Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
449 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1579Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire-13


mai 16, 2010 par GoDieu

Huitième faux enseignement de Michelle d'Astier

VIII.   Israël, Michelle d'Astier a la marque de la Bête


Puisque l'évangile professé par Michelle d'Astier est celui de la justice par les œuvres de la loi et donc un rejet pur et simple de la Grâce, il n'est pas surprenant que son idolâtrie s'étend également à l'antisémitisme manifesté par la nation d'Israël et qu'elle prône un salut héréditaire, national, un salut lié à une "race": un énième rejet de l'Évangile de la Grâce, par cette prophétesse de la justice par les œuvres:

«Le sionisme est seulement la volonté de reprendre les terres que Dieu A DONNÉES À ISRAÊL et que les Nations lui ont volé et ne cessent de vouloir lui voler, sous l'instigation de Satan»
(Le dimanche 3 février 2008)

«Michelle: NON SOPHIE, DIEU N'A PAS REJETÉ SON PEUPLE! Mais n'avez-vous donc rien compris aux Écritures, les uns et les autres, qui avez une forme de haine cachée d'Israël? Voulez-vous donner encore dans la théologie du remplacement! Quelle folie suicidaire, spirituellement parlant!...»

«Sophie, je vais te prouver que tu fais Dieu menteur: Romains 11:1 Je dis donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Loin de là! Car moi aussi je suis Israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin. [...] Romains 11:11 Je dis donc: Est-ce pour tomber qu'ils ont bronché? Loin de là! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu'ils fussent excités à la jalousie. Romains 11:12 Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des païens, combien plus en sera-t-il ainsi quand ils se convertiront tous. Romains 11:23 Eux de même, s'ils ne persistent pas dans l'incrédulité, ils seront entés; car Dieu est puissant pour les enter de nouveau. Romains 11:25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous regardiez point comme sages, c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que la totalité des païens soit entrée. Romains 11:26 Et ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: Le libérateur viendra de Sion, Et il détournera de Jacob les impiétés; Romains 11:27 Et ce sera mon alliance avec eux, Lorsque j'ôterai leurs péchés. Romains 11:30 De même que vous avez autrefois désobéi à Dieu et que par leur désobéissance vous avez maintenant obtenu miséricorde, Romains 11:31 de même ils ont maintenant désobéi, afin que, par la miséricorde qui vous a été faite, ils obtiennent aussi miséricorde. Ne comprenez-vous pas que votre théologie du remplacement procède du même endurcissement et du même orgueil qui a fait qu'Israël a horriblement souffert? Je suis attristée, profondément attristée de voir cet aveuglement au milieu des chrétiens. Cela ne vaut pas mieux que ce qu'a fait l'Église catholique durant des siècles en les brûlants vifs pour cause d'être juifs, soi-disant car ils avaient tué Jésus. Mais moi je lis que Jésus a dit que personne ne prenait sa vie, mais qu'il la donnait, d'autre par que c'est à cause de nos péchés qu'il a été crucifié: donc nous sommes tous coupables. Les évangéliques (pas tous, heureusement!) sont-ils devenus aussi bêtement aveugles que les catho?»
(Le samedi 3 janvier 2009)

«Bien sûr, parmi elles, et nous l'espérons de tout notre cœur, de nombreux arabes seront sauvés par Jésus, car ils reconnaîtront en Lui le Messie. Mais ce seront des individus, pas des Nations. Alors que Romains 11 dit: "Tout Israël sera sauvé"»
(Mardi 13 janvier 2009)
Nous retrouvons le même genre d'affirmation parmi tous les légalistes qui vouent un culte à leurs œuvres, à l'instar de Michelle d'Astier de la Vigerie. Romains 11:18 est l'une des références phare qui subie elle aussi une déformation par ces pervers!! Ainsi l'un d'entre eux transforme totalement le sens de l'Écriture et déclare:

«L'Église est greffée sur Israël et est rendue participante de la racine nourricière de l'olivier [...] Paul nous avertit et dit: Ne te glorifie pas aux dépens de ces branches, parce qu'elles vous portent.»
(Citation de Lucien Clerc)

Ce genre de raisonnement, qui dans un premier temps surprend, est commun à tous les apostats, comme l'étoile du Vicaire, et cette "version" de Lucien Clerc témoigne d'une méconnaissance, d'une déformation du texte, ou bien d'une malhonnêteté "pastorale", puisqu'elle considère que la racine est Israël, tandis qu'il s'agit de Christ: la racine d'Isaï, la postérité de David:

«Mais si quelques–uns des rameaux ont été retirés, et si toi, olivier sauvage, as été enté à leur place, et as été fait participant de la racine et du suc de l'olivier,
Ne te glorifie pas aux dépens des rameaux; toutefois, si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte.
»
(Romains 11:17-18)
L'Église ne peut pas être greffée sur Israël puisque les rameaux sont pleinement identifiés comme étant Israël selon la chair et qu'ils ont été retirés de la racine, Christ, tandis que l'olivier sauvage représente les gentils:

«Car en ce jour-là il arrivera que les nations rechercheront la racine d'Isaï, dressée pour être l'enseigne des peuples; et son séjour ne sera que gloire.»
(Ésaïe 11:10; Bible Martin)

«En ce jour–là, le Rejeton d'Isaï sera comme un étendard dressé pour les peuples; les nations se tourneront vers lui, et sa demeure sera glorieuse.
(Ésaïe 11:10; Bible de l'Épée)

Toutefois il est monté comme un rejeton devant lui, et comme une racine sortant d'une terre altérée; il n'y a en lui ni forme, ni apparence, quand nous le regardons, il n'y a rien en lui à le voir, qui fasse que nous le désirions.
»
(Ésaïe 53:2)

«Ésaïe a dit aussi: il y aura une Racine de Jessé, et un rejeton s'élèvera pour gouverner les Gentils, et les Gentils auront espérance en lui.»
(Romains 15:12)

«Moi Jésus, j'ai envoyé mon Ange pour vous confirmer ces choses dans les Églises. Je suis la racine et la postérité de David; l'étoile brillante du matin.»
(Apocalypse 22:16)
Autrement le texte n'a aucun sens?!? Puisque concernant le peuple élu, il n'y en a qu'un il s'agit du peuple de Dieu ou l'assemblée de Dieu: l'Église.

Le chapitre 4 de l'Épître aux Galates (Galates 4) décrit les 2 femmes représentant L'ancienne et la nouvelle alliance: l'esclave et la femme libre:

«Dites-moi, vous qui voulez être sous la loi, n'entendez-vous point la loi?
Car il est écrit, qu'Abraham eut deux fils; l'un de l'esclave, et l'autre de la femme libre.
Mais celui de l'esclave naquit selon la chair; et celui de la femme libre naquit en vertu de la promesse.
Ces choses sont allégoriques; car ces deux femmes sont deux alliances, l'une du mont Sina, qui enfante des esclaves, et c'est Agar.
Car Agar signifie le mont Sina, en Arabie, et elle correspond à la Jérusalem d'à présent, qui est, en effet, esclave avec ses enfants;

Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et c'est elle qui est la mère de nous tous.

Car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantais point, éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas été en travail d'enfant; car les enfants de la délaissée seront plus nombreux que ceux de la femme qui avait l'époux.
Pour nous, frères, nous sommes les enfants de la promesse, de même qu'Isaac.
Mais, comme alors, celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, il en est de même maintenant.
Mais que dit l'Écriture? Chasse l'esclave et son fils; car le fils de l'esclave ne sera point héritier avec le fils de la femme libre.
Or, frères, nous sommes les enfants, non de l'esclave, mais de la femme libre.
»
(Galates 4:21-31)
Comment ne pas faire plus clair? L'écartement d'Israël pour ouvrir la promesse à tous est indiqué par Jésus lui même:

«les enfants du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.»
(Matthieu 8:12)
Il ne s'agit pas ici de tous ceux qui sont sauvés et dont le verset indiquerait qu'ils ne le sont pas car il s'agit bien ici d'Israël selon la chair:

«c'est pourquoi je vous dis, que le royaume de Dieu vous sera ôté, et il sera donné à une nation qui en rapportera les fruits.»
(Matthieu 21:43)
Cela n'exclu pas les juifs d'entrer dans la promesse du salut bien au contraire, mais les met au même rang que toutes les autres nations.

Nous avons vu que le verset suivant est porté aux nues par les partisans de la doctrine des deux peuples. Les pré-millénaristes expliquent qu'il s'agit d'un événement futur qui indique que la nation d'Israël se tournera vers Jésus une fois que tous les païens seront entrés dans le royaume:

«Car mes frères, je ne veux pas que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous en fassiez pas accroire, c'est qu'il est arrivé de l'endurcissement en Israël dans une partie, jusqu'à ce que la plénitude des Gentils soit entrée;»
(Romains 11:25; Bible Martin)
«Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne soyez pas sages à vos propres yeux; c'est qu'une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que toute la multitude des Gentils soit entrée dans l'Église.»
(Romains 11:25; Bible Ostervald)
«Car je ne veux pas, frères, que vous soyez ignorants de ce mystère, à moins que vous soyez sages à votre propre suffisance; cet aveuglement est arrivé en partie à Israël jusqu'à ce que la plénitude des Gentils soit entrée.»
(Romains 11:25)
«ce qu'il est arrivé et non pas ce qu'il arrivera»

Le verset qui suit nous dit:

«Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit: Le Libérateur viendra de Sion, et il éloignera l'impiété de Jacob.
Car ceci est mon alliance avec eux, lorsque j'ôterai leurs péchés.
»
(Romains 11:26-27)
Nous apprenons donc comment Israël selon la chair sera sauvé... selon la nouvelle alliance: de la même manière que les gentils, à savoir par la foi que Dieu donne.

«Or comme vous avez été vous-mêmes autrefois rebelles à Dieu, et que maintenant vous avez obtenu miséricorde par la rébellion de ceux-ci.
Ceux-ci tout de même sont maintenant devenus rebelles, afin qu'ils obtiennent aussi miséricorde par la miséricorde qui vous a été faite.
»
(Romains 11:30-31)

«Car Dieu les a tous renfermés sous la rébellion, afin de faire miséricorde à tous.»
(Romains 11:32)
C'est-à-dire pas simplement aux juifs, mais à toutes les nations sans exception en aussi grand nombre que le Seigneur en appellera à soi. Mais les sectes qui adoptent un point de vue sioniste eschatologique, que Michelle d'Astier représente, tordent le sens de la Parole en l'expliquant ainsi entre le verset 25 et 26 (Romains 11:25):

«une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement, jusqu'à ce que toute la multitude des Gentils soit entrée dans l'Église et ainsi tout Israël sera sauvé.»

Au lieu de:

«Car je ne veux pas, frères, que vous soyez ignorants de ce mystère, à moins que vous soyez sages à votre propre suffisance; cet aveuglement est arrivé en partie à Israël jusqu'à ce que la plénitude des Gentils soit entrée.(POINT)
Et ainsi tout Israël sera sauvé, comme il est écrit: Le Libérateur viendra de Sion, et il éloignera l'impiété de Jacob.
Car ceci est mon alliance avec eux, lorsque j'ôterai leurs péchés.
»
(Romains 11:25-27)
Donnant ainsi subtilement un sens tout à fait différent au texte: le «et ainsi» prend alors le sens de «c'est alors que» ou «à ce moment là» au lieu que Paul nous indique de quelle manière Israël est sauvé en citant Ésaïe 59:20. Il montre qu'ils sont au même régime que les autres, à savoir «par la miséricorde qui vous a été faite.» et qui rejoint:

«La justice, dis-je, de Dieu par la foi en Jésus-Christ, s'étend à tous et sur tous ceux qui croient; car il n'y a nulle différence, vu que tous ont péché, et qu'ils sont entièrement privés de la gloire de Dieu.»
(Romains 3:22)
Jésus répond d'ailleurs aux juifs qui s'enorgueillissaient d'être les descendant d'Abraham:

«Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.»
(Jean 8:44)
De plus Jésus a confessé à Pilate:

«Mon royaume n'est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est point d'ici-bas.»
(Jean 18:36)
Déclarer qu'Israël terrestre est le peuple de Dieu contredit sérieusement la parole de Dieu qui ne déclare nul part qu'il y ait deux peuples. Il n'y a qu'un seul peuple de Dieu: l'Israël de Dieu, où il n'y a plus ni juif ni grec (certains s'aventureraient peut être pour discréditer la Parole de Dieu en disant que juif et grec sont exclus tandis que cela est faux):

«Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation...»
(Éphésiens 2:14)
"N'en a fait qu'un" est pourtant clair: il n'y a qu'un peuple et aucune occasion toute humaine et charnelle, aucune fierté nationaliste ou sioniste ou quelque autre origine, sur laquelle nous puissions nous appuyer pour nous justifier. Tout est donné par grâce et la promesse est donnée uniquement à ceux qui croient:

«et cela ne vient pas de nous mais c'est un don de Dieu»
(Éphésiens 2:8)
«il nous a été donner de croire»
(Philippiens 1:29)

«Mais vous, vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière;
Vous qui autrefois n'étiez point un peuple, mais qui êtes maintenant le peuple de Dieu; vous qui n'aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde.
»
(1 Pierre 2:9-10; Bible de l'Épée)
La parole nous indique clairement qui est juif et qui ne l'est pas:

«Car celui-là n'est point Juif, qui ne l'est qu'au-dehors, et celle-là n'est point la [véritable] Circoncision, qui est faite par dehors en la chair.
Mais celui-là est Juif, qui l'est au-dedans; et la [véritable] Circoncision est celle qui est du cœur en esprit, [et] non pas dans la lettre; et la louange de ce [Juif] n'est point des hommes, mais de Dieu.
»
(Romains 2:28-29)

«Toutefois il ne se peut pas faire que la parole de Dieu soit anéantie; mais tous ceux qui sont d'Israël, ne sont pas pourtant Israël. Car pour être de la semence d'Abraham ils ne sont pas tous ses enfants; mais, c'est en Isaac qu'on doit considérer sa postérité.
c'est-à-dire, que ce ne sont pas ceux qui sont enfants de la chair, qui sont enfants de Dieu; mais que ce sont les enfants de la promesse, qui sont réputés pour semence.
»
(Romains 9:6-8)

«Car il est écrit qu'Abraham a eu deux fils, l'un de la servante, et l'autre de la [femme] libre.
Mais celui qui était de la servante, naquit selon la chair; et celui qui était de la [femme] libre, naquit par la promesse.
Or ces choses doivent être entendues par allégorie: car ce sont les deux alliances; l'une du mont de Sinaï, qui ne produit que des esclaves, et c'est Agar.
Car ce nom d'Agar veut dire Sinaï; qui est une montagne en Arabie, et correspondante à la Jérusalem de maintenant, laquelle sert avec ses enfants.
Mais la Jérusalem d'en haut est [la femme] libre, et c'est la mère de nous tous.
Car il est écrit: réjouis-toi, stérile, qui n'enfantais point; efforce-toi, et t'écrie, toi qui n'étais point en travail d'enfant; car il y a beaucoup plus d'enfants de [celle qui avait été] laissée, que de celle qui avait un mari.
Or pour nous, mes frères, nous sommes enfants de la promesse, ainsi qu'Isaac.
Mais comme alors celui qui était né selon la chair, persécutait celui [qui était né] selon l'Esprit, il [en est] de même aussi maintenant.
Mais que dit l'Écriture? chasse la servante et son fils: car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la [femme] libre.
Or mes frères, nous ne sommes point enfants de la servante, mais de la [femme] libre.
»
(Galates 4:22-31)

«Si donc quelqu'un est en Christ, [il est] une nouvelle créature; les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles.»
(2 Corinthiens 5:17)

«Car en Jésus-Christ ni la Circoncision, ni le prépuce n'ont aucune efficace, mais la nouvelle créature.»
(Galates 6:15)
La parole de Dieu est claire: il n'y a plus aucune raison de fierté nationale!

«Où est donc le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle Loi? est-ce par la Loi des œuvres? Non, mais par la Loi de la foi.»
(Romains 3:26)
L'antisémitisme

L'un des leitmotivs de Michelle d'Astier est le terme "antisémite" dès lors que quelqu'un ose dénoncer le sionisme de la nation Israël comme étant du nazisme, qui n'hésite pas à tuer femmes et enfants pour conquérir ses territoires avec cette réelle conviction qu'il ne doit y avoir sur leur sol que des juifs purs sang:

«[...] réjouis-toi avec le peuple juif. Boris, aimes-tu le peuple juif et Israël de l'amour que le Seigneur Jésus pour eux? C'est la seule question que tu dois te poser et, en ces jours, elle est très sérieuse, et même vitale pour ta vie spirituelle: la moindre once d'antisémitisme dans ton cœur donnerait de grands droits au diable!»
(Le lundi 12 janvier 2009)


Et puisque l'objet du culte de la d'Astier est l'adoration de la nation d'Israël comme l'emblème par excellence de la justification par les œuvres et le salut par la "race" il est inévitable que la moindre critique envers l'Israël terrestre la choque. Aussi, ne soulevez jamais le moindre doute sur l'épuration ethnique engendrée par Israël, car cela est honteux selon Michelle d'Astier et le signe que vous êtes? (1 . 2 . 3)

"antisémite" bien entendu...

De même il ne faut surtout pas émettre une réserve sur la légitimité des massacres perpétué par Israël, comme s'ils n'étaient pas "victimes" mais des "agresseurs" car la moindre nuance dans ce sens est "immonde" et c'est vous au contraire qui êtes alors? (1 . 2 . 3)

"Nazi" évidemment...

Bien avant Michelle d'Astier, Martin Luther King définissait l'antisionisme comme étant de l'antisémitisme, ce que beaucoup de dispensationalistes après lui on d'ailleurs repris à leur compte pour justifier leur délire eschatologique anti-biblique d'un règne terrestre de Christ en Israël:

«...Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. À cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu: Quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu.»

«L'antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une tache sur l'âme de l'humanité. Nous sommes pleinement d'accord sur ce point. Alors sache aussi cela: antisioniste signifie de manière inhérente antisémite, et il en sera toujours ainsi. [...]

Et qu'est l'antisionisme? C'est le déni au peuple juif d'un droit fondamental que nous réclamons à juste titre pour le peuple d'Afrique et accordons librement à toutes les nations de la terre. C'est de la discrimination envers les Juifs, mon ami, parce qu'ils sont Juifs. En un mot, c'est de l'antisémitisme.
(Extrait de M.L. King Jr., "Letter to an Anti-Zionist Friend,"
— Saturday Review_XLVII (Aug. 1967), p. 76. Reprinted in M.L. King Jr., This I Believe:
Selections from the Writings of Dr. Martin Luther King Jr.)
Il est étonnant que ceux qui aiment reprendre cette formule de Martin Luther King "antisionisme = antisémitisme" totalement absurde n'expliquent pas: Comment des juifs peuvent être antisionistes et donc antisémites?!?

Les rabbins orthodoxes étaient hostiles au sionisme, d'une hostilité théologique: parce qu'ils pensaient que si Dieu avait décidé de la dispersion du peuple juif, il ne fallait pas aller à l'encontre de cette tournure qu'avait pris l'histoire et depuis, la religion prescrivait uniquement l'attente du Messie. Mais les rabbins étaient également hostiles au caractère laïc du mouvement sioniste (Perso.orange.fr/do). L'antisionisme juif relève principalement de raisons religieuses: le caractère laïc, politique, moderne, du sionisme n'est pas partagé par les Juifs les plus religieux au sein de la population juive autochtone, qui conçoit Israël comme la "Terre Sainte" à l'instar des chrétiens pour Jérusalem et alentours, nommés la "Terre sainte". Il existe toujours un fort courant antisioniste parmi les juifs haredim (ultra-orthodoxe), le justifiant par la non arrivée du messie, que ce soit en Israël ou dans la diaspora. D'ailleurs, lors de la création d'Israël en 1948, le pacte entre les sionistes et les Haredim fut que ces derniers ne participèrent pas au service militaire pour ne pas cautionner cette idéologie. Ce pacte perdure encore de nos jours et crée un clivage au sein de la société israélienne entre les laïcs et les religieux. Il existe aux États-Unis d'Amérique un courant juif antisioniste important mais très minoritaire, représenté d'une part par des organisations juives orthodoxes qui contestent le sionisme au nom des valeurs fondamentales du judaïsme et d'autre part de mouvements juifs progressistes opposés à la colonisation de la Palestine. Des manifestations de juifs antisionistes réunissent plusieurs dizaines de milliers de personnes (Quibla.net). (exemple de manifestation juive antisioniste) Comment un prix Nobel de la paix a t'il pu être décerné à Mahatma Gandhi, un des anti sioniste célèbre, caractérisé pourtant par une lutte contre l'antisémitisme et les discriminations?!?

«Zionism in its spiritual sense is a lofty aspiration. By spiritual sense I mean they should want to realise the Jerusalem that is within. Zionism meaning reoccupation of Palestine has no attraction for me. I can understand the longing of a Jew to return to Palestine, and he can do so if he can without the help of bayonets, whether his own or those of Britain. In that event he would go to Palestine peacefully and in perfect friendliness with the Arabs. The real Zionism of which I have given you my meaning is the thing to strive for, long for and die for. Zion lies in one`s heart. It is the abode of God. The real Jerusalem is the spiritual Jerusalem. Thus he can realise this Zionism in any part of the world.»
(Gandhiserve.org recueilli par E.S. Reddy. Une collection d'articles, de discours, de lettres et d'entretiens expliquant l'opposition de Gandhi au sionisme.)
Pour comprendre ce que sont l'anti sionisme et l'anti sémitisme, il convient de définir le "sionisme" et le "sémitisme":

Le Sionisme

(de l'hébreu Sion, l'une des collines de Jérusalem) Le Sionisme est un mouvement né à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, visant à la création d'un État juif indépendant en Palestine. Le sionisme trouve son inspiration dans le sentiment mystique de l'avènement messianique et du retour du peuple juif sur la Terre Promise. Le sionisme, dont Theodor Herzl fut le principal organisateur (premier congrès à Bâle en 1897), rencontra des oppositions au sein même de la Diaspora juive.

L'antisionisme

Se rapporte généralement à une opposition à l'idéologie politique qui affirme un droit à l'établissement d'un État juif en Palestine ou au maintien d'Israël en tant qu'État juif. L'antisionisme apparaît en réaction au sionisme lui-même apparu à la fin du XIXe siècle. Par extension, le terme peut également désigner: l'opposition aux moyens mis en œuvre pour atteindre cet objectif, comme l'incitation à l'émigration des Juifs vers la Palestine ou vers Israël; l'opposition aux politiques se réclamant du sionisme, dont l'établissement et la protection militaire de colonies juives dans les territoires palestiniens occupés.

Sémite

Personne appartenant à un des peuples originaires d'Asie occidentale (ancienne Mésopotamie et du Moyen-Orient), que la tradition fait descendre de Sem, fils de Noé, et qui ont parlé ou parlent les langues dites sémitiques (l'hébreu, l'arabe, l'araméen, le babylonien, l'assyrien, et l'amharique). Le terme "sémite" désigne plus particulièrement les peuples et les tribus bibliques ainsi que leurs descendants actuels, incluant aussi bien les Hébreux que les Arabes. Il n'est donc pas synonyme de juif. Ce mot est tombé en désuétude.

Les Sémites

Antisémitisme

«Antisémitisme» signifie, dans son acceptation commune, et pour reprendre l'Encyclopédie Universalis: «une attitude d'hostilité à l'égard des minorités juives, quel que soit, d'ailleurs, le motif de cette hostilité».

Tous les dictionnaires, toutes les encyclopédies que l'on pourra consulter rediront la même chose avec des formulations différentes. On ne trouvera nulle part une définition qui ne relève pas d'une hostilité aux Juifs, et seulement aux Juifs. Hélas, si l'on peut dire, l'étymologie du mot est défectueuse à deux titres.

La paternité du mot est généralement attribuée à Wilhelm Marr, publiciste allemand de la seconde moitié du XIXe siècle, auteur d'un pamphlet anti-juif en 1879, La victoire du judaïsme sur la germanité considérée d'un point de vue non confessionnel, vite devenu un gros succès. Marr souhaitait nommer un nouveau type d'hostilité contre les Juifs: une hostilité raciale, raciste. Pour marquer le caractère plus exclusivement religieux, Marr utilisa le mot «antisémitisme» à partir de l'automne 1879. Il commettait une double erreur. D'abord Marr considérait que les Juifs étaient de «race sémite». Cette première erreur ne saurait surprendre dans le contexte culturel et «savant» de l'époque. Bien que l'adjectif «sémite» ne saurait désigner qu'une famille de langues (à laquelle appartient l'hébreu) et certainement pas une «race», dans la seconde moitié du XIXe siècle, une distinction spécifiquement raciale entre «aryens» et «sémites» s'était imposée même parmi les intellectuels, notamment chez un savant comme Renan, teintée d'un fort dénigrement envers la «race sémite» La seconde erreur étymologique de Marr, qu'on peut à la rigueur interpréter dans son contexte européen, consistait en une réduction absurde du terme «sémite» aux seuls Juifs. En effet, la famille des langues sémites comprend bien d'autres langues que l'hébreu (l'arabe, l'araméen, le babylonien, l'assyrien, l'éthiopien). L'abus de langage de Marr, et bientôt de bien d'autres, ramenait l'hostilité raciste envers les «sémites» contre les seuls Juifs. En tout état de cause, dès le début des années 1880 le terme «antisémitisme» et ses déclinaisons se répandent en Europe.
Quand l'anti sionisme rencontre l'antisémitisme cela donne l'anti sionisme radical extrémiste qui consiste quant à lui à une volonté de vouloir éradiquer l'état d'Israël. Antoine Spire, de la direction nationale de la Ligue des droits de l'homme:

«Aujourd'hui, l'antisionisme, même s'il ne se veut pas antisémite, vise non seulement la politique oppressive d'Israël contre les Palestiniens, mais aussi Israël et son lien avec ses soutiens en diaspora qu'on accuse sans toujours aller y voir d'inconditionnalité; il en vient à récuser l'existence même d'un État juif. C'est là que peut se nouer le lien entre antisionisme et antisémitisme: de l'antisionisme au vœu de disparition de l'État hébreu, il n'y a qu'un fil, et de la disparition de l'État hébreu à la haine de ceux qui militent pour le droit à l'existence de l'État d'Israël, il n'y a qu'un pas»

Selon le sociologue français Pierre-André Taguieff, l'accusation de racisme à l'égard du sionisme est infondée.

Le site juif zionisme-israel indique ceci: Qu'est-ce que le sionisme?

Il existe toutes sortes de définitions du sionisme et toutes sortes de sionistes: religieux, athées, socialistes, de droite, de gauche, d'extrême droite, etc. Il ne me semble pas utile d'entrer dans le détail de toutes les nuances ou des divergences qui les séparent. Il suffit d'indiquer que le sionisme est une forme de nationalisme, donc une idéologie qui repose sur une communauté d'intérêts imaginaire entre des individus appartenant à des classes sociales différentes. Le sionisme tente de mobiliser de façon totalement acritique le peuple juif (à l'échelle internationale) et les citoyens juifs d'Israël derrière le gouvernement de l'État qui s'est édifié au Moyen-Orient depuis 1948.

Le sionisme est-il raciste?

Toute idéologie nationaliste peut, à un moment ou un autre, employer des arguments racistes. Et tout État national utilise à un moment ou un autre l'arme de la xénophobie ou du racisme. Le nationalisme, l'État et le racisme marchent parfois ensemble, parfois séparément mais il n'existe aucune incompatibilité majeure entre les trois. C'est d'ailleurs pourquoi les révolutionnaires sont favorables à la disparition des nations, des frontières et des États. Donc, oui le sionisme a une dimension raciste potentielle, mais comme n'importe quelle autre idéologie nationale et nationaliste, y compris celle des Palestiniens, et pas davantage qu'une autre. Signalons d'ailleurs qu'au sein même d'Israël il existe de puissants préjugés racistes entre les Juifs eux-mêmes, préjugés dénoncés depuis des dizaines d'années par les Juifs orientaux ou éthiopiens, et sources de discriminations réelles en Israël. Cependant, souligner constamment les tendances racistes du sionisme, tout en faisant l'impasse sur les tendances racistes des nationalistes palestiniens est extrêmement dangereux.
Concernant les chrétiens marginaux, on pourrait éventuellement dire qu'ils sont "anti sionistes" pour la simple raison qu'ils ont reçu la révélation dans les Écritures que:

«Car celui-là n'est point Juif, qui ne l'est qu'au-dehors, et celle-là n'est point la [véritable] Circoncision, qui est faite par dehors en la chair.
Mais celui-là est Juif, qui l'est au-dedans; et la [véritable] Circoncision est celle qui est du cœur en esprit, [et] non pas dans la lettre; et la louange de ce [Juif] n'est point des hommes, mais de Dieu.
»
(Romains 2:28-29)

«Toutefois il ne se peut pas faire que la parole de Dieu soit anéantie; mais tous ceux qui sont d'Israël, ne sont pas pourtant Israël.
Car pour être de la semence d'Abraham ils ne sont pas tous ses enfants; mais, c'est en Isaac qu'on doit considérer sa postérité.
c'est-à-dire, que ce ne sont pas ceux qui sont enfants de la chair, qui sont enfants de Dieu; mais que ce sont les enfants de la promesse, qui sont réputés pour semence.
»
(Romains 9:6-8)

«Car il est écrit qu'Abraham a eu deux fils, l'un de la servante, et l'autre de la [femme] libre.
Mais celui qui était de la servante, naquit selon la chair; et celui qui était de la [femme] libre, naquit par la promesse.
Or ces choses doivent être entendues par allégorie: car ce sont les deux alliances; l'une du mont de Sinaï, qui ne produit que des esclaves, et c'est Agar.
Car ce nom d'Agar veut dire Sinaï; qui est une montagne en Arabie, et correspondante à la Jérusalem de maintenant, laquelle sert avec ses enfants.
Mais la Jérusalem d'en haut est [la femme] libre, et c'est la mère de nous tous.
Car il est écrit: réjouis-toi, stérile, qui n'enfantais point; efforce-toi, et t'écrie, toi qui n'étais point en travail d'enfant; car il y a beaucoup plus d'enfants de [celle qui avait été] laissée, que de celle qui avait un mari.
Or pour nous, mes frères, nous sommes enfants de la promesse, ainsi qu'Isaac.
Mais comme alors celui qui était né selon la chair, persécutait celui [qui était né] selon l'Esprit, il [en est] de même aussi maintenant.
Mais que dit l'Écriture? chasse la servante et son fils: car le fils de la servante ne sera point héritier avec le fils de la [femme] libre.
Or mes frères, nous ne sommes point enfants de la servante, mais de la [femme] libre.
»
(Galates 4:22-31)

«Si donc quelqu'un est en Christ, [il est] une nouvelle créature; les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles.»
(2 Corinthiens 5:17)

«Car en Jésus-Christ ni la Circoncision, ni le prépuce n'ont aucune efficace, mais la nouvelle créature.»
(Galates 6:15)
Et s'ils considèrent la nation d'Israël comme étant de Satan, pour autant, ils ne se sentent pas investis de la mission de la supprimer puisqu'ils savent que Dieu se charge lui-même, et d'amener certains à le suivre, et d'endurcir les autres. Sa parole le dit dans le chapitre 9 de l'Épître aux Romains (Romains 9)... comme d'ailleurs tout en son sein:

«Éternel, je connais que la voie de l'homme ne dépend pas de lui, et qu'il n'est pas au pouvoir de l'homme qui marche, de diriger ses pas.»
(Jérémie 10:23)

«Que dirons-nous donc? Y a-t il de l'injustice en Dieu? Nullement
car il dit à Moïse: je ferai miséricorde à celui à qui je ferai miséricorde, et j'aurai pitié de celui de qui j'aurai pitié.
cela ne vient donc ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.
»
(Romains 9:14-16)

«Il fait donc miséricorde à qui il veut et il endurcit qui il veut.»
(Romains 9:18)
Ainsi, quoiqu'il puisse dire pour s'opposer farouchement aux fausses doctrines, un vrai chrétien se contente uniquement d'annoncer la Vérité de Dieu, étant lui-même sa colonne et son appui. Car il n'est pas appelé à convertir la politique de sa nation ou ses valeurs, chaque individu ou l'humanité, à une idéologie, ou encore, à étendre ses principes sur tous les peuples afin de changer le monde. Et concernant la nation d'Israël, puisqu'il vit dans la perspective du monde à venir, et qu'il n'est pas, lui-même, ainsi que le royaume de son Maître, de ce monde (Jean 18:36; Jean 15:19; 1 Pierre 2:11; 1 Jean 2:15) Quel intérêt y trouverait-il d'ailleurs à s'approprier une terre qu'il ne considérera jamais comme sa nation, qui au contraire est céleste?

«Puisque nous ne regardons point aux choses visibles, mais aux invisibles; car les choses visibles sont pour un temps, mais les invisibles sont éternelles.»
(2 Corinthiens 4:18)

«Or, nous attendons, selon sa promesse, de nouveaux cieux et une nouvelle terre, où la justice habite.»
(2 Pierre 3:13)

«Bien-aimés, je vous exhorte, comme des étrangers et des voyageurs.»
(1 Pierre 2:11)

«Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir.»
(Hébreux 13:14)

«Pour nous, nous sommes citoyens des cieux; d'où nous attendons aussi le Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ.»
(Philippiens 3:20)
D'autant plus que Jésus, son Maître, n'est pas pour "revenir" pour un hypothétique règne terrestre, qui plus est, mais pour "apparaître":

«Je t'en conjure donc devant Dieu et devant le Seigneur Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, lors de son apparition et de son règne...»
(2 Timothée 4:1)

«Quand il viendra pour être glorifié en ce jour-là dans ses saints, et pour être rendu admirable en tous ceux qui croient...»
(2 Thessaloniciens 1:10)
Et que Ce jour-là toute la terre sera détruite;

«Or le jour du Seigneur viendra comme le larron dans la nuit, et en ce jour-là les cieux passeront avec un bruit sifflant de tempête, et les éléments seront dissous par l'ardeur du feu, et la terre, et toutes les œuvres qui sont en elle, brûleront entièrement. [...]
En attendant, et en hâtant par vos désirs la venue du jour de Dieu, par lequel les cieux étant enflammés seront dissous, et les éléments se fondront par l'ardeur du feu.
»
(2 Pierre 3:10,12)

«Jésus répondit: Mon royaume n'est pas de ce monde; si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs combattraient, afin que je ne fusse pas livré aux Juifs; mais maintenant mon royaume n'est pas d'ici-bas.»
(Jean 18:36)
En outre Il sait que revendiquer l'existence d'une nation sous le prétexte qu'elle est le peuple de Dieu, comme le fait la d'Astier, contredit sérieusement la Parole de Dieu qui ne déclare nul part qu'il y ait deux peuples mais un seul: l'Israël de Dieu:

«Car il est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation,»
(Éphésiens 2:14)

«n'en a fait qu'un.»

Indiquant d'une manière claire qu'il n'y a qu'un peuple et aucune occasion toute humaine et charnelle, avec aucune fierté nationaliste ou sioniste ou quelque autre origine, sur laquelle nous puissions nous appuyer pour nous justifier, contrairement au faux évangile de la justification par les œuvres annoncé par l'Étoile du Vicaire lorsqu'elle écrit:

«Bien sûr, parmi elles, et nous l'espérons de tout notre cœur, de nombreux arabes seront sauvés par Jésus, car ils reconnaîtront en Lui le Messie. Mais ce seront des individus, pas des Nations. Alors que Romains 11 dit: "Tout Israël sera sauvé"»
(Mardi 13 janvier 2009)
De plus, l'enfant de Dieu sait que pour faire partie du véritable et unique peuple de Dieu, où il n'y a ni juif, ni grec, l'homme, même en usant de violence, n'y peut strictement rien car tout est donné par grâce et la promesse de faire partie du peuple de Dieu s'accomplie uniquement pour ceux à qui il a été donné de croire:

«et cela ne vient pas de nous mais c'est un don de Dieu»
(Éphésiens 2:8)

«Il nous a été donné de croire
(Philippiens 1:29)

«Mais vous, vous êtes la race élue, la sacrificature royale, la nation sainte, le peuple acquis, pour proclamer les louanges de celui qui vous a appelés des ténèbres à sa merveilleuse lumière; Vous qui autrefois n'étiez point un peuple, mais qui êtes maintenant le peuple de Dieu; vous qui n'aviez point obtenu miséricorde, mais qui maintenant avez obtenu miséricorde.»
(1 Pierre 2:9-10)
Enfin si les véritables enfants de Dieu sont définis par certains comme "antisionistes", les motivations de leur cœur sont celles qui rejettent toute fierté nationaliste, dont celle du sionisme qui est au contraire celui qui "légitime" des massacres, comme nous le voyons dans l'actualité:

«Où est donc le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle Loi? Est-ce par la Loi des œuvres? Non, mais par la Loi de la foi.»
(Romains 3:26)
À l'égard des chrétiens qui affirment qu'il n'y a qu'un peuple et qui ne considèrent pas être légitime que la nation Israël revendique son existence sur la base de ce concept anti chrétien "qu'elle serait le peuple élu", l'absurdité de l'argument "antisémite" apparaît par le fait que déjà, la simple aspiration des hommes à avoir un lopin de terre — et qui est une toute autre légitimité que celle des sionistes — ne trouve aucun intérêt pour l'enfant de Dieu qui s'en fiche totalement, après tout, puisqu'il est un étranger et un voyageur sur la terre (1 Pierre 2:11).

Finalement, s'il existe des juifs qui s'opposent au sioniste, avec des arguments tout autant religieux que ceux qui s'arrogent un état qu'ils disent "juifs" alors vraiment l'affirmation "antisionisme = antisémitisme" est de la mégalomanie raciste manipulatrice qui cherche à jeter l'opprobre sur tous ceux, tant juifs que non-juifs, qui s'indignent qu'un État existe sur un critère racial. Et s'il existe des musulmans arabes antisémites qui usent de violence envers les juifs, les musulmans rencontrent le même antisémitisme de la part des Juifs. Soyons assurés que Dieu a définitivement réglé le problème en éloignant ses enfants de chacun de ces deux camps qui se déchirent pour conquérir une terre que Dieu leur laisse volontiers. Vous n'êtes donc pas racistes ni antisémites en affirmant qu'il n'y a qu'un peuple ou parce que vous ne prendriez pas parti pour la nation Israël simplement avec ce concept anti chrétien qu'elle serait le peuple élu! Le Liban a été rasé il y a quelques années et les "chrétiens" sionistes se réjouissaient alors de l'antisémitisme israélien à l'égard des libanais en se lamentant "pauvre Israël!!" et en dénonçant l'antisémitisme du Liban. De tels arguments sont ce qu'il y a de plus écœurant: surtout lorsqu'on ne réalise pas qu'en disant ainsi (Israël la nation est le peuple élu) les" chrétiens", qui brandissent cette affirmation anti scripturaire, se retranchent du peuple et renient inconsciemment ou non les promesses du Dieu Vivant, savoir Jésus-Christ, le seul Dieu Véritable.



Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés