Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
391 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Le discernement des esprits-7


juillet 28, 2014 par GoDieu

 

Les causes du manque de discernement

Les insuffisances doctrinales

Une des causes principales est que «les doctrines de la grâce» ne sont plus proclamée dans les églises, il ne peut donc y a voir de vrais convictions dans le christianisme moderne sans cette base essentielle. Beaucoup de membres d'églises n'ont de la Parole de Dieu qu'une connaissance et une foi superficielle. Enseigner ces doctrines est une charge qui requiert une foi réelle basée sur la Souveraineté de Dieu; mais les églises ont toutes sombrées dans l'apostasie, elles enseignent l'hérésie du libre-choix dans le salut par la grâce. Dans «A Call to Discernment» (Plaidoyer pour le discernement), on lit ces propos d'un conseiller chrétien, le professeur Jay Adams:

«Dans des émissions radiophoniques ou autres, de prétendus «experts», nantis de doctorats en psychologie, en sociologie et en pédagogie, mais ayant un niveau tout juste élémentaire pour ce qui est de la connaissance de la Bible, se mettent à pontifier sur ce qu'est la vie chrétienne. Ils se font passer pour des porte-parole de Dieu... Leur enseignement, et l'usage qu'ils font de la Bible (si toutefois ils s'en servent) sont souvent bien éloignés de ce qu'affirme l'Écriture si elle est interprétée correctement. À quoi en arrive-t-on alors? Une première conséquence, particulièrement évidente, est la tendance actuelle à faire du langage théologique un usage bien imprécis... Non seulement on utilise les termes bibliques de façon vague, semant ainsi la confusion un peu partout dans l'église, mais encore on tolère des enseignements erronés en tous genres. Il en est ainsi parce que très peu nombreux sont ceux qui ont assez de discernement pour identifier ces erreurs et pour les réfuter. Même ceux qui se rendent compte que quelque chose ne va pas, ont un discernement trop peu aiguisé pour mettre avec précision le doigt sur ces erreurs. Ou alors, s'ils savent repérer les erreurs, ils sont dénoncés par d'autres, et traités de «chasseurs d'hérésies» (Eugene, Oregon, Editions Harvest House, 1987, pp. 35-36)».

En diluant ainsi la doctrine biblique de la grâce, on a conditionné l'église d'aujourd'hui pour l'amener à désirer seulement ce qui la conforte et lui donne un sentiment de satisfaction. Le pasteur anglais Martyn Lloyd-Jones disait:

«La pensée précise, les définitions et les dogmes sont affreusement dévalués. On insiste constamment sur l'idée que la religion est une puissance à notre service, destinée à nous procurer le bonheur. On met beaucoup trop l'accent sur les émotions et les sentiments au détriment de l'intelligence. Bien trop souvent on donne aux gens l'impression que la foi chrétienne doit leur apporter une série ininterrompue de délivrances miraculeuses, pour les libérer de tous les maux possibles et imaginables... On leur fait croire qu'il suffit de demander à Dieu tout ce dont ils pensent avoir besoin à un moment donné, pour que cela leur soit accordé... Nous nous sommes tellement focalisés sur nous-mêmes, sur nos états d'âme, nos sentiments, et notre état intérieur, que devant un problème extérieur (qui toutefois nous affecte en profondeur) nous ne savons plus que penser ni par où commencer. (Cité par Iain Murray dans «David Martyn Lloyd-Jones, The Fight of Faith», Vol. 2, Editions Banner of Truth, 1990)».

Comme dans la pratique on a placé l'expérience et l'émotion au-dessus de la révélation divine, beaucoup se disent chrétiens sans avoir le moindre fondement biblique pour se déclarer tels. Par exemple, au cours d'un entretien radiodiffusé sur une station qui passait pour être chrétienne, l'hôtesse demandait: «Comment devient-on chrétien?» La réponse qui lui a été donnée était pourtant simple, nous devenons chrétiens par la volonté souveraine de Dieu qui nous attire à Jésus-Christ. Le salut est le choix de Dieu et non le choix de l'homme. Nous devons comprendre que nous sommes des pécheurs perdus incapables de nous sauver nous-mêmes, et qu'il faut l'intervention de l'Esprit de Dieu afin que nous puissions venir à la croix dans une profonde humilité pour recevoir la repentance et le pardon de nos péchés dans son sang versé en comptant uniquement sur la miséricorde de Dieu. Il faut recevoir le don de la foi dans les mérites du sacrifice de Christ qui sont attribués gratuitement et sans condition à ses élus, et obtenir l'assurance que Jésus-Christ est Dieu lui-même manifesté dans la chair comme Fils unique, qu'en mourant Il a payé le prix de nos péchés comme notre substitut, et qu'en ressuscitant Il est devenu le garant de notre justification.

Certains disent: «la doctrine engendre des divisions.» C'est vrai, il ne peut en être autrement puisque la doctrine de la Parole est une épée à deux tranchants. Si on écarte la vérité biblique, et si on se tait par crainte d'offenser les autres, les oppositions disparaîtront et l'erreur régnera en suprême. D'autres réalités disparaîtront du même coup: la vérité, la sainteté, et Dieu Lui-même. Les passages de Jude 1:3-4 nous enjoignent de nous affirmer avec ferveur pour la foi réelle, c'est-à-dire de combattre pour la foi: «Très-dévoués, lorsque je me suis appliqué avec toute diligence pour vous écrire de notre salut commun, il était nécessaire pour moi de vous informer et vous encourager à vous affirmer avec ferveur pour la foi réelle qui a été accordée irrévocablement aux saints. Car, il s'est glissé secrètement et par négligence parmi vous, un certain genre d'hommes, qui étaient auparavant et de toute éternité, désignés par écrit à être condamnés; des imposteurs impies, qui transforment la grâce de notre Dieu en sujet d'insolence, et qui renient le seul Souverain, JÉSUS Le MESSIE, notre Dieu et Seigneur.». Si on dilue la doctrine, on ne fait que faciliter la tâche de ceux qui, en cachette, s'efforcent de saccager l'église.

 

La pensée relativiste

Dans l'église d'aujourd'hui, beaucoup pensent en termes de «continuité», c'est-à-dire qu'ils perçoivent la réalité comme un continuum, un tout dans lequel il est impossible d'établir des séparations. Loin de voir le monde en noir et blanc, de séparer le bien du mal et le juste du faux, ces gens préfèrent tout transposer dans une gamme de gris, avec une infinité de nuances. L'esprit de concurrence de la nature humaine déchue en empêche beaucoup de penser en termes d'antithèses et d'oppositions; il remporte ainsi de grands succès, car aujourd'hui l'Église ne sait plus distinguer entre la vérité divine et l'erreur. Le chrétien doit acquérir une mentalité qui fonctionne de manière antithétique, et non une mentalité relativiste. Selon le Professeur Jay Adams:

«Ceux qui étudient la Bible pensent en termes d'antithèses. Ils raisonnent en termes de contrastes, d'opposés. De la Genèse à l'Apocalypse, les voies de Dieu sont présentées comme étant au-dessus de toute autre voie. La Bible n'enseigne pas que de nombreuses voies plaisent à Dieu, et que toutes se valent. Elle n'enseigne pas que de multiples opinions peuvent correspondre, plus ou moins bien, aux voies de Dieu. Ce que la Bible enseigne d'un bout à l'autre, c'est que toute pensée, toute voie qui ne correspond pas en tous points aux voies de Dieu est entièrement fausse, et doit être rejetée. D'après la Bible, rater la cible de peu ou de beaucoup, c'est toujours rater. Il y a un seul Dieu, et un seul chemin de la vie: Son chemin. Nombreux, aujourd'hui, sont ceux qui n'aiment pas entendre de tels propos, même dans l'église. Pourquoi? Parce qu'ils ont une autre mentalité. Beaucoup n'ont pas connu la Bible dès leur enfance, ou alors ils ne l'ont jamais étudiée sérieusement par la suite. Ils ont une mentalité étrangère à la Bible. Les pasteurs autant que les autres membres sont marqués par notre environnement: or celui-ci tend à percevoir toutes choses comme un continuum. La notion même d'antithèse subit une érosion croissante, car on s'efforce de plus en plus d'amalgamer la Bible, la sociologie, la psychologie, et les principes de gestion de l'entreprise.» (Voir A Call to Discernment, pp. 29 et 32).

Loin d'amalgamer la pensée du monde et la vérité de Dieu, le psalmiste les sépare nettement: «Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur le chemin des pécheurs, et qui ne s'assied pas sur le banc des moqueurs, mais qui trouve son plaisir en la loi de l'Éternel, et qui médite sa loi jour et nuit.» (Psaumes 1:1-2).

 

Une méthodologie selon le monde

L'église manque aussi de discernement parce qu'elle se préoccupe de son image, et veut faire de sa propre influence une clé pour l'évangélisation. Aujourd'hui elle croit que pour gagner les perdus elle doit d'abord gagner leur estime. Elle n'enseigne donc plus les doctrines bibliques de la double prédestination, du péché, de l'enfer, la croix et de la repentance, de peur d'offenser les perdus ou de les mettre mal à l'aise. Non, elle se vend elle-même; elle se transforme en une entreprise bienveillante, sans danger pour quiconque, et dont le but premier est de s'attirer prestige et popularité. Elle cherche à se faire accepter, intellectuellement parlant, par les perdus. Son raisonnement est le suivant: «S'ils commencent par nous apprécier, alors ils finiront par apprécier notre Jésus.» Il est vrai que l'église véritable qui est «un état d'être et non une institution ou organisation» doit annoncer le message de la grâce; mais jamais elle ne doit édulcorer l'enseignement de la Parole de Dieu. Martyn Lloyd-Jones avait conscience de ce que «les éléments d'avertissement et d'opposition à l'erreur sont une composante essentielle dans tout engagement biblique authentique; et donc c'est une faute grave que de désapprouver toute polémique dans l'Église chrétienne». Martyn Lloyd-Jones n'attendait aucune approbation de la part de ceux qui voulaient «l'amour par-dessus toutes choses», et qui estimaient que les discussions doctrinales n'avaient pas leur place parmi les chrétiens.

Cette attitude-là, disait-il, «a dépouillé la prédication de son autorité. L'accusation de "dogmatisme", comme le refus de toute réprimande et de toute correction reviennent en fait à critiquer l'Écriture Sainte elle-même» (The Fight of Faith, p. 650).

Considérons attentivement l'exemple de l'Apôtre Paul. Il a sévèrement réprimandé l'Église de Corinthe, trop préoccupée de sa propre image: «Car qui est-ce qui te distingue? Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu? Déjà vous êtes rassasiés, déjà vous êtes riches, sans nous vous avez commencé à régner! Et puissiez-vous régner en effet, afin que nous aussi nous régnions avec vous! Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes. Nous sommes fous à cause de Christ, mais vous, vous êtes sages en Christ; nous sommes faibles, mais vous êtes forts. Vous êtes glorieux, et nous sommes déshonorés! Jusqu'à cette heure, nous sommes exposés à la faim, à la soif, au dénuement, aux coups, à une vie errante; nous nous fatiguons à travailler de nos propres mains; insultés, nous bénissons; persécutés, nous supportons; calomniés, nous consolons; nous sommes devenus les balayures du monde, le rebut de tous, jusqu'à maintenant» (1 Corinthiens 4:7-13).

Les chrétiens authentiques sont une offense pour ceux qui rejettent la vérité. Christ a dit à Ses disciples: «Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela, le monde a de la haine pour vous. Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite: Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi» (Jean 15:18-20). Hébreux 10:33 affirme que les chrétiens sont «exposés en spectacle par les opprobres et les tribulations».

 

Des interprétations erronées de la Parole

L'église d'aujourd'hui n'interprète pas correctement la Parole de Dieu, parce que pour une large part elle ne lui voue que de l'indifférence, et que pour d'autre part elle souscrit à l'hérésie du libre-choix. Il y en a qui enseignent dans l'église sans avoir appris à étudier la Parole de Dieu, et qui ont une théologie faussée qui se base sur l'arminianisme, quoique la majorité n'en connaisse pas le terme. D'autres ont bien la formation nécessaire, mais ils ont un penchant pour l'anecdote, ou alors ils mêlent des idées humaines à la vérité biblique. D'autres encore sont tout simplement trop paresseux pour avoir à cœur d'interpréter correctement la Parole de Dieu et ils font que copier les idées des autres. Il en est aussi qui arrivent à ce qu'ils croient être la vérité, par quelque intuition mystique, quelque expérience, ou quelque émotion. Par ailleurs, l'église actuelle considère plus ou moins que tout un chacun doit être considéré comme un expert en matière d'interprétation de la Bible. Un disciple du libre choix a écrit:

«La plus grande expérience de l'amour que j'aie jamais faite a eu lieu au pied de la Croix tandis que le sang de Jésus se déversait sur moi. Il m'a alors rempli de Son Esprit, et m'a fait traverser le voile dans la ville de Jérusalem pour m'introduire dans le Saint des Saints. Là, je me suis contemplé moi-même en Lui, et Lui en moi. J'ai reçu comme un baptême de feu et depuis lors Son amour demeure en moi. Quotidiennement je suis en communion avec cette réalité-là. Je n'éprouve pas le besoin d'étudier les Écritures: je connais Jésus, car Il s'est révélé à moi intérieurement. Il demeure en moi, et donc là réside la Parole. Les Écritures sont une source secondaire

Faut-il s'étonner, dans ces conditions, de ce que l'Église soit si faible et si peu capable de discerner la vérité?

L'interprétation de la Parole de Dieu est une science exigeante qui demande de la connaissance, du discernement, du savoir-faire, de la précision, et surtout de l'Esprit de Christ pour nous diriger. À moins qu'un chrétien n'ait été bien enseigné, n'ait de bonnes connaissances, et n'ait été formé à l'interprétation par le Seigneur ou quelqu'un qui sait comment faire, il y a peu de chances qu'il sache interpréter les Écritures correctement.

 

L'immaturité spirituelle

Beaucoup, dans l'église, ne connaissent la Parole de Dieu que superficiellement. Pour connaître la vérité, ils font confiance à leurs expériences personnelles et à leurs sentiments. Ou alors la recherche du succès et du bien-être personnel constitue pour eux un mode de vie. Ceux qui n'ont pas de maturité spirituelle ont tendance à gober les faux enseignements parce qu'on ne leur a pas appris à distinguer la vérité divine de l'erreur. Les passages suivant d'Éphésiens 4:14-15 nous disent: «Pour que nous ne soyons plus des petits enfants, flottants et emportés çà et là à tous vents de doctrine, par la tromperie subtile des hommes, et par les pièges rusés avec lesquels ils veulent nous tromper; mais que, professant la vérité dans le renoncement, nous croissions en toutes choses dans celui qui est le Chef (la Tête), Christ» La clé de la maturité spirituelle, c'est une compréhension approfondie de la Parole de Dieu sous la direction du Saint-Esprit qui nous habite. Nous lisons dans Hébreux 5:12-14: «Alors que vous deviez, avec le temps, être des maîtres, vous avez de nouveau besoin qu'on vous enseigne les premiers principes élémentaires des oracles de Dieu: vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non de nourriture solide. Or quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice, car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux qui, par l'usage, ont le sens exercé au discernement du bien et du mal.» Vous êtes nombreux à faire preuve de discernement dans le domaine de la vie quotidienne. Vous lisez les étiquettes des produits alimentaires parce que vous voulez rester en bonne santé. Avant d'investir en bourse, vous lisez les comptes-rendus boursiers — y compris ce qui est écrit en petits caractères. Si vous devez subir une opération chirurgicale, vous choisissez avec soin le chirurgien. Peut-être savez-vous bien analyser les questions politiques, et êtes-vous au fait de la situation intérieure comme de la politique étrangère. Peut-être êtes-vous un ailier trois-quarts expert en tactiques offensives et défensives. À la bonne heure! Mais savez-vous faire la différence entre la vérité divine et l'erreur?

Or, à celui qui peut vous préserver lui-même de chuter, et vous établir sans imperfection devant la présence de sa gloire, dans une joie extrême, à Dieu, seul sage, notre Sauveur, soient gloire et majesté, force et puissance, maintenant et pour toujours envers chacun de nous! Amen. (Jude 24-25)

 

À Christ seul soit la Gloire

 

Source: LeVigilant.com — Jean leDuc


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés