Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
348 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1657Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La T.U.L.I.P.E. - Chapitre 6


février 25, 2009 par GoDieu



Chapitre 6

IMPORTANCE DE LA GRÂCE IRRÉSISTIBLE

A — L'appel efficace de l'Esprit ou la grâce irrésistible

Rien n'est plus crucial que la Grâce Irrésistible ou l'Appel Efficace de l'Esprit sans laquelle personne ne peut venir à Christ. En plus de l'appel général extérieur qui est fait à tous ceux qui entendent l'évangile de la Souveraineté de Dieu, le Saint-Esprit lance aux élus un appel intérieur spécial qui les amène inévitablement au salut (Matthieu 20:16; 22:14; Jean 10:27; 15:16,19). L'appel extérieur (lancé à tous sans exception) peut-être (et souvent est) rejeté des réprouvés (Jean 8:47; Hébreux 4:2). Mais l'appel intérieur (qui lui n'est fait qu'aux élus) ne peut être rejeté ; il amène toujours à une conversion. Par cet appel spécial, l'Esprit attire irrésistiblement les pécheurs élus à Christ. Il n'est pas limité par la volonté de l'homme dans son oeuvre d'application du salut (Jean 1:12-13), pas plus qu'il ne dépend de la coopération de l'homme pour atteindre son but (Romains 9:18). L'Esprit amène miséricordieusement le pécheur élu aux pieds de la croix, l'incite à s'abandonner à Celui qui s'est donné comme son substitut, et lui donne la repentance et la foi en Christ pour qu'il reçoive gratuitement le salut de son âme (Éphésiens 2:8-9). La grâce de Dieu est donc invincible ; elle ne faillit jamais dans l'atteinte de son but, i.e. le salut de ceux à qui elle s'étend (Actes 13:48; 16:14,31; 18:27).

La conversion, fruit de l'élection, est l'évidence extérieure de notre intégration au corps de Christ, ce que l'Écriture nomme Baptême de l'Esprit (1 Corinthiens 12:13) et Baptême en la mort de Christ (Romains 6:3-4). En relation avec le Baptême de l'Esprit, spécifions que les dons miraculeux de l'Esprit (langues, interprétations, prophéties, guérisons, exorcismes), désignés pour l'enfance de l'Église, étaient des signes de l'apostolat (Marc 16:14,17-18; Actes 5:12; 2 Corinthiens 12:12) des apôtres et cessèrent (1 Corinthiens 13:8) avec la mort de ceux-ci, en conjonction avec l'achèvement des écrits du Nouveau Testament qui est l'accomplissement de la parfaite révélation de l'amour de Dieu (1 Corinthiens 13:9-13).


B — L'efficacité de l'Appel à la séparation

L'effet attendu et certain de l'élection est ce qui est nommé "l'appel efficace" de la Grâce qui nous sépare de la mort du péché et nous rend la vie en Jésus-Christ. Cette efficacité de la marginalisation phénoménale de la Grâce, qui est littéralement un miracle, se nomme aussi "la régénération ou la nouvelle-naissance, la circoncision spirituelle, le Baptême de l'Esprit, et la première résurrection" (Jean 3:3-8; Romains 2:29; Colossiens 2:11-13; Jean 11:25-26; Apocalypse 20:5). Un théologien Réformé nous dit : « Dieu appel tous les êtres humains à reconnaître son existence à travers la nature, l'histoire, et leur conscience. Mais cet appel est externe et ne produit point la connaissance du Salut ni la foi en Jésus-Christ. Ainsi "Plusieurs sont appelés, mais peu sont choisi". L'appel efficace est différencié de l'appel général, en ce qu'il fait renaître comme enfant de Dieu le pécheur perdu qui fut élu, et le rend participant de la vie éternelle en Jésus-Christ. »

Cet appel efficace est non seulement une invitation, mais une action dynamique du Saint-Esprit qui nous introduit dans une relation vivante avec Jésus-Christ. Le mot "appel", (qui malheureusement est traduit souvent par "vocation" dans plusieurs versions de la Bible), est généralement utilisé comme signifiant seulement "une invitation" ; mais dans les Épîtres ce mot est utilisé dans le sens "de commander", et en même temps "de produire, de provoquer, d'occasionner d'être". En ce sens, cela nous indique que le mot "appel" porte la même signification que celle de "Créer". Ceci est approprié dans le sens que "naître de nouveau" signifie "être créé de nouveau" :

"Car nous sommes son ouvrage, étant créés en Jésus-Christ" (Éphésiens 2:10) ; "Si donc quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature ; les choses anciennes sont passées : voici toutes choses sont faites nouvelles" (2 Corinthiens 5:17).

C'est pour cette raison que la résurrection de Lazare est le modèle par excellence du chrétien né de nouveau. Ainsi dans les ÉpÎtres "être appelé" signifie "être disposé au Salut par la Grâce", dont l'effet est une action divine par laquelle l'aveuglement spirituel du pécheur est enlevé, afin que le Seigneur Jésus-Christ soit perçu et embrassé comme le seul vrai Sauveur et Fils de Dieu. L'intelligence de l'élu est ainsi libérée de l'esclavage du péché et de l'ignorance spirituelle qui formèrent une barrière impénétrable entre lui et le Seigneur Jésus. Cet appel, qui est irrésistible, n'enlève point la responsabilité du croyant (1 Timothée 6:12) qui doit constamment placé sa foi en Christ par la puissance de l'Esprit qui l'habite ; mais lui donne toujours la puissance de le suivre sous ses directions, lui accordant aussi l'assurance nécessaire pour son futur :

"Or le Dieu de paix lui-même vous sanctifie entièrement ; et que votre esprit, votre âme, et votre corps tout entiers, soient conservés sans reproche en la venue de notre Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous appelle est fidèle ; c'est pourquoi il fera ces choses en vous" (1 Thessaloniciens 5:23-24).

Subjectivement, nous dit le grand Théologien Louis Berkhof, l'union entre Christ et le croyant est produite par le Saint-Esprit d'une manière mystérieuse et surnaturelle ; et pour cette raison elle est généralement désignée comme "l'union mystique". Cette union fait partie de l'Alliance de la Rédemption qui est la base de l'Alliance de la Grâce. Dans ce Conseil de Paix, Christ prit volontairement sur lui-même d'être la Tête et l'Assurance des élus. Ainsi il fut destiné à constituer une nouvelle humanité, et établir la justice des élus devant Dieu en payant la pénalité pour leur péché ; assurant ainsi leur droit à la vie éternelle. Dans cette Alliance éternelle le péché des élus fut imputé, c'est à dire "attribué" à Christ ; et la justice de Christ fut attribuée aux élus.


C — La reproduction de Christ

Cette imputation de Christ est représentée dans l'Alliance de la Rédemption comme étant une justification de toute éternité, sur laquelle est basée la justification par la foi. Puisque le croyant est une nouvelle créature et est justifié seulement en Christ, ceci veut dire que notre union avec lui vient avant notre régénération et notre justification par la foi ; quoique chronologiquement, le moment où nous sommes unis à Christ est aussi le moment de notre régénération et de notre justification. Par cette union les croyants sont changés ou transformés en l'image de Christ comme il fut dans sa nature humaine. En un sens, Christ occasionne dans ses élus une reproduction de lui-même, et ils subissent une répétition des événements de son ministère. Non seulement objectivement, mais aussi dans un sens subjectif ; ils souffrent, portent leur croix, sont crucifiés, meurent, et ressuscitent dans une nouvelle vie avec Christ. Ainsi ils partagent, en une certaine mesure, les expériences de leur Seigneur ; sans que leur personnalité distincte soit intégrée en une seule ! De ce fait, le pécheur élu devient conscient de sa position en Christ par la puissance du Saint-Esprit ; et ressent le besoin de dépendre sur Christ dans le plus profond de lui-même. Ce sentiment l'empêche de se glorifier. C'est en ce sens qu'un disciple devient un témoin de Christ véritable, car le mot "Témoin", du Grec "MARTURION" (d'où nous avons le mot Martyr), signifie aussi "re-présence" ; donc chaque élu est non seulement un représentant, mais une re-présence du Seigneur Jésus qui habite en lui par son Esprit.


D — Le Renoncement

L'appel efficace engendre instantanément une marginalisation ou séparation d'un état d'être à un autre. Ceci est la phase objective de la Grâce qui opère sa puissance de transformation dans les profondeurs secrètes du coeur de l'homme. Mais subjectivement elle fait surgir dans la conscience de l'homme pécheur le besoin de renoncement, de repentance, et de conversion ; et lui donne la puissance d'exécuter sous sa direction ces choses par le moyen de la foi en Christ comme don gratuit. Le Salut ne consiste donc pas à « accepter Christ comme son Sauveur personnel », comme exercice du libre choix ; mais à renoncer à soi-même, c'est à dire abandonner sa vie et tout ce qu'elle contient entre les mains de Celui qui est seul digne de toute confiance :

"Puis il disait à tous : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à soi-même, et qu'il charge de jour en jour sa croix, et me suive" (Luc 9:23) ; "Et quiconque ne prend pas sa croix, et ne vient après moi, n'est pas digne de moi" (Matthieu 10:38) ; " ...il ne, peut être mon disciple" (Luc 14:27).

Cet enseignement essentiel de Jésus est la clé par laquelle nous le recevons :

"Celui qui vous reçoit, me reçoit ; et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé" (Matthieu 10:40).

Ce renoncement est l'effet extérieur de la Grâce intérieure par laquelle l'homme engage sa conscience sous la direction de l'Esprit dans un champ d'action précis. Son engagement n'a donc aucun mérite puisqu'il est attiré par la Grâce à agir ainsi :

"Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi" (Jean 6:37).

Cet enseignement crucial sur la Grâce irrésistible et particulière, nous indique aussi que le renoncement initial au Salut produit conséquemment une vie de renoncement qui est décrite comme "porter sa croix" ; c'est à dire, le fardeau de combattre contre les affections de la chair par la puissance de l'Esprit de Christ en nous (Romains 8:7,13-14), et de nous opposer contre les puissances de ce monde de ténèbres (Éphésiens 6:12) qui dominent tous les niveaux de la vie sociale.

Le renoncement au Salut comporte deux éléments essentiels qui sont des termes contractés dans l'Alliance de la Grâce, à savoir : la repentance et la conversion :

"Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés" (Actes 3:19).

Berkhof nous dit que la traduction de "Metanoia" par le mot "repentance" ne fait pas justice au sens original qui inclut une opposition consciente à une condition antérieure. Il indique un changement intellectuel et moral par un acte de foi destiné à produire un effet. La traduction la plus précise que nous pouvons lui donner est "Reconsidérer" ; c'est à dire : reprendre sous la direction de l'Esprit l'examen d'une situation ou d'une question en vue d'une nouvelle décision ; de rectifier nos manières de penser et d'agir, et de réformer notre vie à la lumière de la Parole de Dieu. Avec la foi, la repentance que nous pouvons nommer "la reconsidération", devient un élément expéditif dans la Conversion.

Le mot "Conversion" ne rend pas lui aussi complètement justice à son sens original qui est de "renouveler" ; c'est dire transformer ou altérer notre condition d'être et la direction de notre vie par la puissance de l'Esprit. Ce renouvellement est occasionné par la tristesse de notre condition de pécheur qui produit en nous la repentance ou la reconsidération à salut :

"Car la tristesse qui est selon Dieu, produit une repentance à salut, et dont on ne se repent jamais ; au lieu que la tristesse du monde produit la mort" (2 Corinthiens 7:10).

Il est évident que la tristesse qui nous porte au salut, est une tristesse spirituelle et non charnelle ou naturelle. La tristesse naturelle produit la mort dans l'âme ; c'est à dire la dépression ou l'état de chagrin qui afflige celui qui s'est fait prendre la main dans le sac, ou qui est le résultat d'une conséquence pénible. Ce genre de tristesse est issu de l'ennui ou de l'inquiétude et produit l'amertume dans le coeur. Mais la tristesse spirituelle est le fruit d'une conviction du Saint-Esprit :

"Et quand il (le Saint Esprit) sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice et de jugement" (Jean 16:8).

La tristesse spirituelle est donc une prise de conscience sur notre condition lamentable et désespérée de pécheur, produite par le Saint-Esprit qui nous appelle à la séparation et à la délivrance. Elle est décrite par le prophète Ézéchiel en ces termes :

"Vous vous souviendrez alors de votre mauvaise voie, et de vos actions qui n'étaient pas bonnes ; vous aurez horreur de vous mêmes, à cause de vos iniquités et de vos abominations" (Ézéchiel 36:31; Version Ostervald, édition 1996).

Jacques, le frère du Seigneur, nous exprime le même concept en ces mots :

"Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Pécheurs, nettoyez vos mains ; et vous qui avez le coeur partagé, purifiez vos coeurs. Sentez vos misères, et soyez dans le deuil, et pleurez ; que votre rire se change en pleurs, et votre joie en tristesse. Humiliez-vous devant le Seigneur, et il vous élèvera" (Jacques 4:8-10).

Lorsque nous considérons toutes ces choses, il est évident qu'il y a très peu de conversion réelle parmi les disciples du libre-choix, pour qui le Salut consiste simplement à réciter une prière pré-formulée par laquelle ils disent accepter Jésus comme leur Sauveur personnel. Peut-on dire vraiment qu'une telle conversion contient tous les éléments nécessaires aux Salut, comme nous venons de voir ci-haut ? Si non, il est évident que nous ne pouvons considérer ces gens comme des chrétiens authentiques. Leur situation nous indique qu'ils ont plutôt subi une certaine expérience de transformation, que nous savons être issue d'influences psychologiques qui peuvent modifiées le comportement et donner une apparence chrétienne. En effet c'est la pratique courante des prédicateurs Arminiens, particulièrement des télé-évangélistes, d'utiliser des techniques psychologiques qui produisent des effets voulus. Ce genre de salut dépend entièrement de leur foi et de leur obéissance évangélique, et non de l'appel efficace de la Grâce qui a pour objet le Seigneur Jésus-Christ. La foi et non l'objet de la foi devient pour ceux-ci l'élément essentiel, faisant du Salut un salut par les oeuvres méritoires de leur obéissance.

Il est important de remarquer que la Conversion est le résultat direct de l'appel intérieur qui produit la régénération ou nouvelle naissance indépendamment de celle-ci. Ce qui nous indique que la régénération vient avant la conversion, et que souvent il peut y avoir un laps de temps entre les deux avant qu'une personne vienne consciente de son appel et répondre par la foi. Ceci est un élément extrêmement important pour comprendre l'Alliance de la Grâce qui est issue de l'élection ; car nous entrons dans l'Alliance par la foi uniquement après avoir été régénéré par l'appel efficace et irrésistible de la Grâce. Notre réveil et notre union à Christ est ce qu'on appelle le Baptême du Saint Esprit par lequel nous sommes fait des nouvelles créatures et intégré au Corps de Christ (Romains 6:3-5; 1 Corinthiens 12:13; Éphésiens 4:5). Ainsi dans l'ordre des choses, l'élection vient en premier et est suivie par l'appel efficace irrésistible qui nous régénère, et produit la conversion qui nous introduit dans l'Alliance de la Grâce avec toutes ses bénédictions spirituelles. Cet ordre est irréversible dans le contexte de la Souveraineté de Dieu, et ne peut être altéré par la volonté de l'homme ; quoique certains Théologiens et Pasteurs désirent ardemment le renverser à leur perte.


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés universellement