Pierre Lachat



Album : Entends la brise
Fenêtre sur Noël
Des années, un siècle
Adopté
Un peuple qui chante
Tant 2 crises
D'un autre terroir
Apologie

Album : Entends la brise (2006)

1 - Pas facile
2 - Je demande réparation
3 - On t'a fait connaître
4 - L'enfant d'Haïti
5 - Le Blues du réveil
6 - Aie pitié de moi
7 - Le prix de la vérité
8 - L'Agneau de Dieu
9 - Ce que l'Esprit dit aux Églises
10 - Laisse la lumière briller
11 - Avançons ensemble
12 - Confiance

Entends la brise - 1.

Pas facile

Paroles et musique : Pierre Lachat

Pas facile de trouver son chemin
Quand la neige a recouvert la route
Ou quand le brouillard est tombé

Pas facile même quand on est malin
D'avancer dans les ombres du doute
Quand les cartes sont faussées

Pas facile si on veut aller loin
De calculer combien ça coûte
Avant de se lancer

Pas facile de choisir son chemin
Quand l'un ressemble à une autoroute
Et quand l'autre n'est qu'un sentier

Demandez, on vous donnera
Cherchez, vous trouverez
Frappez, on vous ouvrira

Car tout homme qui demande reçoit,
Celui qui cherche trouve
Et on ouvre la porte à celui qui frappe

Pas facile de n'pas jeter aux chiens
Ce qu'on voudrait donner coûte que coûte
Sans penser que c'est sacré

Comment ne pas juger mon voisin
En oubliant que j'ai une poutre
De mon oeil à enlever ?

[Refrain]

Pas facile de n'pas faire le païen
Qui s'inquiète pour gagner sa croûte
Se loger ou s'habiller

Et comment ne pas faire le p'tit saint
Qui dit "Seigneur, oh Seigneur écoute"
Mais qui n'veut pas écouter ?

[Refrain]


Entends la brise - 2.

Je demande réparation

Paroles et musique : Pierre Lachat

Comme j'suis pas un génie, comme j'suis pas un athlète,
Comme j'suis pas une star, comme j'suis pas une vedette
J'vous ai mis par écrit c'que j'aurais voulu être
Et je demande réparation

Pour tous les handicaps qui ont jalonné ma route
Pour les incohérences, pour mes larmes d'enfance
Les insatisfactions, les crises d'adolescence
Je demande réparation

Je demande, je demande
Je demande réparation

Pour les jours de ma vie que je n'ai pas choisie
Et pour tout l'inconfort qu'elle me donne et m'impose
Pour la peur qu'un taré sans raison me l'explose
Je demande réparation

Un jour on m'aidera peut-être à mourir
Comment préparer ça, personne ne va m'le dire
Si donc les hommes sont maîtres de la vie
Je leur demande réparation

Je demande, je demande
Je demande réparation

On me doit tout et je n'ai rien à donner
Le monde tourne et se prosterne à mes pieds

Je demande, je demande
Je demande réparation


Entends la brise - 3.

On t'a fait connaître

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
On t'a fait connaître
Ce qui est bien
À toi qui es un être humain

T'es fait à l'image du Très-Haut
Et t'es différent des animaux
Tu sais discerner ce qui est beau
Ce qui est juste et ce qui est faux
Y'en a qui dorment sur des lits d'ivoire
Et d'autres sur la paille, dans le noir
Combien qui courent après le pouvoir ?
Et combien qui meurent de faim tous les soirs ?

[Refrain]

Jésus a dit : autour de toi
Tout ce que tu fais, fais-le pour moi
Tout c'que tu fais pour les plus petits
Tu le fais pour moi, je te le dis

[Refrain]

Tu peux laisser tomber tes sacrifices
Pratique plutôt la justice
Restaure le droit de ton prochain
Et marche humblement sur le bon chemin

[Refrain]

Car Dieu entend les plus pauvres du monde
Non, le Seigneur ne méprisera pas
Les siens captifs dans la fosse profonde
Un secours d'amour il leur enverra


Entends la brise - 4.

L'enfant d'Haïti

Paroles et musique : Pierre Lachat

35 minutes de vol de Port au Prince à Port de Paix
Le petit avion atterrit sur la piste de boue
Contents d'avoir un 4x4 pour traverser la rivière
Plus que deux heures de route à sauter dans les trous

Nous voilà au village, y'a des enfants partout
En voyant nos blancs visages ils se pressent autour de nous
Pour donner un sourire pas besoin de traduction
Et chaque bout d'chou se met à rire quand j'lui demande son nom

Et je sais que je vais le voir
Cet enfant dont j'ai la photo chez moi
Mais j'étais si loin de savoir
Combien il pouvait avoir besoin de moi

Il est là, on me le présente, il me fait le coup du timide
Il me montre son école, sa cabane et sa famille
J'ai beau avoir la télé, je n'pensais pas qu'c'était possible
d'connaître autant de pauvreté et et d'appeler ça vivre

Moi je suis venu pour le voir
Cet enfant dont j'ai la photo chez moi
Mais j'étais si loin de savoir
Combien il pouvait avoir besoin de moi

J'avais jamais saisi à quel point je peux être riche
En revenant d'Haïti j'ai le coeur profondément triste
J'me dis qu'si on a tant reçu on devrait partager
Et quand on ressemble à Jésus on peut aussi donner

Il y a tant d'enfants sans espoir
Qui n'ont pas de photo chez qui que ce soit
Qui appellent, mais sans recevoir
Et qui ont tellement besoin de nous là-bas.

...tellement besoin de toi et moi.


Entends la brise - 5.

Le Blues du réveil

Paroles et musique : Pierre Lachat

Oh Dieu réveille ton Église
Fais souffler sur elle ton Esprit
Ranime son zèle et précise
C'que tu attends de tes brebis

Oh Dieu suscite des vigiles
Des sentinelles armées qui prient
Émues par les âmes en exil
Mais moi, laisse-moi dormir tranquille

C'est vrai que la moisson est grande
Et qu'il y a si peu d'ouvriers
Oh Dieu écoute ma demande
Envoie de nouveaux équipiers

Remplis les facs et les écoles
Que soit prêché ton Évangile
Le monde entende ta parole
Mais moi, laisse-moi dormir tranquille

Laisse-moi juste un peu te louer
Venir à l'église le dimanche
Quand je ne suis pas en vacances
Quand je n'suis pas trop fatigué

Chanter en me mettant à table
Une réunion le mercredi
Pour moi c'est déjà honorable
Pour mon rythme à moi ça suffit

Tu me protèges des malheurs
Et tu me gardes des soucis
Épargne-moi trop de douleurs
Surveille ma santé aussi

N'essaie pas de me faire grandir
Je veux juste une vie facile
Que m'ferais-tu sinon devenir ?
Laisse-moi plutôt dormir tranquille.


Entends la brise - 6.

Aie pitié de moi

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quelle grâce, tu m'épargnes ce que j'aurais mérité
Tu m'as pardonné !

Tu m'as remis ma dette,
Moi qui étais perdu
Tu as versé en net le prix de mon salut
J'ai tout reçu de toi, moi qui ne suis rien
Je n'en reviens toujours pas, je ne méritais rien

Oh, aie pitié de moi,
Je suis un misérable
Si indigne de toi,
Vendu au mal
Oh, aie pitié de moi
Tu sauves les coupables
Tu les remplis de joie
Et les invites à ta table

Quelle grâce, tu me donnes ce que je n'ai pas mérité
Merci !

L'amour que tu me donnes totalement me dépasse
Peux-tu aimer cet homme honteux devant sa glace ?
Grâce incommensurable qui coule de tes doigts
Pour moi, pauvre incapable de l'offrir comme toi

[Refrain]

...tu m'as rempli de ta joie et tu m'invites à ta table
Quelle grâce !


Entends la brise - 7.

Le prix de la vérité

Paroles et musique : Pierre Lachat

Y'a pas de rose sans épines
Il n'y a pas d'océan sans vagues
La vérité n'est pas anodine
Combien il en faut, du courage !

Y'a pas de héros sans épreuves
Y'a pas de combat sans dommages
Y'a pas de moisson sans qu'il pleuve
Y'a pas de victoire sans courage

Je dirai non au compromis
Je n'accepterai pas la peur
J'ai rien à faire avec les menteurs
Si Dieu me veut pour son ami
Puisqu'il me dit qu'il me conduit
Puisqu'il m'a vu dans mon malheur
Je me battrai pour son honneur
Lui, il a bien donné sa vie !

Il n'y a pas de noix sans coquille
Il n'y a pas d'été sans orages
Ni de papillon sans chenille
Y'a pas de victoire sans courage

Y'a pas de Noël sans décembre
Y'a pas de Père sans le Fils
Y'a pas de bonheur sans attente
Y'a pas de paix sans sacrifice

[Refrain]

J'ignore ce qu'il va m'en coûter
J'ignore ce qu'il va se passer
Mais je dirai la vérité !

Ce que l'on sème, on le récolte
Les hommes droits seront bénis
Ils garderont la tête haute
Au fond de moi, je l'ai compris !

Et en décembre il y a Noël
Qui croit au Fils ira au ciel
Son sacrifice donne la paix
Par son courage, il l'a signée !

[Refrain]


Entends la brise - 8.

L'Agneau de Dieu

Paroles et musique : Pierre Lachat

C'est au sang de l'agneau
C'est au sang sur les linteaux
Qu'ils doivent la vie
Oui, le sang de l'agneau
Quand est passé le fléau
A sauvé leurs vies

Quelle étrange protection
Pour sauver cette nation !
C'est l'annonce du Messie
Qui donnera sa vie

Jésus est l'Agneau de Dieu
Et c'est lui qui s'est sacrifié
Jésus est l'Agneau de Dieu
Et c'est lui qui s'est sacrifié pour nous

C'est au sang de l'Agneau
C'est au sang sur cette croix
Que je dois la vie
Oui, le sang de l'Agneau
Oui, le sang de Golgotha
A sauvé ma vie !

Cette étrange protection
Couvre toutes les nations
Celui qui se réfugie
Sous le sang a la vie

[Refrain]


Entends la brise - 9.

Ce que l'Esprit dit aux Églises

Paroles et musique : Pierre Lachat

Y'a ceux qui se sont fatigués,
Y'a ceux qui ont persévéré
Y'a ceux qui n'ont pas supporté
Les menteurs et les imposteurs
Y'a ceux qui ont perdu de vue
Les oeuvres qu'ils avaient reçues
Y'a ceux qui n'se souviennent plus
De leur premier amour

Il connaît tout de nous
Et il n'ignore rien de notre quotidien
Mais il prévient : repentez-vous !
Nous avons des oreilles, entendons-nous la brise ?
Il est temps d'écouter ce que l'Esprit dit aux Églises

Y'a ceux qui ont su résister
Aux épreuves, aux persécutions
Y'a ceux qui ont été jetés
Par le diable en prison
Y'a ceux qui sont tombés bien bas,
Victimes de l'esprit du monde
Y'a ceux qui ont perdu la vue
Et d'autres qui sont nus

Il connaît tout de nous
Et il n'ignore rien
Il désire notre bien mais il prévient : repentez-vous !
Nous avons des oreilles et sa voix se précise
Il est temps d'écouter ce que l'Esprit dit aux Églises

Y' a ceux qui se sont engraissés,
Qui n'ont plus de chaussures à leurs pieds
Et s'ils sont trouvés trop légers
Comment pourront-ils subsister ?
Ceux qui sont ni froids ni bouillants
Provoquent au Maître la nausée
Tous ceux qui se croient arrivés
Mais qui lui font pitié

Il connaît tout de nous
Et il n'ignore rien
Il nous tient dans sa main mais il prévient : repentez-vous !
Nous avons des oreilles et sa parole est incisive
Il est temps d'écouter ce que l'Esprit dit aux Églises


Entends la brise - 10.

Laisse la lumière briller

Paroles et musique : Pierre Lachat

Laisse la lumière briller
Tout autour de toi
Laisse la lumière briller
Pour que les gens la voient
Laisse la lumière briller
Comme Jésus le veut
Laisse la lumière illuminer tes yeux

Jésus a promis
Qu'il serait avec nous
Qu'il enverrait son Saint-Esprit
Habiter en nous
Alors ne t'en fais pas
Ne t'inquiète pas
Tu sentiras brûler sa joie
Au fond de toi

[Refrain]

Tout autour de toi
Partout où tu vas
Que la lumière qui est en toi
Ne s'éteigne pas
Depuis ta maison
La cour de récré
Dans les villages et les régions
Le monde entier

[Refrain]

Si tu la laisses envahir
Le fond de ton coeur
Tu ne pourras retenir
Son éclat, sa lueur
Si tu la fais pénétrer
Tout au fond de toi
Tes amis voudront goûter à cette joie

[Refrain]


Entends la brise - 11.

Avançons ensemble

Paroles et musique : Pierre Lachat

Les ténèbres couvrent le pays
Avançons ensemble !
Mais l'aurore vient chasser la nuit
Avançons ensemble !

Avançons ensemble
Et faisons ce que nous ne ferons jamais seuls
Avançons ensemble
D'un seul coeur, tous ceux qui en veulent !

C'est pour nous que Jésus a prié
(Avançons ensemble !)
Pour que le monde croie que le Père l'a envoyé
(Avançons ensemble !)

[Refrain]

Unissons-nous pour mieux annoncer
(Avançons ensemble !)
L'Évangile aux âmes tourmentées
(Avançons ensemble !)

[Refrain]


Entends la brise - 12.

Confiance

Paroles et musique : Pierre Lachat

Détends-toi, laisse la confiance
S'installer entre nous
Parle-moi de tes confidences
Je t'écoute jusqu'au bout

Je voudrais m'approcher de toi
Je voudrais devenir ton ami
T'assurer que tu comptes pour moi
Beaucoup plus qu'on te l'ait jamais dit

Moi aussi, j'ai tant à te dire
Tant d'amour à donner
Je suis prêt au meilleur comme au pire
Tu le sais, je l'ai prouvé

Je voudrais gagner ton honneur
Je voudrais devenir ton héros
Restaurer tout ton être intérieur
Te donner ce qui te fait défaut

Je saurai recueillir tes larmes
Pardonner quand tu m'as contrarié
Je ferai chanter de joie ton âme
Et tes yeux riront de liberté


Album : Fenêtre sur Noël (2003)

1 - Il est né le divin enfant
2 - Soir de Noël
3 - Dieu ne change pas
4 - Le silence et le mystère
5 - Après l'Avent
6 - Noël sans guerres
7 - Elle lui a donné la vie
8 - Bienvenue sur terre
9 - Aujourd'hui le Roi des cieux
10 - Une grande lumière
11 - L'espoir renaît
12 - Minuit, Chrétiens

Fenêtre sur Noël - 1.

Il est né le divin enfant

Paroles et musique : Traditionnel (Arrangement Denis Hey)

Il est né le divin enfant
Jouez hautbois, résonnez musettes
Il est né le divin enfant
Chantons tous son avènement

Depuis plus de quatre mille ans
Nous le promettaient les prophètes
Depuis plus de quatre mille ans
Nous attendions cet heureux temps

[Refrain]

Ah, qu'il est beau, qu'il est charmant
Ah, que ses grâces sont parfaites
Ah, qu'il est beau, qu'il est charmant
Qu'il est doux le divin enfant !

Il veut nos coeurs, il les attend
Il vient en faire la conquête
Il veut nos coeurs, il les attend
Qu'ils soient à lui dès ce moment

[Refrain]


Fenêtre sur Noël - 2.

Soir de Noël

Paroles et musique : Pierre Lachat

On le sent approcher, c'est le soir de Noël
Nos coeurs émerveillés qui s'éveillent
C'est la joie de chanter à la lueur des chandelles
Voici venu le soir de Noël

Une année est passée, on échange les nouvelles
Tout ce temps écoulé nous rappelle
Trop d'amour oublié, reçu comme une étincelle
Qui revient s'allumer à Noël

C'est le bonheur de donner, de se dire que l'on s'aime
Quand il fait froid dehors, qu'il fait bon au-dedans
Instants privilégiés que ce soir de Noël
C'est plus précieux que l'or, ça vaut tous les diamants

Comment ne pas penser en un soir de Noël
À l'amour parfait d'Emmanuel
À ce petit bébé, à la gloire éternelle
Qui nous parvient le soir de Noël

Il n'a jamais renoncé à nous dire qu'il nous aime
Il a frappé dehors pour entrer au-dedans
Quand on peut partager le plus beau des poèmes
C'est plus précieux que l'or, ça vaut tous les diamants


Fenêtre sur Noël - 3.

Dieu ne change pas

Paroles et musique : Denis et Isabelle Hey

Dieu ne change pas
Dieu ne change pas
Il est le même, éternellement
Dieu ne change pas
Dieu ne change pas
Et il nous aime depuis la nuit des temps

Dieu ne change pas
Dieu ne change pas
Mais à Noël, il y a deux mille ans
Dieu a fait un pas
Dieu a fait un pas
Il nous a fait un don sans précédent

Dieu ne change pas,
Dieu ne change pas
Mais à Noël, il a livré son plan
Dieu a fait un pas
Dieu a fait un pas
C'est le début du Nouveau Testament

Depuis ce jour, le premier Noël
Tout est devenu nouveau
Jésus a sauvé ceux qui l'ont accueilli
C'est par amour, pour ceux qu'il appelle
Qu'il est descendu d'en-haut
Venu libérer ceux qui croiraient en lui

Depuis ce jour, le premier Noël
Tout est devenu nouveau
Il s'est approché pour changer notre sort
C'est par amour, pour ceux qu'il appelle
Qu'il est descendu d'en-haut
Il s'est présenté pour effacer nos torts

Depuis ce jour, le premier Noël
Tout est devenu nouveau
Jésus a sauvé ceux qui l'ont accueilli
C'est par amour, pour ceux qu'il appelle
Qu'il est descendu d'en-haut
Venu libérer ceux qui croiraient en lui


Fenêtre sur Noël - 4.

Le silence et le mystère

Paroles : E.L. Budry et Ruben Saillens (adaptation Pierre Lachat)
Musique : F. Mendelssohn (Arrangement Pierre Lachat)


Le silence et le mystère
Couvraient plaines et cités
Quand des anges de lumière
Sont apparus aux bergers

Gloire à Dieu, paix sur la terre
Aujourd'hui le Christ est né
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné

Son palais est une étable
Une crèche est son berceau
Et pourtant c'est l'admirable
C'est le Fils du Dieu très haut

Gloire à Dieu, paix sur la terre
Aujourd'hui le Christ est né
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné

Avec vous, bergers et mages
Aux pieds de notre Seigneur
Nous déposons nos hommages
Nous lui donnons notre coeur

Tout son peuple sur la terre
Dit avec nous, prosterné
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné

Ô profondeur, ô mystère
De tendresse et de bonté
Que le flot des millénaires
Ne pourra faire oublier

Tout son peuple sur la terre
Dit avec nous, prosterné
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné
Jésus s'est fait notre frère
Un sauveur nous est donné


Fenêtre sur Noël - 5.

Après l'Avent

Paroles et musique : Denis et Isabelle Hey

Noël, Noël, Noël
C'est le jour des enfants
Noël, Noël, Noël
Le plus beau de l'année
Noël, Noël, Noël
C'est enfin le moment
Noël, Noël, Noël
Des cadeaux, des jouets

On revoit toute la famille
On fait la fête, on mange
Pour les garçons et les filles
Elle est trop bien, cette ambiance

Noël, Noël, Noël
C'est le jour des parents
Noël, Noël, Noël
L'époque des souvenirs
Noël, Noël, Noël
Il est venu le temps
Noël, Noël, Noël
Des chagrins, des sourires

On reçoit à la maison
On raconte le passé
On multiplie les réunions
Et on parle des projets

Noël, Noël, Noël
Dieu envoie son enfant
Le ciel, le ciel, le ciel
Est ouvert aux croyants
Noël, Noël, Noël
On ne peut oublier
Ce moment essentiel
Il faut le célébrer
Noël, Noël, Noël
Celui qui nous comprend
Appelle, appelle, appelle
Les petits et les grands

Noël, Noël, Noël
Dieu envoie son enfant
Le ciel, le ciel, le ciel
Est ouvert aux croyants
Noël, Noël, Noël
On ne peut oublier
Ce moment essentiel
Il faut le célébrer


Fenêtre sur Noël - 6.

Noël sans guerres

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je voudrais un Noël sans guerres
Je voudrais un Noël sans cris
Peut-on rêver d'un Noël sans haines
Sans canons qui crachent
Sans familles meurtries
Sans missiles ou bombes qui résonnent
Mais ce serait un Noël sans hommes

Je voudrais un Noël sans larmes
Je voudrais un Noël sans honte
Puis-je espérer un Noël au calme
Sans l'horreur des drames
Que personne ne surmonte
Sans malheureux qui dans la rue s'endorment
Mais ce serait un Noël sans hommes

Mais où sont-ils, les hommes de ce monde ?
Ceux qui sont grands, ceux qui sont purs
Ceux qui savent aimer, donner
Sans calculer leurs sales intérêts

Je voudrais un Noël de gloire
Je voudrais un Noël du ciel
Je voudrais tant qu'on commence à croire
À ce grand miracle du premier Noël
Lorsque Dieu, lui-même, se donne
Pour déclarer la paix aux hommes

Voici enfin un homme dans ce monde
Voici un grand, voici un pur
Il nous a aimés, il a tout donné
Sans calculer son propre intérêt

Je voudrais un Noël d'espoir
Je voudrais un Noël de joie
Si on savait seulement recevoir
Le cadeau de la vie, le don de la foi
On verrait si Dieu se passionne
Pour la paix et l'amour des hommes

Oui, on verrait comment Dieu se passionne
Pour la paix et l'amour des hommes


Fenêtre sur Noël - 7.

Elle lui a donné la vie

Paroles et musique : Denis et Isabelle Hey

Elle lui a donné la vie
L'a bercé dans ses bras
Elle a chéri son petit
Guidé ses premiers pas
Elle l'a aidé à grandir
Consolé bien des fois
Elle était fière de lui
Bien qu'étonnée parfois

Refrain :
Son enfant venait de Dieu
Mais a vécu comme eux
Elle le savait
Il était pleinement homme
Et pleinement Dieu
Il le fallait
Je suis ta servante mon Dieu
Qu'il me soit fait comme tu veux
Selon ton plan parfait

Elle l'a vu quitter la maison
Et partir pour un ailleurs
Dont le seul horizon
C'est de toucher les coeurs
Elle vibre au son des rumeurs
Il enseigne, il guérit
La foule et ses clameurs
Et Marie s'en réjouit

[Refrain]

Mais l'angoisse a saisi son coeur
L'atmosphère a changé
La violence et la fureur
Contre lui déchaînées
C'est cloué sur une croix
Qu'elle le revoit

Son enfant venait de Dieu
Mais a vécu comme eux
Elle le savait
Il était pleinement homme
Et pleinement Dieu
Il le fallait
Lui seul était la rançon
Pour rapprocher l'homme et son Dieu
Selon son plan parfait


Fenêtre sur Noël - 8.

Bienvenue sur terre

Paroles et musique : Pierre Lachat

Les anges ont dit ta gloire
Les bergers sont venus
Les prophètes ont prédit ton histoire
Et nous, nous acclamons aussi ta venue

De plus loin que l'on pense
Des mages ont accouru
Les étoiles ont prédit ta naissance
Et nous, nous acclamons aussi ta venue

Bienvenue, Jésus
Bienvenue sur terre
Bienvenue, Jésus
Et bon anniversaire !

Les paralysés marchent
Et les aveugles voient
Tout le monde t'acclame au passage
Et nous, nous acclamons aussi notre Roi

Bienvenue, Jésus
Bienvenue sur terre
Merci d'être venu
Nous révéler le Père !

Sur une croix il souffre
La nuit s'est abattue
Et les portes des cieux pour nous s'ouvrent
Et nous, nous te disons merci, ô Jésus

Mais le tombeau est vide
Le sauveur n'y est plus
La victoire sur la mort est promise
et nous, nous acclamons toujours ton salut

Gloire à toi Jésus
Gloire à toi sur terre
Gloire à toi Jésus
Et gloire à toi au ciel !

Gloire à toi Jésus
Gloire à toi sur terre
Gloire à toi Jésus
Sur ton trône éternel !

Gloire à toi Jésus
Gloire à toi sur terre
Gloire à toi Jésus
Et gloire à toi au ciel !

Gloire à toi Jésus
Sur terre et au ciel
Assis sur ton trône éternel !


Fenêtre sur Noël - 9.

Aujourd'hui le Roi des cieux

Paroles : Joseph Gelineau
Musique : Traditionnel Vieux Noël anglais


Aujourd'hui, le roi des cieux
Au milieu de la nuit
Voulut naître chez nous
De la vierge Marie
Pour sauver le genre humain
L'arracher au péché
Ramener au Seigneur
Ses enfants égarés

Noël, Noël, Noël, Noël
Jésus est né, chantons Noël

En ces lieux, durant la nuit
Demeuraient des bergers
Qui gardaient leurs troupeaux
Dans les champs de Judée
Tout à coup un messager
Apparut à leurs yeux
Et la gloire de Dieu
Resplendit autour d'eux

Noël, Noël, Noël, Noël
Jésus est né, chantons Noël

L'ange dit : ne craignez pas
Soyez tous dans la joie
Un enfant vous est né
C'est le Christ votre Roi
Près d'ici vous trouverez
Un enfant nouveau né
Dans une étable couché
D'un lange emmailloté

Aussitôt s'emplit le ciel
De lumière et de chants
Une armée d'anges blancs
Louait Dieu en disant
Gloire à Dieu dans les hauteurs
Et sur terre la paix
Pour les hommes sur qui
Dieu répand sa bonté

Noël, Noël, Noël, Noël
Jésus est né, chantons Noël


Fenêtre sur Noël - 10.

Une grande lumière

Paroles et musique : Pierre Lachat

Le peuple qui marchait dans les ténèbres
A vu une grande lumière
Pour ceux qui vivaient dans le noir complet
La clarté du jour s'est mise à briller

Le peuple qui marchait dans l'esclavage
A vu son fardeau s'envoler
Le bâton brisé et le fouet brûlé
Le pouvoir qui pesait sur lui s'arrache

Noël, Noël, un enfant nous est né
Noël, Noël, le Fils de Dieu nous est donné

La lumière a brillé dans les ténèbres
La nuit ne l'a pas reconnue
Mais ceux qui ont cru, ceux-là ont reçu
Le pouvoir de devenir ses enfants

Noël, Noël, un enfant nous est né
Noël, Noël, le Fils de Dieu nous est donné


Fenêtre sur Noël - 11.

L'espoir renaît

Paroles et musique : Denis et Isabelle Hey

L'espoir renaît en ce jour de Noël
Lumière d'en haut, regard paternel
Regard de Dieu qui nous voit de son ciel
Et désire habiter parmi nous

L'espoir renaît en ce jour de Noël
Lumière d'en haut, regard paternel
Regard de Dieu qui nous ouvre le ciel
Et voudrait faire de nous ses enfants

Fêtons Noël, Dieu s'est montré
Emmanuel s'est approché
Comme un humain, il est venu
Chercher au loin tous les perdus

Fêtons Noël, Dieu s'est montré
Il nous appelle à l'adorer
Savoir enfin, dès aujourd'hui
Qu'il est le chemin de la vie

L'espoir renaît en ce jour de Noël
Lumière d'en haut, regard paternel
Regard de Dieu qui descend de son ciel
Il envoie son enfant parmi nous


Fenêtre sur Noël - 12.

Minuit, Chrétiens

Paroles : Placide Cappeau de Roquemaure (1847)
Musique : Adolphe Charles Adam (1803-1856)


Minuit, chrétiens, c'est l'heure solennelle
Où l'homme Dieu descendit jusqu'à nous
Pour effacer la tache originelle
Et de son père apaiser le courroux
Le monde entier tressaille d'espérance
En cette nuit qui lui donne un sauveur
Peuple à genoux, attends ta délivrance
Noël, Noël, voici le rédempteur !
Noël, Noël, voici le rédempteur !

De notre foi que la lumière ardente
Nous guide tous au berceau de l'enfant
Comme autrefois, une étoile brillante
Y conduisit les chefs de l'Orient
Le Roi des rois naît dans une humble crèche
Puissants du jour, fiers de votre grandeur,
À votre orgueil c'est de là que Dieu prêche
Courbez vos fronts devant le rédempteur
Courbez vos fronts devant le rédempteur

Le rédempteur a brisé toute entrave
La terre est libre et le ciel est ouvert
Il voit un frère où n'était qu'un esclave
L'amour unit ceux qu'enchaînait le fer
Qui lui dira notre reconnaissance ?
C'est pour nous tous qu'il naît, qu'il souffre et meurt
Peuple debout, proclame ta délivrance
Noël, Noël, chantons le rédempteur !
Noël, Noël, chantons le rédempteur !


Album : Des années, un siècle (2000)

1 - Une année, un siècle
2 - Livre de vie
3 - Le miracle de la vie
4 - Il fallait bâtir un pont
5 - Les ténèbres piégées
6 - Ca ne tient qu'à nous
7 - Pour un peu d'eau
8 - Nous sommes un peuple
9 - Enseigne-nous comment prier
10 - Hiver 93
11 - Quand il faut se séparer
12 - Au-delà des étoiles
13 - D'un autre terroir
14 - Les martyrs
15 - La mort dans le sang
16 - Apologie
17 - J'ai failli manquer de toi
18 - Question de vie ou de mort

Des années, un siècle - 1.

Une année, un siècle

Paroles et musique : Pierre Lachat

Une année s'achève...
Déjà une année !
Une année de rêves
Envolés ou réalisés
Une année commence
J'ai encore des rêves
Pour qu'mon coeur avance,
Se bouge et se lève

Pour un an,
Pour cent ans,
S'il fallait
J'en mourrais
Il le faudra,
Je n'oublie pas

Un siècle s'achève,
Trois générations
Un siècle de rèves,
D'ambitions ou de désillusions
Une siècle commence
À nous de l'écrire
Mais quelle importance
Aura ce qu'on va dire ?

Pour cent ans,
Pour mille ans
S'il fallait
J'en mourrais
Il le faudra,
Je n'oublie pas


Des années, un siècle - 2.

Livre de vie

Paroles et musique : Pierre Lachat

Voir son nom sur la liste des sinistrés
M'a suspendu la respiration
J'ai voulu que ce jour n'ait jamais existé,
Tout en moi a rugit pour dire : "non"

Et bien sûr la question de l'éternité
Je me suis dit : "et si c'était moi ?"
Je sais trop bien que la main tendue est restée
Sans réponse de moi jusque là...

Inscris-moi sur le livre de vie
J'ai entendu ton histoire et j'ai compris,
J'ai lu et approuvé ce que tu as dit,
Inscris moi sur le livre !
Inscris-moi sur le livre de vie
J'ai entendu ton histoire et j'ai compris,
J'ai lu et approuvé ce que tu as dit,
Tu as gagné ma vie.

C'est facile de penser qu'on est juste et droit,
C'est plus dur de s'remettre en question,
C'est tentant de pointer vers d'autres son doigt,
Beaucoup moins quand la honte est au front

En découvrant alors le prix du pardon,
En estimant le poids de la croix,
Dépassé par l'amour du jour le plus long,
D'un élan, je m'écrie : "sauve-moi !"

Inscris-moi sur ton livre de vie
J'ai entendu ton histoire et j'ai compris,
J'ai lu et approuvé ce que tu as dit,
Inscris moi sur ton livre !
Inscris-moi sur ton livre de vie
J'ai entendu ton histoire et j'ai compris,
J'ai lu et approuvé ce que tu as dit,
Tu as gagné ma vie.

J'ai besoin de ce pardon que tu t'es acquis
Sur la croix, par amour et à grand prix,
Et pour toi, je fais demi-tour aujourd'hui
Écoute-moi oui, je t'en prie !

Inscris-moi sur ton livre de vie
J'ai entendu ton histoire et j'ai compris,
J'ai lu et approuvé ce que tu as dit,
Inscris moi sur ton livre !
Inscris-moi sur ton livre de vie
J'ai entendu ton histoire et j'ai compris,
J'ai lu et approuvé ce que tu as dit,
Tu as gagné ma vie.


Des années, un siècle - 3.

Le miracle de la vie

Paroles et musique : Pierre Lachat

Dans tes yeux l'amour de ta maman
Et dans tes pas furieux mes colères d'enfant
Dans ton rire le soleil du midi
Tes cheveux d'or inspirent les blés de Normandie

Petit garçon, le fils de mes artères
Je t'ai donné ton nom et celui de mon père
Génération qui n'a plus de repères
C'est un des plus grands dons que je pourrais te faire

C'est un miracle, la vie
C'est un miracle, l'amour
La providence a écrit
Ton nom sur le livre des jours
C'est un miracle, ta vie
Elle a sa source en l'amour
Qu'elle produise ses fruits
Qu'elle produise l'amour !

Être père, c'est loin d'être facile
Mais c'est bien plus galère, à coup sûr, d'être mon fils
Que la lumière inonde ton regard
Que tu écrives en clair ta page de l'histoire

C'est un miracle, la vie
C'est un miracle, l'amour
La providence a écrit
Ton nom sur le livre des jours
C'est un miracle, ta vie
Elle a sa source en l'amour
Qu'elle produise ses fruits
Qu'elle produise l'amour !


Des années, un siècle - 4.

Il fallait bâtir un pont

Paroles et musique : Pierre Lachat

Il fallait bâtir un pont
Pour passer de l'autre bord
Pour que ce n'soit plus si long
D'aller saluer le nord
Des années de construction
Et tant d'efforts
Kilomètres de torons,
De câbles forts
Il fallait bâtir un pont

Tu as dû bâtir un pont
Pour me donner ton amour
Et poser des fondations
Qui résistent au poids des jours
Et à la désolation
Qui nous entoure
Entre un grand fleuve qui gronde
Et un ciel lourd
Tu as dû bâtir un pont

Y'a ceux qui dansent sur les ponts
Ou qui regardent l'eau couler
Y'a ceux qui ont coupé les ponts
Et laissé mourir l'amitié
Combien s'en sont précipités
Par démence ou par désespoir
Y'a ceux qui les ont bombardés
Par stratégie, pour la victoire

Il fallait bâtir un pont
En projet depuis toujours
La plus grande des jonctions
La plus belle histoire d'amour
Quand le ciel est venu à notre secours
Quand sa main s'est tendue vers nous sans détour
Il fallait bâtir un pont


Des années, un siècle - 5.

Les ténèbres piégées

Paroles et musique : Pierre Lachat

Moi, on me traite comme une vermine
Je ne suis même plus un homme
Me couvrant d'insultes, les gens me méprisent,
Toutes mes forces m'abandonnent

On crie, on menace, tout autour de moi,
Ils veulent me terroriser
Féroces et tenaces, ces chiens aux abois,
Ces lions qui veulent me déchirer

Refrain :
Mais ils ne savent pas
Qu'ils travaillent pour moi
Ils veulent me tuer
Mais ils mettent le monde à mes pieds
Ils veulent me faire taire
Mais ils m'ouvrent les portes de l'univers
Et la croix qu'ils me donnent
J'en ferai pour toujours un trône

Ils ont mis des clous à mes mains et mes pieds
Mes os, je pourrais les compter
Ma force s'écoule, ma gorge a séché,
Ma langue colle à mon palais

Voilà qu'ils se partagent entre eux mes habits,
Ils tirent au sort mes vêtements
La haine fait rage et je n'ai plus d'amis,
Ils me regardent fixement

[Refrain]


Des années, un siècle - 6.

Ca ne tient qu'à nous

Paroles et musique : Pierre Lachat

Saurons-nous avouer les erreurs du passé ?
Saurons-nous réagir à la perversité ?
Saurons-nous démolir tant d'idoles sacrées
Vénérées chez nous, tant de grands tabous ?

Saurons-nous rejeter tout ce qui n'est pas vrai,
Supercheries d'état, mensonges à bon marché ?
Saurons-nous nous laver d'héritages souillés ?
Ça ne tient qu'à nous, Ça ne tient qu'à nous,

Refrain :
Ça ne tient qu'à nous et à celui qui fait
Toutes choses bonnes
Ça ne tient qu'à nous et à celui qui fait
Toutes choses bonnes en son temps

C'est à nous de choisir l'Évangile prêché
Ou de devoir pourrir pour toujours assoiffés
Saurons-nous revenir et nous humilier ?
Ça ne tient qu'à nous, Ça ne tient qu'à nous,

Saurons-nous abolir l'esclavage intérieur ?
Pourrons-nous rétablir la vraie paix dans nos coeurs ?
Saurons-nous retenir d'authentiques valeurs ?
Ça n'tient pas qu'à nous, Ça n'tient pas qu'à nous...

[Refrain]

Quand parfois je me sens goutte dans l'océan
Je commence par moi pour voir du résultat
Mais comme je n'peux rien changer par ma force ou ma hargne
Place à celui qui sait faire bouger les montagnes

Celui qui, dans le ciel, dessine des fenêtres,
Celui dont l'arc-en-ciel nous dit qu'il l'a vu naître
À nous de décider, à lui de disposer,
À nous de cultiver, c'est lui qui fait pousser

[Refrain]


Des années, un siècle - 7.

Pour un peu d'eau

Paroles et musique : Pierre Lachat

En chemin pour la Galilée
En traversant la Samarie
Jésus, se sentant fatigué,
S'était assis au bord d'un puits
Cette femme vint pour puiser
Jésus lui parla de la vie
D'un torrent jamais épuisé
Ses yeux brillèrent et elle dit :

Refrain :
Donne-moi de ton eau vive
L'eau de chez moi est bien trop sale
Courir ici ça me fait loin
Et bien souvent y'en a trop peu
Oh, donne-moi de ton eau vive
Toi, le Messie, toi qui me parles
Réponds enfin à mon besoin
Accorde-moi le don de Dieu

Un peu d'eau : rien de plus banal
Un peu d'eau : rien de plus précieux
Un peu d'eau : rien de plus vital
Pour qui n'en a que dans les yeux !
Pour de l'eau tant de frères ont mal
Écoutons-les crier à Dieu
Corps de Christ, il serait normal
Que tu répondes aux malheureux !

[Refrain]


Des années, un siècle - 8.

Nous sommes un peuple

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Nous sommes un peuple,
Un peuple qui chante,
Un peuple qui prie
Et qui marche dans la lumière
Oui nous sommes
Le peuple de Dieu

Le peuple que Dieu s'est choisi
Depuis toujours et pour toujours
Le peuple adopté pour la vie
Pour une longue histoire d'amour
Il se distingue pour "JE SUIS"
Parce qu'il respecte sa parole
Parce qu'il écoute son avis
Et qu'il comprend quel est son rôle

[Refrain]

Le peuple par qui sont bénies
Toutes les nations de la terre
Il est assoiffé de justice
Et du royaume de son Père
Il a pleuré sur sa folie
De la croix coule son pardon
Il a reçu le Saint-Esprit
En gage de sa guérison


Des années, un siècle - 9.

Enseigne-nous comment prier

Paroles et musique : Pierre Lachat

Seigneur enseigne-nous comment,
Comment prier !
Seigneur enseigne-nous comment
Te parler !

Apprends-nous ta sainteté
À chercher ta volonté
Et à t'inviter à régner
Seigneur, enseigne-nous comment prier !

Seigneur enseigne-nous comment,
Comment prier !
Seigneur enseigne-nous comment
Te parler !

Prodigue-nous à manger
Oh, pardonne nos péchés
Et apprends-nous à pardonner
Seigneur, enseigne-nous comment prier !

Apprends-nous à résister
Au mal, à ne pas céder
Pour qu'en nous tu sois glorifié
Seigneur, enseigne-nous comment prier,
Seigneur, enseigne-nous comment prier,
Seigneur, enseigne-nous comment prier !


Des années, un siècle - 10.

Hiver 93

Paroles et musique : Pierre Lachat

Six malheureux sont morts de froid la nuit dernière
Ils ne diront plus leur discours dans le métro
On n'est hanté par le spectre de la misère
Qui sait si demain on sera encore au chaud

Marie-Alice voudrait qu'on prie pour son frère
Qui passera son Noël à Sarajevo
Quand on est casque bleu on doit subir la guerre
Ne rien comprendre, avoir les nerfs à fleur de peau

C'est la crise, c'est la crise
C'est la crise, la vraie crise

Qui assassine les délinquants prépubères
La nuit dans les ruelles de Sao Polo
Quand les gouvernements ne savent plus quoi faire
Ou se lavent les mains pour ne pas porter le chapeau ?

Plus la peine de chercher à l'autre bout de la terre
Ce que l'on trouve ici n'est pas c'qu'il y a de plus beau
On tue les innocents dès le sein de leur mère
Mais quant aux criminels on leur fait des cadeaux

C'est la crise dans nos coeurs
C'est la crise à l'intérieur
C'est la crise des valeurs qui ne sont plus cotées

C'est la crise, j'en ai peur
C'est la crise en profondeur
C'est la crise de la vie qui ne connaît pas la vie

On dirait que l'on reçoit un avant-goût de l'enfer
À voir chacun si occupé par son égo
C'est un sort jeté sur l'humanité entière
Qui la prive à jamais de l'amour du Très-Haut

Ça c'est la crise, ça c'est la crise
Ça c'est la crise, ça c'est vraiment la crise


Des années, un siècle - 11.

Quand il faut se séparer

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand il faut se séparer
Quand des liens très étroits sont arrachés
Quand la détresse et le chagrin
Viennent comme une marée nous inonder
Quand la vie a disparu
Quand tout semble bien fini et perdu
Quand voudraient se tendre nos mains
Vers une issue, hélas, inconnue...

Refrain :
Nous donnons notre confiance au Seigneur
Nous donnons notre confiance à Dieu
Nous donnons notre confiance au Seigneur
Nous donnons notre confiance à Dieu

Tout est l'oeuvre de ses doigts
Il sait tout ce que nous ne voyons pas
Il a même une raison pour ce qui nous révolte
Ou que nous n'acceptons pas
Qu'il augmente notre foi,
Que notre bien-aimée soit dans ses bras
Et que notre espérance en la vie éternelle
Ne défaille pas

[Refrain]

Nous donnons notre confiance au Seigneur
Lui qui est bien plus fort que la mort
Qui a mis en évidence la vie
Nous donnons notre confiance à Dieu

[Refrain]


Des années, un siècle - 12.

Au-delà des étoiles

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand le soir on contemple le ciel
La tête commence à tourner
Devant l'ensemble des planètes
Et les étoiles par milliers
Tant de points brillent dans le noir
Depuis plusieurs années-lumières
Comment peut-on même savoir
Ce qu'il en reste à l'heure actuelle
Combien placent leurs espoirs
Dans les positions,
Les mouvements célestes
Même si ce qui nous parvient ce soir
Depuis des lustres à cessé d'être

Mais au-delà des étoiles
Il y a quelqu'un qui sait tout de moi
Au-delà des galaxies
Y'a celui qui contrôle ma vie
Il m'a accueilli,
M'a fait asseoir avec lui
Dans le monde de l'infini
Pour que je combatte aussi avec Lui

Le matin, quand le jour est levé,
Tu te brosses les dents,
Tu déjeunes et tu pars travailler,
Tu n'vois pas passer le temps
Tu manges, tu bois et tu te maries,
Tu maries tes enfants,
Jusqu'au jour où soudain c'est fini,
Tu découvres en tremblant

Qu'au-delà des étoiles
Il y'a quelqu'un qui sait tout de toi
Au-delà des galaxies
Y'a celui qui t'avait donné la vie
Il aurait voulu te faire asseoir avec lui
Dans le monde de l'infini
Mais tu ne l'as pas reçu ce Jésus

Oh, s'il te disait : "Monte ici et je te montrerai
Ce qu'il y a au-delà des étoiles"
Tu verrais le trône sur lequel il siège
Brillant comme l'émeraude,
Entouré d'un arc-en-ciel,
D'où sortent des éclairs, des voix
Et des coups de tonnerre
Devant une mer de cristal

Et comme derrière un voile
Tu verrais celui qui sait tout de toi
Bien au-delà de notre galaxie
Mais si près en même temps
Du quotidien de ta vie
Il veut t'accueillir, te faire asseoir avec lui
Dans le monde de l'infini
Pour que tu combattes aussi avec lui.


Des années, un siècle - 13.

D'un autre terroir

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je ne fais que passer
Pour quelques chansons, quelques années
Je ne vais pas rester
Ce sont d'autres qui viendront après
La vie est un nuage
Qui disparaît poussé par le vent
Pour moi je n'envisage
Le bonheur que par ce qui m'attend

Je ne suis pas d'ici
Je suis d'un autre terroir
J'en ai la nostalgie
Et j'ai hâte de le voir

J'ai le mal du pays,
Envie de rentrer à la maison
C'est pas si mal ici
Mais il n'y a pas de comparaison
Je me sens comme un étranger
Les gens n'ont pas les mêmes manières
Je dois bien souvent les déranger
Quand je leur parle de la lumière

Je ne suis pas d'ici
Je suis d'un autre terroir
J'en ai la nostalgie
J'ai bien hâte de le voir
Je ne suis pas d'ici
Je suis d'un autre terroir
J'en ai la nostalgie
J'ai si hâte de le voir

C'est vrai qu'il m'arrive d'oublier
Que je ne suis pas fait pour rester
J'ai tendance à vouloir m'installer
Bien que mon âme ait besoin de voyager

Et quand j'arriverai
Je sais que mon coeur battra très fort
Je sais que je verrai
Celui qui m'a sauvé de la mort
Là je serai chez moi
Là je pourrai toujours rester
J'aurai enfin la réponse à tous mes "pourquoi"
Satisfait, je pourrai chanter :

Oui, je suis bien d'ici
J'ai retrouvé mon terroir
Je savoure la vie
Ce que j'ai cru je peux le voir


Des années, un siècle - 14.

Les martyrs

Paroles et musique : Pierre Lachat

Ils portaient les regards
Sur ce qu'on ne peut voir
Ils ont charrié l'espoir
Jusque dans nos mémoires
Ils ont payé le prix
Des gloires qu'ils ont fuies
Ils ont donné leur vie
Comme une garantie

Que ce qu'ils espéraient était vrai
Que ce qu'ils espéraient était vrai
Que ce qu'ils proclamaient était vrai

Ceux qui les ont fait taire
Ont fait crier les pierres
Si bien que leur message
A traversé les âges

Jetés dans des prisons
Pour être torturés
Dévorés par des lions
Brûlés sur des bûchers
Ils ont su résister
Aux intimidations
Et toujours se montrer
Forts dans leur conviction

Ce qu'ils croyaient devait être vrai
Vrai, vrai, vrai...

Comme l'a dit Gamaliel
"Mieux vaut laisser tomber
Si cela vient du ciel
Qui va les arrêter ?"

Ils ont choisi de perdre
Ce qu'on ne peut garder
Et préféré gagner
Ce qu'on ne peut pas perdre
Et comme le soleil
Ils sont resplendissants
Pour toujours dans le ciel
Et revêtus de blanc

Ce qu'ils ont proclamé était vrai
Ce qu'ils ont proclamé était vrai
Leurs héritiers savent que c'est vrai
Vrai, vrai, vrai...


Des années, un siècle - 15.

La mort dans le sang

Paroles et musique : Pierre Lachat

"Annie est partie hier soir..."
Silence dans le téléphone
En face du désespoir
Dans tout mon corps ces mots résonnent
et je revois comme dans un film
Qu'on rembobine une fois fini
Toutes ces images qui défilent
Quelques séquences de ma vie
Je revois ces années d'école
Tous ces bons moments d'amitié
Et ces photos où elle rigole
Remuent le couteau dans la plaie

Et moi je pleure pour le bout d'chou
Qui grandira sans sa maman
Qui tout en lui donnant la vie
A reçu la mort dans le sang

Elle aussi s'est fait avoir
Par le fléau de notre temps
Elle sous-estimait son pouvoir
Mais s'est fait emporter pourtant
Peut-être a-t-elle cru aux mensonges
Énormes de la société
Qui par ses séductions nous plonge
Dans son bain d'immoralité
Que dire quand les gouvernements
Laissent courir la perversion
Après on demande de l'argent
Pour sauver la situation

Personne n'aura-t-il le courage
De dire tout fort la vérité
Je sais j'suis p't'être pas à la page
La morale ça fait rigoler
Mais moi ça m'fait plutôt pleurer
J'voudrais voir les gens réagir
Avant que dans quelques années
Ce soit nos enfants qu'on voie partir
L'amour c'est fait pour le mariage
Mais ça on dit qu'c'est dépassé
Aujourd'hui on se croit plus sage
De distribuer des capotes au lycée

Annie est partie hier soir...


Des années, un siècle - 16.

Apologie

Paroles et musique : Pierre Lachat

Vous m'avez dit que je suis religieux
Que je parle trop du "Bon Dieu"
J'ai l'impression d'avoir chanté en chinois
Car vous ne me comprenez pas

Si mes paroles disent la vérité
Rien d'autre n'a plus d'importance
Ça vaut la peine pour vous de vérifier
Le bien-fondé de ce que j'avance

Vous m'avez dit que j'agresse les gens
Que ce n'est pas intelligent
Et que si je voulais gagner de l'argent
Il faudrait m'y prendre autrement

Mais quelle valeur donnez-vous à la vie
Pour la vendre si bon marché ?
Quand je vous dis que ma vie a changé
C'est pas pour la poésie

Vous êtes toujours en train de râler
Sur le dos de la société
Et même si vous avez parfois raison
Vous refusez la solution

Pourtant Dieu a tant de choses à vous donner
Et moi, j'en ai fait l'expérience
Mais si vous gardez vos oreilles bouchées
Vous n'avez pas de grandes chances

Dites : pourquoi voulez-vous que je me taise ?
Redoutez-vous la vérité ?
Si mes chansons vous ont mis si mal à l'aise
C'est que vous ne voulez pas changer

Vous savez bien qu'il y a un sens à la vie
Une raison pour votre existence :
C'est le Seigneur qui vous aime à la folie
Le tout c'est de lui faire confiance.


Des années, un siècle - 17.

J'ai failli manquer de toi

Paroles et musique : Pierre Lachat

Tu habites les pensées pour les faire voyager
Jusque dans les plus lointains pays du monde
Certains croient te rencontrer, d'autres oublient de te chercher
Ou soupirent en attendant que tu répondes

Refrain :
C'est si peu mourir de faim à la porte d'un festin
Ce n'est rien mourir de froid tout près d'un bon feu de bois
On peut bien manquer de pain à la porte d'un moulin
Quand on a manqué de toi si près de toi

Tu habites les esprits pour leur donner de la vie
Quand tu viens nous visiter la joie abonde
Certains pensent à toi la nuit mais à l'aube tu t'enfuis
Tu n'étais qu'une illusion d'une seconde

[Refrain]

Tu habites dans mon coeur pour me montrer les couleurs
De l'existence et de sa raison profonde
Et je songe à ma douleur inconsciente, à l'intérieur
Si pour moi tu n'étais pas sorti de l'ombre

J'ai bien failli manquer d'eau à la source d'un ruisseau
J'ai failli manquer d'un toit dans le palais d'un grand roi
J'aurais pu mourir trop tôt sans connaître mon cadeau
J'ai failli manquer de toi si près de toi

Je ne tourne plus en rond, tu es ma destination
Je dépose à tes pieds ma vie vagabonde
Et déjà dans ma maison tu es ma consolation
Et ta tendresse est le fleuve qui m'inonde !

J'ai failli mourir de faim à la porte d'un festin
J'ai failli mourir de froid tout près d'un bon feu de bois
J'aurais pu manquer de pain à la porte d'un moulin
Si j'avais manqué de toi si près de toi

Celui qui meurt assoiffé près d'un puits à sa portée
Aura tout vécu sans toi sans jamais savoir pourquoi
Tout ce que j'ai tant cherché c'est de vivre à tes côtés
Jamais plus manquer de toi tout près de toi !


Des années, un siècle - 18.

Question de vie ou de mort

Paroles et musique : Pierre Lachat

Pour tous ceux qui souffrent j'ai voulu chanter
Pour qu'ils soient aussi consolés
Pour que l'espérance du ressuscité
Vienne vraiment les délivrer

Mais en même temps sur eux j'ai placé
Une responsabilité :
Cette connaissance pourra les sauver
Ou par elle ils seront condamnés

Refrain :
Une odeur de vie ou une odeur de mort
C'est une question de vie ou de mort
Une odeur de mort qui donnera la mort
Ou une odeur de vie qui donne goût à la vie !

Grâce à Dieu qui nous fait toujours triompher
En celui qui nous a donné
En tout lieu le parfum de sa vérité
Nous répandons de tous côtés :

[Refrain]

Car nous sommes en effet pour Dieu le parfum de Christ
Parmi tous ceux qui sont sauvés
Tout comme parmi ceux qui devant nous périssent
Chacun pour lui peut discerner :

[Refrain]

Une odeur de vie
Ou une odeur de mort
La lumière du jour ou l'ombre de la nuit
Une odeur de mort ou de vie

[Refrain]


Album : Adopté (1999)

1 - Adoptés
2 - C'est pas cool
3 - Il fallait bâtir un pont
4 - Bleu, blanc, sang
5 - Ca ne tient qu'à nous
6 - Je t'aimerai toute ma vie
7 - Tant de temps
8 - Pas ma faute
9 - Tu viendras chez moi
10 - La vie passe
11 - Les ténèbres piégées
12 - Qu'attends-tu ?

Adopté - 1.

Adoptés

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je suis rentré par le chemin des vignes
Ça sentait bon l'abricotier en fleurs
Les crêtes, au soir, que le soleil surligne
nous surveillaient, immobiles, depuis des heures

Ce beau pays où manquent nos racines,
La terre du soleil et du Mistral,
Nous a tendu les bras, nous a fait signe
Pour nous laisser un peu poser nos malles

Refrain :
Les gens qui vivent ici
Ressemblent à leur pays
Ils ont dans les yeux la chaleur
Et dans leurs mots plein de couleurs
Parmi eux les amis
Qui nous ont accueillis
Ont sur nos coeurs les mains posées
Et ils ont su nous adopter

Demain nous monterons sur la montagne
Pour voir la Drôme jouer dans le Rhône
Nous reviendrons écouter les cigales
Jusqu'à l'heure où le soleil nous abandonne

Qu'elles sont douces, ces soirées de fête
Quand le bonheur est d'être réunis,
De bavarder en goûtant la Clairette
Dans le silence complice de la nuit

[Refrain]

Nous étions des étrangers
Et pourtant vous nous avez aimés
Comme des frères de sang,
Comme vos propres enfants !

Si la lavande touche nos narines
Le témoignage aussi a une odeur
Votre amitié pour nous est la vitrine
De la réalité du créateur


Adopté - 2.

C'est pas cool

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand il se réveilla
Il fut tout étonné
D'avoir dormi tout habillé
D'un bond, il se leva,
Encore fatigué
Il n'a pas vu la nuit passer

Déjà 7h et quart,
Il était en retard,
Comme tous les débuts de semaine
Un semblant de toilette
Et vite, sur sa tête
Sa grosse casquette de laine

Refrain :
C'est pas cool d'aller travailler
Avec ce vieux vélo tout déglingué
Évidemment, dehors il pleut,
J'vais encore me faire saucer
Et je n'ai pas le temps de déjeuner

C'est quand il descendit
Pour prendre son vieux clou
Qu'il vit son père, plongé dans un journal
En passant, il lui dit :
"Bonjour ! tiens, déjà debout !"
Aller, moi, il faut que j'y aille

Refrain :
Son père le regarda,
Lui dit : "mais tu es fou !...
Travailler un dimanche soir"
Sa tronche s'immobilisa
Quand il comprit d'un coup,
En croisant nos regards hilares

C'est trop cool d'aller se recoucher
Quand on vient juste de se réveiller
Et comme demain matin, bien sûr, je serai encore pressé
Il vaut mieux tout de suite déjeuner !


Adopté - 3.

Il fallait bâtir un pont

Paroles et musique : Pierre Lachat

Il fallait bâtir un pont
Pour passer de l'autre bord
Pour que ce n'soit plus si long
D'aller saluer le nord
Des années de construction
Et tant d'efforts
Kilomètres de torons,
De câbles forts
Il fallait bâtir un pont

Tu as dû bâtir un pont
Pour me donner ton amour
Et poser des fondations
Qui résistent au poids des jours
Et à la désolation
Qui nous entoure
Entre un grand fleuve qui gronde
Et un ciel lourd
Tu as dû bâtir un pont

Y'a ceux qui dansent sur les ponts
Ou qui regardent l'eau couler
Y'a ceux qui ont coupé les ponts
Et laissé mourir l'amitié
Combien s'en sont précipités
Par démence ou par désespoir
Y'a ceux qui les ont bombardés
Par stratégie, pour la victoire

Il fallait bâtir un pont
En projet depuis toujours
La plus grande des jonctions
La plus belle histoire d'amour
Quand le ciel est venu à notre secours
Quand sa main s'est tendue vers nous sans détour
Il fallait bâtir un pont


Adopté - 4.

Bleu, blanc, sang

Paroles et musique : Pierre Lachat

Ce pays m'a donné ma culture,
Les racines de mon père et de ma mère,
Mon parler, ma pensée, mes structures,
Mais aussi son histoire et ses guerres

Ce Pays a chassé mes ancêtres
Et jeté le message qu'ils portaient
Il a versé le sang de prophètes
Et persécuté ceux qu'ils aimaient

Les gaulois sont restés ce qu'ils sont
Rien à faire, ils ont toujours raison
Et depuis un drapeau flotte dans le vent
Il est fier, il est beau, il est bleu, blanc et sang

Ce pays a pris position
En étouffant la parole prêchée
Est-ce étonnant si nous récoltons
Ce qui a naguère été semé ?

C'est malsain de se placer en victime
Quand l'honneur appelle des acteurs
Invoquons le pardon pour nos crimes
Et nous renverserons la vapeur

Les gaulois resteront ce qu'ils sont
S'il est vrai qu'ils ont toujours raison
Aujourd'hui le drapeau flotte dans le vent
Il est fier, il est beau, il est bleu, blanc et sang

Un prestige, une gloire de grands
Qui s'abîme au fond de l'océan
Ils se perdent, les français, je le sais,
J'en suis un et je les aime bien

Les gaulois resteront-ils ce qu'ils sont
S'il découvrent qu'ils n'ont pas raison ?
Un nouveau drapeau flottera dans le vent
Il est pur, il est beau, il est bleu, rouge et blanc


Adopté - 5.

Ça ne tient qu'à nous

Paroles et musique : Pierre Lachat

Saurons-nous avouer les erreurs du passé ?
Saurons-nous réagir à la perversité ?
Saurons-nous démolir tant d'idoles sacrées
Vénérées chez nous, tant de grands tabous ?

Saurons-nous rejeter tout ce qui n'est pas vrai,
Supercheries d'état, mensonges à bon marché ?
Saurons-nous nous laver d'héritages souillés ?
Ça ne tient qu'à nous, Ça ne tient qu'à nous,

Refrain :
Ça ne tient qu'à nous et à celui qui fait
Toutes choses bonnes
Ça ne tient qu'à nous et à celui qui fait
Toutes choses bonnes en son temps

C'est à nous de choisir l'Évangile prêché
Ou de devoir pourrir pour toujours assoiffés
Saurons-nous revenir et nous humilier ?
Ça ne tient qu'à nous, Ça ne tient qu'à nous,

Saurons-nous abolir l'esclavage intérieur ?
Pourrons-nous rétablir la vraie paix dans nos coeurs ?
Saurons-nous retenir d'authentiques valeurs ?
Ça n'tient pas qu'à nous, Ça n'tient pas qu'à nous...

[Refrain]

Quand parfois je me sens goutte dans l'océan
Je commence par moi pour voir du résultat
Mais comme je n'peux rien changer par ma force ou ma hargne
Place à celui qui sait faire bouger les montagnes

Celui qui, dans le ciel, dessine des fenêtres,
Celui dont l'arc-en-ciel nous dit qu'il l'a vu naître
À nous de décider, à lui de disposer,
À nous de cultiver, c'est lui qui fait pousser

[Refrain]


Adopté - 6.

Je t'aimerai toute ma vie

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je t'aimerai toute ma vie
Toi, ma compagne, mon amie,
Mon oiseau rare, ma jolie,
La princesse que j'ai choisie,
Je t'aimerai toute ma vie
Et plus encore dès aujourd'hui,
Tout comme je te l'ai promis,
Je t'aimerai toute ma vie

Je t'aimerai toute ma vie
Sous le soleil ou le ciel gris,
Quand tout t'inquiète par ici
Ou si l'angoisse te saisit
Je t'aimerai toute ma vie
Pour mieux pouvoir te protéger
Pour mieux pouvoir te rassurer
Je t'aimerai toute ma vie

Je t'aimerai toute ma vie
Aussi longtemps que Dieu voudra
Et je garderai à l'esprit
L'exemple de l'amour du roi
Je t'aimerai toute ma vie
Comme Jésus aime les siens
Pour toi, je serai ce mari
Jusqu'au bout de notre chemin


Adopté - 7.

Tant de temps

Paroles et musique : Pierre Lachat

J'ai déjà eu tant de temps,
Des jours, des mois et des ans,
Temps de peine et temps de joie,
Jours de honte et jours de gloire

J'ai déjà eu tant de temps
Pour marcher et pour courir,
Pour rouler ou pour voler,
Du temps libre, je croyais,

Refrain :
Temps gâché ou temps utile,
Temps stérile ou temps fertile,
Temps donné et temps reçu,
Temps pesé et temps perdu

J'ai pensé gagner du temps
Sur celui qui m'est compté
J'ai plutôt volé du temps
Sur celui que je devais

J'ai dépensé trop de temps
Pour ce qui ne valait rien
Et je ne puis racheter
Que celui qui doit venir

[Refrain]

Il me reste encore du temps
Mais je ne sais pas combien,
C'est un peu comme un torrent
Qui peut se tarir soudain

Si je n'en vois qu'un filet
Qui s'écoule au jour le jour
Dans un grand lac, il est vrai
Qu'il se contient pour toujours !

[Refrain]


Adopté - 8.

Pas ma faute

Paroles et musique : Pierre Lachat

C'est pas ma faute si j'ai tué ta fille
C'est pas ma faute si j'ai violé ta femme
C'est pas ma faute si j'ai brûlé ta ville
C'est pas ma faute si j'ai brisé ton âme

C'est pas ma faute, non, c'est pas ma faute,
C'est la faute à mon père, c'est la faute à ma mère
C'est pas ma faute, non, c'est pas ma faute,
C'est le système, mais c'est pas moi-même

Si ce n'est toi c'est donc ton frère
Il nous faudra un bouc émissaire
On se comprend : c'est si tentant
De plaider innocent

C'est pas ma faute, j'ai été incompris
C'est pas ma faute, j'ai pas choisi ma vie
Plus que tout autre, victime aujourd'hui
Je vous dégoutte mais la faute est à qui ?

C'est pas ma faute, non, c'est pas ma faute,
C'est la faute à mon père, c'est la faute à ma mère
C'est pas ma faute, non, c'est pas ma faute,
C'est le système, mais c'est pas moi-même

Si ce n'est toi c'est donc ton frère
Il nous faudra un bouc émissaire
On se comprend : c'est si tentant
De plaider innocent

Mais je sursaute : J'ai entendu la croix
L'agneau qui ôte ma culpabilité
C'est pas sa faute mais il verse pour moi
La lourde note pour ma liberté

Si ce n'est toi c'est donc ton frère
Il est venu le bouc émissaire
Il te comprend et par son sang
Il veut te déclarer pardonné


Adopté - 9.

Tu viendras chez moi

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand tu seras fatigué
Quand tu auras envie de parler,
De te reposer,
De te refaire une santé,

Quand tu voudras renoncer
Quand tu auras fini d'avancer
Dans des eaux troublées
Viens changer d'air et respirer

Refrain :
Tu viendras chez moi
Et on refermera
La porte sur l'extérieur
Et sur le passé
Tu viendras chez moi
Et on reconstruira
Un avenir bien meilleur
Pour l'éternité

Tu ne me connaissais pas
Tu avais juste entendu parler
De moi sans prêter
Beaucoup d'écoute et d'attention
Mais moi, je sais tout de toi,
Tu es comme un enfant à aimer
Je veux t'adopter
Quoiqu'il m'en coûte, je t'offre mon nom.

[Refrain]

Viens voir ce que j'ai fait
Pour acheter les droits
Les papiers sont signés
Et tout est acquitté
C'est en lettres de sang
Écrit sur une croix
Pour te prouver combien
Je t'ai vraiment aimé

[Refrain]


Adopté - 10.

La vie passe

Paroles et musique : Pierre Lachat

Joyeux anniversaire

Merci les amis
Vous êtes gentils
C'est si bon de se sentir apprécié
Pourtant aujourd'hui
J'ai le coeur bien gris
C'est idiot mais j'ai la gorge serrée

C'est trop bête,
Pour la fête
Où est passée ma joie ?
C'est que l'âge
Déménage
Et ne s'arrête pas
Je suis plus vieux d'une année
Mais j'suis pas plus avancé
La vie passe
Sans qu'on sache
Où elle mènera
C'est l'angoisse
Que j'embrasse
Sans savoir pourquoi
Si j'ai soufflé les bougies,
Quand soufflera-t-on aussi ma vie ?

Je sais, je suis sot
D'avoir le coeur gros
En un jour où je devrais être gai ;
J'ai encore du temps
Pour les cheveux blancs
Mais mon vieux père y est bien arrivé

À son âge
Les présages
Ne se trompent pas,
Son voyage
Est une page
Qui tourne déjà
Dans sa maison de vieillards
Il prépare son départ
C'est mon père
Qui naguère
M'a donné la vie
Et j'espère
Fêter son anniversaire
Aussi,
Dans quelques mois, cette année-ci
S'il est seulement encore en vie


Adopté - 11.

Les ténèbres piégées

Paroles et musique : Pierre Lachat

Moi, on me traite comme une vermine
Je ne suis même plus un homme
Me couvrant d'insultes, les gens me méprisent,
Toutes mes forces m'abandonnent

On crie, on menace, tout autour de moi,
Ils veulent me terroriser
Féroces et tenaces, ces chiens aux abois,
Ces lions qui veulent me déchirer

Refrain :
Mais ils ne savent pas
Qu'ils travaillent pour moi
Ils veulent me tuer
Mais ils mettent le monde à mes pieds
Ils veulent me faire taire
Mais ils m'ouvrent les portes de l'univers
Et la croix qu'ils me donnent
J'en ferai pour toujours un trône

Ils ont mis des clous à mes mains et mes pieds
Mes os, je pourrais les compter
Ma force s'écoule, ma gorge a séché,
Ma langue colle à mon palais

Voilà qu'ils se partagent entre eux mes habits,
Ils tirent au sort mes vêtements
La haine fait rage et je n'ai plus d'amis,
Ils me regardent fixement

[Refrain]


Adopté - 12.

Qu'attends-tu ?

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je t'ai appelé souvent
Dans un coucher de soleil
Dans un orage violent
Et les étoiles dans le ciel

Je t'ai appelé parfois
Par mes écrits sous tes yeux
Tu as entendu ma voix
Par mes messagers nombreux

Je t'ai appelé,
Je t'ai attendu
Et toi,
Qu'attends-tu ?

Je t'ai appelé souffrant,
Pour que tu ne souffres pas
De regrets et de tourments
Loin du Père et loin de moi

Je t'appelle maintenant
M'entends-tu au fond de toi ?
Mon Esprit qui te comprend
Veut se révéler à toi

Je t'ai appelé,
Je t'ai attendu
Et toi,
Qu'attends-tu ?


Album : Un peuple qui chante (1996)

CD 1 - Pierre Lachat

1 - L'entrée du roi
2 - Chantez à Dieu, chantez !
3 - Cheval et cavalier
4 - Que l'Eternel est grand
5 - Nous sommes un peuple
6 - Ce jour de fête
7 - Ô Dieu montre-moi ta face
8 - Nous voudrions voir Jésus
9 - Regarde la croix
10 - Aujourd'hui encore
11 - Je cours
12 - C'est ta voix que je veux entendre
13 - Ô Jésus je veux être ton disciple
14 - Pour un peu d'eau
15 - Enseigne-nous comment prier
16 - Medley
17 - Que Dieu te bénisse et te garde
CD 2 - Den-isa

1 - Ce jour de fête
2 - Je veux devenir ce que je suis en Christ
3 - Ah, si je n'étais pas sûr...
4 - L'Esprit que tu nous a donné Seigneur
5 - Je veux être prêt
6 - J'obéis
7 - Il est bon de louer Dieu
8 - Nous sommes un peuple
9 - Dieu a mis sa puissance
10 - Pourquoi les nations ?
11 - Merci Seigneur, pour ce moment
12 - Jeune homme, jeune fille
13 - Jésus, Tu es l'image
14 - Jésus me prépare une place
15 - Dieu règne

CD 1 - Pierre Lachat

Un peuple qui chante - CD 1 - 1.



L'entrée du Roi

Paroles et musique : Pierre Lachat

Laissez résonner les instruments
Laissez la fête entrer dans le chant
Faites danser le bonheur en vous
Faites vibrer vos voix jusqu'au bout

Refrain :
Laissez le roi faire son entrée
Laissez vos coeurs le féliciter !
Ne vous laissez pas intimider
Ne laissez pas les pierres crier !

Laissez venir les cortèges d'enfants
Laissez chanter les petits et les grands
Laissez monter la louange en vous
Laissez la joie s'emparer de vous

[Refrain]

À l'Éternel appartient le salut
Et sur son peuple est la bénédiction
La révérence au Seigneur Jésus
Qui sauve toutes les générations

[Refrain]

Laissez les cieux raconter sa gloire
Et les étoiles, l'oeuvre de ses mains
Que son triomphe et que sa victoire
Éclatent aux yeux de tous les humains

[Refrain]

Laissez la voix de ses sentinelles
Crier l'annonce de son retour
Les messagers de bonnes nouvelles
Publient le règne de son amour

[Refrain]

Laissez venir les cortèges d'enfants
Laissez chanter les petits et les grands
Laissez monter la louange en vous
Laissez la joie s'emparer de vous

Refrain :
....non, non, non,
Ne laissez pas les pierres crier !


Un peuple qui chante - CD 1 - 2.

Chantez à Dieu, chantez !

Paroles et musique : Pierre Lachat

Chantez à Dieu, chantez !
Chantez à notre roi, chantez !
Chantez car Dieu est roi
De toute la terre.


Un peuple qui chante - CD 1 - 3.

Cheval et cavalier

Paroles et musique : Pierre Lachat

Cheval et cavalier
Sont tombés dans la mer
L'Éternel est un grand guerrier
L'Éternel est son nom
Les chars de Pharaon
Et toute son armée
Ont été engloutis
Dans la mer des roseaux

Et moi, je veux chanter pour l'Éternel
Il a fait éclater sa gloire,
Chanter pour l'Éternel
Car il m'a sauvé

Cheval et cavalier
Sont tombés dans la mer
Et l'Éternel a fait sur eux
Refluer la marée
Le peuple d'Israël
À traversé à sec
Et parvenu de l'autre bord
Il a crié :

Oui, moi je veux chanter pour l'Éternel
Il a fait éclater sa gloire,
Chanter pour l'Éternel
Car il m'a sauvé

Qui, parmi les dieux, ô Éternel,
Qui est semblable à toi
Paré de sainteté,
Redoutable et digne de louanges
Opérant des prodiges ?

Quand presse l'ennemi
Quand vient la tentation
Quand on croirait vraiment
Qu'il n'y a pas de solution
Nos yeux sur Jésus-Christ
Nous poussent à l'action
Et forts de son Esprit
Nous prenons position

Et nous voulons chanter pour l'Éternel
Il a fait éclater sa gloire,
Chanter pour l'Éternel
Il nous a sauvés !


Un peuple qui chante - CD 1 - 4.

Que l'Éternel est grand

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
"Que l'Éternel est grand !"
Crient de joie
Tous ceux qui l'aiment
Ils sont heureux d'être sauvés
Et ils redisent constamment :
"Que l'Éternel est grand,
Que l'Éternel est grand !"

Il m'a fait remonter
Du puits de la destruction
Il a écouté mes supplications
Il m'a remis debout
Les pieds sur un rocher
Il a mis dans ma bouche
Un nouveau chant
Et quand les gens verront ce qu'il a fait
Ils auront du respect et diront :
"Oui l'Éternel est grand !"

[Refrain]

Qu'ils soient couverts de honte
Et remplis de confusion
Ceux qui n'ont pas de respect
Pour ton nom
Mais ceux qui s'attachent à toi
Qu'ils débordent de joie
Qu'ils proclament ton immense bonté
Qu'ils ne cachent pas ta fidélité
Dans la grande assemblée,
Qu'ils disent :
"Oui l'Éternel est grand !"

[Refrain]


Un peuple qui chante - CD 1 - 5.

Nous sommes un peuple

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Nous sommes un peuple,
Un peuple qui chante,
Un peuple qui prie
Et qui marche dans la lumière
Oui nous sommes
Le peuple de Dieu

Le peuple que Dieu s'est choisi
Depuis toujours et pour toujours
Le peuple adopté pour la vie
Pour une longue histoire d'amour
Il se distingue pour "JE SUIS"
Parce qu'il respecte sa parole
Parce qu'il écoute son avis
Et qu'il comprend quel est son rôle

[Refrain]

Le peuple par qui sont bénies
Toutes les nations de la terre
Il est assoiffé de justice
Et du royaume de son Père
Il a pleuré sur sa folie
De la croix coule son pardon
Il a reçu le Saint-Esprit
En gage de sa guérison


Un peuple qui chante - CD 1 - 6.

Ce jour de fête

Paroles et musique : Denis et Isabelle Hey

Refrain :
Voici le jour que le Seigneur a fait,
Crions notre joie et soyons dans l'allégresse !
Ce jour de fête est l'oeuvre du Seigneur,
Qu'il soit notre joie et qu'il soit notre bonheur !
Qu'il soit notre joie et qu'il soit notre bonheur !

Réjouissons-nous toujours dans le Seigneur,
Je le répète : réjouissons-nous !
Que notre douceur confonde tous les coeurs ;
Le Seigneur est là, ne nous inquiétons pas !

[Refrain]

Réjouissons-nous de ce qu'il est pour nous,
Je le répète : réjouissons-nous !
N'ayons peur de rien, disons-lui nos besoins ;
Mais en le faisant d'un coeur reconnaissant !

[Refrain]

La paix de Dieu, qui dépasse
Ce que l'on peut comprendre,
Nous conduira, nous guidera en sûreté ;
La paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence,
Gardera nos coeurs et nos pensées en Jésus-Christ.


Un peuple qui chante - CD 1 - 7.

Ô Dieu montre-moi ta face

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Ô Dieu montre-moi ta face
J'ai besoin de te sentir
Que faudrait-il que je fasse
Pour te voir sans en mourir ?

Comme le voulait Moïse
Qui te servait au désert
Au beau milieu de la crise
Et qui te vit par derrière

[Refrain]

Comme Élie dans sa déprime
À bout de force et de vie
Ta chanson douce et subtile
Fut suffisante pour lui

[Refrain]

À la question de Philippe
Jésus, les yeux dans les yeux,
Répondit à ses disciples
Qu'ils l'ont vu comme on voit Dieu

Ô Dieu, merci pour ta grâce
Qui un jour t'a fait venir
Pour nous dévoiler ta face
Pour te voir sans en mourir


Un peuple qui chante - CD 1 - 8.

Nous voudrions voir Jésus

Paroles et musique : Pierre Lachat

Nous voudrions voir Jésus
Demandaient des Grecs,
Montés pour la fête
Nous voudrions voir Jésus
Le vrai Jésus, celui de Nazareth

Nous voudrions voir Jésus
Celui qui nous fait découvrir le Père
Lui qui, du ciel, est venu
Sur la terre

Refrain :
Celui qui préféra donner sa vie
Plutôt que la garder pour lui
Oui, celui qui de riche qu'il était
Pour nous aimer s'est appauvri

Nous voudrions voir Jésus
Celui qui guérit, celui qui pardonne
Celui qui, le coeur ému,
Nourrit une foule de milliers d'hommes

Nous voudrions voir Jésus
Venir établir en nous son royaume
Son amour et son salut
Pour les hommes

[Refrain]

Nous voudrions voir Jésus
Insuffler en nous l'Esprit de puissance
Quand nos forces sont échues
Pour laisser bientôt germer sa semence

Nous voudrions voir Jésus
À la droite du trône de son Père
Le héros qui a vaincu
Au calvaire !

[Refrain]

Parlé :
....Afin que par sa pauvreté
nous soyons enrichis


Un peuple qui chante - CD 1 - 9.

Regarde la croix

Paroles et musique : Pierre Lachat

Regarde la croix dressée
Là, sur le mont Golgotha
Regarde son corps blessé
Flagellé par les soldats

Regarde ses mains clouées
Son sang coulant sur le bois
Regarde ses yeux creusés
Vois les larmes de mon roi

Refrain :
C'est à cause de nos crimes
C'est pour porter nos douleurs
Qu'il s'est livré en victime
Par amour pour nous, pécheurs

Regarde-le humilié
Traité comme un scélérat
Nu devant tous et raillé
Maudit et souffrant pour moi !

Méprisé, abandonné,
Devenu soudain la proie
De l'angoisse du péché
De la mort et de l'effroi

[Refrain]


Un peuple qui chante - CD 1 - 10.

Aujourd'hui encore

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Ne cherchez pas le Roi des rois
Au seul endroit où il n'est pas
Pourquoi chercher parmi les morts
Celui qui est vivant ?

Ne cherchez pas le Roi des rois
Au seul endroit où il n'est pas
Sachez bien qu'aujourd'hui encore
Jésus-Christ est vivant !

Il est ressuscité
Et vivant pour toujours
Il s'est approprié
Tous les droits de l'amour
Lumière des nations
D'hier et d'aujourd'hui
Tant de générations
Le connaîtront aussi !

[Refrain]

Il a changé nos coeurs
Et nous avons compris
Où sont les vraies valeurs,
Au fond de nous il vit
Jésus est notre ami,
Notre plus grand trésor
Au fond de nous il vit,
Oui, aujourd'hui encore !

Jésus-Christ, le Seigneur
Est déclaré Fils de Dieu
Avec puissance
Selon l'Esprit de sainteté
Par sa résurrection
D'entre les morts,
Oui, il est vivant
Aujourd'hui encore !


Un peuple qui chante - CD 1 - 11.

Je cours

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je suis loin d'avoir remporté le prix
Ou d'avoir atteint la perfection
Mais puisque par Jésus j'ai été saisi
Je ferai de lui mon ambition

Refrain :
Je cours,
Je cours, je cours
Pour saisir le prix
Oui, je cours,
Je cours, je cours,
J'ai choisi la vie
Je cours pour saisir le prix
De la vocation céleste
En Jésus-Christ

J'ai mis de côté ce qui est passé
J'ai tourné mes yeux vers l'avenir
J'ai asservi mon coeur a cette pensée
Je n'ai qu'un désir : y parvenir

[Refrain]

De nombreux témoins nous ont précédés
Comme eux, je rejette le péché
Qui, si facilement, veut m'envelopper
Et sur Jésus je tiens les yeux fixés

[Refrain]

Un jour je serai rendu semblable
À la parfaite stature de Jésus
Quand je le verrai tel qu'il est
C'est cet espoir qui me rend pur !

[Refrain]


Un peuple qui chante - CD 1 - 12.

C'est ta voix que je veux entendre

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
C'est ta voix que je veux entendre
J'apprendrai comment t'obéir !
C'est de toi que je veux dépendre
Car c'est toi que je veux servir !

Tu ne m'as pas laissé descendre
Loin de toi, où j'allais mourir
Par ta tendresse tu as su me prendre
Et je veux vivre pour ton plaisir

[Refrain]

C'est à toi que je veux m'attendre
Après toi, mon âme soupire
Oui, par ta grâce, tu as su me rendre
L'envie de répondre à tes désirs

[Refrain]

C'est ta loi que je veux apprendre
Et par toi me laisser conduire
Pouvoir enfin m'échapper des méandres
Pour m'élancer vers le but à saisir


Un peuple qui chante - CD 1 - 13.

Ô Jésus je veux être ton disciple

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Ô Jésus je veux être ton disciple
Et marcher dans tes pas
T'écouter, vivre selon tes principes
Et obéir à ta voix

Accepter de renoncer à moi-même
Te suivre en direction de la croix
Donner ma vie pour mes frères
Et te laisser vivre en moi

[Refrain]

Rechercher la sainteté de ton Père
Combattre avec toi le bon combat
Laisser passer ta lumière
Oui, te laisser vivre en moi

[Refrain]

Comme sans toi je ne pourrai rien faire
Je te prie, de ton Esprit, remplis moi !
Tu règnes au ciel et sur terre :
Viens aussi régner en moi !

[Refrain]

Oui, Jésus je veux être ton disciple
Et marcher dans tes pas
T'écouter, vivre selon tes principes
Et obéir à ta voix


Un peuple qui chante - CD 1 - 14.

Pour un peu d'eau

Paroles et musique : Pierre Lachat

En chemin pour la Galilée
En traversant la Samarie
Jésus, se sentant fatigué,
S'était assis au bord d'un puits
Cette femme vint pour puiser
Jésus lui parla de la vie
D'un torrent jamais épuisé
Ses yeux brillèrent et elle dit :

Refrain :
Donne-moi de ton eau vive
L'eau de chez moi est bien trop sale
Courir ici ça me fait loin
Et bien souvent y'en a trop peu
Oh, donne-moi de ton eau vive
Toi, le Messie, toi qui me parles
Réponds enfin à mon besoin
Accorde-moi le don de Dieu

Un peu d'eau : rien de plus banal
Un peu d'eau : rien de plus précieux
Un peu d'eau : rien de plus vital
Pour qui n'en a que dans les yeux !
Pour de l'eau tant de frères ont mal
Écoutons-les crier à Dieu
Corps de Christ, il serait normal
Que tu répondes aux malheureux !

[Refrain]


Un peuple qui chante - CD 1 - 15.

Enseigne-nous comment prier

Paroles et musique : Pierre Lachat

Seigneur enseigne-nous comment,
Comment prier !
Seigneur enseigne-nous comment
Te parler !

Apprends-nous ta sainteté
À chercher ta volonté
Et à t'inviter à régner
Seigneur, enseigne-nous comment prier !

Seigneur enseigne-nous comment,
Comment prier !
Seigneur enseigne-nous comment
Te parler !

Prodigue-nous à manger
Oh, pardonne nos péchés
Et apprends-nous à pardonner
Seigneur, enseigne-nous comment prier !

Apprends-nous à résister
Au mal, à ne pas céder
Pour qu'en nous tu sois glorifié
Seigneur, enseigne-nous comment prier,
Seigneur, enseigne-nous comment prier,
Seigneur, enseigne-nous comment prier !


Un peuple qui chante - CD 1 - 16.

Medley

Paroles et musique : Pierre Lachat

Chantez à Dieu, chantez !
Chantez à notre roi, chantez !
Chantez car Dieu est roi
De toute la terre.

Chantez pour l'Éternel
Il a fait éclater sa gloire,
Chantez pour l'Éternel
Il nous a sauvés !

Laissez le roi faire son entrée
Laissez vos coeurs le féliciter !
Ne vous laissez pas intimider
Ne laissez pas les pierres crier !

Jésus-Christ, le Seigneur
Est déclaré Fils de Dieu
Avec puissance
Selon l'Esprit de sainteté
Par sa résurrection
D'entre les morts,
Oui il est vivant
Aujourd'hui encore !


Un peuple qui chante - CD 1 - 17.

Que Dieu te bénisse et te garde

Paroles et musique : Pierre Lachat

Que Dieu te bénisse et te garde,
Que Dieu t'accorde sa grâce,
Qu'il fasse briller son regard sur ta face
Et qu'il te donne la paix !

Que Dieu vous bénisse et vous garde,
Que Dieu vous accorde sa grâce,
Qu'il fasse briller son regard sur vos faces
Et qu'il vous donne sa paix !


CD 2 - Den-isa

Un peuple qui chante - CD 2 - 1.

Ce jour de fête

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
Voici le jour que le Seigneur a fait,
Crions notre joie et soyons dans l'allégresse !
Ce jour de fête est l'oeuvre du Seigneur,
Qu'il soit notre joie et qu'il soit notre bonheur !
Qu'il soit notre joie et qu'il soit notre bonheur !

1.
Réjouissons-nous toujours dans le Seigneur,
Je le répète : réjouissons-nous !
Que notre douceur confonde tous les coeurs ;
Le Seigneur est là, ne nous inquiétons pas !

2.
Réjouissons-nous de ce qu'il est pour nous,
Je le répète : réjouissons-nous !
N'ayons peur de rien, disons-lui nos besoins ;
Mais en le faisant d'un coeur reconnaissant !

3.
La paix de Dieu, qui dépasse
Ce que l'on peut comprendre,
Nous conduira, nous guidera en sûreté ;
La paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence,
Gardera nos coeurs et nos pensées en Jésus-Christ.


Un peuple qui chante - CD 2 - 2.

Je veux devenir ce que je suis en Christ

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
Je veux devenir ce que je suis en Christ,
J'ai la sainteté dans ma mort avec lui ;
Mourant sur la croix, Il a tout accompli,
Je veux devenir ce que je suis en lui.

1.
Sauvé par la foi seule, j'ai reçu la vraie vie,
Tu m'as régénéré, m'as donné ton Esprit ;
Marcher par la foi seule, voilà ma volonté,
Toi tu agis en moi, et tu me sanctifies.
Je deviendrai ce que je suis en toi,
Je le saisirai par la foi.

Refrain 2 :
Je peux devenir ce que je suis en Christ,
J'ai la sainteté dans ma mort avec lui ;
Mourant sur la croix, Il a tout accompli,
Je peux devenir ce que je suis en lui.

2.
Aide-moi à grandir, telle est ta volonté,
À ne pas m'endormir dans ma médiocrité ;
Aux mauvais compromis, je ne veux pas céder,
Mais pas a pas gravir le chemin préparé.
Et devenir ce que je suis en Toi,
Oui, pour le saisir par la foi.


Un peuple qui chante - CD 2 - 3.

Ah, si je n'étais pas sûr...

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Ah, si je n'étais pas sûr de voir sa bonté
Au pays des vivants !
Ah, si je n'étais pas sûr de voir sa bonté !

Les compassions de mon Dieu ne sont pas épuisées,
Chaque matin, elles se renouvellent.
Combien grande est ta fidélité
Pour chacun de tes enfants !


Un peuple qui chante - CD 2 - 4.

L'Esprit que tu nous a donné Seigneur

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
L'Esprit que tu nous a donné, Seigneur,
Est vraiment notre consolateur ;
Et comme au Père, et comme au Fils,
Nous croyons en Lui,
Pour ton Esprit, nous te disons : "merci !"
C'est sa présence en nous, qui nous fait reconnaître,
Que Jésus-Christ est vraiment le Seigneur !

1.
L'Esprit est invisible, comme le vent,
Il est plein de puissance, comme le vent ;
Et c'est l'Esprit qui souffle, comme le vent,
Là où bon lui semble, comme le vent.

2.
L'Esprit qui purifie, comme le feu,
C'est l'Esprit qui éprouve, comme le feu ;
Et l'Esprit qui consume, comme le feu,
C'est Lui qui est juge, comme le feu.

3.
Quand l'Esprit désaltère, tout comme l'eau,
C'est quand l'Esprit abonde, tout comme l'eau ;
C'est bien cette présence, tout comme l'eau,
La source de vie, tout comme l'eau.


Un peuple qui chante - CD 2 - 5.

Je veux être prêt

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Je veux être prêt à abandonner,
À laisser tomber tout ce que je possède ;
Je veux être prêt à abandonner,
Et délaisser ce que mon coeur préfère.
Ainsi je pourrai suivre mon Roi,
On ne peut servir deux maîtres à la fois ;
Ainsi je pourrai suivre mon Roi,
Car aucun rival Il ne tolérera.

Je veux être prêt à me séparer,
De ce qui toujours vers le péché m'entraîne ;
Je veux être prêt à me séparer,
Des vains plaisirs qui loin de Dieu m'emmènent.
Ainsi je pourrai suivre mon Roi,
Qui m'appelle à suivre un chemin étroit ;
Ainsi je pourrai suivre mon Roi,
Car aucun rival Il ne tolérera.

Je reviens à Dieu, je bannis ma peur,
C'est auprès de Lui qu'est la source de vie ;
Je reviens à Dieu, de tout mon coeur,
Bonheur et paix se trouvent en sa présence.
Désormais je peux suivre mon Roi,
Tout en Lui disant : "ma joie n'est qu'en Toi" ;
Désormais je peux suivre mon Roi,
Je donne ma vie, et Il me la rendra.


Un peuple qui chante - CD 2 - 6.

J'obéis

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

1.
Je n'oublie pas ses commandements.
Et mon coeur garde ses préceptes.
Car ils prolongeront les jours de ma vie,
Et ils augmenteront ma paix.
Je me confie en l'Éternel,
Sans m'appuyer sur ma sagesse,
Je le reconnais dans toutes mes voies
Et il me bénira.

Refrain :
J'obéis ! à ses commandements,
J'obéis ! mon bonheur en dépend ;
J'obéis ! Il sait bien mieux que moi,
J'obéis ! comment guider mes pas !

2.
Je suis ton Dieu, ton Créateur,
Pour ton bien, je voudrais t'instruire.
Relis ma Parole jour et nuit,
Et soumets-y ta vie.
Cette épée à double tranchant
Ne t'épargnera pas la souffrance,
Mais transformera le cours de ta vie,
Pour qu'elle me glorifie.

Refrain 2 :
Obéis ! à mes commandements,
Obéis ! ton bonheur en dépend ;
Obéis ! je sais bien mieux que toi,
Obéis ! comment guider tes pas !


Un peuple qui chante - CD 2 - 7.

Il est bon de louer Dieu

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Il est bon de louer Dieu, de le célébrer,
En chantant avec les instruments ;
Il est bon de proclamer sa fidélité,
Le jour et dans la nuit.

Ce que tu fais Oh Seigneur, me remplit de joie,
J'applaudis à ce que tu as fait ;
Toute ton oeuvre révèle que tu es Roi,
Grandes sont tes pensées.

Et si les justes fleurissent comme un palmier,
C'est qu'ils sont dans la maison de Dieu ;
Dans leur vieillesse, c'est Lui qui est le rocher,
Il les rend vigoureux.

Tous ceux qui nient ta bonté, ton activité,
Nient la vie, ce sont des insensés ;
Et s'ils réussissent en vivant dans le péché,
Ils mourront à jamais.

Mais toi Seigneur, tu gouvernes éternellement,
Plus de peur devant mes ennemis ;
Sous ton regard, je les vois et je les entends,
Toi tu me fortifies.


Un peuple qui chante - CD 2 - 8.

Nous sommes un peuple

© 1996. Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Nous sommes un peuple,
Un peuple qui chante,
Un peuple qui prie,
Et qui marche dans la lumière ;
Oui, nous sommes le peuple de Dieu.

1.
Le peuple que Dieu s'est choisi
Depuis toujours et pour toujours,
Le peuple adopté pour la vie,
Pour une longue histoire d'amour ;
Il se distingue pour "je suis",
Parce qu'il respecte sa parole,
Parce qu'il écoute son avis
Et qu'il comprend quel est son rôle.

2.
Le peuple, par qui sont bénies
Toutes les nations de la terre,
Il est assoiffé de justice
Et du royaume de son Père ;
Il a pleuré sur sa folie,
De la croix coule son pardon,
Il a reçu le Saint-Esprit
En gage de sa guérison.


Un peuple qui chante - CD 2 - 9.

Dieu a mis sa puissance

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
Dieu a mis sa puissance en action dans le Christ ;
Il a mis tout en oeuvre
Pour le ressusciter d'entre les morts,
Et pour le faire asseoir auprès de lui.
Nous aussi, créatures, qui croyons en Jésus ;
Dieu nous a, par sa grâce,
Ressuscités ensemble avec son Fils,
Et nous a fait asseoir auprès de Lui.

1.
Nous devons à Dieu d'être ce que nous sommes,
Il nous a créés pour des oeuvres bonnes ;
Nous devons marcher d'une manière digne,
De la vocation qu'il nous a donnée.
Marcher dans l'amour, afin d'imiter Dieu ;
Marcher en enfants de lumière.

2.
Contre l'ennemi il nous faut tenir ferme,
Les esprits du mal dans les lieux célestes ;
Le Seigneur est là, Il nous donne ses armes :
Vérité, droiture, la foi, le salut ;
Parole de Dieu, Esprit et prière,
Et pour l'Évangile : un nouvel élan.


Un peuple qui chante - CD 2 - 10.

Pourquoi les nations ?

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Pourquoi les nations diraient-elles :
"Où donc est leur Dieu" ?
Notre Dieu est au ciel, il fait tout ce qu'il veut.
Nous voici, nous les témoins de l'Éternel,
Nous publions son nom.
Proclamant haut et fort,
Qu'il est le seul vrai Dieu !

Bénissez l'Éternel, vous tous ses enfants,
À lui seul soit la gloire !
Acclamez l'Éternel, offrez lui vos chants !
Il est l'incomparable.


Un peuple qui chante - CD 2 - 11.

Merci Seigneur, pour ce moment

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Merci Seigneur, pour ce moment
Où tu nous unis devant Toi,
Merci pour ces précieux instants à la table de notre Roi ;
Tu nous as donné cet exemple, juste avant de mourir,
En célébrant la délivrance, que tu allais nous offrir.

Merci Seigneur, pour ce moment
Où nous regardons à ta croix,
0ù nous voyons ton corps souffrant,
Et ton sang coulant sur le bois ;
Nous prenons ce fruit de la vigne,
Et nous rompons le pain,
Ces deux éléments sont le signe
De ton amour pour les tiens.

Merci Seigneur, pour ce moment
Où nous proclamons notre foi,
Où, tout en annonçant ta mort,
Nous savons que tu reviendras ;
C'est toi Jésus, le pain de vie,
Apprends-nous chaque jour,
À goûter ta grâce infinie, en attendant ton retour,
À goûter ta grâce infinie, en attendant ton retour.


Un peuple qui chante - CD 2 - 12.

Jeune homme, jeune fille

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
Jeune homme, jeune fille,
Réjouis-toi dans ta jeunesse,
Et marche dans les voies de ton coeur ;
Mais pourtant n'oublie pas
Que le seigneur te jugera,
Éloigne donc le mal de ton corps.
Oh souviens-toi de lui
Pendant les jours de ta jeunesse,
Avant que ne survienne le malheur ;
Et surtout n'oublie pas
Que le seigneur te jugera,
Observe donc ses commandements.

1.
Fuis les passions de la jeunesse,
Que l'amour soit l'objet de ta recherche ;
Mais aussi la justice et la fidélité,
Et tâche d'être un ouvrier de paix.

2.
Jeunes gens et jeunes filles, louez l'Éternel,
Il règne sur la terre et dans les cieux ;
Que personne ne vous méprise, soyez des modèles,
En parole, en conduite et en amour !


Un peuple qui chante - CD 2 - 13.

Jésus, Tu es l'image

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Jésus, Jésus, Tu es l'image du Dieu invisible,
Oh Jésus, Nous t'adorons !
Jésus, Jésus, Tu es le premier-né de toute la création,
Tout est à toi.

Jésus, Jésus, Tu es la tête de toute l'Église,
Oh Jésus, nous te louons !
Jésus, Jésus, Tu es ressuscité, Tu offres le pardon,
La rédemption.

Jésus, Jésus, en toi habite la plénitude,
Oh Jésus, nous t'exaltons !
Jésus, Jésus, Tu nous donnes la paix, et la réconciliation,
Grâce à la croix.

Jésus, Jésus, que tout fléchisse
Devant le Roi des rois,
Oh, nous te glorifions !
Jésus, Jésus, et que le monde entier
Confesse que tu es Dieu,
Tu es Seigneur !


Un peuple qui chante - CD 2 - 14.

Jésus me prépare une place

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
Jésus me prépare une place,
Auprès de Lui, auprès de Dieu ;
Et je le verrai, face à face,
Pour toujours, là-haut dans les cieux.
Il m'offre la vie éternelle,
Auprès de lui, auprès de Dieu ;
J'attends son retour sur la terre,
Il viendra, le Roi glorieux.

1.
Et si j'ai peur du temps qui passe,
Et de mes jours qui disparaissent ;
Je sais que mille ans sont pour lui,
Comme une fleur qui s'épanouit,
Et qui très vite se flétrît.

2.
Si je m'en fais, si je m'inquiète,
Si l'avenir me désespère ;
Je compte sur une meilleure vie,
Et pour laquelle je me réjouis :
C'est son royaume, qui m'est promis.

3.
En Lui j'ai mis mon espérance,
En Lui j'ai mis ma confiance ;
C'est pourquoi je veux célébrer,
Celui qui m'a prédestiné
À toujours mieux Lui ressembler.


Un peuple qui chante - CD 2 - 15.

Dieu règne

© 1996. Paroles et musique : Denis et Isabelle HEY

Refrain :
Dieu règne au-dessus de tout,
Il est le Roi de l'univers,
Du ciel et de la terre.
Notre Dieu règne au-dessus de tout ;
Il est le Maître souverain,
Nos vies sont dans sa main.

1.
Je suis là, en silence,
Je suis là devant mon Roi,
Et je vois sa toute puissance,
Son amour ne change pas.
Je suis là, en silence,
Je suis là devant mon Roi,
J'impose à mon coeur la confiance,
Non, je ne doute pas.

2. Je lui dis ma tourmente,
Lui remets mon coeur affolé,
Il est maître des circonstances,
Rien ne peut Lui échapper.
Je lui dis ma tourmente,
Lui remets mon coeur affolé,
Je m'attends à sa délivrance,
Il ne peut m'oublier.


Album : Tant 2 crises (1994)

1 - La sentinelle
2 - La chute
3 - Un blues d'enfer
4 - Deux tragédies
5 - La terre qui nous porte
6 - Hiver 93
7 - Quand la musique s'arrête
8 - Quand il faut se séparer
9 - Dieu en crise
10 - Le prix à payer
11 - Mon problème
12 - Au-delà des étoiles

Tant 2 crises - 1.

La sentinelle

Paroles et musique : Pierre Lachat

Attention, ces temps sont les derniers
Tenez-vous sur vos gardes,
Il va falloir veiller
Attention : danger à l'horizon !
C'est le moment de faire
Place à la raison

Refrain :
Quand l'alerte est donnée par la sentinelle
Il faut se lever, il faut réagir
Ceux qui n'veulent pas bouger vont le payer cher
L'heure est arrivée : c'est vivre ou mourir !

Attention, regardez le figuier
Quand ses feuilles ont poussé, vous dites : "c'est l'été"
Attention aux signes annoncés
Celui qui doit venir est là, prêt à entrer

[Refrain]

Attention, l'Éternel a parlé
Et si les gens l'entendent que va-t-il se passer ?
Attention, la sentinelle a crié
Pour que tout l'monde sache qu'on peut être sauvé !

[Refrain]

Attention, ces temps sont les derniers


Tant 2 crises - 2.

La chute

Paroles et musique : Pierre Lachat

Les couleurs du soir sur le jardin,
Le tableau qui s'offrait à nos yeux
Quoique fabuleux semblaient menaçants
Nous avions écouté le malin,
Le fruit était bon, agréable aux yeux,
Il était précieux pour rendre intelligent
Nous avons senti trembler nos mains,
Nous voulions disparaître des lieux
Pour ne plus voir Dieu que nous craignions tant

Refrain :
Rien ne sera plus jamais comme avant
De notre protecteur
Nous sommes devenus les ennemis
Le pire est arrivé
Pour nous et pour nos descendants
Et par nous tous les peuples de la terre
Seront maudits !

Quand sa voix retentit dans le jardin
Nous nous étions dérobés à ses yeux,
Tristes et malheureux, faibles et impuissants
Confiance trahie, nous savions bien
Que nous serions chassés loin de Dieu
Et de ce beau lieu que nous aimions tant

[Refrain]

Depuis c'est dur de gagner mon pain,
J'peux pas dire que tout va pour le mieux
Et entre nous deux ça va doucement
Mon fils aîné est un assassin,
Suivant ses parents, il n'a pas fait mieux
C'est déjà un peu du grand jugement

[Refrain]


Tant 2 crises - 3.

Un blues d'enfer

Paroles et musique : Pierre Lachat

Jamais il n'avait ressenti
Une aussi grande solitude
Jamais il n'avait éprouvé
Une aussi profonde inquiétude
Il ne distinguait rien devant lui,
Aucun repère, aucune habitude
Dans le noir il jeta ce cri
Pour chasser son incertitude :

Refrain :
"Où est ma femme, où sont mes enfants ?
-Pas ici, ta femme n'est pas ici
Pas ici, tes enfants ne sont pas ici, non !"

Il chercha dans ses souvenirs,
mais ils lui paraissaient bien flous
Avait-il bien cessé de vivre
Ou était-il devenu fou ?
Ces derniers instants de douleur
Lui semblaient maintenant si doux
Comparés à cette frayeur
Plantée dans son coeur comme un clou

[Refrain]

"Mon Dieu que m'est-il arrivé ?"
"Mon Dieu", quels mot inhabituels !
Il ne les avait plus prononcés
Depuis des mois, depuis Noël
À présent dans sa bouche ces mots
Sonnaient tellement irréels,
SI vides de sens et si faux
Qu'il restait seul dans son appel :

[Refrain]

Il eut très peur de demander
Tout en sachant qu'il le fallait
Il s'écria : "Mais où est Dieu ?"
Et comme le noir le plus complet
Se refermait autour de lui
Pour le cerner à tout jamais
Il perçut cet écho hideux
Prononçant le plus terrifiant
De tous les jugements : "Dieu n'est pas ici."


Tant 2 crises - 4.

Deux tragédies

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
On dit que dans la vie
Il y a deux tragédies
La première c'est de ne pas obtenir ce qu'on désire
Et la deuxième c'est de l'obtenir

Quand on ne sait pas ce qu'on veut
Pourquoi se battre pour y arriver ?
Il y a tant de gens malheureux
Qui ne font que ça pendant des années

[Refrain]

Quand on ne sait pas où on va
Pourquoi courir pour vite y parvenir ?
C'est pourtant bien ce que l'on voit
Faut-il en pleurer ou faut-il en rire ?

[Refrain]

Mais si tu caches dans ton coeur
De l'amour pour le Seigneur des seigneurs
L'insatisfaction de la vie
Ne sera plus jamais ta tragédie

Tu diras : "dans ma vie, il n'y a que Jésus-Christ"
Et de toute ta vie tu saisiras le prix
Oui, de toute ta vie tu saisiras le prix
As-tu saisi le prix, la valeur de ta vie ?


Tant 2 crises - 5.

La terre qui nous porte

Paroles et musique : Pierre Lachat

La terre qui nous porte, toujours fidèle au poste
N'est pas encore morte des suites de ses blessures
La terre nous importe nous partageons son sort
Alors faisons en sorte de respecter la nature

Refrain :
Elle souffre, elle souffre, la création entière
Comme une femme en travail
Secousses, angoisse, aspiration à la délivrance
Elle souffre, elle souffre

Le bateau qui nous porte n'atteindra aucun port
Si des fous le sabordent pour clore l'aventure
Cette terre est notre hôte, recélant des trésors
Mais c'est par notre faute qu'elle connaît la souillure

[Refrain]

Les humains sont les ennemis
De leur environnement
Égoïstes, insoumis
Depuis l'aube des temps
Ça ira toujours de travers
Sur la surface de la terre
Tant qu'on restera en guerre
Contre l'artisan de l'univers

L'inconscience et la folie
Feront sauter la planète
Si la haine et la furie
Ne les devancent pas
C'est pourquoi il est prédit
Une nouvelle terre
Où la justice habitera.

C'est la même maladie
Qu'ont les hommes et leur planète
Jusqu'au jour où Dieu interviendra
Mais en attendant elle souffre...


Tant 2 crises - 6.

Hiver 93

Paroles et musique : Pierre Lachat

Six malheureux sont morts de froid la nuit dernière
Ils ne diront plus leur discours dans le métro
On n'est hanté par le spectre de la misère
Qui sait si demain on sera encore au chaud

Marie-Alice voudrait qu'on prie pour son frère
Qui passera son Noël à Sarajevo
Quand on est casque bleu on doit subir la guerre
Ne rien comprendre, avoir les nerfs à fleur de peau

C'est la crise, c'est la crise
C'est la crise, la vraie crise

Qui assassine les délinquants prépubères
La nuit dans les ruelles de Sao Polo
Quand les gouvernements ne savent plus quoi faire
Ou se lavent les mains pour ne pas porter le chapeau ?

Plus la peine de chercher à l'autre bout de la terre
Ce que l'on trouve ici n'est pas c'qu'il y a de plus beau
On tue les innocents dès le sein de leur mère
Mais quant aux criminels on leur fait des cadeaux

C'est la crise dans nos coeurs
C'est la crise à l'intérieur
C'est la crise des valeurs qui ne sont plus cotées

C'est la crise, j'en ai peur
C'est la crise en profondeur
C'est la crise de la vie qui ne connaît pas la vie

On dirait que l'on reçoit un avant-goût de l'enfer
À voir chacun si occupé par son égo
C'est un sort jeté sur l'humanité entière
Qui la prive à jamais de l'amour du Très-Haut

Ça c'est la crise, ça c'est la crise
Ça c'est la crise, ça c'est vraiment la crise


Tant 2 crises - 7.

Quand la musique s'arrête

Paroles et musique : Pierre Lachat

Vendredi la nouvelle est tombée
Lucien n'en a pas cru ses oreilles
Tant d'autres avant lui se sont fait licencier
Mais quand on est touché ça fait pas pareil
Un souci qui use est venu s'installer
Que faire pour sa femme et ses trois enfants ?
Que la vie est dure quand le vent a tourné
Quand l'horizon des jours devient menaçant !

Refrain :
Comme à la chaise musicale
Y'a toujours plus de gens dans le jeu
Que de places pour eux
Et quand la musique s'arrête
Y'a toujours quelqu'un qui est lésé
Quand la musique s'arrête
Y'a toujours quelqu'un qui est éliminé

C'est déprimant de se demander
Si on est plus mauvais que les autres
De chercher dans le passé ce qu'on a fait
Ou à quel moment on a commis une faute
Ne plus oser regarder les gens en face
Ça n'aide pas à se valoriser
À côté de ceux qui ont gardé leur place
C'est très dur quand on a été rejeté

[Refrain]

Mais qu'est-ce qu'on va dire
Quand y'a plus de treizième mois ?
Et finies les vacances au ski
Mais qu'est-ce qui se passe
Quand y'a plus rien à manger
Quand la misère guette comme un rapace ?
Faudra vendre la maison
Faudra mendier dans le métro
C'est trop, c'est trop, c'est trop...

L'ouvrier de la dernière heure
Recevra le même salaire
Que ceux qui dès le matin sont au labeur
Dieu agit ainsi même si ça doit déplaire
Faut pas se décourager car c'est loin d'être joué
Les premiers seront les derniers
Et les derniers seront les premiers

Dans l'ordre divin y'a personne de côté
Et chacun peut travailler, il y a tant à donner
Oui, dans l'ordre divin, même tombé au plus bas
Tu as ta dignité et tout à donner
Dans l'ordre divin y'a quelqu'un qui pense à toi
Et qui compte sur toi pour te battre et pour gagner
Oui, dans l'ordre divin y'a une place pour toi
Y'a un rôle à jouer et tout à gagner
Car dans l'ordre divin la musique ne s'arrête pas


Tant 2 crises - 8.

Quand il faut se séparer

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand il faut se séparer
Quand des liens très étroits sont arrachés
Quand la détresse et le chagrin
Viennent comme une marée nous inonder
Quand la vie a disparu
Quand tout semble bien fini et perdu
Quand voudraient se tendre nos mains
Vers une issue, hélas, inconnue...

Refrain :
Nous donnons notre confiance au Seigneur
Nous donnons notre confiance à Dieu
Nous donnons notre confiance au Seigneur
Nous donnons notre confiance à Dieu

Tout est l'oeuvre de ses doigts
Il sait tout ce que nous ne voyons pas
Il a même une raison pour ce qui nous révolte
Ou que nous n'acceptons pas
Qu'il augmente notre foi,
Que notre bien-aimée soit dans ses bras
Et que notre espérance en la vie éternelle
Ne défaille pas

[Refrain]

Nous donnons notre confiance au Seigneur
Lui qui est bien plus fort que la mort
Qui a mis en évidence la vie
Nous donnons notre confiance à Dieu

[Refrain]


Tant 2 crises - 9.

Dieu en crise

Paroles et musique : Pierre Lachat

Il savait très bien que c'était écrit
Que le berger serait frappé,
Que les brebis seraient dispersées,
Il le savait trop bien.
Et dans ce jardin pendant cette nuit
Son coeur et son âme angoissés
Priaient sans répit pour être épargnés,
Oui, dans ce jardin...

Refrain :
Même l'homme-Dieu a connu la crise,
Moments d'angoisse où accablé de tristesse
Il sentait de la mort déjà l'emprise

Il aurait aimé que ses trois amis
Veillent avec lui pour ce moment
Mais le sommeil les avait gagnés
Il aurait aimé,
Au plus fort du combat de toute sa vie,
De ses proches un dernier élan
Seul, incompris, pleurant de chagrin,
Oui, dans ce jardin...

[Refrain]

Il savait très bien que c'était le prix
Pour le salut du monde entier
Qu'il était déjà en train de payer
Il le savait très bien
Et dans ce jardin il restait soumis
À la volonté de son Père
Qui voulait vraiment qu'il souffre au calvaire
Oui dans ce jardin...

[Refrain]


Tant 2 crises - 10.

Le prix à payer

Paroles et musique : Pierre Lachat

Méprisé, calomnié, trahi et abandonné
Insulté, humilié, giflé, ridiculisé :

C'était le prix à payer
Pour que je sois pardonné

Déshabillé, flagellé, innocent mais condamné
Torturé, crucifié, transpercé, ensanglanté :

Qu'elle est chère la rançon
Pour obtenir mon pardon


Tant 2 crises - 11.

Mon problème

Paroles et musique : Pierre Lachat

Qui tu es, d'où tu viens,
Comment tu as grandi,
Tes secrets, tes chagrins,
Tes projets, tes envies,
Tes gloires et tes consécrations,
Tes échecs et tes déceptions :

Refrain :
Ce sont tes problèmes, ce sont tes problèmes,
Mon problème à moi,
Mon problème à moi c'est de t'aimer !

Ta haine et ta révolte, Ce que tu as semé,
Et ce que tu récoltes
Pour prix de ton passé,
Tout ce qui ne tourne pas rond
Et qui te fait toucher le fond :

[Refrain]

Comment tu réagis
Au message de vie,
Ce que tu fais du sang
Du sauveur innocent,
Ce que tu fais de son pardon,
SI tu reçois sa guérison :

Ça c'est ton problème, ça c'est ton problème
Mon problème à moi,
Mon problème à moi c'est de t'aimer !


Tant 2 crises - 12.

Au-delà des étoiles

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand le soir on contemple le ciel
La tête commence à tourner
Devant l'ensemble des planètes
Et les étoiles par milliers
Tant de points brillent dans le noir
Depuis plusieurs années-lumières
Comment peut-on même savoir
Ce qu'il en reste à l'heure actuelle
Combien placent leurs espoirs
Dans les positions,
Les mouvements célestes
Même si ce qui nous parvient ce soir
Depuis des lustres à cessé d'être

Mais au-delà des étoiles
Il y a quelqu'un qui sait tout de moi
Au-delà des galaxies
Y'a celui qui contrôle ma vie
Il m'a accueilli,
M'a fait asseoir avec lui
Dans le monde de l'infini
Pour que je combatte aussi avec Lui

Le matin, quand le jour est levé,
Tu te brosses les dents,
Tu déjeunes et tu pars travailler,
Tu n'vois pas passer le temps
Tu manges, tu bois et tu te maries,
Tu maries tes enfants,
Jusqu'au jour où soudain c'est fini,
Tu découvres en tremblant

Qu'au-delà des étoiles
Il y'a quelqu'un qui sait tout de toi
Au-delà des galaxies
Y'a celui qui t'avait donné la vie
Il aurait voulu te faire asseoir avec lui
Dans le monde de l'infini
Mais tu ne l'as pas reçu ce Jésus

Oh, s'il te disait : "Monte ici et je te montrerai
Ce qu'il y a au-delà des étoiles"
Tu verrais le trône sur lequel il siège
Brillant comme l'émeraude,
Entouré d'un arc-en-ciel,
D'où sortent des éclairs, des voix
Et des coups de tonnerre
Devant une mer de cristal

Et comme derrière un voile
Tu verrais celui qui sait tout de toi
Bien au-delà de notre galaxie
Mais si près en même temps
Du quotidien de ta vie
Il veut t'accueillir, te faire asseoir avec lui
Dans le monde de l'infini
Pour que tu combattes aussi avec lui.


Album : D'un autre terroir (1992)

1 - Ouverture
2 - L'Apparence
3 - D'un autre terroir
4 - Pour quatre francs
5 - Qu'est-ce que je vais faire ?
6 - Les martyrs
7 - Quand elle rit
8 - La mort dans le sang
9 - Les choses cachées
10 - La prunelle de mes yeux
11 - Qui a compris ?
12 - La cité à venir

D'un autre terroir - 1.

Ouverture

Musique : Pierre Lachat

(Instrumental)


D'un autre terroir - 2.

L'Apparence

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
L'habit ne fait pas le moine,
L'air ne fait pas la chanson,
Une hirondelle ne fait pas le printemps
Et l'apparence nous trompe souvent

Sur le marché tout un chacun
Proclame sa propre valeur
Mais pour trouver quelqu'un de "bien",
Il faut se lever de bonne heure
"Mauvais, mauvais", dit l'acheteur,
Puis en partant il se frotte les mains
Quand on s'intéresse à ce qui frappe les yeux
On risque d'oublier que très souvent :

L'habit ne fait pas le moine...

Ainsi fera le riche,
Il ne lui restera rien
AInsi fera le pauvre
Et il aura de grands biens
Même au milieu du rire
Le coeur peut souffrir
Et à la fin la joie
Peut devenir chagrin

L'habit ne fait pas le moine...

Pas plus que la neige en été
Ou que la pluie pendant la moisson
La gloire ne sied à l'insensé,
L'honneur à l'homme sans raison
Même le fou quand il se tait
Peut passer pour un sage
Et celui qui ferme ses lèvres
Est un homme intelligent

L'habit ne fait pas le moine...

Et pourtant on ne cueille pas des figues sur des épines
Et l'on ne vendange pas des raisins sur des ronces
Mais l'homme bon tire le bien du bon trésor de son coeur
Et le mauvais tire le mal de son mauvais trésor
Car c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle
Oui, c'est de l'abondance du coeur que la bouche parle

L'habit ne fait pas le moine...


D'un autre terroir - 3.

D'un autre terroir

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je ne fais que passer
Pour quelques chansons, quelques années
Je ne vais pas rester
Ce sont d'autres qui viendront après
La vie est un nuage
Qui disparaît poussé par le vent
Pour moi je n'envisage
Le bonheur que par ce qui m'attend

Je ne suis pas d'ici
Je suis d'un autre terroir
J'en ai la nostalgie
Et j'ai hâte de le voir

J'ai le mal du pays,
Envie de rentrer à la maison
C'est pas si mal ici
Mais il n'y a pas de comparaison
Je me sens comme un étranger
Les gens n'ont pas les mêmes manières
Je dois bien souvent les déranger
Quand je leur parle de la lumière

Je ne suis pas d'ici
Je suis d'un autre terroir
J'en ai la nostalgie
J'ai bien hâte de le voir
Je ne suis pas d'ici
Je suis d'un autre terroir
J'en ai la nostalgie
J'ai si hâte de le voir

C'est vrai qu'il m'arrive d'oublier
Que je ne suis pas fait pour rester
J'ai tendance à vouloir m'installer
Bien que mon âme ait besoin de voyager

Et quand j'arriverai
Je sais que mon coeur battra très fort
Je sais que je verrai
Celui qui m'a sauvé de la mort
Là je serai chez moi
Là je pourrai toujours rester
J'aurai enfin la réponse à tous mes "pourquoi"
Satisfait, je pourrai chanter :

Oui, je suis bien d'ici
J'ai retrouvé mon terroir
Je savoure la vie
Ce que j'ai cru je peux le voir


D'un autre terroir - 4.

Pour quatre francs

Paroles et musique : Pierre Lachat

Écoutez-nous, braves gens
Nous avons besoin de quatre francs
Qui nous manquaient pour le goûter
Et nous en avons discuté
Le patron ne veut rien changer
Ça ne peut plus continuer

Alors on arrête les trains,
Les métros, les bateaux et les avions
Vous n'pourrez plus rentrer chez vous
Vous n'pourrez pas aller travailler
Vous n'pourrez pas gagner de l'argent
Ça sera comme ça, tant pis pour vous
Mais nous voulons nos quatre francs

Écoutez-nous, braves gens
Il faut bien que vous compreniez
Que si on peut vous embêter
L'effet ne sera que plus grand
Pour tordre le bras du patron
Pour qu'il accepte nos conditions
Nous les aurons nos quatre francs

Les usagers sont impatients
Déjà ils commencent à s'énerver
À s'insulter, à se frapper
C'est le succès de notre mouvement
Certains feront de la dépression
D'autres perdront leur situation
Mais nous aurons nos quatre francs


D'un autre terroir - 5.

Qu'est-ce que je vais faire ?

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Qu'est-ce que je vais faire
De ma pauvre vie ?

Il était parti, tellement découragé
Depuis de longs mois, depuis de longues années
Comme un vagabond le long de la voie ferrée
Et tout en marchant il ne cessait de répéter :

Qu'est-ce que je vais faire ?...

Il trouva par terre une gourde tout usée
Si affreuse qu'il se dit : "elle doit me ressembler"
Il la prit avec lui pour ne plus s'en séparer
Pour qu'elle l'accompagne dans son humble destinée

Qu'est-ce que je vais faire ?...

Mais quand il l'ouvrit il resta tout étonné
"C'est pas du Whisky, même pas de l'eau du robinet"
Ce n'étaient que des pierres sales, grosses comme un dé
Il en jeta une au loin tout en se mettant à crier :

Qu'est-ce que je vais faire ?...

Et de temps en temps aux détours de son sentier
Il jetait ses pierres cherchant des cibles à viser
Jusqu'au jour où il s'assit par terre, fatigué
Attendant que quelqu'un vienne l'entendre soupirer :

Qu'est-ce que je vais faire ?...

Quelqu'un arriva et l'entendit en effet
Tout juste au moment où il venait de lancer
Un de ses cailloux sur un panneau de la chaussée
L'étranger lui dit d'un air assez étonné :

(parlé)
"Je connais ce son !
-Quoi, le bruit du panneau ?
-Non, celui de la pierre...
montrez-moi votre gourde !"

Le souffle coupé il découvrit qu'il avait
Des diamants précieux dans sa gourde tout usée
Richesse perdue, tous ceux qu'il avait jetés
Mais sa vie transformée grâce à ceux qui lui restaient

Qu'est-ce que je vais faire
De ce grand trésor ?

Mes amis prenez soin de ce que vous avez
Votre héritage il ne faut pas le gaspiller
De plus, croyez-moi, je suis vraiment bien placé
Pour savoir que les pierres il ne faut pas les jeter !


D'un autre terroir - 6.

Les martyrs

Paroles et musique : Pierre Lachat

Ils portaient les regards
Sur ce qu'on ne peut voir
Ils ont charrié l'espoir
Jusque dans nos mémoires
Ils ont payé le prix
Des gloires qu'ils ont fuies
Ils ont donné leur vie
Comme une garantie

Que ce qu'ils espéraient était vrai
Que ce qu'ils espéraient était vrai
Que ce qu'ils proclamaient était vrai

Ceux qui les ont fait taire
Ont fait crier les pierres
Si bien que leur message
A traversé les âges

Jetés dans des prisons
Pour être torturés
Dévorés par des lions
Brûlés sur des bûchers
Ils ont su résister
Aux intimidations
Et toujours se montrer
Forts dans leur conviction

Ce qu'ils croyaient devait être vrai
Vrai, vrai, vrai...

Comme l'a dit Gamaliel
"Mieux vaut laisser tomber
Si cela vient du ciel
Qui va les arrêter ?"

Ils ont choisi de perdre
Ce qu'on ne peut garder
Et préféré gagner
Ce qu'on ne peut pas perdre
Et comme le soleil
Ils sont resplendissants
Pour toujours dans le ciel
Et revêtus de blanc

Ce qu'ils ont proclamé était vrai
Ce qu'ils ont proclamé était vrai
Leurs héritiers savent que c'est vrai
Vrai, vrai, vrai...


D'un autre terroir - 7.

Quand elle rit

Paroles et musique : Pierre Lachat

Quand elle rit c'est cristallin comme la cascade d'un torrent
Qui dévale une montagne tout en chantant
C'est comme si les trois mois de notre printemps
Venaient de défiler en un instant

Quand elle rit c'est cristallin comme la cascade d'un torrent
Qui s'écoule dans mon coeur joyeusement
Elle remplit nos matins de joie et de tendres moments
Comment avons-nous pu vivre sans elle si longtemps ?

Quand elle rit c'est cristallin comme la cascade d'un torrent
Qui d'un flot a emporté tous nos soucis
Elle nous aide à discerner ce qui est important
Et nous donne un nouveau regard sur la vie

Quand elle rit c'est cristallin comme la cascade d'un torrent
Qui jaillit d'une source mystérieusement
Fruit de notre union, de notre amour, de nos élans
Mais désirée par le créateur expressément

Quand elle rit c'est cristallin comme la cascade d'un torrent
Et demain elle rira de ses parents
Un jour elle se jettera dans les grands courants
Qui la conduiront jusqu'à l'océan

Quand elle rit c'est cristallin comme un torrent...


D'un autre terroir - 8.

La mort dans le sang

Paroles et musique : Pierre Lachat

"Annie est partie hier soir..."
Silence dans le téléphone
En face du désespoir
Dans tout mon corps ces mots résonnent
et je revois comme dans un film
Qu'on rembobine une fois fini
Toutes ces images qui défilent
Quelques séquences de ma vie
Je revois ces années d'école
Tous ces bons moments d'amitié
Et ces photos où elle rigole
Remuent le couteau dans la plaie

Et moi je pleure pour le bout d'chou
Qui grandira sans sa maman
Qui tout en lui donnant la vie
A reçu la mort dans le sang

Elle aussi s'est fait avoir
Par le fléau de notre temps
Elle sous-estimait son pouvoir
Mais s'est fait emporter pourtant
Peut-être a-t-elle cru aux mensonges
Énormes de la société
Qui par ses séductions nous plonge
Dans son bain d'immoralité
Que dire quand les gouvernements
Laissent courir la perversion
Après on demande de l'argent
Pour sauver la situation

Personne n'aura-t-il le courage
De dire tout fort la vérité
Je sais j'suis p't'être pas à la page
La morale ça fait rigoler
Mais moi ça m'fait plutôt pleurer
J'voudrais voir les gens réagir
Avant que dans quelques années
Ce soit nos enfants qu'on voie partir
L'amour c'est fait pour le mariage
Mais ça on dit qu'c'est dépassé
Aujourd'hui on se croit plus sage
De distribuer des capotes au lycée

Annie est partie hier soir...


D'un autre terroir - 9.

Les choses cachées

Paroles et musique : Pierre Lachat

Y'a les choses qu'on sait
Et celles qu'on ignore
On sonde les secrets
Comme on cherche de l'or
Mais toucher l'horizon
Ou attraper le vent
Quelle vaine illusion
Quelle perte de temps

Refrain :
Les choses cachées
Sont à l'Éternel
Les choses révélées
Nous appartiennent

Voyants et marabouts
Les lignes de la main
Horoscopes et tarots
Dialogues avec les défunts
Comment pousser à bout
La patience de Dieu
Vouloir toucher à tout
Ce qui est dangereux

[Refrain]

La réincarnation
Et autres tromperies
Toutes ces inventions
Vous y croyez aussi
La boule de cristal
Et la bonne aventure
Le culte des étoiles
Attention aux brûlures

[Refrain]

On croirait que jamais
Dieu ne nous a parlé
À voir comme on se plaît
À feindre de l'ignorer
Pourquoi ne pas saisir
Ce qui nous est livré
Pourquoi ne pas chérir
Ses oracles sacrés ?

[Refrain]

Y'a des choses qu'on n'a
Pas besoin de savoir
C'est pourtant celles-là
Qu'on cherche à percevoir
Mais on a méprisé
Les messages de vie
Qui nous sont adressés
Par les divins écrits

Mais qu'est-ce qu'on attend
Pour les mettre en pratique ?
Mais qu'est-ce qu'on attend
Pour pour déchiffrer la musique
Du vrai musicien
Du grand compositeur
Au lieu d'avoir toujours
La manie d'aller chercher ailleurs ?

[Refrain]


D'un autre terroir - 10.

La prunelle de mes yeux

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
J'ai vivement désiré que tu sois
Pour toujours comblé auprès de moi
J'ai tellement voulu ta réussite et ton bonheur
Que j'y ai attaché tout mon honneur

Depuis que le monde existe tu es au c¦ur de mes pensées
Tu as autant de valeur pour moi que la prunelle de mes yeux
En me rejetant si tu savais combien tu m'as contrarié
De mon côté je n'ai pas un seul instant cessé de t'aimer

De ta conscience lourde j'ai toujours voulu te libérer
C'est pourquoi je suis venu moi-même et à ta place j'ai payé
À présent j'ai obtenu le droit de tout te pardonner
Si tu es prêt à reconnaître que pour toi j'ai tout donné

[Refrain]

Ferme les yeux et laisse un peu aller ton imagination
Représente-toi dans tes rêves la plus belle des maisons
Ajoutes-y pour ton plaisir les plus verdoyants environs
Et remplis-la enfin d'amour, de joie, de fête et de chansons

Ouvre les yeux maintenant et dis-toi que tout cela n'est rien
Comparé à ce que j'ai préparé pour toi depuis longtemps
Un jour je viendrai te chercher et alors tu verras combien
Ta morne vie dans tout son cours s'est dévidée médiocrement

[Refrain]

Je sais combien tu es tenté par les diverses séductions
Mais ne vends pas ton âme pour quelques babioles ou des chiffons
Tu peux venir avec moi, si tu veux rentrer à la maison
Tu peux aussi aller te perdre si telle est ta décision

J'ai bien trop de respect pour toi pour t'imposer mon amour
D'ailleurs j'ai besoin aussi que tu y répondes à ton tour
Voici j'ai mis devant toi le choix de la vie ou de la mort
J'ai fait ma part, maintenant tu es responsable de ton sort

J'ai vivement désiré que tu sois
Pour toujours comblé auprès de moi


D'un autre terroir - 11.

Qui a compris ?

Paroles et musique : Pierre Lachat

Jésus est venu, Jésus a paru
Tout comme une faible plante,
Un rejeton sans apparence
Et qui l'aurait reconnu ?
Il n'avait rien pour nous plaire
Ni beauté particulière
Qui d'entre nous l'aurait cru ?

Jésus est venu, Jésus a paru
Pour apporter la lumière
Qui doit luire dans les ténèbres,
Mais ils ne l'ont pas reçu,
Pour éclairer tous les hommes
Qui habitent dans le monde
Mais il ne l'ont pas connu

Qui, en ce temps là, a compris
Qu'il était le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant ?

Jésus est venu, Jésus a paru
Pour soulager ceux qui souffrent
Et pour arracher au gouffre
Toutes les âmes perdues
Pour proclamer en puissance
Aux prisonniers la délivrance
Et rendre aux aveugles la vue

Jésus est venu, Jésus a paru
Sans commettre de violence
Il a dû porter nos souffrances
Torturé, cloué, battu
Mais c'est par ses meurtrissures
Qu'il nous a de nos souillures
Guéris pour nous rendre purs

Qui, aujourd'hui, a compris
Qu'il est le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant ?

Jésus est venu, Jésus a paru
Pour mettre en mon c¦ur la fête
Et pour chasser cette défaite
Que jusqu'ici j'ai connue
Pour me prouver que Dieu m'aime
En venant s'offrir lui-même
Pour me donner le salut

Moi, aujourd'hui, j'ai compris
Qu'il est le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant

Jésus est venu
Il est le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant


D'un autre terroir - 12.

La cité à venir

Paroles et musique : Pierre Lachat

Il y aura un nouveau ciel
Et une nouvelle terre
On verra descendre du ciel
La nouvelle Jérusalem
Prête comme une épouse
Qui s'est parée pour son époux

Voici la demeure de Dieu
Et la demeure des hommes
Il habitera avec eux
Il essuiera les larmes de leurs yeux

Il n'y aura plus de mort
Il n'y aura plus de cri
Et celui qui est assis
Sur le trône dit :
Voici je fais toutes choses nouvelles

La ville sera faite d'or pur
La muraille tout en jaspe
Chaque porte sera d'une perle
La place d'or pur comme du verre transparent

La gloire de Dieu l'éclairera
Les nations marcheront à sa lumière
Et les rois de la terre
Y apporteront leur gloire

Il n'y aura plus de deuil
Il n'y aura plus de nuit
Et celui qui est assis
Sur le trône dit :
Voici je fais toutes choses nouvelles

Nous n'avons pas ici de cité permanente
Mais nous cherchons celle qui est à venir


Album : Apologie (1990)

1 - Sérieusement
2 - HasarD
3 - Apologie
4 - J'ai failli manquer de toi
5 - L'intruse
6 - Tu rigoles
7 - Le mendiant
8 - Comme de l'eau claire
9 - Blues de Pâques
10 - Question de vie ou de mort
11 - Comme il est écrit

Apologie - 1.

Sérieusement

Paroles et musique : Pierre Lachat

Monsieur le Président de la République,
Vous les ministres et vous les députés,
Petits et grands, ensemble pauvres et riches
Et tous les habitants du monde entier

Prêtez l'oreille, écoutez mes paroles
Je veux que vous sachiez pourquoi je crois,
Je sais qu'on n'en parle pas à l'école
Mais ne dites pas qu'vous croyez pas en Dieu
Si vous voulez qu'on vous prenne au sérieux !

Vous gens de lettres et vous hommes de science,
Ignorez-vous que la crainte de Dieu
Se trouve là où la sagesse commence ?
C'est le chemin qui rend les gens heureux

Ici on nous apprend à calculer,
À lire, à écrire et à raisonner
Puis on nous fait croire qu'on est arrivé
Mais on a complètement oublié
Que sans Dieu on n'est pas plus avancé !

S'il y avait juste un tout p'tit peu moins d'air
Si le soleil était un peu plus près
Ou s'il manquait un rien d'eau sur la terre
On ne serait pas là pour en parler
Mais tout est là pour qu'on puisse exister !

Et grâce aujourd'hui aux progrès technologiques
On peut tout faire, on peut tout espérer,
Tout inventer ça devient presque magique :
Des voitures qui parlent et même des bébés...

Il va bien nous arriver des bricoles
À regarder les apprentis sorciers
Réaliser leurs idées les plus folles ;
Vous aimez tant jouer avec le feu
Et vous voulez qu'on vous prenne au sérieux !


Apologie - 2.

HasarD

Paroles et musique : Pierre Lachat

Mon père a rencontré ma mère par hasard
Ils sont passés devant le maire sans histoire
Un soir je suis venu au monde par hasard
Je dois ma chevelure blonde au hasard
Et quand je me vois dans la glace
Et quand je vous regarde en face
En moi la réflexion s'impose :
Que le hasard fait bien les choses !

J'n'étais pas brillant à l'école, comme par hasard
Quand j'ai attrapé la rougeole c'était par hasard
À quinze ans j'ai perdu mon père : cruel hasard
J'ai senti s'arrêter la terre sans y croire
C'est un concours de circonstances
Qui nous conduit depuis l'enfance
Puis dans la terre nous dépose
C'est le hasard qui fait ces choses

On joue avec lui
On se sert de lui
On s'appuie sur lui
Quand on en a envie
On le prend à partie
On se méfie de lui
Quand le succès nous fuit
Et qu'on se sent trahi

Mais si c'est vraiment lui qui règne
Je crois bien qu'il vaudrait la peine
De s'intéresser à sa gnose
Si c'est sur lui que tout repose
J'ai donc appris à le connaître
Et il est devenu mon maître
Moi je travaille pour sa cause
Et je sais qu'il fait bien les choses

C'est pour cela que sur le papier
J'écris hasard avec un grand D...


Apologie - 3.

Apologie

Paroles et musique : Pierre Lachat

Vous m'avez dit que je suis religieux
Que je parle trop du "Bon Dieu"
J'ai l'impression d'avoir chanté en chinois
Car vous ne me comprenez pas

Si mes paroles disent la vérité
Rien d'autre n'a plus d'importance
Ça vaut la peine pour vous de vérifier
Le bien-fondé de ce que j'avance

Vous m'avez dit que j'agresse les gens
Que ce n'est pas intelligent
Et que si je voulais gagner de l'argent
Il faudrait m'y prendre autrement

Mais quelle valeur donnez-vous à la vie
Pour la vendre si bon marché ?
Quand je vous dis que ma vie a changé
C'est pas pour la poésie

Vous êtes toujours en train de râler
Sur le dos de la société
Et même si vous avez parfois raison
Vous refusez la solution

Pourtant Dieu a tant de choses à vous donner
Et moi, j'en ai fait l'expérience
Mais si vous gardez vos oreilles bouchées
Vous n'avez pas de grandes chances

Dites : pourquoi voulez-vous que je me taise ?
Redoutez-vous la vérité ?
Si mes chansons vous ont mis si mal à l'aise
C'est que vous ne voulez pas changer

Vous savez bien qu'il y a un sens à la vie
Une raison pour votre existence :
C'est le Seigneur qui vous aime à la folie
Le tout c'est de lui faire confiance.


Apologie - 4.

J'ai failli manquer de toi

Paroles et musique : Pierre Lachat

Tu habites les pensées pour les faire voyager
Jusque dans les plus lointains pays du monde
Certains croient te rencontrer, d'autres oublient de te chercher
Ou soupirent en attendant que tu répondes

Refrain :
C'est si peu mourir de faim à la porte d'un festin
Ce n'est rien mourir de froid tout près d'un bon feu de bois
On peut bien manquer de pain à la porte d'un moulin
Quand on a manqué de toi si près de toi

Tu habites les esprits pour leur donner de la vie
Quand tu viens nous visiter la joie abonde
Certains pensent à toi la nuit mais à l'aube tu t'enfuis
Tu n'étais qu'une illusion d'une seconde

[Refrain]

Tu habites dans mon coeur pour me montrer les couleurs
De l'existence et de sa raison profonde
Et je songe à ma douleur inconsciente, à l'intérieur
Si pour moi tu n'étais pas sorti de l'ombre

J'ai bien failli manquer d'eau à la source d'un ruisseau
J'ai failli manquer d'un toit dans le palais d'un grand roi
J'aurais pu mourir trop tôt sans connaître mon cadeau
J'ai failli manquer de toi si près de toi

Je ne tourne plus en rond, tu es ma destination
Je dépose à tes pieds ma vie vagabonde
Et déjà dans ma maison tu es ma consolation
Et ta tendresse est le fleuve qui m'inonde !

J'ai failli mourir de faim à la porte d'un festin
J'ai failli mourir de froid tout près d'un bon feu de bois
J'aurais pu manquer de pain à la porte d'un moulin
Si j'avais manqué de toi si près de toi

Celui qui meurt assoiffé près d'un puits à sa portée
Aura tout vécu sans toi sans jamais savoir pourquoi
Tout ce que j'ai tant cherché c'est de vivre à tes côtés
Jamais plus manquer de toi tout près de toi !


Apologie - 5.

L'intruse

Paroles et musique : Pierre Lachat

Un jour elle est arrivée Madame
Chez vous elle s'est installée Madame
Elle n'm'a pas demandé mon avis
Mais d'un ton sans réplique elle m'a dit :
"Écoute la conversation
De Madame la télévision"

Depuis elle est la reine Madame
L'unique souveraine Madame
D'ailleurs elle a de l'autorité
Personne n'ose la contrarier
C'est le silence dans la maison
Quand parle la télévision

Elle parle sur tous les sujets Madame
Elle se contredit souvent Madame
Elle aime beaucoup les tueries
Elle va me les faire aimer aussi...
Je la dénonce comme un poison
Madame la télévision

Souvent on l'entend crier Madame
On a tous les soirs chez nous un drame
Chez nous personne n'est d'accord
Sans quoi je la jetterais dehors...
Nous serons tous bientôt mis en prison
Par Madame la télévision


Apologie - 6.

Tu rigoles

Paroles et musique : Pierre Lachat

Si tu aimes dire des bêtises, mieux vaut ne pas parler de Dieu
Ta grande bouche le méprise : Tu n'es qu'un petit prétentieux
Si tu as la parole facile le péché te colle à la peau,
Ta vie n'est qu'un souffle fragile et tu te crois déjà si haut !

Accuser Dieu, tu sais, c'est moche, mais si ça fait rire les gens
Toi tu te remplis bien les poches et tu te crois intéressant
Quand on a démoli la terre il n'est plus temps de rigoler
Il vaut mieux craindre la colère, faudra payer les pots cassés !

Tu changeras bien de musique quand tu verras ta vie si sale
Et qu'il faudra que tu t'expliques devant le divin tribunal
Tu es peut-être un grand artiste, pour Dieu tu es un insolent
Et ce qu'il y a de plus triste c'est que tu trouves ça marrant !

Tu as craché sur la tendresse de celui qui t'a tant aimé
J'ai dans mon coeur de la tristesse parce que tu l'as insulté
Tu n'as pas connu l'expérience qui ferait de Dieu ton ami
Il ne te reste en conséquence plus qu'à te faire tout petit...


Apologie - 7.

Le mendiant

Paroles et musique : Pierre Lachat

Je n'ai pas mérité d'être aujourd'hui vivant
Je n'ai pas mérité d'avoir eu des parents
Je n'ai pas mérité de vivre en occident
Ni d'avoir pu aller à l'école en grandissant

Et quand j'en prends conscience en y réfléchissant
Je me dis qu'il aurait bien pu en être autrement
Car parmi ces milliards d'hommes, de femmes et d'enfants
Combien ont pu manger aujourd'hui suffisamment ?

Je m'sens comme un mendiant à la table d'un roi
Ouvrant les yeux tout grands pour croire ce qu'il voit
Je suis comme un mendiant à la table d'un roi
Qui ne sait pas comment il est arrivé là...

Il y a sur notre terre suffisamment de blé
Il y a sur notre terre suffisamment d'argent
Il y aurait ce qu'il faut pour nourrir les affamés
Si chacun ne vivait pas si égoïstement

Le blé, on l'a stocké pour nos petits déjeuners
L'argent, ça c'est pour la bombe à retardement
Et pendant ce temps-là on laisse mourir les gens
En oubliant que nous sommes faits du même sang

Je m'sens comme un mendiant à la table d'un roi
Qui pense aux compagnons qui sont restés au froid
Oui, je suis un mendiant à la table d'un roi
Qui ne sait pas comment on en est arrivé là...

On n'est pas près de régler ces problèmes
tant qu'on n'est pas prêt à changer, non,
Le malaise il est là, dans nos coeurs qui n'ont pas su pleurer
Mais quand on a compris que Dieu nous aime
On voudrait tant le partager
On n'a rien mérité, on nous a tout donné sans compter

Oui, je suis un mendiant à la table du roi
Qui ne sait pas comment contenir son émoi
Oui, je suis ce mendiant à la table du roi
Mais qui aimerait tant que tu sois aussi là...


Apologie - 8.

Comme de l'eau claire

Paroles et musique : Pierre Lachat

Comme de l'eau claire pour mon coeur fatigué
Elle est venue me rafraîchir
Et je la revois me sourire
Elle est celle que j'ai si longtemps désirée
Plus que je ne pourrais le dire
J'en reste muet de plaisir

C'est elle que j'ai choisie, c'est elle que j'aime
Elle est ma perle de grand prix, valeur suprême
Je suis en admiration devant son modèle
Je ne perds aucune occasion de parler d'elle

Elle habite loin jusqu'au-delà des montagnes
Et elle me manque souvent
Tout au fond de moi je l'attends
Quand dans le courrier je trouve d'elle un message
Je le lis inlassablement
C'est un vrai filon de diamants

Un mot de sa part fait vibrer toute mon âme
Et de sa voix si tendre elle me charme
Un seul de ses regards m'apaise de tout son calme
Et donne à mon coeur d'attendre qu'elle soit ma femme

Et tout à coup comme un éclair
J'entrevois toute la raison
De l'amour et de son mystère
En un plus vaste horizon
Voici que le prince de lumière
A porté sur nous ses désirs
Et si nous nous aimons sur la terre
C'est pour pouvoir mieux le saisir...

Comme de l'eau claire pour son coeur fatigué
Nous devrions le rafraîchir
Lui qui nous aime à mourir
D'âge en âge il nous a toujours tant désirés
Combien il a pu nous le dire
Sa parole n'est que soupirs !

Une heure avec lui vaut mieux que mille autres ailleurs
L'amour que nous vivons ici en est la preuve
Si l'homme et la femme peuvent à ce point se plaire
C'est que le maître nous dévoile son caractère


Apologie - 9.

Blues de Pâques

Paroles et musique : Pierre Lachat

Refrain :
Il est ressuscité
Vraiment ressuscité
Notre vie a changé
Depuis qu'il est venu l'habiter
Venez donc et voyez, oui,
Qu'il est ressuscité

Beaucoup de gens l'ont vu
Beaucoup l'ont aperçu
Céphas et puis les douze,
Jacques et tous les apôtres
Enfin Paul et bien d'autres,
Il n'y a plus de doute :

[Refrain]

Et s'il n'y avait pas
De résurrection des morts
Jésus ne serait pas, dans ce cas
En vie aujourd'hui encore
Nous prêcherions en vain
Et vous croiriez en vain
Toujours dans vos péchés,
Perdus, morts et trompés
Mais ce n'est pas le cas,
Car au matin de Pâques :

[Refrain]

Il redonne la vie
À ceux qui croient en lui
Si nous mourrons en lui,
Alors nous vivrons avec lui
Et pour l'éternité
Nous pourrons le chanter :

[Refrain]


Apologie - 10.

Question de vie ou de mort

Paroles et musique : Pierre Lachat

Pour tous ceux qui souffrent j'ai voulu chanter
Pour qu'ils soient aussi consolés
Pour que l'espérance du ressuscité
Vienne vraiment les délivrer

Mais en même temps sur eux j'ai placé
Une responsabilité :
Cette connaissance pourra les sauver
Ou par elle ils seront condamnés

Refrain :
Une odeur de vie ou une odeur de mort
C'est une question de vie ou de mort
Une odeur de mort qui donnera la mort
Ou une odeur de vie qui donne goût à la vie !

Grâce à Dieu qui nous fait toujours triompher
En celui qui nous a donné
En tout lieu le parfum de sa vérité
Nous répandons de tous côtés :

[Refrain]

Car nous sommes en effet pour Dieu le parfum de Christ
Parmi tous ceux qui sont sauvés
Tout comme parmi ceux qui devant nous périssent
Chacun pour lui peut discerner :

[Refrain]

Une odeur de vie
Ou une odeur de mort
La lumière du jour ou l'ombre de la nuit
Une odeur de mort ou de vie

[Refrain]


Apologie - 11.

Comme il est écrit

Paroles et musique : Pierre Lachat

Comme il est écrit ce sont des choses que l'oeil n'a pas vues,
Que l'oreille n'a pas entendues
Comme il est écrit, ce sont des choses qui ne sont jamais
Montées au coeur des humains
Mais ce sont les choses que Dieu a préparées
Pour ceux qui l'aiment
Il nous les a révélées par l'Esprit :

Oui je sais que Dieu existe
Et qu'il s'est approché de nous
Qu'il a envoyé son Fils
Pour nous aimer jusqu'au bout
Il est allé au supplice
Il est mort sous la torture
Pour éviter que périssent
Ceux qui ne peuvent être purs
Mais qui se sont humiliés
Devant le Dieu tout-Puissant
Qui ont été pardonnés
Et sont devenus ses enfants
Oui, je le sais

Jésus est ressuscité
Il est remonté au ciel
Il reviendra pour chercher
Ses héritiers éternels
Je sais que le Saint-Esprit
Donne cette conviction
Et vient bouleverser la vie
De ceux qui croient en son nom
Il nous guide et nous conseille
Il nous parle et nous console
Et c'est lui qui nous rappelle
Les vérités de sa parole
Oui, je le sais

Jésus bâtit son Église
Faite de pierres vivantes
Celles qui lui sont soumises
Qui lui sont obéissantes
Elles sont unies sur la terre
Comme un signe pour les nations
Leur amour est un critère
Pour convaincre ceux qui croiront
Cette Église se prépare
Pour le jour de la fin des temps
Où elle paraîtra sans tache
Comme une mariée en blanc
Oui, je le sais