Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
793 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1541Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Michelle d'Astier de La Vigerie ou l'étoile du Vicaire-42


mai 16, 2010 par GoDieu


II.   Le témoignage honteux d'une psychopathe


NOTE: Les citations en rouges sont issues du même article LA DÉLIVRANCE DES ENFANTS de Laurence Vannypen, une assistante maternelle exorciste qui a exercé impunément sa profession pendant dix-neuf années, tout en pratiquant des actes mystiques sur des enfants, à l'insu même des parents. L'enseignement véhiculé dans les courants exorcistes évangéliques témoigne réellement de l'œuvre de déséquilibrés particulièrement dangereux pour nos enfants. Ainsi nous trouvons sur le blog de la d'Astier, le témoignage d'une assistante maternelle, à domicile, évoquant les cas d'enfants possédés:

«...Étienne avait souvent le regard hagard, réagissait lentement aux interpellations et un air idiot était régulièrement son expression de visage. Il présenta rapidement un très net retard psychomoteur qui s'accentuait avec l'âge...»

«Ce qui suit n'est qu'une infime partie de ce qui pourrait être dit concernant la délivrance des enfants, tant ce domaine est vaste et chaque cas particulier. Je ne me veux en aucun cas dogmatique et je suis pleinement consciente que vous trouverez certaines affirmations à corriger. Ce que je rapporte n'est en aucun cas exempt d'erreurs mais est en adéquation totale avec ce que j'ai expérimenté»

Quelle valeur à l'expérience si celle-ci est basée sur le mensonge et les délires d'une illuminée? Ce qu'indique cette nourrice exorciste revient à dire que si son expérience était réelle, celle-ci n'était pas nécessairement le fruit de la Vérité, tandis que des enfants en bas-âge l'ont subie:

«tout au long des dix-neuf ans d'exercice de mon métier d'assistante maternelle.»

«Je n'étais pas très étonnée que la personne concernée par cette expérience soit à ce point «démonisée» car elle était toxicomane et homosexuelle, mais il ne m'était pas possible de croire qu'un enfant, surtout un bébé, puisse être en proie aux démons: c'est si mignon et si innocent un petit enfant. Pourtant, la Bible nous rapporte très clairement deux témoignages de délivrance de deux enfants squattés dont l'âge n'est nullement précisé.»

Dès lors que l'autonomie musculaire d'un nourrisson n'entre pas dans un développement conventionnel, les exorcistes invoquent alors une puissance surnaturelle pour obliger un bébé à faire quelque chose: un puéril-exorcisme:

«En 2002, j'acceptais d'accueillir un bébé de 8 mois, Étienne, dans le cadre de ma profession. L'enfant paraissait peu éveillé, mais je ne m'en inquiétais pas: tous les enfants ne sont pas vifs et précoces. Etienne avait souvent le regard hagard, réagissait lentement aux interpellations et un air idiot était régulièrement son expression de visage.»

Cependant, il faut préciser qu'un bébé de 8 mois n'est pas nécessairement autonome en ce qui concerne les muscles faciaux. Le "pas nécessairement" signifie que l'acquisition de cette autonomie est variable. Quoi de plus frustrant pour un bébé de 8-10 mois de voir ses besoins, désirs mal interprétés faute d'une parfaite maîtrise des muscles de sa bouche. Imaginons un instant ce petit être, à la merci d'une déséquilibrée mentale qui interprète ses maladresses musculaire comme de l'idiotie, tandis qu'il n'a que 8 mois! Le bébé ne maîtrise pas non plus les muscles de ses yeux avant l'âge de 6 mois, il peut loucher occasionnellement. Le strabisme convergent ou divergent disparaît souvent de lui-même. S'il persiste après 6 mois, il est conseillé de consulter un médecin, mais certainement ces évangéliques pervers y verront un autre signe de possession démoniaque?

«Il présenta rapidement un très net retard psychomoteur qui s'accentuait avec l'âge. Le plus troublant chez Étienne, était son incapacité à se servir de ses mains, qui étaient constamment maintenues vers le haut, les doigts rigides, collés les uns aux autres sans jamais former la pince entre le pouce et l'index, le pouce restant irrémédiablement collé à l'index. À l'inverse des enfants de son âge, Étienne n'avait jamais cherché à attraper son biberon ou à appréhender quoi que ce soit pour le porter à la bouche à cause du handicap que présentaient ses mains.

Le plus difficile à gérer était le moment du changement de couche. Étienne était constamment en érection, ce qui engendrait automatiquement un sentiment d'impureté que je ne pouvais pas encore définir.»

Et quoi? Bientôt ils diront qu'un nourrisson était possédé car il manifestait clairement qu'il voulait une relation sexuelle avec l'évangélique exorciste qui l'avait en charge? Comment peut-on apporter un tel crédit à quelqu'un qui visiblement est déséquilibré et prête des intentions, des comportements qu'elle imagine, à un nourrisson!!!! Cela est extrêmement grave!!! D'autant plus qu'il est évident que des évangéliques côtoyaient cette personne, et, étant au courant de telles pratiques n'ont rien dit! Que le nourrisson soit, en toute logique, un être sexué, d'autant plus à cette étape du début de la vie, ne signifie pas pour autant qu'il désire une sexualité ou quoique ce soit d'impure?!? Ceci est le transfert d'une déséquilibrée qui prête à un nourrisson des attitudes qu'elle imagine qu'il aurait, tandis que cette femme qui témoigne est totalement vicieuse et nuisible!

«[...] Petit à petit, les manifestations démoniaques s'accentuèrent (cris de bête sauvage, paniques intempestives, masturbation ou tentative de masturbation alors qu'il ne tenait pas son biberon!). J'avais beau essayer me rappeler tous les «faux» enseignements inculqués dans mon assemblée concernant la démonologie, je ne pouvais plus nier que cet enfant était fortement squatté. Tout au début, je n'avais pas saisi que j'avais, par délégation professionnelle, toute autorité pour prier pour la délivrance d'Étienne. Aussi, je me contentais, après que sa mère me l'ait confié et qu'elle soit partie au travail, de lier les démons en leur ordonnant de ne pas se manifester tant qu'Étienne était chez moi. Le résultat était efficace: l'enfant était calme et il y avait peu ou plus de manifestations démoniaques. [...] Alors que la sœur et moi étions tranquillement installées au salon pour boire notre café, Étienne se jeta complètement paniqué dans le rideau en poussant un cri semblable au brame du cerf . [...]»

«Je plaçais mes yeux dans les yeux d'Étienne, mon nez sur son nez, et entre les dents, je dis aux démons à voix basse, inaudible pour la sœur, à peu près ceci: «Tenez-vous tranquilles au Nom de Jésus!» [...]»

Comment peut-on admettre cela! Une telle "pratique" envers un être sans défense, à l'insu des parents. Ceci est extrêmement traumatisant pour un enfant. La nourrice exorciste témoigne également d'un événement particulier au cours duquel la petite fille de 18 mois, qui lui avait été confiée, jouait avec un poisson mécanique dans un jeu de mimétisme, tandis que la psychopathe y vit là un signe de possession démoniaque:

«[...]Julie avait environ dix-huit mois quand elle prit dans ma caisse à jouets un poisson articulé dont la queue frétille quand on tire sur une ficelle. Le jouet en lui-même n'a rien de démoniaque. Toutefois, le frétillement de la queue provoqua une réaction de l'esprit de sirène que Julie avait reçu «en héritage». Elle fut projeté au sol et son corps ondula d'une telle façon, qu'elle traversa la pièce en un temps record, comme un dauphin l'aurait fait dans l'eau. Je lui «sautais dessus» , imposant les mains sur son corps, en priant en langues de combat, ce qui arrêta immédiatement le déplacement sur le sol et les ondulations. L'esprit méchant sortit d'elle, et Julie secoua la tête comme pour «revenir à elle». Elle me regarda, soulagée, apaisée, me fit un large sourire et reprit ses activités ludiques comme si de rien n'était. [...]»

«[...] le physique: malformations physiques (il n'est pas rare de voir des visages exprimer une expression animale par exemple, ou encore un timbre de voix qui ne correspond pas au sexe de la personne, des yeux qui louchent ou des membres disproportionnés, etc., etc.). Il n'est pas rare de voir la couleur des yeux changer après une délivrance, généralement, ils deviennent beaucoup plus clairs. [...]»

Il est surprenant, au premier abord, qu'une assistante maternelle, exerçant depuis dix-neuf ans, ne sache pas que l'imitation en psychologie du développement est une notion très importante, et que celle-ci n'a rien à voir avec une névrose ou l'action d'une entité démoniaque dont elle accuserait les spécialistes de la psychologie infantile de définir par un autre terme pour "dissimuler" le problème, comme lorsqu'elle écrit:

«La psychologie est l'une des formes apostates des plus pernicieuses. Elle fortifie les mains des pécheurs en renforçant le «moi» alors que la Bible nous encourage à le crucifier (sans donner de limite d'âge) Faire consulter son enfant par un psychologue c'est le mettre en danger spirituel.»

Cela, tandis qu'il s'agit du développement psychomoteur et psychologique de l'enfant en bas-âge! Déjà Le mimétisme du bébé face aux adultes permet aux nouveau-nés d'établir une similitude et donc un code social commun avec l'adulte. Il constitue ensuite une prémisse de la compréhension des états mentaux (perceptibles) d'autrui. En effet, si son interaction avec le monde adulte est régulière et adéquat, le bébé pourra étiqueter tel faciès à tel état mental, lui permettant ensuite de les utiliser à bon escient. De plus, le mimétisme correspond à un des moyens qu'a le jeune enfant pour apprendre et communiquer parce que c'est en imitant les plus grands que l'enfant gravera les différentes conduites dans un contexte approprié. Cette fonction est valable jusqu'à 18 mois environ! Le mimétisme est donc un facteur de communication car jusqu'à un certain âge (en moyenne jusqu'à 2 ans) l'enfant ne parle pas et ne peut donc avoir recours qu'à l'imitation, et plus particulièrement à l'imitation simultanée, pour interagir avec ses pairs ou son environnement.

On estime généralement:

1. de 0 à 1 mois: pas d'imitation.
2. de 1 à 4-6 mois: début d'une imitation sporadique et partielle (qui apparaît de temps à autres et qui ne reproduit pas forcément tout le modèle).
3. de 4-6 mois à 8-9 mois: imitation systématique mais limitée aux mouvements que l'enfant est capable de percevoir (par ex., un mouvement des bras).
4. de 8-9 mois à 11-12 mois: imitation de mouvements invisibles pour l'enfant mais néanmoins déjà réalisés (par ex., tirer la langue ou ouvrir et fermer la bouche).
5. de 11-12 mois à 18 mois: début de l'imitation de nouveaux modèles par expérimentation active.
6. de 18 mois à 2 ans: imitation de modèles plus complexes et surtout apparition de l'imitation différée (en l'absence du modèle).

Le Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson, dans l'article de Gabriel Compayré sur le terme "imitation" indique ce que tout parent consciencieux de son enfant, de ses besoins et de son rythme de croissance, physique et intellectuelle, observe:

«L'imitation est une des forces mentales qui jouent un rôle prééminent dans la formation de l'individu et dans le développement des sociétés humaines". Pour faire saisir sa puissance, il suffirait de rappeler qu'elle est la condition essentielle de l'acquisition du langage. L'enfant sans doute témoigne d'une certaine initiative verbale quand il apprend à parler: instinctivement, il émet des sons, il crie, il gazouille et il fournit ainsi de lui-même, spontanément, la matière du langage. Mais la forme, c'est-à-dire les mots de la langue maternelle qui ont façonné cette matière première, c'est par imitation qu'il les répète, plus ou moins maladroitement d'abord, en les défigurant, en les estropiant, et peu à peu avec plus de sûreté et d'exactitude, à mesure que ses organes d'articulation se fortifient et que son attention grandit.

Ce n'est pas seulement dans l'acquisition du langage que l'imitation exerce son influence: les mouvements, les actes de l'enfant ne sont bien souvent que singeries. Et aussi bien que les premières années de l'enfance, tous les âges de la vie sont plus ou moins soumis à l'empire de l'imitation. Elle est une des conditions essentielles de la vie sociale: c'est grâce à elle en effet que les différences individuelles se fondent, s'harmonisent"

Chez l'adolescent, chez l'adulte, l'imitation impulsive, involontaire, coexiste avec l'imitation volontaire: il en reste au moins des traces, quoiqu'elle ne domine plus. Chez l'enfant, elle existe presque seule, au début tout au moins, et l'imitation volontaire commence seulement à poindre.

Que l'enfant soit extrêmement imitatif et qu'il le montre de très bonne heure, c'est ce qu'il n'est pas besoin de prouver. Tout ce qui frappe ses oreilles, tout ce que perçoivent ses yeux, il essaie de le reproduire. Il est comme l'écho vivant, comme la photographie animée de tout ce qu'il voit et de tout ce qu'il entend. Mais toutes ces imitations de l'enfant n'émanent nullement d'une volonté consciente. Dans ses commencements, l'imitation est automatique, presque réflexe. La faiblesse physique et morale, le défaut d'initiative, l'absence d'individualité, chez un petit être qui n'a pas encore nettement conscience de son moi, tout cela fait de l'enfant un aveugle imitateur. Il est à la merci des impressions qui le sollicitent de toutes parts: «L'ignorance des enfants, a dit Fénelon, dans le cerveau desquels rien n'est encore imprimé et qui n'ont aucune habitude; les rend souples et enclins à imiter tout ce qu'ils voient.»

Les observateurs consciencieux du développement psychique de l'enfant remarquent effectivement qu'au début du développement de l'enfant, le mimétisme opère comme une fusion mimétique, qui apparaît d'ailleurs encore épisodiquement chez l'adulte normal: des gestes reproduisant involontairement par exemple ceux d'un interlocuteur, ses mimiques etc. mais elle domine le rapport de l'enfant à son environnement social. L'aspect proprement mimétique de ces contagions mimiques ou réponses en écho est lié au fait que l'enfant ne se distingue pas d'autrui, ce qui revient à dire qu'il vit en lui. Certains psychologues du développement expliquent avec raison que les contagions de comportement reposent sur la fonction posturale et la mimique qui ne concerne pas que le rapport à l'environnement humain mais qui concerne le rapport à l'environnement en général, y compris les objets, comme un poisson mécanique: L'enfant qui est hypnotisé à la vue d'une oiseau, d'un poisson, etc., l'intériorise en le mimant et donc se situe à un autre niveau d'appropriation de l'environnement que celui de l'adulte. Le mimant sert de cadre au mimé. Mais en même temps, l'enfant s'absorbe dans l'objet qu'il contemple et il y a confusion de niveaux. D'une façon générale, par le mimétisme, tout jeune enfant intériorise les autres et s'absorbe simultanément en eux. Cela fait partie du développement naturel chez l'enfant qui apprend à saisir son environnement.

«[...] Coline avait aussi un «tic» très désagréable: sa langue sortait et entrait de sa bouche frénétiquement, semblable à une langue de serpent. Par la grâce de Dieu, elle en fut aussi délivrée. [...]»

«[...] J'ai récemment prié pour un petit garçon de 2 ans après que j'ai pu constater sa démarche hyper effeminée . Après le délogement des squatters, Jacques est devenu un «vrai» petit garçon affirmant sa masculinité [...]»

«[...] Pour ce qui est de ma façon d'expliquer les délivrances aux parents, selon les situations je le fais ou non. [...] Par exemple, pour l'esprit de sirène qui a été délogé de Julie, je n'en ai pas parlé, ni pour l'esprit d'efféminé qui rendait Jacques ridicule dans sa démarche. (je ne m'imagine pas dire aux parents «avez-vous remarquez que Jacques n'est plus efféminé?») [...] Bref, il est impossible qu'il ne se passe rien lorsque le Seigneur me confie un bébé à garder, car l'exercice de ma profession est le champ missionnaire dans lequel le Seigneur m'a appelée à travailler. C'est son champ et son ouvrage, il est donc normal que son Royaume en soit enrichi. [...]»



Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés