Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
206 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13467Membres
1270Messages
29Commentaires
2389Lectures
3816275Lectures globales
15526Clics
90Réf. externes
210Réf. internes
33Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Les ruses de Satan-02


septembre 3, 2011 par GoDieu


6. CLAIRVOYANCE

La clairvoyance est un domaine dans lequel ce qui est biblique et ce qui est démoniaque est constamment confondu. La prophétie biblique a un caractère divin. La clairvoyance a des racines occultes.

Si l'on considère l'évolution des clairvoyants, on remarque que le caractère médiat, occulte de leur activité devient toujours plus évident.

Exemple 22.

Prenons comme exemple le pasteur Delbert Larkin. Il vit à Joliet (États-Unis) et dirige là une station de recherche médiate. Une organisation internationale des «spiritualistes» l'a consacré comme pasteur.

Larkin a déjà découvert sa clairvoyance à l'âge de quinze ans, lorsqu'il vit à l'avance la mort d'un camarade d'école. À la demande: d'où viennent vos capacités de clairvoyance? Larkin donne trois réponses:

  1. Hérédité des aïeux. Sa mère, tous ses frères et sœurs, et la grand-mère étaient des médiums.

  2. Un don de Dieu pour aider les hommes.

  3. Direction par deux cents cinq esprits qui lui révèlent tout.

Avec ces trois indications, l'état de la chose est claire. Cette capacité de clairvoyance n'est pas un don de Dieu. Larkin est un spirite religieux. Les hommes qui se laissent conseiller par lui, se placent sous un charme.

Quelles sont les chances de frapper juste pour cet homme? L'université catholique Loyala de Chicago a contrôlé les prophéties de Larkin et elle déclare qu'il a une sécurité de frappe de quatre-vingt-sept pour cent. Je ne pouvais me convaincre de ces succès. Repassons une fois ses prédictions les plus significatives à partir de juillet 1973:

  1. Beaucoup de sénateurs se prendront la vie en rapport avec l'affaire Watergate.

  2. Encore dans l'année 1973, les forces militaires américaines et russes s'uniront et combattront ensemble le Cambodge, le Vietnam et la Chine rouge. Pure fantaisie.

  3. Avant le mois de mai 1974, un des plus grands incendies de l'histoire détruira la partie nord de Chicago. Ici aussi, heureusement, une chimère!

Aucune des quatre prédictions ne contenait une étincelle de vérité. Si tous les clairvoyants servaient les choses avec un bluff aussi gros que le poing, on les chasserait en les couvrant de honte.

Après cette dégustation nous allons dans les détails. On ne tient pas compte des expériences par les cartes du Prof. Rhine de l'Université Duke. Dans le livre entier il ne s'agit que de cas spontanés qui ne se produisent que d'une manière sporadique.

Au point de vue temporel, il faut différencier:

La rétroscopie — la téléesthésie — la préconnaissance.

Le regard extra-sensoriel dans le passé, la connaissance de ce qui est caché dans le présent, la prédiction d'événements futurs.

La rétroscopie — le regard en arrière est beaucoup discutée en ce moment. Dans le chapitre sur l'anthroposophie nous l'avons déjà mentionnée.

Exemple 23.

Dans le livre Apparitions d'Erich de Däniken de telles expériences sont aussi mentionnées. Une Américaine, Ruth Simmons, fut hypnotisée et ramenée à sa naissance. Elle prétendit avoir déjà vécu une fois sous le nom de Bridey Murphy. Les dates de sa vie furent contrôlées et doivent avoir joué, selon ce que dit Däniken.

J'ai contre de telles expériences un Non bien Clair. Du point de vue de l'Écriture Sainte, nous n'avons qu'une vie. Celui qui entreprend de telles expériences devient la proie d'esprits séducteurs (Éphésiens 6:12). Maid Däniken croit aussi que les morts peuvent prendre contact avec nous. Nous ne pouvons pas nous appuyer sur 1 Samuel 27 (l'apparition de Samuel), ni sur Matthieu 17 (apparition de Moïse et d'Élie). Quand Dieu agit, c'est une chose différente qui fait que l'homme cherche, avec une main impie, à enlever le voile de l'invisible.

Parfois les voyants donnent une aide relative. La Hollande a un clairvoyant renommé du nom de Croiset. Aussi bien le Prof. Tenhaeff d'Utrecht que le Prof. Bender de l'université de Freiburg ont entrepris des expériences avec ce clairvoyant. J'ai eu moi-même quelques fois à faire avec des victimes de ce voyant. Un exemple du regard extra-sensoriel dans le passé:

Exemple 24.

Un chauffeur de camion écrasa un jeune. À l'interrogatoire de la police, le chauffeur prétendit que le jeune était déjà couché sur la route. Il ne pouvait toutefois pas prouver son innocence. La famille de l'accusé ne craignit pas les frais et elle fit venir Croiset. Le clairvoyant médita sur l'accident ou se mit dans une demi-transe et donna les indications suivantes: «Je vois une Volkswagen verte. Du nombre je ne peux reconnaître que deux lettres». Mais cette déclaration était suffisante. La police put découvrir la Volkswagen. Après un long interrogatoire, le conducteur avoua qu'il avait écrasé le jeune. Le chauffeur du camion fut libéré grâce à cela. Ce n'est qu'un côté de la chose. Le revers de la médaille, ce sont les suites psychologiques chez les hommes qui emploient l'aide de Croiset. J'ai souvent fait mention de la chose mais chez les parapsychologues je prêche à des sourds. Personne ne réclame les services des forces occultes sans être puni.

Téléesthésie — la «vue au loin» sur un chemin extra-sensoriel.

Exemple 25.

Sur une ferme, la fille ne rentre pas à la maison après le travail aux champs. Les parents sont inquiets et commencent des recherches. Le jour suivant, beaucoup d'hommes y prennent part, afin de retrouver les traces de la jeune fille. Finalement, un habitant du village prête attention au sujet d'un homme du voisinage lequel «en sait plus long» que les autres hommes. L'homme «au sixième sens» fut appelé. Dans la chambre de famille de la ferme, il touche un vêtement de la fille. Une certaine fixité couvre son visage. Ensuite il dit: «Allez au ruisseau derrière la forêt. Là se trouve un osier solitaire dans l'eau. À ses racines, la jeune fille s'est enlisée». Les indications étaient correctes. La jeune fille s'était prise la vie.

La préconnaissance — la prédiction de choses futures, soulève de sérieux problèmes. Une prédiction n'est pratiquement possible que si ce qui arrive est déterminé, c'est-à-dire déterminé d'avance. Il y a des directions théologiques, avant tout à l'intérieur du calvinisme, qui comptent sur une prédestination (détermination à l'avance). Ce livre ne se prête pas à une clarification de cette question.

Une clarification philosophique de la préconnaissance serait la synchronisation, la simultanéité.

Quand le passé, le présent et l'avenir se trouvent sur un même plan, il n'y a pas d'avant et d'après. Dans Apocalypse 10:6 il est dit: «qu'il n'y aurait plus de temps».

Pour l'intellect qui pense logiquement il est très difficile de se représenter la synchronisation. Un simple exemple me fut donné une fois au pôle sud. Tout autour du pôle sud se trouvent beaucoup de stations scientifiques. Chaque station tient le temps ou l'heure de son pays. Quand les Américains vont au lit d'après l'heure américaine, les Nouveaux Zélandais se lèvent. Au pôle sud, et naturellement exactement de même au pôle nord, aucune heure ne comptent et toutes les heures comptent. Que celui qui ne peut comprendre cela regarde un globe terrestre et alors il pourra établir qu'aux pôles, toutes les lignes du temps se mettent ensemble.

Le problème est de savoir comment beaucoup de clairvoyants peuvent s'embrayer dans la synchronisation. Dans le domaine de la pensée humaine cette faculté ne se trouve pas. Je la connais seulement dans des centaines de cas chez les occultistes, lesquels réclament les forces d'en bas.

Sous le fatras de beaucoup de fantaisies, il y a aussi des prédictions authentiques. À combien le pourcentage s'élève ne peut qu'être estimé. En tout cas elles ne sont pas au quatre-vingt-dix pour cent, telles qu'annoncées par Jeane Dixon, ni non plus au quatre-vingt-sept pour cent, comme dans le cas Larkin. Il est possible qu'elles ne représentent que le deux pour cent, sans équivoque, de prédictions authentiques. Grâce à une cure d'âme abondante, de telles prédictions sont à ma disposition. Un exemple pour cela:

Exemple 26.

Une femme me confia que comme jeune fille elle avait des relations avec un professeur. Elle demanda conseil à un clairvoyant. Le renseignement lui fut communiqué: «Vous n'épouserez pas cet homme. Il sera tué. Un jour, vous recevrez un bel enfant. La jeune fille répondit: «Je ne crois pas que j'aurai un enfant. Je n'ai pas les dispositions naturelles pour cela». Le voyant répondit: «Ce ne sera pas votre propre enfant».

Par cette consultation la jeune fille devint consciente qu'il devrait y avoir une guerre dans laquelle son ami serait tué. Deux ans plus tard, la deuxième guerre mondiale éclata. Dans une attaque par avion sur Würzburg le professeur fut en effet tué. Elle reçut aussi l'enfant. Une famille américaine, membre des forces d'occupation, remit à ses soins un charmant enfant.

Si Dieu nous a voilé l'avenir, c'est par un effet de sa miséricorde. Nous n'aurions plus une seule heure de tranquillité si nous savions tout ce qui va nous arriver dans l'avenir.

Nous devrions être satisfaits de ce que Jésus a dit dans Jean 10:28: «Personne ne les ravira de ma main». La question est seulement de savoir si nous avons déjà livré notre vie à Jésus.


7. CLUB 700

Club des sept cents est le nom que se donne un mouvement aux États-Unis qui s'est imposé comme but la prédication de l'Évangile par la télévision et la radio. L'établissement d'un tel but est une chose recommandable. Les hommes d'aujourd'hui sont plus atteints par les ondes de l'éther que par la Parole imprimée.

Le fondateur et président de ce nouveau travail missionnaire est Pat Robertson, un homme d'affaires, qui a fait l'expérience d'une conversion totale à Christ et qui se sent appelé à ce travail.

Je reçus mes premières impressions du Club des sept cents à Buffalo (New York) dans la maison d'un pasteur baptiste qui était mon hôte. Un message arriva justement à la télévision, lequel était biblique dans sa présentation quoiqu'un peu chargé émotivement.

Deux paroles de la Bible me revinrent alors. Dans Philippiens 1:15-18 Paul écrit qu'il y a différents motifs pour la prédication: l'envie, les querelles, l'intérêt mais aussi la prédication pour de bonnes intentions et dans l'amour. Paul termine sa nomenclature par ces mots: «Qu'importe? De toute manière, que ce soit pour l'apparence, que ce soit sincèrement, Christ n'est pas moins annoncé».

L'autre passage biblique qui me vint à la pensée en rapport avec le message du Club des sept cents se trouve dans 1 Corinthiens 5:6: «Un peu de levain fait lever toute la pâte». Satan a une méthode raffinée. Il permet parfois un message presque biblique mais y mélange de petites interprétations fausses. Par cela, les auditeurs sont détournés de la pure vérité.

Ce qui doit être dit de ces deux passages bibliques, c'est le fait que dans les messages du Club des sept cents il y a de la substance biblique pour laquelle nous pouvons être reconnaissants. Mais parfois le levain de courants pseudo-charismatiques y est mélangé. Pour cela, un exemple:

Exemple 27.

Le sept décembre 1975 j'étais, avec mon ami Gottfried Amend, hôte du pasteur H. Meyer à Toronto. Une sœur de la mission de Marburg nous raconta comment une femme avait été guérie pendant le message d'un prédicateur du Club des sept cents. Les détails de cette guérison montrent qu'ici non seulement un peu mais beaucoup de levain était aussi à l'œuvre.

Le prédicateur, c'était Pat Robertson, déclara qu'il avait une parole de sagesse pour un auditeur. Nous trouvons cette expression comme un don de l'Esprit dans 1 Corinthiens 12:8. Pat annonça qu'une femme avait besoin d'une opération qui allait maintenant être accomplie.

Parmi les auditeurs de cette émission se trouvait un couple qui se mit à genoux devant l'appareil de télévision. La femme avait une fêlure de la matrice. Quand Pat proclama sa «parole de sagesse», la femme tomba à terre, à moitié paralysée. Elle avait l'impression d'avoir reçu un narcotique. Elle appela cet état «slain in the spirit», donc «tuée dans l'esprit». C'est la façon de s'exprimer qui est employée dans le soi-disant mouvement charismatique.

Dans cet état, la femme eut une sensation de paralysie dans tout le corps. Tous les deux, le mari aussi bien que la femme, eurent l'impression que quelque chose lui était arrivé.

Leur supposition se vérifia. Quelques jours plus tard un gynécologue constatait que la fêlure de la matrice avait disparu. L'utérus était normal.

Cette histoire nous permet un coup d'œil dans la nature intime du Club des sept cents. Il est fort possible qu'une guérison ait suivi. Naturellement, il est aussi possible que la guérison n'ait été que passagère. Mais en substance, il y a d'autres choses. Ce que Pat Robertson appelle «une parole de sagesse», peut aussi certainement être un contact médiat sous un manteau de piété. Sur le même plan se trouve l'incident arrivé dans l'appartement de la femme guérie, laquelle fut «tuée dans l'esprit». Des hommes, qui sans le savoir sont médiats, reçoivent aussi des impulsions médiates par la radio, la télévision ou dans une assemblée publique. C'est aussi la technique d'Uni Geller. Dans le mouvement des langues et le courant charismatique il y a beaucoup d'influence médiate recouverte de religiosité, laquelle est pratiquée par les médiums non religieux sans ouvrage accessoire.

Celui qui ne s'y connaît pas dans ce labyrinthe deviendra rapidement la proie de cet empaquetage religieux. Je ne suis pas en mesure de considérer la guérison de l'utérus fêlé comme un miracle divin. Afin d'éviter des malentendus, je confesse que je crois aux miracles de la Bible et aussi à l'action miraculeuse de Dieu dans le présent. Je me défends seulement contre les succédanés de miracles de nature médiate.

Sur ces entrefaites, quelques messages du Club des sept cents me sont encore parvenus. Dans les discours et les rapports, les mêmes expressions typiques reviennent, comme nous avons appris à les connaître par les courants charismatiques. Il doit donc s'agir d'un mouvement qui repose sur de mêmes principes.


Appendice de l'Éditeur.

Au cours de son programme de TV le premier juin 1978, Pat Robertson, le Président de cette organisation, fit la déclaration suivante:

«Tout ce qui vient à travers l'homme est contaminé dans une certaine mesure. Par conséquent, étant donné que la Bible vint à travers l'homme, il doit y avoir certaines erreurs en elle. Ainsi, nous ne devons jamais mettre sur le même pied la Bible et le parfait Jésus».

Ceci est une perversion hardie de la Parole de Dieu, vue et tolérée par des millions de chrétiens. Très peu d'entre eux prirent position contre elle.

Est-ce que ceux qui demeurent silencieux, «par amour de la paix», et «par amour fraternel», ne sont par responsables également de la tromperie de tant de personnes par ces déclarations profanes?

Certains lui ont écrit, mais il maintient sa position: «La Bible contient certaines erreurs».

La correspondance d'un chrétien avec Pat Robertson est la preuve substantielle de la déclaration ci-dessus.


8. CONSTRUCTIONS THÉOLOGIQUES ET DOCTRINES EXAGÉRÉES

Parmi les croyants, il se trouve beaucoup d'exégèse (explication) forcée des textes bibliques. Par là des barrières et des barricades sont souvent élevées qui présentent de grands obstacles pour l'Église de Jésus. Quelques-unes des déformations de textes ou de violations de textes doivent être esquissées ici.

  1. La sécurité éternelle est une telle notion, laquelle est discutée à l'excès au sein de la chrétienté de langue anglaise. Afin de ne pas permettre de malentendu, je veux confesser dès le début que je crois aussi que Jésus ne perdra aucun de ceux qui lui ont été donnés par le Père (Jean 6:39).

    La Eternal security (sécurité éternelle) qui souvent domine la pensée des chrétiens anglais et américains a des effets qui ne sont pas bons tels que la superficialité, la tiédeur, la paresse dans la vie de la foi. Ensuite elle conduit aussi au légalisme. Je connais un missionnaire qui a été renvoyé à la maison par le comité directeur de sa mission et a été congédié parce qu'il prit position contre l'accentuation exagérée de la sécurité éternelle. En Europe, et avant tout en Allemagne, on craint de toute façon un peu l'expression sécurité. Nous employons par contre volontiers le mot assurance.

    L'accentuation exagérée de la «sécurité éternelle» conduit aussi à la déformation des explications de l'Écriture. Ainsi, j'ai souvent entendu dire aux États-Unis que le roi Saül n'avait pas été rejeté, quoique l'Écriture le dise sans équivoque. Moïse témoigne du fait que ceux qui ont des relations avec les morts sont en abomination à l'Éternel et seront exterminés (Deutéronome 18:10-12). Saül rechercha la femme spirite d'Endor et il tut rejeté par Dieu.

    Un pasteur baptiste au Canada, homme fort connu, et que je connais bien, se permit une explication grotesque de l'Écriture. Il déclara: «Judas, qui a trahi son Maître, n'était pas perdu; il avait seulement perdu sa récompense et sa couronne». Mais l'Écriture dit que Judas était le fils de perdition (Jean 17:12).

  2. Une autre spécialité anglaise est la prétention que Jésus, aux noces de Cana (Jean 2), n'a pas changé l'eau en vin mais en jus de raisin.

    Ici aussi un malentendu doit être repoussé. Il va de soi que nous devons agir par tous les moyens contre le mauvais usage de l'alcool. Mais cela ne signifie pas qu'en le faisant nous devons enlever son sens à la Bible. Examinons le problème qui concerne le fond dans le Nouveau Testament d'après les «textes du vin» mis à notre disposition, et ensuite philologiquement.

    1. Une première allusion nous parvient par la réaction de l'ordonnateur du repas (Jean 2:10). Il disait avec étonnement: «Tout homme sert d'abord le bon vin, puis le moins bon après qu'on s'est enivré; toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à maintenant». Un ordonnateur de repas ne doit-il pas savoir ce qui est du jus et ce qui est du vin? Et depuis quand peut-on s'enivrer avec du jus?

      D'après cette théorie du jus, Paul aurait dû dire à Timothée: «Mais fais usage d'un peu de jus, à cause de ton estomac» (1 Timothée 5:23).

      Le bon Samaritain aurait donc dû verser de l'huile et du jus sur les blessures de l'homme battu (Luc 10:34). Ce jus aurait depuis longtemps fermenté dans ce climat chaud. Quelle infection aurait aussi provoqué l'homme prêt à secourir avec le jus versé sur les plaies!

      Ce n'est pas sans raison que les pharisiens ont insulté Jésus en l'appelant un mangeur et un buveur (Matthieu 11:19). Jésus n'était pas un buveur. Un homme n'est pas un buveur pour avoir pris de temps en temps un verre de vin.

    2. Le gain philologique (science de la langue) est tout aussi clair. La langue grecque n'a qu'un mot pour le vin: oinos. Pour le jus elle a une liste de quatre mots: to hygron, soit extrait de fruits et aussi des corps; chymos, chylos, opos, soit jus de fruits et jus de plantes.

      Maintenant, il faut aller chercher le contre-argument à la théorie du jus dans l'inspiration de la Bible. Afin de ne pas être immédiatement accusé d'hérésie, je veux dès le début confesser que je crois à l'inspiration de toute la Sainte Écriture. La Bible est la Parole de Dieu pour moi.

      Les écoles bibliques qui adhèrent à la théorie du jus, croient avec beaucoup d'autres lieux de formation théologique à l'inspiration verbale et aussi à la dictée mot à mot par le Saint-Esprit. Le problème controversé de l'inspiration personnelle et de l'inspiration verbale ne peut pas être discuté ici. Dans l'inspiration verbale on se trouve en présence de plus de six cents manuscrits (aussi bien des écrits en majuscules qu'en minuscules) et on a des difficultés parce que les différents manuscrits qui sont à la base du texte biblique contiennent des milliers de variantes. Dans l'inspiration verbale on s'aide en admettant qu'il y a un manuscrit original qui a été dicté mot à mot. Ce manuscrit n'a pas été retrouvé jusqu'à maintenant. Les représentants de la théorie du jus doivent donc expliquer pourquoi aucun des manuscrits connus n'emploient l'expression jus. Pourquoi est-ce que sous l'inspiration du Saint-Esprit aucun des quatre mots pour jus n'a été choisi mais que l'unique mot pour vin a été pris?

      Toutefois, tous les arguments ne servent à rien. Ceux qui n'en veulent pas démordre en ce qui concerne le jus refusent aux autres chrétiens le profond sérieux moral. Il y a des écoles bibliques — j'en connais — qui sont si légalistes qu'elles exigent de ses élèves la confession de foi du jus. Dans ma collection se trouve la quatre-vingt-seizième leçon d'une telle école biblique, laquelle fait un devoir pour ses étudiants de croire et d'annoncer le changement de l'eau en jus. Cette contrainte a été la cause de ce qu'un jeune homme courageux ait annoncé son départ et se soit rendu dans une autre école biblique.

      Dans mes nombreux voyages de conférences à travers tous les continents, on pouvait observer que les églises ayant une tradition calviniste exercent souvent une exégèse fixe ou même légaliste de l'Écriture. Les églises de tradition luthérienne sont souvent plus empreintes de l'Évangile. Des dangers se trouvent dans les deux directions. L'étroitesse conduit au légalisme et à la tyrannie. La largeur penche vers la tiédeur et la paresse.

  3. En aucun mouvement d'aujourd'hui il ne se trouve autant de constructions et d'exagérations que dans le mouvement des langues et dans le nouveau mouvement charismatique. Qu'on lise à cet égard le chapitre (Courants charismatiques) qui s'y rapporte dans ce livre.

    Tout interprète de l'Écriture doit s'orienter sur les passages bibliques suivants:

    Deutéronome 4:2: «Vous n'ajouterez rien à ce que je vous prescris, et vous n'en retrancherez rien».

    Apocalypse 22:18-19: «Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie...»

    Ne rien ajouter — ne rien retrancher! Quel théologien est si présomptueux qu'il dise que dans chaque point de l'Écriture Sainte il se soit acquitté envers son devoir à l'égard d'un danger ou de l'autre?

Dans le passage suivant il est à peine nécessaire de dire à quel camp j'appartiens. Des centaines d'expériences et d'exemples m'ont démontré que les mouvements à l'esprit exalté du présent ne viennent du Saint-Esprit. Cela ne veut toutefois pas dire que dans son propre camp aucune faute d'interprétation ne peut se faire.

Commençons avec l'extrême droite, chez les représentants du dispensationalisme. Ils déclarent que tous les dons du Saint-Esprit ont cessé avec l'époque apostolique. On peut lire cela par exemple chez Bullinger The Foundations of dispensational truth, page 249. Là il est écrit:

«Ceux qui prétendent que ces signes durent ou devraient durer... sont trompés par le grand ennemi de la Parole de Dieu».

Bullinger place la fin des miracles apostoliques à la fin des Actes des apôtres, chapitre 28. Mais ce chapitre est plus ancien que les chapitres sur le parler en langue de 1 Corinthiens 12:14.

Cette théologie contient beaucoup de motifs de vérité. Mais je refuse ses exagérations.

Sur la moitié de l'aile des opposants du soi-disant «Mouvement charismatique», il y a tout autant de problèmes. Ici il y va de l'interprétation de 1 Corinthiens 13:8. Sur cet unique verset on pourrait écrire une thèse de doctorat. Il est complètement impossible de décrire ici tout le cercle de questions de ce seul verset.

Premièrement nous citons le verset:

«La charité ne périt jamais. Les prophéties prendront fin (Katargethesontai), les langues cesseront (pausontai), la connaissance disparaîtra (katargethesetai)».

Les expressions grecques ont été mises entre parenthèses, parce qu'en elles des discussions de longue haleine sont rattachées. Nous ne pouvons pas entrer dans cette discussion à caractère problématique. Il ne s'agit en somme ici que de constructions. Et elles, je les ai souvent rencontrées.

Dans deux voyages de conférences en Nouvelle Zélande, plusieurs publications contre le mouvement des langues me sont tombées sous la main, comme par exemple:

The Modern Tongues and Healing Movement (Carrol Stegall) (Le mouvement moderne des langues. The doctrines of Tongues) (W.G. Broadbent) (Les doctrines des langues).

Ce qui me lie à ces auteurs, c'est le combat de résistance contre le mouvement des langues. Ce qui me repousse, c'est le système fixe de l'interprétation de l'Écriture, une méthode qui ressemble à une preuve mathématique. Quiconque veut travailler à la Bible avec la logique humaine et une démonstration de preuves est toujours en danger de pencher d'un côté.

Depuis lors, la publication de Broadbent, avec un complément de Fritz Hubmer a paru en allemand. Le titre en est: Aujourd'hui, encore parler en langues? et il a été édité par la mission de Liebenzell.

En passant, je veux mentionner une faute fatale à la page 171. Fritz Hubmer, dont les livres sont très appréciés des églises chrétiennes, écrit ce qui suit:

«Oui, même les expulsions des démons sont, selon l'Écriture, — aussi étrange que cela puisse paraître — des manifestations de forces de Satan».

Avec cette phrase, Hubmer tombe sur le dos du pasteur Blumhardt, homme puissamment rempli de l'Esprit, et sur celui d'autres hommes de Dieu. Blumhardt a chassé des démons hors de Gottliebin Dittus, et cela n'était pas une manifestation de Satan mais de Dieu. J'ai relu l'affirmation de Hubmer peut-être bien une dizaine de fois et je suis déconcerté de ce que cet auteur au fondement biblique puisse écrire une telle chose.

Il ne s'agit pourtant pas de cette affirmation fatale mais de l'interprétation de 1 Corinthiens 13:7. Broadbent, aussi bien que Hubmer, sont d'avis que la prophétie, les langues et la connaissance ont cessé avec le rassemblement des écrits du Nouveau Testament — du canon. La formation du canon se fit, comme cela a déjà été mentionné ailleurs, aux synodes de Jamnia et de Joppé A.D. 201. Mais les deux auteurs permettent aux six autres dons de l'Esprit qui sont mentionnés dans 1 Corinthiens 12:7-11, de continuer à subsister.

Bullinger termine tous les dons de l'Esprit en l'an soixante. Broadbent et Hubmer terminent l'existence de trois dons en l'an deux cents et laissent encore les autres ouverts.

À l'extrême gauche se trouvent alors ceux qui parlent en langue et les représentants du mouvement charismatique, qui tous laissent ouverts jusqu'à ce jour tous les dons de l'Esprit. Nous avons les effets de cette théologie non scripturaire, avec ses terribles images, devant les yeux dans le monde entier.

Il ne s'agit pas ici d'une discussion des dons de l'Esprit. Nous l'avons déjà eue dans mon livre de poche intitulé:

Die Geistesgaben (Brunnenverlag, Basel) (Les dons de l'Esprit).

Charismatic gifts (Kregel, Grand Rapids, Michigan) (Les dons charismatiques).

Ici, je veux seulement mettre en garde contre des constructions, aussi bonnes qu'on ait eu l'intention de les voir.

1 Corinthiens 13:8 est aussi interprété de différentes manières par les hommes de Dieu. Cela prouve qu'ici aussi nous ne connaissons qu'en partie.

Le professeur Dr. Karl Heim, un théologien réputé de son ère et un chrétien pieux et né de nouveau, rapportait ce passage au retour du Seigneur. Et il connaissait le texte grec mieux que Broadbent et Hubmer. Il nous montra dans ses cours, parmi d'autres choses, la signification variée de la conjonction eite — eite. On peut aussi traduire ici: «Même si la prophétie, les langues et la connaissance cessent, la charité continue à subsister». Ceci veut dire que l'époque de l'arrêt des dons est laissée ouverte.


Note de GoDieu.com: Certainement pas, car l'inverse peut tout autant s'appliquer dans ce cas. «Même s'ils cessent» ne veut pas nécessairement dire qu'il ne cesseront pas. Le mot grec «pauo» (cesser, s'apaiser, achever, en avoir fini...) n'a pas été placé à profit dans ce verset à l'aveuglette? au contraire, il a été très bien affecter pour l'entendement. Il aurait bien pu être écrit à la place: «Même si la prophétie, les langues et la connaissance subsistent...», mais non! il est plutôt question de «cessation, d'achèvement, de fin, d'abolition, d'annulation» dans le texte original. D'ailleurs, le début du verset laisse sous-entendre une fin annoncée au relatif de ce qui suit contrairement au renoncement (charité). Voici la traduction française fidèle par excellence tirée de la Bible de l'Épée 2010: «Le renoncement ne périt jamais. Quant aux interprétations prodigieuses, elles seront abolies, et les langages miraculeux cesseront, et la connaissance surnaturelle sera annulée;» Devons-nous retrancher ou ajouter quelque subtilité au texte de manière à arriver ainsi à des fins présomptueuses et contrevenir à l'avertissement directrice et sévère de la Parole de Dieu? (Deutéronome 4:2; Apocalypse 22:18-19) Abstenons-nous en pour l'amour de la vérité biblique.

Néanmoins, la réponse sans équivoque à ce passage se retrouve dans son contexte rapproché: «Mais quand arrivera ce qui sera achevé de la rédaction des Écritures, alors ce qui est incomplet sera annulé.» (1 Corinthiens 13:10, Bible de l'Épée 2010). Et ce qui sera achevé ne se rapporte nullement au retour de Christ comme certains pourraient l'imaginer, sinon, l'apôtre Paul en aurait parler dans ce chapitre. La révélation de l'amour de Dieu dans les écrits de la Nouvelle Alliance (Nouveau Testament) est ce qui a été achevé (ou la perfection selon certaine traduction), et cette révélation est le renoncement de Dieu en Christ qui est Lui-même l'amour de Dieu faite chair. «Tout est accompli.» (Jean 19:30)


Un jeune théologien, Helge Stadelmann, m'écrivit depuis le séminaire théologique de Dallas, États-Unis, ce qui suit:

«En ce qui concerne la glossolalie (parler en langue) il me semble que le choix des mots de Paul dans 1 Corinthiens 13:8-11 est riche en éclaircissements: Propheteiai et Gnosis seront enlevés; (katargethesontai). Les deux sont désignés comme étant des morceaux (ek merous). Ces morceaux partiels (propheteia — gnosis) seront enlevés (katargethetai), si la telos vient (clairement l'accomplissement futur — pas le canon, comme on l'entend souvent en Amérique). Au milieu de cet emploi constant des mots, nous trouvons le court énoncé eite glossay pausontai. Paul emploie ici un tout autre mot (pauomai) et ne mentionne pas non plus que ce don «sera enlevé» quand la telos viendra. Est-il donc permis d'arriver à la conclusion que la glossolalie s'est arrêtée dans une certaine mesure de soi-même (forme réfléchie du verbe!) déjà avant la fin (telos) qui vient? Cette interprétation laisserait ouverte la question de savoir quand le «parler en langue» biblique s'arrêtera, puisque la Bible ne donne pas de renseignement à cet égard. Mais on constaterait pourtant une certaine tendance à la disparition de la glossolalie».

Ces phrases sont libres de la crispation habituelle. Si la Bible laisse ouverte une dernière phrase, nous ne devons pas la fermer avec nos constructions. Nous devons pratiquer l'exégèse (faire sortir l'interprétation) non pas «l'inégèse» (faire entrer l'explication).

Nous n'avons pas besoin de constructions subtiles pour montrer le caractère non biblique, bien des fois démoniaque du «mouvement charismatique». Il y a suffisamment de critères bibliques, spirituels, pour établir cette preuve.


9. CONTRÔLE DE L'ÉNERGIE DU CERVEAU ET ONDES DU CERVEAU
    (Biological Feedback and Mind Control)


En 1929, le physiologiste allemand Hans Berger a découvert que le cerveau envoie de faibles impulsions électriques qui correspondent à l'état varié de la conscience. Dans la science médicale, c'est à peine si l'on a noté la découverte. Vingt-cinq ans plus tard seulement, quand par la méthode de l'électro-encéphalographie on a commencé à enregistrer l'activité du courant de l'action du cerveau, on est revenu à la découverte de Berger. On différencie les fréquences suivantes (fréquence des cycles, nombre d'oscillations).

Beta 30-14 oscillations à la seconde.

L'état de conscience, qui correspond à ce domaine des ondes, est l'état éveillé avec une concentration appliquée.

Alpha 13-8 oscillations à la seconde.

L'homme au repos, yeux fermés, méditant, toutes les tensions relâchées, rêverie de jour et aussi l'hypnose.

Theta 7-4 oscillations à la seconde.

L'état précédant de peu le sommeil.

Delta 3,5-0,5 oscillations à la seconde.

Dans un profond sommeil. Les nouveaux-nés sont souvent dans cet état.

Sur la base de ces mesures et de leur relation avec l'état de conscience, différents mouvements se sont développés aux États-Unis.

Un d'entre eux est l'étude Bio-Feedback. Son directeur est le Dr. J.W. Hahn à Los Angeles. L'expression «Biological Feedback» signifie autant que l'accouplement biologique, le renouvellement biologique de la vie, l'intensification de la force de vie, l'augmentation de l'énergie.

En relation avec ce plan et ce but, plus de soixante firmes de la Californie ont construit des machines avec lesquelles ont veut régulariser les courants d'action du cerveau. Avant tout la tension trop forte du rayon Beta doit être relâchée. L'homme doit vivre beaucoup plus avec la radiation Alpha. C'est pourquoi ces appareils techniques s'appelle «appareils de contrôle Alpha».

Dans le «bio-feedback» il s'agit aussi d'une nouvelle thérapeutique. On ne peut pas seulement obtenir le contrôle des oscillations du cerveau mais encore d'autres réactions du corps inconscientes.

À première vue, cela semble être une méthode scientifique. Mais quand on lit la littérature de ce mouvement, on devient sceptique parce que des Yogi, magiciens, hypnotiseurs et d'autres occultistes sont cités. Un petit exemple tiré d'un article du Dr. Hahn:

Exemple 28.

Le Dr. E. Green montra que l'homme peut par le bio-feedback, apprendre à différencier la température de ses mains, de sorte qu'une main devient chaude et l'autre froide. C'est exactement ce que pratiquent les Yogi du deuxième degré. Le caractère occulte devient encore beaucoup plus clair dans le deuxième mouvement de cet art: Contrôle de l'esprit Silva. Le fondateur en est José Silva, un électricien du Texas, qui n'a reçu qu'une instruction populaire mais qui est discuté dans les chaires d'universités. Le contrôle de l'esprit veut dire le contrôle des pensées.

Les feuilles d'information Mind Control révèlent le programme occulte du mouvement. Comme les représentants du bio-feedback, il part aussi des différentes oscillations du cerveau. Les adeptes de Silva n'emploient pas d'appareils techniques. Ils font tout par la concentration.

Celui qui se joint à cette méthode doit se soumettre à un cours de quatre jours d'introduction de douze heures chaque jour. La pratique du cours rappelle la méditation transcendantale ou le yoga. Le silence alterne avec des phrases monotones et répétées ou un mantra». Des exercices respiratoires suivent. Finalement, une forme légère d'hypnose en groupe est essayée.

Écoutons ce que des experts et des membres du mouvement Silva affirment en guise d'explications.

Exemple 29.

Catharine Bigwood écrit:
«Le contrôle de l'esprit n'est ni une religion ni une philosophie. Les yogi contrôlent leurs pensées et appellent cela yoga. Les bouddhistes-zen l'appellent Zen. Les hypnotiseurs l'appellent hypnose. Ce sont là toutes des techniques différentes afin de descendre de la zone alpha. Le contrôle de l'esprit est un moyen de contrôler le subconscient par le conscient... Le but le plus important du contrôle de l'esprit est de développer la perception extra-sensorielle (la perception hors des sens, une section de l'occultisme).»

Nous n'avons pas à apporter de preuve du caractère occulte de la méthode Silva. Ses adeptes parlent assez ouvertement. Mais Silva pense que la perception extra-sensorielle est sans danger. C'est la tromperie de tous les mouvements occultes.

Dans les feuilles d'information, tout le matériel imaginable est donné. Silva, le fondateur, est un médium (personne de contact, sensitive). Ses disciples pratiquent le Psi, la communication; par exemple la télépathie et ils s'exercent à la clairvoyance. Le nombre des adeptes a augmenté si rapidement, à la manière d'une avalanche, qu'aujourd'hui le «contrôle de l'esprit Silva» représente la plus grande société dans le domaine de la parapsychologie.

Que les rapports sont contradictoires doit être montré par l'exemple suivant. C. Bigwood écrit:

«Le contrôle de l'esprit n'est pas une religion».

Un autre disciple, R. Taylor, écrivit:

«Le contrôle de la conscience exercé sur le subconscient — c'est là la paix qui surpasse toute intelligence (Philippiens 4:7), pratiqué par les mystiques chrétiens et hébreux, par les sufis mahométans, par les yogi indiens et les maîtres Zen — et cela doit être réalisé aujourd'hui dans le monde occidental».

Un affreux mélange! La paix qui surpasse toute intelligence vient donc aussi de l'électricien et de l'occultiste Silva du Texas! Les chrétiens doivent être des mystiques qui, avec les yogi, les Sufis et les bouddhistes Zen poursuivent le même but. — Non, nous avons Jésus-Christ, le Fils de Dieu, le Sauveur et Juge de l'humanité, qui mettra fin une fois à toutes les sombres machinations occultes et démoniaques de tout acabit.

Ce qui est épouvantablement triste, c'est le fait que quelques centaines de pasteurs déjà se sont soumis à cette méthode occulte. C'est le succès de la théologie sans l'expérience personnelle du salut. Et ces pasteurs portent cet occultisme sublime dans leurs églises!

Ici, plus rien n'aide sinon Hébreux 4:12; «Car la Parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur».

Ici le Dieu vivant — là Satan avec ses intrigues. Que chacun décide à quoi il veut appartenir.


10. COURANTS CHARISMATIQUES

En forme d'esquisses seront nommés les courants des temps nouveaux à la suite desquels apparut le parler en langue.

Nous commençons avec George Fox (1624-1691). À l'âge de dix-neuf ans il rompit avec l'église, dont le relâchement le repoussait. La direction spirituelle qu'il prit était motivée par une chose vécue. Il entendit une voix qui lui disait: «Pas la Parole extérieure de Dieu, pas l'enseignement de église, pas le Christ extérieur ne peuvent te conduire mais la lumière intérieure, le Christ intérieur».

Fox est le fondateur des Enfants de la lumière ou de la Société des Amis. Les ennemis les nommèrent les Quakers (Trembleurs). Le sobriquet s'est maintenu jusqu'à aujourd'hui. Dans l'élan original des Quakers un dangereux esprit d'exaltation se montre: la lumière intérieure, les voix d'en-haut, sont plus importantes que la Parole écrite et ferme de Dieu. Par là, les portes et les portails sont ouverts à toutes les erreurs. Quelques groupes des premiers temps pratiquaient aussi le parler en langue. Depuis ce temps-là, bien des choses se sont éclaircies et calmées. J'ai moi-même quelques fois donné des conférences chez des Quakers, comme par exemple à Kotzebue, dans l'église de la «Mission des Amis».

Un autre groupe, qui fut attiré par le parler en langue et les expressions extatiques, est celui des Irvingiens. Ils s'appellent eux-mêmes la «communauté catholique — apostolique». Le fondateur est Edouard Irving. Dans le cercle de ses amis se trouvait une Mary Campbell, laquelle pratiquait le parler en langue depuis 1826. Les différents phénomènes charismatiques tels que les guérisons par la foi, les visions, les prophéties attiraient beaucoup d'hommes pour lesquels les églises traditionnelles n'avaient plus de signification. Les Irvingiens firent l'expérience d'une rapide expansion en Angleterre, Hollande, États-Unis d'Amérique et particulièrement en Allemagne avec un centre à Augsburg mais le plus fort à Stuttgart. Jusqu'à l'an 1900 on estimait qu'il y avait cinquante mille adhérents.

Aux mouvements extatiques appartiennent aussi les Mormons, «les saints des derniers jours». Leur fondateur est Joseph Smith (1705-1844), né dans l'état du Vermont (États-Unis d'Amérique). Le mouvement est remarqué par ses visions, révélations, parler en langue, guérisons. En 1823, Smith a la vision de l'ange Moroni, lequel lui montre sur le mont Cumorah un coffre avec des tablettes en or. Smith prétend avoir reçu ces tablettes en 1827. Leur texte possède chez les Mormons la même autorité que la Bible. Dans quels labyrinthes d'exaltation Smith pénétra est montré par sa prétention d'avoir été consacré par Jean-Baptiste à la prêtrise d'Aaron. Pierre, Jacques, Jean l'auraient ensuite élevé et consacré à la prêtrise selon Melkisédek. En 1844, Smith fut assassiné.

Tout ce qui prétend avoir la même valeur que la Sainte Écriture est un esprit d'erreur. Chez les mormons, la Bible et le livre des Mormons ont la même valeur. Dans l'Église catholique la Bible fait autorité mais aussi la tradition ecclésiastique et aussi les différents enseignements du pape. Dans les cercles exaltés, la Bible compte de même que les révélations et les prophéties reçues par «les dons de l'Esprit».

C'est un cadeau, que Dieu nous l'ait dit de nouveau par Martin Luther: Sola scriptura — la Sainte Écriture seule.

Dans le froid climat de Russie aussi s'éleva un mouvement des langues. Dans le village arménien de Kara Kala (l'aimable belle) surgit au sein de l'église russe orthodoxe un courant charismatique. Comme l'Église orthodoxe exerçait la force contre tous ceux qui pensaient autrement, et que par exemple les Stundisten et les chrétiens évangéliques étaient persécutés par elle, les parleurs en langue d'Arménie se rendirent aux États-Unis d'Amérique et se fixèrent à Los Angeles. Cela arriva en 1900. Quelques années plus tard (1906), ce groupe s'unit aux parleurs en langue de la rue Azusa à Los Angeles. Ainsi, nous nous trouvons sur le territoire américain. Les courants charismatiques suivants s'étendirent surtout aux États-Unis d'Amérique. En style télégraphique seulement:

En 1899, le Rév. Parkam, de Topeka (Kansas) eut la conviction que le parler en langue est la preuve du baptême du Saint-Esprit.

En 1900, ce petit mouvement vint à Los Angeles, et avec son atmosphère spirite elle attira rapidement tous les courants extatiques. En 1966, un des précédents étudiants de Parham, W.J. Seymour, commença un fort mouvement des langues au numéro 312 de la rue Azusa à Los Angeles.

En 1908, ce mouvement enthousiaste se répandit par Barrat en Norvège et par E. Meyer à Hambourg et dans d'autres villes. Les tumultes non spirituels qui en sortirent conduisirent à la Déclaration de Berlin en septembre 1909.

En 1959, un autre mouvement charismatique commence à Los Angeles. Cette fois-ci, ce ne sont pas seulement les églises pentecôtistes qui en sont saisies, mais toutes les directions ecclésiastiques. Los Angeles est donc depuis 1850 le point de départ de toutes les directions extrêmes de l'occulte et du spiritisme.

En 1967, surgit ensuite le «Jesus People Movement» (Mouvement du peuple de Jésus) en Californie. Ce mouvement n'est pas homogène. Au sein des groupes extatiques se trouvent aussi de petits groupes authentiques mais ils ne peuvent tenir dans le mouvement général.

Parallèlement au «Jesus People Movement» s'avance le mouvement Charismatique ainsi nommé, lequel a un cadre beaucoup plus large que celui du mouvement des langues. Ici, il ne s'agit pas seulement du don des langues mais de guérisons par la foi, de visions, de prophéties, bref de tous les dons spirituels.

En ce qui concerne l'élan, on peut comprendre les adhérents du mouvement charismatique. Les églises froides, avec leur activité traditionnelle et sans spiritualité, ne peuvent satisfaire la faim spirituelle de beaucoup de chrétiens. Si cette faim et cette recherche étaient restées sur des voies bibliques, alors le mouvement charismatique aurait apporté une bénédiction au christianisme. Mais ce mouvement soi-disant charismatique déboucha dans un grand bassin de puissances et d'erreurs religieuses, hystériques, hypnotiques et occultes. Cette soi-disant rupture de la glace charismatique est devenue une menace et une confusion mondiale des chrétiens authentiques (2 Thessaloniciens 2:3). Les pseudo-charismatiques sont l'élite, l'avant-garde de Satan qui par eux veut attaquer le meilleur noyau de la communauté de Jésus.

Celui qui veut faire un mauvais usage de ces phrases dures mais qui rendent les choses claires, afin d'excuser sa propre position sans spiritualité, peut le faire.

À l'intérieur du mouvement charismatique il y a des dizaines de milliers de fidèles chrétiens qui hériteront une fois le royaume de Dieu. Mais il n'y aura pas un seul théologien moderniste au ciel, à moins qu'il se repente et jette sa théologie par-dessus bord, comme l'a fait le Dr. Huntenmann.

Pourquoi se trouve-t-il aussi de vrais chrétiens dans les rangs pseudo-charismatiques? Il leur manque le don de discernement, autrement ils laisseraient ce camp. C'est une expérience générale que dans les milieux où on parle le plus des dons de l'Esprit, c'est là qu'on en trouve le moins.

Après cette introduction quelques exemples:

Exemple 30.

Il y a quelques années, je lus le livre écrit par Kevin Ranaghan portant le titre: Pentecôtisme catholique. Là il est dit: «Le baptême du Saint-Esprit conduit à un plus grand amour pour Marie, une plus grande vénération du pape, un plus grand dévouement pour l'Église catholique, à des visites plus nombreuses de la messe et à une plus grande toute-puissance pour être un témoin de ces choses importantes». Le Saint-Esprit conduit dans toute la vérité, pas dans les erreurs.

Exemple 31.

Une autre expérience se trouve sur la même ligne. Il y a quelques années, je tins une série de conférences dans une église à Rock Island (Illinois, États-Unis d'Amérique). Le pasteur me fit savoir qu'il avait été invité par des jésuites de New York afin de parler des dons de l'Esprit. Ce groupe appartenait au mouvement charismatique. Le pasteur refusa l'invitation avec l'allusion au fait qu'il faudrait qu'il parle d'abord, devant des jésuites, de nouvelle naissance et de conversion, avant que le thème des dons de l'Esprit puisse être traité. Ce pasteur me dit: «Les jésuites sont tombés directement dans le parler en langue, sans nouvelle naissance, et cela n'est pas biblique».

Exemple 32.

Je prends un autre exemple du Cri de Minuit de Vim Malgo (1974-1975). Il est vrai que j'ai moi-même beaucoup d'exemples mais j'aime en apporter d'autres, afin de montrer que dans l'estimation du mouvement charismatique je ne suis pas seul:

«Une dame, membre du mouvement charismatique catholique romain pria pendant longtemps pour le baptême du Saint-Esprit. Il n'arriva clairement rien. Elle ne parlait pas en langue. Finalement, elle cria au Seigneur dans son désespoir: Je t'ai prié depuis si longtemps et pourtant tu ne m'as pas donné ce que je t'ai demandé. Si donc tu ne me donnes pas le baptême du Saint-Esprit, je parlerai de cela à ta mère. Au même instant elle commença à parler en langue».

Vim Malgo ajoute à cela: «Ici aussi il ne s'agit pas d'un baptême de l'Esprit mais d'un baptême des esprits». Je suis reconnaissant pour la vue claire que manifeste ici Vim Malgo.

Exemple 33.

Dans la revue New Covenant de mai 1975, je lis ce qui suit à la page 4: «The Holy Spirit, my Hope», c'est-à-dire «Le Saint-Esprit, mon Espérance». L'article a été écrit par le Cardinal Suenens. Sans tenir compte du contenu de l'article, le titre est déjà en désaccord avec la Bible, peut-on dire. Le Nouveau Testament nous dit que Jésus-Christ est notre espérance pour la vie éternelle. C'est la particularité du mouvement charismatique de placer l'accent ailleurs. Quand les déclarations de la Sainte Écriture sont dotées d'un petit plus ou d'un moins, il en jaillit une doctrine d'erreur.

Exemple 34.

Dans la même revue (New Covenant), de février 1975, l'archevêque George Pierce, des Îles Fidji, reconnaît à la page 22: «Je remercie le Saint-Esprit, et lui seul, du fait qu'une vie nouvelle m'a été donnée».

Ici aussi le point de vue est déplacé. Jésus a dit dans Jean 10:28: «Je leur donne la vie éternelle». Et Paul témoigne dans Romains 6:23 «...le don de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ, notre Seigneur».

Nous n'avons pas le droit d'enlever quelque chose au Saint-Esprit, ni non plus de le mettre au centre de l'œuvre du salut, comme cela se fait dans le mouvement charismatique.

Exemple 35.

Je fis l'expérience du pire exemple à Batu, à l'ouest de Java. L'évangéliste Jugenduyk (père) donna quelques conférences à l'école biblique de Batu. Parmi d'autres choses il dit: «Nous n'avons plus besoin, maintenant, de parler de la croix de Jésus, de son sang, de son salut mais seulement de l'œuvre du Saint-Esprit». Celle qui m'a dit la chose est missionnaire à Batu.

Exemple 36.

Dans le livre de H.A. Baker Visions beyond the Veil (Visions de l'autre côté du Voile) se trouve à la page 18 la phrase suivante: «Où est le Saint-Esprit qui devait venir continuer sa tâche inachevée (la tâche de Jésus-Christ)?» La tâche inachevée de Jésus-Christ? L'apôtre Jean (Jean 19:30) témoigne du cri de Jésus à la croix: «Tout est accompli». Afin de justifier ses propres menées et ses actions, le mouvement charismatique déclare que l'œuvre de Jésus-Christ n'est pas achevée.

Un exemple instructif de mon ami le missionnaire G.A. Birch doit terminer cette série d'exemples. Dans son rapport, c'est le cas numéro 8. Les homme ne sont pas des cas pour le conseiller en cure d'âme.

Exemple 37.

Marc (pas vraiment son nom) était chrétien et il appartenait à une congrégation morte spirituellement, selon lui. Par conséquent, il se joignit à une église de Pentecôte. Là, on pria avec lui sous l'imposition des mains, et il vécut ce qu'en Amérique on appelle «Slain in the Spirit» (tué dans l'Esprit). Il gisait à terre dans une sorte de transe. Lorsqu'il revint à l'état conscient, il rendit grâces et loua Jésus sans arrêt. Dès ce moment, il pria aussi en langue.

Après un conseil de cure d'âme, Marc était prêt pour une mise à l'épreuve des esprits. L'esprit de la langue dit alors s'appeler Domenigaio. À la suite du commandement au nom de Jésus-Christ, Domenigaio déclara qu'il était entré en Marc au moment où, comme «tué dans l'Esprit» il gisait à terre. Sa tâche, donnée par Satan, était de tromper Marc, de ruiner sa foi et de faire de lui un disciple de Satan. Je lui commandai au nom du Seigneur Jésus-Christ, de sortir de Marc et d'aller dans le séjour des esprits.

Marc n'arrivait pourtant pas encore à la paix; c'est pourquoi je lui demandai:

Un démon est-il encore là?
La réponse vint: Oui, Jésus.
Quel Jésus? demandai-je encore.
Jésus du diable.
Quelle est ta tâche?
De le tromper et d'enlever à Dieu la gloire.
Quand es-tu entré en Marc?
Quand il a été tué dans l'Esprit.

Ce démon aussi dû s'en aller au nom et par l'autorité de Jésus-Christ.

Nous voyons ici une fois de plus que les démons se font passer pour Jésus. En plus, il devient clair ici, que le soi-disant baptême de l'Esprit est, dans le mouvement charismatique, habituellement la porte d'entrée des démons.

Les expériences faites avec le mouvement charismatique ainsi nommé nous apprennent que nous devons de plus en plus prier pour recevoir le don du discernement des esprits et que par la foi et l'obéissance nous devons nous laisser conduire dans toute la vérité par la Parole de Dieu et le Saint-Esprit.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés