Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
360 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1598Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Nous le verrons tel qu'Il est-1


novembre 21, 2020 par GoDieu

 

La transformation de Christ en nous

Voir Christ face à face est l'espérance ou anticipation des saints élus, qui se nomme aussi l'héritage de la gloire, et la possession du royaume éternel qui nous est réservé, depuis avant la fondation du monde. L'apôtre Jean avait écrit: «Bien-aimés, nous sommes à présent fils de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que lorsqu'il sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est.» (1 Jean 3:2; Bible Martin 1886-2020). Voir Christ tel qu'il est, est de voir Dieu, notre Esprit des vivants et Admirable Souverain Suprême dans toute l'essence de sa gloire éternelle. Il n'y a pas de plus grande merveille ni de plus grande bénédiction. Une telle révélation surpasse toutes imaginations. Nous contemplons face à face, dans la poussière de l'humilité, notre Créateur, Sauveur et Seigneur, dans toute la plénitude de sa grâce, comme dans un miroir qui nous donne, la perception d'une nouvelle existence incompréhensible et insondable. Ces paroles merveilleuses de l'apôtre Jean, sont pleines de grâce et de vérité, elles sont vivantes du renoncement de l'Esprit des vivants en faveur de ses élus seuls, qui ont été prédestinés à les recevoir dans son décret éternel d'élection, en vue de leur transformation. Elles présentent différents aspects d'une révélation glorieuse, que nous chercherons à élaborer par la puissance de sa grâce, afin de vous en transmettre les merveilles, et cela selon le bon plaisir de sa volonté suprême, pour votre édification à la gloire de son Nom.

Or, il importe de remarquer, dès le début, que le verbe «voir», dans les mots «nous le verrons», dans ce passage, est optanomai, dans le Grec, terme qui signifie «regarder pour apparaître», et qui dans ce contexte se rapporte aux élus qui regardent, contemplent ou admirent la révélation de Christ en eux, pour apparaître dans l'unité parfaite d'un Corps, devenant exactement Lui-même. Il ne s'agit donc pas d'un simple regard, mais d'un regard qui détient la puissance d'être transformé par l'objet ou sujet regardé. Christ en nous est Celui qui regarde ou contemple la gloire de son existence, en vue de notre transformation en son image. Il implique une transformation totale et instantanée, lors de l'apparition finale de Christ en ce monde, avec l'ensemble de tous les élus (Jude 1:14-15), qui seront identifiés, intégrés ou assimilés en son existence divine et suprême, pour devenir un seul Être glorieux. Les élus ne seront pas semblables à Christ, mais ils seront Lui sans aucune distinction, ni individualité, sans particularité de personnalité, ni souvenir de leur existence antérieure. Ils seront parfaitement et exactement Christ, dans tous les aspects de son existence sublime. Le grand Augustin avait dit auparavant: «Dieu est devenu un homme, pour que l'homme devienne Dieu», signifiant par cela, non tous les hommes, mais les élus seuls qui ont été désignés pour recevoir cet héritage.

Lorsque le Seigneur Jésus, qui est Lui-même le Père éternel manifesté dans la chair, puis et exalté dans le Très-haut, apparaîtra à la fin des temps, nous serons tous transformés en son image, nous serons complètement identifiés à Lui, au point que nous serons Lui dans toute l'essence de son existence éternelle. La première chose que nous devons remarquer, est le contexte immédiat de ces paroles de l'apôtre Jean, et cet aspect est crucial à la grâce du salut, qui nous est donné en Christ. Il est écrit dans 1 Jean 3:1: «VOYEZ le genre de résignation avec laquelle le Père nous a délivré, pour que nous soyons appelés fils de Dieu! Ainsi la disposition de l'homme ne nous comprend point, parce qu'elle ne l'a point connu». Le principe de base de la révélation merveilleuse mentionné dans 1 Jean 1:2, est nul autre que «le renoncement du Souverain Suprême», dans lequel nous obtenons la grâce du salut, qui fait de nous des fils, qui sont Dieu même. L'article «de» n'existe pas dans le Grec de ce passage. L'expression dans le Grec est τεκνα θεου, et signifie littéralement «enfant Dieu», le terme «enfant» est souvent traduit par «fils». Quoiqu'il en soit, il n'y a aucun article entre ces deux mots. Cela nous indique clairement, et d'une façon irréfutable, que les élus seront appelés «Dieu même», c'est-à-dire, l'Esprit des vivants Lui-même. Nous sommes l'Esprit des vivants dans un éternel renoncement de Lui-même, nous sommes en Lui de toute éternité comme des émanations de ce renoncement, désignés en Christ depuis avant la fondation du monde, pour former une nouvelle race céleste et éternelle.

Tel est l'objectif de l'intention suprême depuis le début des temps, lorsque l'Esprit des vivants créa l'homme à son image, à sa ressemblance. Cette création initiale était la préparation pour celle à venir, tout comme une femme qui est dans les douleurs de l'enfantement. Que nous sommes maintenant, par anticipation, des «enfants Dieu», est l'évidence de la progression de notre transformation en voie de maturité, par la puissance de Christ en nous. Maintenant il importe d'expliquer pourquoi, la majorité des traductions de la Bible, portent les mots «amour» ou «charité», dans ce passage, comme dans plusieurs autres qui traitent du même sujet. Nous avons mentionné ce sujet dans plusieurs autres de nos documents, donc nous serons bref dans notre explication. Le mot «amour» ou «agape, agapao», en Grec, ne porte pas le sens d'un sentiment de tendresse, comme chez les hommes; mais une attitude de renoncement ou sacrifice, qui désigne les pressions extrêmes des douleurs impliquées dans le sacrifice de la croix. Tandis que le mot «charité», étant un peu plus précis, implique de renoncer à soi-même, ou à quelque chose en faveur d'un autre, et porte ainsi la notion de se sacrifier. En d'autres mots, le sens étymologique réel du mot «charité», dans son essence primaire, est «renoncement», et tous les termes connexes qui s'y rapportent. Sans renoncement de la part de l'Esprit des vivants, et sans renoncement de la part des élus, il n'y a pas de salut possible, car la grâce de la foi ou assurance que nous avons en Christ, est son renoncement en notre faveur, dans son expiation comme notre substitut pour le rachat de nos péchés.

Mais en nos temps modernes, le mot «charité» a complètement été dévalorisé et discrédité, à cause de l'ancienne mentalité du catholicisme, qui dominait sur les peuples. Tellement, qu'il a été remplacé dans presque toutes les bibles modernes par le mot «amour», dans le sens d'une affection charnelle, qui plaît à l'entendement de tous, et qui donne un sentiment de bien-être, et une fausse sécurité. Il est triste de voir, que depuis un certain temps, le mot «charité» laisse un méchant goût dans la bouche des gens dits civilisés, car il est associé dans leur esprit au mot «pitié», qui lui aussi a perdu sa signification originale, pour devenir une attitude de dégoût et de mépris. Ainsi le mot «charité» est compris dans le sens de faire des aumônes, envers des gens indésirables et rejetés de la société, qui sont considérés comme des clochards et des vauriens; ou des nécessiteux qui sont privés d'une existence convenable, et qu'on regarde d'un mauvais œil. Ainsi le mot «charité», ne détient plus aucun rapport avec le renoncement de l'Esprit des vivants, dans le sacrifice de Christ sur la croix; car Dieu a été complètement évacué de la pensée moderne, et remplacé par l'idole de l'estime de soi avec son amour sentimental, qui n'est que du pur égoïsme. Et les hommes se demandent, pourquoi ils sont frappés par toutes sortes de fléaux, de conflits, et de malheurs qui bouleversent les nations du monde.

L'autre aspect crucial de ce même passage de l'apôtre Jean, est que nous sommes faits des fils comme étant Dieu même, indique clairement que cela est le choix de l'Esprit des vivants, selon le bon plaisir de sa volonté (Jean 1:11-13; Romains 9:16; Éphésiens 1:1), et non du choix de l'homme, dont la volonté est esclave de la chair et du péché. En d'autres mots, toutes décisions personnelles de l'homme de croire en Christ, sont en opposition avec l'Esprit des vivants. La doctrine du choix de croire, que nous retrouvons surtout chez les sectes dites évangéliques, est une abomination et une perversion de la vérité. Le salut est le choix de Dieu, notre Esprit des vivants, qui appelle ses élus à renaître en Christ, par la puissance de sa grâce irrésistible envers eux seuls. Ceux qui en sont exclus dans le décret de réprobation, demeurent séquestrés dans leurs faux raisonnements pour leur perdition éternelle. Ils ont reçu une puissance d'égarement venant de Dieu, pour croire au mensonge, et pour recevoir leur condamnation (2 Thessaloniciens 2:11-12).

Un autre aspect pas moins négligeable, est que par la Sainte Présence de Christ qui vient habiter en nous, que le renoncement engendre une puissance de transformation prodigieuse qui correspond, par analogie, à la période de gestation d'un enfant dans le sein de sa mère. Ce principe essentiel de la grâce, se nomme la régénération, souvent appelée aussi nouvelle-naissance. Or, nous ne sommes pas nés de nouveau en un seul instant. Toute naissance nécessite une décision, ou intention préalable, et une période de formation graduelle, afin que l'enfant puisse voir la lumière d'un nouveau jour. Au niveau spirituel, il s'agit d'une décision déterminée d'avance dans le décret éternel d'élection de l'Esprit des vivants, de transformer ses élus graduellement, par la Sainte Présence de Christ qui les habite, et dont l'aboutissement se fera à l'apparition finale de Christ en ce monde. En d'autres mots, nous sommes sauvés par anticipation de la gloire à venir. Nous possédons dans le présent même, l'assurance de notre salut, mais nous en verrons seulement la pleine réalisation lorsque Christ surgira de nous, nous transformant complètement en son image, pour former un seul Corps glorieux, et tout œil le verra en une fraction de seconde. Notre nouvelle naissance sera finalement complète, nous serons des nouvelles créatures parfaites et éternelles, nous réjouissant sans cesse dans une nouvelle dimension d'existence, qui n'aura pas de fin. En d'autres mots, nous le verrons tel qu'il est, car nous serons Lui éternellement, dans tous les aspects de sa divinité.


Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés