Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
222 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1517Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

La porcherie baptiste-03


janvier 8, 2017 par GoDieu

 

Ne pas jetez des perles aux pourceaux Baptistes

Le cochon est reconnu pour manger toutes sortes de cochonneries. On n'engraisse pas les cochons à l'eau claire, dit un vieux dicton. Le cochon est naturellement fort gourmand et fort sale, et il se plaît beaucoup dans la boue: il s'accommode de tout pour sa nourriture. On ne donne pas de la nourriture propre aux cochons, le plus souvent ils se gavent de légumes et de fruits pourris. Aucun, sain d'esprit, ne donnerai un repas exotique ou gastronomique à un cochon, ou encore un bon filet mignon, du caviar ou du homard. Le cochon se nourrit aussi du contenu de nos poubelles organiques domestiques, la nourriture gaspillée forme la plus grande partie de sa nourriture journalière. Il se montrera particulièrement friand des déchets de votre table familiale. Mais un fait que les gens oublient ou ne préfèrent pas savoir, est que le cochon peut aussi se nourrir de cadavre humain. La Mafia Sicilienne ou Cosa Nostra en était pleinement consciente, elle s'en servait parfois dans ce but pour faire disparaître toutes traces du corps de leurs ennemis. Même un homme vivant n'échappe pas à l'appétit vorace du cochon. Il fut rapporté dans les médias d'information que «Terry Vance Garner, 70 ans, fermier sur la côte ouest des États-Unis, dans l'État de l'Oregon, a disparu mercredi 26 février, rapporte CNN. Il était parti nourrir ses cochons. Il n'est jamais revenu. Son dentier et des lambeaux de son corps ont été retrouvés par un membre de sa famille dans l'enclos des porcs.». Maintenant vous avez l'image figurative de ce que sont les porcs baptistes et de ce qu'ils font au niveau spirituel. Ils se nourrissent de cochonneries doctrinales, de notions pourrîtes, d'opinions abjectes, et des poubelles de la médisances lors de leurs rencontre. Rien n'est trop sale pour eux, plus une chose est souillée et dégueulasse plus ils aiment à la partager et s'en nourrir. Et si quelqu'un s'oppose à eux pour leur dire la vérité, ils vont le déchirer en pièces. Ils ne peuvent faire autrement, c'est la nature du cochon.

L'apôtre Matthieu nous rapporte ces paroles du Seigneur Jésus: «Ne donnez point les choses saintes aux chiens, et ne jetez point vos perles devant les pourceaux, de peur qu'ils ne les foulent à leurs pieds, et que, se tournant, ils ne vous déchirent.» (Matthieu 7:6).

Le but de l'élevage du cochon est de l'engraisser et de le tuer, et les cochons baptistes aiment se faire engraisser d'admiration et de gloire personnelle. Les cochons sont le symbole de la saleté et de la voracité, ils représentent le commun des mortels, le vulgaire comme on pourrait dire de nos jours, c'est-à-dire les personnes qui ne savent pas apprécier la valeur spirituelle des choses. Quant à la perle, elle symbolise la pureté de la vérité et la grâce souveraine. Ainsi, «jeter les perles devant les pourceaux» ou «donner de la confiture aux cochons» signifie que donner une chose de valeur à quelqu'un qui ne sait en voir la valeur serait du gâchis pur et simple. La vérité et les choses précieuses de la grâce ne sont pas compatibles avec les cochons, c'est pour cela qu'il ne faut jamais donner les perles de la vérité et de la grâce souveraine à des pourceaux baptistes car ils les déforment en les piétinant dans la boue et leurs excréments. En fait le Baptiste est un porc de par son comportement animal issu de sa nature humaine déchue, c'est ce que nous voyons surtout dans leurs porcheries nommées «des églises». On conviendra, d'après les paroles du Seigneur Jésus, qu'il y a certains types d'individus, particulièrement parmi les sectes évangéliques, dont le caractère ne pourrait pas être mieux illustré que par une telle comparaison. La vérité n'est pas toujours agréable à entendre. S'il est vrai que vous êtes sales, et bien, il faut dire que vous êtes sales, et non que vous êtes propre! C'est le terme le plus direct. Il ne faudrait pas interpréter cette affirmation comme étant une insulte mais comme étant une description exacte des faits. Le portrait de certaines personnes peut être tracé avec exactitude en faisant un rapprochement entre leur caractère et le comportement des chiens et des pourceaux. Ceci est facile à comprendre si vous avez su reconnaître la laideur spirituelle du péché et toutes ses propriétés avilissantes, comme les prétentions chrétiennes du cochon baptiste. Avouons qu'il y a quelque chose de très répugnant dans la décadence de ceux qui vivent dans des porcheries baptistes sous l'emprise du péché et de la duplicité, s'imaginant être des porcs nés de nouveau. Car un porc né de nouveau demeure toujours un sale cochon qui vit dans une porcherie dégelasse. Vu sous cet angle, on admettra que l'image des chiens et des cochons est loin d'être une déformation caricaturale de la réalité. En faisant cette comparaison, Jésus ne fait que mettre en lumière une bien triste vérité spirituelle. Cette image du chien et du cochon correspond à la condition spirituelle des porcs baptistes. Il décrit sans détour la nature humaine déchue pleine de cochonneries, et plus précisément la nature charnelle qui réside dans chaque cochon baptiste. Cette nature porcine est corrompue car elle doit se soumettre aux pulsions dégradantes de la chair qui se vautre dans toutes sortes de cochonneries doctrinales et de conduites malsaines. Et le pire est que ces sales cochons baptistes se disent irrépréhensibles et s'imaginent être propre, lorsqu'ils sont les créatures les plus répugnantes sur la face de la terre. Ça va sentir le cochon rôti lorsque tous les porcs baptistes seront jetés dans le feu éternel.

L'apôtre Pierre se sert aussi de l'image projetée par le chien et le cochon pour illustrer la propension de la nature charnelle du porc baptiste à se complaire dans le péché: «Car il leur eût mieux valu de n'avoir point connu la voie de la justice, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné. Mais il leur est arrivé selon ce proverbe vrai: Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi, et la truie, après avoir été lavée, s'est vautrée dans le bourbier.» (1 Pierre 2:21-22).

Remarquez à nouveau ce jumelage entre le chien et le porc. Dans ce verset, Pierre décrit la truie, le cochon, comme un animal aimant la crasse et la saleté, et tel est le cas des pourceaux baptistes. Il parle ici d'une truie qui, après avoir été rendue propre, retourne immédiatement jouer dans la boue. Quelle honte! Vous avez pris la peine de bien laver ce cochon baptiste en lui disant la vérité. Il devrait maintenant être propre et net s'il se soumet à la Parole de Dieu, puisqu'il se dit chrétien. Mais alors que fait-il? Il n'a pas oublié le plaisir que lui apportait la boue du péché et de la duplicité. Dès l'instant où il voit le bourbier de sa porcherie, il s'y vautre, sans aucun souci de la propreté doctrinale et sans rectifier sa conduite odieuse, malfaisante et malicieuse. Vous avez donc jetez vos perles à un pourceau et vous devez vous attendre des représailles pour avoir dérangé sa paix de cochon. Un cochon est un cochon et demeurera toujours un cochon, qu'il se disent chrétien, honnête et respectable n'en changera jamais le fait, car cette sale créature vit dans l'illusion de la propreté.

L'apôtre Pierre utilise cette image pour nous faire part de la triste vérité biblique selon laquelle il y a des individus qui, même s'ils se disent chrétiens, sont comme cette truie. Ils ont été lavés. Ils ont été baptisés. On les voit régulièrement à l'église. Ils font tout ce qu'un chrétien fait. Mais ils ont un problème fondamental: leur nature n'a pas été transformée, ils en connaissent seulement une contrefaçon psychologique qui leur donne une illusion de vérité. Leur vieille nature, pervertie et dépravée, ne les a jamais quittés. Ils prennent plaisir à se rouler dans la saleté: médisance, diffamation, rumeur, bavardage, malveillance, intimidation, extorsion, mensonge, hypocrisie, fraude, etc. Ces individus-là qui se disent chrétiens, nous dit l'apôtre Pierre, ces personnes qui retournent aux péchés qu'elles avaient pourtant promis d'abandonner à jamais, elles sont comme des truies qui retournent de nouveau se vautrer dans la boue.

Le chien ressemble à la truie sur le plan de sa malpropreté. Pierre nous informe qu'il a la répugnante habitude de retourner à son propre vomissement. On peut se représenter l'image d'un chien qui s'est rendu malade avec ce qu'il a mangé. Il rejette alors tout ce qu'il avait ingéré. Mais quelque temps plus tard, il revient sur ses pas et mange de nouveau ce qu'il a vomi. Le vomi du chien symbolise ici le caractère odieux des baptistes. Le faux chrétien est comparé à un chien qui retourne à ce qu'il avait rejeté antérieurement. Il avait tourné le dos, pour un moment, à la vie pernicieuse qu'il menait. Mais il faut croire que tous les troubles occasionnés par une telle vie sont maintenant tombés dans l'oubli. Il retourne alors à son ancienne vie caractérisée par la perversion et le désordre. L'attrait du péché. Le plaisir de vivre dans le vice. En effet, qui serait attiré par le péché si on n'y trouvait pas un certain plaisir? Le chien et le cochon mettent en lumière de façon frappante le cœur du baptiste dans son état naturel et son attirance pour le péché.

Ces deux animaux servent aussi à illustrer tout ce qui tend à être agressif et vicieux. Les chiens et les cochons peuvent certainement manifester beaucoup d'agressivité, et c'est exactement ce que nous trouvons chez les baptistes. Essayez d'imaginer la situation que Jésus nous décrit dans ce verset. Il y a un homme qui tient dans sa main un sac rempli de perles précieuses. Il se trouve dans une position peu enviable où il doit faire face à des cochons sauvages et à des chiens errants. Ceux-ci le regardent fixement. Par leur comportement menaçant, il sait que ces animaux ont faim. Tentant le tout pour le tout, il met la main dans son sac et éparpille ses perles dans la rue. Aussitôt les animaux se ruèrent sur ce qu'ils croyaient être de la nourriture. Mais ils se rendent vite compte qu'il n'y avait rien de bon pour eux, la grâce souveraine ne leur convient pas. Ces perles sont trop dures et elles n'ont aucun goût. Il n'en fallait pas plus pour enrager ces animaux affamés. Après avoir craché violemment les perles, ils se précipitent sur l'homme et le taillent en pièces.

Christ instruisait Ses disciples afin qu'ils n'aillent pas essayer de convertir les masses. À moins que Dieu n'ouvre l'esprit d'une personne à la compréhension spirituelle, elle traitera la vérité divine de la même façon qu'un pourceau traiterait des perles, c'est-à-dire comme de la boue. Un pourceau ne comprendrait, ni ne serait capable d'apprécier la beauté ou la grande valeur d'une perle. Il en est de même d'une personne qui n'est pas appelée par Dieu à comprendre la grande valeur des vérités divines. D'une façon figurée, elle les «foulerait aux pieds». Les analogies sont nombreuses dans les Écritures dont celle-ci qui se rapproche de la première: «Un anneau d'or au nez d'un pourceau, c'est une femme belle et dépourvue de sens.» (Proverbes 11:22). Loin de toute misogynie, elle ouvre une large réflexion dans un monde où le culte de l'apparence prédomine sur les vraies valeurs, celles qui demeurent. Bref, l'église Baptiste est une vraie porcherie à prétentions spirituelles. Les baptistes se comportent comme des porcs, ils ont l'habitude répugnante de se vautrer dans leur purin, de vrais cochons impurs (Lévitique 11:7; Deutéronome 14:8).

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés