Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
213 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13467Membres
1270Messages
29Commentaires
2386Lectures
3816272Lectures globales
15516Clics
90Réf. externes
210Réf. internes
33Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Les ruses de Satan-18


septembre 3, 2011 par GoDieu


66. TÉMOINS DE JÉHOVAH

Une analyse détaillée de la secte des Témoins de Jéhovah dépasserait le cadre de ce livre. Le Dr. Kurt Hutten a consacré cinquante-cinq pages de son livre Seher, Grübler, Enthusiasten à ce mouvement. Ici, dans ce chapitre, cette doctrine d'erreur obstinée doit être éclairée sous la forme d'une esquisse.

  1. Historique

    Au dix-neuvième siècle, William Miller se fit connaître aux États-Unis par les calculs à l'avance du retour de Jésus. Il donna l'an 1843 comme date de la fin du monde. Miller n'était réellement pas le seul à faire de tels calculs. En Allemagne, le théologien connu et apprécié Bengel donna l'an 1846 comme le temps du retour de Jésus. Parmi les croyants, en Allemagne, on reçut comme une nouvelle des plus pénibles qu'un théologien si attaché à la Bible et si christocentrique que Bengel ait à subir un tel échec.

    L'adventisme aux États-Unis, qui avait reçu de la nourriture par les spéculations du pasteur Miller, devint le père spirituel des Témoins de Jéhovah, lesquels sont bien la secte la plus sévèrement organisée de notre temps.

    Le fondateur du mouvement est Charles Taze Russel, né en 1852 à Pittsburg en Pennsylvanie (États-Unis). Comme jeune commerçant, il acquit, grâce à ses capacités commerciales, une fortune colossale pour ce temps-là. Pourtant, ses trois cents mille dollars signifiaient moins pour lui que ses questions religieuses non solutionnées. Ce n'était pas un mauvais signe pour un jeune commerçant. Avant tout il était repoussé par le légalisme dur du Calvinisme. La menace des peines éternelles des damnés ne lui permettaient pas de trouver la paix. C'est pourquoi il se voua durant cinq ans à une étude étendue de l'Écriture. Il mit le résultat de cette étude en 1874 dans la publication: Le but et la manière du retour de notre Seigneur. Son œuvre principale fut La clef de la Bible en six volumes. (Rutherford y ajouta encore un septième chapitre). La dissémination de ses idées est aussi servie par la revue La tour de garde de Sion, laquelle est aujourd'hui traduite dans toutes les langues du monde avec des éditions par millions.

    En 1884, Russel fonda la Société de la Bible et de traités. En 1916, Russel mourut. Son successeur fut le «Juge» Joseph F. Rutherford. Le mouvement fut connu sous différents noms: Union internationale des sérieux étudiants de la Bible. D'autres les appelèrent «L'Aurore du Millénium» ou plus simplement des «Russellites». À la mort de Rutherford, Nathan Homer Knorr devint le successeur en 1942.

    Quelle dissémination mondiale les écrits des Témoins de Jéhovah ont eue ressort des chiffres suivants: Les écrits de Rutherford étaient répandus en 1932 à cent vingt millions d'exemplaires déjà. Les écrits de la Tour de Garde sont publiés en cent soixante-cinq langues. Quelle bénédiction ce serait s'ils servaient la vérité biblique au lieu de servir l'esprit d'erreur.

  2. Eschatologie

    Une des nombreuses contre-preuves aux prétentions à la vérité des Témoins de Jéhovah, c'est leur eschatologie (Doctrine des choses de la fin) tordue et inextricable d'une manière fantastique.

    Russel pensait qu'Adam et Ève avaient été créés en 4126 avant Jésus-Christ. Comme les semaines d'années doivent comprendre six milles ans, d'après cela Christ doit revenir en 1874. Comme lui et ses adhérents attendirent en vain cet événement, Russel glissa quarante ans de mise à l'épreuve du peuple de Dieu entre deux et arriva alors à l'année 1914. Heureusement qu'il éprouva encore ce deuxième échec, car il mourut en 1916. Mais les Témoins de Jéhovah sont «sans ridicule». Beaucoup d'entre eux croient encore aujourd'hui que Christ est apparu sur la terre d'une manière invisible en 1914.

    Rutherford prit soin de fournir de nouvelles tensions et attentes. Dans un écrit en l'an 1920, il annonça le retour de Jésus pour 1925. Je me souviens bien de cette date. Dans le village où je grandis, les Témoins de Jéhovah avaient des disciples qui nous transmirent cette nouvelle. Comme petit garçon, en 1925, j'avais peur chaque fois qu'il y avait de sombres nuages au ciel. Je me demandais alors toujours: Jésus revient-il maintenant? Je savais déjà, comme petit garçon de douze ans, que je ne pourrais pas supporter la présence de Jésus. Mais la nouvelle date ne jouait pas non plus. Au mouvement lui-même, cela ne fit pas beaucoup de tort. De nouvelles explications furent toujours trouvées.

    Les chefs de la secte entreprirent la correction du calcul du temps. Ils rendirent Adam et Ève environ cent ans plus jeunes et déclarèrent qu'ils n'avaient été créés qu'en 4025 avant Christ. Par conséquent le temps du retour était 1975. Une fois de plus une erreur de calcul! Et pourtant ils veulent, dans leurs assommantes visites à domicile, avec leur propagande obstinée, qu'on les prenne au sérieux.

    L'avenir est conditionné pour les Témoins de Jéhovah par deux grands événements: la bataille de la ruine du monde et le salut de l'organisation théocratique.

    Harmaguédon est le règlement de compte pour tous ceux qui s'opposent aux Témoins de Jéhovah. Christ, comme Juge impitoyable de Jéhovah, détruira tous ceux qui n'auront pas accepté la vérité des Témoins de Jéhovah.

    Eux-mêmes sont divisés en deux classes: les 144,000 «la classe du royaume des cieux», «les voués» qui gouvernent avec Christ. La deuxième classe trouvera que la terre a été disposée comme un merveilleux paradis avec chaque genre de bonheur. On déclare que Beth — Sarim, en Californie, sera le siège de service des hommes de Dieu de l'Ancien Testament.

    Une division était nécessaire, étant donné que le nombre des 144,000 élus était déjà complet au siècle passé. Mais les promesses devaient être étendues sur les six ou sept millions d'adhérents dans le monde entier.

    Les Témoins de Jéhovah agissent avec deux motifs: la peur de la destruction à Harmaguédon et l'espoir des joies inexprimables du paradis.

  3. Christologie

    Quelle est la position des Témoins à l'égard de Jésus-Christ?

    D'après la Bible, Jésus est avant tout le Rédempteur et le Sauveur du monde: «Car Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle» (Jean 3:16).

    Les Témoins de Jéhovah combattent la Trinité. D'après eux, c'est une doctrine païenne sur trois Dieux. D'après leur opinion, il n'est pas le Fils de Dieu mais seulement l'homme le plus parfait que Dieu ait créé. La Sainte Écriture, par contre, dit: «Qui a le Fils a la vie. Celui qui n'a pas le Fils n'a pas la vie» (1 Jean 5:12).

    Dans le livre La vérité vous affranchira page 252, il est prétendu: «La vocation de Jésus comme Messie ou Christ prouve que le but principal de sa venue ne consistait pas à racheter et à sauver». Mais la Bible dit dans Matthieu 1:21: «C'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés» 1 Corinthiens 15:22: «Et comme tous meurent en Adam, de même tous revivront en Christ».

    Les Témoins de Jéhovah prétendent que les yeux humains ne verront pas Christ à son retour (Vérité, p. 296 version allemande). Mais l'Écriture Sainte dit: «Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, et ceux qui l'ont percé» (Apocalypse 1:7).

    Christ est la clef avec laquelle nous pouvons ouvrir la Sainte Écriture. Celui qui veut l'éliminer ne pénètre pas jusqu'au cœur de la Bible. Celui qui enlève à Christ sa Divinité s'exclut lui-même de la congrégation du salut. Les Témoins de Jéhovah, qui s'appellent eux-mêmes la «classe du royaume des cieux» et les «privilégiés», ne sont pas sur les rails mais à côté.

  4. Conséquences

    Quelles conséquences émanent des doctrines d'erreur de Témoins de Jéhovah? Ils appellent les directions des églises et les autorités politiques des organisations de Satan auxquelles il faut résister. C'est pourquoi ils injurient les églises existantes et refusent l'obéissance à l'état. Ils refusent de faire du service militaire et de faire des serments. C'est pourquoi des milliers d'entre eux, dans différents pays, ont été mis en prison. Sous Hitler ils furent placés dans les camps de concentration. Beaucoup d'entre eux payèrent leur attitude par la mort.

    Ici nous sommes arrivés à un point qui a arraché à beaucoup le respect. Dans les prisons et les camps de concentration ils ont manifesté un désir d'aider et des dispositions humanitaires que l'on rencontrait rarement chez les autres prisonniers. Les camps où se trouvaient les Témoins de Jéhovah étaient des camps modèles. Ils étaient honnêtes, de confiance, assidus, et n'entreprirent jamais des fuites. Himmler les a même de temps en temps cités en exemple à ses hommes SS. Nous reconnaissons avec gratitude ce côté humain. Toutefois, on ne peut se gagner le ciel avec cela. Il n'y a qu'une porte au royaume de Dieu: la nouvelle naissance par le Saint-Esprit, la réception de Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur personnel.

    De temps en temps, des êtres humains sont libérés de l'esclavage de l'Organisation théocratique. Ils dépeignent le temps de leur appartenance au mouvement comme étant un lavage de cerveau, comme une proscription spirituelle ou religieuse, de laquelle personne ne saurait se libérer par sa force personnelle. En cela se révèle un état d'emprisonnement diabolique qui ne peut être brisé que par Christ. Un écrit digne de recommandation à cet égard est: H.J. Twisselmann De Témoin de Jéhovah à Témoin de Jésus-Christ.


67. TOUSSAINT

Certaines âmes pieuses vont sans doute s'émouvoir de l'article suivant. L'Église catholique a l'habitude de fêter chaque année, le 1er novembre, la fête de la Toussaint. Des hommes d'église pieux apportent des fleurs sur les tombes de leurs morts. À beaucoup d'endroits ils placent, dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre des cierges dans les fenêtres, afin que «les âmes errantes trouvent le chemin», comme on le dit si joliment.

Aux États-Unis la même fête existe mais on la fête différemment. Halloween — le soir de tous les saints — ressemble plutôt au carnaval européen qu'à la fête du cimetière. Les Américains fêtent avec des costumes, des masques et beaucoup d'alcool leurs parties. Un petit exemple peut montrer quelle importance cela revêt à leurs yeux.

B 9 Je tenais une semaine de conférences évangéliques dans une église de l'état de Milwaukee. Le pasteur de l'église avait invité son collègue à y assister. Celui-ci refusa l'invitation en disant qu'il était invité à une partie de Halloween. La fête costumée était plus importante pour lui que l'Évangile.

La Toussaint et l'Halloween viennent du paganisme. Avant la période chrétienne les Druides — prêtres d'une tribu celtique —avaient en Angleterre l'idée que les hommes devaient se purifier après leur mort. L'âme du défunt est excommuniée et envoyée dans le corps d'un animal. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre les âmes excommuniées sont libérées du dieu des Druides Samhain et rassemblées dans le ciel des Druides.

Cette fête des Druides était liée chaque fois à des sacrifices d'animaux et même humains et elle était doublée de toute sorte de sorcellerie.

Malgré la christianisation, cette fête païenne des Druides se tint en Angleterre jusqu'au sixième siècles. Grégoire le Grand (540-604) conseilla à l'archevêque de Canterbury de conserver les sacrifices des Druides en l'honneur des saints de l'église.

C'est un des procédés d'assimilation catholiques, comme l'Église catholique l'a introduit sur beaucoup de champs de mission. C'est ainsi que j'ai été étonné, au cours d'une visite de quelques églises catholiques pendant l'été de 1975 à Bogota (Colombie), de voir sur les murs des maisons des caricatures de divinités indiennes. Le guide du voyage nous expliqua que les Espagnols attiraient au christianisme les Incas avec ces dieux indiens. Pour la pensée biblique, il est incompréhensible que l'on veuille conduire au Dieu vivant des hommes à l'aide des démons.

Mais retournons à la fête des Druides. Les colons d'Angleterre apportèrent ces usages en Amérique. Là cette fête jouit d'une grande popularité, car elle donne aux hommes l'occasion de se laisser aller.

En Allemagne, la relation entre la fête de la Toussaint et la fête païenne des Druides s'est éteinte depuis longtemps. Il n'est resté que l'usage religieux lequel, est très aimé au sein du peuple catholique. Aussi longtemps que la décoration des tombes n'est que l'expression de la piété à l'égard des défunts, l'usage peut demeurer. L'autre coutume, celle de montrer le chemin à des âmes égarées avec des cierges allumés, n'est que de la superstition. Notre vie pour Christ ou sans Christ est déterminante pour notre éternité. Nous ne pouvons plus changer le sort des morts, même s'ils nous sont chers. Nous n'avons ni dans l'Ancien Testament ni dans le Nouveau Testament un endroit quelconque qui nous recommanderait de prier pour les morts. À cet égard, la messe pour les morts, introduite aussi par Grégoire le Grand, est une erreur et une superstition.


68. TRANSLATION

La translation est un phénomène encore plus remarquable que la lévitation. On entend par translation un changement de lieu par des forces diaboliques. Nous avons dans les légendes et les mythes des peuples de tels motifs. Parmi les musulmans circulent les histoires du tapis volant. En Allemagne, nous connaissons les histoires à faire dresser les cheveux sur la tête des sorcières qui, au sabbat des sorcières voyagent sur un balai. Ou encore la légende des bottes de sept lieues.

Sur les champs de mission, des rapports m'ont été remis qui n'ont rien à faire avec les produits de la fantaisie. Quelques exemples:

Exemple 256.

Au Japon on m'a rapporté qu'il y a des prêtres individuels qui ont la puissance sur les forces démoniaques. Ces prêtres shintoïstes ont la puissance, par Satan, de se dématérialiser, peut-être, au sommet d'une montagne et, quelques minutes plus tard, de se re-matérialiser au sommet d'une autre montagne. Celui qui entend cela pour la première fois le rejette comme étant un récit fantastique. Mais j'ai rencontré ces choses sur tous les continents à l'exception de l'Europe et de l'Amérique du nord. La civilisation fait reculer, en effet, de telles choses. Mais la prédication de l'Évangile détruit encore plus les machinations de Satan.

Exemple 257.

Aux Indes, je reçus de tels rapports de témoins dignes d'être crus et capables de juger. Les sorciers indiens peuvent traverser des fleuves par de telles translations spirites.

C'est une imitation diabolique du miracle de Jésus marchant sur le lac de Gennésareth. Il n'y a au reste aucun miracle de la Bible que le diable ne cherche pas à imiter.

Exemple 258.

D'Equador je reçus le rapport d'un missionnaire disant que son cuisinier possède les forces de la translation. Un jour, le missionnaire établit que le repas de midi proposé manquait de farine. Le cuisinier déclara: «Il n'y a là aucun problème. Je vais vite en chercher». Le missionnaire étonné demanda: «Comment vas-tu faire cela? Jusqu'à la ville il y a environ dix milles (quinze km)». «Laisse-moi le souci de la chose. Je comprends ce genre de travail». En quelques minutes le cuisinier était de retour avec la farine nécessaire. Après beaucoup d'insistance de la part du missionnaire, le cuisinier expliqua au missionnaire le phénomène du «vol sur le vent» ou de la translation, comme on l'appelle.

Exemple 259.

L'exemple le plus fort et le plus certain nous vient de Haïti. Cette île, évidemment, est connue par le Vaudouisme comme la forteresse de Satan. Au cours de mes conférences en Haïti, j'entendis les choses les plus étranges. Un missionnaire américain, qui a travaillé en Haïti pendant quatorze ans, m'informa de ses expériences. Un seul exemple du «vol sur le vent».

Un sorcier Vaudou voulait envoyer une lettre à un collègue qui habitait à environ cent cinquante milles (environ deux cents quarante km) de là. Il envoya son garçon. À environ cent milles de la maison, le garçon devint invisible. Environ une demi-heure plus tard, il atteint la maison du collègue. Le sorcier écrivit la lettre contenant la réponse. Après deux heures environ le garçon était de retour avec la réponse et il avait par là couvert trois cents milles (environ quatre cents cinquante km) sans aucun véhicule. La lettre, avec la réponse, est la preuve que le garçon s'est vraiment rendu là-bas.

Les missionnaires, qui ont affaire avec de tels sorciers, connaissent la vérité de tels événements. On ne doit toutefois pas tirer de conclusions trop hâtives. Des sorciers aussi capables sont aussi très rares dans les pays païens.

Il nous est rappelé ici, exactement ce qui est arrivé à Philippe, dans Actes 8, lequel fut enlevé par l'Esprit du Seigneur.

Au chapitre de l'invisibilité appartient aussi le passage du «camouflage diabolique».


69. TRUCS MAGIQUES

Les trucs magiques n'ont pas de relation avec la vraie magie. Les trucs ne sont que des manipulations qui doivent être exercées pendant des années. Toutefois il s'est montré que des hommes qui pratiquent des trucs magiques dans leurs spectacles sont souvent aussi mêlés à la magie authentique. Les domaines ne sont pas toujours clairement séparés.

Ce court chapitre sur les trucs magiques est devenu nécessaire parce qu'aux États-Unis et dans d'autres pays de langue anglaise un homme fait parler de lui comme premier maître des trucs magiques. C'est André Kole. Dans toutes mes tournées de conférences en Amérique du nord on me pose des questions sur cet homme. Je ne l'ai pas encore entendu lui-même. J'ai seulement des articles de lui et sur lui. Le meilleur article a été écrit par lui-même et porte le titre: La magie et la Bible (Magie and the Bible). Je suis d'accord avec cet article. André Kole cherche à faire la différence entre la magie rejetée par la Bible et ses trucs. Un deuxième rapport, qui a été mis à ma disposition, porte le titre Monsieur Magie (Mister Magic). Le sous-titre dit: «André Kole a coupé sa femme en deux avec une scie pendant vingt ans». L'image correspondante est sur la page du titre. Un troisième article, de septembre 1973, porte la désignation Counselor (Conseiller). Le rapport sur André Kole a comme titre «Le plus grand magicien du monde». À part ces feuilles, j'ai devant moi des lettres d'amis américains, lesquels m'accablent de questions depuis des années, me demandant d'exprimer mon opinion sur André Kole.

Ma tâche n'est pas de critiquer d'autres ouvriers du royaume de Dieu. Mais nous avons d'une manière générale, dans la Bible, le devoir d'examiner toutes choses. Et c'est ce que j'ai fait depuis quelques années déjà à l'égard de la proclamation d'un genre nouveau et remarquable d'André Kole.

En principe je dis que si Dieu emploie André Kole avec ses dons particuliers au service de l'Évangile, alors nous n'avons rien à dire contre lui. Dieu a beaucoup d'hommes bizarres à son service. Pensons seulement au proverbe anglais: «God has His deares and His queeres» (Dieu a ses bien-aimés et ses originaux).

Mais considérons maintenant simplement les différents articles. Dans le rapport «Le plus grand magicien du monde», il est affirmé qu'André Kole, déjà comme écolier, a ouvert des serrures, qu'il a hypnotisé des oiseaux, des serpents et des hommes. Je sais par une expérience très variée que les hommes qui ont pratiqué l'hypnose laïque dans leur jeunesse sont accablés au point de vue occulte. S'ils viennent à la foi en Jésus, et s'ils sont délivrés de leur charge occulte, alors ils peuvent travailler sans empêchement au royaume de Dieu. Il y a malheureusement aussi des conversions dans lesquelles les vieilles charges occultes ne sont pas débarrassées. Cela arrive souvent parce que les charges occultes sont d'habitude inconscientes, quoiqu'elles aient certains effets. André Kole devrait aussi se demander s'il est totalement délivré de ses forces hypnotiques, avec lesquelles il a travaillé auparavant.

Un deuxième point, qui me fait beaucoup réfléchir, est la déclaration d'André Kole: «La plupart des trucs et illusions sont produits par des moyens naturels». Je me pose donc la question:

Si la plupart de ses trucs se font sur une base naturelle, n'y a-t-il pas aussi des trucs qui n'appartiennent plus au groupe des manipulations naturelles? Cette affirmation vient du temps où André Kole avait déjà mis ses trucs à la disposition de la prédication de l'Évangile.

La troisième chose qui trouble un peu est son affirmation dans le témoignage La Magie et la Bible. Il y écrit que depuis quelques années chaque semaine environ mille étudiants ont cuvé le chemin qui mène à Christ par son service. J'ai souvent assisté à de grandes assemblées et j'ai vu comment les hommes, dans la ferveur d'un discours enthousiaste, en Amérique, se sont levés pour une décision ou ont élevé leurs mains. Si on les visite, plus tard, et qu'on leur demande quelle est leur position à l'égard de Christ, ils vous donnent alors une réponse confuse. Quelques semaines ou quelques mois plus tard, après cette décision, ils ne se font plus reconnaître comme disciples de Jésus. Cela est même arrivé dans une certaine mesure dans les grandes assemblées de masses de Billy Graham. Et Graham a pourtant une claire prédication biblique sans ouvrage-accessoire (Voir la Note de GoDieu.com de l'Exemple 248). La jeunesse peut s'enthousiasmer. Avec cela, il y a des décisions en masse qui sont contagieuses. Je doute aussi que ces mille jeunes, qui sont gagnés chaque semaine, aient réellement fait l'expérience d'une nouvelle naissance par le Saint-Esprit.

Un quatrième point sur lequel je fais des réserves, c'est la question de savoir si on peut annoncer l'Évangile avec des trucs magiques. Le domaine de la magie est aujourd'hui si mal famé, que même d'innocents trucs magiques tombent sous une lumière douteuse. André Kole sent peut-être aussi cela, car il dit parfois à la fin de ses discours: «La décision pour Jésus-Christ n'est naturellement pas un truc mais une réalité». D'après son sentiment, les trucs ne sont pas un genre de prédication selon l'Évangile.

Je n'ai fait qu'exprimer ici mes réflexions mais je dois répéter la phrase: «Si Dieu emploie André Kole, alors nous autres humains conservateurs devons nous taire et le soutenir par notre intercession».


70. UFOS/OVNIS (OBJETS VOLANTS NON IDENTIFIES)

Je n'ai pas encore vu d'OVNIS (Objets Volants Non Identifiés) et ne le désire pas non plus. La connaissance que j'ai d'eux me vient d'amis, de la littérature et avant tout de conversations de la cure d'âme.

En voici des exemples. Je parcourus neuf fois l'Amérique du sud et j'y entendis des histoires d'«OVNIS». Un de mes amis se trouvait par une journée très chaude au bord de l'océan. Des milliers d'êtres humains recherchaient du rafraîchissement dans l'eau. L'après-midi à trois heures les cous des baigneurs se tendirent. En formation de flèche un groupe de neuf objets volait dans le ciel. On n'entendait pas le moindre bruit. D'après leur forme, ces objets ne correspondaient pas aux avions traditionnels. Pour cet événement il y a des milliers de témoins. Le jour suivant il fut aussi mentionné dans la presse.

Une autre fois cela se passa en France. Un ami chrétien est témoin de l'occurrence. Un frère en Christ remontait une rue des Vosges dans sa voiture. Alors un objet volant ayant la forme d'une soucoupe s'approcha de l'auto. Aucun bruit ne se percevait. Le moteur de la voiture s'arrêta immédiatement. Le démarreur ne fonctionnait pas. Après que l'objet volant eût disparu à l'horizon, le moteur put de nouveau être mis en marche.

De tels événements se comptent par milliers. Pendant que je donnais des conférences à Denver (Colorado) et à la cité de Colorado, j'appris qu'un professeur de l'université du Colorado (Sanders ou Sounders) avait rassemblé plus de 50,000 cas d'«OVNIS».

Une deuxième source d'information me vient des publications de vrais chrétiens. Je mentionne et recommande Weldon — Levitt «Encounters with Ufos», et Wilson — Weldon «Close Encounters — a better Explanation». Les rapports de ces livres correspondent à ma propre manière de comprendre.

Les informations les plus importantes, qui rendirent possible la formation d'un jugement clair, me furent données dans la cure d'âme. À cet égard, voici une expérience faite en Afrique du sud.

Une femme blanche se trouvait en visite à Sizabantu en Afrique du sud. La proclamation des frères d'Erlo et d'autres toucha sa conscience. Elle se décida à se confesser. Sans mentionner de noms il est permis de reproduire son histoire. Dans la conversation elle fit savoir que ses parents étaient des spirites. Elle avait aussi, dès sa jeunesse, assisté à des séances spirites. En 1972, on vit beaucoup d'objets volants non identifiés en Afrique du sud et au sud-est. En un tel lieu où il y avait eu de nombreuses apparitions d'«OVNIS» la femme qui rapportait eut une chose vécue troublante. Elle avait eu le désir, depuis des années, de se mettre une fois en relation avec les «ovnistes». Ce désir devait s'accomplir d'une manière inattendue. Pendant la nuit elle sentit un tourbillon de vent, comme si un hélicoptère se tenait au-dessus de sa tête. Elle fut sortie de sa maison. Elle ne savait pas comment cela s'était fait. C'était une énigme pour elle. Elle se demandait si ce n'était là qu'une excursion de l'âme. Ces pratiques spirites n'étaient pas seulement connues, non, elles les avait pratiquées auparavant.

À l'intérieur de l'«OVNI» elle vit des formes comme des robots. Ils examinèrent son corps avec beaucoup d'instruments. Toute la procédure ne se fit pas sans douleurs. Un robot dit: «Vous n'êtes pas encore complètement développés, puisque vous avez encore des douleurs. Nous sommes plus avancés que vous».

La conversation se fit par télépathie. La langue de la femme ne fut pas employée. Avant d'être ramenée dans sa maison, les robots lui dirent: «Tu peux exprimer un vœu. Demande ce que tu veux. Nous te le donnerons. Dieu n'exaucera pas ta prière. Mais nous pouvons te faire cadeau de l'accomplissement». La femme répondit: «J'aimerais bien me marier». L'équipage de l'«OVNI» répondit: «Tu demandes quelque chose d'aussi insignifiant? Rien de plus grand? Tu aurais pu demander plus que cela».

Après que les instruments eussent été enlevés, un robot ramena la femme dans sa maison. Elle n'était pas encore libérée de ses douleurs. Quelques instants plus tard le robot revint encore une fois et dit: «Nous avons oublié un instrument». Il le démonta et disparut. Comme les douleurs ne cessaient pas, la femme chercha pourquoi la jambe lui faisait si mal. Alors elle découvrit une grosse tache bleue, là où l'instrument avait été attaché. L'endroit demeura bleu pendant des jours encore.

Les «OVNIS» tinrent parole. Elle eut une chance de se marier. Mais le mariage ne fut pas heureux.

Le caractère de cette chose vécue doit être clairement reconnu.

  1. Cet équipage d'objet volant non identifié était en contradiction avec Dieu, qu'il voulait dévaluer.

  2. La femme pouvait prier auparavant et lire sa Bible. Après cette rencontre «OVNI» sa vie spirituelle s'éteignit.

  3. Négativement, toute l'affaire est en relation avec le spiritisme et la rencontre «OVNI».

  4. De même, l'accomplissement du vœu de mariage ne se montra pas heureux.

Le principal serait oublié, si le dénouement n'était rectifié par cette cure d'âme. Cette femme confessa tout ce qui lui fut découvert comme étant un péché. Elle se détacha aussi du spiritisme et de cette expérience, et elle remit sa vie à Jésus-Christ comme à son Seigneur.

Pour l'explication de l'«OVNI» il y a essentiellement trois hypothèses: la théorie du charlatanisme, l'acceptation des êtres extra-terrestres, la théorie des démons.

Les théoriciens du charlatanisme expliquent toutes les apparitions d'«OVNIS» comme étant une illusion des sens. Ce serait des formations nuageuses ou des miroitements comme la Fata Morgana ou seulement des projections extérieures de la fantaisie humaine. Ces explications rationnelles du chemin sont, en face de dizaines de milliers d'observations dignes de confiance, tout simplement impossibles. Il faut donner à ces théoriciens du charlatanisme le conseil décidé de commencer d'abord de douter de leur propre raison.

Les extra-terrestres admettent que les objets volants interplanétaires sont les êtres en dehors de la terre, comme on les nomme. Ils se basent partiellement sur le passage de Genèse 6:4, où de soi-disant filles humaines extra-terrestres se sont mariées. Dans l'hébreu il y a à cet endroit B'ne Elohim. Le contexte montre qu'ici des anges déchus, donc des démons, se sont laissés entraîner avec des filles de la terre. De cela il est sorti des générations de géants. Si dans les objets volants non identifiés nous avions devant nous des êtres venus d'autres mondes, alors Christ aurait dû mourir sur tout corps céleste habité pour les êtres qui y demeurent, afin de leur apporter le salut. Car les garnisons d'«OVNIS» ne sont pas sans péchés, comme leurs actions honteuses telles que le meurtre, la violence, le vol, l'enlèvement le prouvent richement. La répétition constante du sacrifice de Jésus se trouve écartée sans équivoque dans Hébreux 9:25. Il y aurait encore plus d'arguments à produire pour prouver que nous n'avons pas d'extra-terrestres devant nous. Mais nous devons nous limiter.

L'explication selon laquelle nous avons dans les êtres non identifiés des démons matérialisés a la plus grande justification. Le matériel de preuve est directement écrasant. Je devrais écrire un livre de poche entier là-dessus, comme l'a fait John Weldon. En Allemagne et en Suisse nous n'avons pas souvent affaire, et même très rarement, avec les «OVNIS» . Les «OVNIS» apparaissent le plus souvent dans les pays où le culte de Satan s'est fortement développé. En cela, nous avons déjà l'argument principal. Les objets volants et les pratiques occultes vont de pair. Ils ont bien la même origine.

En ce qui concerne le parallélisme avec le culte de Satan voici quelques allusions. Le Brésil a 50 millions de spirites et des cultes de Satan innombrables. Les États-Unis ont à San Francisco le pape satanique Anton Szandor la Vey qui se rengorge d'avoir 200,000 membres dans son église de Satan. À part San Francisco Il n'y a toutefois pas de très nombreux cultes de Satan à Los Angeles ni en général dans toute la Californie. La France a, avec le meurtre de 30,000 huguenots chrétiens en 1572, déraciné la substance spirituelle dans son pays et plus tard elle l'a scellé dans sa révolution impie de 1789. L'Afrique du sud et le sud-ouest ont d'après le rapport d'un ancien souverain prêtre des Satanistes 40,000 satanistes. Le Brésil, Haïti, les États-Unis, la France, l'Afrique du Sud, sont tous des pays dans lesquels beaucoup d'objets non identifiés se voient.

L'unification du satanisme et des «OVNIS» n'est qu'une indication de la même origine des deux mouvements. Il y a encore beaucoup plus d'indications entre les objets volants non identifiés et les personnes de contact.

Toute la communication, dans des milliers de cas, s'accomplit d'après des règles occultes. Souvent la télépathie est le moyen de se faire comprendre. Les «OVNIS» communiquent cependant aussi par l'écriture automatique, par la planchette, et dans la transe. Toutes les règles du jeu sont pratiquées: lévitation, télétransport, apports, psychokinésie, matérialisations, voyage astral et beaucoup d'autres. Les manifestations d'«OVNIS» et l'occultisme sortent du même marais démoniaque.

De même la religion et la philosophie des objets volants non identifiés éclairent leur point de vue et leurs activités anti-bibliques. Elles communiquent à leurs personnes de contact que la Bible serait pleine d'erreurs. Christ ne serait pas le Fils de Dieu, d'après eux, mais un humain venant de Vénus. Trois êtres de Vénus du présent seraient à proprement parler les sauveurs de l'humanité. Des alliés de ces êtres de Vénus seraient certains médium comme Uri Geller, ou Adamski, ou Puharich, lesquels auraient reçu l'ordre de réaliser sur la terre les idées des êtres «OVNIS».

L'intention pas trop cachée des êtres «OVNIS» est d'ébranler la foi en Christ et en la Bible et en vue de cela d'établir les mensonges interplanétaires.

Tout ce qui est dit ici n'est qu'une petite dégustation prise du chaudron de sorcières des «OVNIS». Pour le jugement, que quelques lignes bibliques soient extraite:

L'affirmation de l'apôtre Paul dans Éphésiens 6:12 possède aujourd'hui une immense actualité: «Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les pouvoirs, contre les dominateurs des ténèbres d'ici-bas contre les esprits du mal dans les lieux célestes». Tandis que ces esprits méchants savent qu'ils n'ont que peu de temps, ils sortent souvent par des matérialisations hors de l'invisible, afin de créer une aussi grande confusion que possible.

Les «OVNIS» sont aussi des précurseurs de l'Antéchrist qui vient. En 1956, la Aetherius Society (société) a été fondée. Ce culte a étendu des racines aux États-Unis, en Australie et en Europe. Dans leur documents — reposant sur des informations «OVNIS», on lit qu'un Maître du Globe, un dominateur du monde viendra, un étranger, qui sera plus fort que toutes les armées du monde. Il va éloigner du monde tous ceux qui ne prennent pas garde à sa parole. Nous avons déjà ces allusions dans la Bible. Les «OVNIS» sont déjà bien en retard avec leur annonce de la venue de l'Antéchrist. Le grand voyant Jean a dit dans Apocalypse 13:15: «Il lui fut donné d'animer l'image de la bête, afin que l'image de la bête parle et fasse mettre à mort tous ceux qui ne se prosterneraient pas devant l'image de la bête... et que nul ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom».

Les «OVNIS» sont sans doute une apparition des temps de la fin, même si dans les siècles passés il y a déjà eu des observations d'objets volants non identifiés. Aujourd'hui, ils se présentent toujours plus nombreux sur le plan, plus nous sommes près du retour de Jésus. Lucifer envoie ses troupes d'élite en avant. Il se prépare pour le combat final. Nous chrétiens sommes en mesure, par la préparation de la Bible, de comprendre et d'indiquer toutes ces luttes pour le pouvoir. Le dernier dominateur du monde ne sera pas l'Antéchrist. L'Antéchrist n'est que l'avant-dernier. Le dernier sera Jésus-Christ, auquel, de la part du Père dans le ciel, est accordée toute puissance dans le ciel, sur la terre et sous la terre. C'est à lui qu'appartient la victoire finale.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés