Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
306 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1566Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Nous y sommes presque-2


juin 16, 2009 par GoDieu


Chapitre 2


La Bible nous communique le calendrier de l'Histoire

Une étude approfondie de l'ensemble de la Bible, nous a appris que cette dernière est, non seulement un recueil juridique présentant l'ensemble des lois grâce auxquelles Dieu gouverne le genre humain, mais aussi un livre offert au genre humain afin qu'elle puisse connaître le calendrier Divin de l'histoire. Nous lisons, dans Ecclésiaste 8:5-7:

«Celui qui observe le commandement ne connaît point de chose mauvaise, et le coeur du sage connaît le temps et le jugement. Car il y a pour toute chose un temps et un jugement, quand le malheur accable l'homme. Mais il ne sait point ce qui arrivera, et qui lui dira comment cela arrivera?»
Dans ces versets, le mot «le jugement» est synonyme du mot «loi». Ces versets nous apprennent qu'en étudiant la Bible, le vrai croyant, non seulement apprend les lois Divines, en particulier celles qui sont en rapport avec le processus du jugement Divin, mais il apprend aussi beaucoup de choses au sujet du calendrier Divin pour le monde.

Pour cette raison, le vrai croyant en sait beaucoup au sujet du calendrier de l'histoire, y compris certaines vérités relatives au déroulement de la fin du monde. Cependant, pour ceux qui ne suivent pas la méthode Biblique d'interprétation des Écritures, Christ viendra comme un voleur dans la nuit. Ils réaliseront alors, instantanément, mais trop tard, l'étendue de leurs souffrances, alors que la fin du monde se produira. Il n'existera plus de grâce, de pitié ou de salut pour ceux qui ne seront pas sauvés. C'est pourquoi, nous lisons, dans 1 Thessaloniciens 5:2-6:

«Car vous savez bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l'enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n'échapperont point. Mais vous, frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur; vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour. Nous ne sommes point de la nuit ni des ténèbres. Ne dormons donc point comme les autres, mais veillons et soyons sobres.»
Et, dans Apocalypse 3:3, nous lisons:

«Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi.»
Dans ces versets, Dieu nous enseigne qu'il existe deux catégories de personnes qui utilisent la Bible. Il y a ceux qui sont satisfaits de l'état présent de leurs relations avec Dieu. Ils savent qu'un jour le monde disparaîtra mais ils estiment que la date précise du dernier jour n'est connue que de Dieu seul. Ils considèrent donc que l'humanité n'a pas à se préoccuper de cette question. Pour eux, Christ viendra comme un voleur dans la nuit. Mais ce qui est affreux, c'est que le retour de Christ aura pour but leur destruction complète.

D'un autre côté, nous trouvons ceux qui ont compris que Dieu nous a fourni, dans la Bible, de nombreuses informations concernant le calendrier de l'histoire. Grâce à leur étude de la Bible, ils ont donc une connaissance assez approfondie du calendrier de la création du monde et d'un grand nombre d'évènements majeurs rapportés dans la Bible. Ils ont également une connaissance précise du calendrier de la fin du monde. Pour eux, la fin du monde ne constituera pas un évènement inattendu.


Le déroulement du plan de salut Divin correspond au calendrier de l'histoire

La Bible nous apprend comment Dieu a délivré le message de l'Évangile au genre humain, au cours de l'histoire du monde. L'Évangile est constitué par l'intégralité de la Bible. Donc, en étudiant attentivement la Bible, nous apprenons que le plan de salut Divin correspond au calendrier de l'histoire.

Au cours des 9500 premières années de l'histoire du monde, Dieu n'a utilisé aucune organisation terrestre pour représenter le royaume de Dieu sur la terre. Au cours de cette période, Dieu a toujours oeuvré par l'intermédiaire de croyants individuels qui furent les représentants de Son royaume. Abel, Énoch, qui fut enlevé au Ciel, Noé et sa famille, Abraham, Isaac, Jacob et Joseph, sont les noms de ceux que Dieu choisit comme représentants de Son royaume.

Une étude approfondie de la Bible nous permet de découvrir que le monde fut créé il y a environ 13 000 ans (3). La Bible et très précise et, lorsque nous harmonisons le calendrier Biblique et notre calendrier moderne, nous apprenons que la Création du monde se produisit en l'an 11 013 av. J.-C.

Selon toute vraisemblance, très peu de personnes furent sauvées, au cours des premières 9500 années de l'histoire du monde. À l'époque de Noé, par exemple, lorsque Dieu détruisit le monde au moyen du Déluge, en l'an 4990 av. J.-C., seules huit personnes furent sauvées.


Israël entre 1447 av. J.-C. et 33 ap. J.-C.

Cependant, en l'an 1447 av. J.-C., Dieu modifia considérablement Sa méthode de représentation de Son royaume sur terre. Cette année-là, Dieu commença à utiliser la nation Israël pour représenter le royaume de Dieu. Ce fut en 1447 av. J.-C. qu'Israël, sous le commandement de Moïse, mit fin à son esclavage en Égypte. La nation d'Israël est constituée des descendants d'Abraham qui était né plus de 700 ans auparavant. Abraham naquit en l'an 2167 av. J.-C., et était citoyen de la cité de Ur, en Chaldée, c'est-à-dire, Babylone. En 2092 av. J.-C., Abraham et sa femme Sarah, obéissant à l'ordre de Dieu, vinrent s'installer au pays de Canaan. Ils furent les créateurs de la nation d'Israël et le pays de Canaan fut utilisé par Dieu comme représentation terrestre du Royaume de Dieu.

La nation d'Israël et le pays de Canaan devinrent les pièces essentielles du plan de salut Divin, au cours des 2100 années précédant la naissance de Christ. En fait, Jésus, le Fils de Dieu, reçut Sa nature humaine en Sa qualité de descendant direct d'Abraham.

Au cours de l'année 1447 av. J.-C., les descendants d'Abraham, qui s'appelaient Israël, constituaient une nation d'environ deux millions de personnes. Ce fut cette année-là qu'ils se libérèrent de l'esclavage égyptien. Et, pendant les 1480 années suivantes, Israël fut appelée le peuple de Dieu. Dieu leur communiqua Ses lois de plus en plus fréquemment. Les Israélites devinrent les représentants visibles du royaume de Dieu sur terre.

Dieu offrit à la nation d'Israël le pays de Canaan ainsi qu'un Temple et des synagogues afin de pouvoir célébrer leur culte. Dieu leur donna aussi des lois, que l'on a appelé, sur le plan théologique, les lois cérémonielles, qui devaient être observées car elles préparaient les Israélites à la venue du Messie, Jésus-Christ. Ces lois cérémonielles étaient constituées par l'observance de certaines fêtes, des nouvelles lunes, des sabbats du 7ème jour, des holocaustes, des sacrifices sanglants, etc..

Dieu utilisa des entités terrestres telles que Canaan, Israël, Juda, Jérusalem, Sion, le Temple, la Judée, etc... afin de représenter extérieurement le royaume de Dieu. C'est pourquoi, ces mots sont fréquemment utilisés dans la Bible pour représenter, spirituellement, le royaume de Dieu. Par exemple, au cours de l'ère de l'église, les églises représentèrent la manifestation extérieure visible du royaume de Dieu. C'est pourquoi, la Bible utilise fréquemment des mots tels qu'Israël, Juda, le Temple, etc., en parlant des églises de l'ère de l'église.

Dieu donna à la Nation d'Israël un vaste ensemble de lois concernant le recrutement des prêtres, des lévites, des prophètes, la nomination des rois, chargés de diriger l'ensemble de la nation. Il s'agissait d'un organisme, établi par Dieu lui-même, pour représenter extérieurement le royaume de Dieu sur la terre. Chaque juif descendant direct d'Abraham devenait automatiquement membre de cette vaste congrégation. Afin de bien insister sur l'importance de cette affiliation, chaque mâle était circoncis, cérémonie qui était, d'ailleurs, l'une des lois cérémonielles définies par la loi de Dieu.

La Bible nous fournit de nombreuses informations concernant les années qui précédèrent immédiatement la création de la nation d'Israël ainsi que les premiers millénaires de son histoire. La Bible nous donne de nombreux détails sur la façon dont Dieu à libéré Israël de son esclavage égyptien, avec, en particulier, la miraculeuse traversée de la mer rouge à pied sec, les 40 années d'errance dans le désert, et la traversée du Jourdain. Ensuite, la Bible nous fournit des informations considérables relatives aux 360 années suivantes de son histoire, alors que Dieu régnait sur cette nation, avec l'aide de personnages appelés «juges», au pays de Canaan.

Puis, nous lisons les détails relatifs aux 116 années suivantes lorsque Israël parvint au sommet de sa gloire terrestre, sous les règnes des rois Saül, David et Salomon.

De nombreux détails nous sont également fournis par la Bible en ce qui concerne la division de cette nation unifiée, composée, à l'origine, de 12 tribus, entre deux nations distinctes. À la mort du roi Salomon, 10 de ces tribus devinrent indépendantes, sous le nom de royaume d'Israël, dont la capitale fut établie en Samarie. Les deux autres tribus devinrent la nation de Juda, avec Jérusalem pour capitale. La Bible nous décrit en détail ces royaumes et les rois qui les dirigèrent.

La Bible nous fournit également de nombreuses informations relatives à la disparition de ces nations. Les 10 tribus de la nation Israël furent conquises par les Assyriens, en l'an 709 av. J.-C. En 587 av. J.-C., la nation de Juda fut, à son tour, conquise par les babyloniens et la cité de Jérusalem et le magnifique Temple construit par le roi Salomon furent détruits.

À partir de la destruction de Jérusalem en 587 av. J.-C., les détails relatifs aux tribulations des 12 tribus devinrent plus rares. Nous apprenons qu'en 539 av. J.-C., environ 40 000 survivants de la tribu de Juda, qui avait été détruite par les babyloniens, retournèrent à Jérusalem. Nous apprenons aussi quelques faits relatifs à la reconstruction du Temple qui fut achevée en 515 av. J.-C.. La Bible nous fournit également quelques détails sur les expériences vécues par les juifs qui retournèrent dans le pays d'Israël, et ce, principalement, dans les livres d'Esdras, de Néhémie et d'Esther.

Mais ensuite, pendant 400 ans, de 391 av. J.-C., à 8 av. J.-C., la Bible est totalement silencieuse au sujet d'Israël, de ses habitants, et, en fait, au sujet de toutes les autres nations du monde.

Il est triste d'avoir à reconnaître que, durant la totalité de l'existence d'Israël, très peu de personnes furent sauvées. La Bible fourmille de déclarations relatives au péché, à l'apostasie et à la rébellion de la nation d'Israël contre les lois de Dieu. Même lorsque que Jésus-Christ se présenta comme le Sauveur, descendant d'Abraham de par Sa nature humaine, ils se rebellèrent et refusèrent de Le considérer comme leur Messie. En définitive, ils Le tuèrent (Actes 2:22-23).

La Bible nous affirme que Christ est le merveilleux fruit produit par la nation Israël. C'est grâce à la nation d'Israël que Dieu prit une nature humaine, car né de Marie, qui appartenait à la tribu de Juda.

Ce n'est qu'en 8 av. J.-C. que la Bible recommence à nous fournir d'autres détails concernant la nation juive. Cette année-là, la naissance de Jean-Baptiste fut annoncée et ce fut lui qui déclara au monde que le Messie, le Seigneur Jésus-Christ, l'Agneau de Dieu, était venu pour ôter les péchés du monde. En effet, Jésus-Christ incarne le seul moyen susceptible d'acquitter la pénalité pour nos péchés et de nous réconcilier avec Dieu, pour l'éternité.

La Bible nous fournit de nombreuses informations concernant la nation d'Israël entre les années 7 av. J.-C., année de la naissance de Jésus, et l'année 65 ap. J.-C. C'est durant cette période que l'évènement le plus étonnant de l'histoire du monde s'est produit. Dieu, le Seigneur Jésus-Christ, prit une forme humaine en naissant de la vierge Marie. Une fois adulte, Jésus prêcha pendant environ trois ans et demi. Jésus-Christ fut crucifié en l'an 33 ap. J.-C. Il ressuscita des morts et remonta au Ciel. L'année 33 ap. J.-C. marqua la fin de la période de 1480 années durant laquelle la Nation d'Israël représenta, sur le plan visible, le royaume de Dieu (4).


Le début de l'ère de l'Église

Quelques jours après que Christ soit remonté au Ciel, la magnifique organisation Divine qui devait représenter le royaume de Dieu, au cours des 1955 années suivantes, prit son essor.

Le jour de la Pentecôte de l'année 33 ap. J.-C., 3000 personnes, environ, furent sauvées (Actes 2). Ceux qui furent sauvés ce jour-là, étaient originaires de différentes nations. Cet extraordinaire évènement marqua le début de l'ère de l'église. C'est au cours de cette période de démarrage de l'ère de l'église que de nombreux détails nous sont fournis concernant les missionnaires qui furent envoyés dans les différents pays que nous connaissons aujourd'hui sous les noms de Turquie, Grèce et Italie. L'ère de l'église fut créée par Dieu, comme une partie de Son plan Divin grâce auquel l'Évangile serait proclamé dans le monde entier. Jamais plus, au cours de notre histoire, les synagogues juives, la ville de Jérusalem, la Nation d'Israël, où le Temple de Jérusalem ne furent considérés comme représentations visibles du royaume de Dieu. Désormais, ce furent les églises locales qui se créèrent dans le monde entier qui représentèrent le royaume de Dieu sur le plan extérieur. C'est pourquoi, sur le plan spirituel, la Bible désigne fréquemment des églises locales sous les appellations «Jérusalem», «le Temple», «Sion», «Israël», «Juda», «Judée», etc...

Cette Divine organisation, constituée par les églises du monde entier, fut soigneusement élaborée par Dieu. Et Dieu inscrivit des règlements stricts dans Son recueil juridique, la Bible, en vue de la sélection des anciens et des diacres (1 Timothée 3). Les femmes ne devaient ni enseigner ni occuper un poste d'autorité au sein des églises locales. Les lois cérémonielles de l'Ancien Testament, observées auparavant par la nation d'Israël, n'eurent plus de raison d'être. Pour les remplacer, des lois cérémonielles nouvelles furent introduites dans le but d'aider à l'enseignement de la nature de l'Évangile. Ces deux nouvelles lois furent le baptême par l'eau et la communion. Une loi concernant l'excommunication éventuelle des membres des églises fut également établie (1 Corinthiens 5). Le dimanche fut établi par Dieu comme jour du sabbat. Il devait être consacré à diverses activités spirituelles. Chaque assemblée locale établie dans le monde devait être gouvernée par les lois établies dans la Bible.

La magnifique mission confiée à ces assemblées établies par Dieu consista à répandre l'Évangile dans le monde entier. C'est ainsi que, comme nous l'avons souligné, avant même que la Bible ne fut terminée, des missionnaires furent envoyés dans les nations voisines (Actes 13).

Aux environs de l'année 95 ap. J.-C., Dieu termina la rédaction de la Bible et, à partir de cette date, Il ne nous fournit plus aucune information concernant les progrès du développement de l'église dans le monde. Cependant, bien avant que l'ère de l'église n'ait commencé, Dieu prophétisa la façon dont l'église se développerait spirituellement.

Connaissant les débuts prometteurs de l'ère de l'église, le jour de la Pentecôte de l'an 33 ap. J.-C., lorsque 3000 personnes furent sauvées (Actes 2), nous pourrions penser que le développement de l'ère de l'église fut un succès notable. Cependant, la Bible prophétisa que tel n'était pas le plan Divin. Nous apprenons, avec tristesse, à la lecture de la Bible, qu'avant même que Dieu ait terminé la rédaction de la Bible (aux environs de l'an 95 ap. J.-C.), les preuves s'accumulaient, montrant que l'ère de l'église ne connaîtrait pas un succès considérable.


La Bible prévoit que l'église sera déficiente

Dans Apocalypse 2 et 3, Dieu nous parle de la condition spirituelle des sept églises, 30 ans après leur création. Par exemple, l'église d'Éphèse avait perdu son premier amour (Apocalypse 2:4-5). Souvenez-vous, aimer Dieu, c'est aimer Ses commandements (Jean 14:21-23). Mais, puisque cette église n'obéissait plus aux lois Divines, Dieu la menaça de lui ôter ses chandeliers qui représentent la lumière de l'Évangile. Dieu n'allait plus utiliser cette église pour diffuser l'Évangile dans le monde.

Dans Galates 1:2-9, la Bible nous rapporte que, dès avant la fin de la rédaction de la Bible, les églises de Galatie commençaient déjà à suivre un Évangile qui n'était pas celui de la Bible. Dans Apocalypse 2:13, la Bible nous apprend que l'église de Pergame était déjà, dans une certaine mesure, sous l'influence de Satan. Ce verset fait référence au «siège» de Satan. Le mot «siège», dans ce contexte Biblique, signifie le règne où la domination. Et, dans Apocalypse 3:1-4, la Bible nous rapporte que l'église de Sardes était déjà une église morte, malgré les quelques vrais croyants qui en étaient encore membres.

Dans Matthieu 13:24-30, la Bible nous raconte la parabole du bon grain et de l'ivraie. Le bon grain représente les vrais croyants au sein des églises et l'ivraie symbolise les non-croyants qui ressemblent aux vrais croyants. Ce n'est qu'à la fin de l'ère de l'église que Dieu nous donnerait les moyens de distinguer le bon grain de l'ivraie. Cette parabole signifie qu'au cours de l'ère de l'église, il y eut de nombreux non-croyants qui étaient les esclaves de Satan et qui furent très actifs au sein des églises. C'est grâce à eux que Satan a pu régner sur les églises même si, officiellement, Christ en était le dirigeant.

Dans Ésaïe 9:1-4, Dieu a prophétisé que l'ère de l'église ne rencontrerait pas un grand succès. Dans ces versets, nous lisons:

«Mais les ténèbres ne régneront pas toujours sur la terre où il y a maintenant des angoisses: Si les temps passés ont couvert d'opprobre le pays de Zabulon et le pays de Nephthali, Les temps à venir couvriront de gloire La contrée voisine de la mer, au delà du Jourdain, le territoire des Gentils. Le peuple qui marchait dans les ténèbres voit une grande lumière; Sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre de la mort une lumière resplendit. Tu rends le peuple nombreux, Tu lui accordes de grandes joies; il se réjouit devant toi, comme on se réjouit à la moisson, Comme on pousse des cris d'allégresse au partage du butin. Car le joug qui pesait sur lui, Le bâton qui frappait son dos, la verge de celui qui l'opprimait, tu les brises, comme à la journée de Madian.»
Dans ces versets, Dieu parle de la lumière qui brille sur le pays situé au-delà du Jourdain, le territoire des Gentils (voir également Matthieu 4:15-16), ce qui signifie que toutes les nations du monde se trouveraient placées sous la lumière de l'Évangile. Bien entendu, cette lumière symbolise le Seigneur Jésus, qui est la lumière du monde (Jean 1:7-10).

Puisque la lumière de l'Évangile devait briller sur le monde, un grand changement dans le programme évangélique Divin allait survenir: Cette lumière allait pénétrer l'obscurité spirituelle du monde (Ésaïe 9:2). Cette lumière allait provoquer l'apparition, dans le monde entier, d'un grand nombre de personnes qui apparaîtraient comme de vrais croyants en Christ, comme le déclare Ésaïe 9:3, où nous lisons: «...Tu rends le peuple nombreux...» Autrement dit, le royaume de Dieu serait immense, et se répandrait sur le monde.

Toutefois, Dieu prophétise qu'Il n'a pas augmenté la joie liée à la moisson. Cette joie, c'est celle d'une personne qui a été sauvée et qui s'est vu accorder la vie éternelle (Luc 15:10). Si la joie de la moisson manque, cela signifie que la moisson des vrais croyants est réduite. En fait, cette triste prévision d'une moisson réduite, c'est-à-dire un faible nombre de personnes sauvées et accueillies dans le royaume de Dieu, est fréquemment prophétisée dans la Bible.

Outre les diverses références Bibliques que nous avons relevées, nous lisons, dans Ésaïe 5, que Dieu décrit l'église comme un vignoble qui a été affectueusement planté par Dieu lui-même. Mais ce vignoble n'a pas produit de bons fruits. Ses fruits sont mauvais. Sur le plan spirituel, les fruits mauvais symbolisent ceux qui ont élaboré leur propre évangile au lieu de suivre méticuleusement l'Évangile de la Bible. Plus tard, au cours de cette étude, nous verrons que, du fait de cette situation, Dieu avait décidé de détruire ce vignoble.

Il est important de noter que, dans de nombreux chapitres des livres d'Ésaïe, de Jérémie, d'Ézéchiel, etc..., Dieu montre sa grande colère contre les nations d'Israël et de Juda, à cause de leur méchanceté interminable. Finalement, elles furent, elles aussi, totalement détruites. Israël fut détruite en l'an 709 av. J.-C. par les Assyriens et Juda fut détruite en 587 av. J.-C. par les Babyloniens.

Dieu utilisa Israël et Juda qui, à cette époque, représentaient le royaume de Dieu sur le plan visible, comme symboles des églises locales qui représentèrent le royaume de Dieu au cours de l'ère de l'église. La lecture des livres de l'Ancien Testament nous montre, en réalité, ce que Dieu a prévu pour l'ère de l'église, et plus particulièrement, pour la fin de l'ère de l'église.

Dieu nous enseigne ainsi, que les églises qui furent créées dans le monde entier, au cours de l'ère de l'église, donnèrent l'impression qu'il s'agissait d'un énorme succès. Mais, en réalité, seul un petit nombre de membres de ces églises seraient sauvés, c'est-à-dire qu'ils deviendraient de vrais croyants.

Nous retrouvons cette idée dans Romains 9:27, ou Dieu déclare, en citant Ésaïe 10:22-23:

Romains 9:27:

«Ésaïe, de son côté, s'écrie au sujet d'Israël: Quand le nombre des fils d'Israël serait comme le sable de la mer, Un reste seulement sera sauvé.»
Ésaïe 10:22-23:

«Quand ton peuple, ô Israël, serait comme le sable de la mer, Un reste seulement reviendra; La destruction est résolue, elle fera déborder la justice. Et cette destruction qui a été résolue, Le Seigneur, l'Éternel des armées, l'accomplira dans tout le pays.»

Le problème de Satan au sein des églises

L'une des principales raisons du manque de succès spirituel de l'ère de l'église fut le problème posé par Satan. Lors de la Crucifixion, Satan reçut un coup mortel. Il fut banni des Cieux (Apocalypse 12:7-11) et enchaîné afin qu'il ne puisse tromper les nations au cours de la période de l'ère de l'église qui fut décrite symboliquement, comme une période de 1000 ans (Apocalypse 20:1-3). Le nombre 1000 doit être compris comme un nombre symbolique spirituel qui signifie «complétude». En réalité, Satan fut enchaîné pendant 1955 ans (de 33 à 1988 ap. J.-C.).

Satan devait être enchaîné afin qu'il ne puisse, en aucune manière, empêcher Dieu de sauver ceux qu'Il avait choisis, dès l'origine des temps. Mais cela n'empêcha pas Satan de rugir comme un lion à la recherche de ceux qu'il voulait dévorer (1 Pierre 5:8). C'est pourquoi, alors que l'Évangile devait se répandre dans le monde pendant l'ère de l'église, son efficacité spirituelle n'en fut pas moins grandement diminuée, à cause de Satan. Ce dernier allait entraver la bonne marche des églises en semant en leur sein, de l'ivraie et de mauvaises herbes (Matthieu 13:24-30). Satan, sous l'apparence d'un ange de lumière, allait faire pénétrer ses ministres, sous l'apparence de ministres de justice, dans chaque église locale (2 Corinthiens 11:13-15).

Dans Apocalypse 6:4, Satan est décrit comme un cavalier chevauchant un cheval rouge et portant une de grande épée. Cette épée, c'est l'épée de l'Esprit, la Bible, grâce à laquelle il apportera la paix au monde. Autrement dit, il va utiliser les paroles de la Bible pour tenter de conférer une autorité à ses faux enseignements.

Lorsque nous harmonisons soigneusement toutes ces références Bibliques, nous apprenons, qu'en effet, l'ère de l'église donna l'impression d'avoir été un succès, car toutes les églises rapportèrent qu'un grand nombre de personnes furent sauvées. En réalité, seul un petit nombre de ceux qui devinrent membres de ces églises devinrent véritablement de vrais croyants.

La plus grande bénédiction que reçut le monde, au cours de l'ère de l'église, fut probablement l'impression et la distribution de centaines de millions de Bibles diffusées dans le monde entier. La Bible, la lumière de l'Évangile, fut diffusée dans le monde entier, même si le nombre de ceux qui devinrent de vrais croyants, durant l'ère de l'église, fut très réduit.

C'est pourquoi, la sinistre prophétie de Matthieu 7:21-23 deviendra une réalité le jour où Dieu frappera le monde non-sauvé de Son immense colère. Et, parmi ceux qui seront frappés, figureront ceux qui sont toujours membres d'une église, n'importe où dans le monde, lorsque se produira l'enlèvement, c'est-à-dire lorsque les vrais croyants seront enlevés dans les Cieux pour rejoindre le Seigneur. Dans Matthieu 7:21-23, nous lisons:

«Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.»
Lorsque nous considérons la totalité de l'ère de l'église, nous constatons la réalité de la déclaration prophétique de Dieu concernant le manque de succès de l'ère de l'église. Tout commença pourtant bien, en ce jour de Pentecôte de l'an 33 ap. J.-C., lorsqu'environ 3000 personnes furent sauvées. Mais, comme nous l'avons vu, l'apostasie régnait au sein des églises créées avant que la Bible ne soit terminée. De même, Satan régnait déjà sur de nombreuses églises en semant de l'ivraie en leur sein. Les églises décrites dans Apocalypse 2 et 3 sont tout à fait représentatives des églises qui seraient créées au cours de l'ère du nouveau testament.

En outre, lorsque nous examinons l'histoire de l'église, jamais une période de grande ferveur Biblique ne nous apparaît. Par contre, l'histoire de l'église fourmille d'exemples d'infidélités Bibliques. Le point culminant de cette infidélité Biblique se produisit probablement durant la Réforme, qui se produisit en Europe il y a, environ, 4 ou 5 siècles. À cette époque, l'église dominante était l'église Catholique romaine. Cette église violait tellement les lois Bibliques que des membres de cette église, comme Martin Luther et Jean Calvin la quittèrent pour devenir les pionniers des églises protestantes. De nombreuses églises protestantes s'efforcèrent, honnêtement, d'être aussi fidèles que possible aux enseignements Bibliques.

Cependant, très rapidement, de nombreuses églises protestantes se mirent à enseigner un plan de «salut humain» d'après lequel chacun peut «accepter» Christ comme son Seigneur et Sauveur et obtenir ainsi son salut. Une étude approfondie des périodes de ferveur chrétienne du passé montre que, la plupart du temps, ce genre d'Évangile fut suivi. Malheureusement, il ne s'agissait pas de l'Évangile de la Bible. Malgré cette attitude, Dieu sauva quelques personnes au cours de l'ère de l'église.


La Bible dans son intégralité représente-t-elle l'infaillible Parole de Dieu?

Le fait que d'importantes divergences doctrinales existent entre les différentes dénominations protestantes, concernant de nombreux aspects de la doctrine Biblique, indique que chaque dénomination a choisi les versets de la Bible qu'elle préférait, et qu'à partir de ces derniers, elle a élaboré ses credos et confessions. Chaque dénomination a toujours insisté sur le fait que les versets qu'elle avait choisis étaient infaillibles. Il apparut alors que les conclusions théologiques qui devinrent les bases des credos de ces différentes églises, grâce à leur harmonisation des versets qu'elles avaient choisis, semblèrent fondées et dignes de foi. Les enseignements de ces églises semblèrent solidement ancrés dans l'infaillible Parole de Dieu, la Bible.

Mais ce ne fut qu'une apparence.

Malheureusement, très fréquemment, les versets qui avaient été choisis comme base de leurs doctrines furent mal compris car non plongés dans le contexte général Biblique qui n'avait pas été étudié par les théologiens de ces églises. Ces derniers n'ont pas étudié soigneusement la Bible dans son intégralité, comparant les Écritures entre Elles, afin de s'assurer de la correction de leurs conclusions. Il est apparu que ces théologiens étaient persuadés que la Bible entière était infaillible, mais, en réalité, ils n'ont placé leur confiance que dans certains versets sélectionnés dans le but de soutenir leurs doctrines. En agissant ainsi, ils ont nié l'autorité de tous les autres versets Bibliques.

La conséquence de cette confiance tronquée en la Bible fut la propagation d'un Évangile du salut parfois très éloigné de la vérité. C'est la raison pour laquelle il y eu, au cours de l'ère de l'église, tant d'interprétations diverses des doctrines Bibliques par les différentes dénominations. Par exemple, les Baptistes sont en désaccord avec les Luthériens, les Luthériens sont en désaccord avec les Presbytériens, ces derniers avec les Baptistes, etc..., sur de nombreux enseignements Bibliques.

Nous savons que la Bible est authentique et digne de foi sur chacune des doctrines qu'Elle enseigne. Il ne peut donc y avoir qu'une seule vraie réponse. En conséquence, si différentes dénominations adoptent des positions différentes sur une doctrine particulière, nous savons, qu'au maximum, une seule d'entre elles a raison et que les autres dénominations prêchent des mensonges.

D'un autre côté, si ces dénominations étaient convaincues que l'intégralité de la Bible représente l'infaillible Parole de Dieu et que leurs credos doivent être placés sous l'autorité de la Bible seule, et dans son intégralité, alors, nous pourrions logiquement penser que toutes les dénominations seraient d'accord sur chacune de leurs doctrines et sur la façon de les enseigner.

En outre, de nombreuses églises telles que les Catholiques romains, les Mormons, les Adventistes du Septième Jour et les Charismatiques de notre époque, proclament ouvertement que leurs doctrines sont basées, à la fois sur la Bible, et sur un certain nombre de révélations ultérieures que Dieu leur a adressées après que la rédaction de la Bible soit terminée. De ce fait, et de leur aveu même, ces églises reconnaissent qu'elles basent leur compréhension de la Bible sur une autorité différente de l'autorité Divine (Apocalypse 22:18-19). Nous devons absolument comprendre que rien n'a pu être ajouté au contenu Biblique après l'achèvement de la rédaction de la Bible, il y a environ 1900 ans.

Comme nous l'avons indiqué précédemment, Dieu a prophétisé qu'Il n'a pas augmenté la joie liée à la moisson (Ésaïe 9:3). Et, bien qu'Israël et l'ensemble des églises à travers le monde, puissent être aussi nombreux que le sable de la mer, seul un petit reste sera sauvé (Romains 9:27).


L'Ère de l'Église Touchera à Sa Fin

Dieu a prophétisé que l'ère de l'église se terminerait et qu'Il terminerait la moisson de ses élus, ceux qui furent choisis par Dieu pour être sauvés (Éphésiens 1:3-6), en faisant pénétrer l'Évangile dans le coeur de personnes se trouvant en dehors de l'autorité de l'église.

L'étude de la Bible nous montre qu'il y aura une tribulation finale, appelée «grande tribulation», dans Matthieu 24:21, où nous lisons:

«Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais.»
Il est intéressant de noter qu'il nous est possible, aujourd'hui, de scruter les 2000 ans d'histoire qui se sont déroulés après l'achèvement de la rédaction de la Bible. Comme nous l'avons appris, plus tôt, au cours de cette étude, les informations historiques en provenance de sources séculières et concernant l'histoire des églises, montrent que l'ère de l'église fut une période stérile, comme la Bible l'avait prédit.

Ce qui nous amène à considérer un problème très important. Il a toujours été entendu, pour les étudiants Bibliques, que notre monde disparaîtrait un jour. À cette occasion, tous les non-sauvés seront frappés par la colère de Dieu et tous ceux qui sont sauvés se retrouveront, en sécurité, auprès de Christ, dans les nouveaux cieux et la nouvelle terre. En outre, il est communément admis que la fin du monde se produira lorsque Christ viendra comme un voleur dans la nuit. Et ceci nous amène à comprendre que nous ne pouvons connaître, avec précision, le moment de la fin du monde, même si à diverses périodes de notre histoire, alors que les chrétiens étaient soumis à de graves persécutions, certains osèrent déclarer qu'ils connaissaient l'année du retour de Christ. Bien entendu, à chaque fois, ces personnes eurent tort parce qu'elles ne basèrent pas leurs conclusions sur une analyse attentive des déclarations Bibliques concernant le retour de Christ.

En fait, au cours de l'ère de l'église, il fut admis que les églises continueraient d'exister jusqu'à la fin des temps et que, brusquement, la fin du monde se produirait lorsque Christ reviendrait comme un voleur dans la nuit.

Au cours du siècle dernier, une variation importante de ce concept devint populaire lorsque la doctrine prémillénariste fit son apparition, particulièrement au sein des églises Baptistes. Cette doctrine enseignait que Christ reviendrait comme un voleur dans la nuit et enlèverait l'église au Ciel, c'est-à-dire l'ensemble des membres de cette église. Simultanément, ou peu de temps avant cet évènement, se déroulerait une période de grande tribulation de sept ans. À la fin de ces sept années, Christ reviendrait physiquement sur la terre, afin de régner pendant 1000 ans dans la ville de Jérusalem. À l'issue de ces 1000 ans, la fin du monde se produirait. Ce genre d'enseignement, totalement erroné, est possible parce qu'au sein du Livre de l'Apocalypse, de nombreux chapitres parlent de la fin du monde mais sont très difficiles à comprendre. Ce n'est qu'aujourd'hui que nous commençons à comprendre clairement ces références Bibliques à la fin des temps.



Commentaires

3 Nous vous invitons à nous réclamer notre livre gratuit «Adam When?», disponible en anglais seulement, qui fournit de nombreux détails Bibliques sur cet évènement.
4 Si vous lisez l'anglais, nous vous invitons à nous demander nos deux livres gratuits intitulés «The End of The Church Age and After» et «Wheat and Tares», qui vous fourniront de nombreuses informations sur la fin de l'ère de l'église.


Marque de commerce © 1999-2020 GoDieu.com - Tous droits réservés