Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
603 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1579Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire-15


mai 16, 2010 par GoDieu

Dixième faux enseignement de Michelle d'Astier

X.   Élie


Michelle D'Astier de La Vigerie donne des leçons de "chronologie des événements prophétisés dans la Bible" mais professe qu'Élie doit venir, et donc qu'il n'est pas encore venu, et ce afin de préparer le retour du Seigneur, selon ses balivernes:

«je n'ai rien contre Branham, j'ignore s'il est le prophète Élie (cela m'étonnerait puisque ce prophète des derniers temps (pas Élie, mais qui aura l'esprit d'Élie) va arriver... dans les tout derniers temps, précisément pour préparer le retour du Seigneur!!! Il y a bien d'autres grands prophètes aujourd'hui, car Dieu ne confie pas sa gloire à un homme, mais envoie des hommes sur toute la planète pour sonner de la trompette! Et je me suis aussi laissé dire que certains écrits de Branham n'était pas très clairs! Mais ce n'est pas là le problème; J'ai certains (ou un seul!) idolâtre qui ramène TOUT à cet homme au lieu de ramener TOUT à la Bible! C'est dangereux!»
(Samedi 21 avril 2007)
Précisons toutefois que Branham, même s'il rejetait la trinité, professait une doctrine qui s'oppose à l'Évangile, car il professait un modalisme extrinsèque, c'est-à-dire que pour lui, Dieu avait cessé d'être Père pour devenir Fils, puis avait cessé d'être Fils pour devenir Saint-Esprit. Cette doctrine est également appelé "oneness" en anglais et elle s'oppose radicalement à La Doctrine professée par les chrétiens authentiques qui déclarent, conformément à l'Écriture, que Jésus est éternellement Père, Fils et Saint Esprit (Matthieu 28:19).

Michelle d'Astier se présente ainsi comme une sioniste chrétienne dont l'hérésie est telle qu'elle présente de nombreuses contradictions dans un mélange totalement absurde et insensé entre accomplissement et non accomplissement de prophéties qui pourtant sont toutes accomplies en Christ dans le Nouveau Testament, non seulement concernant Christ, mais également au sujet du prophète Élie que Michelle d'Astier de La Vigerie déclare venir à nouveau. Pour les juifs non convertis à Christ, comme pour les chrétiens prétentieux comme la d'Astier, dont l'intelligence est voilée lorsqu'ils font la lecture de l'Ancien Testament, le dernier prophète de l'Alliance, appelée "ancienne", est Malachie tandis que c'est Jean le baptiseur. Certes, pour être véritablement le dernier prophète de l'Ancienne Alliance, le nom de "Jean" n'apparaît cependant pas dans l'ancien testament, et ne trouve donc aucun intérêt pour ceux qui rejettent Christ et le Nouveau Testament. Or Malachie annonce, plus de cent ans auparavant, la venue de ce dernier prophète rejeté par le judaïsme ainsi que par Michelle d'Astier de La Vigerie, avant celle du Seigneur, l'Ange de l'Alliance:

«Voici, je vais envoyer mon messager, et il préparera la voie devant moi, et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez, et l'ange de l'alliance que vous désirez. Voici, il vient, a dit l'Éternel des armées...»
(Malachie 3:1)

«Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l'Éternel vienne.
Il ramènera le cœur des pères vers les enfants, et le cœur des enfants vers leurs pères, de peur que je ne vienne et que je ne frappe la terre d'interdit.
»
(Malachie 4:5-6)
D'une certaine manière, Jean est présent dans l'ancien testament au travers de la prophétie de Malachie. Cette parole trouve son accomplissement en Jean le baptiste quelques mois avant sa naissance, lorsqu'un ange vient annoncer à Zacharie le sacrificateur qu'il aura un fils dont il est dit:

«Il sera pour toi un sujet de joie et de ravissement, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.
Car il sera grand devant le Seigneur; il ne boira ni vin, ni boisson forte, et il sera rempli du Saint-Esprit dès le sein de sa mère;
Il convertira plusieurs des enfants d'Israël au Seigneur leur Dieu,
Et il marchera devant lui dans l'esprit et avec la vertu d'Élie, pour tourner les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.
»
(Luc 1:14-17)
L'assimilation de Jean à Élie est clairement exprimée: l'ange cite la prophétie de Malachie qui indique très clairement que cette parole s'applique à Élie en personne et l'attribue à Jean. Zacharie confirmera ceci:

«Et toi, petit enfant, tu seras appelé le prophète du Très-Haut; car tu marcheras devant la face du Seigneur, pour préparer ses voies,
Afin de donner la connaissance du salut à son peuple, dans la rémission de leurs péchés,
Par les entrailles de la miséricorde de notre Dieu, par lesquelles le soleil levant nous a visités d'en haut;
Pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, et pour conduire nos pas dans le chemin de la paix.
»
(Luc 1:76-79)
Faisant ainsi référence aux prophéties de Malachie, ainsi que celle d'Ésaïe:

«Voici, je vais envoyer mon messager, et il préparera la voie devant moi, et soudain entrera dans son temple le Seigneur [...]»
(Malachie 3:1)

«Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l'Éternel vienne.»
(Malachie 4:5-6)

«Une voix crie: Préparez dans le désert le chemin de l'Éternel; aplanissez dans la solitude une route pour notre Dieu!»
(Ésaïe 40:3)
Étant donné que la personnalité de l'homme rempli d'Esprit Saint (Luc 1:15) ne dépend pas de son enveloppe corporelle [la chair dont il n'est plus esclave même s'il en subit les oppositions dans une lutte sans fin] et puisqu'Élie, tout comme Hénoc (Genèse 5:24), n'est pas mort mais été enlevé vivant au ciel où «la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n'hérite point l'incorruptibilité» (1 Corinthiens 15:50) pourquoi Jean ne serait-il pas Élie? Et puisque l'ange lui-même déclare en citant le livre de Malachie que cette prophétie concernant Élie est accomplie en Jean? Pouvons-nous sérieusement déclarer le contraire et peut être nous égarer en expliquant que tout ceci est une énorme méprise inscrite dans la Parole de Dieu et qui témoigne de son incohérence, de sa fausseté de son caractère nul et non-avenu?

Michelle D'Astier de La Vigerie rejette clairement La Parole de Dieu en déclarant qu'Élie doit venir tandis que Jésus lui-même révèle que Jean est Élie en citant la prophétie de Malachie:

«Qu'êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu'un prophète.
Car c'est celui de qui il est écrit: Voici, j'envoie mon messager devant ta face, qui préparera ton chemin devant toi. (Malachie 3:1)
»
(Matthieu 11:9-10)
Et précise encore:

«Et si vous voulez recevoir ce que je dis, il est cet Élie qui devait venir.
Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende.
»
(Matthieu 11:14-15)

«Et Jésus leur répondit: Il est vrai qu'Élie devait venir premièrement, et rétablir toutes choses.
Mais je vous dis qu'Élie est déjà venu, et ils ne l'ont point reconnu, mais ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu; c'est ainsi qu'ils feront aussi souffrir le Fils de l'homme.
Alors les disciples comprirent que c'était de Jean-Baptiste qu'il leur avait parlé... (Marc 9:11-13)
»
(Matthieu 17:11-13)
Certainement Michelle d'Astier de la Vigerie s'obstinera à invoquer, l'argument de la réponse "négative"' de Jean à la question des pharisiens, qui ne peut passer inaperçu tandis qu'il n'y a aucune contradiction avec les paroles de Jésus qui révèle que Jean est Élie:

«C'est ici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des lévites pour lui demander: Qui es-tu?
Il le confessa, et ne le désavoua point; il le confessa en disant: Je ne suis point le Christ.
Qu'es-tu donc, lui demandèrent-ils? Es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non.
Ils lui dirent donc: Qui es-tu? Afin que nous rendions réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même?
Il dit: Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Ésaïe.
»
(Jean 1:19-23)
Certains déclarent d'emblée que cela est une grossières erreur du narrateur, d'autres remarquent que, "même si Jésus indique que Jean est Élie", Jean déclare le contraire. Et ils se disent "qu'il était certainement mieux placé pour savoir ce qui le concernait". Cependant tout dépend si le lecteur adopte une lecture centrée sur Christ ou non. Si Jésus déclare que Jean est Élie mais qu'on lit dans les paroles de Jean l'affirmation qu'il n'est pas Élie, remarquant ainsi une contradiction des Écritures, une erreur, nous faisons fausse route et nous avons besoin de recentrer notre lecture sur Christ pour comprendre exactement ce que dit Jean, et non l'inverse.

On retrouve le même type de réponse lorsque les pharisiens demandent à Jésus de quelle autorité il agit. Jésus ne leur répond alors pas directement mais donne la réponse à leur question dans sa propre question:

«Quand Jésus fut venu dans le temple, les principaux sacrificateurs et les sénateurs du peuple vinrent à lui, comme il enseignait, et lui dirent: Par quelle autorité fais-tu ces choses? Et qui est-ce qui t'a donné cette autorité?
Jésus, répondant, leur dit: Je vous ferai, moi aussi, une question, et si vous m'y répondez, je vous dirai aussi par quelle autorité je fais ces choses.
Le baptême de Jean, d'où venait-il? du ciel ou des hommes? Or, ils raisonnaient ainsi en eux-mêmes: Si nous disons, du ciel, il nous dira: Pourquoi donc n'y avez-vous pas cru?
Et si nous disons, des hommes, nous avons à craindre le peuple; car tous regardent Jean comme un prophète.
Ainsi ils répondirent à Jésus: Nous n'en savons rien. Et moi, leur dit-il, je ne vous dirai pas non plus par quelle autorité je fais ces choses.
»
(Matthieu 21:23-27)
De la même manière Jean n'est pas enclin à répondre aux questions des pharisiens et d'ailleurs toutes ses réponses négatives ne semblent pas vraiment satisfaire ses interlocuteurs qui en enchaînent d'autres. Dans la Bible version King-James, la question des pharisiens à Jean, apparaît davantage sous forme de réitération «es-tu Élie? [...] es-tu ce prophète?» et ne les montre pas convaincus par sa première réponse. Jean ne répond pas directement à leur question mais déclare ce qu'il a envie de répondre «Je suis la voix de celui qui crie dans le désert» en se décrivant par la parole d'Ésaïe qui tourne les regards vers celui qui vient après lui, et non vers lui, car il ne cherchait pas sa propre gloire mais celle de Christ. Le contexte montre que Jean répond "non... ce qui est important ici, me concernant, est le fait que je suis la voix de celui qui crie dans le désert: aplanissez le chemin du Seigneur", et lorsqu'il prêche dans le désert il annonce d'ailleurs "celui qui vient" après lui.

Jésus déclare plusieurs fois que Jean est Élie, et tout le ministère de Jean correspond trait pour trait à celui d'Élie annoncé dans Malachie ainsi que dans Ésaïe. Aussi, considérer que Jean répondrait effectivement, en toute connaissance de cause, qu'il n'est pas Élie, laisserait apparaître une incohérence, une contradiction avec les propos de Jésus — donnant la part belle aux falsifications de Michelle d'Astier comme nous le verrons par la suite — et que l'on ne peut raisonnablement, pour certains, que tenir d'une mauvaise lecture du texte. Concernant la d'Astier, le cas est beaucoup plus grave et atteint des profondeurs de rébellion comme peu l'ont manifestés. D'autre part, le contexte avec les pharisiens, qui ne veulent entendre que ce qu'ils ont envie d'entendre, doit alors être abandonné pour un dialogue qui ressemble davantage à un interrogatoire auquel Jean se soumet gentiment. Cependant, l'Évangile de Jean a ce détail qui témoigne pourquoi Jean ne répond que ce qu'il a envie de répondre, légitimement, et même, qu'il répondra en dehors de la question de ses interlocuteurs uniquement ce qu'il est décidé à révéler: Celui qui vient après lui.

Ce détail est donné par le narrateur de l'histoire qui précise:

«ceux qui avaient été envoyés vers lui étaient d'entre les pharisiens.»
(Jean 1:24)
Et on peut très bien préciser, des pharisiens qui avaient déjà leur réponse à leur propre question lorsqu'ils interrogent Jean. Et avant même la réponse de celui-ci leur question est ancrée dans de mauvaises intentions, tout comme ils en sont animés lorsqu'ils cherchent un sujet d'accusation contre Jésus (Luc 6:7) et qu'ils le reprennent publiquement lorsqu'il guérit un jour de sabbat (Luc 13:14; Jean 7:22).

Que peut bien apporter au texte ce "détail" (Jean 1:24) des pharisiens?

Après avoir exercé des activités politiques pendant 150 ans, les Pharisiens se centrent sur l'obéissance de la Loi, tout comme Michelle d'Astier de la Vigerie. Ainsi, au temps de Jésus, ils cherchent à accomplir la Loi de façon minutieuse. Selon eux, la personne croyante se doit d'observer à la fois la Loi écrite ou Torah (composée des cinq livres suivants: Genèse, Exode, Lévitique, Nombres et Deutéronome) et les traditions orales. En tout, voilà donc 613 préceptes à respecter! En ce qui concerne leurs croyances, ils admettent l'immortalité de l'âme, la résurrection des morts, le jugement dernier, l'existence des anges et celle des esprits. Enfin, ils insistent principalement sur l'observation du sabbat et les différentes purifications rituelles. Personnes imbues du savoir religieux, les Pharisiens se consacrent à l'étude et à l'enseignement de la Loi. Spécialistes de la Loi, ils exercent une grande influence sur les gens en les aidant à incarner la Loi dans leur vie de tous les jours. Leur importance est d'autant plus grande qu'au début du premier siècle, ils forment le groupe le plus nombreux, soit 6000 personnes.

Malheureusement, la stricte observance de la Loi leur fait commettre des excès. En effet, par souci d'un respect minutieux de la Loi, ils mépriseront les pauvres gens qui ne connaissent pas cette Loi. Les Pharisiens iront même jusqu'à empêcher les gens de fréquenter les pécheurs. Dans ce sens, ils limitent la miséricorde de Dieu. Il devient alors facile de comprendre l'opposition qui régna entre les Pharisiens et Jésus. Pour un bon nombre d'entre eux, Jésus est un imposteur car il semble ne pas obéir à la Loi: non seulement Jésus violait le sabbat, mais il appelait Dieu son propre Père, se faisant ainsi l'égal de Dieu (Jean 5:18).

En effet la loi déclarait:

«Observez donc le sabbat; car c'est pour vous un jour saint. Ceux qui le profaneront seront punis de mort; si quelqu'un fait une œuvre en ce jour, cette personne-là sera retranchée du milieu de ses peuples.»
(Exode 31:14)
Et puisque la guérison était pour eux considérée comme une œuvre, Jésus ne pouvait qu'enfreindre la loi pour ses légalistes, et mériter la mort.

De la même manière, les pharisiens reprochaient à Jean le baptiseur de violer la loi en se faisant sacrificateur et ils pouvaient selon eux tout à fait le lui reprocher et s'en servir contre lui pour le confondre devant tous (Lévitique 21:10; Lévitique 4:20). Comment Jean, qui était juif, fils du sacrificateur Zacharie (Luc 1:8-9), aurait-il pu ne pas être au courant de ce que pouvait avoir contre lui ces pharisiens, qui insistaient principalement sur l'observation rigoureuse de la loi, dont le sabbat et les purifications que Jean administrait? Lorsqu'ils lui demandent s'il est Élie, la réponse qu'ils veulent entendre est déjà dans leur question. Pour eux, Jean le baptiseur ne peut être Élie, et le signe qui le confirme est le fait qu'il officie hors du temple. Puis Jean répond "non" et leur réaction ne se fait pas attendre:

«pourquoi donc baptises-tu si tu n'es point le Christ, ni Élie, ni le Prophète?»
(Jean 1:25)
Encore une fois Jean ramène la discussion sur Christ:

«Jean leur répondit, et leur dit: pour moi, je baptise d'eau; mais il y en a un au milieu de vous, que vous ne connaissez point...»
(Jean 1:26)
Le semblant de contradiction se résout au niveau spirituel en ce que Jean n'était pas Élie du fait qu'il ne faisait aucun miracle comme Élie, mais il était Elie pour son ministère identique à celui d'Élie. Enfin, le nivèlement par rapport à la parole de Dieu, sur ce point de Jean/Élie, est utilisé par les faux discoureurs comme Michelle d'Astier qui déforment par la même occasion ce qui concerne Christ lui-même. Car le thème d'Élie donne une fois de plus l'occasion, pour les sectes qui s'opposent à Christ, de falsifier la Parole de Dieu en présentant un point de vue eschatologique apostat. C'est là le point de rejet de la Parole de Jésus par Michelle D'Astier puisqu'elle déclare qu'Élie va venir avant un "deuxième" et ultime "retour" de Christ qui viendra régner sur terre.

D'une part, Michelle d'Astier ne croit pas que Christ règne présentement, s'opposant aux paroles de Jésus:

«Toute puissance m'a été donnée dans le ciel et sur la terre»
(Matthieu 28:18)
D'autre part, elle professe un Christ absent et le présente comme étant divisé puisque selon elle, il n'est pas l'Esprit Saint qui est son remplaçant, la 3ème hypothétique personne d'une trinité spéculative:

«Examinez-vous vous-mêmes, pour voir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes; ne reconnaissez-vous point vous-mêmes que Jésus-Christ est en vous?»
(2 Corinthiens 13:5)
Ainsi nous pouvons dire par la Parole de Dieu que «leurs esprits ont été endurcis jusqu'à présent. Car encore aujourd'hui ce même voile demeure sur la lecture de l'Ancien Testament, sans être levé, parce qu'il n'est ôté que par Christ. Encore aujourd'hui, quand on lit Moïse, un voile est jeté sur leur cœur. Mais quand ils se convertiront au Seigneur, le voile sera ôté.» (2 Corinthiens 13:14-16)

Car que nous indique le verset qui suit ce passage de l'Écriture?

«Or, le Seigneur est l'Esprit; et où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté.»
(2 Corinthiens 3:17)
Comme cela a déjà été précisé dans le chapitre sur Israël: la doctrine sioniste qu'il y aurait dans le futur un règne de Christ sur terre de mille ans ne trouve aucun appui biblique! Christ règne présentement et Il n'est pas pour "revenir" mais pour "apparaître" (2 Timothée 4:1; 2 Thessaloniciens 1:10) et ce jour sera le dernier de la terre (2 Pierre 3:10). Notre patrie est céleste (Jean 18:36; 2 Corinthiens 4:18; 2 Pierre 3:13; Hébreux 13:14; Philippiens 3:20)

«Voici, je vais vous envoyer Élie, le prophète, avant que le jour grand et redoutable de l'Éternel vienne.»
(Malachie 4:5)
Selon Michelle d'Astier de la Vigerie, cette parole de Malachie indique que Élie viendra juste avant l'apparition finale de Jésus au dernier jour de l'humanité. La secte illusionniste, qu'elle représente, explique que même si effectivement ce passage est repris par un ange qui l'applique à Jean tout en annonçant à Zacharie qu'il aura un fils (Luc 1:17) pour autant, il est "impossible que Jean soit Élie. Le plus souvent, les charlatans comme la d'Astier se perdent dans des raisonnements totalement tordus en déclarant que lorsque l'ange cite Malachie 4:5 sur le fils de Zacharie, ce verset définit en fait Jean comme "une figure" d'Élie et non Élie lui-même. Par contre, ils n'hésitent pas à déclarer qu'Élie viendra juste avant ce deuxième "retour" de Christ: il y aurait donc deux venues d'Élie, la première au travers de Jean comme un "type" d'Élie mais non Élie lui-même, la seconde étant vraiment d'Élie.

Concernant "le grand jour de l'Éternel", dont parle le prophète Malachie, les délires eschatologique de Michelle d'Astier sur le deuxième "retour" de Christ ne trouve, encore ici, aucun appui scripturaire dans le contexte même de l'Écriture:

«Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune en sang, avant que la grande et éclatante journée du Seigneur vienne;
Et il arrivera que quiconque invoquera le nom du Seigneur, sera sauvé.
»
(Actes 2:20-21)
Juste avant de citer cette parole du prophète Joël, Pierre déclare le jour de la pentecôte:

«Mais c'est ici ce qui a été prédit par le prophète Joël:
Il arrivera dans les derniers jours, dit Dieu, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair...
»
(Joël 2:31; Actes 2:16-17)
Révélant à ceux qui l'écoutent que ce grand jour est arrivé et désigne le temps où Dieu s'est manifesté dans la chair: Jésus est venu! De la même manière, le fait que l'ange applique la prophétie de Malachie à Jean témoigne qu'à ce moment là nous sommes dans les temps qui précèdent la venue du Messie, "le grand jour de l'Éternel", et que Jean est Élie qui en ouvre la marche.

Mais finalement l'affirmation de Michelle d'Astier a ceci d'étonnant et d'intéressant puisqu'elle fait de ce passage de Malachie 4:5 le signe que la venue d'Élie précède celle de Christ, et quoique Michelle d'Astier rejette Christ, Jésus déclare son accomplissement:

«je vous dis qu'Élie est déjà venu, et ils ne l'ont point reconnu, mais ils lui ont fait tout ce qu'ils ont voulu.»
(Matthieu 17:12)
Jean le baptiste marque donc pleinement la fin de l'Alliance de la loi et ouvre la marche d'une Nouvelle Alliance, celle de la foi que le Messie établie. Ainsi, puisque la venue d'Élie est lié à celle de Jésus, l'Éternel, dont Élie ouvre la marche, selon la prophétie de Malachie, Michelle d'Astier sous-entend donc pleinement que lorsqu'il est question au sujet de Christ de «préparez le chemin du Seigneur» (Ésaïe 40:3; Matthieu 3:3; Marc 1:3 et Luc 3:4) que cette prophétie ne s'est pas encore accomplie.

Michelle d'Astier de la Vigerie rejette donc publiquement que Christ est venu.



Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés