Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
126 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13490Membres
1277Messages
29Commentaires
3080Lectures
3889583Lectures globales
16248Clics
84Réf. externes
195Réf. internes
46Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Les ruses de Satan-27


septembre 3, 2011 par GoDieu


1. De la macumba à Christ

L'histoire de Otilia Pontes est un fanal pour le fait que Jésus peut sortir de leur plus profond enfer de la sorcellerie des hommes et en faire ses instruments. J'ai déjà rapporté ce qui concerne Otilia longuement dans mon livre Jésus sur tous les continents. Ici, un court signe de victoire seulement doit être érigé.

Otilia Pontes était une ouvrière sur le textile dans une usine à Rio de Janeiro. Là, elle tomba dans les mains de sa surintendante qui par des forces médiates l'amena à se joindre à la macumba. Otilia fut introduite, dans la forêt vierge du Brésil, dans les lieux secrets du culte. Sur la base de sa forte puissance médiate naturelle, elle passa rapidement par toutes les étapes et réussit toutes les épreuves.

Une des épreuves consistait à prendre du coton en feu hors de l'huile brûlante avec ses propres mains sans se brûler les doigts. Parmi cinquante concurrentes seule Otilia et une autre novice purent le faire.

La plus forte épreuve était le commandement d'amener son propre enfant comme sacrifice du culte. À minuit, l'enfant fut amené au festin. En même temps un bouc lié fut mis à côté de l'enfant. Le démon devait décider s'il voulait avoir la vie de l'enfant ou s'il préférait le bouc. Les sacrifices d'enfants se pratiquent encore aujourd'hui. Le gouvernement l'a cependant fortement interdit. Les lieux de culte, dans les forêts vierges, sont si bien cachés qu'aucune police ne les trouve.

À minuit, le démon Joao Caveira entra dans la mère du culte et fit savoir qu'il était d'accord avec un échange de tête. Là-dessus le bouc fut tué et sacrifié. Sans doute le jeune aurait-il aussi été sacrifié si le démon l'avait demandé. Il est anticipé de dire que ce jeune est aujourd'hui un messager de Jésus.

Après la dernière épreuve, Otilia devint Baba de vovo Rosario, mère du culte du Vœu du rosaire. Elle développa des prodigieuses capacités médiates. Elle pouvait guérir et rendre malade, charger ou délier. Dans la transe, elle était capable de chercher n'importe quelle nouvelle désirée ou de la transmettre plus loin. Une expérience surprenante pour Otilia fut le fait que sa force ne pouvait toucher les chrétiens. Elle savait aussi qu'il y a quelque chose de plus fort que Satan et les démons.

Pendant vingt-trois ans Otilia avait une position de chef dans la macumba. Ensuite, elle fut appelée par Christ. Tout d'abord son enfant fut si malade qu'on ne pouvait plus penser à une guérison possible. Un messager de Christ, qui la visita, lui dit: «Christ peut guérir votre enfant. Veuillez donc venir dimanche prochain au service religieux».

Une mère du culte dans un service religieux chrétien? Une chose impensable! Mais elle aimait son enfant. Ainsi, il y eut lutte en elle toute la semaine pour savoir si elle devait y aller ou non. Des difficultés de toute sorte se dressaient devant elle. Celle qui l'avait précédée aussi, la vieille mère du culte, voulait l'en empêcher. Otilia lui jeta un sort pour la faire rester dans sa demeure. La vieille Baba fut obligée de rester debout sans bouger jusqu'à ce qu'Otilia revienne. Telle était la force médiate de la jeune Baba.

Il n'y eut pas une visite seulement au service divin. Otilia trouva, à travers des luttes épouvantables, le chemin vers Christ et elle renonça à la macumba. Quiconque, comme mère du culte, démissionne de la macumba, a mérité la mort. Otilia savait cela. Mais elle prit aussi ce danger-là sur elle. Elle savait bien qu'elle se tenait sous la protection d'un plus fort. Son enfant fut complètement guéri. Otilia elle-même devint évangéliste et elle tint au Brésil de grandes assemblées de femmes. Lorsque je la rencontrai à Rio et que j'entendis de sa bouche son témoignage, elle avait déjà servi dans cent trente églises. Mais elle a besoin d'intercession, parce que Satan persécute chaque personne qui l'a servi et qui ensuite l'a abandonné.


2. Du vaudouisme à Christ

C'est vite raconté, et pourtant beaucoup se trouve entre les lignes. J'ai appris à connaître le vaudouisme sur l'Île de Haïti. J'ai beaucoup de récits de missionnaires mais aussi des observations personnelles par la cure d'âme.

C'était au début des années cinquante. Un jeune homme à la peau noire vint me voir à la cure d'âme. Comme petit garçon, à Port-au-Prince (Haïti), il avait été guéri par un vaudouiste. À chaque occasion ses parents faisaient appel aux vaudouistes.

Les effets étaient visibles. Changement de caractère, blocage de la vie de la foi, et liens de toute sorte. Le jeune homme fit une confession couvrant toute sa vie. Je priai avec lui une prière de renonciation. En présence de deux frères pieux, je le prononçai libre du vaudouisme au nom du Seigneur. Mais je dois avouer que j'étais craintif en le faisant. Je connais les réactions des ténèbres qui sont beaucoup plus terribles que les chrétiens superficiels et sans expérience ne le pensent.

Après cela, je perdis de vue le jeune homme. En 1966, à l'occasion de la Conférence mondiale pour l'évangélisation, il se tint soudain devant moi et il me demanda: Me reconnaissez-vous encore? Il y a dix ou douze ans que j'étais chez vous à la cure d'âme». Alors toute l'affaire me revint. Combien je me réjouis d'entendre que ce frère annonce maintenant l'Évangile dans sa patrie et qu'il est un frère dirigeant dans l'œuvre du Seigneur. C'est ainsi que le Seigneur fait parfois honte à notre petite foi.


3. Du yoga à Christ

Il y a un certain temps que j'eus à San Diego (Californie) quelques conférences. Après un de ces services une jeune femme vint me voir et me dit qu'elle avait été plongée dans le yoga pendant des années. Après beaucoup d'exercice elle s'était rendue maîtresse de la deuxième étape. Elle dominait par la concentration de son système nerveux viscéral. Elle pouvait activer ou ralentir la circulation de son sang. Les fonctions inconscientes du corps étaient guidées par la concentration et la méditation.

Dans ses exercices elle avait choisi Jésus comme Guru. Naturellement, Jésus n'était qu'un modèle, il n'était que le grand Sage, pas son Libérateur et son Sauveur. La jeune femme pensait avoir une vue harmonieuse de l'univers. Mais son assurance fut ébranlée.

Dans ses environs il y avait des chrétiens véritables qui prièrent pour elle et l'invitèrent aux services de l'église. On lui passa aussi de la littérature qui avait été écrite dans un esprit chrétien. Il lui fut aussi expliqué qu'il n'est pas suffisant de couvrir Jésus d'honneur et de le choisir comme Guru. Non, Jésus veut être le Seigneur de notre vie.

Après qu'une pierre eût été enlevée de son édifice du savoir, d'autres tombèrent en miettes. Ce fut un dur procédé pour elle d'en arriver à livrer sa vie à Christ.

Elle fit imprimer le récit de sa conversion à Christ. C'est une petite brochure de trente-deux pages dont elle me fit cadeau à San Diego. La brochure est intitulée: Du yoga à Christ.


4. Le diable du pays devient chrétien

C'était au Libéria. Je visitai la station Kingsville, sur laquelle le missionnaire Graham Davies travaillait. Le frère Davies était un bon chrétien. Depuis, il est allé à sa demeure céleste.

Après mes conférences, un homme de soixante-dix ans vint à la cure d'âme. Le missionnaire me rendis attentif au fait que ce vieillard était un sorcier que l'on craignait et qui portait le surnom de diable du pays. Il est la tête, le président des sorciers au Libéria.

Pour moi, il était peu rassurant de recevoir un tel sorcier dans ma cure d'âme. Et pourtant, combien je fus surpris!

Ce sorcier dit de but en blanc: «Je veux confesser mes péchés et devenir chrétien». Et alors cela sortit, tout ce qu'il avait fait pendant sa vie. Il n'eut pas de difficultés à saisir par la foi le pardon et la libération par Christ. Par cet entretien je vis naturellement aussi derrière les coulisses de la sorcellerie du Libéria. Une grande partie repose sur la suggestion. Mais beaucoup est de la magie satanique.

Il me devint clair que je n'étais qu'un dernier chaînon d'une longue chaîne. Les missionnaires avaient fait un excellent travail préparatoire. Sans le service de ces fidèles témoins de Jésus sur le champ de mission, la conversion rapide et compréhensive du vieux sorcier n'aurait pas été possible.

Mais il me devint aussi plus clair, combien grande est la puissance de Jésus puisqu'il y a des chefs sorciers qui capitulent devant le Fils de Dieu.


5. Un sorcier musulman devient chrétien

Au sud-est de l'Asie, j'ai rencontré trois fois le frère N.N. Il vaut mieux que son nom ne soit pas prononcé, car il pourrait être exposé à des attaques.

Ses parents vivaient à Sumatra, un district dominé par les musulmans. Comme leur fils était très doué, il lui fut permis d'aller non seulement à l'école supérieure mais plus tard encore à l'université. Le plan et l'idéal des parents étaient que le fils devienne un prêtre musulman. Pendant les vacances du semestre, le futur prêtre alla aider un vieux prêtre et apprit tout ce qu'on ne peut apprendre à l'université. Le vieux disciple de Mahomet conduisit son étudiant bien disposé dans l'art de la magie. Comme visiblement il y avait chez lui une forte disposition médiate, le jeune homme atteignit une grande maîtrise. Il pouvait, par la puissance de la magie, ouvrir des portes et des fenêtres fermées, éteindre un feu allumé ou allumer un feu. Par toutes ces expériences son maître lui fit clairement comprendre que tout vrai prêtre musulman doit apprendre et maîtriser la magie.

Pour compléter et terminer ses études, l'étudiant-prêtre alla hors du pays et suivit les cours d'une importante université coranique. Ici, il rencontra pour la première fois de sa vie d'authentiques chrétiens convaincus qu'il se mit à haïr sans raison. Ce n'est pas étonnant, car par ses pratiques magiques il était sous la puissance de Satan.

Afin de changer sa haine en action, il forma parmi les étudiants un groupe d'action. Leur tâche était de combattre publiquement toute activité chrétienne. Des services chrétiens étaient-ils tenus à quelque part, alors ils enfonçaient les fenêtres et faisaient beaucoup de tapage autour de l'église, afin de déranger le service. Les chrétiens ne reçurent naturellement pas d'aide de la police parce que les policiers eux-mêmes sont musulmans et qu'ils ont aussi des sentiments de haine à leur égard. Les chrétiens ne pensèrent pas non plus à demander la protection de la police. Ils savaient que cela ne servirait à rien, et d'ailleurs ils priaient avec le Psaumes 124:8: «Notre secours est dans le nom de l'Éternel».

Les chrétiens se mirent à genoux dans l'église plongée dans le bruit et prièrent pour ceux qui dérangeaient le service. Dans une autre réunion, un dimanche soir, le conducteur et pasteur de la congrégation chrétienne pensa à inviter le groupe des musulmans à une discussion dans l'église pour la protection du Seigneur sur lui. Ce fut un exaucement divin que celui qui menait la barque parmi les musulmans se déclare prêt pour une discussion. Les étudiants sont de toute façon désireux dans le monde entier d'avoir des discussions.

Un peu gênés, et avec d'autres musulmans fiers et au visage recherchant la bataille, ils entrèrent dans la salle de réunion chrétienne. Sous la prière de tous les chrétiens présents le pasteur exposa calmement aux jeunes échauffés ce qu'ils désiraient comme chrétiens. La discussion se déroula beaucoup plus calmement qu'on pouvait s'y attendre, étant données les circonstances.

Sans autre dérangement les deux partis se séparèrent ce soir-là.

Le prêtre-étudiant se préoccupa surtout de ce qu'il avait entendu chez les chrétiens. Il n'était plus disposé à d'autres actions de dérangement. Ses camarades continuèrent tout cela eux-mêmes mais plus à l'église de la discussion.

Le jeune prêtre-étudiant fit même un pas de plus. Il se glissa un soir dans le service religieux des chrétiens et se mit au dernier banc. Le message qu'il entendit déchira une chose ou une autre dans son cœur. L'Esprit de Dieu avait commencé à agir dans son cœur.

Il passa par des tempêtes et des luttes pendant que par là le projet mûrissait dans son cœur de parler personnellement avec le pasteur de la congrégation. Ce conseiller prit ensuite avec lui l'étudiant du Coran dans une réunion d'évangélisation que tenait justement un puissant missionnaire dans la ville. Ce fut le dernier coup — et le disciple du Coran, le futur prêtre devint un disciple de Jésus. Aussi radical qu'il l'avait été comme ennemi des chrétiens, aussi décidé devint-il ensuite pour confesser Jésus-Christ.

Il s'inscrivit dans une école biblique afin d'étudier à fond le Nouveau Testament. Ensuite il retourna dans son ancienne patrie, afin de travailler là comme missionnaire.

Je n'ai pas perdu de vue ce missionnaire qui voulait devenir prêtre musulman et devint au contraire un missionnaire chrétien. D'autres missionnaires m'ont tenu au courant de son service béni.

Encore une petite expérience qui fut conduite par le Seigneur. Depuis des années ma mission de Bibles et traités soutient toute une série de missionnaires sur tous les continents. Il n'est pas toujours facile d'envoyer de l'argent sur d'autres continents. Une fois j'envoyai par la banque d'état à Madras, Inde du sud, une grosse somme. La banque d'état a retenu l'argent pendant six mois avant d'être prête à payer la somme au destinataire. Ensuite, il gardèrent encore vingt pour cent comme taxe sur les devises. Pour la notion occidentale, cela c'est du vol. D'abord, ils travaillent pendant six mois sans intérêts avec de l'argent étranger et ensuite encore une grande saignée. En ce moment, je crains de nouveau pour un chèque en dollars que j'ai envoyé sur l'Île Rote (au nord de l'Australie). Encore aucune confirmation!

Et maintenant retournons à notre petite expérience avec le frère N.N. Un jour je me sentis contraint de lui envoyer un chèque en dollars. Cela n'alla pas directement. La lettre devait être envoyé par le moyen d'un entremetteur. Cette fois-ci, la chose alla extraordinairement vite. Je reçus confirmation après trois semaines déjà par le destinataire. Il écrivit: «Il y a une année que je suis marié. Et voilà que nous attendions notre premier enfant. Mais nous étions en ce moment dans un dénuement total. Ma femme ne pouvait même pas s'acheter une layette pour l'enfant ni des bandes. Nous avons crié du fond du cœur au Seigneur, lui demandant de nous aider. C'est alors qu'est arrivé votre chèque comme réponse de Dieu et exaucement de notre prière. Grâces soient rendues à Dieu».

Ici, cela n'avait pas pris des mois, car le Seigneur savait que cela pressait. Moi-même je n'avais aucune idée de la situation. Je ne savais pas non plus que le frère N.N. était marié.

Le Seigneur sait comment fortifier notre foi par de petites ou de grandes choses vécues.

La grande expérience de ce récit, c'est le fait qu'un futur prêtre versé dans les arts occultes échappe au service de Satan, devient chrétien et qu'aujourd'hui il est sur un champ missionnaire comme messager du Seigneur.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés