Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
193 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1579Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Publicité point liée à GoDieu.com

Le discernement des esprits-4


juillet 28, 2014 par GoDieu

 

La guerre spirituelle et l'amour de Dieu

Nombreux sont ceux qui s'imaginent que la vie chrétienne est une vie de paix et de bonheur, remplie de joie, de douceur, d'affections fraternelles, et surtout d'amour. S'il est vrai que la Bible parle de ces choses, ils négligent toutefois trop facilement les paroles du Seigneur qui dit: «Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre: JE SUIS venu apporter, non la paix, mais l'Épée. Car JE SUIS venu mettre la division entre le fils et le père, entre la fille et la mère, entre la belle-fille et la belle-mère. Et l'homme aura pour ennemis ceux de sa maison (de son église, de sa dénomination, de son groupe)(Matthieu 10:34-36); «JE SUIS venu mettre le feu sur la terre; et qu'ai-je à désirer s'il est déjà allumé!» (Luc 12:49) En d'autres mots, l'Épée de la Parole divise, elle apporte des conflits de tous genres, elle provoque les ennemis, elle sépare la vérité du mensonge, elle cause une distinction entre le vrai et le faux chrétien, et elle brûle les imposteurs au feu qui ne s'éteint point (Matthieu 3:12), bref, elle sème la guerre, non une guerre charnelle mais une guerre spirituelle sans merci, une guerre entre les fils de la Lumière et les fils des ténèbres, entre les élus et les exclus. Ce n'est qu'entre les combats que le guerrier se repose dans la paix de son Maître et prend le temps de se réjouir en sa Présence, pansant ses blessures avec le baume de la grâce et se nourrissant de la vérité afin d'être restauré pour le prochain combat. D'entre les ennemis sur le champ de bataille, les premiers qui tombent sont ceux qui disent être remplis d'amour et de douceur, car leur amour est charnelle et mondaine et leur douceur est aigreur et malveillance. Ce sont des lâches et des traîtres qui cherchent à se sauver devant les conflits, tentant de se réfugier dans leur tiédeur et leurs opinions pour ne pas subir les coups de l'Épée. Ils s'imaginent en sécurité sous la bannière de leurs croyances, mais lorsque la trompette sonne l'assaut ils sont les premiers à fuir; tandis que les insensés de leurs troupes affrontent la tempête avec les tiges maniables de leur tolérance répugnante et se font massacrés sans pitié.

Souvenons-nous que la Parole de Dieu est l'Épée de l'Esprit, et que nos combats sont des combats spirituels; sans l'Esprit, une personne s'expose à manier la Parole comme le ferait dangereusement un enfant ou un homme ivre avec une épée à deux tranchants. On ne soulignera jamais trop que la mission de l'Esprit Saint, Esprit de vérité, Consolateur des élus, est, dans sa portée générale, de glorifier Jésus, car il est lui-même le Seigneur Jésus (Romains 8:9; 2 Corinthiens 3:17) dans la gloire de son ministère d'exaltation. Il accomplit son œuvre entre autres en communiquant aux siens ce qu'il prend de Lui pour le leur annoncer et les instruire, et cela pour leur joie et pour leur édification; de sorte que l'homme spirituel est heureux de reconnaître les preuves de la présence et de l'action de Christ en lui, l'espérance de la gloire, et par lesquelles il décèle, pour s'en écarter, ce qui n'est pas de la vérité. Ces critères sont toujours en rapport étroit avec la Personne du Seigneur Jésus. Tout ce qui porte atteinte au nom de Christ est manifesté par l'Esprit, et chaque fruit de l'action de l'Esprit de Christ dans le fidèle met en évidence un caractère de Christ, en contraste avec les œuvres de la chair (Galates 5:22).

La Bible nous demande «d'examinez les raisonnements, pour voir s'ils sont de Dieu» (1 Jean 4:1), c'est-à-dire d'examiner à la lumière de la Parole de Dieu et de l'Esprit de Christ, les idées ou les pensées formulées pour exprimer des opinions et pour rédiger des doctrines, et un tel examen doit être consciencieux, méticuleux, et rigoureux. Le témoignage de la révélation se trouve dans les Écritures, particulièrement dans leurs langues originales, et rendu évident dans l'histoire des peuples, surtout dans celle du christianisme. Puisque nous ne pouvons séparer la révélation d'avec l'histoire, l'accord entre les deux en démontre souvent l'accomplissement. Si le témoignage de la révélation ne s'accorde pas avec le témoignage de l'histoire sur une doctrine particulière, il y a généralement raison de se méfier; le cas demande donc des recherches plus intenses et plus prolongées, accompagnées de beaucoup de prières et de confiance en Christ. Néanmoins les Écritures seules demeurent toujours la base de la foi du croyant. La révélation nous demande aussi de nous tenir en garde contre l'apostasie et la séduction, mais faut-il encore comprendre exactement c'est quoi l'apostasie afin d'éviter la séduction. Pour les disciples du libre-choix l'apostasie signifie «l'abandon de la foi», ce qui est évident seulement si la foi n'est qu'une faculté intellectuelle qui repose sur des efforts personnels. Puisque nous savons que la foi est le don de Dieu que nous recevons en Jésus-Christ, l'apostasie ne peut être l'abandon de la foi comme l'affirme les imposteurs. L'apostasie est plutôt «la déformation de la foi» en lui attribuant une autre signification que celle dont elle détient généralement dans les Écritures, et c'est exactement cela que font les disciples du libre-choix avec leur définition de la foi. Dans 2 Corinthiens 11:4, l'apôtre Paul va jusqu'à dire aux Corinthiens que «si quelqu'un vient à eux en leur annonçant un autre Jésus, un autre esprit, et un autre Évangile, ils le supportent fort bien!» Nous voyons aujourd'hui de nombreuses doctrines nouvelles complètement erronées parcourir l'Église par véritables vagues, particulièrement au niveau des dons surnaturels ou psychiques. Dans beaucoup d'églises, il y a de nombreuses manifestations dont les Chrétiens ne peuvent discerner l'origine (divine, charnelle ou psychopathique). Toutes sortes de prophéties plus délirantes l'une que l'autre, sont diffusées dans les églises, et particulièrement sur Internet dans des Blogues et Forums qui sont que des nids de vipères propices à toutes sortes de dérèglements et de cancans malicieux. De nombreux imposteurs comme Michelle d'Astier de la Vigerie, et Christian Becquet du Cameroun, Jean Luc Burnod, Edgard Hirschler, Gilles d'Abitibi (pseudo), François Grenier, Frédéric Klumpp, Christine Floreck, Hervé Pouget, Lilianne Clauss, sont reconnus pour déformer les propos des gens afin de rapporter des ragots aux internautes dans le but de se donner quelque importance illusoire aux yeux de la vermine qu'ils manipulent.

 

Le discernement provient de deux sources:

  1. Il y a d'abord celui qu'on obtient par le renouvellement de l'intelligence qu'opère en nous le Saint-Esprit: «Et ne vous accommodez point au présent siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de votre compréhension, afin que vous discerniez que la volonté de Dieu est gracieuse, recevable et pondérée.» (Romains 12:2) Le discernement de la volonté de Dieu est la clé de ce principe, elle se rapporte directement à sa souveraineté absolue sur toutes choses, sur tous évènements, sur toutes circonstances, sur les pensées et les actions des hommes, sur l'idéologie des nations, et surtout en ce qui concerne la grâce inconditionnelle de son salut et sanctification qu'il accorde seulement à ses élus. L'essence même du discernement dans la guerre spirituelle et actuelle dans laquelle nous nous trouvons présentement à la fin des temps, est de discerner entre les disciples de la Souveraineté de Dieu qui enseignent les doctrines de la grâce et la foi de Christ; et les disciples du libre-choix qui enseignent les doctrines de la disgrâce et la souveraineté de l'homme dans le salut et la sanctification. Les premiers utilisent souvent des paroles rudes et déplaisantes dans le but de bouleverser les esprits afin que quelques-uns puissent être réveiller. Les deuxièmes utilises des paroles douces et mielleuses afin de mieux manipuler les gens pour les endoctriner dans des contrefaçons subtiles et raffinées qui mènent à la perdition éternelle. La différence entre la volonté de Dieu et le libre-choix de l'homme est la seule façon de discerner entre un vrai et un faux chrétien. Dans un tel cas le discernement n'est pas difficile, toutes personnes qui disent avoir le libre-choix de croire ou qui déclarent avoir accepté Christ par une décision personnelle, sont des faux chrétiens, et toutes doctrines qui sortent de leurs bouches ou de leurs écrits sont fausses.

  2. Et puis il y a le discernement qui vient de l'expérience vécue: «Mais la nourriture solide est pour ceux qui sont d'âge mature, pour ceux qui, par l'habitude, ont le jugement exercé à discerner le bien et le mal.» (Hébreux 5:14) Il faut absolument reconnaître que Dieu est entièrement Souverain sur tous les êtres humains sur la face de la terre, et que rien n'arrive sans sa volonté, malgré qu'une telle notion est souvent difficile à comprendre. Mais les Écritures nous donnent toutefois une réponse à ce dilemme: «Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit YEHOVAH. Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées. Car, comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n'y retournent pas sans avoir arrosé et fécondé la terre et l'avoir fait produire, pour donner de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de ma Parole, qui sort de ma bouche; elle ne retourne pas à moi sans effet, sans avoir fait ce que j'ai voulu, et accompli l'œuvre pour laquelle je l'ai envoyée.» (Ésaïe 55:8-11). Dieu est en contrôle, même si le monde semble dominer par l'esprit du mal, rien n'échappe à la volonté toute-puissante de notre Dieu, le Seigneur Jésus. Les pensées de Dieu diffèrent de celles des hommes: quoi de plus normal puisque l'entendement divin est la vérité quand l'intelligence des hommes part constamment à la recherche du vrai! Pourtant, il ne s'agit pas ici d'une spéculation sur les mérites comparés des intelligences. Il s'agit ici de faire, comme Simon-Pierre, l'expérience douloureuse de la révélation d'un Sauveur qui ne correspond pas exactement à ses attentes et qui bouleverse même la compréhension de la relation à Dieu. Dès lors, le Seigneur Jésus nous entraîne à la conversion de nos représentations et de nos mentalités religieuses. La réaction de Pierre aux paroles de Jésus (Marc 8:27-33) montre la difficulté que l'on peut avoir devant la réalisation de la volonté de Dieu chez plusieurs prétendus chrétiens. Dans ce moment de vérité où Jésus se confie et se livre à ses disciples, il est «tenté» par celui qu'il vient de nommer «la pierre» sur laquelle il va ériger sa convocation à renaître (son Église). Pierre réagit comme un homme, et c'est bien normal: nul ne souhaite à un ami le destin de Jésus. Mais Pierre réagit charnellement en pensant comme un adversaire de la vérité, l'Esprit de Dieu n'est pas encore tombé sur lui, il devra attendre à la Pentecôte, ses pensées ne peuvent faire autrement que de suivre son cœur irrégénéré. En substance il se dit: «le Messie que l'on suit ne peut être maltraité et mis à mort». Ce sont là des pensées humaines qu'il faut convertir en pensées divines. La force d'âme de Jésus tient dans cette capacité à résister à toutes les tentations de le détourner de sa mission de Sauveur pour laquelle il est venu dans le monde. Encore aujourd'hui, le Seigneur Jésus appelle à le suivre, à prendre sa croix et à marcher à sa suite. Certains entendent cet appel à répondre à la volonté de Dieu. Que sommes-nous pour eux? Des frères qui les aident sur ce chemin difficile et exigeant qu'est la réponse qu'on trouve dans le fait que Dieu est souverain; ou des obstacles qui empêchent et la réalisation de la volonté de Dieu et la réponse en déclarant que l'homme est libre de croire et ainsi maître de son destin? Pourtant, on le sait bien, la volonté de Dieu sur un élu est «comme un feu dévorant» (Jérémie 20:9), et personne ne peut l'éteindre quand il brûle dans un cœur passionné. Plus encore, le Dieu Tout-Puissant dont parle saint Paul et la victoire de la vie sur la mort dans la résurrection du Christ, nous assurent que rien de mauvais ne peut arriver à celui qui accomplit sa volonté (Romains 8:28). Dès lors, la prière «Que ta volonté soit faite» et non la nôtre, indique clairement la Souveraineté de Dieu et non le libre-choix, et signe pour nous la conversion de nos pensées humaines en pensées de Dieu!

Comment donc savoir ce qu'est le bien et ce qu'est le mal? À quels critères, à quelle autorité se référer? Il n'y a pas si longtemps, certains comportements étaient considérés comme répréhensibles. Aujourd'hui, ils sont excusés, admis et même reconnus par notre société qui ne veut plus s'appeler chrétienne. On les accepte en les expliquant par des causes biologiques. Quel en est le résultat? Les critères moraux établis par notre Dieu Créateur pour assurer le bonheur de sa créature sont abandonnés. La conscience s'endurcit; les idéaux s'évanouissent. La génération qui grandit dans cet environnement n'est visiblement pas plus heureuse que les précédentes. Souvent livrée à elle-même, elle ne peut que se blesser parmi les ruines d'une société en décadence, qui ne sait plus distinguer le bien du mal. Sans repères, sans consolations, elle cherche désespérément une raison de vivre dans les philosophies orientales, l'occultisme, ou les sectes évangéliques, notamment chez pentecôtistes et les charismatiques. Les raisonnements des hommes sans Dieu fourvoient et conduisent au mal. Seule la Parole de notre Dieu, le Seigneur Jésus, garde son autorité et montre le chemin du bien au milieu du mal qui nous entoure. La Bible, voilà la référence absolue, universelle et invariable, il faut toutefois une version fidèle aux originaux Hébreu et Grec, à défaut il faut consulter directement ces textes qui seuls font autorité sur les traductions. Le bien, c'est ce qui est conforme à la pensée de Dieu, ce qui l'honore. Tout ce qui est opposé à Dieu et aux enseignements de sa Parole inspirée est mal.

Pour se rendre compte du caractère bon ou mauvais de nos actions, nous devons d'une part nous en remettre à la loi de notre conscience écrite par Dieu dans le cœur de tous les hommes (Romains 2:12-15) et codifiée par Moïse en dix commandements pour le peuple Hébreu, et d'autre part laisser le temps nous enseigner si notre conscience était droite ou pas. Il ne nous est pas demandé d'attendre d'avoir en main toutes les variables du présent pour agir, ce serait nous contraindre à l'inertie totale. Toujours, nous devons agir selon ce qui nous semble être le meilleur, et nous ne pouvons rien faire de mieux que de nous soumettre à Christ. Nous pouvons aussi profiter de l'expérience que nous avons du bien et du mal, de notre expérience de vie et de l'expérience des autres. On peut questionner les autres, demander conseil — référence à l'expérience d'autres. On peut aussi questionner les lois, les règles — référence à l'expérience collective. Les lois sont toujours basées sur des situations rencontrées dans le passé et pour lesquelles on croit avoir trouvé la meilleure solution. Cette solution est codifiée de façon à couvrir le plus grand nombre de cas particuliers possible et d'orienter chacun vers une résolution du problème qui soit — conformément à ce que nous enseigne l'expérience collective — dans le sens du plus grand bien de tous et de chacun. Mais rappelons-nous que l'expérience n'a pas l'autorité qu'a la Parole de Dieu qui détermine pour nous ce qui est bien et ce qui est mal. Quand on questionne Jésus à savoir quel est le plus grand des commandements, il répond: «Tu aimeras ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et voici le second: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Toutes les autres lois ne sont là que pour mener à celles-ci.» Toutefois la grande majorité n'a aucun discernement, les gens interprètent l'amour de Dieu comme étant un sentiment humain qui déclenche toutes sortes d'émotions. Impossible de leur dire autrement, ils ne veulent absolument rien comprendre, les illusions de leurs opinions priment sur la vérité. Ils ne connaissent pas l'amour de Dieu, ils en n'ont aucune notion car l'Esprit de Christ, Esprit de renoncement Suprême, n'est pas en eux. Leur cœur rebelle refuse de voir autrement à cause qu'ils en reçoivent un sentiment de bien-être et ils s'illusionnent être dans la vérité. Or l'amour de Dieu n'est pas un sentiment bonasse de tolérance répugnante comme nous retrouvons chez les disciples du libre-choix, mais une attitude de renoncement, une disposition sacrificielle qui vient de Dieu et qui retourne à lui dans des gestes concrets en se sacrifiant l'un pour l'autre pour la vérité et la gloire de Christ.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés