Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
278 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1557Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

La vraie liberté chrétienne-6


janvier 18, 2020 par GoDieu

 

La vraie liberté dans l'esclavage à Christ


L'usage du mot «esclave» peut sembler exagéré pour certains. En fait ce terme a été changé par celui de «serviteur» pour ne pas offenser les consciences fragiles et déficientes de certaines andouilles désaxées. Mais la vérité est que les deux représentent une seule et même chose dans le contexte historique et culturel du temps de Jésus et des apôtres. Un esclave est un serviteur et un serviteur est un esclave, il n'y a pas aucune différence ici. On ne doit pas comprendre le mot «esclave» dans le sens moderne qui lui attribue un aspect négatif comme étant:

«Une personne au service d'une autre personne, et astreinte à des tâches pénibles, parfois humiliantes, et souvent soumise à un pouvoir tyrannique ou arbitraire, ou à une administration désobligeante qui exploite les gens à sa convenance.»

En un sens tout le monde sont des esclaves car tous sont obligés de travailler pour survivre afin de payer des impôts excessifs à un gouvernement crapuleux qui les exploite à son avantage. L'idée moderne du mot «esclave» est totalement fausse lorsqu'on cherche à l'appliquer aux enseignements de Christ. En fait, dans les temps bibliques, un esclave était mieux traité qu'un ouvrier moderne qui travaille pour une entreprise quelconque, mieux même que celui qui se trouve forcé de dépendre des services sociaux pour survivre et dont plusieurs se retrouvent sur la rue n'ayant plus de logement ni aucun moyen de se payer la nourriture essentielle à son existence ou les médicaments nécessaire à sa santé (voir: La Démon-Cratie, le déchirement déterminé du pouvoir).

Non, un esclave était une personne digne au service d'un maître qui prenait soin de tous ses besoins, il était grandement apprécié et aimé par eux (Matthieu 8:5-8). Vrai qu'il y avait parfois de l'abus dans ce domaine, particulièrement dans les cultures gréco-romaines, mais ce n'était pas le cas parmi le peuple hébreu de l'Ancienne Alliance. Assurément il y avait aussi des pauvres qui demandaient l'aumône, mais ces gens n'étaient pas des esclaves, ils étaient des gens du peuple commun d'Israël qui avaient sombré dans la misère, n'ayant plus aucun moyen de survivre à cause d'un état de santé déficiente, souvent infirme ou épris d'une maladie quelconque qui ne les permettait plus de pourvoir à leurs besoins. Ils devaient ainsi se remettre à la merci et aux bonnes grâces du peuple qui marchait selon les principes de la loi de Moïse et qui stipule la nécessité de prendre soin des pauvres (Lévitique 19:9-10). Ainsi Jésus avait dit: «vous aurez toujours des pauvres avec vous; et toutes les fois que vous voudrez, vous pourrez leur faire du bien; mais vous ne m'aurez pas toujours.» (Marc 14:7). Nous voyons en fait que la société de ce temps prenait soin de ses pauvres qui souvent étaient réduits à faire l'aumône. Même que c'était une gloire et un honneur de s'occuper d'eux (Matthieu 6:1-2). De nos jours ce n'est pas le cas, on crache sur les pauvres et on les traite de misérables et de vauriens, des gens improductifs à la société qui ne méritent même pas l'heure du jour. Mais Jésus avait beaucoup de compassion pour les pauvres, de même que ses disciples et nous devons suivre leur exemple, particulièrement envers ceux de la foi, car il y a plusieurs indigents parmi nous qui prient pour l'intervention du Seigneur afin qu'il puisse soulager leur misère. Le Seigneur utilise toujours des frères et des sœurs dans la foi pour répondre à leurs besoins, et c'est ce que vous êtes si l'Esprit de Christ habite en vous (Romains 8:9).

Dans son sens primaire, le mot «esclave» porte la notion de «dépendance» et se rapporte à une personne qui est dans un état de liberté par sa dépendance totale envers une autre qui prend la charge de s'occuper d'elle et de pourvoir à tous ses besoins, lui donne les instructions nécessaires pour son bien-être, et veille sur sa sécurité. Il s'agit en fait d'une alliance contractée entre deux personnes comme dans un mariage, sauf que dans le contexte de notre sujet il s'agit de l'union des élus à Christ, ce qui implique la notion de liberté et de servitude comme base d'une nouvelle vie, d'une nouvelle création. En d'autres mots, le chrétien réel est un esclave de Christ dans tous les domaines de sa vie. Ainsi dit le Seigneur Jésus dans Matthieu 11:28-30:

28
Venez à moi, vous tous qui êtes épuisés et surchargés, et je vous soulagerai.

29
Chargez-vous de ma servitude, et apprenez de moi, parce que JE SUIS bienveillant et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes; Ps. 45. 4; Jé. 6. 16;

30
(11-29) car ma servitude est aisée, et mon fardeau léger. 1 Jn. 5. 3;

Qui dit esclave, dit soumission et qui dit soumission, dit renoncer à soi-même! Dans le monde d'aujourd'hui, personne ne veut renoncer à soi-même! Personne ne veut être soumis et être esclave de quelqu'un, car tous adorent l'idole de l'indépendance et du libre-choix, et plient le genou au dieu de l'estime de soi. Tel est l'état de la société moderne dans laquelle nous vivons et de laquelle l'apôtre Paul avait prophétisé dans 2 Timothée 3:1-5). Il importe de comprendre que sans Christ en nous, l'anticipation de la gloire (Colossiens 1:27), il n'y a pas de joie à être esclave, car l'esclavage de la chair et du péché est douloureux et pénible. Il n'y a pas de fierté à être esclave des hommes et des choses de ce monde. Dans la Bible, l'exemple du peuple d'Israël illustre bien le sens péjoratif du mot «esclave»: «Et les Égyptiens firent servir les enfants d'Israël avec rigueur; et ils leur rendirent la vie amère, par un rude travail à l'argile et aux briques, et par toutes sortes de travaux des champs, ainsi que tous les services qu'ils leur imposaient avec rigueur.» (Exode 1:13-14). Or, dans un sens figuratif, l'esclavage à l'Égypte représenta l'esclave à la chair et au péché à cause de la corruption de la nature humaine déchue qui domine dans tous les aspects de nos vies. Delà la nécessité d'être libéré en Christ et par Christ.

Lorsqu'on regarde l'étymologie du mot «esclave» on parvient au terme «doulos» qui dans le Grec veut dire «Être dévoué aux autres sans se soucier de ses propres intérêts», et une telle attitude est très difficile sinon impossible sans Christ. Nous vivons dans un monde où l'égoïsme et l'égocentrisme sont omniprésents et où on ne fait que se soucier de notre propre intérêt. Être dévoué aux autres nous demande trop de temps et trop d'implication! On décide donc de mettre les autres de côté ou plutôt en attente, et parfois nous mettons Dieu dans le même sac. Le mot «doulos» signifie également «homme de condition servile». En cherchant des synonymes du mot servile, nous trouvons le mot «humble», qualité extrêmement rare de nos jours, car l'humilité est considérée comme une faiblesse avilissante indésirable par la majorité des gens. Être humble signifie être abaissé dans la poussière de la réalisation de ce que nous sommes en rejetant tout mouvement d'orgueil, d'égoïsme et d'indépendance. Être esclave veut donc dire être un homme humble. Dans son essence primaire, l'humilité est un état d'être de renoncement, d'abnégation et de résignation, c'est-à-dire une transformation ou changement d'existence vers une autre, comme nous voyons en ce qui concerne le Seigneur Jésus dans Philippiens 2:3-11. Un homme humble est celui qui à renoncer à soi-même et s'abaisse dans la reconnaissance de sa corruption et de sa perdition, afin que Christ le relève en une nouvelle vie. Ainsi dit le Seigneur Jésus: «Car quiconque s'élève sera abaissé, et quiconque s'abaisse sera élevé.» (Luc 14:11).

Le peuple d'Israël a dû attendre des années avant que Dieu leur envoie Moïse. Il s'est servi de lui afin de libérer son peuple du joug égyptien et de leur donner un pays. Il les a affranchis. De même, Jésus est venu nous affranchir pour l'éternité. Il nous a racheté au prix de sa vie et s'est fait esclave pour nous (Philippiens 2:7). Il a renoncé à lui-même, à sa propre vie et s'est dévoué totalement à nous. Jésus s'est humilié et a porté le joug qui nous oppressait pour l'anéantir à jamais! Nous avons été rachetés par le sang de Jésus, nous sommes passés d'esclave du péché à esclave de la vérité: «Jésus dit donc aux Judéens qui se remettaient à lui: Si vous demeurez dans ma Parole, vous êtes véritablement mes disciples. Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.» (Jean 8:31-32). Il n'y a qu'une seule vérité qui peut nous libérer de l'ennemi, du péché et de la destruction, et il ne s'agit pas d'un principe philosophique mais d'une personne, et son nom est JÉSUS. Les élus d'entre les hommes sont des rachetés. Or le verbe «racheter» exprime particulièrement la libération d'une condition d'esclavage: «En attendant la bienheureuse anticipation, la manifestation de la gloire du grand ESPRIT DES VIVANTS et Sauveur de nous tous, JÉSUS-CHRIST, qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité et de nous purifier, et de se former un peuple particulier, zélé pour les réalisations gracieuses de la foi (Tite 2:13-14). Ce rachat implique qu'un prix a été payé, à savoir le sang précieux de Christ, le sang pur et sans tache de l'Esprit des vivants (Actes 20:28), car Jésus est l'enveloppe visible et corporelle de l'Esprit des vivants: «Personne n'a jamais vu l'ESPRIT DES VIVANTS; le seul Fils engendré, qui est l'enveloppe visible du Père invisible, est Lui-même celui qui s'est manifesté dans la chair (Jean 1:18; Colossiens 1:15). En d'autres mots nous appartenons à Christ pour l'éternité.

Le Seigneur Jésus a payé ce prix, d'une part afin que nous lui appartenions, et d'autre part afin de nous affranchir, c'est-à-dire de nous placer dans la liberté d'enfants ou fils de l'Esprit des vivants, comme nous dit l'apôtre Paul dans Romains 8:16-21:

16
Car l'Esprit de sa Présence lui-même rend témoignage à notre esprit, que nous sommes enfants de L'ESPRIT DES VIVANTS. 1 Co. 6. 17; 2 Co. 1. 22; 2 Co. 5. 5; Ép. 1. 13; Ép. 4. 30;

17
Et si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers; vraiment héritiers de L'ESPRIT DES VIVANTS, puisque cohéritiers de Christ; quoique nous souffrons avec lui, afin que nous aussi soyons glorifiés ensemble. Jn. 17. 21-24; 2 Ti. 2. 11-12;

18
Car j'estime que les souffrances du temps présent, ne sont pas dignes d'être comparées avec la gloire à venir, qui sera manifestée en nous. Mt. 5. 12; 2 Co. 4. 10; 2 Co. 4. 17; Ph. 3. 20; 1 Pi. 4. 13; 1 Jn. 3. 1-2;

19
En effet, la création attend, avec une fervente expectation, la révélation des fils de L'ESPRIT DES VIVANTS.

20
Car ce n'est pas volontairement que la création est imposée à la vanité, mais c'est à cause de Celui qui l'a imposée dans l'espérance,

21
Car la création sera aussi délivrée de la servitude de la corruption, pour être dans la liberté glorieuse des fils de L'ESPRIT DES VIVANTS.

Jésus avait déjà parlé de cet affranchissement dans Jean 8:32,36. Il s'agit pour nous de nous tenir fermement dans cette révélation glorieuse de la liberté par l'assurance qui nous est donné d'avoir et d'obtenir dans les mérites du sacrifice de la croix pour le salut de notre âme, c'est-à-dire que nous sommes sauvés de notre conscience d'existence en ce monde de corruption et de péché qui nous retenait dans la mort, par nos transgressions de la loi morale.


Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés