Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
268 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1524Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Mort à Christ-3


mars 30, 2019 par GoDieu

 

Épanouissement ou aliénation de l'âme

Il y a des circonstances ou des temps qui font que nous réfléchissons davantage à certaines choses: une naissance, un mariage, un enterrement, les fêtes, les anniversaires, et le temps des impôts. Nos pensées se portent aussi vers ceux qui ont quitté ce monde, particulièrement de nos proches. Mais où sont-ils? La pensée de la mort est toujours présente à notre esprit, moins dans la jeunesse mais en surcroît dans la vieillesse, ce qui est une chose très normale. Cependant il y a beaucoup de gens qui sont tourmentés par cette pensée. Les humains ont toujours cherché des réponses pour apaiser leur angoisse devant ce fait inéluctable: mourir. Pour certains la mort est la fin de toute existence, pour d'autres elle est le passage dans un monde différent: réincarnation, enfer, purgatoire, paradis ou simplement un espace inconnu, un trou noir incompréhensible qui ne vaut pas la peine de se préoccuper: nous vivons nous mourrons, un point c'est tout.

La Bible, Écriture actuellement inspirée de Dieu, donne la seule réponse valable. Faut-il encore ne pas lui faire dire n'importe quoi comme c'est l'habitude avec les évangéliques et les religions dites chrétiennes. On extrapole beaucoup. Les croyances culturelles et religieuses se chevauchent créant la confusion. Des gens ont des visions de l'enfer ou du ciel et les descriptions qu'ils en donnent sont toujours contraires à ce qui en est dit dans la Bible. Certains affirment qu'ils y ont vu telle ou telle autre personne! Soyons prudents avec ce genre de choses et examinons si elles sont conformes aux Écritures. La Bible contient le témoignage de quelques-uns qui ont été ravis au ciel comme l'apôtre Jean et l'apôtre Paul. Si l'apôtre Jean donne dans l'Apocalypse une description glorieuse de ce qu'il a vu, l'apôtre Paul est très sobre dans ses épîtres: «Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer.» (2 Corinthiens 12:2-4).

Que devient-on après la mort? C'est la question qui est présente dans le cœur de tout être humain, qu'il l'avoue ou non. Elle engendre beaucoup de suppositions et donne naissance à des théories parfois très étranges. Toutes sortes de réponses sont proposées, chacune étant plus insensée l'une que l'autre. Les textes bibliques affirment clairement qu'il y a une survie après la mort pour les justes comme pour les injustes. Jésus a dit que les patriarches disparus depuis si longtemps étaient encore tous vivants (Luc 20:37-38). Ces passages sont très importants et nous indiquent pourquoi le mot «Dieu» signifie littéralement «l'Esprit des vivants» et non «l'Esprit des morts»: «Et, que les morts ressuscitent, c'est ce que montre aussi Moïse quand il nomme L'ADMIRABLE, au buisson ardent, L'ESPRIT DES VIVANTS d'Abraham, L'ESPRIT DES VIVANTS d'Isaac et L'ESPRIT DES VIVANTS de Jacob. Or, L'ESPRIT DES VIVANTS n'est point L'ESPRIT DES VIVANTS des morts, mais de ceux qui existent; car tous vivent devant lui.» La mort physique n'est pas la fin de tout. Lorsque nous mourrons physiquement notre âme ne cesse pas d'exister. Elle quitte sa demeure terrestre et s'en va dans un autre lieu. Il y a une vie consciente après la mort du corps. En d'autres mots l'âme est la conscience de notre existence, c'est ce qui nous permet d'être lucide sur le moment présent, en ayant une idée claire de la situation dans laquelle on se trouve. À la mort, la conscience de l'existence physique se renferme sur elle-même comme la chenille dans son cocon pour subir une métamorphose, afin de pénétrer dans un état d'épanouissement ou d'aliénation dans la conscience d'une nouvelle existence purement spirituelle d'une joie éternelle ou d'une angoisse éternelle, d'après le décret de Dieu qui l'a formé et en a déterminé le destin. La conscience est la perception de notre existence en ce monde qui contient dans son essence notre identité, notre connaissance, et nos expériences, choses sur lesquelles nous serons tous jugés devant le trône de Dieu. Elle correspond à l'âme, c'est-à-dire au cœur qui est le centre de notre existence charnelle et mondaine. Or nous savons que le cœur de l'homme est méchant et malicieux «Le cœur est rusé, et désespérément malin par-dessus toutes choses...» (Jérémie 17:9; Bible Martin); ainsi dit le Seigneur Jésus Lui-même: «Car du dedans, c'est-à-dire, du cœur des hommes, sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les meurtres, les larcins, la cupidité, les méchancetés, la fraude, l'impudicité, l'œil envieux, la médisance, la fierté, la folie. Tous ces vices sortent du dedans et souillent l'homme.» (Marc 7:21-23). En d'autres mots, la conscience de l'homme est complètement dénaturée, immorale et perverse. Il n'y a donc aucune espérance pour l'homme, sauf en Christ. Ceux qui meurent sans Christ sont perdu pour l'éternité.

Il importe maintenant de dire quelques mots concernant l'existence après la mort dont la signification est voilée pour un grand nombre, sujet qui est grandement déplaisant pour plusieurs et que les gens préfèrent éviter. Néanmoins il est nécessaire d'affronter cette matière incontournable afin d'en obtenir des éclaircissements:

L'épanouissement de la conscience:

Comme nous venons de le décrire plus haut, il s'agit ici d'un état de perfection, de satisfaction, de jubilation, et d'exubérance divine en expansion éternelle de la gloire de Christ attribuée à ses élus. Elle est comme le déploiement de la corolle d'une fleur qui s'ouvre à l'infini dans toute sa beauté et dans toutes les dimensions de l'existence suprême de l'Esprit des vivants qui ne connaît aucune borne. Son efflorescence d'abondance luxuriante d'allégresse, de bonheur, de jouissance, de ravissement et de contentement se maintient dans un perpétuel épanouissement qui ne détient aucune limite et qui surpasse toutes imaginations. La gloire en est tellement éclatante, magnifique et retentissante qu'aucun mortel en ce monde ne peut la voir sans mourir sur le coup. Tel est l'héritage des saints en Jésus-Christ et encore plus car les mots n'existent pas pour en décrire l'immensité et la puissance. Le nom glorieux de JÉSUS suffit pour en révéler la grandeur et la majesté: «C'est pourquoi aussi, comme ESPRIT DES VIVANTS exalté à la suprématie, il lui a été donné un Nom qui est au-dessus de tout nom; afin qu'au nom de JÉSUS, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou, et que toute langue confesse Jésus-Christ comme étant L'ADMIRABLE, le Père de gloire, et L'ESPRIT DES VIVANTS éternel.» (Philippiens 2:9-11; Bible de Machaira 2016).

L'aliénation de la conscience:

Contrairement à ce que nous venons de voir, il s'agit ici d'un état d'angoisse, d'aversion, de dégoût, d'un mépris sans fin dans l'isolement le plus total d'une existence déplorable, misérable et malheureuse sans borne, sans entourage ni présence de personne d'autre. Cette forme d'existence est comparable à la défleuraison d'une fleur qui subit les flétrissures de sa dégradation et de son déshonneur dans des lamentations horribles d'une obscurité qui ne détient aucune limite pour apaiser ses souffrances, qui seront comme un feu rugissant qui les dévore dans le plus profond d'eux-mêmes. Le Seigneur Jésus l'a exprimé en ces paroles: «Jetez donc le serviteur inutile dans les ténèbres de dehors; là seront les pleurs et les grincements de dents.» (Matthieu 25:30); «dehors seront les indécents, les enchanteurs, les licencieux, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge.» (Apocalypse 22:15). Si vous vous voyez dans cette liste vous avez raison de trembler, car aucun n'échappera au juste jugement de l'Esprit des vivants. Dans la loi divine, dire un simple mensonge est l'équivalent d'être un meurtrier et un pervers, car la loi est comme une chaîne, celui qui brise un simple maillon est coupable d'avoir brisé tous les principes de la loi et en subira le plein châtiment pour l'éternité. Pour ceux qui périssent, Dieu est injuste, mais l'apôtre Paul dit: «Que dirons-nous donc? Y a-t-il en Dieu de l'injustice? Loin de là!» (Romains 9:14); «Le potier n'a-t-il pas le pouvoir de faire, d'une même masse de glaise, un vase pour l'honneur, et un autre pour la disgrâce? Et que dire, si L'ESPRIT DES VIVANTS, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup d'endurance les vases de colère, préparés dans son décret pour la perdition? Afin de manifester aussi la richesse de sa gloire sur les vases de miséricorde, qu'il a préparés pour la gloire.» (Romains 9:21-23). De même les Proverbes nous disent: «L'ADMIRABLE a fait toutes choses en sorte qu'elles répondent l'une à l'autre, et même le méchant pour le jour de la calamité.» (Proverbes 16:4).

L'apôtre Paul parle de notre corps comme une tente, une demeure provisoire, qui se détruit jusqu'à cesser de vivre et s'en retourne à la terre. Lorsqu'il meurt l'âme ou conscience est relâchée de son existence charnelle pour pénétrer dans une sphère spirituelle déterminée depuis avant la fondation du monde pour l'accomplissement du décret divin. La foi dans la Parole écrite et actuellement inspirée de Dieu, la Bible, intègre cette certitude enseignée par Jésus-Christ, répétée par ses apôtres et perpétuée par les textes évangéliques de génération en génération. Il n'y a donc aucun doute qu'après la mort le sort de chacun est scellé, comme il est écrit: «Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement...» (Hébreux 9:27). Dieu connaît les cœurs et juge selon sa justice parfaite. Depuis la résurrection de Jésus-Christ et son ascension au ciel tous ceux qui meurent dans la foi en lui vont directement auprès de Lui, le pourquoi et l'assurance de cela est que la Sainte Présence de Christ habite déjà dans le cœur de ses élus pour les transformer en son image lors de sa dernière apparition en ce monde. Mais soit dans le moment même ou lors de notre transformation, en un instant, en un clin d'œil, «nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Christ afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant en son corps» (2 Corinthiens 5:10). Mais Christ notre Juge est aussi notre Avocat et nous serons libéré de la condamnation qui nous revient, puisqu'il est aussi notre Substitut et qu'il a payé à notre place, sur la croix, le châtiment éternel qui nous était réservé pour nos péchés. En d'autres mots, le jugement des élus a déjà eu lieu à la croix lorsque le temps a touché à l'éternité, et il n'y a plus maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Romains 8:1). À sa mort, le chrétien authentique est transporté instantanément en la présence de Christ puisque sa Sainte Présence est déjà en lui. Lorsqu'il ouvrira ses yeux en ce nouveau monde, tous ses proches et tous ceux qu'il a connu en qui aussi habite la Sainte Présence se trouveront autour de lui à sa rencontre, même s'ils étaient encore vivants lors de sa mort, car dans l'éternité le temps n'existe pas. Comme exemple, si la femme d'un chrétien est auprès de lui lorsqu'il ferme les yeux à ce monde, il la retrouvera encore auprès de lui lorsqu'il ouvrira les yeux en le nouveau monde, car en Christ qui est l'Alpha et l'Oméga (Apocalypse 22:13), nous nous retrouvons tous au début et à la fin des temps, aucun ne pénètre avant l'autre dans l'éternité, nous traversons tous le Jourdain en même temps pour nous retrouver tous dans la terre promise de la gloire de Christ. Cela peut nous paraître étrange de ce côté du voile de la chair, mais en réalité le temps n'existe pas dans l'éternité de l'Esprit des vivants, en qui nous sommes, par qui nous sommes, et pour qui nous sommes éternellement. Toute son existence divine et sublime s'ouvrira à chacun de nous dans une communion intime dans laquelle nous goûterons à toutes les merveilles de sa grâce, ce que la Bible appelle «le festin des noces de l'Agneau» (Apocalypse 19:7-9).


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés