Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
151 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13512Membres
1286Messages
29Commentaires
1671Lectures
3944545Lectures globales
15478Clics
63Réf. externes
162Réf. internes
20Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Les ruses de Satan-25


septembre 3, 2011 par GoDieu


16. Garde-toi du retour des démons

Dans Luc 11:24 nous sommes mis en garde contre le fait que les démons chassés reviennent volontiers. Ils trouvent la maison enjolivée et changée, ils pénètrent et cette dernière condition de l'homme est pire que la première.

Quiconque a à traiter des personnes possédées connaît le problème dans lequel les esprits chassés retournent volontiers de sorte que la situation est empirée. J'ai souvent fait l'expérience de la chose dans ma propre cure d'âme.

Il arrive aussi à l'occasion que des démons quittent un homme et qu'ensuite ils entrent dans un autre membre de la famille ou dans un ami ou une amie.

Exemple 381.

Au cours d'un voyage de conférences à Paris, à Vaux et à Nogent, j'eus différents entretiens. La dame en charge des filles dans une école biblique me confia qu'elle avait une étudiante qui dans le passé avait pris part à des séances spirites. Après ces séances l'étudiante mouillait encore son lit. Avant les séances, elle ne le faisait pas. La dame pria fortement pour la jeune fille. Ensuite l'infirmité de la jeune fille s'arrêta et ce fut la dame qui l'eut. Elle rechercha alors des frères ayant la foi qui prièrent pour elle en lui imposant les mains. Alors l'infirmité cessa chez la directrice des filles et la jeune fille l'eut de nouveau. Ces événements montrent que les conseils de la cure d'âme de la dame ne suffisaient pas. Il y a des frères croyants qui ne voient pas clair dans la cure d'âme auprès de personnes chargées d'une manière occulte.

Exemple 382.

Dans une série de conférence en Australie, je parlai aussi à Riverwood. Un jeune homme vint à la curé d'âme après la conférence. Il confessa sa culpabilité, remis sa vie à Jésus, et comme il avait eu affaire avec le spiritisme dans le passé, je priai aussi avec lui une prière de renonciation. Après huit jours il revint et expliqua que depuis qu'il suivait Jésus, il recevait des coups du monde invisible. Cela signifiait ou qu'il n'était pas encore entièrement libéré de sa charge spirite, ou qu'il n'était pas encore suffisamment armé pour chasser ces puissances invisibles. On ne peut évidemment pas, dans une conversation de cure d'âme, dire à un homme tout ce qu'il y a à dire sur la libération et sur la manière de rester libre. Normalement, je donne à de telles personnes en Allemagne mon livre de poche Heilung und Befreiung, dans le monde anglais Occult Bondage and Deliverance, et dans les territoires de langue française le livre Esclavage occulte et délivrance.

Exemple 383.

En Suisse, dans une de mes réunions d'évangélisation, une femme arriva à la foi. Dès ce moment elle devint colérique car il y avait en elle une très lourde charge occulte. Une de ses amies était une femme croyante qui s'occupait des colériques. Lorsque la colérique mourut, la chrétienne, qui avait prié pour elle, devint mélancolique et repoussa dès lors toutes les choses de Dieu. Nous avons aussi ici le fait que les esprits des ténèbres peuvent quitter une personne et entrer dans une autre. Les démons ne restent pas dans un cadavre. Quand une personne meurt, ils quittent la personne en question et se cherchent une demeure convenable. Souvent ils entrent alors dans un autre membre de la famille ou dans une personne amie. Cet exemple montre qu'on ne peut pas simplement et sans prendre garde prier pour un être humain qui est chargé ou possédé. Il faut déjà se placer sous la protection du sang de Jésus et, en cas de besoin, quand il s'agit d'une lourde charge, n'intercéder qu'au sein d'un cercle de prière. Il y a beaucoup de chrétiens sans expérience et sans protection.


Note de GoDieu.com: Nous opposons ici un fort doute au sujet de ce «que les esprits des ténèbres puissent quitter une personne et entrer dans une autre». Car il est écrit: «Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, et après cela vient le jugement;» (Hébreux 9:27).



17. Sois prêt à une consécration totale à Jésus

Celui qui veut suivre Jésus d'un cœur partagé n'arrive à rien et ne peut résister aux assauts de Satan.

Exemple 384.

À Zürich un jeune homme vint à la cure d'âme. Il me raconta qu'il avait appartenu à la loge spirite pendant cinq ans. Il se sépara de la loge et livra sa vie à Jésus. Il fut cependant établi qu'il se trouvait sous un très fort charme et sous une épouvantable charge occulte. Il ne pouvait bien croire et prier. Il était presqu'entièrement bloqué et n'arrivait à aucune assurance du salut. Peut-être cela venait-il du fait qu'il n'avait pas brûlé l'ensemble des œuvres littéraires de la loge spirite, et qu'il ne s'était pas séparé de ses anciens amis.

Exemple 385.

Je me souviens de mon cas de possession le plus difficile, que j'eus sur les Îles des Philippines. J'ai déjà raconté cela dans le livre Sous la conduite de Jésus. Dans mes conférences dans un séminaire théologique aux environs de Manille, un jeune homme vint à la cure d'âme. Quand je priai avec lui, il entra en transe et d'autres voix parlèrent hors de lui. Les voix employèrent partiellement des langues étrangères que le jeune homme n'avait pas du tout apprises. Il ne parlait que son dialecte des Philippines et l'anglais. Les démons qui parlaient par lui, employaient aussi très bien le russe et des parties d'autres langues. Ce fut la cure d'âme la plus longue de ma vie. Elle s'étendit sur dix-neuf heures et demie et les enseignants croyants du séminaire m'aidèrent. Nous avons alors demandé à ces voix: «Pourquoi êtes-vous dans ce jeune homme»? Elle répondirent: «Nous le possédons, parce qu'il ne s'est pas livré complètement». Les voix voulaient dire qu'il ne s'était pas livré complètement à Jésus-Christ. Toute consécration de notre vie à Jésus qui n'est pas complète laisse une petite porte ouverte pour la pénétration des puissances démoniaques. Après cette longue conversation de cure d'âme le jeune homme confessa différentes choses qu'il n'avait pas révélées au moment de sa conversion et de sa première confession. Le témoignage des démons sur lui était donc juste.

Un cœur partagé est une chose dangereuse dans le royaume de Dieu. Mon ami évangéliste Gottlieb Weiland demandait souvent à ses auditeurs: «Combien de parties entières donnent mille moitiés»? Naturellement, plus d'un élève a répondu: «Cinq cents». Il disait: «Non, mille demi-chrétiens ne donnent pas un seul chrétien entier». Nous comprenons cette image. Jacob Vetter, le fondateur de la mission sous la tente allemande, cria bien des fois à la foule de ses auditeurs:

La moitié ne suffit à rien,
elle n'avance ni ne recule rien.


18. Sache que la libération n'est possible qu'en Christ

La vérité qui se trouve dans cette sommation doit être éclairée de différents côtés.

  1. Il faut conseiller très fortement à chaque personne chargée d'une manière occulte d'aller voir un conseiller spirituel expérimenté. Le labyrinthe occulte est si dangereux que celui qui y est pris ne peut presque pas en trouver la sortie.

    Mais il faut qu'il y ait un conseiller spirituel ou quelques frères qui s'y connaissent dans ce domaine. Il m'est souvent arrivé de rencontrer des théologiens, des pasteurs et des prédicateurs qui prenaient les capacités occultes pour des dons de Dieu ou du Saint-Esprit.

  2. Mais que doit faire celui qui est chargé, dans le territoire ou le district où on ne peut trouver aucun conseiller? Dieu est de toute manière plus miséricordieux que nous les humains. Il n'a pas besoin de notre aide. Il peut aussi faire des chemins où il n'y en a pas.

    C'est ainsi qu'un jour je reçus une lettre venant de France. Une femme m'écrivit qu'elle avait lu mes livres contre l'occultisme et qu'elle en avait usé. Par la grâce de Dieu, elle avait été délivrée.

    Exemple 386.

    En Nouvelle Zélande, j'entendis une histoire semblable. J'eus un service dans l'église baptiste à Otorohanga. Après cela une femme vint au bureau. Elle se présenta comme directrice d'école du dimanche. Elle dit qu'auparavant elle avait pratiqué la sorcellerie. Un ami lui donna mon livre Entre Christ et Satan. Ses yeux s'ouvrirent. Elle pria le Seigneur Jésus-Christ de lui accorder la délivrance et elle fut libérée sans l'aide d'un conseiller spirituel, qu'elle ne pouvait d'ailleurs pas trouver dans son district.

    Exemple 387.

    Dans la même veine se trouve une expérience vécue à Brisbane en Australie. Une femme vint me chercher à l'aéroport et elle me raconta son histoire. Son mari et son fils unique pratiquaient la magie noire et la magie blanche. Elle-même était croyante. Un jour, elle vit dans une vitrine le livre Entre Christ et Satan. Elle l'acheta. Le livre causa une révolution dans sa famille. Son fils Allan mit fin à la magie et se repentit. Il accepta le Seigneur Jésus. Quand je retournerai en Australie, il m'accompagnera comme musicien dans mes tournées de conférences.

  3. Tous ces cas sont exceptionnels. Ils ne constituent pas la règle. Considérons la Parole biblique: «Si le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres» (Jean 8:36).

    Le Seigneur Jésus peut libérer des hommes avec ou sans conseillers. Dans le psaume cent vingt-sept, au verset un, il est dit: «Si l'Éternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaille en vain» (Psaumes 127:1). Nous pouvons aussi dire: Si le Seigneur ne conduit la cure d'âme, alors c'est en vain qu'ils pratiquent la cure d'âme. Pour terminer, encore un «cas normal».

    Exemple 388.

    Une femme étala l'histoire de sa vie devant moi. À l'âge de douze ans elle avait reçu un charme contre les verrues. Plus tard elle pratiqua la bonne aventure active et passive. Puis vint le yoga avec les méditations, afin de compléter la mesure de ses liens.

    À l'âge de trente-quatre ans elle trouva le Seigneur Jésus dans une série de réunions d'évangélisation et grâce à un entretien avec l'évangéliste. Mais depuis sa conversion les dérangements commencèrent. Quand un vrai chrétien priait avec puissance, elle était détournée dans sa concentration et avait le sentiment qu'elle devait éclater. Le pire était qu'un «skotom» absolu se développa. Par «skotom» nous comprenons une diminution partielle ou totale du champ de vision. Elle ne pouvait presque plus voir. La femme tourmentée alla trouver plusieurs frères et demanda une imposition des mains selon Jacques 5:14. La chose fut faite et le Seigneur honora la prière des frères.

    Si des conseillers spirituels servent une personne chargée, ils n'ont jamais le droit de se mettre entre Jésus et la personne qui cherche du secours. Le champ de vision sur Jésus doit demeurer libre.


19. Obéis au Seigneur en toutes choses

Au sujet du maréchal Moltke, on raconte qu'un jour il donna un discours à des sœurs dans une maison de diaconesses. C'était le plus court qui ait jamais été donné. Il dit: «Vous, sœurs, soyez obéissantes»! Un discours de quatre mots.

Dans le réveil d'Indonésie, à Timor, un concept joua un très grand rôle:

Taat — Obéissance.

Il est très difficile, même aux chrétiens, d'obéir au Seigneur en toutes choses. Nous ne donnons pas du tout volontiers les rênes qui sont dans nos mains. Nous faisons des plans, agissons, décidons nous-mêmes et n'acceptons pas volontiers qu'on vienne nous contredire.

Celui qui après sa conversion n'obéit pas au Seigneur Jésus subit des contrecoups et des défaites.

L'obéissance dans les petites et les grandes choses apporte de grandes bénédictions. La désobéissance paralyse notre force spirituelle.

De Jésus il est dit dans Philippiens 2:8: «Il fut obéissant jusqu'à la mort».

La vocation de Paul était d'amener à l'obéissance de la foi les païens (Romains 1:5).

Pierre parle de l'obéissance à la vérité (1 Pierre 1:22).

Exemple 389.

Il y a bien des années qu'un frère âgé me vida son cœur. Il collaborait au travail de la congrégation. Lorsque, à la fin de la première guerre mondiale il revint à la maison, il pria pour une compagne de sa vie. À ce moment-là, il était déjà croyant. Un jour, il rencontra une jolie demoiselle pour laquelle il prit vite feu. Malheureusement, elle n'était pas croyante. Il pensait, dans son état amoureux, qu'il pourrait l'amener à Jésus par son amour. Tout au fond de son cœur il entendit la voix de l'avertissement: «Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger» (2 Corinthiens 6:14). Il passa par-dessus l'avertissement et épousa la fille incroyante. Déjà la première année, il y eut des problèmes. Elle déclara: «À l'église, j'y vais, à ton église évangélique tu ne m'amèneras pas même avec dix chevaux». Ainsi leur vie ne s'écoula pas dans l'harmonie et il dut reconnaître qu'il n'avait pas été obéissant à la voix d'avertissement de la conscience. Le mariage devint un martyre pour ce frère. La femme était impérieuse et cherchait à dominer. Il devint de plus en plus silencieux pour l'amour de la paix. Il cueillit le fruit de sa désobéissance jusqu'à sa mort. Sa femme ne se convertit pas. Elle n'allait même pas aux services de l'église nationale comme elle l'avait promis au commencement. Une fois seulement, elle trouva son maître. Sa fille était aussi jolie qu'elle et tout aussi incroyante. Lorsqu'elle fut mariée, la femme pensa qu'elle pouvait aussi aller commander dans le jeune ménage comme elle l'avait fait dans le sien. Chez son énergique gendre, elle vint à la mauvaise adresse. Il refusa plusieurs fois ses allures de général. Comme elle ne changeait pas, il la gifla de telle manière qu'elle perdit le goût de commander. Où la douceur avait-elle été mal placée? Là où le frère avait désobéi dans la question de son mariage en épousant cette fille incroyante. Jusqu'à la mort, il porta les résultats de sa mauvaise décision.


20. Soyez remplis de l'Esprit

De nos jours on parle beaucoup du Saint-Esprit, plus d'une manière non biblique que biblique. À cet égard voici quelques exemples:

Exemple 390.

J'assistai, au sud de l'Allemagne, à une convention pastorale. Erich Schnepel était le rapporteur principal. Feu l'évêque national Bender était aussi présent. Il s'agissait de la question du Saint-Esprit. Une jeune théologienne se leva et déclara: «Nous recevons le Saint-Esprit par le baptême de l'enfant». À moi, les cheveux se dressèrent sur la tête parce que personne ne la contredit. Étant donné qu'en Allemagne quatre-vingt-dix pour cent des habitants ont été baptisés comme enfants, alors quatre-vingt-dix pour cent des Allemands — les voleurs de banques, les assassins, les meurtriers sexuels, mais aussi les propre-justes, les bourgeois aisés et se suffisant à eux-mêmes ont tous le Saint-Esprit. Une représentation grotesque. Et cela fut dit en présence de cent quarante pasteurs de l'église nationale. Pendant la pause qui survint, j'allai voir le rapporteur principal et le priai de s'élever contre cette affirmation non biblique. Moi-même, j'était encore à ce moment-là un jeune pasteur, et l'évêque Bender m'en a souvent voulu pour mes protestations.

La demande que j'avais adressée au rapporteur principal ne reçut pas de réponse. Schnepel était en tout temps un frère plus que prudent qui ne voulait faire de mal à personne.

L'autre extrême est l'atmosphère surchauffée des groupes fanatiques auxquels le parler en langue est plus important que la vie authentique, biblique, dans la puissance du Saint-Esprit. À cet égard, voici un exemple venant de Timor-Soe (Indonésie).

Exemple 391.

Après que le réveil se fut établi à Soe, quelques pasteurs pentecôtistes américains arrivèrent afin d'apprendre à connaître le réveil. Avant qu'ils s'introduisent, les frères responsables à Soe furent avertis par le Seigneur: «Des hommes viennent qui ont un faux enseignement sur le Saint-Esprit. Ils ne doivent pas parler ici afin qu'ils ne jettent pas la congrégation dans la confusion». Les Américains arrivèrent et ils furent vite aimés de la population parce qu'ils donnaient beaucoup d'argent. Dans la grande conférence de l'église, ils étaient assis comme visiteurs sur la plate-forme. Des heures et des heures passèrent. Beaucoup d'hommes donnèrent leur témoignage. Les Américains n'eurent pas leur tour. Finalement, ils devinrent impatients et demandèrent: «Ne nous est-il pas permis de donner un témoignage»? Le pasteur qui conduisait la réunion dit: «Non, le Seigneur nous avertis que vous aviez un faux enseignement sur le Saint-Esprit.» C'était peut-être une douche froide pour des hommes qui avaient parcouru plus de dix mille kilomètres pour assister à la conférence.

Entre l'église nationale froide, engourdie et l'atmosphère surchauffée des extrémistes se trouve la vérité.

La vérité non équivoque nous est révélée dans l'Écriture Sainte.

Nous recevons le Saint-Esprit dans la nouvelle naissance. Personne ne peut dire: Jésus est le Seigneur! si ce n'est par le Saint-Esprit (1 Corinthiens 12:3). Le baptême des bébés n'est pas la nouvelle naissance. Pour la nouvelle naissance nous n'avons pas besoin d'une «deuxième grande expérience», peut-être la deuxième bénédiction ou un baptême de l'Esprit additionnel». Un Seigneur qui n'aurait que deux bénédictions à donner, je ne veux pas le suivre. Chaque jour vécu avec lui est une bénédiction.

Toutes les citations de la Bible qui traitent du Saint-Esprit me sont très importantes. Mais nous n'avons pas le droit de construire une doctrine d'erreur à l'aide de ces passages. J'attire l'attention, à cet égard, sur mon livre Charismatic Gifts (Dons charismatiques).

Sur un court dénominateur, il doit être dit ici sur la base de l'Écriture Sainte:

Nous recevons le Saint-Esprit à la nouvelle naissance. À la nouvelle naissance, nous sommes remplis et scellés du Saint-Esprit.

Il ne nous est pas permis d'en rester à ce commencement. Paul, qui avec les Éphésiens expérimenta la plénitude du Saint-Esprit (Actes 19:6), écrit aux mêmes hommes dans Éphésiens 5:18: «Soyez remplis de l'Esprit»! Ceci veut dire que nous n'avons pas besoin d'un baptême de l'Esprit comme «deuxième expérience complète du salut» mais nous avons besoin d'être constamment remplis du Saint-Esprit, si par la nouvelle naissance nous sommes devenus un membre de l'Église de Jésus. Il y a encore beaucoup de questions ouvertes, lesquelles sont traitées dans le livre auquel allusion a été faite (Dons charismatiques).

L'homme qui est sorti du domaine de la puissance de l'occultisme doit demeurer debout dans le domaine de la puissance du Saint-Esprit et suivre Jésus. La civitas diaboli, la domination de Satan, a été abandonnée par lui et il est devenu un membre de la civitas dei, la domination de Dieu.

Celui qui n'a pas encore compris que ces vingts points ne sont pas un chablon ne doit pas prendre en mauvaise part que cela soit répété. Aucun chablon ne doit répété. Aucun chablon, aucune routine, aucune méthode, aucun système — non, nous avons besoin de Jésus lui-même, qui seul peut nous tirer hors du domaine de la puissance de Satan.

Mais il était indispensable de montrer à celui qui est chargé, quelles possibilités d'aide possède la Sainte Écriture pour libérer celui qui a une charge occulte.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés