Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
546 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1614Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La postérité du serpent-6


mai 12, 2014 par GoDieu

 


Chapitre 6


Un peu plus de bon sens S.V.P.

Or si le serpent n'est ni créature ni ange, qu'est-il exactement? Si nous mettons un frein à l'imagination débridée, nous réaliserons, comme nous avons démontré plus haut dans ce texte, que le mot serpent est «nahash» en Hébreu et qu'il signifie entre autres: «l'esprit, être brillant, l'intellect ou intelligence, la faculté de raisonner ou le raisonnement, être lucide ou pénétré de lumière, la réflexion», tous des traits qui caractérisent la nature humaine. La conclusion est pourtant simple, le serpent est nul autre que l'esprit de la chair ou esprit de la nature humaine. Il s'agit en effet de l'intellect ou faculté de raisonnement qui demeure en l'homme et par lequel il régit sa vie en ce monde, et cela implique la volonté, les choix, et les désirs de l'homme. En réalité, en lui-même, ce terme n'a rien de nocif, rien de mauvais, ni rien de maléfique. L'esprit de la chair est un don de Dieu par lequel l'homme devint une âme vivante (Genèse 2:7), et il s'agit clairement du même esprit qui est représenté par le serpent. Puisque tel est le cas, et cela sans l'ombre d'aucun doute, comment donc expliquer la tentation et de la chute en Éden?

Premièrement, la Parole de Dieu est claire sur ce sujet: «Mais chacun est tenté quand il est attiré et séduit par sa propre convoitise. Et après que la convoitise a conçu, elle enfante le péché; et le péché étant consommé, engendre la mort.» (Jacques 1:14-15) En d'autres mots, la tentation de la femme par le serpent se déroule intérieurement dans un conflit qui se produit dans son raisonnement dans lequel elle se questionne sur l'autorité de la Parole de Dieu, en d'autres mots cette lutte interne est issue de la perception d'une réflexion sur l'interdiction de manger le fruit défendu. Le dialogue entre la femme et le serpent est celui de la nature humaine qui se questionne, tout comme on se questionne nous-mêmes face à certaines situations afin d'analyser les faits avant de prendre une décision. Jusqu'à ce point il n'y a rien de mauvais ou de maléfique dans une telle procédure. Il faut avoir un peu plus de bon sens après tout, pourquoi s'égarer dans toutes sortes de notions insensées lorsque la vérité est la simplicité même.

Deuxièmement, puisque la décision n'est pas prise et que l'action n'est pas encore posée, il ne peut y avoir d'évaluation équitable et aucun jugement ou condamnation ne peut être appliqué. Mais la Bible dit aussi que l'esprit de l'homme était très rusé, que son raisonnement était très subtil (Genèse 3:1), c'est-à-dire qu'il était le plus astucieux, le plus ingénieux «de tous les animaux des champs» ou plus précisément selon l'Hébreu «de tous les êtres vivants sur la terre». La base de la ruse est la prudence, le discernement ou vigilance. Encore là il n'y a rien de mauvais, en fait le Seigneur Jésus lui-même dit à ses disciples «soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes.» (Matthieu 10:16) Mais il est aussi vrai que parmi les hommes la ruse est généralement employée à des fins malicieuses, mais cela ne signifie pas que la capacité d'être rusé est elle-même maléfique, c'est le cœur de l'homme qui en fait est tortueux par-dessus toutes choses à cause du péché qui est en lui. En ce qui concerne la tentation de la femme dans le Jardin d'Éden le péché n'avait pas encore été manifesté, ce fut seulement lorsque la décision fut prise de manger le fruit défendu et que l'action fut posée que le péché apparaît comme évident et que la condamnation devient effective pour s'appliquer à toute la race humaine. L'esprit de la chair devint ainsi l'ennemi de l'Esprit de Dieu, et comprenons que le mot «ennemi» signifie «l'adversaire», c'est-à-dire Satan. L'apôtre Paul l'explique ainsi en ces mots: «Car le raisonnement charnel est hostile contre Dieu; car il ne se soumet pas à la loi de Dieu; et en effet, il ne le peut.» (Romains 8:7); «Car la chair a des désirs contraires à l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à la chair, et ces deux choses sont opposées l'une à l'autre; de telle sorte que vous ne faites point les choses que vous voudriez.» (Galates 5:17) Dans le contexte de tous ses enseignements à travers tous ses épîtres, l'apôtre Paul associe l'esprit de la chair à l'esprit de la loi, et cela est très significatif pour nous indiquer que la loi d'interdiction a été associée intrinsèquement à l'esprit de la chair et que les deux font un. Ce qui fait que même si l'homme a transgressé la loi d'interdiction, elle demeure quand même en lui pour sensibiliser sa conscience. En fait nous savons par l'apôtre Paul que «la puissance du péché, c'est la loi» (1 Corinthiens 15:56), et que la loi nous sert de pédagogue, c'est-à-dire de conducteur pour nous diriger à Christ: «De sorte que la loi a été notre conducteur pour nous mener vers Christ, afin que nous puissions être justifiés par la foi.» (Galates 3:24) En d'autres mots c'est l'esprit ou raisonnement de la loi qui sensibilise notre conscience pour nous indiquer notre culpabilité et notre condamnation afin de nous diriger à Christ pour que nous en soyons délivré. Nous avons donc l'évidence que l'esprit de la loi est l'ennemi ou le Satan de l'Esprit de la grâce, nous portons en nous la condamnation de la loi pour notre perdition éternelle et le seul moyen d'en être délivré est par Christ qui, comme notre substitut, cloua à la croix l'esprit ou raisonnement des ordonnances de la loi (Colossiens 2:14).

Quel fut donc le fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal sur lequel tant de malentendus existent depuis des millénaires? Or la réponse est dans la question même, il s'agit en effet de décider par soi-même ce qui est bien ou ce qui est mal à nos yeux pour régir notre vie. L'homme a donc prit la décision de devenir le maître de son destin, rejetant la souveraineté de Dieu sur sa vie et toutes les grâces et bénédictions qui s'en suivaient. Ce qui veut dire que le fruit maudit consommé par l'homme est nul autre que l'indépendance, caractéristique divin qui appartient seulement à Dieu et que l'homme lui déroba en se l'attribuant à lui-même dans son raisonnement rusé. En d'autres mots l'homme se déclara dieu par la force de sa propre volonté, par son indépendance il s'éleva à la stature de la divinité: «Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez nullement; mais Dieu sait qu'au jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.» (Genèse 3:4-5) Une telle offense à la majesté de Dieu ne pouvait demeurer impunie et les conséquences furent désastreuses pour toute la race humaine et pour tous les temps jusqu'à la fin du monde. Nous l'avons dit, la chute de l'homme consiste en la transgression de la loi d'interdiction (Genèse 2:17) qui a produit l'anéantissement de la nature divine en l'homme, la rupture de la communion de l'Esprit de Dieu avec l'esprit de l'homme, la disgrâce et déchéance totale de la nature humaine, la condamnation à la perdition éternelle pour toute la race humaine. Aucun drame conçu dans l'imagination de l'homme ne peut être si horrible et ce n'est pas à cause que l'homme n'était pas conscient des conséquences de ses actions, il avait été clairement averti mais il a choisi par lui-même le destin qui lui était réservé. Un tel choix malheureux est incompréhensible à moins de réaliser que l'homme est simplement une créature faible et limitée et non le Créateur Tout-puissant et Éternel, et de ce fait, de sa nature de créature, il était inévitable qu'il tombe dans le péché en transgressant la loi d'interdiction. Dieu étant Suprême et connaissant toutes choses savait d'avance que sa créature rationnelle était pour flancher car il l'a créé ainsi avec toutes ses faiblesses et ses limitations. Ceci nous amène à un point extrêmement important, à savoir que la créature avait été destinée d'avance à un tel sort pour l'accomplissement du décret de Dieu.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés