Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
125 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13490Membres
1277Messages
29Commentaires
916Lectures
3887419Lectures globales
16950Clics
92Réf. externes
306Réf. internes
34Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Explications sur la sanctification


septembre 19, 2009 par GoDieu

Explications sur la sanctification

—  Lettre à M. F. Bertholet-Bridel  —

Lettre à M. F. Bertholet-Bridel
(Source: Google Livres)

par
J.B. Rossier, 1858

Révisé et annoté par Jean leDuc 2009

«L'Esprit et l'Épouse disent: Viens. Que celui qui l'entend, dise aussi: Viens.
Que celui qui a soif, vienne; et que celui qui voudra de l'eau vive, en reçoive gratuitement.
»
(Apocalypse 22:17)


Préface du Réviseur
Lettre a M. F. Bertholet-Bridel
Exposition
L'assurance du Salut
La joie du Salut
L'établissement en Christ
La demeure en Christ
La hardiesse filiale
Conversion et repentance
La responsabilité
Examen du «chrétien évangélique»




Préface du Réviseur

L'apôtre Paul nous a avertit qu'un temps de grande apostasie viendrait (2 Thessaloniciens 2:3-12), une inversion de la vraie foi qui engendrerait «une contrefaçon du peuple de Dieu», c'est-à-dire «un faux christianisme» caractérisé par des prodiges et des faux miracles. Il n'y a aucun doute que nous sommes aujourd'hui même en plein dans ce temps de grande apostasie, et que ces passages prophétiques de l'apôtre Paul se rapportent directement aux sectes Évangéliques Pentecôtistes et Charismatiques, ainsi qu'à tous groupes à tendances extatiques. Jamais une période de l'histoire ne fut si remplie de fausses doctrines qui proviennent d'un faux évangile, d'un faux Jésus, d'un faux salut, et d'une fausse sanctification, que la nôtre. Nous entendons souvent utiliser dans ces prétendues églises cette exhortation suivante de l'épître aux Hébreux quand il s'agit de reprendre une personne dont le comportement n'est pas jugé digne, selon leurs normes, de ce qu'on attend d'un chrétien: «Recherchez la paix avec tous et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur» (Hébreux 12:14), passage qui peut se traduire aussi selon l'original: «Assistez tous les hommes dans la paix et l'intégrité, autrement aucun homme ne pourra percevoir le Seigneur.» En général ce genre de reproches portent sur des façons de se comporter trop conformes à celles du monde environnant. La duplicité ici est qu'ils situent la sanctification au niveau de l'apparence extérieure, celle des vêtement, du langage, des expériences personnelles, des attitudes au niveau des actions et réactions, des fréquentations, des traditions, et des habitudes routinières. Il ne peut en être autrement puisqu'un christianisme contrefait est lui même qu'une apparence de sa réalité, et il est évident que les apparences sont tout pour lui. Le but poursuivit est une vie chrétienne exemplaire pour laquelle plusieurs de ces groupes ajoutent à la grâce du salut l'obéissance aux dix commandements de la loi mosaïque comme moyen de l'atteindre, ce qu'ils nomment la sanctification. Cette fausse sanctification est centrée sur les efforts personnels du croyant pour plaire à Dieu, mais en réalité elle valorise la dignité humaine plutôt que la Souveraineté absolue du Dieu Tout-Puissant qui s'est incarné dans la chair pour nous sauvé et nous sanctifié lui-même. Bien sur qu'avoir une bonne conduite est important dans la vie du chrétien, mais en cela plusieurs païens ont des vies exemplaires qui feraient rougir les croyants le plus dévoués. La sanctification comme témoignage chrétien chez les Évangéliques se base uniquement sur les apparences et ne détient aucune valeur, sauf pour enfler l'orgueil de ceux qui s'y donnent. Ainsi ils imposent aux autres des comportements stéréotypés, confondant la vraie sanctification qu'engendre en nous le Seigneur avec la conformité aux règles de conduite de leur groupe particulier, ce qui est une déviation sérieuse de la vérité par laquelle ils en séduisent un grand nombre. Certes il est vrai que la sanctification s'exprime dans des comportements, mais elle a une dimension autre que celle de la simple observation d'un catalogue d'obligations extérieures. Elle trouve son origine dans la Présence de Christ en nous et dans les aspirations nouvelles qui résultent du nouveau cœur du croyant. Et elle nous entraîne dans une vie de transformations internes et d'expériences dans la proclamation de la pure Vérité dans laquelle nous conduit l'Esprit de sainteté qui est un Esprit de pureté et de séparation d'avec son contraire.

L'Évangile de Christ est pure grâce, un salut inconditionnel offert gratuitement, excluant tout mérite personnel pour le recevoir, ainsi que pour le vivre. Que cet Évangile produise des œuvres bonnes dans la vie de celui qui est donné de le recevoir, rien de plus normal et nécessaire, mais comprenons que ce sont des œuvres de foi ou de confiance en Christ pour nous transformer et nous diriger. Mais qu'on ajoute à la grâce des efforts ou des œuvres d'obéissances par lesquels on dit se sanctifier, cela devient un autre Évangile, un Évangile déformé, une contrefaçon de la vérité qui nous dérobe de la précieuse liberté que nous avons en Christ, car une telle démarche de sanctification amène le joug de la servitude dans un esprit d'orgueil et de légalisme. Les imposteurs utilisent encore aujourd'hui ce que les pharisiens utilisaient au temps de Jésus et des premiers disciples et que nous avons appelé «le besoin de valorisation de l'homme par le mérite», ce qui correspond précisément à la justification par les œuvres de la loi. Ainsi nous dit l'apôtre Paul: «Si donc vous êtes morts avec Christ, quant aux rudiments de cette disposition, pourquoi vous charge-t-on de ces préceptes, comme si vous viviez encore à cette disposition? En vous disant: Ne mange pas, ne goûte pas, ne touche pas; Préceptes qui sont tous pernicieux par leurs abus, suivant les ordonnances et les doctrines des hommes, Lesquelles ont, à la vérité, quelque apparence de sagesse dans un culte volontaire, et dans une certaine humilité, et dans une austérité du corps, qui n'a aucune vraie valeur et qui satisfait seulement la chair.» (Colossiens 2:20-23) Ce texte est d'une telle actualité qu'il aurait fort bien pu être écrit hier. Le légalisme judaïque n'est plus, mais «le légalisme évangélique» l'a remplacé dans la panoplie d'une spécialisation en détournements. Les imposteurs vont donc essayer, souvent même par un enseignement erroné prodigué par des prédicateurs prétentieux et ambitieux, d'apporter au chrétien supposément nouveau-né une «aide spirituelle» par un ensemble de règles ou de préceptes évangéliques du genre dont Paul fait mention. Car il est sûr d'obtenir sous peu, non un arbre fruitier chargé de son excellent produit naturel, mais un splendide arbre de Noël (sans vie), auquel seront suspendues toutes sortes d'apparentes «vertus évangéliques». Ce chrétien-là aura une idée complètement faussée de ce qu'est la sanctification. Elle représentera pour lui une application stricte des règles apprises: un chrétien fait ceci, un chrétien ne fait pas cela. Très souvent, d'ailleurs, ces préceptes ne seront que des interprétations de seconde main, c'est-à-dire éminemment discutables, de certains textes bibliques qui ont été tordus hors de contexte. La véritable sanctification est tout autre. Elle ne résulte pas de l'application stricte des «règles bibliques», comme si la Bible était un livre de recettes. Mais au travers d'elle, le Saint-Esprit vivifie dans nos cœurs les principes divins fondamentaux qui se manifestent dans la vie chrétienne normale de tous les jours à travers de combats, d'épreuves, et de chutes qui fortifient notre foi pour la gloire du nom de Christ.

Les doctrines du Piétisme Spénénien et Arminienne des Évangéliques enseignent que le but de la vie chrétienne n'est rien d'autre qu'une marche dans la sainteté. Ce style de vie veut conduire à la pureté morale absolue, sans laquelle on dit que personne ne saurait plaire à Dieu et n'entrerait dans le Royaume, lorsque le seul moyen de plaire à Dieu est la foi en Christ (Jean 6:28-29; Hébreux 11:6) par laquelle nous avons été déjà transporté dans le Royaume actuel de Christ (Colossiens 1:12-14). Dans cette logique déontique des imposteurs, tous les efforts sont faits pour devenir meilleur. Toutefois, ce chemin mène à la frustration et à la dépression, voire même, à l'abandon d'une supposée foi pour celui qui échoue, car il démontre l'évidence d'une fausse foi qui n'est qu'une faculté intellectuelle qui agit sur les émotions changeantes de la nature humaine. Pour notre part, nous avons souvent remarqué que les prétendus chrétiens les plus sanctifiés qui sont de la mouvance Évangéliques, étaient à la fois des gens désagréables, mesquins, malicieux, calomniateurs, arrogants, argumentatifs, et prétentieux. La raison est fort simple: selon un principe fondamental de la nature humaine déchue, lorsqu'on cherche à devenir meilleur, on ne peut tout simplement pas s'empêcher de se comparer à ceux qui y parviennent moins bien que nous, d'où les jugements et les comparaisons douteuses, les ambitions insensées et les présomptions mensongères.

On doit croire en la nécessité de la sanctification, mais il faut faire très attention aux diversions présentées par les Évangéliques, car pour être authentique, elle doit aussi être porteuse de bons fruits durables d'amour et de foi, mais non d'un amour sentimental et d'une foi émotionnelle, mais d'un renoncement à soi qui est le sens réel du mot «amour», et d'une confiance active en Jésus-Christ pour toutes choses dans notre vie. En réalité, le sens du mot sanctification est souvent pris à l'inverse de sa véritable signification. Pour certains, ce mot veut dire: s'éloigner du mal. Mais la Parole de Dieu ne lui donne pas tout à fait ce sens. Le mot sanctification signifie: mettre à part, être marginalisé ou séparé, dans le but d'être réservé pour un usage unique selon le plan du décret d'élection de Dieu. Lorsque Dieu demande à ses enfants de se sanctifier pour lui, il leur dit plutôt de se séparer de tout ce qui est contraire à la pureté de la vérité en s'approchant de lui par le moyen de la foi, de se consacrer à lui dans le travail qu'il a déjà débuté en nous pour la gloire de son nom et non pour notre propre gloire. L'éloignement du péché est ainsi un effet normal de la sanctification et non le but, il fait parti du combat régulier que nous avons contre lui tous les jours de notre vie, combat dans lequel plusieurs sont blessés et tombent sur le champs de bataille, mais seulement pour un temps car la miséricorde et la grâce de Dieu les fortifient et les relèvent inévitablement afin qu'ils parviennent à la gloire éternelle. Aucun d'eux n'est perdu, tous parviennent ensemble dans la Cité Céleste (Hébreux 12:18-24). La sanctification est une grâce qui reconnait que tout vient de Dieu, c'est un combat, le combat de la foi, c'est une réalité manifestée dans nos attitudes, nos gestes, nos paroles, aussi bien que dans nos doctrines et pensées, c'est une grâce qui nous transforme discrètement et progressivement en l'image de «Christ en nous, l'espérance de la gloire». La conversion, la justification, la sanctification et la glorification découlent de la grâce imméritée de Dieu, source de l'élection inconditionnelle. C'est dans ce but glorieux de la sanctification réelle que nous vous offrons ce repas succulent de la grâce de Dieu, directement de la table des Noces de l'Agneau, dans le petit document de son humble serviteur, J. B. Rossier (1858), dans lequel l'auteur combat contre la notion d'une fausse sanctification dans l'espérance d'une rectification sur ce sujet essentiel, démontrant clairement que le combat contre les nombreuses fausses doctrines des Évangéliques n'est pas d'aujourd'hui. Ce document précieux est envoyé, au-devant, sur les ailes de la foi, pour l'édification du peuple de Dieu dans les profondeurs des merveilles de sa grâce.

Septembre 2009.

Jean leDuc



Lettre a M. F. Bertholet-Bridel

Mon frère, la discussion sur la sanctification est destinée à durer jusqu'à ce que chaque fidèle ait discerné la sanctification en elle-même, je veux dire la sainteté de position ou de fait, d'avec la sainteté pratique qui est, ici-bas, le devoir, la responsabilité et une partie du bonheur de ceux qui ont été sanctifiés. Il est même à souhaiter que ce débat se perpétue aussi longtemps qu'on mettra l'une de ces choses à la place de l'autre, à quelque degré que ce soit.

Je désire vous donner quelques explications qui vous mettent à même de ne plus confondre le sens que l'on attache et que l'on doit attacher à des expressions dont plusieurs ignorent la valeur et que j'ai employées dans les deux articles (1) que vous avez surtout eus en vue dans votre méditation intitulée: «La famille spirituelle de Jésus». Quant au public du «Chrétien évangélique», si je savais comment lui faire parvenir ma voix, je n'aurais rien à lui demander, si ce n'est de lire mes deux études. Il dépendait de vous de recevoir ces explications, avant d'écrire votre «famille spirituelle». Nos relations antérieures dans le Témoignage, et nos relations actuelles en Christ, faisaient plus que de vous en offrir l'occasion. Je crois que cela vous aurait épargné le chagrin de m'avoir mis en scène devant vos lecteurs sous un jour assez faux, et d'avoir combattu des vérités infiniment précieuses.

Toutefois je ne prends point la plume avec le désir de me justifier; je n'en sens pas le besoin. Il se peut que j'aie péché par manque de clarté; je suis tout prêt à le reconnaître et à m'en humilier, car ce que je cherche c'est l'édification dans la paix. J'espère atteindre ce but en commençant par une exposition de la vérité, puis en la faisant suivre d'un examen de votre article, examen que j'abrégerai autant que cela me sera possible en n'omettant rien d'important.

Sully, 22 novembre 1858.

J. B. ROSSIER



Références

1 Études scripturaires, 2ième vol., pages 1-32; et 101-l06.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés