Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
441 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Le discernement des esprits-6


juillet 28, 2014 par GoDieu

 

Exposer les fausses doctrines

Il est bon d'être loyal quand nous défendons la vérité, et quand notre motivation est juste. Mais nous ne devons pas accorder notre loyauté à ceux qui répandent le mensonge, ni nous engager à les suivre: «Celui qui déclare juste le méchant, et celui qui déclare méchant le juste, sont tous deux en abomination à YEHOVAH.» (Proverbes 17:15). Il va de soi qu'on ne peut exposer des fausses doctrines sans connaître les vraies, toutefois de nos jours il existe un sérieux problèmes à ce niveau. Il y a tellement de fausses doctrines prétendument bibliques, versets à l'appuis, parmi les disciples du libre-choix qu'il devient pénible de discerner dans ce domaine, mais non impossible. De nos jours, surtout au niveau des mouvances pentecôtistes et charismatiques, les fausses doctrines sont considérées vraies, et les vraies sont regardées comme fausses. Lorsque nous voulons découvrir ce qui est vrai et ce qui est faux, nous devons faire une enquête, écouter les deux parties, et aboutir à un jugement final: «Le cœur de l'homme intelligent acquiert de la science, et l'oreille des sages cherche la connaissance.» (Proverbes 18:15). Nous vivons à une époque où l'on aime les phrases faciles à retenir et les clichés. Sur ce plan, les chrétiens peuvent être comme les autres. Par exemple, lorsque la Bible nous demande de ne pas toucher aux «oints de Dieu», que veut-elle dire exactement? Nous aimerions bien que ceux qui aiment répéter cette phrase étudient le contexte dans lequel elle a été prononcée. Qui étaient ceux que la Bible appelle les «oints de l'Éternel»? Or il s'agit des rois de la nation d'Israël (1 Samuel 12:3,5; 24:6,10; 26:9,11,16,23; 2 Samuel 1:14,16; 19:21; Psaumes 20:6; Lamentations 4:20). Il s'agit aussi des prophètes et des patriarches (Psaumes 105:8-15; 1 Chroniques 16:15-22).

La première chose que nous devons remarquer est que le verbe «toucher» signifie «agresser physiquement» ou «tuer». Il ne signifie pas «dire publiquement la vérité sur quelqu'un». Par exemple, David a refusé de «toucher» (d'agresser physiquement ou de tuer) Saül, qui était roi d'Israël à cette époque. Mais David, ainsi que le prophète Samuel, ont «touché» Saül, quand ils ont dénoncé la désobéissance du roi. Dieu avait demandé à Saül de frapper Amalek, et de dévouer par interdit tout ce qui lui appartient. «Maintenant va, et frappe Amalek, et vouez à l'interdit tout ce qu'il a; et ne l'épargne point, mais fais mourir et les hommes et les femmes, et les jeunes enfants et ceux qui tètent, et les bœufs et les brebis, et les chameaux et les ânes.» (1 Samuel 15:3). Au lieu de cela, Saül se contenta d'un compromis, et épargna «les meilleures brebis et les meilleurs bœufs, afin de les sacrifier à l'Éternel» (1 Samuel 15:15). Samuel lui dit que son attitude était de la rébellion, et que cette rébellion était aussi grave que la sorcellerie et l'idolâtrie (1 Samuel 15:24). Il ajouta que le royaume lui serait enlevé, parce qu'il n'avait pas obéi à Dieu. Saül admit qu'il avait craint le peuple, et qu'il avait obéi à sa voix.

Nous lisons dans 1 Samuel 16:13-16 que David avait été oint comme roi, avant même que Dieu ait ôté la royauté à Saül. David a toujours refusé de s'attaquer physiquement à Saül, mais il ne s'est pas privé de dire publiquement la vérité sur Saül, ni devons-nous nous priver de dire la vérité sur les imposteurs dans le christianisme moderne contrefait. Nous pouvons voir, dans 1 Samuel 26:9,11,23, que David ne fit aucun mal physique à Saül. Il se contenta de lui prendre sa lance et sa cruche. Au verset 15, David reprend sévèrement Abner pour n'avoir pas gardé le roi, et lui dit même qu'il mérite la mort. Saül entend l'altercation et sort. David le reprend publiquement, devant toutes ses troupes. Il lui demande pour quelle raison il s'en prend à sa vie, puisqu'il est innocent. David prend même un ton de moquerie, en disant à Saül qu'il s'est mis en marche «pour chercher une puce, comme on chasserait une perdrix sur les montagnes». Saül manifeste alors une repentance temporaire, et regrette sa conduite violente, en s'accusant même d'être un insensé. David lui fait confiance, et lui fait remettre ses objets personnels, en proclamant qu'il n'a pas «voulu porter la main sur l'oint de l'Éternel»: «Mais David dit à Abishaï: Ne le mets point à mort; car qui porterait la main sur l'oint de YEHOVAH, et serait innocent? Et David dit: YEHOVAH est vivant! C'est YEHOVAH seul qui le frappera, soit que son jour vienne et qu'il meure, soit qu'il descende au combat et y périsse.» (1 Samuel 26:9-10). Saül avait été oint comme roi d'Israël. Il occupait une position d'autorité qui devait bientôt lui être enlevée. Mais David refusa toujours de porter la main sur le roi que Dieu avait oint, et de le chasser de sa position. Il savait pourtant qu'il devait lui succéder. Ce serait Dieu, et non David, qui devait chasser Saül de son trône (1 Samuel 26:8-10).

Nous devons aussi remarquer un aspect important de cette histoire. C'était Saül qui poursuivait David, qui le chassait, et qui en voulait à sa vie. Saül pensait que sa position était menacée, et il voulait tuer David, qui était innocent. N'est-ce pas ce que nous voyons aujourd'hui? Ceux qui occupent une position d'autorité dans le pentecôtisme et le charismatisme poursuivent avec leurs pantins ceux qui ont été oints par Dieu en l'Oint, c'est-à-dire Christ, parce que ces derniers osent les braver, dénoncer ce qu'ils disent, et dévoiler leurs mauvaises actions. Occupant une position d'autorité, ces imposteurs ont habitué les gens à les écouter, et ils veulent réduire au silence ceux qui les dénoncent. Ils les poursuivent en les menaçant avec des versets bibliques, et en leur disant: «Ne touchez pas aux oints de Dieu, sinon vous allez commettre un blasphème contre le Saint-Esprit, parce que vous critiquez un homme qui est aussi un homme de Dieu!» Ils ignorent que le blasphème contre le Saint-Esprit consiste à attribuer les miracles de Jésus à un mauvais esprit. Mais ce n'est pas blasphémer contre le Saint-Esprit que de dénoncer les prétendus miracles accomplis par un homme!

Ce sont toujours ceux qui marchent selon la chair qui persécutent ceux qui marchent selon l'esprit, comme Saül l'a fait avec David. Ceux qui obéissent à l'Esprit de Dieu sondent Sa Parole pour se garder dans la vérité, malgré tout ce que leurs ennemis peuvent dire! Il est intéressant de lire ce que l'apôtre Jean écrit dans Apocalypse 6:9: «Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la Parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu». Ils avaient été mis à mort parce qu'ils étaient restés attachés à la Parole de Dieu, malgré toute l'opposition qu'ils avaient subie, et ils étaient devenus des martyrs. Ce sont toujours ceux qui sont tombés dans l'apostasie, c'est-à-dire dans la déformation de la foi, qui haïssent ceux qui gardent la Parole de Dieu.

Nous connaissons la fin de Saül. David avait été écarté de la bataille au cours de laquelle Saül et son fils Jonathan trouvèrent la mort. David était allé combattre les Amalécites. On lui amena un Amalécite qui avait les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. C'étaient des signes de deuil. David l'interrogea, et l'homme lui dit qu'il avait tué Saül. David lui répondit: «Comment n'as-tu pas craint d'avancer ta main pour tuer l'oint de YEHOVAH? Alors David appela l'un de ses gens, et lui dit: Approche-toi, jette-toi sur lui! Il le frappa, et il mourut. Et David lui dit: Ton sang soit sur ta tête! car ta bouche a témoigné contre toi, en disant: J'ai fait mourir l'oint de YEHOVAH.» (2 Samuel 1:13-16). Il est donc clair que «toucher l'oint de YEHOVAH» signifie «agresser physiquement» ou «tuer». Si vous prenez ce mot au sens figuré, ou si vous le spiritualisez, vous pouvez lui faire dire ce que vous voulez! N'est-ce pas ce que font tous les imposteurs! Dans 2 Samuel 1:17-19, nous voyons David prendre le deuil à cause de Saül, et ordonner que les enfants de Juda apprennent le cantique funèbre qu'il composa à cette occasion: «Voici le cantique funèbre que David composa sur Saül et sur Jonathan, son fils, et qu'il ordonna d'enseigner aux enfants de Juda. C'est le cantique de l'arc: il est écrit dans le Livre du Juste: L'élite d'Israël a succombé sur tes collines! Comment des héros sont-ils tombés?» David parle de ceux qui ont «succombé». David n'a trouvé aucun plaisir au fait que Saül était tombé dans l'apostasie (la déformation de la foi) et qu'il avait connu une telle fin. Mais il a pleuré.

De nos jours, la plupart de ces prétendus «oints de Dieu» ou «faux chrétiens» enseignent la Parole de Dieu hors de son contexte. Il n'est donc pas surprenant qu'ils citent un verset de l'Écriture hors de son contexte, et qu'ils en tordent le sens dans le but d'assurer leur protection. Ceux qui s'écrient: «Ne touchez pas aux oints de Dieu!» pensent qu'ils accomplissent les œuvres de Dieu. Mais ils examinent rarement les faits qui leur sont présentés. Ils ne remettent pas en cause ceux qui les enseignent, et ne veulent pas écouter ceux qui leur présentent autre chose. Ils se bouchent eux-mêmes les oreilles pour ne pas entendre la vérité! Parfois, même quand on leur a prouvé qu'ils avaient écouté des faux enseignements et des fausses prophéties, ils n'en ont cure, mais préfèrent s'attacher à des gens reconnus qui s'efforcent de gagner leur loyauté. Ils refusent d'écouter la raison, qui est leur pire ennemi! Ils ne réalisent pas qu'ils ont subi un véritable conditionnement, comme les chiens de Pavlov, et qu'ils réagissent toujours de la même manière. Il est temps de briser ce joug!

Que devons-nous donc faire?

Il est facile de ne pas dénoncer le mensonge. Mais il est devenu encore plus facile de dénoncer ceux qui révèlent le mensonge! Combien de gens vous diront: «Ne touche pas à l'oint de Dieu!», lorsqu'ils mériteraient qu'on leur arrache la langue et qu'on leur tranche la tête. Mais combien ont vraiment cherché à étudier les arguments que pourraient leur présenter ceux qui ont pris la peine de découvrir la vérité concernant ces prétendus «oints»? Très peu, nous pouvons vous le dire par expérience! Pourquoi donc? Parce que la plupart n'ont pas eu accès à ces informations. Pour être plus précis, nous dirions plutôt qu'on ne leur a pas permis d'avoir accès à ces informations! Nous le répétons: pourquoi?

Ce fut un apôtre nommé Paul qui eut l'occasion de dire que les Béréens étaient plus nobles que les autres. Pour quelle raison? Parce qu'ils sondaient les Écritures pour vérifier si ce que Paul leur enseignait était exact, mais spécifions qu'au temps de Paul ils sondaient les textes Hébreux et Grec, et non des traductions qui en donnent qu'une approximation. Ceux qui font cela aujourd'hui voient les partisans de leurs enseignants favoris leur reprocher de «toucher à l'oint de Dieu»! Paul n'a jamais dit aux Béréens: «Ne touchez pas à l'oint de Dieu! Ne faites aucun mal à Ses prophètes!» Vous n'entendrez jamais un véritable apôtre vous dire cela, et vous ne verrez jamais cela écrit dans le Nouveau Testament, pas une seule fois! Pourquoi donc? Pourtant, Paul faisait l'objet de critiques. Pourquoi n'a-t-il jamais dit cela? Au contraire, Paul considère que ceux qui vérifiaient ce qu'il enseignait étaient «plus nobles» que les autres. Cela signifie qu'ils étaient de meilleures brebis que les autres. Êtes-vous noble? ou suivez-vous toujours le courant dominant comme des moutons aveugles? Acceptez-vous de prendre position en faveur de la Parole de Dieu, malgré les critiques? ou préférez-vous suivre des moutons qui courent vers le précipice? Si vous empêchez les gens de sonder les Écritures et de dénoncer les faux enseignements, comme David a osé dénoncer Saül, et si vous affirmez qu'ils ne doivent pas «toucher aux oints de Dieu», vous empêchez ceux qui ont la Parole de Dieu de l'utiliser correctement, et vous devenez ennemis de la vérité! David lui-même, alors qu'il était devenu roi, a accepté d'être sévèrement repris et corrigé par le prophète Nathan. Il ne lui a pas répondu: «Ne touche pas à l'oint de Dieu!» Il n'a pas cherché à se protéger en utilisant ce verset. Aucun partisan d'un ministère quelconque ne devrait donc le faire, seuls les prétentieux et les faussaires le font.

 

Qui sont les «oints»?

Être oint signifie simplement être chrétien, un disciple de Christ qui est l'Oint de Dieu, un sujet du Roi des rois. Un chrétien est celui qui reconnaît la royauté de Christ actuelle dans sa vie, c'est-à-dire «la Souveraineté de Dieu», car les deux signifient une seule et même chose. Pour un chrétien Christ n'est pas seulement son Sauveur, mais surtout son Seigneur car il règne sur lui dans son cœur par sa Sainte Présence qui l'habite. Ce qui veut dire qu'un chrétien réel n'est pas et ne peut être un disciple du libre-choix, puisqu'il est un sujet de la volonté de Dieu, un esclave de la grâce divine et souveraine, un possédé de la vérité: «Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité» (Jean 17:17). Si quelqu'un n'enseigne pas la Parole de Dieu correctement, il n'enseigne pas la vérité, même s'il affirme qu'il est «oint», et même s'il possède un «grand ministère» qui obtient de supposés grands résultats.

Comment vont donc agir ceux qui sont réellement des hommes et des femmes que Dieu a oints, c'est-à-dire qu'il a choisi pour être chrétiens? Vont-ils vous empêcher de rechercher dans la Parole de Dieu si leurs enseignements sont justes? Non, évidemment! Le chrétien authentique est celui qui garde fermement la Parole de Dieu: «Gardant fermement la Parole de foi qui doit être enseignée, afin qu'il soit capable, tant d'exhorter, selon la saine doctrine, que de convaincre ceux qui s'y opposent.» (Tite 1:9). Les véritables apôtres n'ont jamais affirmé qu'ils étaient «oints» dans le sens pentecôtiste et charismatique. Ils ne parlent pas comme cela! Ils ne disent pas: «Ne touchez pas aux oints de Dieu!» Ceux qui sont réellement oints de Dieu sont les élus, et ils ne décourageront jamais les gens de discerner la vérité. Ils aiment assez les brebis du Seigneur pour vouloir les protéger de l'erreur. Ils veulent les voir grandir. Ils aident les brebis à croître et à réfléchir par elles-mêmes. Notre onction est celle du Saint-Esprit qui nous habite. Le Saint-Esprit est l'Esprit de Vérité et non de duplicité. Il ne ferme jamais les yeux sur le mensonge, mais le dénonce chaque fois que cela est nécessaire, et il est très occupé à cela en ces derniers temps. Il est toujours prêt à nous enseigner la Vérité de la Parole de Dieu, pour nous éloigner de l'erreur et du mensonge.

Nous devons donc nous poser cette question: «Qui sont les oints de Dieu?» La Bible nous dit que tout le Corps de Christ a reçu l'onction de Dieu. Ce ne sont pas seulement certains membres du Corps de Christ qui sont oints: «Or, celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, qui nous a aussi marqués de son sceau, et nous a donné dans nos cœurs les sommes de son Esprit.» (2 Corinthiens 1:21-22). Permettez-nous de poser la question suivante à ceux qui prétendent que nous ne devons pas «toucher aux oints de Dieu»: «Croyez-vous que seuls certains ministères sont «oints», ou admettez-vous que tout le Corps de Christ est oint?» Si c'est tout le Corps de Christ qui est oint, cessez donc d'utiliser ce verset tiré hors contexte de l'Ancien Testament, comme si certaines personnes étaient aujourd'hui les seules ointes, à l'instar des rois et des prophètes de l'Antiquité, et repentez-vous car vous avez péché en déformant la Parole de Dieu pour lui faire dire ce qu'elle ne dit pas. Le Nouveau Testament considère comme «oints» tous ceux qui ont reçu le Seigneur Jésus (Jean 1:12-13) et l'ont confessé ouvertement (Romains 10:8-13), formant ainsi le Corps de Christ (1 Corinthiens 12:13). Les «oints» ne sont pas seulement un petit groupe d'hommes qui sont les prétendus dirigeants de l'Église, comme l'étaient les prophètes et les rois de l'Ancien Testament. Tout le Corps de Christ est oint, car Christ est l'Oint. Ceux qui font des menaces et qui forcent les gens à se taire, quand ces derniers discernent quelque chose qui ne va pas dans leur ministère, sont ceux-là mêmes qui persécutent les oints de Dieu! Car tous les chrétiens authentiques partagent la même onction, non l'onction d'un libre-choix illusoire, mais l'onction du Dieu Souverain et Tout-Puissant. Réfléchissez bien à cela, avant de chercher à protéger votre ministère favori, en disant: «Ne touchez pas à l'oint de l'Éternel!» Ne menacez pas de ce verset ceux qui sondent les Écritures pour votre bien! Car il se peut que ce soit vous qui soyez en train de toucher à l'Oint de l'Éternel, à Jésus même qui habite en nos cœurs, l'auteur de Sa Parole, qui est la Vérité!

Le Nouveau Testament nous enseigne que tous les chrétiens réels ont reçu la même onction, et ont reçu le même Saint-Esprit: «Mais l'onction que vous avez reçue de lui, demeure en vous; et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme cette même onction vous enseigne toutes choses, et qu'elle est véritable, et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui, selon qu'elle vous a enseignés.» (1 Jean 2:27). Comment le Saint-Esprit nous enseigne-t-il? Par la Parole de Dieu. C'est par la Parole de Dieu que nous pouvons distinguer la vérité de l'erreur. Un peu plus tôt, Jean avait dit: «Mais vous avez une onction de la part du Saint, et vous décelez toutes choses. Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et parce que nul mensonge ne vient de la vérité.» (1 Jean 2:20-21). Si donc quelqu'un annonce un mensonge concernant Christ ou Sa Parole, il ne parle pas par l'Esprit de Dieu et évidemment il ne présente pas la vérité mais la duplicité, une contrefaçon subtile et raffinée conçue dans le but de séduire. C'est de cela que parle Jean. Il dit les choses très simplement, pour que tout le monde puisse comprendre. Jean nous dit que nous connaissons déjà la vérité, parce que nous sommes nés de nouveau, régénéré d'en haut par la puissance de l'Esprit de Dieu, et parce qu'à ce point de la rédaction de son épître les enseignements du Seigneur dans le Nouveau Testament circulaient déjà dans toute l'Église, et plusieurs en faisaient des copies exactes qui plus tard firent partie de la famille des manuscrits Byzantins.

Quand nous écoutons quelqu'un nous enseigner ou lisons un livre d'instructions pour notre édification, nous devons toujours nous poser les questions suivantes: «L'enseignement donné est-il selon la Bible et surtout d'après les textes originaux; ou est-il seulement une interprétation particulière d'une personne qui donne ses opinions, dans le but de nous conduire dans une expérience? Même que parfois il s'agit d'un mélange des deux et nous devons savoir discerner. L'enseignement est-il animé par le Saint-Esprit, ou animé par un autre esprit comme s'est souvent le cas avec l'instruction qui provient des milieux pentecôtistes et charismatiques?» À cause de la fourberie, de l'hypocrisie, et de la tromperie des fausses doctrines; l'enseignement de la saine doctrine peut être rude et tranchante, ébranlant les consciences de gens fragiles, mais il contient un baume qui nous restaure dans la grâce et nous garde en communion avec le Seigneur Jésus. Si quelqu'un vous demande de ne pas vous soucier de la doctrine, et de ne rechercher que l'amour ou une expérience, fuyez, parce qu'il s'agit d'un mensonge! La Bible dit: «Quiconque est transgresseur et ne demeure pas dans la doctrine de Christ, n'a point Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine de Christ, celui-là a aussi le Père, à savoir le Fils. Si quelqu'un d'autre vient à vous, et n'apporte point cette doctrine, ne le recevez point dans votre maison, et aussi ne lui accordez point la réjouissance de Dieu. Car celui qui lui accorde la réjouissance de Dieu, participe à ses mauvaises œuvres.» (2 Jean 1:9-11). L'apôtre Paul nous parle aussi de la doctrine en disant: «Comme je t'exhortai, lorsque je partis pour la Macédoine, à demeurer à Éphèse, pour recommander à certaines personnes de ne pas enseigner une doctrine étrangère, et de ne pas s'attacher à des fables et à des généalogies sans fin, qui produisent des disputes, plutôt que l'édification divine qui est dans la foi de Christ.» (1 Timothée 1:3-4). Où pouvons-nous trouver la saine doctrine? Dans la Sainte Bible, bien entendu, et surtout dans les originaux.

Qui est celui qui ne permit à personne de toucher à Ses oints? C'est Dieu! «Il ne permit à personne de les opprimer, et il châtia des rois à cause d'eux, disant: Ne touchez pas à mes oints, et ne faites point de mal à mes prophètes!» (Psaumes 105:14-15). Tout le peuple d'Israël devait être un royaume de sacrificateurs et de rois pour Dieu. Il avait été mis à part pour servir le Seigneur, et c'est Dieu qui empêchait qu'on lui fasse du mal. Les prophètes et les rois d'Israël ne se souciaient pas trop de ce que les autres racontaient à leur sujet, mais ils se souciaient de ce que leurs ennemis racontaient sur Dieu. C'est ce qu'il faut demander aujourd'hui à ceux qui veulent protéger les prétendus «oints de Dieu»: Que voulez-vous protéger, la Parole de Dieu, ou un homme? Inutile de répliquer, nous savons déjà la réponse!

Si nous discernons que les enseignements d'une personne sont destructeurs, ce qui est le cas la majorité du temps avec les disciples du libre-choix, la Bible nous demande de juger sévèrement. Il s'agit d'un ordre et non d'une proposition. Si vous demandez à quelqu'un de ne pas juger, en lui disant de «ne pas toucher à l'oint de Dieu», vous leur demandez en fait de désobéir à Dieu. C'est clair et simple! Cela n'a absolument rien à voir avec le fait de ne pas toucher aux oints de l'Éternel. Si nous citons ce verset hors de son contexte, nous ne faisons qu'étaler notre ignorance de la Parole. L'interdiction de toucher aux «oints de Dieu» est une tentative de nous empêcher d'exercer notre jugement biblique. Ceux qui demandent de «ne pas juger», tout en s'efforçant d'expliquer à tout le monde qu'ils doivent juger selon la Bible, ne se rendent pas compte de la contradiction. Pour eux, le fait de dire: «Ne jugez pas!» est déjà un jugement en soi. C'est la Parole de Dieu que nous devons utiliser, quand nous jugeons quelqu'un. Il ne s'agit pas de notre jugement personnel, mais du jugement de Dieu. En obéissant au commandement de juger selon la Parole, nous faisons exactement ce que Jésus nous demande, c'est-à-dire de «juger selon la justice». Dans Jean 7:24, Jésus a dit: «Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice». Vous voyez bien que Jésus nous demande de juger! En outre, si nous étudions Matthieu 7:1-5 dans le contexte, nous voyons que si nous enlevons la poutre qui est dans nos yeux, nous pourrons porter un jugement équitable. Mais ce domaine n'est pas sans problèmes, car ceux qui sont jugés n'acceptent pas le jugement et jugent en retour. Nous avons donc besoin d'un barème, c'est-à-dire d'un répertoire et celui-ci est «la Souveraineté absolue de Dieu face au libre-choix capricieux de l'homme». La distinction n'est pas difficile à voir, le premier donne la gloire à Dieu, le deuxième donne la gloire à l'homme. Tous les enseignements ou doctrines issus du libre-choix élèvent la dignité de l'homme dans ses efforts pour contribuer à la grâce de Dieu afin d'en tirer quelque gloire. Tandis que tous les enseignements ou doctrines issus de la Souveraineté de Dieu abaisse l'homme dans la poussière de l'humilité afin d'élever Christ à qui seul appartient toute la gloire. La vraie voie du salut est clairement discernée.

Il semble que beaucoup de chrétiens, si chrétiens ils sont, préfèrent écouter les hommes, au lieu d'écouter Dieu, car ils doivent bien comprendre le contexte des passages de la Bible qu'ils citent, mais nous savons qu'ils souffrent tous de cécité spirituelle. Ceux qui se sont eux-mêmes nommés conducteurs de l'Église ont enseigné aux gens à raisonner d'une façon tordue, comme ils le souhaitent, parce qu'ils se sont eux-mêmes déclarés «oints». Ils ont appris à leurs partisans à citer ces versets à ceux qui les reprennent, pour assurer leur propre protection. Le problème est évident. Mais ils ne peuvent que citer quelques versets choisis pour tenter de fermer la bouche à tout le monde! Pierre, Paul et Jean ont passé beaucoup de temps à juger, comme la Bible demande de le faire. De nombreuses épîtres ont été écrites pour juger les faux enseignements, et pour enseigner la vérité en réfutant l'erreur. Dans 2 Timothée 2:17, Paul met en garde Timothée contre les hérésies enseignées par deux hommes, dont il révèle publiquement les noms, et n'oublions pas que le mot «hérésie», traduit par «sectes» dans la majorité des versions de la Bible, signifie littéralement «libre-choix». Il n'y a donc aucun doute, selon les Écritures, que la doctrine du libre-choix est une hérésie sectaire dangereuse qui déforme la vérité de la révélation biblique par rapport à la grâce du salut. Plus loin, dans la même épître (2 Timothée 4:10), Paul juge encore, en mettant en garde contre un homme nommé Démas. Lorsqu'il s'agit de faux docteurs, Paul ne se prive pas de juger sévèrement! Rappelez-vous que ses lettres, dont certaines sections sont parfois d'une raideur et d'une fermeté intransigeante, sont inspirées par le Saint-Esprit. Il importe de mentionner cela car pour les disciples du libre-choix, surtout chez les pentecôtistes et les charismatiques, la raideur et le fermeté sont des qualités non-acceptables, pour eux tout ce qui importe sont un amour et une douceur qui les faits ressentir bien dans leur peau, tout ce qui s'oppose à ces sentiments est diabolique. Inutile de se demander pourquoi le christianisme moderne est dans un si piètre état.

Nous avons donc l'obligation de juger les fausses doctrines. Dans l'épître aux Hébreux, l'auteur nous dit que «la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal» (Hébreux 5:14). Il faut du temps pour apprendre à grandir dans le discernement. Seuls les bébés en Christ, les immatures, et les imposteurs peuvent affirmer que nous ne devons jamais juger. Réfléchissez bien à cela.

Nous ne devons pas rester passifs, quand nous voyons que certaines «révélations spirituelles» viennent modifier la Parole de Dieu, quand on abandonne les doctrines fondamentales de la grâce pour s'attacher à des «nouvelles révélations», ou quand certains se laissent aller à leurs visions, leurs rêves et leurs visitations angéliques pour interpréter la Bible à leur façon! Nous devons les dénoncer avec rigueur et les exposer publiquement! C'est ce que la Bible exige. Nous devons rester attachés à la vraie Parole telle qu'elle a été enseignée, sans négliger qu'il faut souvent se référer aux originaux dans l'Hébreu et le Grec, «afin d'être capable d'exhorter selon la saine doctrine et de réfuter les contradicteurs» (Tite 1:9). Il ne s'agit pas de notre opinion personnelle. Nous ne sommes pas en train de persécuter certaines personnes parce qu'elles ne nous plaisent pas! Il s'agit de la doctrine biblique, celle que nous devons pratiquer. Ceux qui discernent l'erreur doivent éviter ceux qui la répandent: «Cependant, je vous exhorte, frères, à dénoncer ceux qui causent des subversions et des duperies qui s'opposent à la doctrine que vous avez apprise, et à vous éloigner d'eux. Car de telles gens ne servent point notre Seigneur Jésus-Christ, mais leur propre augmentation; et par des beaux mots et des discours éloquents ils séduisent le cœur des simples.» (Romains 16:17-18), autrement il y a danger de nombreux conflits interminables.

Dieu nous a donné la Vérité objective, pour que nous vivions par elle. Il ne nous a pas révélé une vérité tellement vague et imprécise que tout le monde doive l'interpréter à sa manière, comme le font les sectes évangéliques, pentecôtistes et charismatiques. Mais Il nous a donné des instructions très claires, qui sont toujours valables et applicables aujourd'hui. Dieu nous a donné des moyens objectifs de connaître la Vérité, pour que nous marchions avec Lui en obéissant à sa Parole écrite. Les brebis entendent la voix du bon Berger, telle qu'ils la trouvent dans sa Parole. Ils n'écouteront pas les paroles que des hommes prétendent avoir reçues de Dieu dans leurs délires psychotiques. Les brebis du Seigneur sont attirées à sa Parole. Ils y trouvent la réponse à toutes leurs questions. Si certains se prétendent «oints de Dieu» et «conduits par l'Esprit», tout en enseignant régulièrement des choses contraires à la Parole, ou hors de leur contexte biblique, et non dans les originaux, vous pouvez être certains qu'ils ne sont pas conduits par l'Esprit dans toute la vérité. Cela est particulièrement important quand il s'agit des doctrines fondamentales de la Bible.

Bien entendu, cela ne signifie pas que tout ce que nous enseignons sera toujours parfaitement exact. Il faut du temps pour étudier les Écritures et pour parvenir à une compréhension correcte de la Parole. Mais nous aspirons à cet objectif. Si quelqu'un tord la Parole de Dieu ou la réduit en pièces, s'il en modifie ou en rejette le sens original, comme chez les disciples du libre-choix, nous pouvons en conclure qu'il n'est pas chrétien ou n'a pas passé assez de temps à l'étudier, ou pire qu'il ne s'en est pas soucié. Il ne devrait en aucun cas l'enseigner. S'il persévère dans ses erreurs ou ses mensonges du libre-choix, il ne faut plus hésiter à le dénoncer, pour protéger les bébés en Christ, les immatures et les naïfs. Il faut les empêcher d'absorber un tel poison.

La seule parade est d'avertir le public en général des fausses doctrines qui circulent déjà, et qui minent les fondements de la foi de Christ qui est la nôtre. Nous sommes tous censés devoir veiller sur nos frères, et certains sont appelés à veiller sur l'Église. Si nous choisissons d'ignorer cette nécessité, nous aurons du sang sur les mains (Actes 20:26). Si nous choisissons d'avertir les chrétiens menacés, nous serons animés de l'amour pour la vérité et de la sollicitude dont Jésus-Christ Lui-même a fait preuve.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés