Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
235 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Jésus seul-3


mars 10, 2016 par GoDieu

 

Jésus seul est médiateur

Le développement de la Convocation à Renaître (dite aussi l'Église, littéralement «les appelés hors de») du Nouveau Testament a beaucoup de ressemblance avec celle d'Israël. «Et quand le peuple vit que Moïse tardait à descendre de la montagne, le peuple s’assembla auprès d’Aaron, et ils lui dirent: Lève-toi, fais-nous un dieu qui aille devant nous...» (Exode 32:1). Il répondit à la requête et fit un veau d’or, car en Égypte le taureau était honoré pour sa force et sa puissance et représentait symboliquement Nimrod (Genèse 10:8-14), le premier souverain de la terre qui fut déifié comme le dieu Soleil, le Brillant, source du culte de l'intelligence. Et puis il est encore écrit: «Et ils dirent: C’est ici ton dieu, ô Israël! qui t’a fait monter du pays d’Égypte» (verset 4). On peut se représenter la chose: le Dieu d’Israël était apparu sur la montagne et avait dit en premier: «JE SUIS l’Éternel, ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude. Tu n’auras point d’autres dieux devant ma face» (Exode 20:1-4). Dans ce même temps Aaron transgressa avec le peuple ce commandement, pratiqua l’idolâtrie et appela «dieu» un veau. Le bœuf, ou plus proprement le taureau, était chez les égyptiens le dieu Apis qui faisait partie de la triade «Apis-Isis-Anubis» (le père, la mère, et le fils). Notons que dans l'antiquité la mère des dieux était souvent représentée par une colombe, symbole qui correspond aussi à la personne du Saint-Esprit dans la Trinité spéculative du christianisme contrefait. Ce symbole fut introduit dans la triade impériale de Rome par Athanase, un des pères de l'Église Catholique Romaine et Protestante que les réprouvés prétendent être l'Église de Christ et que l'Apocalypse nomme «la Grande Prostituée» (Apocalypse 17:1-2).

De nombreux mythes racontent qu'un dieu combat la «Déesse Mère» pour l’abattre, elle, et ses fidèles, et de lui «couper les ailes». Le but de ce combat était d’abattre la «Déesse Mère» ou «Déesse Oiseau» dont les ailes symbolisent le divin, de façon à renverser sa royauté divine et à la réattribuer à «un père» divin. Ces mythes représentaient la destruction du culte idolâtre de la «Reine du ciel», culte qui fut reformé et adapté dans le catholicisme pour devenir le culte de la Madone qu'on prétendait être Marie, la mère de Jésus qu'ils déclarèrent être «la mère de Dieu» et qui devient «la mère Dieu» lorsque la préposition «de» est enlevée. On y voit clairement la duplicité du langage pour rétablir subtilement l'ancien culte idolâtre à la «Reine du ciel». La signification du symbolisme de la colombe était parfaitement compréhensible au temps de Jésus, puisque ce symbolisme de la «Reine du ciel» était toujours utilisé dans les religions à mystères, tant en Grèce, qu’en Égypte et dans tout le Proche-Orient, où elle est nommée la Mère divine, la Colombe, Âme du Monde qui, par subterfuge, devint la personne du Saint-Esprit dans la Trinité ecclésiastique nicéenne. L'Égypte est particulièrement visé ici car sa ville capitale, Alexandrie, qui était aussi la Capitale de l'idolâtrie dans l'ancien monde, était aussi l'endroit où habitèrent Origène, Arius, et Athanase, ce dernier jouissant d'une grande influence au Concile de Nicée où fut élaboré premièrement l'hérésie de trois personnes distinctes en Dieu. Athanase fut en effet celui qui proposa que la Trinité soit composée du Père, de la Mère, et du Fils, et puisque le symbole de la «Mère déesse» était la colombe, la formulation devint le Saint-Esprit qui est aussi représenté sous la forme d'une colombe, ce qui convenait très bien aux païens comme aux chrétiens de l'époque (Voir: L'Hérésie du Sabellianisme).

Au cours des premiers siècles, plusieurs ont a cherché de formuler plus explicitement la foi trinitaire tant pour approfondir leur propre compréhension de la foi que pour la défendre contre des erreurs qui déformaient leurs points de vue. Ce fut l’œuvre des Conciles anciens, aidés par le travail théologique des prétendus «Pères de l’Église» et soutenus par l'ignorance d'un peuple chrétien nominatif. Pour la formulation de l'hérésie du dogme de la Trinité, ils ont dû développer une terminologie propre à l’aide de principes issus des religions à mystères et de notions d’origine philosophique platonicienne: «substance», «personne» ou «hypostase», «relation», etc.. Ce faisant, ils ont soumis la foi chrétienne à une sagesse humaine et ont donné un sens nouveau à ces termes appelés à signifier désormais aussi un mystère complètement irrationnel de trois personnes distinctes en Dieu, qu'ils disaient être «au-delà de tout ce que nous pouvons concevoir à la mesure humaine». Ces hypocrites insensés entreprirent donc de concevoir l'inconcevable et de déclarer leur concept irrationnel de trois personnes en Dieu comme étant la vérité sublime et nécessaire au salut. Une telle aberration n'est concevable que par des gens mentalement déséquilibrés et des ennemis de la vérité qui ont pour but de la déformer (Voir: Aberrations trinitaires du dieu à trois faces). Ainsi dit la Parole de Dieu les concernant: «ils sont devenus vains dans leurs raisonnements, et leur cœur destitué d'intelligence a été rempli de ténèbres. Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous.» (Romains 1:21-22).

Parce que le Seigneur Jésus, avec la promesse de sa dernière apparition en ce monde, se fit attendre, les pères de l’église prostituée firent la même chose que le peuple d'Israël avec la triade égyptienne «Apis-Isis-Anubis», ils formèrent et formulèrent un Dieu à trois têtes, en trois formes correspondant au modèle païen, et dirent: «Voilà ton Dieu, ô chrétienté!». Celui qui ose toucher cette «formation» de l'idole trinitaire des trois chimères dans le dieu trifrons des catholique romains, protestants et évangéliques, est traité comme s’il avait offensé ce qu’ils ont de plus sacré. Cependant, quelle est la foi juste, car si Dieu est trois personnes et que l'Écriture dit que Dieu a été manifesté dans la chair, conséquemment il faudrait que trois personnes ce sont manifestées dans la chair, ce qui est complètement irrationnel et anti-biblique. Paul a mis en valeur la doctrine juste et a mis l’accent: «... c’est UN SEUL DIEU qui justifiera...» (Romains 3:30). Il écrit à un autre endroit: «Or un médiateur n’est pas médiateur d’un seul, mais Dieu est UN SEUL» (Galates 3:20). Et encore il dit: «Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme.» (1 Timothée 2:5). Il n'y a pas trois médiateurs mais UN SEUL MÉDIATEUR. Il n’est pas écrit une seule fois dans toutes les Saintes Écritures: «Dieu en trois personnes», «Dieu un en trois» ou «Trinité», pas plus qu’il n’est écrit: «Fils céleste», «Fils éternel», ou «Dieu le Fils», et encore moins qu'il est nécessaire de croire en une telle trinité pour être sauvé. Nul part dans toute la Bible est-il écrit que le Père est «une personne» ni que le Saint-Esprit est «une personne», quoique nous savons que le Fils est une personne, un être physique et corporel, l'Écriture déclare que «Dieu est Esprit» et «qu'un esprit n'a ni chair ni os». En d'autres mots, comme Esprit, «Dieu est incorporel» et devint corporel seulement qu'à son incarnation dans la chair en JÉSUS SEUL. Or le Dieu formé ou Cerbère Nicéen du christianisme contrefait est totalement étranger à l’Église primitive, aux prophètes et aux apôtres. Un homme ayant une réflexion claire ne peut jamais prétendre en présence de la Parole de Dieu, qu’il y a «trois personnes» qui règnent dans le ciel, et que les trois sont un en toutes choses — c’est-à-dire qu’ils formeraient une Trinité. Si cette Trinité existait dans le ciel, il en serait aussi rendu témoignage dans la Bible, surtout du fait que les réprouvés affirment qu'elle est nécessaire au salut. Parce qu’elle ne peut être trouvée nulle part dans la Bible, elle ne peut pas davantage être dans le ciel, elle se trouve uniquement dans l'imagination fertile et maladive des imposteurs qui prétendent être chrétiens.

Que la Bible déclare avec autorité que JÉSUS SEUL est le Médiateur entre Dieu et les hommes, et qu'il est Lui-même Dieu manifesté dans la chair (Jean 1:14; 1 Timothée 3:16), étant parfaitement Dieu et parfaitement Homme, indique clairement l'existence d'une seule Personne en Dieu; et puisque son corps de chair est l'enveloppe visible du Père invisible qui est en Lui, il est véritablement le SEUL MÉDIATEUR entre Dieu et les hommes, entre l'Esprit et la chair. Un médiateur est une personne, non un esprit mais un entité physique et corporelle, qui sert d'intermédiaire, de lien entre deux ou plusieurs entités. Il s'entremet entre des personnes ou des partis ayant des différends pour tenter de les faire parvenir à un accord ou à un accommodement. Il a pour tâche d'aider à résoudre les conflits survenus entre les particuliers et l'administration, et est habilitée à faire des recommandations aux autorités compétentes pour régler les problèmes et à suggérer des propositions pour améliorer les relations. Bref son rôle principal est de négocier les stipulations d'un contrat entre deux parties. Or la Nouvelle Alliance dans le sang de Christ est exactement cela, un contrat entre Dieu et les hommes dans lequel Dieu s'engage à ne pas détruire toute la race humaine à cause de sa rébellion et de ses péchés, mais d'en sauver quelques-uns qu'il a choisi d'avance en Christ depuis avant la fondation du monde (Éphésiens 1:4-9) dans son décret d'élection. Pour l'accomplissement de cette rédemption, Dieu stipula sa réalisation par son incarnation dans un corps de chair pour racheter ses élus en s'offrant Lui-même comme sacrifice expiatoire en leur faveur. Ils deviennent ainsi ses fils adoptifs et les récipients de toutes les bénédictions stipulées dans le contrat. Les élus, en retour, s'engagent à mettre leur confiance dans les stipulations du contrat pour le salut de leurs âmes. Mais une difficulté énorme doit être surmontée avant, leur nature humaine déchue ne leur permet pas d'agir ainsi à cause de la fierté de leur indépendance, ils ne veulent ni ne peuvent mettent leur confiance en l'Administrateur du contrat, il faut donc un Médiateur qui agit comme leur Substitut en leur faveur et là est le rôle de Christ. Il doit briser l'orgueil de la nature humaine en la clouant à la croix afin d'attirer à Lui ceux qui ont été prédestinés à recevoir sa grâce, allant même jusqu'à leur donner sa propre confiance dans l'assurance de l'accomplissement de son sacrifice en leur faveur, dans lequel ils reçoivent tout ce qui est nécessaire à leur salut qui est assuré dans les clauses du contrat. Dans le sacrifice de la croix les élus reçoivent tous les mérites de Christ, une nouvelle vie munie de toutes les bénédictions de la grâce souveraine qui inclue la foi ou assurance, la repentance ou reconsidération, l'espérance ou l'anticipation, la persévérance et le courage, etc., etc.... Cette stipulation du contrat étant pleinement remplie en faveur de ses élus, il put les délivrer en les rachetant de la puissance du péché et de la mort, et il leur donna la vie éternelle par l'Esprit de sa Sainte Présence qui les habite. Il forment donc un Temple à l'Esprit des vivants qui les transformera en son image et il sera glorifié en eux éternellement.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés