Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
218 invités

Partager

share

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13585Membres
1389Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Gestion de contenu (CMS)

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Bible Drupal

Publicité point liée à GoDieu.com

On ne naît pas chrétien, on le devient???-4


avril 8, 2017 par GoDieu

 

Le faux amour des Évangéliques

Sans aucun doute le mot amour est un des plus populaires parmi les gens du monde et aussi parmi les évangélique du christianisme contrefait moderne. Tous reconnaissent que l'amour de la vérité est un attachement à la révélation dans les Saintes-Écritures, et une caractéristique indispensable dans la vie chrétienne, puisque le Seigneur Jésus a dit de lui-même: «JE SUIS le chemin, la vérité et la vie». Aucun n'objectera que aimer la vérité c'est d'abord aimer Jésus, et dans le monde évangélique les voies d'un tel amour sont variées et équivoques pour atteindre ce but. L'attachement à Christ et donc à la vérité est ainsi le principe vital qui souffre grandement d'une problématique au niveau de l'interprétation, et pour les sectes évangéliques il s'agit clairement d'un attachement sentimental plein d'affection ou de tendresse qui réchauffe leur cœur, évidence d'une marche selon la chair et non selon l'Esprit. Dans ces milieux de rêveries déplorables, la recherche de ce sentiment même de bien-être est pour eux la vérité et son absence est évidemment le mensonge, ils marchent ainsi dans la duplicité des illusions de leurs émotions, et qui ne sait que rien n'est plus instable que les émotions. Il n'y a aucune assurance dans une telle démarche et cela signifie qu'il n'y a aucune foi, car la foi est l'assurance même (Hébreux 11:1), et où il n'y a pas de foi il n'y a pas de salut. En d'autres mots, ceux qui marchent par leurs émotions ne connaissent pas la grâce du salut et demeure dans la perdition. Le salut est par la grâce et non par les sentiments ou émotions, autrement nous serions sauvé un jour, perdu l'autre, et sauvé de nouveau le jour suivant. Or aimer Jésus c'est clairement, comme la Bible nous enseigne, un attachement inhérent à tout ce qui est vrai de sa personne et de ses enseignements, mais ce principe essentiel est déformé et manipulé au sein des nids de vipères évangéliques. La Bible nous apprend à marcher dans l'amour réel, non seulement à faire des études ou écouter des prédications sur l'amour, mais la grande majorité, si non pas tous, n'ont aucune notion véritable de ce qu'est réellement l'amour et la vérité. Ils marchent seulement selon la conception d'une approximation issue de leur imagination qui les mène à la perdition. Chez les évangéliques l'amour est un visage à deux faces, une qui regarde vers le monde et l'autre qui regarde vers leur nombril, en d'autres mots il s'agit d'un narcissisme débridé qu'ils nomment du christianisme, car après tout la Bible n'enseigne-t-elle pas qu'il faut s'aimer soi-même avant d'aimer son prochain.

Dans le Grec original le mot «amour» ou «agapao» porte le caractère d'une pression intense, tout comme le pressage du raisin pour en faire du vin, et détient le sens de «résignation», notion qui incorpore le renoncement de l'Esprit des vivants dans son incarnation pour le rachat de ses élus, ce qui nous indique que l'amour divin est «un sacrifice». Tandis que le mot «vérité» désigne ce qui est «absolu» ou «ultime», et rien n'est plus haut que la divinité même de l'Admirable Esprit des vivants. Avoir l'amour de la vérité signifie donc littéralement «être résigné à l'absolu, à ce qui est ultime et suprême» car là seulement réside la certitude. Cet idéal n'est pas réalisable pour l'homme, il nécessite une intervention divine, une révélation directe de la part de l'Esprit des vivants en Jésus-Christ dans sa Parole inspirée, révélation qui est accordée à ses élus seulement. Il ne s'agit donc pas d'un sentiment mais d'une déclaration certaine de la Sainte Présence qui vient habiter en nos cœurs et à laquelle nous sommes résignés en toute humilité pour être dirigés et enseignés dans toutes ses voies.

Mais parmi la mouvance évangélique, baptiste, darbyste, messianique, pentecôtiste, charismatique (toutes vagues confondues), et autres vermines de la sorte, il n'y a aucun doute que l'amour de la vérité est un attachement sentimental qui stimule les émotions. Attachement qui pousse les gens à ressentir des frissons ou palpitations plaisantes, impressions de sentiments exagérés qui justifient leurs convictions et leurs actions, bonnes ou mauvaises, valorisant ainsi leur libre-choix illusoire et la dignité humaine d'une nature complètement corrompue et esclave de la chair et du péché. Pour eux il s'agit non de l'amour de la vérité, mais de l'amour de leur vérité, de la conviction de leurs opinions ou prétentions qu'ils cherchent aveuglement à imposer à tous. En d'autres mots, parmi cette mouvance évangélique infernale, l'amour de la vérité est une décision personnelle issue d'une volonté supposément libre qui dirige le cours sentimental de leur vie.

Ce que nous retrouvons parmi les sectes évangéliques est loin d'être «l'amour de Dieu», il s'agit plutôt d'affection et de complaisance, c'est-à-dire d'un amour charnel ou amour mondain envers les hommes et les choses de ce monde. Tel est le sens du mot «affection» dans le Grec ou «philios», terme qui désigne «amitié, attachement, complaisance, dévotion, dévouement, émotion, inclination, intérêt, passion, penchant, respect, et tendresse». Avoir des émotions est chose normale pour tous, chrétien comme non chrétien, mais cela n'est pas l'amour de Dieu au sens propre du terme «agape, agapao». En d'autres mots, l'affection de l'être humain est purement charnelle, elle n'est pas spirituelle et ne peut prétendre à l'être. L'affection dégage des sentiments mondain tandis que l'amour de Dieu est une disposition de renoncement ou de résignation, c'est-à-dire «un sacrifice» qui peut être désigné aussi comme étant «l'amour sacrificiel» de Dieu pour le rachat de ses élus. Bibliquement parlant, une telle disposition est impossible à l'homme car personne ne peut se racheter lui-même, aucun ne peut expier ses propres péchés, l'expiation se trouve uniquement dans le sacrifice de la croix. Cette disposition est en Christ et dans le cœur de tous les chrétiens authentique en qui l'Esprit de la Sainte Présence de Christ fait sa demeure. Marcher dans l'amour de Dieu ou plus particulièrement dans l'amour de la vérité est de se déplacer et progresser dans une telle disposition de confiance en Christ pour toutes choses dans notre vie, déplacement et progression qui ne vient pas de la chair ni de nos efforts, mais de l'Esprit de Christ qui nous pousse à agir dans l'humilité de la résignation afin d'être dirigé et instruit de Lui pour notre formation à la gloire de son nom. Spécifions que l'expression «amour de Dieu» signifie proprement «résignation de l'Esprit des vivants» et indique le principe divin de «renoncement», c'est-à-dire de se sacrifier soi-même pour une cause précise afin d'atteindre un but déterminé, comme nous l'indique si bonnement l'apôtre Paul dans ces merveilleux passages de son Épître aux Philippiens:

«Ne considérez pas chacun votre propre intérêt, mais aussi celui des autres. Ayez en vous les mêmes sentiments que Jésus-Christ, lequel étant la transformation unique de L'ESPRIT DES VIVANTS éternel, ne s'est point attribué injustement la conformité à L'ESPRIT DES VIVANTS; mais s'est privé lui-même de cette conformité, en assumant sur lui l'aspect d'un serviteur, devenant semblable à tous genres d'hommes. Et, ayant paru dans la nature du genre humain, il s'est abaissé lui-même, en se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi aussi, comme ESPRIT DES VIVANTS exalté à la suprématie, il lui a été donné un Nom qui est au-dessus de tout nom; afin qu'au nom de JÉSUS, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou, et que toute langue confesse Jésus-Christ comme étant L'ADMIRABLE, le Père de gloire, et L'ESPRIT DES VIVANTS éternel.» (Philippiens 2:4-12; Bible de Machaira 2016).

La notion de l'amour chez les évangéliques est entièrement contraire à la grâce de Dieu, elle se rapporte plutôt à la loi et aux commandements ou décalogue que ceux sous l'Ancienne Alliance étaient dans l'obligation d'observer sous peine de mort. Nombreux sont ceux parmi les évangéliques et surtout parmi les pentecôtistes, les charismatiques, les adventistes, qui cherchent à se sanctifier eux-mêmes par l'observance des commandements de la loi afin de se justifier devant Dieu et les hommes. Cette hérésie est plus répandue que nous puissions nous imaginer, ce poison a infecté tous les niveaux du christianisme contrefait moderne, au point même que plusieurs maudissent littéralement la grâce souveraine et inconditionnelle qu'ils nomment l'hypergrâce (grâce suprême), pour adopter une grâce conditionnelle à leurs caprices qui valorise leurs efforts et la dignité humaine qu'on peut nommer l'hypogrâce (grâce soumise) et qui est en réalité une disgrâce. L'obéissance devient ainsi une fonction vitale du salut et de sa préservation par la persévérance d'efforts ou de choix personnels qui le maintiendraient actif dans la vie du croyant qui s'y applique. La subtilité de cette fausse doctrine est presque inimaginable, elle est complètement paradoxale et insupportable, elle est une des pires abominations jamais conçue par l'homme et on peut la qualifier précisément comme étant une doctrine de rébellion, tellement elle est subversive et exprimée habilement dans une duplicité inouïe pour renverser la grâce de Christ.

Leur point de vue général nous est présenté comme tel:

«Nous montrons notre amour pour Dieu en observant ses commandements et en appliquant ses principes. Ce n'est pas difficile. Loin d'être pesantes, les lois de Dieu ont pour but de nous aider à mener une vie agréable, réussie et heureuse (Ésaïe 48:17-18). En vivant en conformité avec les conseils de notre Père céleste, nous lui témoignons notre profonde reconnaissance pour tout ce qu'il a fait en notre faveur. Malheureusement, dans le monde actuel, trop peu éprouvent cette reconnaissance. Nous ne voulons pas être indifférents, comme certaines personnes qui vivaient du temps où Jésus était sur la terre. Il a guéri dix lépreux, mais un seul est revenu sur ses pas pour le remercier (Luc 17:12-17). C'est à celui-là, assurément, que nous voulons ressembler, et non aux neuf ingrats!»

Un autre évangélique déclare:

«Jésus nous fait comprendre que l'important c'est de faire les choses par amour, dans la pratique des commandements, des enseignements ou des instructions du Seigneur. Nous lui obéissons, nous cherchons à faire sa volonté et ce qui lui est agréable, parce que nous l'aimons

Plusieurs nous disent qu'il faut servir Christ avec affection, mais la Parole de Dieu nous dit le contraire, le seul moyen de servir Dieu et de lui plaire est par la foi et uniquement par la foi (Jean 6:28-29; Hébreux 11:6).

Un autre évangélique écrit:

«Le plus grand commandement: MAÎTRE, quel est le plus grand commandement de la loi ? JÉSUS lui répondit: Tu aimeras LE SEIGNEUR, Ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C'est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second qui lui est semblable: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Matthieu 22:36-39. Aimer LE SEIGNEUR, Son DIEU: C'est obéir à Ses Commandements. Car l'amour de DIEU consiste à garder Ses Commandements, dit 1 Jean 5:3, en rajoutant ceci: Et Ses Commandements ne sont pas pénibles. C'est de l'obéissance à LA PAROLE DE DIEU que dépend le bonheur du chrétien. On ne peut pas prétendre aimer LE SEIGNEUR sans consentir à se soumettre à Sa Volonté. Aimez L'ÉTERNEL, vous qui avez de la piété! L'ÉTERNEL garde Ses Fidèles, ordonne Psaumes 31:24. Quiconque aime L'ÉTERNEL sera délivré de tout mal, selon le Psaumes 91:14 qui déclare: «Puisqu'il M'aime, JE le délivrerai; JE le protégerai puisqu'il connaît MON NOM». Aimer LE DIEU D'AMOUR est un signe de reconnaissance envers CELUI qui nous a aimés LE PREMIER, révèle 1 Jean 4:19. C'est pour cela qu'il est écrit: «Tu aimeras LE SEIGNEUR, Ton DIEU, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même» rappelle Luc 10:27. En effet, quiconque aime Son PÈRE CÉLESTE est un enfant béni. Aimer son prochain: Cela consiste à lui faire ce que tu voudrais qu'il te fasse; comme dit LE SEIGNEUR JÉSUS dans Matthieu 7:12: Tout ce que voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c'est la loi et les prophètes. Qui n'aimerait pas qu'on lui fasse du bien? Ou bien qu'on lui témoigne de l'affection? Lorsqu'on fait le bien, ce bienfait revient vers soi. Car l'âme bienfaisante sera rassasiée, et celui qui arrose sera lui-même arrosé, promet Proverbes 11:25. Suivons l'exemple du Samaritain qui fut ému de compassion et secourut un Juif en détresse, nonobstant le conflit qui existait entre leurs deux peuples, raconte Luc 10:33-37. C'est la mise en pratique du commandement de l'amour envers DIEU et notre prochain qui préserve des conflits dans les assemblées, les familles, et la société.»

Que de belles paroles mielleuses et trompeuses avec lesquelles ils séduisent les crédules pour en faire des prostitués spirituels.

L'œil vigilant et attentif aura remarqué que la position des évangéliques sur l'amour, comme nous venons de voir plus haut, est basée sur un mélange de passages qui proviennent autant de l'Ancien que du Nouveau Testament, et reliés ensemble pour ériger leur doctrine prétentieuse et répugnante à propos de l'amour de Dieu, de l'amour de la vérité, de l'amour du prochain, et même de l'amour du monde qui est une abomination à Dieu. On voit clairement que leur doctrine est élaborée complètement sur les principes de la loi et non de la grâce. Un des passages principaux qu'ils utilisent pour ériger leur doctrine de disgrâce nous dit clairement que l'amour de Dieu est «le plus grand commandement DE LA LOI», et non de la grâce, et cela est confirmé par le Seigneur Jésus lui-même (Matthieu 22:36) qui ne peut mentir comme les évangéliques le font en déformant la vérité. Personne, absolument personne ne peut aimer Dieu de la façon que le Seigneur Jésus le décrit et encore moins son prochain. Les évangéliques ne peuvent même pas obéir parfaitement à la loi de leurs pays, encore moins à la loi de Dieu qui est beaucoup plus rigide et sans pitié. Aucun homme ne peut observer la loi et s'en justifier, la loi a été donné pour manifester le péché et pour nous diriger à Christ afin d'être délivré de son fardeau et de sa condamnation, et non pour continuer à l'observer en prétendant être sous la grâce. Il est clair que les évangéliques n'ont jamais appris à différencier entre la loi et la grâce, ils mettent tout dans un même panier et les gens y pigent comme il leur semble bon sans voir le serpent venimeux qui s'y trouve.

Pourquoi une telle hérésie, pourquoi un tel égarement, pourquoi une telle confusion dans les pensées des évangéliques? Pourquoi persistent-ils à déformer la vérité sur ce sujet essentiel au salut des âmes? La réponse est pourtant simple, mais ils se refusent de la voir à cause de leur orgueil et de leur arrogance qui les maintient captifs dans les chaînes de l'ignorance. La cause est que leur théologie est arminienne et cela ils ne peuvent même pas le comprendre. Expliquons le d'une façon plus simple à cause de leur cerveau hébété car ils sont tous spirituellement constipés. Bref, ils sont tous des disciples du libre-choix, tous se basent sur les principes d'une décision personnelle pour contribuer à leur salut et leur sanctification par les efforts du «choix de la foi» ou «choix de croire» d'une volonté supposément libre, mais qui est en réalité esclave de la chair et du péché. Tel est l'enseignement de l'arminianisme, que les évangéliques en comprennent le sens ou non n'en change absolument rien, ils sont les disciples d'une théologie infernale qui les mène directement en enfer et cela Bible à la main tout en chantant des cantiques de louanges, scénario horrible presque inimaginable mais toutefois bien réel. Cette doctrine de rébellion n'est pas nouvelle, elle est en effet la base de la chute dans le Jardin d'Éden, son nom a peut-être changé à travers l'histoire mais son principe demeure le même. L'illusion du libre choix est ce qui engendre l'hérésie de l'amour tellement populaire parmi les sectes évangéliques du christianisme contrefait moderne. Loin de démissionner de leurs faux raisonnements, ils persistent davantage dans leurs prétentions égoïstes tout en affichant leurs délires psychotiques comme étant la vérité même. Leur prétention à l'amour de Dieu ne peut faire autre que de les pousser inévitablement dans des voies d'obéissances aux commandements dans une folle tentative de justifier leurs transgressions de la loi qu'ils prétendent observer sans réaliser que cela est une chose impossible. Mais par obéissance, beaucoup s'imaginent juste et déclarent dans leur prière aimer Dieu plus que tout, ils ne savent pas ce qu'ils disent, c'est leurs émotions qui parlent, ils s'imaginent plaire à Dieu lorsqu'en réalité ils s'opposent à lui et en sont des ennemis, triste situation des réprouvés qui refusent de voir les conséquences de leur faux amour.

_____________________________ Échange de bannières ______________________________
_____________________________ Échange de bannières ______________________________

Marque de commerce © 1999-2017 GoDieu.com - Tous droits réservés