Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
489 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1607Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

L'amour véritable-6


juillet 25, 2010 par GoDieu


Résumé de l'Amour

En respect du terme "AGAPAO" qui concerne Dieu, il exprime un Amour profond et constant, et l'intérêt d'un être parfait pour ceux qui en sont entièrement indigne; produisant et développant en eux un Amour révérenciel envers Celui qui le donne, et un Amour pratique envers ceux qui le partagent; en plus d'aider ceux qui cherche Dieu. D'après Kittel, Jésus résuma en deux phrases toute la signification de l'ancienne et la nouvelle justice: «Aime Dieu et aime ton prochain» (Marc 12:28; Matthieu 22:40). Les deux sont des expressions biens connues de l'Ancien Testament et fréquemment mis en emphase par les Rabbis. La nouvelle formule avancée par Jésus d'un Amour pratique envers le prochain, est distinguée seulement par sa conception positive. Jésus se tient clairement et consciencieusement dans la tradition morale de son peuple. Mais il demande l'Amour avec une exclusivité qui signifie que tous les autres commandements s'y dirigent et que toute droiture y trouve sa norme. Pour Jésus, l'Amour est une question de volonté et d'actions. Ainsi Il demande une décision et un empressement d'une manière inconditionnelle pour Dieu et Dieu seul qui surprend ses auditeurs. La possibilité d'aimer Dieu est présenté comme une chose à faire ou à ne pas faire: «Jésus lui dit: Tu aimeras le Seigneur ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée» (Matthieu 22:37); «Nul ne peut servir deux maîtres: car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre: vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (la richesse)» (Matthieu 6:24).

Aimer Dieu est exister pour Lui comme un esclave existe pour son seigneur (son Boss, comme on dit aujourd'hui) (Luc 17:7). C'est d'écouter fidèlement et obéir à ses commandements de vie et de liberté, c'est se placer soi-même sous sa Domination, le reconnaître comme le seul Seigneur, et de chérir au-dessus de toutes choses la réalisation de Son Royaume (Matthieu 6:33). Cela signifie aussi de baser son être entier sur Jésus, de s'attacher à Lui avec une confiance totale, de Lui laisser tout nos soucis et toutes nos responsabilités, et de vivre constamment par sa puissance. C'est aussi chair et avoir en aversion tout ce qui ne vient de Lui ni ne le sert, de briser tous les liens et enlever tout obstacle qui nous empêche de l'aimer et le servir (Matthieu 5:29), de couper tout attachements sauf ceux qui nous lient à Dieu seul.

Deux forces particulières sont mentionné par Jésus comme des puissances qu'un homme doit renoncer et combattre s'il est pour aimer Dieu: Mammon (la soif de la Richesse), et l'amour de la gloire personnelle; tout comme nous voyons chez nos Politiciens et sur la majorité des pasteurs et chefs religieux. Celui qui veut s'amasser des richesses est considéré comme un païen et un homme de petite foi qui est d'aucune utilité pour le Royaume de Dieu. Ainsi Jésus dit dans un Évangile Apocryphe Le Christ, par Roderic Dunkerley:

«Celui qui est assoiffé de la fortune ressemble à un homme qui boit de l'eau de mer; plus il boit, plus sa soif est grande, et il ne cesse de boire jusqu'à ce qu'il périsse

Jésus prononce aussi une malédiction contre ceux qui aiment la gloire personnelle, comme les Pharisiens: «Malheur à vous, pharisiens! qui aimez les premières places dans les synagogues, et les salutations dans les marchés» (Luc 11:43; Matthieu 23:6). L'amour du prestige est incompatible avec l'Amour de Dieu. Mais il y a aussi un troisième danger qui menace cet Amour: le stress de la persécution. Comme les anciens martyrs; Jésus voit que les assauts et les afflictions, les insultes et les souffrances, qui vont s'abattre nécessairement sur la tête de ses disciples, vont être l'épreuve de feu décisive de leur loyauté à Dieu (Matthieu 10:17; 5:10), lorsque l'agonie finale de la mort viendra sur l'humanité: «Mais toutes ces choses ne sont qu'un commencement des douleurs. Alors ils vous livreront pour être affligés, et vous tueront; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom. Et alors plusieurs seront scandalisés, et se trahiront l'un l'autre. Et il s'élèvera plusieurs faux prophètes, qui en séduiront plusieurs. Et parce que l'iniquité sera multiplié, la charité (AGAPE) de plusieurs se refroidira. Mais qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé» (Matthieu 24:8-13). En ces mots, le caractère de l'Amour de Dieu est clair et conclusif. C'est une passion brillante pour Dieu, la passion d'un petit troupeau qui persévère fidèlement et qui est inébranlable, malgré toutes les difficultés, les puissances ou les menaces, jusqu'à la manifestation de Celui qu'il aime.

L'Amour pour Dieu est la demande la plus essentielles que Jésus fait (Matthieu 22:37-40). Jésus accepte aussi la sobriété Juive qui est ni un amour universel extravagant pour l'humanité, ni un amour superficiel, mais un amour qui demande d'aimer son prochain comme soi-même. Toutefois, Jésus libère l'amour du prochain une fois pour toute de ses restrictions patriotiques ou nationales. Il la concentre plutôt sur les faibles et les malheureux que nous rencontrons sur notre chemin. Il fait d'un point de vue légal et controversé une question de cœur qui est d'une urgence qu'on ne peut échapper, tout comme dans l'histoire du Bon Samaritain (Luc 10:25-37).

Dans une de ses demandes, Jésus s'oppose consciencieusement la tradition des Juifs, en demandant d'aimer ses ennemis. La triple détermination de cette demande est clairement expliquée dans Matthieu 5:43 et Luc 6:32.

  • Premièrement, c'est la nouvelle demande d'un âge nouveau: «Vous avez entendu qu'il a été dit aux anciens... Mais Moi je vous dit» (Matthieu 5:21,43);

  • Deuxièmement, elle indique une récompense (Matthieu 5:46);

  • Troisièmement, elle s'applique à une multitude d'ennemis (Luc 6:27).

L'amour de nos ennemis, demandé par Jésus, est l'attitude voulu des enfants du nouveau peuple de Dieu à qui appartient le futur. Les chrétiens doivent montrer de l'amour sacrificiel sans s'attendre qu'il soit donné en retour; prêter sans espérer d'être repayé; donner sans réserve ni limite. Ils doivent accepter volontairement l'hostilité du monde sacrificiellement sans résister (Luc 6:27-31). Les parallèles similaires que nous trouvons dans notre monde moderne, n'ont aucunes significations quand nous les comparons à ce programme d'enseignements déterminé.

L'Utopisme est toujours avec nous depuis Platon. Mais ici parle Celui qui, sans illusions ni sentimentalisme, a introduit l'idéal de l'amour du prochain dans la réalité. Il parle de ces demandes impossibles d'un ton sérieux et avec un sens de réalité, nous indiquant la voie que chaque homme doit suivre. Nous avons toujours eu des enthousiasmés pour l'amour fraternel et pour un monde meilleur, surtout chez les Humanistes et les Apostasiés. Mais Jésus connaît ce monde subtil, et ainsi, contrairement à leur philosophie, Il lance un appel pour une vie intérieure complètement basée dans l'Amour sacrificiel de Dieu. C'est ici qu'en est sûrement le secret. Le fait que l'Amour sacrificiel est si évident dans sa demande, indique qu'Il a plus à proclamer que ceci. Il proclame et crée une situation nouvelle pour un monde nouveau. Il proclame, la miséricorde de Dieu, non comme une disposition que Dieu exprime par tous les moyens possibles (pardonner c'est son métier), mais comme un évènement inconnu dont la possibilité repose en Dieu seul, et qui maintenant place l'homme dans une situation complètement différente. Jésus amène le pardon des péchés, et en ceux qui l'expérience, le nouvel Amour qui les envahie est dégagé d'eux comme une lumière qui brille dans les ténèbres. C'est en ce sens que Jésus parle de la femme qui avait beaucoup péché: «C'est pourquoi Je te dis, que ses péchés, qui sont nombreux, lui sont pardonnés; car elle a beaucoup aimé: or celui à qui il est moins pardonné, aime moins» (Luc 7:47). Dans ce dernier passage, Jésus fait sortir plus clairement ce qui est en question, à savoir, la nouvelle vie qui est réveillée dans la personne qui a reçu l'Amour, en est remplie, et est dirigée par cet Amour dans toutes ses actions, plutôt que de le montrer à qui que ce soit, comme l'aurai fait les Pharisiens. L'Amour ici est un mouvement spontané qui dépend de Celui qui le dégage.

Par son geste de pardon, Dieu a institué pour l'humanité, un nouvel ordre qui enlève et remplace l'ordre de l'ancien monde. Cette nouvelle relation de Dieu avec l'homme, pose aussi la fondation pour une nouvelle relation entre chaque homme: «Soyez donc miséricordieux comme votre Père est miséricordieux» (Luc 6:36). Ceux qui procurent la paix de Dieu et la proclament sont maintenant appelés enfants de Dieu (Matthieu 5:9; Éphésiens 2:17; Romains 5:1). Mais ceux qui jugent leur prochain se placent eux-mêmes en dehors du nouvel ordre, et ainsi deviennent victimes du jugement de Dieu; parce qu'ils ont refusé de pardonner aux autres leurs offenses (Matthieu 6:14-15): «car de la mesure que vous mesurez, on vous mesura réciproquement» (Luc 6:38).

L'Amour de Dieu qui est dirigé à l'humanité et surtout à ses élus, dans ce grand moment historique du sacrifice de la croix; est un Amour qui pardonne, un Amour qui se sacrifie entièrement pour le salut de ceux qui sont donnés de croire et qui le mettent en action dans leur vie. Mais Jésus connaît pour Lui-même un différent aspect de ce même Amour, l'Amour préférentiel qui inclue la séparation ainsi q'un appel qui est tout à fait spécial. Ceci est l'Amour de Dieu dirigé exclusivement à Jésus Lui-même: «Voici mon Serviteur que j'ai Élu, mon Bien-Aimé qui est l'objet de mon Amour; je mettrai mon Esprit en Lui, et Il annoncera le jugement aux nations» (Matthieu 12:18). L'appel du seul Fils né de Dieu, est un appel à marcher sur le chemin où les prophètes trouvèrent la mort; tel que nous voyons dans la parabole des méchants vignerons (Marc 12:1-8). Le Fils Bien-Aimé est le seul Martyr, dont la mort au point tournant de l'histoire, est un exercice de jugement sur le monde entier qui pose la fondation du nouvel ordre de l'existence humaine d'une nouvelle race éternelle dans le NOUVEL HOMME. Ainsi Jésus Lui-même devient le Fondateur du nouveau peuple de Dieu, au point que ces uniquement par une relation intime avec Lui qu'il est possible de faire parti du monde à venir: «Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé, lequel est Jésus-Christ» (1 Corinthiens 3:11; Éphésiens 2:19,22).

L'Amour qui se donne pour aider le moins des frères est aussi l'équivalent d'aider le Fils de l'homme, et de même le refus ou le manque d'Amour sacrificiel est l'équivalent de mépriser Christ, de prendre en dédain Celui qui est l'Amour vivant (Matthieu 10:40; 25:34-46). Les deux seront jugé par le Fils de l'Homme en Son jour. Pour cette raison Jésus dit que ses disciples sont bénis, car ils doivent souffrir la persécution à cause de Lui (Luc 6:22). Pour cette même raison Il peut demander un attachement inconditionnel à Lui-même de la part de ses disciples, même jusqu'à la mort; et ceci avec le même radicalisme qu'Il demande l'empressement pour Dieu (Matthieu 10:37; Luc 14:26).

À ce point, tout ce que Jésus dit concernant l'Amour sacrificiel est finalement clarifié et unifié. Dieu envoie son Bien Aimé dans le monde. Le Fils amène la rémission des péchés à laquelle l'élu répond avec un Amour sacrificiel reconnaissant, et un empressement inconditionnel qui lui est donner gratuitement pour aider et pardonner ses semblables. Le Fils demande un abandon sans réserve pour Dieu, et rassemble autour de Lui une troupe de soldats courageux d'une force de soumission intense et extrême (Matthieu 11:12), qui laissent tout pour le suivre et pour aimer Dieu d'une passion dévouée. Il crée un nouveau peuple de Dieu qui renonce à toute haine et à toute violence injustifiée (Matthieu 26:52); et qui avec un Amour résolu qui ne peut être vaincu, marche sur le chemin du sacrifice en face de toutes oppositions; gardant en eux l'attitude sublime de la dernière requête de Jésus pour un monde hostile à son Amour sacrificiel: «Père, pardonne-leur: car ils ne savent point ce qu' ils font» (Luc 23:34).

L'appel de la croix, de sortir du monde vers Christ, de devenir un Chrétien Marginal, est lancée dans un monde rebelle; tous en entendent le message, mais non tous l'écoutent (Jean 8:47; 1 Jean 4:6). Seulement ceux qui furent destinés à la vie éternelle, avant la fondation du monde, le reçoivent par la foi qui leur est donné et s'en réjouissent (Actes 13:48; Éphésiens 1:3-13). Si le chrétien qui se sait en rapport avec Christ veut essayer de remonter à la cause première de son salut, il ne pourra la trouver que dans la Souveraineté de Dieu. Si Dieu a intervenu en sa faveur, c'est qu'il l'a voulu; et ce que Dieu veut, Il le veut éternellement. Dieu est l'auteur de la vie éternelle, de cette vie nouvelle qui nous est donnée en Christ. Cette vie d'Amour sacrificiel apprendra au chrétien authentique à dire à Christ: «Toi Seigneur Jésus, tu es ma justice, et moi je suis ton péché. Tu as pris à ton compte ce qui était à moi et tu m'as donné ce que je n'étais pas.» C'est l'expérience de l'Amour sacrificiel qui provoque l'éclosion de la grâce et tout progrès dans la nouvelle vie de liberté par la soumission à Christ. Les chrétiens réels qui vivent une telle expérience ne sont qu'un petit troupeau répandu ici et là dans le monde. Mais, de peu nombreux qu'ils sont, ils ont cette assurance du Seigneur Jésus: «Ne crains point petit troupeau: car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume» (Luc 12:32).

À Christ seul soit la Gloire




Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés