Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
302 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La porcherie baptiste-02


janvier 8, 2017 par GoDieu

 

La source historique néfaste des porcheries Baptistes

Que les animaux ne ressentent eux-mêmes aucun des caractères moraux que nous leur prêtons est évident, cependant il n'empêche que leur aspect et leur comportement ont universellement valeur de symbole. Ainsi d'un homme pervers, on dira sans penser du tout à la Bible: quel vieux cochon! ou quel gros cochon! et d'un homme doux: c'est un agneau!; jamais l'inverse. Donc, quant à l'ombre des choses à venir: on devient physiquement et spirituellement ce qu'on mange: si vous mangez beaucoup de porc acheté en grande surface, votre sueur ne va pas tarder à sentir l'ammoniac et vos toilettes le lisier (si, si! et pouah!). Transposée dans le domaine spirituel, cette loi oriente nos regards vers le pain de vie, l'agneau pascal: si vous ne mangez ma chair, si vous ne buvez mon sang etc. Pour devenir semblable à Jésus il faut se nourrir de lui; et pour devenir un jeune puis vieux cochon, il faut consommer beaucoup de cochonneries. Selon l'ordre naturel des choses, ceux qui mangent du cochon baptiste deviennent eux-mêmes des pourceaux baptistes contaminés de virus spirituels, il ne peut en être autrement.

La mouvance Baptiste est une mouvance hérésiarque et sectaire depuis sa fondation au 17e siècle par un hérétique, un sectateur de l'église anglicane nommé John Smith. Né orphelin en 1570 à Sturton le Steeple, Angleterre. Smith est ordonné comme prêtre anglican en 1594 en Angleterre. Peu de temps après son ordination, il souhaite opérer un retour à la foi de l'église primitive, ce qui est la motivation primaire de tous les apostats et réprouvés. En raison de ses convictions erronées, dont certaines sont partagées avec les puritains et congrégationalistes, il rompt avec l'église anglicane et s'exile en 1607 pour la Hollande avec d'autres croyants qui ont les mêmes positions prétendument bibliques. C'était le temps de la Réforme Protestante et à cette époque de rébellion contre le catholicisme qui cherchait à dominer sur la foi et les consciences de gens ignorants et superstitieux, plusieurs se révoltèrent et formèrent leur propre groupe religieux selon leurs interprétations particulières de ce que la Bible dit. Quoique la diffusion de la Bible ouvrit les yeux à un grand nombre à cette époque, et malgré les écrits des Réformateurs comme Martin Luther et Jean Calvin, la pénétration de la culture grecque et la redécouverte des manuscrits du Nouveau Testament, la compréhension des Saintes-Écritures était très superficielle et rudimentaire. Comme de nos jours, les gens s'attachaient trop à la lettre plutôt qu'à l'Esprit de révélation qui est l'origine de la lettre. De grandes vérités virent jour comme la Justification par la Foi seule, la Double Prédestination, puis suivit par après l'Inspiration des Saintes-Écritures. Les croyants, après plusieurs conflits et persécutions, étaient tellement éblouis par ces merveilles de la grâce souveraine qu'ils se mirent à organiser leurs croyances en différents systèmes d'interprétations, de crainte d'en perdre l'émerveillement. Ils négligeaient que l'Esprit de Révélation ne peut être encadré dans des formes d'adaptations systématiques d'une rigueur ordonnée ou méthodique. Le résultat fut la formation d'un christianisme obstiné et contrefait avec ses différentes factions et dénominations ou sectes dites chrétiennes, donnant l'autorité à la nature humaine déchue, esclave de la chair et du péché, élevant la dignité de l'homme dans les sphères de la divinité, et cela au nom de Christ qui enseigne autrement. Non seulement cela mais les baptistes falsifient la Parole de Dieu et aussi les annales historiques qui les concerne afin de maintenir une crédibilité illusoire.

John Smith, fondateur officiel de la secte Baptiste, proclamait un évangile du libre-choix qui s'opposait à la Souveraineté de Dieu dans le salut par la grâce selon la doctrine de l'Élection. Smith enseignait non seulement un salut universel, mais il déclarait aussi qu'il n'y avait aucun péché originel et qu'ainsi les enfants sont sans péché et conséquemment n'ont aucun besoin d'être baptisé. Dans sa Confession de foi, Smith avait déclaré que «les enfants sont conçus et nés dans l'innocence et sans péchés, et sont sauvé s'ils meurent, ce qui est complètement contraire à la Parole de Dieu qui dit par le roi David: «Voilà, j'ai été formé dans l'iniquité, et ma mère m'a conçu dans le péché.» (Psaumes 51:7; Bible Ostervald 2008). D'après Smith, Dieu n'a pas prédestiné personne à la destruction», ce qui est normal pour les apostats qui sont sans assurance et qui craignent les châtiments d'une perdition éternelle. Or la Parole de Dieu dit: «L'ADMIRABLE a fait toutes choses en sorte qu'elles répondent l'une à l'autre, et même le méchant pour le jour de la calamité.» (Proverbes 16:4); «Et que dire, si L'ESPRIT DES VIVANTS, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup d'endurance les vases de colère, préparés dans son décret pour la perdition?» (Romains 9:22). Il enseigna aussi qu'il était mal pour un ministre d'avoir un livre ou une traduction de la Bible devant lui lorsqu'il prêchait. Mais Jésus lui-même lisait dans les Saintes-Écritures (Luc 4:16-20), donc selon Smith Jésus était un pécheur. Ces hérésies infernales sont à la base de la mouvance Baptiste moderne, quoique de nos jours elles sont plus enrobées de subtilités pédantesques académiques et théologiques pour aveugler les ignorants. Son collègue, Thomas Helwys, aussi de foi arminienne, fonda la première église Baptiste en Angleterre, et de là l'apostasie Baptiste se répandit partout dans le monde comme la peste bubonique (Baptist and Congregational Pioneers, par J.H. Shakespeare, 1906). De ces congrégations naissent deux sectes de vermines baptistes différentes: les «baptistes ordinaires» (General Baptists) fortement arminiens et selon lesquels Christ serait mort pour l'humanité toute entière; et les «baptistes particuliers» (Particular Baptists) d'influence prétendument calviniste et selon lesquels le Christ serait mort pour un certain nombre de personnes seulement. En 1644, les baptistes particuliers introduisent l'hérésie du baptême obligatoire par immersion sans lequel personne ne peut être considéré comme étant chrétien, car avant ils pratiquaient le baptême par aspersion ou effusion. Sur ce point ils ont falsifié les annales historiques pour en cacher le fait dans le but d'établir l'Immersion comme seul mode valable du baptême, se distinguant ainsi de tous les chrétiens à travers l'histoire. Le baptême par immersion est le point central des baptistes et non le sacrifice de la croix, même qu'ils disent que Jésus a été immergé dans la mort et que le croyant est identifié avec lui en sa mort dans la tombe plutôt que sur la croix, déformant ainsi la vérité et s'opposant ainsi aux mérites du sacrifice de Christ qui nous sont attribués gratuitement. En d'autres mots, les baptistes sont des antichrists qui font de Jésus un faux Messie, puisque Christ est mort sur la croix et non dans la tombe, et tout cela pour défendre l'hérésie de l'immersion. Bref, tous ceux qui pratiquent le baptême par immersion sont des baptistes. Dans les différentes porcheries de cette secte maudite et répugnante, il s'y trouve: les baptistes traditionnels, les baptistes pentecôtistes, les baptistes charismatiques, les baptistes adventistes, les baptistes darbystes, les baptistes réformés, puis la branche des salopards des baptistes indépendants, et toute une gamme de baptistes dissidents qui occupent inutilement la terre des vivants, sauf pour éprouver la foi des chrétiens authentiques. Même les déviationnistes comme les Témoins de Jéhovah, les Mormons, les Disciples de Christ ou Campbellites, les Brahmanistes, et les Christadelphiens doivent être considérés comme des baptistes puisqu'ils pratiquent eux aussi le baptême par immersion. L'immersion est une maladie contagieuse du fanatisme de cervelles déséquilibrées immergées dans des délires psychotiques religieux, s'imaginant être dans la vérité. On comprend mieux pourquoi plusieurs se disent des pasteurs, des apôtres, des prophètes, des guérisseurs, sinon Jésus lui-même.

C'est en Hollande que le porcher John Smith découvre la théologie excrémentielle anabaptiste et en retient les principes, notamment sur le faux baptême pour les croyants adultes, opposé au baptême des enfants, et le mémorial de la Cène qui devient rapidement de l'idolâtrie dans la conscience des gens, opposé aux hérésies de la consubstantiation chez les luthériens et la transsubstantiation chez les catholiques. Il est très bien connu que les papistes adorent le dieu Soleil sous la forme d'une petite galette solaire qu'ils mangent lors de leur culte Mithriaque blasphématoire nommé «la Messe». Le catholicisme est la seule religion qui mange son dieu, il s'agit ici d'un cannibalisme spirituel répugnant à faire vomir. Au début, Smith s'alignait fermement sur l'héritage anglican. Au fil du temps, il proposa diverses réformes en lien avec les principes odieux de l'anabaptisme.

En premier, Smith insista sur le fait que le vrai culte venait du cœur et que tout type de lecture d'un livre lors du culte n'était que l'invention du pécheur. Ce rejet de la liturgie peut encore être mal compris par les porcheries baptistes d'aujourd'hui. Prier, chanter et prêcher devraient être uniquement spontanés. Il aboutit à cette idée qu'il n'admettrait plus la lecture de la Bible durant le culte «depuis qu'il considéra les traductions anglaises des Écritures comme quelque chose de moins important que la parole directe de Dieu», c'est-à-dire d'une inspiration spirite issue de la nature humaine déchue qui se réclame la divinité.


Deuxièmement, Smith introduisit une double direction à l'église contrefaite en usurpant les ministères de pasteurs et de diacres réservés à l'Église primitive. Cela était en contraste avec la direction hérésiarque classique réformée de pasteur aîné, convers aîné (chargé des travaux manuels et domestiques de l'église) et diacre, non pas que ceux-ci étaient plus biblique que les autres.


Troisièmement, avec la position nouvelle et dénaturée sur le baptême, un nouveau dilemme s'éleva parmi ces porcs baptistes. Ayant été baptisé enfants, ils s'imaginèrent tous qu'ils devaient être rebaptisés. En 1609, comme il n'y avait pas d'autres ministres pour administrer le baptême hérésiarque envers les croyants seulement, Smith se baptisa lui-même et il baptisa les fidèles d'une église contrefaite qui se révéla être, avec le temps, la plus grande porcherie dite chrétienne sur la face de la terre.

À ce temps les porcs baptistes baptisaient par effusion, l'hérésie de l'immersion fut adoptée plus tard vers l'an 1643-1644 pour rendre légitime la fausse doctrine du libre-choix des arminiens, devenue l'idole des sectes évangéliques modernes. Ainsi est créée la première porcherie baptiste d'Amsterdam en 1609. En raison de certaines opinions partagées, notamment sur la christologie, il commença un rapprochement avec le groupe mennonite. Cela eu pour effet son excommunication par Thomas Helwys. Smith ainsi qu'une partie de sa porcherie se joignirent à un groupe mennonite, mais Smith lui-même fut rejeté étant jugé d'hérésie. Tandis qu'Helwys et une autre partie de la porcherie initiale retournèrent en Angleterre pour y fonder la première porcherie baptiste officielle et permanente, en 1611. Smith et Helwys étaient tous les deux des hérétiques arminiens pure laine, des ennemis de la croix de Christ et de la Souveraineté de Dieu.

Le mennonitisme est une secte chrétienne évangélique anabaptiste parallèle à la Réforme Protestante qui n'avait aucun rapport avec eux. Le nom provient de l'appellation populaire que les Néerlandais utilisaient pour désigner la secte des anabaptistes au XVIe siècle, du nom de l'un de leurs dirigeants célèbres, le Néerlandais Menno Simons, prêtre catholique converti à l'anabaptisme. Les historiens pseudo-chrétiens prétendent que le mennonitisme est un mouvement religieux issu de la Réforme radicale et inspiré de l'Église primitive, lorsque cela est complètement faux. Il s'agit plutôt d'une contrefaçon de la vérité pour séduire les ignorants et les crédules. L'anabaptisme pratiqué par les mennonites prend sa source dans la pensée des disciples de l'hérétique et apostat Ulrich Zwingli, notamment de Conrad Grebel et de Felix Manz, bien qu'il fût d'emblée rejeté par les autorités zurichoises. Chassés de Zurich, ces pourceaux anabaptistes se sont dispersés dans le canton de Berne et l'Allemagne du Sud, s'installant particulièrement dans les montagnes de l'Oberland et dans l'Emmental, avant de diffuser leur idées déviationnistes et chiasmatiques le long de la vallée du Rhin. Ce sont surtout les pourceaux anabaptistes de la vallée du Rhin qui prendront le nom de mennonites. Menno Simons est un prêtre catholique frison qui quitte l'Église romaine en janvier 1536, à la suite de ses doutes concernant d'une part les sacrements, et d'autre part la violence des persécutions par les papistes. Il se met entièrement au service des dissidents, réorganisant leurs communautés ruinées par la persécution. En 1544, la régente de Frise expulse les pourceaux anabaptistes, mais tolère la porcherie des mennonites. C'est la première fois que la dénomination «Mennonite» est employée. Ils se distinguent des autres religions en ce qu'ils sont les précurseurs des hérésies baptistes modernes, notamment en ce qui concerne le concept de laïcité: ils affirment hypocritement ne suivent personne tout en suivant les enseignements de leur porcher fondateur; aussi le terme «mennonitisme» leur convient très bien, quoiqu'il aurait été préférable de les appeler «Frères du Diable», ce qu'ils étaient réellement. En 1693, Jakob Amman, un des principaux porchers de l'anabaptisme, en divergence théologique avec la branche suisse des mennonites, fonde le mouvement Amish à Sainte-Marie-aux-Mines, une autre porcherie semblable à la première.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés