Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
139 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1557Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

L'Astrologie et la Bible-1


mars 16, 2010 par GoDieu


L'article original «L'Astrologie et la Bible» de Patrick Giani

J'ai récemment (2006) reçu un mail de la part d'un webmaster à qui je proposais un échange de liens. Il refusait car, je cite : "L'astrologie n'est pas compatible avec Dieu (.../...) Dieu est contre tout ça il le dit clairement dans plusieurs passages de la Bible (verset 18-10 du Deutéronome et 47.13 d'Esaïe)."

Ce Webmaster avait tout à fait raison, la divination est strictement défendu par Dieu peu importe dans quelle époque nous pouvons nous trouver.
Voici ce que je lui ai répondu :
L'abominable homme des astres, Patrick Giani
"Je me doutais bien que vous citeriez ces deux versets de l'Ancien Testament car ce sont les plus connus, et les détracteurs catholiques de l'astrologie y font souvent référence. Mais qui les a écrits ? Je sais que, pour le catholique, la Bible est la Parole de Dieu. Mais si l'on étudie un tant soit peu les Ecritures, on constate qu'il en existe différentes versions et on réalise qu'il préférable de ne pas prendre tous les textes au pied de la lettre. Jésus-Christ a dit : "Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous affranchira." (Jean 8, 31-32).

L'homme est maintenant prêt à connaître la vérité car il a accès à tous les livres sacrés et à toutes les traductions.

«Mais qui les a écrits?» demandez-vous? mais Dieu Lui-même directement ou indirectement, mon cher monsieur! Nul autre que Dieu, celui qui se nomme Lui-même «JE SUIS» (inscrit 377 fois) ou encore «JE SUIS CELUI QUI SUIS» (Exode 3:14). En effet la Bible est la Parole de Dieu d'autant plus chez les Protestants qui est inspiré de Dieu d'une couverture à l'autre peu importe ce que vous pouvez en penser, et vous ne pouvez prouver le contraire si vous utilisez les textes authentiques et non les falsifiés. Bien sûr qu'il existe différentes versions car là où il y a de l'argent à faire avec le livre qui est le plus vendu sur la planète, l'hommerie est au rendez-vous à tout coup, et je dois vous donner raison sur le fait qu'il faut user d'une prudence extrêmement investigatrice pour échapper au prodigieux nombre de traductions dénaturées sur le marché, presque tous à vrai dire, la populaire Segond comprise. Cette dernière n'est pas une Bible dite Authentique mais dénaturée basée sur l'édition critique de Konstantin Tischendorf, un texte corrompu et adultéré fait d'une compilation du Codex Sinaiticus découvert par A.F.C., frère du Codex Vaticanus. De plus Louis Segond ne croyait pas à la divinité de Jésus-Christ. Parfait cocktail qui en a fait une traduction biaisée.

Cependant, le verset que vous utilisez pour appuyer vos propos est hors contexte et ne peut vraiment pas s'appliquer ici. La raison est bien simple: Il est question d'être affranchi de ses péchés par le sacrifice de Jésus-Christ et rien d'autre. La preuve nous est faite dans son contexte à deux versets plus loin en réponse aux juifs justement à «comment donc dis-tu: Vous serez affranchis? Jésus leur répondit: En vérité, en vérité je vous dis, que quiconque s'adonne au péché, est esclave du péché. [...] Si donc le Fils vous affranchit, vous serez véritablement libres.» (Jean 8:33-34,36) Or, la vérité en question est Christ Lui-même qui est mort pour sauver ceux qui croit en Lui de leurs péchés, de la seconde mort, et c'est cette vérité (Jésus-Christ) qui les affranchira. Donc ceux-ci ne sont plus esclave du péché, mais sont affranchis grâce à Jésus-Christ, rien de plus!
Comme vous le savez, la Bible est composé de deux parties : l'Ancien Testament et le Nouveau Testament.

L'Ancien Testament a été écrit pour l'essentiel par Moïse, tout au moins la première partie. On sait que Dieu lui a parlé sur le Mont Sinaï et qu'il en est revenu avec les Tables de la Loi sur lesquelles étaient inscrits les Dix Commandements. Sans vouloir minimiser l'importance du témoignage de Moïse, il fait référence à une époque de l'Histoire (8 siècles avant J.C.) où les hommes avaient besoin de lois et de morale car ils adoraient toutes sortes de divinités païennes (dont le fameux veau d'or) et s'adonnaient à la violence, à la luxure et au vice. Que Moïse ait été inspiré à cette époque, certes, mais quand on lit certains passages de l'Ancien Testament où Dieu apparaît mysogyne, cruel, vengeur, voire jaloux, on ne peut s'empêcher de penser que la personnalité de Moïse a pu quelquefois déformer ce que Dieu lui inspirait.

«...écrit pour l'essentiel par Moïse...» dites-vous? 5 livres seulement sur 39 livres ne forme pas «l'Essentiel» vraisemblablement. Il me semble que je vais me gêner encore! Je ne vous laisserai certainement pas insulter de la sorte le Créateur de toutes choses dont vous-même, le Dieu Souverain qui n'est absolument pas misogyne sinon Il n'aurait tout simplement pas créé la femme. C'est à se demander si ce n'est pas vous qui l'êtes à vous voir diminuer la femme à ce point? Elle n'est pas l'égale de l'homme c'est vrai en ce qu'elle se doit d'être soumise, avec droit de parole, à son mari en décision finale, mais l'homme se doit de l'aimer comme Christ a aimé son Église, c'est-à-dire, se doit de mourir pour elle si nécessaire, comme il a été nécessaire que Christ meurt pour sauver son Église, c'est-à-dire tous ses Élus.

Il est vrai que Dieu se doit user de cruauté, de vengeance, à nos yeux, et qu'Il est parfaitement jaloux et avec raison. Je vais dire à qui veut l'entendre que c'est moi le véritable auteur de tous les produits que vous offrez. Ils sont miens et non vôtres ces idées, ces travaux et ces produits. Ils ne vous ont jamais appartenu et ne vous appartiendront jamais. Je sens déjà un certaine jalousie monter en flèche en votre esprit au moment de lire cette ligne. Voilà en partie ce que Dieu ressent quand ses créatures que nous sommes TOUS, sans exception, le respectons nullement pour ce qu'Il est, notre Père à tous dont nous Lui devons tout, même l'existence comme la vie ici bas. Comprenez-vous un peu mieux maintenant sa juste agressivité et sa parfaite jalousie? Alors, s'il aurait fallu que Moïse déforme ce que Dieu lui inspirait, Dieu l'aurait fait mourir sur le champs sans plus attendre comme Il a failli le faire d'ailleurs à cause d'incirconcision (Exode 4:24), mais comme vous pouvez le constater, ce ne fut pas le cas. Donc vos sous-entendus malintentionnés ne tiennent pas la route.
La vie de Jésus-Christ, relatée par quatre de ses apôtres, constitue l'essentiel du Nouveau Testament. Quand on lit toutes ces paroles de sagesse et d'Amour à travers les paraboles et les sermons, cela touche notre esprit et notre cœur. Leur force, leur clarté et leur authenticité nous permettent de nous mettre en liaison directe avec Dieu. On prend conscience que c'est Dieu Lui-même qui parle à travers Son Fils bien-aimé. Mais dans la bouche du Christ, il n'est jamais question de jugement, de sentence, et encore moins de vengeance. Personne n'est banni, personne n'est écarté à cause de ses péchés et tout le monde peut accéder au Salut.

Que peut-on lire parfois à faire redresser les cheveux sur la tête même des consciences déréglées (démons). Avant tout, Dieu, Dieu le Père, Jésus, le Christ Jésus, l'Esprit Saint, JE SUIS, YEHOVAH, c'est toujours le même, le Créateur Souverain, Dieu Lui-même. «Tu crois qu'il y a un seul Dieu, tu fais bien; les consciences déréglées le croient aussi, et elles frissonnent d'admiration.» (Jacques 2:19) Et maintenant, comment expliquez-vous ce que vous avancé concernant la douceur amoureuse et la torpeur vengeresse et sentencieuse de Jésus-Christ-Dieu-UNIQUE? C'est exactement cela qu'enseigne la presque totalités des Bibles modernes dénaturées sur le marché, un Dieu à trois têtes, une qui est douce, l'autre qui est vengeresse, et la troisième qui se rit des deux autres en jalousie, ou encore trois dieux distincts avec les mêmes attitudes désinvoltes. Quelle hérésie démoniaque et abominable! Jésus-Christ-Dieu ne change pas, Il est toujours le même hier, aujourd'hui et demain (Malachie 3:6; Hébreux 7:24; 13:8).

«Tout le monde peut accéder au Salut» déclarez-vous? FAUX! IMPOSSIBLE! L'enfer demeurant vide toute l'éternité! Vous ne me ferez guère rire avec une blague d'une tel platitude. S.V.P., soyez moindrement sérieux intellectuellement. Seul ceux qui ont été choisis, été élus, avant la fondation du monde (Éphésiens 1:4-9) hériteront du Salut promis à ces derniers, et ces derniers seulement, nul autre. C'est ici l'importance de «Jésus dit donc aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma Parole, vous êtes véritablement mes disciples (Élus). Et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.» (Jean 8:31-32)
Or, le premier verset que vous citez fait partie de l'Ancien Testament : il s'agit du Deutéronome, cinquième livre de la Bible hébraïque et dernier du Pentateuque. Il contient le récit des derniers discours de Moïse aux Israëlites avant qu'ils entrent au pays de Canaan. C'est un autre code de lois, après celui de l'Exode, d'où son titre de Deutéronome : deuxième loi.

La plupart de ceux qui lisent la Bible pensent que c'est Dieu qui édicte les lois contenues dans le Deutéronome, mais c'est bien Moïse qui les prononce (à l'âge de 120 ans!). Ce qui est étonnant, c'est que ce verset ait retenu leur attention alors que, dans ce même Deutéronome, on trouve des lois telles que l'interdiction de manger du porc, de l'autruche ou de se marier avec une personne d'un autre peuple que le peuple élu (7.3) et plus encore de se laisser séduire par une autre religion: "tu n'y consentiras pas, et tu ne l'écouteras pas... mais tu le feras mourir; ta main se lèvera la première sur lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite; tu le lapideras, et il mourra, parce qu'il a cherché à te détourner de l'Éternel, ton Dieu (13.10).

C'est peut-être bien Moïse qui «prononcent» les lois, cependant elle lui ont été TOUTES inspirées de Dieu, par Celui qui se nomme Lui-même JE SUIS, que vous le rejetiez ou pas.

Il n'y a rien d'étonnant ou déconcertant dans la dureté des sentences pénales relatives aux lois, pas plus que les peines de mort dans certains pays tel que certains états des États-Unis d'Amérique. Quand la loi l'interdit, elle l'interdit et elle se doit d'être respectée et appliquée. Elle sont instituées dans ce but très précis.
Mais revenons au verset en question:

Où est passé le mot « astrologue » ?

La traduction par Louis Segond du verset 18-10 du Deutéronome auquel vous faites référence est :

«Qu'on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d'astrologue, d'augure, de magicien»

Mais si l'on prend la version de Chouraqui (éditions Desclée de Brouwer), qui rappelons-le, a traduit la Bible d'après les textes originaux en hébreu (la langue de Moïse), voici ce que dit ce verset :

« Il ne se trouvera pas en toi passeur de son fils et de sa fille au feu, charmeur de charme, devin, sorcier »

Vous mentionnez que la traduction d'André Chouraqui a été traduit d'après les textes originaux en hébreu. Certes, il y a du vrai mais aussi du faux. Au départ, les traductions se basent sur l'original texte Massorétique hébreu, du moins en partie puisque plusieurs lectures de la Septante y sont fréquemment incorporées. Or, il faudrait connaître lesquels textes ont été utilisés exactement pour faire cette traduction, car il y en a plusieurs qui ont un penchant très prononcé sur la Septante mythique et corrompue pour l'Ancienne Alliance.

Et allons voir sur quel texte a été basé la Nouvelle Alliance, tout comme la presque totalité des Bibles modernes, elle est traduite du texte dénaturé et adultéré de l'édition critique de Konstantin Tischendorf conçue à partir d'une compilation du Codex Sinaiticus découvert par A.F.C., frère du Codex Vaticanus, ce qui vient à dire basée sur le texte corrompu du Texte Minoritaire.

D'ailleurs, pour Henri Meschonnic, théoricien du langage, essayiste, traducteur et poète français, il s'agit «d'une régression linguistique, un faux poétique et une trahison du juif, qu'elle primitivise, ethnologise, pour le livrer à l'œcuménisme chrétien et dont elle se sert pour sa réclame propre».
Quand à la TOB (Traduction Oecuménique de la Bible) voici sa version: « Il ne se trouvera chez toi personne qui fasse passer sa fille ou son fils par le feu, interroger les oracles pratiquer l'incantation, la magie, les enchantements et les charmes, recourir à la divination ou consulter les morts".


Où est passé le mot « astrologue » ?

«Où est passé le mot « astrologue » ?» Ummmm..., pourrait-il être passé caché derrière ces mots qui échangent parfois leur position:

Devin ou métier de devin,
en menteur qui feint de connaître l'avenir des gens.

Charmeur de charme ou les enchantements et les charmes,
en trompeur pour faire des gains malhonnêtes.

Sorcier ou interroger les oracles pratiquer l'incantation,
en charlatan qui par plein d'entourloupettes trompe les gens.

Augure,
en mauvaise augure pour tous ceux qui consultent.

Magicien ou la magie,
en vantard disparaissant comme un coup de vent à la première dénonciation fraudileuse.

De plus, vous basez vos dires sur trois traductions complètement dénaturées et corrompues, rien pour vous donner une quelconque crédibilité à inspirer qui que ce soit.
N'oublions pas que la traduction a été faite à la fin du XIXè siècle et que, à l'époque, l'astrologue était assimilé à un magicien ou à un sorcier ! Mais, au fait, qui était Louis Segond (1810-1885) ?

Un théologien suisse qui a traduit la Bible en français à partir des textes originaux hébreux et grecs. La traduction de l'Ancien Testament a été publiée en 1871, suivie par le Nouveau Testament en 1880. Selon Wikipedia « Louis Segond ne reconnaissait pas la divinité de Jésus-Christ et il était mysogine ». On peut alors se demander comment il a pu traduire les Evangiles avec un tel état d'esprit...

Pourquoi essayez-vous de justifier votre position sur l'inexistence du mot «astrologue» dans la Bible en écrasant un traducteur, qui somme toute le mérite peut-être, juste parce qu'il a osé utiliser le mot moderne représentant la divination d'un autre époque. Il reste que ça ressemble étrangement à de la lâcheté. Il faudra sans doute trouver mieux!
Quand au verset 47.13 d'Esaïe de l'ancien testament que vous citez, traduit par Louis Segond par :

« Tu t'es fatiguée à force de consulter: qu'ils se lèvent donc et qu'ils te sauvent, ceux qui connaissent le ciel, qui observent les astres, qui annoncent, d'après les nouvelles lunes, ce qui doit t'arriver! » voyons comment ce verset a été traduit par Chouraqui :

« Tu es excédée par la multiplicité de tes conseils. Qu'ils se dressent donc et te sauvent, les répartiteurs de ciels, les contemplatifs d'étoiles, les connaisseurs de ce qui viendra sur toi aux lunaisons ! »

Quand à la TOB, voici sa version:

« Tu t'es épuisée à force de consultations, qu'ils se présentent donc et te sauvent, ceux qui détaillent le ciel, qui observent les étoiles, qui annoncent chaque mois ce qui doit fondre sur toi »

Encore une fois, on ne trouve pas le mot « astrologue » dans ce verset. Tout au plus désigne-t-il ceux qui s'intéressent aux étoiles et aux lunaisons, ce qui était fréquent à l'époque puisque les chaldéens avaient légué une partie de leur savoir astronomique aux hébreux et aux égyptiens, qui s'en servaient pour prévoir les récoltes.

Ce sont ces mêmes astronomes-astrologues (à l'époque, il n'y avait pas de séparation) que nous retrouvons au chevet de Jésus encore nouveau-né et que le Nouveau Testament appelle "les Mages venus d'Orient" (Mt 2,1).

Ont-ils été écartés par les parents de Jésus lorsqu'ils sont arrivés pour l'adorer avec l'or, l'encens et la myrrhe ? Non, parce que ces mages étaient considérés pour leur savoir et leur sagesse. Ils avaient fait des centaines de kilomètres pour voir de leurs propres yeux celui qui devait naître sous cette configuration astrale exceptionnelle qui l'annoncait comme le Messie, le Sauveur !

Encore une fois, qu'est-ce que l'on entendra pas? Faudra-t-il absolument vous faire des dessins avec des astres? De quoi nous parles l'astrologie si ce n'est pas du Soleil, la lune, et les constellations. Il serait bien de le dire immédiatement si tout cela n'est qu'imaginaire, qu'illusion!

Si je vous dis: «car les femmes parmi eux ont changé l'usage naturel en un autre qui est contre nature» ou encore «commettant homme avec homme des choses infâmes» (Romains 1:26-27) je suppose qu'étant donné que le mot «homosexualité» n'est pas écrit, il n'y s'y trouve là aucunement allusion à cette déviation dénaturée qui n'a jamais procréé un seul enfant. Remarquez que ce dernier verset continue en l'avertissement suivant: «et recevant en eux-mêmes la récompense qui était due à leur égarement.» et un peu plus loin pour conclure: «Qui, connaissant le décret de Dieu, savoir: que ceux qui commettent de telles choses sont dignes de mort, non seulement les pratiquent, mais encore approuvent ceux qui les commettent.» (Romains 1:32)

Maintenant, les Caldéens étaient les astrologues de la Babylonie en ce temps, interprètes des signes des astres, et non des astronomes — nuance et séparation distincte — mais ils utilisaient l'astronomie à leur fin de divination frauduleuse tout comme aujourd'hui. L'astrologie était tellement répandue en Caldée que le terme «Caldéens» était pratiquement synonyme à «astrologues». Cependant, absolument rien n'indique que les mages ou sages d'Orient, qui se sont rendus à la crèche, étaient des caldéens ni astrologues contrairement à ce que vous avancez, personne ne le sais vraiment, pas plus qu'ils seraient au nombre de trois. Plusieurs pensent plutôt qu'ils s'agiraient de rois d'Arabie en partie à cause du passage biblique prophétique des Psaumes «Les rois de Tarsis et des îles lui présenteront des dons; les rois de Shéba et de Séba lui apporteront des présents;» (Psaumes 72:10), d'où l'appellation traditionnelle de «Rois mages» par Tertullien. Or, il ne faut pas mélanger les pommes avec les fruits. C'est de cette manière que Ève en est venu à croquer une pomme imaginaire lorsque la Parole de Dieu nous enseigne seulement que c'était un fruit (un raisonnement rusé).

Les mages n'ont pas pu être écartés tout divinement parce qu'il fallait que la prophétie s'accomplisse. Il n'y avait pas là une «configuration astrale exceptionnelle» comme vous l'alléguer, mais qu'une seule étoile éclatante et remarquable qui devait guider les mages jusqu'à Bethléhem, de Judée, et qui termina sa course là où se trouvait le petit enfant, tel qu'il a été écrit par le prophète Michée: «Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n'es pas la moindre entre les principales villes de Juda; car c'est de toi que sortira LE CONDUCTEUR qui paîtra Israël mon peuple.» (Michée 5:2; Matthieu 2:6) Est-ce que l'une des étoiles d'une configuration astrale peut s'arrêter promptement comme cette étoile qui elle était exceptionnelle? Les présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe furent aussi pour accomplir la prophétie du prophète Ésaïe: «...ils apporteront de l'or et de l'encens, et publieront les louanges de YEHOVAH.» (Ésaïe 60:6).
On ne trouve rien, absolument rien dans le Nouveau Testament, qui fait allusion à des astrologues ou qui dit de s'en méfier. De la même façon, on n'y voit jamais Jésus jeter une diatribe à qui que ce soit. Les seules fois où Jésus se met en colère contre les hommes, c'est avec les marchands du temple et lorsqu'il s'adresse aux riches : "Malheur à vous, les riches" (luc 6-26) mais les traducteurs n'ont pas compris qu'il voulait dire:

"Malheureux êtes-vous, les riches". Jésus leur exprimait ainsi sa compassion (voir la note de la TOB pour ce verset : "Ce ne sont pas des malédictions ni des condamnations irrévocables...)

Étant donné que les dix principaux commandements sur les 613 que l'on retrouve dans l'Ancienne Alliance ne se retrouvent point dans la Nouvelle Alliance, est-ce qu'il nous est désormais permis de tuer son prochain pour autant? De dérober les gens de son entourage? De convoiter la femme d'autrui et ses biens? De se fabriquer des dieux en bois ou en or pour se prosterner devant en les adorant? Il en est ainsi pour la divination obtenue par l'astrologie, son interdiction demeure en vigueur parce que c'est un abomination devant l'unique Dieu Souverain.

Aucune allusion à des astrologues dans le Nouveau Testament? On s'entend que l'astrologie est une technique à deviner et dire l'avenir à quelqu'un principalement. Alors que dire de l'Apôtre Paul et Silas l'accompagnant qui furent importunés par une clairvoyante durant plusieurs jours: «[...] une servante qui avait une disposition de présomption, et qui procurait un grand profit à ses maîtres en devinant, [...] mais Paul, en étant importuné, se retourna, et s'adressa à cette attitude: Je te contraint en t'avisant au nom de Jésus-Christ, de te montrer dégagé d'elle. Et elle cessa au même instant. Mais ses maîtres, voyant qu'ils avaient perdu l'espérance de leur gain, se saisirent de Paul et de Silas, et les traînèrent sur la place publique, devant les magistrats.» (Actes 16:16,18-19) Nous voyons que Paul dissipa miraculeusement l'esprit turbulent, de même que pourquoi aujourd'hui l'astrologie prospère: les probabilités de la divination vague et approximative rapportent gros à ceux qui s'en font une profession.

Une compassion envers les riches! Lorsqu'on a compassion de quelqu'un, on ne se fâche pas contre lui. Pourquoi l'Apôtre Jacques disait-il: «À vous, riches, maintenant! pleurez et jetez des cris, À cause des malheurs qui vont tomber sur vous.»? (Jacques 5:1) Timothée explique ce que produit la richesse dans le coeur de l'homme (1 Timothée 6:9-10), et il donne certaines recommandations à suivre (1 Timothée 6:17-19). Et dans Matthieu: «Alors Jésus dit à ses disciples: Je vous dis en vérité qu'un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. Et je vous dis encore: Il est plus aisé qu'un chameau passe par le trou d'une aiguille, qu'il ne l'est qu'un riche entre dans le royaume de Dieu.» (Matthieu 19:23-24) «Nul serviteur ne peut servir deux maîtres; car, ou il haïra l'un, et se donnera à l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon (la richesse).» (Luc 16:13)
Pour terminer cette mise au point, jetons un coup d'oeil aux premiers versets de la Genèse 1.14, où il est clairement dit :

"Le troisième jour Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années."

Tout à fait, mais quel rapport y a-t-il avec l'astrologie? C'est que l'instauration du calendrier afin de nous donner un espace temps.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés