Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
60 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13561Membres
1295Messages
29Commentaires
1458Lectures
4097882Lectures globales
11557Clics
83Réf. externes
355Réf. internes
51Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

Les sorcières et l'inquisition en Europe


mars 11, 2009 par GoDieu





Les sorcières et l'inquisition en Europe

Étymologiquement « diseur de sort », le sorcier est lié au diable par un pacte et se rend aux assemblées nocturnes du sabbat ; accusé de faire intervenir les forces surnaturelles mauvaises pour nuire à autrui, il ne doit pas être confondu avec le magicien, qui prétend soumettre ces forces aux volontés humaines. Survivance du paganisme, le sorcier tient un rôle important dans la société paysanne du Moyen Âge, qui lui assigne une place assez mal définie entre le possédé et l'hérétique. (Encyclopædia Universalis 1998)

Certes, si l'on voudrait donner au démon ou à ce que nous entendons comme tel (Diable, forces du Mal, puissances des Ténèbres, etc...) une ou des figures réelles, nous serions tentés de nous plonger dans notre passé et de nous référer aux images de l'Europe des XVème et XVIème siècls, qui furent ceux de la chasse aux sorcières et aux démons.

Ainsi, lorsque nous faisons allusion aux sorcières ou que nous nous les représentons, nous les voyons toujours telles que furent contraintes de se décrire, sous la torture, ces femmes dénoncées, traquées et condamnées avant même d'être jugées, dans la seconde moitié du XVème siècle : femmes nues ou vêtues de noir, chevauchant un baton, un manche à balai ou un animal monstrueux, produisant des maléfices, jetant des sorts et ayant bien sur signé un pacte avec le Diable dont elles portaient des marques sur le corps.

Les calamités que connut l'Europe aux XIVe et XVe siècles, guerres, épidémies de peste, etc... eurent pour conséquence de développer au sein de l'Église, chez les intellectuels et forcément, dans les masses populaires, la certitude d'une intervention démoniaque dans la succession de ces fléaux.

Dès lors, on assista à un phénomène collectif où la croyance en Satan atteignit des proportions inimaginables : la sorcellerie fut prise très au sérieux.

Bientôt, il ne fit plus de doute que les pouvoirs de Satan étaient bien réels et très puissants (envoûtements, capacités physiques supra normales, sabbats, séduction des femmes,...).

Au cours de la seconde moitié du XVe siècle, commencèrent à circuler nombre d'écrits établissant la réalité d'une conspiration contre la chrétienté, une sorte de Contre-église des sorciers, fondée sur un pacte avec Satan et à un culte aux rites abominables, célébrés durant les sabbats (meurtres d'enfants, sacrilèges, rapports sexuels avec Satan, etc.).

La publication du Malleus Malificarum constitua le véritable point de départ du « Burning Times », impitoyable « chasse aux sorcières » qui déferla avec une férocité inconcevable sur l'Europe durant plusieurs siècles.

Le Malleus fut écrit par deux moines dominicains, Jakob Sprenger et Heinrich Kramer, sous le titre " The Hammer of Witches " (Le Marteau des Sorcières).

Pour accroître sa crédibilité, la préface de ce livre terrifiant n'était autre que la Bulle papale d'Innocent VIII, publiée en 1484, laquelle fut réactualisée par Adrien VI, en 1523.

Celles-ci prévoyaient l'excommunication pure et simple des " sorciers et hérétiques ".

Soumis à la faculté de théologie de l'Université de Cologne, le 9 mai 1487, le Malleus reçut une lettre d'approbation officielle des théologues.

Véritable guide de l'Inquisition, il fut conçu pour faciliter la recherche, l'identification, la poursuite et l'exécution de dizaines de milliers de sorcières sur le bûcher, après avoir subi les tortures les plus extrêmes.

Cette abomination, conçue par l'esprit de défenseurs de la foi chrétienne, demeura en usage pendant 300 ans.

Il est difficile de comprendre cette aberration collective, à laquelle participèrent les esprits les plus cultivés du temps.

Il faut pourtant noter que s'élevèrent un certain nombre de voix au sein de la communauté chrétienne, pour mettre en doute l'existence des sorcières et considérer une telle croyance comme simple superstition.

Les auteurs du Malleus Malificarum réagirent violemment à de telles allégations en stigmatisant ceux qui les proféraient : « La croyance en des êtres démoniaques, telles les sorcières, est tellement essentielle à la foi catholique que toute manifestation d'opinion contraire serait considérée comme hérésie... ».

Ces menaces firent rapidement taire toute velléité d'opposition et la popularité du Malleus Malificarum devint telle que dans la conscience chrétienne générale, la croyance en l'existence des sorcières ne fit plus aucun doute, tout comme la menace qu'elles constituaient pour la chrétienté et les calamités dont elles étaient rendues responsables.

Le but était ainsi atteint et il ne faut plus s'étonner des atrocités qui furent commises au nom de la foi chrétienne, ni de la complicité passive ou active de populations ignorantes et soumises.

Guerres dévastatrices, famines éprouvantes, épidémies récurrentes, ne firent que conforter chez leurs victimes, le sentiment d'une punition divine et la nécessité de lutter contre toutes les forces du Mal, par un raffermissement de leur foi et de leur pratique chrétienne.

C'est ainsi que des dizaines de milliers (voire des centaines de milliers) de personnes (principalement des femmes) furent légalement assassinées pour nulle autre raison qu'une simple particularité : vivre seule — maladie mentale — culture d'herbes médicinales... ou marginalité.

En tout état de cause, toute personne dont la piété religieuse pouvait être mise en doute, était automatiquement considérée comme suspecte.

Il était également clairement admis que les pécheurs étaient plus vulnérables à la sorcellerie que les personnes pieuses et pratiquantes, les péchés sexuels comptant, bien entendu, parmi les plus graves.

De même, il était communément admis que les femmes avaient des « désirs de la chair » plus ardents que ceux des hommes que par conséquence, elles comportaient plus de risques d'être sorcières ou de se faire ensorceler !...

Il est fort possible qu'il ait existé des « sorcières » convaincues de certains pouvoirs, peut-être acquis à l'aide de substances hallucinogènes.

Que des réunions nocturnes (sabbats) où se pratiquaient des orgies aient eu lieu dans des endroits déterminés, n'est pas exclu (certaines sources affirment que les sabbats avaient lieu des dates précises, correspondant à d'anciennes fêtes païennes).

Mais il est certain également que des milliers d'innocentes ont avoué de tels faits sous l'effet d'une torture dont on a peine à imaginer l'horreur.

Source partielle : Malleus Malificarum

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés