics
87Réf. externes
197Réf. internes
46Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Doctrines fondamentales et pratiques!


novembre 3, 2010 par GoDieu

Doctrines fondamentales et pratiques!

par
Jean leDuc

Doctrines fondamentales et pratiques!

AIMEZ-VOUS LA VÉRITÉ OU LA DUPLICITÉ?


Le mot «doctrine», que plusieurs craignent, signifie simplement «enseignement». Or la Bible entière, du commencement à la fin, est doctrine. Toutes les Saintes-Écritures qu'elle contient nous ont été donné «pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la droiture; afin que l'homme de Dieu soit mature, et entièrement préparé pour toutes les tâches convenables» (2 Timothée 3:16-17). En d'autres mots, les Saintes-Écritures nous dévoilent la proclamation de la vérité dans des enseignements fondamentaux et pratiques, mais ce qui est pratique n'est pas toujours fondamental et cela il ne faut pas l'oublier. Le fondement du christianisme authentique est la vérité, terme qui vient du Grec «ALETHES» et qui signifie «devenir conscient de ce qui est ignoré ou caché». En d'autres mots, puisqu'il est impossible à l'homme pécheur, mort spirituellement, d'obtenir la vérité par ses propres moyens, il s'agit de recevoir de l'Esprit de Dieu la révélation d'une connaissance reconnue comme juste, comme conforme à son objet et possédant à ce titre une valeur absolue, ultime. Toutefois au niveau pratique, la vérité consiste plutôt comme une norme, un principe de rectitude, de sagesse considéré(e) comme un idéal dans l'ordre de la pensée ou de l'action. Il existe donc une claire distinction entre ce qui est fondamental et ce qui est pratique. Ainsi la proclamation de la vérité peut être définie comme étant «l'opération au cours de laquelle on est dirigé par l'Esprit de Dieu, et non pas par décision personnelle, de porter à la connaissance de tous, des informations qui ne sont pas habituellement diffusées», que ces informations soient au niveau fondamental ou pratique.

Fondamentalement, pour le christien réel, la vérité est la doctrine des apôtres et des prophètes, la révélation de l'Esprit de Dieu et de sa volonté. En effet, Dieu a parlé à plusieurs reprises par les prophètes et finalement par le Fils (Hébreux 1:1-2), Dieu, l'Esprit Éternel incarnée comme Fils, la Parole faite chair (Jean 1:14; 1 Timothée 3:16) qui s'est même identifié avec la vérité (Jean 14:6). En disant qu'il est la Vérité, le Seigneur Jésus déclare qu'il est Lui-même l'ensemble ou totalité du corps de doctrine ou enseignement consigné dans toutes les Saintes-Écritures: «Ta parole est la vérité» (Jean 17:17). De la Genèse à l'Apocalypse, le Seigneur Jésus se dévoile comme le Messie promit (Genèse 3:15), Dieu incarné dans la chair (Jean 1:1-2; 1 Timothée 3:16), le Roi des rois et Seigneur des seigneurs (Apocalypse 19:16). Le Corps doctrinal de toute la Bible repose sur ces trois révélations. Elles contiennent tous les éléments fondamentaux à la grâce du salut que Christ a acquit par son sacrifice sur la croix et sa résurrection corporelle d'entre les morts. Le fil conducteur dans ces trois principes essentiels au salut est nul autre que la divinité de Christ, doctrine qui implique la Souveraineté absolue de Dieu sur toutes choses. Le refus ou déformation de cette doctrine fondamentale est la cause principale de l'apostasie et de la condamnation qui vient sur le monde entier. Il ne s'agit pas de dire ou confesser que Jésus est Dieu, aussi bien dire que le poteau au coin de votre rue est Dieu, vous n'en obtiendrez rien de plus et vous demeurerez sous la condamnation du péché. Cette doctrine n'est pas accessible à l'intelligence humaine, vous pouvez raisonner les Écritures autant que vous voulez, les analyser, les disséquer et les étudier toute votre vie et vous ne parviendrez jamais à la connaissance de la vérité sur la divinité de Christ. Pourquoi? Parce que la divinité de Christ est une révélation éblouissante donnée directement par le Seigneur Jésus, non pas à tous mais uniquement à ses élus: «nul ne connaît le Fils que le Père; et nul ne connaît le Père que le Fils, et celui à qui le Fils aura voulu le révéler» (Matthieu 11:27); «si vous ne croyez pas que JE SUIS (YEHOVAH), vous mourrez dans vos péchés... Ils ne comprirent point qu'il leur parlait du Père» (Jean 8:24,27; voir aussi Ésaïe 9:5-6 et Jean 14:8-9). Jamais une doctrine n'a été attaquée comme celle-ci. Elle a été déformée subtilement de plusieurs façons, tellement que pour la grande majorité Jésus n'est pas le Fils de Dieu, mais Dieu le Fils. Pourtant ils voient de leurs yeux que les Écritures affirment que Jésus est le Fils de Dieu, mais ils ne peuvent en saisir la profondeur de la signification et interprètent cela comme voulant dire que Jésus est Dieu le Fils. Or il y a une grande différence entre ces deux affirmations, une est la vérité absolue, l'autre est une déformation subtile très raffinée qui en a séduit un grand nombre.

À notre époque où la vérité biblique continue à être attaquée et remise en question par les ennemis de toujours et où elle est maintenant relativisée par des imposteurs et des néo-évangéliques prétendument chrétiens qui privent les textes de leur autorité en posant la question subtile et dangereuse: «Que signifie l'Écriture aujourd'hui?», il faut courageusement et obstinément s'accrocher à l'interrogation apostolique: «Mais que dit l'Écriture?» (Galates 4:30). Sans la vérité, toute la vérité et rien que la vérité biblique, il ne saurait y avoir de vrai christianisme mais seulement une contrefaçon. Le slogan adopté par les partisans de l'unité à tout prix, «la doctrine divise», et les partisans de l'amour universel, «Dieu aime tous les hommes», ne peuvent pas nous faire abandonner la doctrine, car le Seigneur protège ses élus (Matthieu 24:24), et seule la vérité affranchit (Jean 8:32) de l'ignorance, de l'erreur, de la superstition; seule; elle sanctifie (Jean 17:17; Éphésiens 4:24).

Déjà les contemporains de Jean le Baptiste avaient compris l'importance capitale de la vérité face à la séduction du miracle: «Jean n'a fait aucun miracle, mais tout ce qu'il a dit de cet homme (Jésus) était vrai» (Jean 10:41). De même Jésus déclarait: «Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur! Seigneur! n'avons-nous pas prophétisé en ton nom? et n'avons-nous pas redressés des consciences déréglées en ton nom? et n'avons-nous pas fait plusieurs miracles en ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus; retirez-vous de moi, vous qui faites métier de fraudeur» (Matthieu 7:22-23). Les premiers chrétiens avaient, eux aussi, compris l'importance de la vérité, puisqu'ils persévéraient dans la doctrine des apôtres (Actes 2:42). À la fin de sa carrière, l'apôtre Paul entrevoyait les derniers temps où «les hommes ne supporteront pas la sainte doctrine, mais auront la démangeaison d'entendre des choses agréables» (2 Timothée 4:3). Ce temps est déjà arrivé, nous en avons amplement d'évidences en regardant aux sectes dites Évangéliques qui se donnent à toutes sortes d'extravagances doctrinales et de dérèglements mystiques, et cela honteusement au nom de Christ. Quant au collaborateur de Paul, il devait être «un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité» (2 Timothée 2:15), il devait confier l'enseignement de Paul «à des hommes capables de l'enseigner aussi à d'autres» (2 Timothée 2:2), en assurant ainsi par la Sainte Présence de l'Esprit de Christ, la permanence de la proclamation de la vérité au cours des siècles.

Pourquoi certains réagissent-ils lorsque nous mettons en lumière, au moyen des Saintes-Écritures, un enseignement erroné prêché par un individu ou un groupe quelconque? Plus que souvent il s'agit ici d'une réaction normale d'autodéfense généralement inconsciente, car être exposé par la lumière est regardé comme une condamnation et considéré comme une agression de la part des imposteurs qui se disent chrétiens. Le Seigneur Jésus avait bien raison lorsqu'il dit à ses disciples: «Et la cause de cette condamnation, c'est que la lumière est venue dans cette disposition, et que les hommes se donnent aux ténèbres plutôt qu'à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient reprises» (Jean 3:19-20). Nous avons souvent aussi l'une des deux réponses suivantes: «Eh bien, personne n'est parfait, nous faisons tous des erreurs», ou «Ne fait-elle pas beaucoup de bonnes choses?»

Or le premier argument est inapproprié. Nous ne faisons pas allusion aux erreurs, aux lapsus, aux mauvaises prononciations ou encore à la liberté d'exprimer un point de vue personnel sur un sujet. Il est question de FAUX enseignements en lien avec les doctrines essentielles de la foi qui déforment la vérité. Nous ne traitons pas des personnalités ou des présentations (quoiqu'elles puissent être inclues dans l'enseignement) mais des mises en garde écrites par Pierre et d'autres apôtres. (2 Pierre 2:1-3) En ce qui a trait à l'argument des bonnes oeuvres, nous ne mesurons pas notre relation avec Dieu ni ne sommes approuvés par Dieu à cause d'elles. Nous savons qu'un individu est en bonne relation avec le Seigneur lorsque sa doctrine ou enseignement est biblique et que sa vie le reflète dans une persistance à combattre pour la foi et la vérité (Jude 1:3). Le jour vient où Dieu jugera toutes nos oeuvres. D'ici là, nous devons juger l'enseignement. Jésus et Paul nous avisent de juger les faux prophètes et les faux enseignants. Nous ne devons pas les écouter mais plutôt nous séparer d'eux et les exposer: «Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice» (Jean 7:24)

Paul écrit: «Rejette l'homme qui se dit capable de choisir de croire, après l'avoir averti une première et une seconde fois» (Tite 3:10). Dans Romans 16:17, il est écrit: «Cependant, je vous exhorte, frères, à dénoncer ceux qui causent des subversions et des duperies qui s'opposent à la doctrine que vous avez apprise, et à vous éloigner d'eux». Or nous NE DEVONS PAS les recommander, les excuser, ni les ignorer, mais les exposer! Pourquoi tant de gens ferment-ils les yeux ou ignorent-ils les Écritures qui nous ordonnent d'exercer le jugement (je veux dire ici d'être prudent, d'être vigilant) et décident plutôt «d'aimer» la personne alors que l'enjeu est la vie éternelle? On entend souvent aussi l'excuse qu'il faut aimer nos ennemis, mais l'ennemi de Jésus est Satan, où est-il écrit dans les Écritures qu'il faut aimer le Diable? Et si cela n'est pas écrit, alors pourquoi aimerions-nous ceux qui s'attaquent à la glorieuse lumière de la vérité, qui la salissent et la déforment pour en faire une simulation mensongère, tellement que les élus mêmes ne pourraient la reconnaître si ça ne serait du Seigneur Jésus qui la leur révèle et les y conduit? Prenez garde à cet avertissement de l'apôtre Jean: «Bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s'ils sont de Dieu; car plusieurs faux prophètes sont venus dans cette disposition. Reconnaissez l'Esprit de Dieu à ceci: tout esprit qui confesse Jésus, le Messie venu en chair, est de Dieu; Et tout esprit qui ne confesse pas Jésus, le Messie venu en chair, n'est point de Dieu. Or, c'est là celui de l'Anti-Christ, dont vous avez entendu dire qu'il vient, et qui est déjà à présent dans cette tendance» (1 Jean 4:1-3).

Ceux qui désirent continuer à enseigner leurs fausses doctrines emploient fréquemment l'expression «ne jugez pas» lorsqu'ils sont confrontés. Face à eux, la Parole de Dieu nous commande d'exercer le jugement. Ceux qui enseignent DE NE PAS juger, jugent eux-mêmes les autres, pire, ils se donnent à toutes sortes de médisances et de commérages contre ceux qui les reprennent dans la vérité, car ils craignent d'être exposés pour ce qu'ils sont: des imposteurs. Comme des lâches ils viennent frapper par en arrière et lorsque leur sale besogne est faite, ils déguerpissent le plus rapidement possible pour ne pas recevoir leur change. Ils se pensent en sécurité et se réjouissent des blessures qu'ils ont occasionnées, mais ils négligent de réaliser que tous ne sont pas de méprisables froussards honteux comme ils le sont, et qu'il existent encore de vigoureux soldats de Christ qui n'ont pas froid aux yeux et qui leur font récolter au centuple ce qu'ils ont semé. Alors ces prétentieux se lamentent comme des enfants qui ont reçus la fessée, cherchant une oreille attentive à leurs plaintes dans le but de se venger, car ils refusent la correction et persistent davantage dans leurs voies malsaines qui les conduira à leur destruction certaine. Lorsque, sous l'appel et la direction de l'Esprit de Christ, nous citons les Écritures pour dénoncer ce qui est erroné ou mal, ce n'est donc pas notre opinion personnelle, mais le jugement de Dieu. Les serviteurs fidèles avertiront toujours les gens des dangers des faux enseignants, tandis qu'un mercenaire les ignore ou les détourne pour en cacher l'inconvenance. Celui (celle) qui ne voit pas les implications des faussetés est soit récemment converti et immature, ou pire, il est un aveugle hypocrite et prétentieux, ce que l'Écriture nomme «un faux frère».

Nous sommes pleinement convaincu que des gens réprouvés n'ont pas apprécié que Paul cite les noms de certains qui l'avaient accompagné en mission. Il a donné les noms de Phygelle et de Hermogène, qui l'avaient abandonné en Asie, et a averti le Corps de Christ (2 Timothée 1:15). L'apôtre Paul a également averti l'Église au sujet de Démas: «car Démas m'a abandonné, par amour pour le siècle présent» (2 Timothée 4:10). Et au sujet d'Alexandre: «Alexandre, le forgeron, m'a fait beaucoup de mal. Le Seigneur lui rendra selon ses œuvres. Garde-toi aussi de lui, car il s'est fortement opposé à nos paroles» (2 Timothée 4:14-15). Que ferait Paul aujourd'hui s'il ouvrait le téléviseur et y entendrait les mêmes hérésies que nous, ou s'il se rendrait sur l'Internet y voir toutes les aberrations doctrinales de prétendus Évangéliques? D'après ce que nous voyons dans les Écritures, nous pouvons êtres assurés qu'il piquerait toute une crise et que la terre tremblerait sous ses pieds. De nos jours, les faux enseignants sont libres de répandre leur poison à cause du silence de supposés croyants sans discernement et sans courage de combattre pour la vérité, des lâches et des traîtres qui plient le genoux devant la duplicité. Les faux enseignants ont un impact sur autrui et non seulement sur eux-mêmes lorsqu'ils sèment les mensonges qu'ils ont fabriqué au nom du Seigneur.

Les trois singes qui ne voient, n'entendent et ne parlent d'aucun mal!

Tout comme les trois singes qui ne voient, n'entendent et ne parlent d'aucun mal, nous faisons croire que nous ne voyons ni n'entendons pas ce qui se passe et nous n'en soufflons mot, pendant que des loups déguisés en brebis comme la sorcière Michelle d'Astier de la Vigerie, le petit minable odieux Edgar Hirshler, le constipé Bernard Delépine, le grand séducteur Benny Hin, le vendu Billy Graham, et un grand nombre d'autres vipères trop nombreuses pour les mentionner tous, dévorent le troupeau. Quelle tristesse! Votre silence tue les autres, il permet à ce cirque de continuer et Dieu nous demandera des comptes pour ce que nous aurons dit ou fait dans ces circonstances. Demeurer silencieux revient à pécher par omission.

Certains disent que la prière est la solution, de prier seulement et de laisser Dieu agir. Nous prions; plusieurs prient — mais il y a un temps pour prier et un temps pour agir. D'ailleurs, la prière est souvent utilisée comme un échappatoire pour ne pas prendre ses responsabilités. Lorsqu'un problème devient si répandu et que nous avons prié, il est temps d'agir avec courage et détermination. Ils ignorent le fait que Dieu nous a commandé de juger (1 Corinthiens 5:11-13; 6:1-4; 11:31). Dieu a donné à ses élus trois moyens de se protéger contre les faux enseignants et les faux prophètes:

  1. premièrement la connaissance des Saintes-Écritures,

  2. deuxièmement le Saint Esprit de sa Présence qui nous habite,

  3. troisièmement le don spirituel du discernement des esprits, autrement dit la capacité de distinguer si un esprit, c'est-à-dire un raisonnement, est de Dieu ou d'une autre source.

Mais aujourd'hui tous n'ont qu'une connaissance superficielle et suggestionnée des Écritures, l'esprit qui les habite n'est pas Celui de la Présence de Christ mais de l'imposteur, et le don de discernement a été transformé en une capacité de percevoir des entités invisibles imaginaires dignes des mythes les plus absurdes, et ces gens osent se dire chrétiens. Si vous voyiez votre ami se faire blesser dans un accident, diriez-vous «je vais aller chez moi pour prier à ce sujet et je verrai ce que Dieu fera?» Croyez-vous que le fait de demeurer oisif en regardant les autres se faire spirituellement massacrer est de l'amour? Vous en serez grandement surpris à la lumière du grand jour, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra pour juger les vivants et les morts.

Désirons-nous être approuvés par Dieu? Alors nous devons éprouver les enseignements des gens qui se disent chrétiens, surtout au niveau des sectes dites Évangéliques qui pullulent de nos jours. Ceux qui vous découragent d'éprouver les enseignants et les doctrines de ces groupes, ne vous donnent pas le conseil de Dieu. En lisant le chapitre de Matthieu 23, nous découvrons comment le Seigneur Jésus réagit face à ce qui est faux ou mal. Durant tout Son ministère, le Seigneur Jésus s'est opposé aux Pharisiens qui tentaient de l'amener à approuver leurs fausses interprétations bibliques. Jésus a réprimandé les Pharisiens individuellement et en tant que groupe, et a avisé ceux qui voulaient la vérité de ne pas les écouter. Il a mis les gens en garde contre leurs enseignements, les comparant à du levain et a comparé ce que Dieu a dit avec les dires des Pharisiens. Ce ne sont là que quelques exemples où Jésus ou un auteur du Nouveau Testament ont cité des noms afin d'exprimer la désapprobation d'un geste ou de paroles.

Nous avons un problème d'intégrité au sein du christianisme moderne, tout simplement à cause qu'il n'est qu'une contrefaçon. Il y a un manque d'intérêt authentique pour autrui. Certains sont si froids qu'ils n'ont aucun fardeau pour dire la vérité aux incroyants et aux croyants, et d'autres sont trop lâches pour le faire. Puisque la plupart des gens désirent entendre ce qu'ils veulent entendre, ils ont perdu tout sens de vérité ou de justice. Ils ne cherchent pas à défendre ou à aider le faible, même en sachant qu'il se fait faire du mal. Qu'est-il advenu de nous? «Heureux l'homme qui place en YEHOVAH sa confiance, et ne se tourne pas vers les orgueilleux, vers ceux qui s'adonnent au mensonge!» (Psaume 40:4(5))».

À Christ seul soit la Gloire


_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés