Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
212 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13467Membres
1270Messages
29Commentaires
2400Lectures
3816286Lectures globales
15519Clics
90Réf. externes
210Réf. internes
33Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Les ruses de Satan-17


septembre 3, 2011 par GoDieu


63. SUGGESTION DES MASSES

Dans mes voyages en Extrême-Orient, je suis souvent entré en contact avec le problème de la suggestion des masses. Je veux présenter la chose au moyen de différents exemples.

Exemple 235.

Un médecin allemand, qui m'est bien connu, me raconta l'expérience suivante. Il y a quelques dizaines d'années qu'il était médecin en chef et qu'il arriva à Hong Kong avec son bateau. Au cours d'un petit voyage dans le pays, accompagné d'un juriste et d'un officier de marine, il se trouva devant un grand rassemblement de personnes. Ils s'arrêtèrent et remarquèrent qu'un fakir montrait ses tours d'adresse. Entre autre, le truc habituel, avec le manguier était montré. Le fakir mit une semence de manguier dans un bol. Au bout de quelques minutes seulement, un petit arbre se mit à pousser. L'arbre fleurit, porta du fruit, et ensuite le fakir offrit aux trois observateurs étrangers une mangue de cet arbre à manger. Mon rapporteur et les deux qui l'accompagnaient mangèrent le fruit. Ils ne pouvaient s'expliquer l'événement. Après la fin de la représentation, ils ont discuté ce «miracle». L'un demanda aux autres: «Avons-nous vraiment mangé une mangue? Nos mains sont pourtant entièrement sèches. La mangue est très juteuse et collante. Nous devrions pourtant avoir des traces de ce jus de mangue sur nos mains. En plus, on ne peut presque pas manger une mangue sans couteau. Qui de nous a un couteau»? L'officier de marine avait un couteau de poche. Ils l'ouvrirent. Le couteau aussi était sec. Après leur retour au bateau, ils firent même le test de Nylander, afin de déterminer s'il y avait des traces de jus de mangue sur le couteau ou sur leurs mains. Le test fut négatif. Les trois hommes eurent la conviction qu'ils avaient été les victimes d'une suggestion de masse. Car il est impossible que d'une semence de mangue un petit arbre pousse en un quart d'heure, qu'il fleurisse et en un temps aussi court porte des fruits mangeables. — J'ai entendu de tels rapports en Extrême-Orient et je sais aussi par expérience que des fakirs possèdent la puissance de la suggestion des masses. Dans le monde occidental, je n'ai pas rencontré de telle suggestion des masses.

Le problème a cependant beaucoup d'aspects qu'il ne le semble. Pour cette raison voici un autre exemple.

Exemple 236.

Un pasteur suisse voyagea aussi en Extrême-Orient et il rencontra un fakir qui pratiquait le miracle du manguier. Le Suisse prit son appareil photographique et il photographia les phases individuelles. Il m'a lui-même montré les photos. On voit comment le fakir met une semence dans le bocal. Après quelques minutes, on voit sur la deuxième photo une petite plante, après quelques minutes encore un petit arbre. Ensuite on voit aussi le petit arbre avec les fleurs et les fruits. Le Suisse avait aussi pensé au début qu'il s'agissait d'une suggestion mais maintenant il ne pouvait pas s'expliquer ses photos. Car l'appareil photographique ne pouvait pourtant pas être la victime d'une suggestion.

Après ce deuxième exemple, on devrait aussi admettre que le fakir réussit réellement à faire croître en un temps très court, de cette semence, un petit arbre. Ce deuxième exemple, cependant, laisse certaines questions sans réponse. Pour cette raison, voici d'autres particularités encore.

Exemple 237.

Presque sur tous les continents j'ai rencontré des magiciens qui possèdent un genre de force magnétique avec laquelle ils peuvent influencer et hâter la croissance des plantes. Même Watchman Nee, ce chrétien et auteur chinois, mentionne cela dans son livre The latent power of the soul (La puissance latente de l'âme). J'ai aussi lu dans des livres de parapsychologie allemands, qu'il y a des hommes qui peuvent magnétiser des plantes et les pousser à une croissance plus rapide. La réalité m'est toutefois inconnue qu'on puisse à l'aide d'une force magnétique faire croître dans le temps le plus court, un petit arbre.

Exemple 238.

En rapport avec l'exemple des prises de vue photographiques du pasteur suisse, j'ai entendu quelques nouvelles tant en Extrême-Orient qu'en Haïti. On m'a parlé de spirites qui seraient en mesure d'exposer, grâce à une force mentale, une plaque photographique ou aussi une radiographie. L'organisateur de mes conférences en Haïti m'a montré la maison d'un sorcier qui est en mesure d'exposer des films qui se trouvaient dans une chambre fermée. Ce problème est parfois discuté dans des livres de spiritisme. Un dernier exemple doit montrer que dans ce domaine nous avons affaire avec des forces occultes ou diaboliques.

Je présente l'exemple d'un missionnaire suisse qui a travaillé en Extrême-Orient.

Exemple 239.

Ce missionnaire regardait un fakir qui démontrait le miracle fameux de la corde. Le fakir lança une corde en l'air. La corde resta debout et un jeune garçon la gravit. D'autres trucs y étaient montrés. Le missionnaire fut étonné de ce qu'il pouvait observer ce truc de ses propres yeux. Il prit ensuite sa caméra et fit une photo. Dans ce cas-ci l'expérience tourna différemment de la première fois. Lorsque le film fut développé, il ne vit que le fakir assis à terre. Sur la photo il n'y avait rien de la corde dressée ni du jeune garçon. Pour le missionnaire, il était clair qu'il s'agissait ici de forces diaboliques. Lorsqu'il vit de nouveau un fakir, il commanda à ce désordre au nom de Jésus. Il considéra comme un exaucement de prière le fait qu'il ne voyait plus le tour d'adresse magique du makir pendant que les autres spectateurs, épatés après comme avant, regardaient avec étonnement.

Ces quelques exemples montrent les nombreux aspects de ce problème. De toute façon il est clair que les forces naturelles d'un homme ne suffisent pas pour de tels tours d'adresse». Nous sommes ici en présence de puissances de l'abîme. Je ne conseille pas aux chrétiens d'aller voir de tels tours d'adresse de fakirs. Quand on se rend sans le savoir au sein d'une telle masse de gens, où de telles choses sont pratiquées, il faut se placer sous la protection de Dieu. En cas de besoin il faut aussi commander au nom de Jésus. J'ai fait plusieurs fois l'expérience d'une telle chose en Extrême-Orient et j'ai invoqué dans de telles situations le nom de Jésus et je me suis placé sous sa protection.


64. SUPERSTITION

Ce qui ne vient pas de Christ (Luther) est de la superstition. Mais dans la jungle de la superstition se trouvent des milliers de variations. Comme ce livre provient de la pratique, des exemples nous conduirons dans ce jardin de l'erreur.

Exemple 240.

Un journal de Hambourg relatait l'occurrence suivante. Un paysan dans le Holstein avait du bétail malade. Il lit venir un sortilège d'un village voisin et fit des fumigations dans l'écurie avec de la «saleté du diable». Le magicien expliqua: celui qui le jour suivant entrera en premier dans la ferme ou qui dans les trois prochains jours cherchera à emprunter quelque chose, sera celui qui a ensorcelé le bétail». Le matin suivant, une ouvrière de campagne de soixante-dix ans fut la première à pénétrer dans la ferme. Le paysan l'accusa de sorcellerie et la frappa.

L'erreur de la sorcellerie a déjà atteint beaucoup d'innocents. Dans cet exemple se trouve cependant encore une autre forme de la superstition. On peut à peine croire que dans beaucoup de pharmacies du Holstein se vende encore aujourd'hui de «l'asa fœtida» c'est-à-dire de la saleté du diable. Mais celui qui croit que de telles choses soient restreintes à l'Allemagne se trompe. À Chicago, il y a des pharmacies (drugstores) où l'on peut acheter quelques mille six cents sortilèges et remèdes contre la magie, comme je l'ai lu dans un journal américain.

À la superstition appartiennent aussi la peur des chiffres et la croyance aux chiffres. Naturellement, les chiffres ont une certaine signification dans la Bible. Ainsi le nombre sept surgit souvent dans l'Apocalypse. L'antéchrist aura une fois le nombre 666. Tout ce qui se trouve dans la Sainte Écriture, naturellement, peut être tordu en faveur de la superstition. C'est ainsi, par exemple, que le nombre sept est souvent employé pour la superstition. En voici un exemple:

Exemple 241.

En Irlande, on pense que le septième enfant d'une famille possède des forces particulières. Si le père et le fils sont tous deux un septième enfant, alors leur descendant est doué de grandes capacités. Il en est ainsi chez Finbarr Noland, un adolescent d'Irlande. Alors que Finbarr n'était encore qu'un bébé de trois mois, le premier patient se présenta déjà. Le double nombre sept avait déjà fait le sujet des conversations. La mère n'admit son don de guérir que lorsque le petit garçon atteignit l'âge de deux ans et put faire le signe de croix. La famille est catholique.

À mesure que le jeune grandissait, ses puissances de guérison devinrent plus notoires. Beaucoup d'histoires miraculeuses se répandirent: guérisons de l'arthrite, de maladies de vers, de maladies de la peau, de paralysie, de cécité.

Chaque jour des centaines de malades se rassemblaient devant sa maison. L'horaire de la journée montre l'image suivante: Finbarr se lève vers midi. Sa mère explique que le jeune homme se rend chaque nuit dans les clubs de nuit et qu'il ne rentre que tôt le matin vers les quatre heures. L'après-midi les femmes et les filles viennent d'abord dans une grande séance selon leur tour. Elles se déshabillent partiellement. Le traitement ne dure que cinq secondes et consiste en ce que Finbarr trempe d'abord ses doigts dans une chaudière contenant de l'eau bénite et touche ensuite les parties malades. Lui-même ne parle pas aux patients. L'organisation est dans les mains de son frère.

Dans la séance réservée aux hommes, les mêmes détails sont suivis. En quatre heures environ, de deux à trois cents personnes sont traitées de cette manière. À la fin, le guérisseur se tient au milieu de la grande salle. Il baisse la tête. Tous se lèvent et prient avec lui. Quand Finbarr fait le signe de croix, tous savent que la séance est levée. On a demandé à Finbarr si l'emploi de l'eau bénite a une signification. Il dit que non. Il emploie cela uniquement parce qu'un autre guérisseur lui a conseillé la chose. D'après son sentiment une force passe de son corps quand il traite la personne et elle va dans le patient. L'eau bénite et le signe de croix ne jouent aucun rôle là-dedans. Ceux qui sont guéris dépensent là de grandes sommes argent. Le bureau des finances est constamment à la chasse aux impôts correspondants. La relation avec l'église catholique était bonne au début. Mais l'église demanda une part des revenus. Comme Finbarr s'y opposait, l'église se mit a avertir. Elle dit: «Ayez confiance en la vierge Marie et pas en Finbarr».

Où cela se trouve-t-il dans la Bible, de toute manière, que nous devons nous confier en la vierge Marie? Pourquoi ce changement horrible d'accent de Jésus à Marie? Paul écrit dans 1 Timothée 2:5: «Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme».

Comment nous pouvons expliquer les forces de guérison de Finbarr sera considéré dans le chapitre sur la magie. Ici, il ne s'agit que de la superstition concernant les nombres.

Une superstition croissante et maladive est la peur du vendredi le treize. Les psychologues appellent cette superstition «Triskedekaphobie». Ce mot étranger vient du grec triskaideka treize et phobos — la peur. En voici quelques exemples:

Exemple 242.

La ménagère Condonienne Joyce Ratcliffe ne sort pas de sa maison deux ou trois jours par année. Ce sont les vendredis qui tombent sur un treize. Ces jours-là, son mari doit se libérer de son commerce et se charger de tous les soins.

Exemple 243.

Des recherches psychologiques ont montré qu'au moins un million de femmes aux États-Unis sont contentes quand un vendredi, le treize, est passé.

Exemple 244.

En Angleterre, beaucoup d'autorités municipales évitent, dans les numéros de rues, le nombre treize. De même beaucoup d'hôtels n'ont pas ce nombre pour leurs chambres. Des capitaines de navires refusent à l'occasion de lever l'ancre un vendredi treize.

D'où vient donc la peur du vendredi le treize? Beaucoup d'hallucinés expliquent cela en disant qu'Ève a séduit Adam un vendredi. Qui pourrait de toute façon savoir cela?

Exemple 245.

D'autres font allusion à une légende de Scandinavie. Douze furent invités à un festin des dieux nordiques. Loki ne fut pas invité parce qu'il était connu comme quelqu'un qui créait du trouble. Ce disputeur arriva ensuite sans invitation comme treizième et causa beaucoup de malheur. Le choyé des dieux Baldur dut mourir. C'est ainsi que chez nos aïeux païens déjà, le nombre treize était un signe de malheur.

Dans la tradition chrétienne on reporte le nombre treize sur Judas qui au repas du Seigneur était le treizième.

Ces explications, dans le domaine païen aussi bien que chrétien ne sont qu'une nouvelle superstition.

Toutes les formes de superstition montrent que la créature a perdu son lien avec le Créateur. Quiconque sait que sa vie est entre les mains de Dieu sait aussi qu'aucun vendredi le treize ni aucun autre «nombre de malheur», ne peuvent avoir de prise sur lui.

Dans Matthieu 10:30 Jésus dit: «Et, même les cheveux de votre tête sont tous comptés». Ne voulons-nous pas nous confier en celui à qui toute force et toute puissance a été donnée dans les cieux et sur la terre?

Cl. Marot a écrit:

Qui sous la garde du grand Dieu
Pour jamais se retire,
À son ombre, en un si haut lieu,
Se repose, et peut dire:
Dieu seul est mon Libérateur,
Mon espoir, mon asile!
Sous la main d'un tel protecteur,
Mon âme, sois tranquille.


65. TÉLÉVISION

C'est un fait connu que beaucoup de chrétiens sérieux de ce côté et de l'autre côté de l'océan ne tolèrent pas d'appareil de télévision dans leur maison et que souvent les chrétiens jugent et méprisent ceux qui ont la télévision.

Le progrès en culture et technique a de tout temps été endiablé par les croyants conservateurs. J'en donne quelques exemples.

Exemple 246.

Quand au dix-neuvième siècle les premières bicyclettes apparurent, la sœur Trudel, bien connue, déclara qu'elle ne pouvait pas croire que des frères de Chrischona voyageraient un jour sur un tel engin. Mais aujourd'hui les pasteurs de Chrischona n'emploient plus une bicyclette mais une auto.

Exemple 247.

Aux États-Unis et au Canada il y a beaucoup de mennonites. Ils sont connus par le fait qu'ils gardent de vieilles traditions. Lorsque les autos apparurent, ils restèrent auprès de leurs chars. Circuler en auto est une chose inventée par le diable, disaient-ils. De même ils refusèrent aussi l'électricité et éclairèrent leurs habitations avec des lampes à pétrole, comme dans les temps passés. Les mennonites les plus conservateurs sont les Amish, ainsi nommés. Naturellement, il y en a aussi parmi eux qui regardent avec envie les automobilistes. C'est pourquoi ils ont pris la décision d'acheter aussi une auto. Mais pour que ce ne soit pas tellement un péché, ils peignent les parties chromées avec de la peinture noire.

Exemple 248.

Le pasteur Modersohn, un des évangélistes les plus connus d'Allemagne dans la première moitié du siècle, a déclaré en 1912: «Les bas couleur chair viennent du diable». Mais toutes les femmes croyantes, aujourd'hui, portent des bas couleur chair.

Toutes les nouveautés techniques subirent le même sort, que ce fût le premier cheval vapeur sur les rails ou la radio. Quiconque, d'entre les vieux frères croyants, s'en va à Hambourg dans le train D, pour aller visiter son fils, se souvient que le chemin de fer, dans les dix premières années, était surnommé par les chrétiens «la voiture du diable» ou «le char du diable».

Ce n'est pas un signe de piété particulière que d'appeler diaboliques toutes les nouveautés techniques. Dans un commandement culturel Dieu dit: «Remplissez la terre et l'assujettissez» (Genèse 1:28).

Je ne considère pas la télévision comme étant neutre mais je connais pourtant de bonnes façons de l'employer. Quand Billy Graham évangélisait en Angleterre il y a quelques années, il atteignit tout le pays par la télévision. Et Dieu a permis que par la beaucoup trouvent le chemin du salut. De même, par l'Eurovision en Allemagne, soixante-dix villes pouvaient voir et entendre Billy Graham en même temps. J'ai aussi eu ce privilège. Quand je me trouvai à Pelotas, dans le sud du Brésil pour évangéliser, les discours étaient transmis avec le son et l'image, dans une autre salle. En Australie une de mes conférences fut même envoyée par la télévision sur tout le continent. De même, dans différents programmes régionaux aux États-Unis et au Canada la même chose arriva.


Note de GoDieu.com: Nous connaissons aujourd'hui que Billy Graham, surnommé parfois le «Pape du protestantisme américain», est le symbole du dynamisme du mouvement œcuménique universelle dans lequel un cocktail de toutes les religions ont leur place avec leur valeur. «Que personne ne vous séduise en aucune manière; car il faut que l'inversement de la foi (l'apostasie) se produise auparavant, et qu'on ait vu paraître le genre d'homme du péché, le fils de la perdition,» (2 Thessaloniciens 2:3) Nous l'avons désormais sous les yeux ce cauchemar apocalyptique!


Pourquoi devons-nous abandonner au diable des possibilités techniques? Satan emploie la meilleure armure. Notre tâche n'est pas d'aller contre lui comme des hommes de l'âge de pierre avec des haches de pierre ou des massues de bois.

En dehors des possibilités d'atteindre des millions d'hommes par l'Évangile, la télévision a encore d'autres bons côtés. Des dizaines de milliers se réjouissent des expéditions dans le royaume des animaux. Beaucoup de films documentaires ou de musique classique sont hautement appréciés.

Mais tout cela n'est qu'un côté de l'affaire. Du point de vue chrétien le mauvais usage de la télévision, en comparaison avec le côté positif, s'élève à cent pour cent contre dix pour cent ou même à cent pour cent contre cinq pour cent.

La chaîne des effets horribles ne se rompt pas. Pour cela, quelques allusions.

Exemple 249.

En septembre 1975, le Rhein-Neckar-Zeitung rapportait que deux filles âgées de treize et quatorze ans avaient tué un garçon de huit ans. Lorsqu'elles furent interrogées et qu'on leur demanda le motif de leur action, elles déclarèrent: «Nous avons vu dans les films policiers tant de crimes que nous avons aussi voulu voir une fois ce que c'est que tuer un être humain».

Exemple 250.

Un autre journal rapporta que des jeunes avaient vu un film d'Indiens. Après cela ils attachèrent à un poteau un de leurs camarades «à la façon indienne». Ils disparurent et abandonnèrent la victime à son sort. Quand les parents rentrèrent à la maison, ils trouvèrent leur petit garçon mort. Il avait été étranglé par une corde autour du cou.

La télévision a une force de suggestion fatale. Les images pénètrent dans le subconscient et dirigent les gens. Les psychologues appellent cela la force de l'image.

Le deuxième effet négatif est la perte de temps. Les films criminels volent au croyant le temps de la lecture de la Bible et de la prière. Tous les évangélistes savent que le soir des films criminels il y a moins de monde aux réunions. Nous sommes après tout responsables envers Dieu de ce que nous faisons de notre temps.

Le troisième et plus mauvais effet est celui des programmes eux-mêmes. Voici quelques allusions à cet égard.

Exemple 251.

Lors du premier atterrissage sur la lune des astronautes américains, je me trouvais aux États-Unis, assis devant un appareil de télévision. Je mis la télévision quelques minutes avant et je fus choqué par le programme: une séance de spiritisme. Je me détournai jusqu'à ce que le programme de l'expédition lunaire apparaisse. Les organisateurs de la télévision ont, depuis quelques années déjà, accepté des programmes occultes. D'après mon expérience, c'est là un délit commis contre le peuple.

Exemple 252.

En Californie, un maître secondaire se trouvait dans ma cure d'âme. Il avait entendu un disciple de Satan dire à la télévision à peu près ceci: «Le Dieu des chrétiens est depuis longtemps au bout de son rouleau. Que celui qui cherche les réalités et les preuves de puissance viennent à nous. Nous les donnons». Le professeur se joignit après cela à un groupe de Satan et se trouva sous une terrible oppression. Il m'accorda la permission de raconter son histoire. Par la puissance de Dieu, il fut libéré des liens de Satan.

Exemple 253.

En Allemagne, on commença aussi à offrir des programmes occultes. Je me souviens d'Uri Geller. Il n'est ni un menteur ni un charlatan, comme certains rationalistes veulent nous le faire entendre. Uri possède des forces médiates. Dans ses expériences à la télévision, les même forces furent libérées chez ses spectateurs ayant des dispositions médiates, que celles qu'il possède lui-même. Des cuillères et d'autres ustensiles se plièrent. Seuls les ignorants s'en moquèrent. Celui qui connaît la matière sait qu'ici des réalités sataniques se cachent.

Exemple 254.

Le trente août 1975, le premier programme de télévision donna une émission intitulée «Pays de l'hypnose». Le sous-titre: «Un voyage au pays de l'hypnose». Je n'ai pas vu l'émission. Mais j'entendis parler des effets de la représentation avec l'hypnotiseur australien Martin St. James. Beaucoup de spectateurs furent aussi hypnotisés pendant l'émission et ne revinrent à leur plein état conscient qu'après la fin du programme. Toutefois, plusieurs eurent encore des dérangements dans leur état conscient pendant des jours et même des semaines.

Au cours de la semaine de thérapeutique à Karlsruhe, à la fin d'août 1975, un expert, le Prof. Dr. Dieter Langen, de l'Université de Mayence, prit position à l'égard de tels programmes. Il repoussa la critique superficielle selon laquelle c'était le plus grand boniment de l'année. Il admit que l'hypnose était possible même sur le traducteur. Le Prof. Langen déclara qu'il allait prendre position pour que des moyens légaux soient établis afin d'empêcher de telles émissions. En Suède, ces spectacles sont interdits depuis longtemps.

Derrière les coulisses, on sait certaines choses sur les dommages coulés par la télévision. C'est ainsi qu'à Flensburg une clinique a été ouverte pour les enfants ayant subi des dommages par la télévision. Les législateurs n'interviendront-ils pas avant que des milliers ne soient ruinés au point de vue psychique ou nerveux par le Moloch de la télévision?

Je tiens à souligner en rapport avec cela l'article de Gottfried Eisenhut dans sa feuille missionnaire «Central», du mois de juillet 1975. Le rapport, pourvu de beaucoup de détails scientifiques, porte le titre: «Magie par la télévision». Un exemple prit de cet article:

Exemple 255.

Un enfant de six ans était assis sur les genoux du père. À la télévision, un «programme de détente» était donné. Une jeune fille reçoit un coup de couteau. Au même moment l'enfant se met à hurler: «J'ai le couteau dans le ventre». Chez le médecin, il criait toutes les trente secondes. On l'emmena à la clinique de télévision à Flensburg. Après bien des mois, le dérangement psychologique n'était pas encore guéri.

Ce que la télévision cause, particulièrement chez les enfants et les jeunes, lesquels ne sont pas encore forts dans leur condition nerveuse, l'avenir seule le montrera. Sans que la plupart le sachent, la télévision favorise l'affaiblissement de la volonté humaine, la destruction des forces de résistance, l'uniformité de notre capacité de jugement.

N'oublions pas le mot de Gœthe: «Le petit monde ne remarque pas le diable, même s'il l'avait à son col». Et le diable l'a à son col.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés