Accueil GoDieu.com
Plan de Salut de Dieu
Recherche GoDieu.com

En principe, ce panneau vous présentera des choix de moteur de recherche GoDieu.com.

Fermer
Recherche biblique
GoDieu.com
Cette page en favori Affiche une version imprimable de cette page entière. Expédier la page d'accueil par courriel. Contacter GoDieu.com
Dimension de police du texte
 
Facebook GoDieu.com Twitter GoDieu.com Youtube GoDieu.com Dailymotion GoDieu.com Suivez-nous !   

Traduction du site

Afrikaans - Vertaling - Kies taal - af - Afrikaans Albanian - Përkthimi - Zgjidhni gjuhën - sq - Albanais Deutsch - Übersetzung - Sprache wählen - de - Allemand አማርኛ - ተርጉም - ቋንቋ ይምረጡ - am - Amharique English - Translate - Select Language - en - Anglais العربية - ترجمة - تحديد اللغة - ar - Arabe Հայերեն - Թարգմանություն - Ընտրեք լեզուն - hy - Arménien Azeri - Translation - Dil seçin - az - Azéri Euskal - Itzulpen - Hizkuntza aukeratu - eu - Basque বাংলা - অনুবাদ - ভাষা নির্বাচন করুন - bn - Bengali Беларусь - Пераклад - Выбраць мову - be - Biélorusse မြန်မာစာ - ဘာသာပြန်ဆို။ - ဘာသာစကားကိုရွေးချယ်ပါ။ - my - Birman Bosanski - Translation - Odaberite jezik - bs - Bosniaque български - Преводач - Избор на език - bg - Bulgare català - Traductor - Selecciona l'idioma - ca - Catalan Cebuano - Translation - Pilia pinulongan - ceb - Cebuano Chichewa - Translation - Sankhani chinenero - ny - Chichewa 中文 (简体) - 翻译 - 选择语言 - zh-CN - Chinois (simplifié) 中文 (繁體) - 翻譯 - 選擇語言 - zh-TW - Chinois (traditionnel) සිංහල - පරිවර්තනය - භාෂාව තෝරාගන්න - si - Cingalais 한국어 - 번역 - 언어설정 - ko - Coréen Corsica - Traduci - Sceglie a lingua - co - Corse Kreyòl ayisyen - Tradiksyon - Chwazi lang - ht - Créole haïtien hrvatski - Prevoditelj - Odaberite jezik - hr - Croate Dansk - Oversæt - Vælg sprog - da - Danois Español - Traductor - Seleccionar idioma - es - Espagnol Esperanto - Tradukado - Elektu lingvon - eo - Espéranto Eesti - Tõlkimine - Vali keel - et - Estonien suomi - Kääntäjä - Valitse kieli - fi - Finnois Français - Traduction - Choisissez la langue - fr - Français Frysk - Oersette - Selektearje taal - fy - Frison Gaelic (Skotlân) - Eadar-theangaich - Tagh cànan - gd - Gaélique (Écosse) Galego - Tradución - Escolla o idioma - gl - Galicien Cymraeg - Cyfieithu - Dewiswch iaith - cy - Gallois ქართული - თარგმანი - ენის არჩევა - ka - Géorgien Ελληνικά - Μετάφραση - Επιλογή γλώσσας - el - Grec ગુજરાતી - અનુવાદ - ભાષા પસંદ કરો - gu - Gujarati Hausa - Translation - Zabi harshe - ha - Haoussa Hawaiian - Unuhi - Wae 'ōlelo - haw - Hawaïen עברית - תרגם - בחירת שפה - iw - Hébreu हिन्दी - अनुवाद करें - भाषा चुनें - hi - Hindi Hmong - txhais lus - Xaiv lus - hmn - Hmong Magyar - Fordítás - Válasszon nyelvet - hu - Hongrois Igbo - Translation - Họrọ asụsụ - ig - Igbo Indonesia - Translate - Pilih Bahasa - id - Indonésien Gaeilge - Aistriúchán - Roghnaigh teanga - ga - Irlandais Icelandic - Þýðing - Velja tungumál - is - Islandais Italiano - Traduttore - Seleziona lingua - it - Italien 日本語 - 翻訳 - 言語を選択 - ja - Japonais Javanese - Translation - Pilih basa - jw - Javanais ಕನ್ನಡ - ಅನುವಾದ - ಭಾಷೆ ಆಯ್ಕೆ - kn - Kannada Қазақ - Аударма - Тілді таңдау - kk - Kazakh ខ្មែរ - បកប្រែ - ជ្រើសភាសា - km - Khmer киргизский - Комментарий - Тил тандаңыз - ky - Kirghyz Kurdish - Wergerandin - Hilbijêre ziman - ku - Kurde ລາວ - ການແປພາສາ - ເລືອກພາສາ - lo - Laotien Latin - Latin - Elige lingua - la - Latin latviešu - Tulkotājs - Atlasiet valodu - lv - Letton Lietuvių - Versti - Pasirinkite kalbą - lt - Lituanien Lëtzebuergesch - Iwwersetzen - Wielt Sprooch - lb - Luxembourgeois Македонски - Превод - Избери јазик - mk - Macédonien Malaysia - Terjemahan - Pilih bahasa - ms - Malaisien മലയാളം - പരിഭാഷ - ഭാഷ തിരഞ്ഞെടുക്കുക - ml - Malayalam Madagascar - Translation - Mifidiana teny - mg - Malgache Malti - Traduzzjoni - Agħżel lingwa - mt - Maltais Maori - Translation - Kōwhiri te reo - mi - Maori मराठी - भाषांतर - भाषा निवडा - mr - Marathi Монгол - Орчуулга - Хэл сонгох - mn - Mongol Nederlands - Vertaal - Kies Taal - nl - Néerlandais नेपाली - अनुवाद - भाषा छान्नुहोस् - ne - Népalais norsk - Oversetter - Velg språk - no - Norvégien O'zbekiston - Tarjima - Tilni tanlang - uz - Ouzbek پښتو - وژباړئ - ژبه وټاکئ - ps - Pachtô ਪੰਜਾਬੀ - ਅਨੁਵਾਦ - ਭਾਸ਼ਾ ਚੁਣੋ - pa - Panjabi فارسی - ترجمه - انتخاب زبان - fa - Persan Polski - Tłumacz - Wybierz język - pl - Polonais Português - Tradutor - Seleccionar idioma - pt - Portugais Română - Traducere - Selectaţi limba - ro - Roumain Русский - Переводчик - Выберите язык - ru - Russe Samoa - Faaliliu - Gagana filifilia - sm - Samoan српски - преводилац - Изабери језик - sr - Serbe Sesotho - Phetolelo - Khetha puo tn lefatshe - st - Sesotho Shona - Kushandura - Sarudzai mutauro - sn - Shona سنڌي - ترجمو ڪريو - ٻولي منتخب ڪريو - sd - Sindhî slovenčina - Prekladač - Výber jazyka - sk - Slovaque slovenščina - Prevajalnik - Izberi jezik - sl - Slovène Somali - Translation - Dooro luqadda - so - Somali Sunda - Tarjamahan - Pilih basa - su - Soundanais Svenska - Översätt - Välj språk - sv - Suédois Kiswahili - Tafsiri - Chagua lugha - sw - Swahili Тоҷикистон - Тарҷумаи - интихоб забон - tg - Tadjik Filipino - Pagsasalin - Pumili ng Wika - tl - Tagalog தமிழ் - மொழிபெயர்ப்பு - மொழி தேர்வு - ta - Tamoul česky - Překladač - Zvolit jazyk - cs - Tchèque తెలుగు - అనువాద - భాష ఎంచుకోండి - te - Telugu ไทย - แปล - ภาษาเลือก - th - Thaï Türk - Tercüme - Dil seçin - tr - Turc українська - Перекладач - Виберіть мову - uk - Ukrainien اردو - ترجمہ - زبان کا انتخاب کریں - ur - Urdu Tiếng Việt - Dịch - Chọn Ngôn ngữ - vi - Vietnamien isiXhosa - Guqula - Khetha ulwimi - xh - Xhosa ייִדיש - טראַנסלאַטיאָן - אויסקלייַבן שפּראַך - yi - Yiddish Yoruba - Translation - Yan ede - yo - Yorouba Zulu - Translation - Khetha ulimi - zu - Zoulou

Connexion utilisateur

Utilisateurs en ligne

1 utilisateur
256 invités

Statistiques d'aujourd'hui

NombreDescription
13623Membres
1531Messages
29Commentaires
0Lectures
4154924Lectures globales
0Clics
0Réf. externes
0Réf. internes
0Abonnés RSS

Publicité point liée à GoDieu.com

Google va mettre en ligne les manuscrits de la Mer Morte


octobre 23, 2010 par GoDieu

Google va mettre en ligne les manuscrits de la Mer Morte

Restauration des anciens manuscrits de la Mer Morte bientôt mis en ligne.
Un travailleur de l'IAA (Israel Antiquities Authority), restaure un petit fragment des manuscrits de la Mer Morte dans un laboratoire à Jérusalem. Les Archives nationales israéliennes et Google ont annoncé mardi, 19 octobre 2010, qu'ils unissent leurs forces pour mettre en ligne les manuscrits de la Mer Morte, permettant à la fois aux chercheurs et au grand public un accès généralisé aux anciens manuscrits pour la première fois. - Photo: AP

Mme Pnina Shor montrant un fragment des manuscrits de la Mer Morte.
Mme Pnina Shor, responsable du Projet des manuscrits de la Mer Morte à l'IAA, passant devant un projecteur montrant un fragment des manuscrits de la Mer Morte, au cours d'une conférence de presse commune de l'IAA et Google à Jérusalem. - Photo: AP

Anciens manuscrits de la Mer Morte bientôt mis en ligne

Lena Libman, travailleuse au laboratoire de conservation des manuscrits de la Mer Morte.
Lena Libman, une travailleuse du laboratoire de conservation des manuscrits à l'IAA, tenant un cadre avec de petits fragments des manuscrits de la Mer Morte dans un laboratoire à Jérusalem - Photos: AP

Fragment des manuscrits de la Mer Morte pointé par un travailleur de l'IAA.
Un fragment des manuscrits de la Mer Morte pointé par un travailleur de l'IAA dans un laboratoire de Jérusalem - Photo: AP

Les manuscrits de la Mer Morte, parmi les plus importants dans le monde, mystérieux et très restreint des trésors archéologiques, sont sur le point d'être obtenu sur Google.

Le géant de la technologie et Israël ont annoncé mardi qu'ils se sont associés pour offrir aux chercheurs et au public la première base de données complète et consultable des manuscrits — une collection de documents hébraïques, araméens et grecs de 2000 ans, qui jettent de la lumière sur le judaïsme à l'époque biblique et les origines du christianisme. Pendant des années, les experts se sont plaints que l'accès aux manuscrits était trop limitée.

Une fois que les images seront en place, tout le monde sera en mesure de prendre connaissance des copies exactes des manuscrits originaux ainsi qu'une traduction en anglais du texte sur son ordinateur — gratuitement. Les officiels ont déclaré que la collection, qui devrait être disponible d'ici quelques mois, mettra en vedette les sections qui ont été rendues plus lisibles grâce à la technologie infrarouge de haute technologie.

«Nous mettons ensemble le passé et l'avenir pour nous permettre à tous de le partager», a déclaré Mme Pnina Shor, une responsable des Archives nationales israéliennes.

Les manuscrits de la Mer Morte ont été découverts dans les années 1940 dans des grottes du désert de Judée et sont considérés comme l'une des plus grandes découvertes du siècle dernier.

Après la découverte initiale, des dizaines de milliers de fragments ont été trouvés dans 11 grottes des environs. Environ 30 000 d'entre eux ont été photographiés par les Archives nationales israéliennes, avec les découvertes antérieures. Ensemble, ils représentent plus de 900 manuscrits.

Pendant des décennies, l'accès à 500 manuscrits a été limité à un petit groupe de chercheur-rédacteurs avec l'autorisation exclusive d'Israël à assembler le casse-tête des fragments, et de les traduire et les publier. Cela a changé dans le début des années 1990 quand une grande partie du texte inédit a été introduit sous forme de livre.

Mais même maintenant, l'accès pour les chercheurs est largement restreinte au Musée d'Israël à Jérusalem, où les originaux sont conservés dans une pièce sombre et à température contrôlée.

Mme Shor a déclaré que les universitaires doivent recevoir l'autorisation pour voir les manuscrits des Archives, qui reçoit environ une demande par mois. La plupart ont accès, mais, parce que pas plus de deux personnes sont autorisées dans la salle de visionnement à la fois, des conflits d'horaire surgissent. Les chercheurs sont autorisés à trois heures dans la section seulement à laquelle ils ont demandé à voir ce qui est placé derrière une vitre.

«Mettre le rouleau en ligne donnera aux chercheurs un temps illimité sur les morceaux de parchemin qui pourrait conduire à de nouvelles hypothèses», dit Mme Shor.

«C'est le casse-tête ultime que les gens peuvent maintenant réorganiser et trouver de nouvelles interprétations», dit-elle. Les chercheurs peuvent déjà accéder au texte des manuscrits en 39 volumes ainsi que des photographies des originaux, mais les critiques disent que les livres sont coûteux et encombrants. Mme Shor dit que les nouvelles photos - photographié en utilisant la technologie de pointe - sont plus claires que les originaux.

Les images raffinés ont été prise avec une caméra high-tech infrarouge que la N.A.S.A. utilise pour l'imagerie spatiale. Elle a permis de découvrir les sections des manuscrits qui ont disparu au cours des siècles et sont devenues indéchiffrables.

«Si les images téléversées s'avèrent de meilleure qualité que l'original, les chercheurs pourront s'appuyer sur eux au lieu de se rendre à Jérusalem pour voir les manuscrits eux-mêmes», a déclaré Mme Rachel Elior, une professeure de la pensée juive à l'Université hébraïque de Jérusalem.

«En plus d'être accessible, les fragments sont meilleurs. Toute nouvelle ligne, toute nouvelle lettre, toute meilleure lecture est un grand bonheur pour les chercheurs dans ce domaine», dit-elle.

Le nouveau partenariat s'inscrit dans le cadre d'un exercice par Google afin d'avoir des objets historiques catalogués en ligne, ainsi que toute autre information.

«Il y a des objets dans des boîtes, dans les sous-bassements du musée. Nous nous demandons combien de ce genre de choses est disponible sur Internet. La réponse est pas beaucoup, et pas assez», a déclaré Yossi Matias, un officiel de Google-Israël.

«Google a travaillé pour téléverser des livres anciens des universités européennes et des images de découvertes archéologiques de l'Université Nationale de l'Iraq. Ce projet est différent», dit Matias, «parce que l'accès aux manuscrits peuvent stimuler de nouvelles interprétations de texte très controversé et que les manuscrits ont un attrait plus universel».

Pour les 18 dernières années, les fragments des manuscrits ont été publiquement exposées dans des musées à travers le monde. Lors d'une récente exposition à Saint-Paul, au Minnesota, 15 fragments ont été présentés.

Mme Shor a déclaré «qu'une exposition typique de 3 mois aux États-Unis attire 250 000 personnes, illustrant à quel point les manuscrits ont fasciné les gens».

«Dès l'instant où tout cela sera mis en ligne, il ne sera plus nécessaire d'exposer encore les manuscrits», dit Mme Shor. «Tout le monde dans son bureau ou sur son canapé sera en mesure de cliquer et de voir défiler tout fragment ou manuscrit qu'il souhaite.»

Beaucoup de mystère continue d'entourer les manuscrits. Personne ne sait qui a copié ces textes anciens ou comment ils sont arrivés là. Les manuscrits comprennent des parties de la Bible hébraïque ainsi que des traités sur la vie communale et la guerre apocalyptique.

Au fil des ans, les textes ont suscité de vifs débats parmi les chercheurs sur leurs origines.

Certains croient que les Esséniens, une secte monastique vu par certains comme un lien au christianisme primitif, cacha les manuscrits au cours de la révolte juive du premier siècle après J.-C.. D'autres croient qu'ils ont été écrits à Jérusalem et cachés dans les grottes de Qumrân par les réfugiés juifs fuyant la conquête romaine de la ville, également dans le premier siècle.

Source: Presse associée — 19 octobre 2010 — Traduction libre de l'anglais


Les manuscrits de la Mer Morte... en français

Google numérisera 870 rouleaux de la Mer Morte constitués de feuilles de cuir cousues. Les premières images en ligne libres d'accès et gratuitement téléchargeable seront disponibles dans quelques mois, pour une mise en ligne totale prévue pour 2015. Au terme de l'opération évaluée à 2,5 millions d'euros, les manuscrits ne devraient plus être exposés dans les musées de manière à mieux les préserver. Une technologie d'imagerie multi-spectrale développée par la N.A.S.A., l'agence spatiale américaine, réalisera des images de haute résolution qui devraient être accompagnées de traduction des textes religieux qui sont rédigés en hébreu, en araméen et en grec.

Découverts en 1947 et 1956 dans 11 grottes à Qumrân dans l'actuel Cisjordanie, en Jordanie, sous la forme de 900 manuscrits répartis en 30 000 fragments, certains devraient être disponibles en plusieurs langues, notamment en anglais et en français. Contenant quelques-uns des plus anciens textes bibliques, en hébreu, araméen et grec, ainsi que le plus vieil Ancien Testament jamais retrouvé, ils ont été rédigés entre le IIIe siècle avant notre ère et 70 après J.-C., moment de la destruction du second Temple juif par les légions romaines. Sur parchemin et papyrus, la découverte de ces manuscrits est considérée comme une des découvertes archéologiques les plus importantes.

Robert David, professeur à la Faculté de théologie et de sciences des religions de l'Université de Montréal, participe à un projet international de traduction française critique des manuscrits de la Mer Morte découverts à Qumrân. C'est la première fois que des biblistes francophones entreprennent cette tâche. En compagnie des professeurs Jean Duhaime, de l'Université de Montréal, et Marie-France Dion, de l'Université Concordia, Robert Dion traduit les commentaires bibliques des livres des Prophètes — appelés en hébreu «pesharîm» — et les écrits de sagesse de la Mer Morte. Ils sont les seuls Québécois à faire partie de ce projet baptisé «La bibliothèque de Qumrân».


La gloire soit à Christ seul aux siècles des siècles.



Marque de commerce © 1999-2019 GoDieu.com - Tous droits réservés