Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
146 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

La grâce de la foi-6


janvier 1, 2018 par GoDieu

 

Qu'en est-il des œuvres de la foi?

Il existe une grande confusion sur ce sujet depuis de nombreuses générations. La grande majorité des gens supposément chrétiens déclarent tous que c'est la grâce seule qui sauve! Cependant ils maintiennent aussi la notion que nous devons coopérer à cette grâce par nos œuvres. Autrement dit, nous sommes sauvés par la grâce qui nous met sous l'obligation de faire des bonnes œuvres, afin que la grâce devienne efficace et évidente aux yeux de tous. Ils nomment ce procédé une vie de charité qui est la manifestation des œuvres de la foi, car sans les œuvres on nous dit que la foi est morte ou plus précisément qu'elle n'existe pas dans ceux qui professent la détenir. Cette notion est la position officielle du catholicisme qui a été adaptée à la mouvance évangélique, particulièrement parmi ceux qui enseignant la sanctification par l'obéissance aux principes de la loi comme l'observance du sabbat ou des fêtes juives de l'Ancienne Alliance, etc.. Mais il y a anguille sous roche ici, car en aucune façon s'agit-il ici d'œuvres de la foi mais clairement d'œuvres de la loi. Ne vous trompez pas, les œuvres de la loi ne sont pas les œuvres de la foi, mais comprenez aussi que les deux sont opposés dans un combat acharné entre la chair et l'Esprit qui durera jusqu'à la fin des temps.

Sachant que le mot «foi» signifie «assurance, certitude, confiance» comme nous l'avons démontré plus haut, les œuvres de la foi deviennent en réalité des œuvres d'assurance, mais non d'une assurance vague qui ne serait en aucune façon «certitude», mais de l'assurance de Jésus-Christ Lui-même dans l'accomplissement de son ministère en faveur de ses élus. Aussi, qui dit «œuvre» dit aussi «accomplissement, réalisation, exécution, production», en d'autres mots il s'agit des résultats de l'assurance de Christ qui sont gratuitement et inconditionnellement transmit à ses élus dans leur réception et attributions des mérites de son sacrifice sur la croix. Tels sont les fruits, réalisations, résultats ou production des œuvres de la foi. Elles sont les œuvres de Christ en nous qui habite en nos cœurs par l'Esprit de sa Sainte Présence. Elles ne sont pas nos œuvres mais celles de Christ qui nous habitent, et elles découlent de Lui en nos cœurs comme des fleuves d'eaux vives dans une régénération progressive qui nous transforme en son image. Elles ne sont pas l'ouvrage ou conception de l'être humain dans sa poursuite illusoire d'une perfection divine, elles ne proviennent pas de sa nature humaine corrompue qui est esclave de la chair et du péché, et qui recherche la dignité de son existence dans ses prétentions d'une spiritualité abjecte qui en fait le maître de son destin. Elles sont strictement de Christ qui a débuté en nous cette gracieuse réalisation et qui en poursuivra l'accomplissement au jour de son apparition finale, car c'est Lui qui produit en nous le vouloir et le faire selon son bon plaisir (Philippiens 1:6; 2:13). Il est clairement dit «selon son bon plaisir» et non «selon notre bon plaisir», nous enlevant ainsi toutes prétentions dans l'accomplissement des œuvres de la foi. Or il est bon de savoir et de se rappeler, que chaque fois que nous voyons l'expression «bonnes œuvres» dans les épîtres du Nouveau Testament, qu'il s'agit de «réalisations gracieuses» de l'assurance de Christ en nous qui agissent à travers nous comme évidences de la grâce souveraine.

Or quelles sont ces œuvres de la foi ou réalisation de l'assurance que nous obtenons dans le sacrifice de la croix. En voici quelques-unes car elles sont trop nombreuses pour toutes les mentionnées: la conversion, la rédemption, le pardon, la résignation, la justification, l'adoption, la sainteté, la sanctification, l'habitation, la régénération, la transformation, l'espérance, l'anticipation, la perception, l'illumination, la révélation, la vigilance, la persistance, la dépendance, la bienfaisance, l'efficacité, le courage, la connaissance, la résistance, l'endurance, et plusieurs autres. Sans la présence de ces œuvres de Christ en nous, la profession de la foi est vaine, elle ne détient aucune valeur, en d'autres mots elle est morte puisqu'elle serait qu'une infatuation superficielle, c'est-à-dire une présomption ou approximation qui n'est qu'une contrefaçon.

Paul s'adresse ici à un problème spécifique qui troublait et risquait de faire dérailler la foi des chrétiens de Galatie. Ce problème était le suivant: «Comment serons-nous trouvés justes devant Dieu?». La réponse charnelle, humaine, terrestre que nous entendons si souvent, encore de nos jours est que le juste devant Dieu est celui qui obéit aux commandements de Dieu, celui qui pratique la loi. C'était la position des pharisiens qui se croyaient justes parce qu'ils s'imaginaient mettre scrupuleusement en pratique la loi et la tradition rabbinique. Dans l'histoire de l'Église, cet enseignement a été repris par Pélage qui, en opposition à Saint Augustin, affirmait la capacité naturelle de l'homme pêcheur à plaire à Dieu. Plus tard, le semi-pélagianisme de Thomas d'Aquin avançait le postulat que l'homme, avec le secours de la grâce de Dieu, pouvait lui plaire. L'arminianisme évangélique se trouve, lui aussi, dans cette tradition quand il met tout l'accent sur la décision de l'homme pour recevoir le salut.

De nos jours, dans la vie du monde moderne, nous retrouvons, de façon sécularisée cet enseignement du salut par les œuvres de la loi ou par la volonté de l'homme. Citons-en quelques exemples:

  • la solution de tous nos problèmes par la technique;

  • la transformation du monde par coup de baguette magique des lois de l'État;

  • le rétablissement de la personnalité humaine par la manipulation psychologique et la psychanalyse;

  • l'épanouissement des enfants par des méthodes pédagogiques.

Toute l'idéologie du progrès repose sur un tel «salut» humain. Sur le plan religieux, toutes les religions ésotériques inspirées par la mystique naturelle de l'homme pécheur sont de cet ordre. Ses symboles ne sont pas la croix du Christ, mais la roue dentée du club rotary, l'équerre et le compas des francs-maçons, le marteau et la faucille de l'empire antichrétien, le drapeau avec l'hexagone des sionistes, les cinquante étoiles de la gauche politique des flacons de neige libéraux, la feuille d'érable d'une soue multiculturelle, le croissant et l'étoile des Islamistes terroristes, la bannière arc-en-ciel des gays, le poing levé des nègres fanatiques, etc.. L'homme s'imagine pouvoir atteindre Dieu en développant ce qu'il appelle «l'étincelle divine» en lui, ne tenant pas compte de la rupture nécessaire avec le pêché et avec l'homme naturel. C'est ainsi que la croix où notre vieil homme a été crucifié avec Jésus-Christ est évacuée: à la place, on préconise un épanouissement du moi sans foi, sans repentance, sans vie nouvelle, sans régénération, et ces notions sont transférées et adaptées sournoisement dans un christianisme contrefait pour plaire aux masses de croyants impies.

La foi authentique, c'est-à-dire l'assurance de Christ en nous, s'exprime toujours de manière claire, et l'apôtre Jacques nous donne deux exemples très instructifs. Deux types d'œuvres sont ici mentionnés, celles d'Abraham et celles de Rahab. Le premier accepte de perdre l'objet unique de son espérance, son fils unique, le fils de la promesse. Cette réalisation prophétique de l'assurance de Christ est une manifestation exemplaire de son Esprit qui œuvre en nous. L'autre, autant étrange que ce l'est, est une expression divine phénoménale accordée aux espions au moyen d'un artifice subtil qui leur sauve la vie, et qui permet à l'armée de Dieu d'obtenir la victoire sur ses ennemis. Les deux sont des œuvres de Dieu qui agit comme il lui plaît à travers ceux qu'il a choisi pour la gloire de son nom. Les serviteurs ne peuvent en tirer aucune gloire, ils sont simplement des outils entre ses mains qui servent à l'accomplissement de ses dessins.

Nous sommes fils d'Abraham par la foi, c'est-à-dire par l'assurance de Christ et en Christ. Autrement dit, c'est l'Esprit de Christ en nous qui croit comme il a cru que nous sommes justifiés, puisqu'une telle foi ne peut provenir d'une nature humaine déchue qui est esclave de la chair et du péché. Il faut la foi divine d'un Être divin pour croire en nous comme notre substitut. L'apôtre Paul l'exprime très bien: «Car c'est L'ESPRIT DES VIVANTS qui produit en vous et le vouloir et le faire selon son bon plaisir.» (Philippiens 2:13); «Parce qu'il vous a été gratuitement donné dans ce qui a rapport à Christ, non seulement d'avoir la certitude en lui, mais encore de souffrir pour lui.» (Philippiens 1:29). Il ne s'agit donc pas de notre foi, mais de la foi de Christ en nous qui nous est attribuée comme étant la nôtre. Ainsi il peut paraître étonnant que toute la Parole rende témoignage de sa foi alors que dans plusieurs circonstances, Abraham a pris des décisions pas très louables en allant vers Agar ou en disant que sa femme était sa sœur. Toujours est-il que la foi d'Abraham citée constamment en exemple trouvera son prolongement en la personne de Jésus-Christ. Cette foi de Christ se manifeste dans la contradiction la plus déchirante qui soit. À l'heure de Gethsémané, Jésus a accepté de vivre l'incompréhension la plus totale. L'esprit de la concurrence charnelle réclame sa vie et Jésus, en proie aux angoisses, s'abandonne entièrement au Père qui est en Lui et dont il est la forme visible, en disant: «toutefois ta volonté et non la mienne», car Jésus, dans un corps de chair, avait sa propre volonté qui, quoique parfaite, devait être soumise à sa nature divine. En fait, Abraham aurait pu dire à Dieu: «demande moi tout ce que tu veux, mais pas mon fils.». Comment comprendre cet ordre si cruel? Comment accepter de perdre ce qui était pourtant l'objet de la promesse? Et par-dessus tout, comment peut-on vaincre le sentiment d'attachement filial, sinon par un acte d'obéissance totale, fruit d'une confiance absolue qui est impossible à l'homme, si ce n'est la Sainte Présence qui nous habite et qui agit pour nous.

Les conflits et l'adversité nous amènent à comprendre que nous ne sommes pas en mesure de décider et de faire ce qui est bon. Le prophète Jérémie avait même déclaré: «ADMIRABLE! je connais que la voie de l'homme ne dépend pas de lui, et qu'il n'est pas au pouvoir de l'homme qui marche, de diriger ses pas.» (Jérémie 10:23). Dans cette même pensée l'apôtre Paul avait dit: «Car je sais que le bien n'habite point en moi, c'est-à-dire, dans ma chair, parce que j'ai la volonté de faire le bien; mais je ne parviens pas à l'accomplir.» (Romains 7:18). Et en ce monde moderne les gens qui se disent chrétiens s'imaginent être en mesure de faire des œuvres de foi! La notion est tellement ridicule qu'elle frôle le blasphème. Ils veulent en tirer quelque gloire, mais tout ce qu'ils en obtiennent est la confusion et la malédiction, car en agissant ainsi ils se remettent sous la loi et en portent la condamnation. Lorsque ces gens regardent le principe des œuvres de la foi ou des bonnes œuvres, ils regardent toujours à l'homme et jamais à Christ, et là est le gros du problème dans le christianisme contrefait moderne. Vous n'avez qu'à regarder tous les nombreux commentaires sur ce sujet et vous en serez pleinement convaincu. Absolument aucun ne rend gloire à Christ, tous rendent gloire à l'homme qui peut, de son libre-choix illusoire, accomplir des œuvres de la foi par son obéissance. S'ils ne regardent pas à Christ, c'est simplement qu'ils n'ont pas l'Esprit de Christ en eux, mais un esprit de duplicité qui les conduit à la perdition.

«Or, à celui qui peut vous préserver lui-même de chuter, et vous établir sans imperfection devant la présence de sa gloire, dans une joie extrême; À L'ESPRIT DES VIVANTS, seul sage, notre Sauveur, soient gloire et majesté, force et puissance, maintenant et pour toujours envers chacun de nous! Amen.» (Jude 1:24-25).

 

À Christ seul soit la Gloire

 

Source: LeVigilant.com — Jean leDuc

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés