Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
267 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Renoncement et partage-3


août 1, 2019 par GoDieu

 

Le repas sacré de l'alliance

C'est souvent par un repas que sont scellés des contrats entre partenaires humains, on voit cela surtout dans les grandes entreprises pour former des alliances, et la religion dite chrétienne en est pas l'exception. En fait, le repas sacré de l'Alliance est devenu le pivot central d'une prétendue communion fraternelle qui scelle ou consolide les relations entre les croyants et aussi avec le divin, de même qu'avec l'administration de l'organisation religieuse qui en élabore les principes. Il est connu sous les noms de Sainte-Cène, d'Eucharistie, de Pâque chrétienne, et de repas du Seigneur. Dans la majorité des cas, il consiste à manger un tout petit morceau de pain et de boire une toute petite coupe de jus de raisin, puisque la plupart des prétendus chrétiens n'utilisent pas le vin car ils abhorrent l'alcool. Et dire que dans les cervelles hébétées cela est considéré un repas est le comble du ridicule. À se baser sur une telle notion idiote les gens risqueraient de crever de faim. Mais comme les imposteurs et déformateurs de la vérité disent, ce n'est qu'un repas symbolique. Oui, mais ce l'était aussi pour Jésus et ses disciples qui mangèrent à leur faim en célébrant la Pâque. Cette petite cérémonie des religions prétendument chrétiennes est complètement téméraire et n'a aucun support biblique, sauf en apparence. Elle est superficielle et idolâtre dans son essence et dans sa forme dénaturée. Elle est une contrefaçon de la vérité conçue pour séduire les crédules et les ignorants pour en faire des pantins de la secte religieuse qui l'utilise à son avantage dans ses prétentions scripturaires. Il n'y a rien de sacré dans ce repas religieux, tout est profane et vulgaire dans ce rapport de relations mondaines d'apparences chrétiennes. Mieux pour le chrétien réel de rester chez eux et de partager un bon repas et un bon vin avec sa famille ou ses amis, dans la reconnaissance de la grâce de Dieu et de ses abondantes bénédictions. Car pourquoi prostituerait-il sa foi en assistant à un culte religieux qui déforme la vérité avec un rituel captieux et idolâtre? «Sauvez-vous de cette génération perverse», dit le Seigneur par la bouche de l'apôtre Pierre (Actes 2:40).

Dans le catholicisme mithriaque ce repas est nommé l'Eucharistie, ancien rituel de communion avec le dieu Soleil. Les papistes mangent leur dieu galette sous la forme d'un petit soleil dans lequel ils sont conditionnés à croire que Jésus habite corporellement. Le catholicisme est la seule religion qui mange son dieu à cause de la doctrine diabolique de la Transsubstantiation dans laquelle le prêtre prononce une incantation magique qui transforme le pain et le vin en le corps réel et le sang de Christ. Donc attention pour ne pas y briser un bras ou une jambe en mangeant la galette solaire, il faut l'avaler tout rond; et si elle colle au palais interdit d'y toucher, il faut la laisser fondre pour que Christ pénètre en nous dans son entièreté. Il est inimaginable que des gens puissent croire en une telle absurdité. Le protestantisme n'est pas mieux sauf qu'il s'agit ici d'un rituel symbolique dans lequel, néanmoins, la présence de Christ s'y trouve d'une façon spirituelle imaginaire dans les éléments du pain et du vin. Chez les baptistes on voit les gens prendre un petit morceau de pain au signal donné, puis fermer les yeux en une supposée adoration, mais adoration de quoi et de qui, car il s'agit ici d'une pure idolâtrie d'un morceau de pain qui symbolise la présence de Dieu, et encore de quel Dieu puisque pour eux Dieu est trois personnes. À vrai dire, l'absurdité ne connaît aucune borne, et comme nous l'avons déjà dit auparavant: «tous les cornichons ne sont pas dans des flacon». La notion que Christ est présent dans cette supposée communion divine, soit réellement ou symboliquement, est une claire indication qu'il n'est pas présent en ceux qui y participent. L'apparence est tout ce qui importe dans cette supercherie, elle donne aux gens l'illusion de participer à quelque chose de sacrée, ce qui leur donne un sentiment de bien-être qui satisfait leurs cœurs ténébreux. Ainsi ils sont convaincus d'être de réels chrétiens, lorsqu'en réalité ils ne sont que des fourbes, des imposteurs et des idolâtres qui s'imaginent obéir à l'injonction de Christ: «Faites ceci en mémoire de moi» (Luc 22:19). Mais tel ne fut pas l'enseignement de Christ à ses disciples. Par ces paroles qui anticipaient sa mort sur la croix, il leur disait en substance «comme je me suis sacrifié pour vous, vous devez vous sacrifier les uns pour les autres, faites ceci en mémoire de moi». Il n'établissait pas une ordonnance, rituel ou cérémonie, comme se l'imaginent les réprouvés et imposteurs qui se moquent de son enseignement en le transformant en caricature. Il ne s'agissait pas d'en faire un mémorial pour perpétuer le souvenir, mais d'établir le principe essentiel de la vie éternelle en créant une attitude active et constante dans le cœur de ses disciples qui s'exprime par le renoncement de soi dans un partage émancipé. Cela est évident car le partage est essentiellement un sacrifice, un renoncement de soi pour le bien-être d'un autre qui est d'une même foi, d'une même conviction engendrée par la Sainte Présence de Christ en nous. Prendre un petit morceau de pain et une petite coupe de vin ou de jus de raisin est un affront, un blasphème hautain contre la vérité révélée en Christ. Plus, c'est une attaque directe contre le sacrifice de la croix, une agression infernale contre la grâce du salut.

Bibliquement ces repas d'Alliance s'inscrivent dans le droit fil du repas pascal apprêté en toute hâte alors que se profile le passage du Seigneur au milieu des premiers-nés de l'Égypte et que le peuple d'Israël s'apprête, lui aussi, à sortir de la terre d'esclavage pour entrer dans la terre de la promesse. En prévision de cet Exode, le peuple est convié à manger la viande rôtie au feu, des herbes amers et des pains sans levain (Exode 12). Lors de la Pâque, fête familiale par excellence de la délivrance, Jésus prendra l'initiative de recevoir lui-même ses hôtes à table: «Allez à la ville; vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau. Suivez-le, et là où il entrera, dites au propriétaire: “le maître te fait dire: où est la salle, où je pourrai manger la Pâque avec mes disciples?” Et il vous montrera, à l'étage, une grande pièce garnie de coussins, toute prête; faites-y pour nous les préparatifs» (Marc 14:13-15). Ainsi prépare-t-il ses disciples à célébrer la nouveauté du passage par la mort dans l'offrande ultime de sa vie en nourriture:«Et comme ils mangeaient, Jésus prit du pain, et ayant rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, et dit: Prenez, mangez, de même est mon corps. Ayant aussi pris la coupe et rendu grâces, il la leur donna, et ils en burent tous. Et il leur dit: De même est mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui est versé pour plusieurs.» (Marc 14:22-24). La célébration de ce repas pascal rend présent ce passage par la mort dans la foi et l'espérance des disciples du Christ:«Car toutes les fois que vous mangez de ce pain, et que vous buvez de cette coupe, vous annoncez en partageant, la mort de L'ADMIRABLE, jusqu'à ce qu'il vienne.» (1 Corinthiens 11:26). C'est par le partage entre chrétiens que nous annonçons réellement la mort de Christ sur la croix. Celui ou celle qui refuserait ou négligerait de partager avec un autre frère ou sœur en besoins, serait ainsi coupable envers le corps et le sang de Christ, car le Seigneur a tout partagé avec nous en se sacrifiant lui-même pour notre délivrance. Nous devons donc faire de même envers les frères et les sœurs en besoins, nous sommes responsables de leur bien-être et nous devons y voir sérieusement de crainte qu'ils périssent et que nous en portions le fardeau sur notre conscience devant Christ. Les conséquences en seraient désastreuses.

Nous sommes tous, en tant qu'élus, membres du Corps de Christ et il ne convient pas qu'un membre ne soit pas conscient des besoins d'un autre membre et qu'il ne réagisse pas pour régler la situation en se sacrifiant pour son frère ou sa sœur afin de pourvoir à leurs besoins. Nous avons tous besoin l'un de l'autre pour notre existence en ce monde, et nous devons tous contribuer l'un envers l'autre pour combler les lacunes dans la mesure de la grâce qui nous est accordée gratuitement et inconditionnellement. Soyez donc consciencieux et honorable dans l'attente de la gloire à venir qui est notre héritage à tous, et ne vous relâchez point dans votre constance et votre renoncement dans la mesure que Christ vous accorde pour le bon fonctionnement de son Corps, car qui de nous voudrait faire honte au Chef de notre foi par sa négligence et déshonorer son nom glorieux. Ceci est le seul, le vrai et authentique Repas du Seigneur, assurez-vous donc d'y participer activement avec joie et persistance. Nous faisons appel ici à votre cœur et conscience, ne négligez pas de pourvoir aux besoins de vos frères et de vos sœurs en Christ pour qui Christ a payé le prix ultime de son sang verser sur la croix. Trop de gens dits chrétiens ignorent cet aspect fondamental de la croix et plusieurs chrétiens réels qui sont dans la misère de la pauvreté en souffrent à cause de cela. À vous d'y voir car le sujet est très sérieux et même urgent. Ne prenez pas pour acquis que si un frère ou une sœur ne vous en parle pas qu'ils n'ont pas de problèmes à ce niveau, ils veulent simplement vous en épargner le fardeau, ou ne sont pas à l'aise pour vous parler de choses personnelles. Vous devez donc être prévoyants et faire le premier pas pour vous renseigner sérieusement sur leur condition, afin d'évaluer équitablement la situation pour agir convenablement en répondant à leurs besoins. Ne dite jamais «nous allons prier pour eux et le Seigneur s'en occupera», car vous êtes les outils que le Seigneur utilise pour combler ces lacunes. Communiquer avec vos frères et vos sœurs en Christ et parler honnêtement avec eux de ces choses et offrez votre assistance sans qu'elle soit demandée et agissez en fonction de vos capacités; car un corps sans communication est un corps mort, mais vous êtes vivant en Christ si du moins l'Esprit de Christ habite en vous réellement.


Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés