Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Instagram GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
370 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1607Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Remarques sur la version de la Bible de M. Louis Segond-08


décembre 8, 2010 par GoDieu


La version dite de Lausanne.

Il est certain, — et les adversaires de l'introduction dans les Églises de versions infidèles, dans l'intérêt même de la sainte cause qu'ils défendent, devraient le reconnaître en toute franchise, — les versions de Martin et d'Ostervald ne peuvent pas servir à une étude approfondie en particulier des parties prophétiques et poétiques de l'Ancien Testament. Or, ce qui distingue avantageusement notre époque, c'est que la théologie se vulgarise, comme les autres sciences humaines; il est donc absolument indispensable que le simple chrétien ait entre les mains une version scrupuleusement exacte, et que, pour le Nouveau Testament, il soit au courant au moins des principales variantes du texte grec.

Il n'y a qu'une seule version française de la Bible, on peut même dire qu'il n'y en a pas d'autre dans les diverses langues que parlent les Églises de toute la chrétienté, qui puisse être un guide sûr pour le croyant qui ne peut pas directement avoir recours aux textes originaux: c'est la version de Lausanne.

Ce qui distingue la version de Lausanne, c'est l'exactitude, la plus scrupuleuse exactitude, et l'uniformité de traduction, qui en est une conséquence nécessaire, mais que toutes les versions parues jusqu'ici soit en français, soit en allemand, soit en anglais, ont négligée; il faut qu'une concordance française de la Bible, corresponde autant que cela est possible avec la concordance hébraïque de l'Ancien ou avec la grecque du Nouveau Testament; cela est indispensable pour que le simple chrétien puisse étudier la Bible mot après mot. «Comme nous avons appris par une longue et dure expérience, est-il dit dans un avis de la Nouvelle version de l'Ancien Testament (20), que ce qui manque avant tout à nos Églises, c'est une connaissance exacte du contenu de la révélation, à la pleine inspiration de laquelle nous croyons de tout notre cœur, nous nous sommes proposé de rendre aux Églises le grand service de leur donner une version de l'Ancien Testament plus exacte qu'aucune de celles qui existent jusqu'à ce jour, afin que les croyants puissent y trouver un nouveau secours pour se nourrir de la substance et de la moelle de la Parole qui peut sauver leurs âmes (Jacques 1:21)... Vous pouvez avoir de belles traductions de la Bible, mais une Bible tout autre que l'original; et il peut parfaitement arriver que plus vous étudierez votre Bible, plus vous vous éloignez de la Bible telle que Dieu l'avais faite. Comment ne sacrifierait-on pas volontiers une élégance aussi dangereuse à l'avantage inappréciable d'une traduction plus inculte, il est vrai, mais derrière laquelle on trouve bien sûrement les choses qui nous ont été données de Dieu (1 Corinthiens 2:12).

La version de Lausanne a d'ailleurs l'avantage immense de n'être pas l'œuvre d'un seul savant; car, si jamais, c'est principalement ici que deux valent mieux qu'un (Ecclésiaste 4:9), contrairement à l'opinion de la Compagnie des Pasteurs de Genève, qui disent dans la Préface à la version de M. Segond, que dès qu'il s'agit d'une traduction entièrement nouvelle, «il devient presque indispensable que l'œuvre prenne un caractère individuel.» Un seul savant laissera involontairement percer ses idées favorites dans sa version. Si la traduction est fait par plusieurs savants, ce grave inconvénient disparaît, surtout s'ils appartiennent à différents pays et à différentes Églises. C'est le cas de la version de Lausanne qui a été fait par un collège de traducteurs. Chaque partie a été ensuite soumise à des Réviseurs, dont quelques-uns, comme la liste suivante le fait voir, étaient traducteurs eux-mêmes. Puis l'ensemble a été revu par des Rédacteurs chargés de veiller particulièrement à l'unité de l'ensemble et à l'harmonie des différentes parties. On le voit aucune précaution n'a été omise.

Voici la liste alphabétique des pasteurs éminents et des savants professeurs et docteurs en théologie dont plusieurs, depuis lors, se sont endormis au Seigneur:

TRADUCTEURS: MM. H. Berthoud, pasteur; A. Cérésole, ancien pasteur et professeur; G. Cramer, pasteur; A. de Laharpe, pasteur, Dr Henri de Laharpe, professeur, savant orientaliste; A. de Mestral, ancien pasteur, auteur de commentaires sur les Psaumes, la Genèse, l'Exode et le Lévitique; F. Dumont, ancien pasteur; J.J. Faure, ancien pasteur et professeur; E. Guers, pasteur; Hippolyte Krüger, pasteur; L. Monastier, pasteur; Adolphe Monod, professeur à Montauban et pasteur à Paris; S. Pilet-Joly, pasteur et professeur Th. Rivier, pasteur; S. Thomas, pasteur.

RÉVISEURS: MM. Berdèz, professeur; Burkhardt, pasteur et professeur; A. Cérésole; R. Clément; G. Cramer; Dr H. de Laharpe; A. de Mestral; J.J. Faure; Lutz, ministres de l'Évangile; Dr S. Preiswerk, pasteur et professeur, auteur d'une grammaire hébraïque; Dr Ruetschi, pasteur; S. Thomas, pasteur.

RÉDACTEURS: MM. F. Olivier, ministre de l'Évangile; H. Berthoud; F. Reymond, pasteur; R. Clément; Dr H. De Laharpe; H. Ohvier; Binder, professeur.

AGENT: Louis Burnier, ancien pasteur.

Le Nouveau Testament avait été également traduit antérieurement par un collège de Traducteurs, de Réviseurs et de Rédacteurs. Le lecteur fera bien d'en lire l'histoire intéressante et fort instructive publiée à Lausanne par M. Louis Burnier, en 1866, sous le titre: La version du Nouveau Testament dite de Lausanne. Son histoire et ses critiques. Une autre publication du même, fort utile à consulter, est intitulée: Les mots du Nouveau Testament dans les versions comparées d'Ostervald et de Lausanne. Lausanne 1871.

Puisque la version de Lausanne a réalisé les conditions essentielles d'une traduction des Écritures inspirées de Dieu, il peut paraître regrettable que la Société biblique de France se donne la peine, dès lors inutile, et fasse les frais considérables d'une révision d'Ostervald. Une révision ne suffit pas; il faut une version nouvelle; c'est avec les auteurs de la version de Lausanne que cette Société biblique aurait dû s'entendre pour une nouvelle et définitive révision, d'après les principes qui sont à la base de cette version. Il est de toute importance que les Églises évangéliques de langue française aient enfin une version unique, en chaire, sur les bancs de l'instruction religieuse, et dans les mains des chrétiens, que des hommes fidèles réviseraient, toujours d'après les mêmes principes, une ou deux fois par siècle. La version de Lausanne seule peut répondre à cette fin.

Puisque la Société biblique de France ne l'a pas fait, une nouvelle Société biblique devrait se former pour réunir les fonds nécessaires à l'impression en formats divers, et surtout en format de poche, de la version de Lausanne. Dans tous ces formats et éditions différentes il devrait y avoir la même pagination, comme c'est le cas pour la Bible Bagster. Rien ne facilite les recherches des passages dans la Bible de divers formats, que si l'œil les retrouve au même endroit de la page. Dans le Nouveau Testament il faudrait l'indication en marge des variantes; dans toute la Bible, l'indication des passages parallèles dits de Mackenzie et de très courtes notes archéologiques, historiques et géographiques, comme celles dont M. Segond a accompagné sa version. Dans les éditions à grand format, on insérerait aussi des cartes géographiques.

Voilà des desiderata dont la réalisation ne dépend que du concours des chrétiens jaloux de répandre les oracles de Dieu dans toute leur pureté. Il serait temps de s'entendre et d'agir, avant que des versions infidèles n'aient commencé leurs ravages dans les Églises.

II ne faut pas, du reste, confondre la version dite de Lausanne avec la Révision de Lausanne, qui n'est qu'une révision de la Bible d'Ostervald, faite sous les auspices des sociétés bibliques de Neuchâtel et de Lausanne, dont la première édition a paru en 1823 et la 2e en 1836.

L'Ancien Testament de la Version dite de Lausanne a paru en livraisons successives de 1861 à 1872.

Le Nouveau Testament en est à sa 4e édition: cette dernière édition est double, elle a paru en format in-8° et en format in-24.

La première édition parut en 1839; la 2e en 1849; la 3e en 1859, et la 4e en 1872 in-8° et 1875 in-24°.

La quatrième édition est pour la première fois accompagnée d'un choix de variantes; l'édition in-8° les a consignées à la fin du volume, sans renvois dans le texte, ce qui est peu pratique; l'édition in-24 les a imprimées au bas de la page avec renvois dans le texte, cela est plus rationnel. Supérieure, sous ce rapport, aux éditions précédentes, elle leur est légèrement inférieure par suite de quelques corrections malheureuses qui y ont été faites. Citons quelques exemples: Marc 3:16 n'est pas aussi exactement traduit dans la 3e et la 4e édition que dans les deux premières; si la traduction littérale de celles-ci parait étrange, cet inconvénient se retrouve absolument au même degré dans le texte grec, où il y a un manque complet de liaison syntactique, et cela pour une raison très importante: grâce à cette absence de liaison, il n'est pas malaisé de découvrir l'auteur de l'évangile et la preuve de la plus scrupuleuse exactitude avec laquelle le récit a été composé; que le lecteur veuille lire à ce sujet ce qu'en dit M. Godet, Études bibliques, II, p. 37 (1re édition) — Dans Matthieu 1:18, les 3e et 4e éditions ont supprimé un car qui est dans le texte grec, ainsi que dans les deux premières éditions; cette conjonction indique d'une façon très concise que la naissance de Jésus-Christ s'est faite dans des conditions toutes particulières, ce qui est cause que l'évangéliste s'y arrête. Dans Philippiens 2:20, le mot mien est probablement une faute d'impression pour sien; en tout cas, la traduction des trois premières éditions est plus exacte. — Dans 1 Pierre 3:19-20, la quatrième édition dérange l'ordre des mots de façon à donner à la phrase un tout autre sens, en mettant le mot autrefois après le mot lequel; tandis qu'en grec et dans les trois premières éditions, il se trouve après le mot rebelles. Que la nouvelle génération de réviseurs, qui se prépare, prenne garde de ne pas renverser la belle devise: De bien en mieux.

20 Voici le titre complet de cette petite brochure qui accompagne la 2e livraison de l'Ancien Testament: Nouvelle version de l'Ancien Testament, publiée à Lausanne par une Société de pasteurs et de professeurs de la Suisse et de la France. Avis. Lausanne 1866. (p. 9 et 11).


Marque de commerce © 1999-2021 GoDieu.com - Tous droits réservés