Bible en Français Courant (1997) La Bible en français courant
© Société biblique française, 1997

Introduction de la Bible selon la Bible en français courant

Premier livre des Maccabées

Les livres des Maccabées empruntent leur titre au surnom donné à leur principal héros, Judas, puis à ses frères Jonatan et Simon. Ils rapportent l'histoire du peuple juif à l'époque où celui-ci se révolta contre le régime que lui imposaient les souverains séleucides, successeurs d'Alexandre le Grand, qui régnaient à Antioche de Syrie. Il s'agit en particulier de Séleucus IV (187-175 avant J.-C.), Antiochus IV Épiphane (175-164), puis Antiochus V (164-162), Démétrius I (162-150), Alexandre Balas (150-145), enfin des rois rivaux Démétrius II (145-138) et Antiochus VI (145-142).

Le premier livre des Maccabées, traduction grecque d'un original hébreu aujourd'hui perdu, couvre la période qui va de 175 à 134 avant J.-C. Il évoque les règnes d'Alexandre le Grand et de ses successeurs séleucides, et en particulier la politique d'Antiochus IV, qui vise à imposer aux Juifs les moeurs et les cultes grecs. La brutalité de cette politique provoque la révolte du prêtre Mattatias et de ses fils (chap. 1-2).

Judas Maccabée mène la lutte armée de 166 à 160 contre les généraux successifs de l'armée séleucide: Lysias, Bachidès et Nicanor (3.1-9.22).

Après sa mort, son frère Jonatan prend la relève (160-142), mais sa lutte est plus politique que militaire. Il est nommé grand-prêtre par le roi Alexandre Balas, mais il meurt en 142, assassiné par Tryphon, un général syrien qui convoitait le trône d'Antiochus VI (9.23-12.53).

Son frère Simon prend la suite (142-134). Nommé lui aussi grand-prêtre par le roi Démétrius II, il reprend la lutte armée et obtient l'autonomie pour ses compatriotes. Son fils Jean Hyrcan lui succédera. Simon Maccabée est ainsi le fondateur de la dynastie juive des Hasmonéens (chap. 13-16).

Le premier livre des Maccabées est précieux pour reconstituer l'histoire du peuple juif en ces années troublées; il permet d'éclairer de nombreuses allusions formulées de façon plus ou moins voilée dans les visions du livre de Daniel (Dan 7-12).

 Le règne d'Alexandre le Grand

1:1
Alexandre le Grand, le fils du roi Philippe, partit de son pays, la Macédoine, pour faire la guerre. C'est alors qu'il battit Darius, le roi des Perses et des Mèdes. Il lui arracha tout d'abord le pouvoir qu'il avait sur le royaume grec (1) .

1:2
Il livra de nombreuses batailles, s'empara de villes fortifiées et fit exécuter les chefs locaux.

1:3
Il parvint jusqu'au bout du monde et pilla un grand nombre de nations. Quand la terre fut en paix sous son autorité, il devint orgueilleux et arrogant.

1:4
En rassemblant une grande et puissante armée, il soumit des provinces, des nations et leurs chefs; il les força à lui payer des impôts.

1:5
Ensuite, il tomba malade et sentit qu'il allait mourir.

1:6
Il fit alors venir ses généraux, des nobles qui avaient été élevés avec lui depuis son enfance, et il partagea son royaume entre eux, avant sa mort.

1:7
Alexandre mourut après avoir régné douze ans

1:8
et ses généraux exercèrent le pouvoir, chacun dans le territoire qui lui avait été attribué (2) .

1:9
Alors ils se donnèrent tous le titre de roi. Leurs descendants firent de même pendant de nombreuses générations, pour le plus grand malheur de la terre entière.

Des Juifs adoptent les coutumes grecques (2 Mac 4.7-17)

1:10
Une plante empoisonnée surgit de leur descendance: c'était Antiochus Épiphane, fils du roi Antiochus. Après avoir été otage à Rome, il devint roi en l'année 137 (3) du royaume de Syrie.

1:11
A cette même époque, une bande d'hommes malfaisants apparut en Israël. Ils réussirent à influencer beaucoup de gens en disant: «Allons, entendons-nous avec les nations païennes qui nous entourent. Beaucoup de malheurs nous sont arrivés depuis que nous avons refusé de vivre comme elles.»

1:12
Les gens aimaient entendre de telles paroles.

1:13
Quelques-uns parmi le peuple s'empressèrent de se rendre chez le roi: il leur accorda la permission d'adopter les façons de vivre de ces nations.

1:14
Alors, ils construisirent un gymnase (4) à Jérusalem, selon les usages païens;

1:15
ils firent dissimuler leur alliance (5) sainte pour s'associer aux païens. Ils prenaient plaisir à se livrer au mal.

Le roi Antiochus attaque l'Égypte

1:16
Quand Antiochus jugea que son royaume était assez fort, il fit le projet de vaincre l'Égypte pour devenir le roi des deux pays.

1:17
Il se rendit en Égypte avec une armée puissante, des chars, des éléphants et une grande flotte.

1:18
Il engagea le combat contre Ptolémée, le roi d'Égypte qui recula devant lui et s'enfuit. Beaucoup de soldats furent tués.

1:19
Antiochus s'empara des villes fortifiées d'Égypte et pilla le pays.

1:20
Après avoir vaincu l'Égypte en 143 (6) , Antiochus revint sur ses pas, se dirigea vers Israël et marcha sur Jérusalem avec sa puissante armée.

Le roi Antiochus pille le temple (2 Mac 5.11-21)

1:21
Il entra dans le autel d'or, le porte-lampes avec ses accessoires,

1:22
la table des pains offerts à Dieu, les flacons pour les offrandes de vin, les bols à aspersion, les coupes d'or (7) , le rideau, les couronnes; il fit arracher toute la décoration d'or sur la façade du temple.

1:23
Il prit également l'argent, l'or et les autres objets de valeur. Il trouva même les trésors qu'on avait cachés et les emporta.

1:24
Après s'être emparé de tout, il rentra dans son pays. Il avait répandu la mort et tenu les discours les plus arrogants.

1:25
Partout dans le pays, on s'est lamenté amèrement sur le sort d'Israël.

1:26
Les chefs et les anciens ont gémi, les jeunes filles et les jeunes gens sont restés sans force, les femmes ont perdu leur beauté.

1:27
Les jeunes mariés se sont joints aux lamentations; assises dans leur chambre, les épouses ont été dans la consternation.

1:28
Face aux malheurs des habitants d'Israël, la terre a tremblé, toute la population s'est vue couverte de honte.

Construction de la forteresse de Jérusalem (2 Mac 5.24-26)

1:29
Deux ans plus tard, le roi envoya dans les villes de Juda un officier chargé de prélever les impôts; celui-ci se rendit à Jérusalem avec une forte armée.

1:30
Il prononça des paroles de paix, par ruse, et la population lui fit confiance. Soudain, il lança son armée contre la ville, lui porta un coup terrible et tua de nombreux Israélites.

1:31
Il pilla la ville, y mit le feu et détruisit ses maisons et ses murailles.

1:32
Les soldats emmenèrent les femmes et les enfants et ils se partagèrent le bétail.

1:33
Ils restaurèrent la cité de David et l'entourèrent d'une grande et solide muraille, avec des tours fortifiées; ils en firent une forteresse.

1:34
Ils y installèrent une bande de gens malfaisants, sans foi ni loi, qui s'y retranchèrent.

1:35
Ils y entreposèrent des armes et des vivres; ils y rassemblèrent le butin pris à Jérusalem et ils firent peser une grave menace sur Israël.

1:36
Ce fut un danger pour le temple et en tout temps une entreprise diabolique contre Israël.

1:37
Ils répandirent le sang de personnes innocentes autour du lieu saint qu'ils ont ainsi souillé.

1:38
Ils obligèrent les habitants de Jérusalem à fuir. La ville devint une colonie d'étrangers, une ville étrangère pour sa propre population obligée de l'abandonner.

1:39
Son temple, dévasté, était comme un désert. Ses fêtes se transformèrent en journées de lamentation, ses gloire, un objet de mépris.

1:40
Son humiliation fut aussi grande que l'avait été sa gloire et sa grandeur fit place à la désolation.

Le roi Antiochus interdit la religion juive (2 Mac 6.1-11)

1:41
Alors, le roi Antiochus ordonna par écrit à tous les gens de son royaume de former un seul peuple

1:42
et d'abandonner leurs coutumes particulières. Les populations païennes se conformèrent à l'ordre du roi

1:43
et beaucoup d'Israélites se montrèrent satisfaits d'adopter sa religion. Ils offrirent des sabbat.

1:44
De plus, le roi envoya à Jérusalem et aux villes de Juda des lettres portées par des messagers. Il y ordonnait de se soumettre désormais à des coutumes étrangères au pays.

1:45
Il interdisait aux Juifs d'offrir dans le temple des sacrifices complets ou autres, ou d'y présenter des offrandes de farine ou de vin. Il leur ordonnait de ne plus respecter le sabbat ni les jours de fête,

1:46
et aussi de profaner le temple et les choses saintes.

1:47
De plus, les Juifs devaient construire pour les idoles des impurs (8) .

1:48
Ils n'avaient plus le droit de circoncire leurs fils. Ils devaient se souiller par toutes sortes de pratiques abominables.

1:49
Il fallait qu'ils en arrivent à oublier la loi de Moïse et à changer toutes leurs coutumes.

1:50
Celui qui désobéirait à la volonté du roi serait puni de mort.

1:51
Le roi adressa ces ordres par écrit à tous les habitants de son royaume et il nomma des inspecteurs pour surveiller le peuple juif. Il ordonna aussi qu'on offre des sacrifices païens dans chaque ville de Juda.

1:52
Beaucoup de Juifs, abandonnant la loi de Moïse, collaborèrent avec les inspecteurs du roi; ils firent tant de mal dans le pays

1:53
qu'ils forcèrent les Israélites fidèles à se cacher partout où ils pouvaient se réfugier.

1:54
Le quinzième jour du mois de Kisleu, en 145, le roi fit construire "l'Horreur abominable (9) " sur l'autel du temple et l'on construisit des autels dans les autres villes de Juda.

1:55
On faisait brûler de l'encens devant les portes des maisons et sur les places.

1:56
On déchirait les livres de la loi qu'on trouvait et on les jetait au feu.

1:57
Par ordre du roi, toute personne découverte en possession d'un livre saint ou obéissant à la loi de Moïse était mise à mort.

1:58
Les partisans du roi avaient le pouvoir de traiter de cette façon, mois après mois, les Israélites fidèles qu'ils découvraient dans les villes.

1:59
Le vingt-cinquième jour du mois (10) , ils offraient des sacrifices sur l'autel païen construit sur l'autel du temple.

1:60
On mettait à mort, encore selon l'ordre du roi, les femmes qui avaient fait circoncire leurs enfants,

1:61
avec leur bébé pendu à leur cou; on exécutait également leurs familles et ceux qui avaient procédé à la circoncision.

1:62
Cependant, beaucoup d'habitants d'Israël eurent le courage de résister et de ne pas manger d'aliments impurs.

1:63
Ils préférèrent mourir plutôt que de manger de la nourriture impure et de trahir ainsi l'alliance sainte: ils furent donc mis à mort.

1:64
La colère divine pesait alors lourdement sur Israël.

 Lamentation du prêtre Mattatias

2:1
A cette époque, un prêtre de la famille de Yoyarib, Mattatias, fils de Jean et petit-fils de Siméon, décida de quitter Jérusalem pour aller habiter Modine (11) .

2:2
Il avait cinq fils: Jean surnommé Gaddi,

2:3
Siméon surnommé Thassi,

2:4
Judas surnommé Maccabée (12) ,

2:5
Élazar surnommé Avaran et Jonatan surnommé Aphous.

2:6
Après avoir vu les actions abominables commises dans les villes de Juda et à Jérusalem,

2:7
il dit: «Hélas! Suis-je né pour voir la ruine de mon peuple et de la ville sainte? Suis-je né pour rester là, assis, tandis que la ville est livrée au pouvoir de ses ennemis et que le temple est aux mains des étrangers?

2:8
Le temple est comme un homme à qui on n'accorde plus d'honneurs.

2:9
Les objets qui faisaient sa gloire ont été emportés comme butin (13) . Nos petits enfants ont été tués sur les places, nos jeunes gens sont tombés sous l'épée de l'ennemi.

2:10
Les populations païennes, tour à tour, ont pris possession de la ville et ont emporté ses trésors.

2:11
Tous ses ornements ont été enlevés. Auparavant, elle était libre, maintenant, elle est esclave.

2:12
La beauté de notre lieu saint faisait notre fierté, il n'est plus qu'un lieu désert. Les païens l'ont profané.

2:13
A quoi bon vivre encore?»

2:14
Dans leur douleur, Mattatias et ses fils déchirèrent leurs vêtements, mirent des habits de deuil et se lamentèrent amèrement.

Mattatias déclenche l'insurrection à Modine

2:15
Un jour, les officiers du roi Antiochus, qui forçaient les gens à rejeter la loi de Moïse, vinrent dans la ville de Modine pour obliger les habitants à offrir des sacrifices païens.

2:16
Beaucoup d'Israélites s'avancèrent à leur rencontre, mais Mattatias et ses fils restèrent ensemble, à l'écart.

2:17
Alors, les officiers du roi dirent à Mattatias: «Tu es un chef important et respecté dans cette ville, tu es soutenu par tes fils et les gens de ta famille.

2:18
Eh bien, tu dois être le premier, maintenant, à venir exécuter l'ordre du roi, comme l'ont fait toutes les populations païennes, les hommes du pays de Juda et ceux qui sont encore dans Jérusalem! Ainsi, tes fils et toi, vous ferez partie des "amis du Roi (14) ". On vous honorera par des dons en argent et en or et par quantité de cadeaux.»

2:19
Mattatias répondit d'une voix forte: «Tous les païens de l'empire peuvent bien écouter le roi et choisir de se soumettre à ses ordres, chacun peut abandonner la religion de ses ancêtres.

2:20
Par contre, moi, mes fils et les gens de ma famille, nous continuerons à respecter l'alliance que Dieu a faite avec nos ancêtres.

2:21
Que Dieu nous accorde la grâce de ne jamais abandonner sa loi et ses commandements!

2:22
Nous n'obéirons pas aux ordres du roi qui voudrait que nous trahissions notre religion d'une façon ou d'une autre.»

2:23
Dès que Mattatias eut fini de parler, un Juif s'avança, à la vue de tous, pour offrir un sacrifice sur l'autel païen de Modine, selon les ordres du roi.

2:24
Voyant cela, Mattatias frémit d'indignation jusqu'au plus profond de son être. Une juste colère s'empara de lui, il courut et égorgea l'homme sur l'autel.

2:25
En même temps, il tua l'officier du roi qui obligeait les gens à offrir des sacrifices et il renversa l'autel.

2:26
Son ardeur à défendre la loi de Moïse fut semblable à celle que Pinhas a montrée quand il a tué Zimri, le fils de Salou (15) .

Les Juifs fidèles organisent la résistance

2:27
Ensuite, Mattatias se mit à parcourir la ville en criant: «Que tous ceux qui sont pour la loi de Moïse et respectent l'alliance me suivent!»

2:28
Puis lui-même et ses fils s'enfuirent dans les montagnes, en laissant dans la ville tout ce qu'ils possédaient.

2:29
Alors beaucoup de gens qui voulaient vivre droitement, selon la loi de Moïse, se rendirent au désert (16) . Ils décidèrent d'y demeurer,

2:30
eux, leurs fils, leurs femmes et leur bétail, à cause de la persécution qui s'était abattue sur eux.

2:31
Les officiers du roi et les soldats stationnés à Jérusalem, dans la cité de David, apprirent que des gens avaient rejeté les ordres du roi et s'étaient rendus dans le désert pour s'y cacher.

2:32
Alors, une forte troupe se lança à leur poursuite, les découvrit et prit position pour les attaquer, le jour même du sabbat.

2:33
On leur déclara: «Cela suffit maintenant. Sortez de votre refuge, obéissez à l'ordre du roi et vous aurez la vie sauve.»

2:34
Les Juifs répondirent: «Nous ne sortirons pas d'ici et nous n'obéirons pas à l'ordre du roi. Nous ne violerons pas le jour du sabbat (17)

2:35
Les soldats engagèrent aussitôt la bataille contre eux.

2:36
Mais les Juifs refusèrent de résister; ils ne lancèrent pas une seule pierre contre les soldats et ils ne bloquèrent pas l'entrée de leurs refuges.

2:37
Ils disaient: «Mourons tous avec une conscience pure. Nous avons le ciel et la terre comme témoins: vous nous tuez injustement.»

2:38
Ainsi leurs ennemis les attaquèrent le jour même du sabbat. Tous moururent avec leurs femmes, leurs enfants et leur bétail. Au moins mille personnes furent tuées.

2:39
Lorsque Mattatias et ses amis apprirent leur mort, ils les pleurèrent amèrement.

2:40
Puis ils se dirent les uns aux autres: «Si nous agissons tous comme nos frères, si nous ne combattons pas contre les païens pour conserver nos vies et nos coutumes, notre peuple sera bientôt exterminé, il disparaîtra de la terre.»

2:41
Ce jour-là, ils prirent cette décision: «Nous combattrons tout homme qui viendra nous attaquer le jour du sabbat. Ainsi, nous ne mourrons pas tous comme nos frères sont morts dans leurs refuges.»

2:42
Alors, un groupe d'Hassidéens (18) se joignit à eux: c'étaient des hommes réputés pour leur courage en Israël et chacun d'eux était prêt à défendre la loi de Moïse.

2:43
De plus, tous ceux qui fuyaient les persécutions venaient les rejoindre et augmentaient leur force.

2:44
Ensemble, ils formèrent une armée. Dans leur grande indignation, ils frappèrent les Juifs coupables d'être infidèles à la loi. Ceux qui leur échappèrent, se sauvèrent chez les nations païennes.

2:45
Mattatias et ses amis firent des expéditions un peu partout et démolirent les autels païens.

2:46
Ils circoncirent de force les garçons incirconcis qu'ils trouvaient sur le territoire d'Israël.

2:47
Ils entreprirent de chasser les ennemis arrogants et ils y parvinrent facilement.

2:48
Ils sauvèrent la loi de Moïse des attaques que les nations païennes et leurs rois menaient contre elle. Ils mirent en échec le pouvoir du roi ennemi de Dieu.

Testament et mort de Mattatias

2:49
Cependant, le moment de mourir approchait pour Mattatias. Il dit à ses fils: «Notre époque est dominée par le mépris et l'insolence, c'est un temps de destruction et de violence.

2:50
Mes enfants, le moment est venu de défendre avec ardeur la loi de Moïse et de donner vos vies pour l'alliance que Dieu a faite avec nos ancêtres.

2:51
Souvenez-vous des actions accomplies par nos ancêtres en leur temps; en suivant leur exemple, vous obtiendrez une grande gloire et une renommée éternelle.

2:52
Abraham (19) n'est-il pas demeuré fidèle à Dieu au moment de l'épreuve? Si, et c'est pourquoi Dieu l'a considéré comme juste.

2:53
De même Joseph (20) , au moment de ses malheurs, a suivi la loi de Dieu et il est devenu maître de l'Égypte.

2:54
Pinhas, notre ancêtre (21) , a fait preuve d'un zèle ardent et a reçu la promesse que ses descendants seraient toujours prêtres de Dieu.

2:55
Josué (22) a été fait juge pour diriger Israël parce qu'il avait rempli sa mission.

2:56
Caleb (23) a reçu une terre en propriété parce qu'il avait été un témoin courageux devant l'assemblée d'Israël.

2:57
A cause de sa fidélité à Dieu, David (24) a obtenu le trône royal pour lui et ses descendants pendant des siècles.

2:58
Élie (25) a fait preuve d'un zèle ardent pour la loi de Dieu et il a été enlevé jusqu'au ciel.

2:59
Hanania, Azaria, Michaël (26) ont été sauvés des flammes parce qu'ils ont eu confiance en Dieu.

2:60
Daniel (27) a été sauvé de la gueule des lions à cause de sa droiture.

2:61
Ainsi, comprenez bien que, d'une génération à l'autre dans notre histoire, aucun de ceux qui espèrent en Dieu n'est privé d'appui.

2:62
Ne craignez donc pas les menaces d'un roi ennemi de Dieu, car sa gloire se transformera en pourriture et il sera dévoré par les vers.

2:63
Aujourd'hui, il est sans doute honoré, mais demain, il disparaîtra parce qu'il retournera à la poussière, et ses projets seront anéantis.

2:64
Vous, mes enfants, soyez forts et courageux pour défendre la loi de Dieu. C'est elle qui vous donnera la gloire.

2:65
Et maintenant, je sais que votre frère Simon est un bon conseiller; écoutez-le toujours: il sera pour vous comme un père.

2:66
C'est Judas Maccabée, réputé pour sa force dès sa jeunesse, qui sera le chef de votre armée et conduira la guerre contre les peuples ennemis.

2:67
Quant à vous, rassemblez autour de vous tous ceux qui observent la loi et vengez notre peuple.

2:68
Rendez aux peuples païens le mal qu'ils vous ont fait et obéissez toujours aux commandements de la loi.»

2:69
Mattatias leur donna sa bénédiction, puis il mourut,

2:70
en l'année 146 (28) . Ses fils l'enterrèrent dans le tombeau de famille à Modine. Tout Israël, en grand deuil, le pleura.

 Judas Maccabée, chef des partisans juifs

3:1
Judas, appelé Maccabée, devint chef à la place de son père Mattatias.

3:2
Tous ses frères et tous les partisans de son père lui donnèrent leur appui et ils étaient heureux de combattre pour Israël.

3:3
Judas augmenta la gloire de son peuple. Quand il revêtait sa cuirasse, il avait l'air d'un géant. Il prit les armes et se mit à combattre, il protégea ses troupes avec son épée.

3:4
Dans ses exploits, il était semblable à un lion; il rugissait comme une bête qui attaque sa proie.

3:5
Il rechercha les gens infidèles à la loi, il leur fit la chasse. Il livra au feu ceux qui créaient des troubles dans son peuple.

3:6
Les infidèles perdirent leur audace parce qu'ils avaient peur de lui; tous ceux qui contestaient la loi ne savaient plus que faire. Grâce à Judas, la libération du peuple était sur la bonne voie.

3:7
Il mena la vie dure à de nombreux rois (29) et il réjouit le peuple d'Israël par ses actions. On se souviendra de lui et on chantera éternellement ses louanges.

3:8
Il parcourut les villes de Juda et y extermina les gens sans foi ni loi. Il détourna d'Israël la colère de Dieu.

3:9
Il fut réputé jusqu'aux extrémités de la terre et il rassembla ceux qui étaient menacés d'anéantissement (30) .

Les deux premières victoires de Judas

3:10
Apollonius (31) rassembla des soldats païens et d'importantes troupes de Samarie pour attaquer Israël.

3:11
Judas l'apprit et se mit en campagne contre lui; il le battit et le tua. Beaucoup d'ennemis tombèrent au combat et les autres s'enfuirent.

3:12
Les Juifs s'emparèrent du butin; Judas prit l'épée d'Apollonius et il s'en servit au combat jusqu'à la fin de sa vie.

3:13
Séron, le commandant de l'armée syrienne, apprit que Judas avait réuni autour de lui une assemblée de fidèles et une troupe de gens prêts à se battre.

3:14
Il se dit: «Je vais me rendre célèbre et être honoré dans le royaume: je vais combattre Judas et ses partisans qui méprisent les ordres du roi.»

3:15
Alors il partit à son tour; il était accompagné d'une forte troupe de gens sans foi ni loi qui voulaient l'aider à se venger des Israélites.

3:16
Quand Séron s'approcha de la montée de Beth-Horon (32) , Judas se mit en campagne contre lui avec une poignée d'hommes.

3:17
Lorsque ceux-ci virent l'armée qui marchait contre eux, ils dirent à Judas: «Comment pourrons-nous affronter une aussi puissante armée? Nous sommes trop peu nombreux et nous sommes épuisés, car nous n'avons encore rien mangé aujourd'hui.»

3:18
Judas répondit: «Il arrive facilement qu'un petit groupe l'emporte sur un plus grand. Aux yeux de Dieu, en effet, ce n'est pas le plus ou moins grand nombre d'hommes qui importe pour obtenir le succès (33) .

3:19
Ainsi, dans un combat, la victoire ne dépend pas du nombre des soldats, mais de la force que Dieu donne.

3:20
Nos ennemis s'avancent contre nous, pleins d'orgueil et de méchanceté; ils veulent nous tuer, nous, nos femmes et nos enfants, et piller nos biens.

3:21
Nous, nous combattons pour nos vies et pour nos coutumes.

3:22
Dieu écrasera nos ennemis devant nous: vous n'avez donc pas à les craindre.»

3:23
Dès qu'il eut fini de parler, Judas lança une attaque surprise contre Séron et son armée. Ceux-ci furent mis en déroute,

3:24
et les partisans de Judas les poursuivirent dans la descente de Beth-Horon et jusque dans la plaine. Ils en tuèrent environ huit cents, tandis que les autres s'enfuyaient dans le pays des Philistins (34) .

3:25
On commença dès lors à craindre Judas et ses frères; les nations voisines furent saisies de terreur.

3:26
La réputation de Judas parvint jusqu'au roi Antiochus et partout les populations païennes parlaient de ses victoires.

Le roi Antiochus charge Lysias de détruire Israël

3:27
Quand le roi Antiochus apprit ce qu'on racontait, il devint fou de colère. Il ordonna de réunir toutes les troupes de son royaume en une armée très puissante.

3:28
Il paya le salaire d'une année à ses soldats, en puisant dans ses propres réserves. Il leur ordonna de se tenir prêts à toute éventualité.

3:29
Après quoi, il s'aperçut qu'il n'y avait plus d'argent dans ses coffres. Par sa propre faute, les impôts rapportaient peu dans cette province: en effet, il avait provoqué des désordres et des malheurs dans le pays en supprimant des coutumes qui existaient depuis toujours.

3:30
Antiochus avait l'habitude de dépenser et de donner largement, plus qu'aucun roi avant lui. Il craignit de ne plus pouvoir le faire

3:31
et il en fut très préoccupé. Il décida d'aller en Perse pour collecter les impôts dans les provinces de cette région et y ramasser beaucoup d'argent.

3:32
Il confia à Lysias, un homme important de la classe des "parents du Roi (35) ", la responsabilité des affaires du royaume dans le territoire compris entre l'Euphrate et les frontières de l'Égypte.

3:33
Il le chargea aussi de veiller à l'éducation de son fils Antiochus (36) jusqu'à son retour.

3:34
Il lui laissa la moitié de son armée avec les éléphants de combat (37) et il lui donna des instructions pour exécuter ce qu'il avait décidé, en particulier à propos des habitants de la Judée et de Jérusalem:

3:35
Lysias devait envoyer une armée contre eux pour écraser la puissance d'Israël, détruire ce qui restait de Jérusalem et effacer même le souvenir de leur existence dans ces lieux;

3:36
il devait y installer partout des étrangers et leur distribuer des terres (38) .

3:37
Le roi garda pour lui l'autre moitié de l'armée et partit d'Antioche, la capitale de son royaume, en l'année 147; après avoir traversé l'Euphrate, il passa par le Haut-Pays (39) .

L'armée de Lysias envahit la Judée (2 Mac 8.8-15)

3:38
Lysias choisit d'abord parmi les "amis du Roi (40) " trois hommes influents: Ptolémée, fils de Dorymène, Nicanor et Gorgias.

3:39
Il leur confia quarante mille hommes et sept mille cavaliers et les envoya dans le pays de Juda pour le ravager, comme le roi l'avait commandé.

3:40
Les trois chefs partirent avec toute leur armée. Arrivés dans la plaine proche d'Emmaüs, ils y établirent leur camp (41) .

3:41
Les marchands de la région apprirent cette nouvelle; ils rassemblèrent alors de l'argent et de l'or en grande quantité, ainsi que des chaînes, et ils allèrent au camp dans l'espoir d'acheter des Israélites comme esclaves. L'armée des envahisseurs fut renforcée par des troupes de l'Idumée et du pays des Philistins (42) .

3:42
Judas et ses frères s'aperçurent que la situation devenait de plus en plus critique, car les forces ennemies campaient sur le territoire d'Israël. Ils apprirent aussi que le roi avait ordonné d'exterminer leur peuple.

3:43
Ils se dirent les uns aux autres: «Sauvons notre peuple de la ruine complète. Combattons pour lui et pour le saint temple.»

3:44
Alors, l'assemblée du peuple se réunit pour se préparer à la guerre, pour prier et demander à Dieu sa pitié et sa bienveillance.

3:45
Jérusalem était dépeuplée, comme un désert; on n'y voyait plus d'habitant entrer ou sortir. Le temple était profané; des étrangers avaient fait de la forteresse un repaire de païens. La joie avait abandonné le peuple d'Israël, le son de la flûte et de la lyre avait disparu.

Les Juifs se préparent pour la guerre (2 Mac 8.16-23)

3:46
Les Juifs se rassemblèrent et allèrent à Mispa (43) , en face de Jérusalem, parce qu'autrefois le peuple d'Israël y avait eu un lieu de prière.

3:47
Ce jour-là, ils déchirèrent leurs vêtements et mirent des habits de deuil.

3:48
Ils déroulèrent le livre (44) de la loi pour le consulter, au lieu de faire comme les païens qui demandent conseil à leurs idoles.

3:49
Ils apportèrent les habits des prêtres, les premiers produits de la terre et la dixième partie des récoltes; ils réunirent les naziréens (45) qui avaient achevé la période de consécration déterminée par leurs voeux.

3:50
Ils supplièrent le Seigneur à haute voix en disant: «Que devons-nous faire de ces offrandes et où faut-il conduire ces gens (46) ?

3:51
Ton saint temple a été piétiné et profané. Tes prêtres sont dans le deuil et dans l'humiliation.

3:52
Les païens se sont rassemblés contre nous pour nous détruire. Toi, tu connais ce qu'ils veulent nous faire.

3:53
Comment pourrons-nous leur résister, si tu ne nous aides pas?»

3:54
Ils sonnèrent ensuite de la trompette et poussèrent de grands cris.

3:55
Puis Judas nomma des chefs du peuple à la tête de groupes de mille, de cent, de cinquante et de dix hommes (47) .

3:56
Conformément à la loi (48) , il renvoya chez eux tous ceux qui construisaient leur maison, qui venaient de se fiancer ou de planter une vigne et ceux qui avaient peur.

3:57
Alors, la troupe des Israélites se mit en marche et ils allèrent camper au sud d'Emmaüs (49) .

3:58
Judas leur dit: «Préparez vos armes et soyez courageux. Tenez-vous prêts à combattre demain ces païens qui se sont rassemblés contre nous pour nous anéantir et détruire notre temple.

3:59
Il vaut mieux pour nous mourir au combat qu'être spectateurs des malheurs de notre peuple et de notre temple.

3:60
Ce que le Seigneur veut, il l'accomplira.»

 Judas remporte une victoire à Emmaüs (2 Mac 8.23-29, 34-36)

4:1
Gorgias (50) prit avec lui cinq mille hommes et mille de ses meilleurs cavaliers; cette troupe sortit du camp durant la nuit

4:2
pour attaquer par surprise et vaincre l'armée des Juifs; des gens de la forteresse de Jérusalem leur servaient de guides.

4:3
Judas l'apprit et il partit avec ses courageux soldats; il voulait battre l'armée royale à Emmaüs (51)

4:4
pendant que Gorgias et sa troupe étaient encore éloignés du camp.

4:5
De leur côté, Gorgias et ses hommes arrivèrent au camp de Judas durant la nuit et n'y trouvèrent personne. Ils pensèrent alors que les Juifs fuyaient devant eux et ils se mirent à les chercher dans les montagnes.

4:6
Au lever du jour, Judas apparut dans la plaine avec trois mille hommes. Mais ils n'avaient pas les armures ni les épées qu'ils auraient voulues.

4:7
Ils aperçurent la puissante armée des païens équipés de cuirasses, protégés par la cavalerie et, en plus, habitués à faire la guerre.

4:8
Judas dit à ses hommes: «Ne craignez pas le nombre de ces soldats et n'ayez pas peur quand ils attaqueront.

4:9
Souvenez-vous comment nos ancêtres ont été sauvés à la mer Rouge quand le Pharaon les poursuivait avec son armée (52) .

4:10
Maintenant supplions Dieu de nous accorder sa faveur; qu'il se souvienne de l'alliance qu'il a conclue avec nos ancêtres et qu'il écrase aujourd'hui cette armée sous nos yeux.

4:11
Toutes les nations païennes sauront alors qu'il y a quelqu'un qui délivre et sauve Israël.»

4:12
Aussitôt que les ennemis aperçurent les Juifs qui marchaient contre eux,

4:13
ils sortirent de leur camp pour les combattre. Les hommes de Judas sonnèrent de la trompette

4:14
et attaquèrent. Les païens furent mis en déroute et s'enfuirent vers la plaine.

4:15
Ceux qui étaient à l'arrière furent tous tués. Les Juifs poursuivirent les ennemis jusqu'à Guézer, jusqu'aux plaines de l'Idumée, d'Asdod et de Jamnia (53) . Ils en tuèrent environ trois mille.

4:16
Quand Judas revint de la poursuite avec son armée,

4:17
il dit à ses hommes: «Ne pensez pas encore au butin, nous devons continuer le combat.

4:18
Gorgias et sa troupe sont dans la montagne tout près de nous. Tenez bon contre nos ennemis et combattez-les. Après cela, vous pourrez ramasser le butin en toute sécurité.»

4:19
Judas avait à peine fini de parler qu'on aperçut un groupe de soldats qui examinaient ce qui se passait du haut de la montagne.

4:20
Ceux-ci constatèrent que leur armée avait été mise en fuite et que leur camp brûlait: la fumée qui montait l'indiquait clairement.

4:21
A ce spectacle, ils eurent très peur; quand, en plus, ils virent dans la plaine l'armée de Judas prête pour le combat,

4:22
ils s'enfuirent tous au pays des Philistins (54) .

4:23
Judas retourna alors au camp ennemi pour le piller. Les Juifs prirent une grande quantité d'or, de l'argent, des étoffes de pourpre violette et de pourpre marine, ainsi que beaucoup d'autres richesses.

4:24
Ils s'en retournèrent en louant et bénissant le Seigneur. Ils chantaient: «Il est bon et son amour n'a pas de fin.»

4:25
Ce fut un jour de grande délivrance pour Israël.

4:26
Les soldats étrangers qui s'étaient sauvés, allèrent annoncer à Lysias (55) tout ce qui était arrivé.

4:27
Quand il apprit cette nouvelle, il fut troublé et découragé. En effet, la campagne contre Israël ne s'était pas déroulée comme il l'aurait voulu et son résultat était à l'opposé de ce que le roi lui avait ordonné.

Judas remporte une victoire à Beth-Sour (2 Mac 11.1-12)

4:28
L'année suivante (56) , Lysias rassembla soixante mille de ses meilleurs soldats et cinq mille cavaliers pour combattre les Juifs.

4:29
Ils allèrent en Idumée et campèrent à Beth-Sour (57) . Judas marcha à leur rencontre avec dix mille hommes.

4:30
Quand il vit que l'armée des païens était très puissante, il prononça cette prière: «Sois loué, Sauveur d'Israël! C'est toi qui, par la main de ton serviteur David, as brisé l'attaque du géant Goliath. C'est toi qui as livré l'armée des Philistins à Jonatan, le fils de Saül, et au jeune serviteur qui portait ses armes (58) .

4:31
De la même façon, fais tomber cette armée ennemie au pouvoir d'Israël, ton peuple. Couvre-les de honte en dépit de leur infanterie et de leur cavalerie.

4:32
Remplis-les de peur et détruis la confiance qu'ils ont en leur force. Qu'ils se mettent à trembler à l'idée d'être vaincus.

4:33
Fais-les mourir par l'épée de ceux qui t'aiment. Ainsi tous ceux qui connaissent ton nom pourront te célébrer par des chants de louange.»

4:34
Les deux armées engagèrent le combat au corps à corps et les Juifs tuèrent environ cinq mille soldats de Lysias.

4:35
Celui-ci fut témoin de la défaite de son armée et constata l'audace des soldats de Judas, qui étaient prêts à tout pour vivre ou mourir courageusement. Alors il retourna à Antioche (59) et il engagea des soldats étrangers pour envahir de nouveau la Judée avec une armée plus grande encore.

La purification du temple

4:36
Judas et ses frères dirent alors: «Maintenant que nos ennemis sont vaincus, montons à Jérusalem pour temple et le consacrer de nouveau à Dieu.»

4:37
Tous les soldats de l'armée se rassemblèrent et montèrent sur le mont Sion.

4:38
Ils virent le temple déserté, l'autel profané et les portes brûlées; il y avait de jeunes pousses d'arbres dans les cours, comme dans les bois ou sur les montagnes; les salles étaient détruites.

4:39
Alors ils déchirèrent leurs vêtements, poussèrent de longues lamentations et couvrirent leur tête de cendre.

4:40
Ils se jetèrent le visage contre terre et, au signal donné par la trompette, ils adressèrent à Dieu leurs supplications.

4:41
Ensuite, Judas ordonna à certains de ses soldats d'attaquer les défenseurs de la forteresse, tandis que lui-même s'occupait de purifier le temple.

4:42
Il choisit des prêtres irréprochables et attachés à la loi de Moïse.

4:43
Ils purifièrent le temple et ils transportèrent les pierres souillées (60) dans un lieu impur.

4:44
On se demanda ce qu'il fallait faire de l'autel des sacrifices que les païens avaient profané.

4:45
On eut la bonne idée de le détruire pour que cette souillure ne tourne pas à leur honte. Ils démolirent donc cet autel

4:46
et placèrent ses pierres dans un lieu convenable sur la colline du temple. Elles devaient rester là jusqu'au moment où un prophète viendrait dire ce qu'il fallait en faire (61) .

4:47
Ils prirent des pierres non taillées, comme l'exigeait la loi (62) , et ils bâtirent un autel nouveau semblable à l'ancien.

4:48
Ils réparèrent le temple, en restaurèrent l'intérieur et purifièrent ses cours.

4:49
Ils fabriquèrent de nouveaux ustensiles (63) sacrés et ils installèrent dans le temple le porte-lampes, l'autel des parfums et la table pour les pains offerts à Dieu.

4:50
Ils firent brûler du parfum sur l'autel; ils allumèrent les lampes sur leur support pour qu'elles éclairent le temple.

4:51
Ils déposèrent des pains sur la table, tendirent les rideaux et terminèrent tous les travaux qu'ils avaient commencés.

4:52
Le vingt-cinquième jour du neuvième mois, ou mois de Kisleu, en l'année 148 (64) , les Juifs se levèrent de bon matin;

4:53
conformément à la loi de Moïse, ils offrirent un sacrifice sur le nouvel autel qu'ils avaient bâti.

4:54
A la date précise où les païens avaient profané l'autel, le nouvel autel fut consacré au son des cantiques, des harpes, des lyres et des cymbales.

4:55
Tout le peuple se jeta le visage contre terre en signe d'adoration; il adressa des louanges au Dieu qui l'avait conduit à la victoire.

4:56
On célébra pendant huit jours la consécration de l'autel; les fidèles offrirent avec une grande joie des sacrifices complets, ainsi que des sacrifices de communion et de louange.

4:57
Ils décorèrent la façade du temple avec des couronnes d'or et des écussons (65) ; ils restaurèrent les entrées et les salles, ils y remirent des portes.

4:58
Une très grande joie régna parmi le peuple, parce qu'il était débarrassé de la honte causée par les païens.

4:59
Judas, ses frères et toute l'assemblée d'Israël décidèrent qu'on fêterait avec joie et allégresse la consécration de l'autel, chaque année, à la même époque, à partir du vingt-cinq Kisleu et pendant huit jours.

4:60
Ils bâtirent en ce temps-là autour du mont Sion de hauts murs et de puissantes tours, pour empêcher les païens de venir profaner ces lieux une nouvelle fois.

4:61
Judas y posta une troupe de soldats pour garder le temple. Il fortifia aussi la ville de Beth-Sour, pour que le peuple d'Israël ait une forteresse face à l'Idumée (66) .

 Judas combat les nations voisines (2 Mac 10.14-33)

5:1
Les peuples voisins apprirent que les Juifs avaient rebâti l'temple comme il était auparavant. Cela provoqua leur fureur.

5:2
Ils décidèrent alors de supprimer les Israélites qui vivaient parmi eux et ils se mirent à massacrer systématiquement les gens de notre peuple.

5:3
Les Iduméens avaient établi un blocus contre Israël. Judas alla les combattre en Akrabattène (67) et il leur porta un grand coup. Il les repoussa et il pilla leurs possessions.

5:4
Puis Juda décida de punir la tribu de Baïa (68) pour ses méfaits: ils tendaient des embuscades aux Israélites sur les routes; ils dressaient des barrages pour les prendre au piège.

5:5
Judas repoussa les hommes de Baïa dans leurs forteresses et les assiégea. Ayant juré solennellement de les exterminer, il brûla les forteresses avec tous ceux qui s'y trouvaient.

5:6
Ensuite, il se dirigea vers le pays des Ammonites. Là, il dut faire face à une armée nombreuse et puissante, placée sous les ordres de Timothée (69) .

5:7
Il livra contre eux plusieurs combats; il les battit et finit par les écraser.

5:8
Il s'empara de la ville de Yazer (70) et des localités voisines, puis il revint en Judée.

Des Israélites appellent Judas au secours

5:9
Les populations païennes du Galaad se liguèrent contre les Israélites qui habitaient dans leur pays, afin de les éliminer. Mais les Israélites se réfugièrent dans la forteresse de Datéma (71)

5:10
et ils envoyèrent la lettre suivante à Judas et à ses frères: «Les païens qui nous entourent se sont ligués contre nous pour nous éliminer.

5:11
Leur armée, sous le commandement de Timothée, se prépare à venir prendre la forteresse où nous nous sommes réfugiés.

5:12
Venez nous délivrer. Beaucoup d'entre nous ont déjà été tués.

5:13
Tous nos frères juifs qui habitaient le pays de Tobie (72) sont morts. On a emmené en captivité leurs femmes et leurs enfants, et on a pris leurs biens. Un millier d'hommes environ ont alors péri.»

5:14
Judas et ses frères n'avaient pas encore fini de lire cette lettre que d'autres messagers arrivèrent de Galilée. Les vêtements déchirés en signe de détresse, ils apportaient des nouvelles semblables.

5:15
Voici ce qu'ils disaient: «Les païens de Ptolémaïs, de Tyr, de Sidon, ainsi que de toute la Galilée des étrangers (73) , se sont ligués pour nous éliminer.»

5:16
Quand Judas et le peuple eurent appris ces nouvelles, une grande assemblée fut convoquée. On délibéra sur ce qu'il fallait faire en faveur des frères juifs en détresse, attaqués par les païens.

5:17
Judas dit alors à son frère Simon: «Choisis les hommes qu'il te faut et va sauver nos frères juifs de Galilée. Jonatan, notre frère, et moi-même, nous irons au pays de Galaad.»

5:18
Judas laissa Joseph, fils de Zacharie, et Azaria, chef du peuple, pour défendre la Judée avec le reste de l'armée.

5:19
Il leur donna cet ordre: «Gouvernez le peuple et n'engagez pas de combat avec les païens avant notre retour.»

5:20
Trois mille hommes suivirent Simon dans sa marche vers la Galilée et huit mille accompagnèrent Judas dans le pays de Galaad.

Simon et Judas remportent plusieurs victoires (2 Mac 12.10-31)

5:21
Arrivé en Galilée, Simon livra plusieurs combats contre les païens. Il les battit, les mit en fuite

5:22
et les poursuivit jusqu'aux portes de la ville de Ptolémaïs. Les Israélites ne tuèrent pas moins de trois mille païens et ils les dépouillèrent de leurs armes.

5:23
Simon rassembla ensuite les Juifs de Galilée et d'Arbatta (74) , avec leurs femmes, leurs enfants et tout ce qu'ils possédaient. A leur grande joie, il les amena en Judée.

5:24
Pendant ce temps, Judas Maccabée et son frère Jonatan avaient traversé le Jourdain et ils avaient marché trois jours dans une région inhabitée.

5:25
Ils rencontrèrent ensuite des Nabatéens (75) qui les accueillirent pacifiquement et leur racontèrent tout ce qui était arrivé aux Israélites dans le pays de Galaad.

5:26
Ils leur dirent que beaucoup d'Israélites avaient été retenus captifs dans d'importantes villes fortifiées: Bosora et Bosor, Aléma, Chasfo, Maked et Carnaïm (76) ;

5:27
il y en avait aussi qui étaient prisonniers dans d'autres villes du pays de Galaad. Ils ajoutèrent que les ennemis avaient décidé d'attaquer les forteresses juives le lendemain, de s'en emparer et de tuer le même jour tous ceux qui s'y trouvaient.

5:28
Aussitôt, Judas et son armée changèrent de direction et se rendirent à Bosora par la route du désert. Ils prirent cette ville: ils la pillèrent et y mirent le feu, après avoir tué toute la population mâle.

5:29
Ils partirent de là pendant la nuit et marchèrent jusqu'à la forteresse juive de Datéma (77) .

5:30
A l'aube, ils aperçurent une foule innombrable de soldats qui dressaient des échelles et avançaient des machines de guerre (78) pour prendre la forteresse. Ils attaquaient déjà.

5:31
Judas vit que le combat était commencé; il entendit le vacarme, le son des trompettes et les cris de guerre qui montaient de la ville jusqu'au ciel.

5:32
Alors il dit à ses soldats: «Combattez aujourd'hui pour sauver nos frères israélites.»

5:33
Il divisa ses soldats en trois colonnes et il les fit attaquer l'armée païenne par derrière. Ils sonnèrent de la trompette et prièrent à grands cris.

5:34
Dès que les soldats de Timothée (79) se virent attaqués par Judas Maccabée, ils s'enfuirent. Judas leur porta un coup terrible: ce jour-là, huit mille ennemis environ tombèrent au combat.

5:35
Ensuite Judas dirigea son armée vers Aléma (80) . Ils attaquèrent cette ville et la prirent: ils la pillèrent et y mirent le feu après avoir tué toute la population mâle.

5:36
De là, ils allèrent s'emparer de Chasfo, Maked, Bosor et des autres villes du pays de Galaad.

Autres victoires de Judas dans le pays de Galaad

5:37
Après ces événements, Timothée rassembla une autre armée et vint camper devant Rafon, de l'autre côté du torrent (81) c.

5:38
Judas envoya des hommes espionner le camp ennemi et ils lui firent ce rapport: «Tous les païens qui nous entourent ont formé une armée très nombreuse sous la conduite de Timothée.

5:39
Ils ont aussi engagé des mercenaires arabes pour les aider. Ils campent de l'autre côté du torrent, prêts à venir t'attaquer.» Aussitôt, Judas et son armée se mirent en marche contre eux

5:40
et ils s'approchèrent du torrent. Alors Timothée dit à ses officiers: «Si Judas traverse le premier pour nous attaquer, nous ne pourrons pas lui résister: il l'emportera sûrement sur nous.

5:41
Mais s'il a peur et s'arrête de l'autre côté du torrent, nous traverserons pour l'attaquer et c'est nous qui l'emporterons sur lui.»

5:42
Quand Judas arriva au bord de l'eau, il posta des officiers le long du torrent et leur donna cet ordre: «Ne laissez personne s'arrêter. Il faut que tous aillent au combat.»

5:43
Judas traversa le premier; toute son armée le suivit et passa à l'attaque. Les païens, forcés de reculer, jetèrent leurs armes et s'enfuirent dans le sanctuaire de la ville de Carnaïm (82) .

5:44
Judas et ses soldats s'emparèrent de cette ville et brûlèrent le sanctuaire avec tous ceux qui s'y trouvaient. Ce fut la fin de Carnaïm et, dès lors, les païens ne furent plus capables de s'opposer à Judas.

5:45
Ensuite Judas rassembla tous les Israélites du pays de Galaad pour les conduire en Judée. Il les emmena tous, sans exception, avec leurs femmes, leurs enfants et leurs biens: c'était une immense foule.

5:46
Ils arrivèrent à Éfron (83) , ville importante et puissante, située sur leur chemin. Ils ne pouvaient passer ni à droite ni à gauche, ils étaient obligés de traverser la ville.

5:47
Or, les habitants d'Éfron les empêchèrent d'entrer et ils bloquèrent les portes de la ville avec des pierres.

5:48
Judas leur envoya un message pacifique: «Nous devons traverser votre territoire pour retourner dans notre pays. Personne ne vous fera de mal; nous ne ferons que passer, en suivant la route.» Mais les habitants refusèrent d'ouvrir les portes.

5:49
Judas fit alors passer dans les rangs l'ordre que chacun reste à sa place.

5:50
Les soldats se préparèrent ensuite à passer à l'attaque. Ils combattirent tout le jour et toute la nuit et, finalement, ils s'emparèrent de la ville.

5:51
Ils la pillèrent et la détruisirent complètement, après avoir tué toute la population mâle. Les Israélites traversèrent la ville en marchant sur les cadavres.

5:52
Ils franchirent le Jourdain et arrivèrent dans la Grande Plaine en face de Beth-Chéan (84) .

5:53
Judas regroupait ceux qui traînaient à l'arrière et il encourageait les gens tout le long de la route jusqu'à ce qu'ils arrivent en Judée.

5:54
Ils gravirent le mont sacrifices complets parce que personne parmi eux n'avait été tué et qu'ils avaient pu revenir sains et saufs.

Défaite de Joseph et Azaria (2 Mac 12.32-45)

5:55
Tandis que Judas et Jonatan étaient encore dans le pays de Galaad et leur frère Simon devant Ptolémaïs (85) en Galilée,

5:56
Joseph fils de Zacharie et Azaria, les chefs de l'armée en Judée, entendirent parler de leurs exploits au combat.

5:57
Ils se dirent: «Faisons-nous une réputation, nous aussi. Partons combattre les païens qui nous entourent.»

5:58
Ils donnèrent des ordres aux troupes qui leur avaient été confiées et ils partirent attaquer Jamnia (86) .

5:59
Gorgias (87) et ses soldats sortirent de cette ville pour leur livrer bataille.

5:60
Ils battirent les troupes de Joseph et d'Azaria et les poursuivirent jusqu'aux frontières de la Judée. Environ deux mille Israélites furent tués ce jour-là.

5:61
Le peuple subit cette grande défaite parce que Joseph et Azaria n'avaient pas écouté Judas et ses frères (88) : ils pensaient pouvoir réussir des exploits, eux aussi.

5:62
De toute façon, ils n'appartenaient pas à cette sorte d'hommes à qui Dieu avait donné le pouvoir de sauver Israël.

Judas en Idumée et au pays des Philistins

5:63
Le courageux Judas et ses frères étaient considérés comme des héros en Israël et dans toutes les nations où l'on entendait parler d'eux.

5:64
Les gens se pressaient autour d'eux pour les féliciter.

5:65
Judas et ses frères repartirent en guerre, au sud, contre les Édomites. Ils s'emparèrent d'Hébron (89) et des villages voisins; ils démolirent les fortifications de la ville et brûlèrent les tours de son mur d'enceinte.

5:66
Ils partirent ensuite en direction du pays des Philistins et traversèrent la ville de Marécha (90) .

5:67
Ce jour-là, des prêtres furent tués durant le combat; ils avaient voulu accomplir des exploits et ils s'étaient jetés dans la bataille de façon téméraire.

5:68
Judas se dirigea encore vers Asdod (91) , dans le pays des Philistins. Il détruisit leurs autels, brûla les statues de leurs dieux et pilla leurs villes. Puis il regagna la Judée.

 Maladie et mort du roi Antiochus IV (2 Mac 1.11-17; 9; 10.9-11)

6:1
Pendant que le roi Antiochus traversait le Haut-Pays, il apprit qu'il y avait en Perse une ville nommée Élymaïs (92) , célèbre pour ses trésors d'argent et d'or.

6:2
Son temple était très riche; on y trouvait des pièces d'armures en or, des cuirasses et des armes laissées par Alexandre, fils de Philippe, le roi de Macédoine qui régna le premier sur la Grèce.

6:3
Antiochus se rendit à Élymaïs et essaya de s'en emparer pour la piller, mais sans succès. En effet, les habitants de la ville avaient appris le projet du roi;

6:4
ils lui résistèrent et l'obligèrent à s'enfuir. Il partit de là profondément humilié et il fit demi-tour en direction de Babylone.

6:5
C'est alors qu'un messager arriva en Perse pour lui annoncer que les troupes envoyées en Judée avaient été battues.

6:6
Lysias s'y était rendu avec une armée particulièrement puissante, mais elle avait été mise en déroute par les Juifs. Après avoir taillé en pièces les troupes royales, les Juifs leur avaient pris des armes, du matériel de guerre et beaucoup de butin, ce qui avait augmenté leur puissance militaire.

6:7
Ils avaient même détruit la "chose abominable" que le roi avait fait construire sur l'sanctuaire à Jérusalem; ils avaient entouré le temple de hauts murs comme auparavant et ils avaient fortifié de la même façon Beth-Sour, une des villes qui appartenaient au roi (93) .

6:8
Quand Antiochus apprit ces nouvelles, il fut tellement stupéfait et bouleversé qu'il en tomba malade et dut se mettre au lit. Il était désespéré que les choses ne soient pas arrivées comme il l'avait désiré.

6:9
De nouvelles crises de découragement le tinrent au lit durant plusieurs jours et il se rendit compte qu'il allait mourir.

6:10
Il fit venir tous ceux qu'il avait nommés "amis du Roi (94) " et leur dit: «Je ne peux plus dormir, je suis accablé par l'angoisse.

6:11
J'ai d'abord cherché pourquoi j'étais envahi par ces grandes vagues de désespoir. Car j'ai fait du bien durant mon règne et on m'aimait.

6:12
Mais je me souviens maintenant de tout le mal que j'ai commis à Jérusalem: j'ai enlevé du temple les objets d'or et d'argent et j'ai donné l'ordre qu'on tue sans raison les habitants de Judée.

6:13
Je sais que là est la cause de mes malheurs présents et je vais mourir de désespoir dans un pays étranger.»

6:14
Alors il fit approcher Philippe, un des "amis du Roi", et il le chargea du gouvernement de tout son royaume.

6:15
Il lui donna sa couronne, le manteau royal et l'anneau à cacheter. Puis il le chargea de prendre soin de son fils Antiochus (95) et de lui donner une éducation qui le prépare à régner.

6:16
C'est là, en Perse, que le roi Antiochus mourut, en l'année 149 (96) .

6:17
Quand la nouvelle de sa mort parvint à Lysias, celui-ci établit comme successeur du roi le jeune Antiochus qu'il avait élevé depuis l'enfance. Il le surnomma Eupator (97) .

Judas assiège la forteresse de Jérusalem

6:18
A cette époque, les ennemis qui étaient encore dans la forteresse (98) de Jérusalem empêchaient les Israélites de circuler librement autour du temple; ils cherchaient à leur nuire en toute occasion et à renforcer la position des païens.

6:19
Judas Maccabée décida d'en finir avec eux et convoqua tout le peuple pour les assiéger.

6:20
Les Israélites se rassemblèrent et firent le siège de la forteresse en l'année 150 (99) , ils construisirent des plates-formes de tir et des engins pour défoncer les murailles.

6:21
Mais des ennemis assiégés réussirent à s'échapper et, en compagnie de quelques Israélites sans foi ni loi,

6:22
ils se rendirent chez le roi Antiochus Eupator. Ils lui dirent: «Quand te décideras-tu à punir nos ennemis et à venger nos amis?

6:23
Nous, nous avons accepté de servir ton père, de suivre ses ordres et d'obéir à ses lois.

6:24
Pour cette raison, nos propres concitoyens sont devenus nos ennemis (100) : ils sont allés jusqu'à tuer ceux d'entre nous qu'ils pouvaient trouver et ils se sont emparés de nos biens.

6:25
Ils n'ont pas employé la violence uniquement contre nous, mais ils ont aussi attaqué tous les pays voisins.

6:26
Actuellement, ils sont en train d'assiéger la forteresse de Jérusalem pour s'en emparer et ils ont fortifié le temple, de même que la ville de Beth-Sourw (101) .

6:27
Si tu n'interviens pas immédiatement contre eux, ils feront encore pire et tu ne pourras plus les arrêter.»

Le roi Antiochus V entre en guerre contre les Juifs (2 Mac 13.1-17)

6:28
Quand le roi Antiochus entendit cela, il devint furieux. Il réunit tous les "amis du Roi", les chefs de l'armée et les commandants de la cavalerie.

6:29
Il engagea des troupes de mercenaires qui vinrent d'autres royaumes et des îles grecques.

6:30
Son armée comptait cent mille soldats d'infanterie, vingt mille cavaliers et trente-deux éléphants de combat.

6:31
Le roi et ses troupes passèrent à travers l'Idumée et assiégèrent Beth-Sour où les combats durèrent plusieurs jours. Ils construisirent des machines de guerre (102) , mais les assiégés firent une sortie, y mirent le feu et se battirent comme des braves.

6:32
Alors, Judas abandonna le siège de la forteresse à Jérusalem et vint camper avec ses troupes à Beth-Zacharia (103) , en face du camp royal.

6:33
Tôt le lendemain matin, le roi fit avancer son armée le plus rapidement possible le long de la route qui mène à Beth-Zacharia; ses troupes prirent leur position de combat et sonnèrent de la trompette.

6:34
On excita les éléphants au combat en leur présentant du vin mélangé à du sirop de mûres.

6:35
On les répartit entre les unités d'infanterie (104) ; un millier d'hommes protégés de cuirasses de métal et la tête couverte d'un casque de bronze étaient rangés près de chaque éléphant. De plus, cinq cent cavaliers spécialement entraînés accompagnaient chacune de ces bêtes.

6:36
Ils restaient là où l'éléphant se trouvait; s'il avançait, ils devaient le suivre et ne jamais s'en éloigner.

6:37
Un solide abri de bois en forme de tour, attaché par des courroies sur le dos de chaque éléphant, protégeait efficacement les quatre soldats installés pour y combattre et le conducteur de l'animal.

6:38
Le roi plaça le reste de la cavalerie à différents endroits le long des deux flancs de l'armée: elle allait harceler les troupes de Judas, tout en protégeant les troupes d'infanterie.

6:39
Quand la lumière du soleil se refléta sur les boucliers d'or et de cuivre, les montagnes en furent illuminées et brillèrent comme des flambeaux.

6:40
L'armée royale était rangée en ordre de bataille, en partie sur les hauteurs et en partie dans la plaine; elle avançait avec assurance et en bon ordre.

6:41
Le bruit de cette foule d'hommes, de cette multitude en marche et des armes qui se heurtaient les unes aux autres, faisait trembler tous ceux qui l'entendaient: cette armée était vraiment immense et puissante.

6:42
Judas et ses troupes s'avancèrent pour livrer bataille et ils tuèrent aussitôt six cent soldats de l'armée du roi.

6:43
Élazar, surnommé Avaran (105) , s'aperçut alors qu'un des éléphants, protégé par une armure royale, était beaucoup plus gros que les autres. Il pensa que le roi était sur cette bête

6:44
et il décida de se sacrifier pour sauver son peuple et acquérir une renommée immortelle.

6:45
Il se jeta avec audace au milieu des soldats d'infanterie et se fit un chemin vers l'éléphant en tuant des hommes à droite et à gauche et en faisant reculer les ennemis d'un côté et de l'autre.

6:46
Il se glissa sous la bête; il la frappa par en dessous et la tua. Elle s'écroula sur Élazar qui mourut sur place.

6:47
Cependant, quand les Juifs constatèrent la puissance de l'armée royale et l'esprit combatif de ses troupes, ils se retirèrent.

Antiochus assiège le mont Sion (2 Mac 13.18-23)

6:48
Les ennemis quittèrent le camp royal et montèrent vers Jérusalem pour y attaquer les Juifs. Le roi menaçait maintenant toute la Judée et assiégeait le mont Sion.

6:49
Il fit d'abord la paix avec les Juifs de Beth-Sour. Ceux-ci sortirent de leur ville, car ils n'avaient pas assez de vivres pour y rester enfermés plus longtemps: c'était l'année sabbatique (106) pendant laquelle on ne cultivait pas les champs.

6:50
Le roi occupa la ville de Beth-Sour et y laissa une troupe de soldats pour la garder.

6:51
Il assiégea le temple pendant de nombreux jours; il installa des plates-formes de tir, des engins pour défoncer les murailles, des lance-flammes, des lance-pierres et des appareils pour tirer des flèches et toutes sortes de projectiles.

6:52
Les Juifs assiégés construisirent eux aussi des machines pour détruire celles des ennemis et ils combattirent longtemps.

6:53
Mais il n'y avait plus de vivres dans les entrepôts du temple, car c'était l'année sabbatique et, de plus, les Juifs venus des pays étrangers pour se réfugier en Judée, avaient mangé les dernières provisions.

6:54
A cause de la famine qui menaçait de plus en plus les assiégés, quelques hommes seulement restèrent dans le temple et les autres se dispersèrent chacun chez soi.

Antiochus V accorde aux Juifs la liberté religieuse (2 Mac 13.23-26; 11.22-26)

6:55-56
Pendant ce temps, Lysias apprit que Philippe était revenu de Perse et de Médie avec les troupes qui y avaient accompagné le roi; il apprit aussi qu'il cherchait à prendre le contrôle des affaires du royaume. C'est ce Philippe qu'Antiochus IV avait chargé, avant sa mort, de donner au jeune Antiochus, son fils, une éducation qui le prépare à régner (107) .

6:57
Lysias s'apprêta aussitôt à partir. Il dit au jeune roi, aux chefs de l'armée et aux soldats: «Nous nous affaiblissons chaque jour davantage et nous avons de moins en moins de provisions. La place que nous assiégeons est solidement fortifiée et, de plus, nous devons nous occuper des affaires du royaume.

6:58
Arrêtons maintenant de faire la guerre à ces hommes: faisons la paix avec eux et avec toute leur nation.

6:59
Permettons-leur de vivre selon leurs coutumes comme auparavant. En effet, ils se sont révoltés et ont causé tous ces troubles dès le moment où nous avons aboli leurs coutumes.»

6:60
Cette suggestion fut approuvée par le roi et les chefs. Lysias envoya aux Juifs des propositions de paix qu'ils acceptèrent.

6:61
Après que le roi et les chefs eurent fait le serment de respecter cette entente, les Juifs sortirent de leur forteresse.

6:62
Mais quand le roi arriva sur le mont Sion, il vit jusqu'à quel point la place avait été fortifiée. Il brisa alors le serment qu'il avait fait et il ordonna de détruire les murs qui entouraient le temple.

6:63
Puis, il se hâta de retourner à Antioche. Il y trouva Philippe déjà maître de la ville. Il lui livra bataille et s'empara d'Antioche par la force.

 Démétrius I (2 Mac 14.1-10)

7:1
En l'année 151, Démétrius, fils de Séleucus, s'échappa de Rome. Il se dirigea, avec quelques hommes, vers une ville située au bord de la mer (108) , et il s'y proclama roi.

7:2
Pendant qu'il était en route vers le palais royal de ses ancêtres, l'armée fit prisonnier Antiochus V et Lysias pour les lui amener.

7:3
Démétrius apprit leur arrestation, mais il déclara qu'il ne voulait pas les voir.

7:4
Alors, l'armée les assassina et Démétrius s'installa à la tête de son royaume.

7:5
Tous les Israélites infidèles et traîtres à la loi vinrent aussitôt le voir; leur chef était Alkime qui voulait devenir grand-prêtre (109) .

7:6
Devant le roi, ils portèrent des accusations contre les autres Juifs, en disant: «Judas et ses frères ont fait périr tous tes partisans et ils nous ont chassés de notre pays.

7:7
Envoie maintenant un homme en qui tu as confiance, pour aller inspecter tout ce qu'ils ont détruit sur nos terres et sur les domaines royaux. Dis-lui de punir Judas, ses frères et tous ceux qui leur viennent en aide.»

Bachidès et Alkime en Judée

7:8
Le roi Démétrius choisit Bachidès qui avait le titre d'"ami du Roi" et gouvernait la Grande-Syrie (110) ; c'était un personnage important du royaume et il était fidèle au roi.

7:9
Démétrius l'envoya avec Alkime, cet homme sans foi ni loi, qu'il nomma grand-prêtre. Il leur ordonna de rendre aux Israélites le mal qu'ils avaient fait.

7:10
Bachidès et Alkime partirent avec une grande armée. Arrivés en Judée, ils envoyèrent des messagers à Judas et à ses frères pour les tromper avec de fausses propositions de paix.

7:11
Mais les Juifs qui les avaient vus venir en force, ne crurent pas à leurs propositions de paix.

7:12
Cependant, un groupe d'interprètes de la loi se rendit chez Alkime et Bachidès pour essayer d'obtenir de justes propositions.

7:13
Parmi les Juifs, les Hassidéens (111) étaient les premiers à vouloir faire la paix.

7:14
Ils disaient en effet: «Alkime, celui qui est venu avec l'armée du roi, est un prêtre de la race d'Aaron et il ne nous traitera pas injustement.»

7:15
Alkime discuta de façon pacifique avec eux et il leur dit sous serment: «Nous ne voulons du mal ni à vous ni à vos amis.»

7:16
Mais dès qu'il eut gagné leur confiance, il fit arrêter soixante d'entre eux et les fit mettre à mort le même jour, comme les Écritures (112) le déclarent:

7:17
«Ils ont dispersé les cadavres de tes fidèles et ils ont fait couler leur sang tout autour de Jérusalem, sans que personne vienne les mettre en terre.»

7:18
Alors, toute la population fut prise de panique. On disait: «Ces gens sont menteurs et injustes, car ils n'ont pas respecté notre accord ni le serment qu'ils avaient fait.»

7:19
Bachidès partit de Jérusalem et installa son camp à Beth-Zaïth (113) . Il fit arrêter de nombreuses personnes qui avaient passé de son côté, ainsi que quelques autres Juifs; il les fit tuer et jeter dans un grand puits.

7:20
Il confia la direction du pays à Alkime, lui laissa des troupes pour l'aider et s'en retourna chez le roi.

7:21
Dès lors Alkime fit tous ses efforts pour se faire reconnaître comme grand-prêtre.

7:22
Tous ceux qui semaient le trouble dans le peuple se joignirent à lui; bientôt, ils contrôlèrent la Judée et firent beaucoup de mal aux Israélites.

7:23
Judas constata qu'Alkime et son entourage faisaient plus de tort aux Israélites que les païens eux-mêmes.

7:24
Il fit alors une tournée dans toutes les régions de Judée pour punir les traîtres qui s'étaient joints à Alkime et les empêcher de circuler à travers le pays.

7:25
Alkime se rendit compte que Judas et ses hommes devenaient plus forts et qu'il ne pourrait pas soutenir une guerre contre eux. C'est pourquoi, il retourna chez le roi où il les accusa des pires méfaits.

Le roi envoie Nicanor contre Judas (2 Mac 14.10-36)

7:26
Nicanor (114) , un des généraux et des grands personnages du royaume, éprouvait une haine profonde pour Israël. Le roi l'envoya avec l'ordre d'exterminer ce peuple.

7:27
Nicanor arriva à Jérusalem accompagné de troupes nombreuses. Pour tromper Judas et ses frères, il leur adressa de fausses propositions de paix. Il leur disait:

7:28
«Il ne doit pas y avoir de querelle entre vous et moi; j'irai chez vous avec un petit groupe de soldats pour que nous ayons une entrevue amicale.»

7:29
Quand Nicanor arriva chez Judas, ils se saluèrent amicalement. Mais les ennemis se tenaient prêts à enlever Judas.

7:30
Celui-ci s'aperçut que cette rencontre cachait un piège; effrayé, il refusa de prolonger l'entrevue avec Nicanor.

7:31
Quand celui-ci comprit que ses projets étaient découverts, il quitta Jérusalem et alla livrer bataille à Judas près de Chafarsalama (115) .

7:32
Environ cinq cents hommes de l'armée de Nicanor furent tués et les autres s'enfuirent dans la cité de David.

7:33
Après ces événements, Nicanor monta au mont sacrifice complet qu'on offrait à Dieu pour le roi.

7:34
Nicanor les traita avec mépris, il se moqua d'eux et, en crachant sur eux, les rendit impurs. Il leur parla avec arrogance

7:35
et prononça avec colère ce serment: «Si vous ne me livrez pas aujourd'hui Judas et son armée, je vous jure que je reviendrai mettre le feu à ce temple dès que la guerre sera finie.» Il partit furieux.

7:36
Les prêtres regagnèrent la cour et, debout face à l'autel et au sanctuaire, ils dirent en pleurant:

7:37
«Seigneur, c'est toi qui as choisi ce lieu pour qu'il te soit consacré et qu'il soit une maison de prière et de supplication pour ton peuple.

7:38
Punis cet homme et son armée; fais-les mourir dans la bataille. Souviens-toi de leurs insultes et ne les laisse pas survivre.»

Défaite et mort de Nicanor (2 Mac 15.1-36)

7:39
Nicanor partit de Jérusalem et installa son camp à Beth-Horon (116) ; des troupes vinrent de Syrie se joindre à lui.

7:40
Judas, de son côté, campa à Hadacha (117) avec trois mille hommes. Il y fit cette prière:

7:41
«Seigneur, un jour, les messagers d'un roi (118) t'ont insulté. Aussitôt, ton ange apparut et extermina cent quatre-vingt-cinq mille de ses soldats.

7:42
De la même façon, écrase cette armée devant nous aujourd'hui. Les survivants sauront alors que tu as puni Nicanor parce qu'il a insulté ton saint temple. Juge-le selon le mal qu'il a fait.»

7:43
Les armées engagèrent le combat, le treizième jour du mois de Adar (119) , et l'armée de Nicanor fut vaincue. Lui-même fut le premier tué dans la bataille.

7:44
Quand ses soldats virent qu'il était mort, ils jetèrent leurs armes et s'enfuirent.

7:45
Les Juifs les poursuivirent durant toute une journée de Hadacha jusqu'à Guézer (120) , en faisant sonner derrière eux les trompettes d'alarme.

7:46
Des gens sortirent de tous les villages judéens des alentours: ils attaquaient les ennemis des deux côtés à la fois et les repoussaient les uns sur les autres. Tous les soldats de Nicanor tombèrent dans la bataille, pas un seul ne survécut.

7:47
Les Juifs prirent les armes et le butin abandonnés par les ennemis. Ils coupèrent la tête de Nicanor et sa main droite, qu'il avait tendue de façon arrogante; ils les emportèrent pour les exposer à la vue des habitants de Jérusalem.

7:48
Le peuple fut rempli de bonheur et fêta ce jour-là comme une journée de grande joie.

7:49
Les Juifs décidèrent de célébrer cette fête chaque année, le treizième jour du mois de Adar (121) .

7:50
La Judée fut en paix pour quelque temps.

 Éloge des Romains

8:1
Judas avait entendu parler des Romains. On les disait particulièrement puissants, bienveillants pour ceux qui devenaient leurs alliés et prêts à accorder leur amitié à ceux qui s'adressaient à eux.

8:2
Comme preuve de leur puissance, on lui avait raconté les guerres qu'ils avaient faites et leurs exploits chez les Gaulois (122) ; les Romains les avaient soumis et les avaient obligés à payer une lourde taxe.

8:3
Ils avaient aussi combattu en Espagne, pour s'emparer des mines d'or et d'argent qui s'y trouvaient.

8:4
Grâce à leur habileté et à leur persévérance, ils avaient conquis tout ce pays quoiqu'il fût très éloigné de Rome. Ils avaient vaincu des rois qui venaient des pays les plus lointains pour les attaquer; les Romains avaient réussi à les battre et leur avaient infligé de grands désastres, tandis que les autres leur payaient une taxe annuelle.

8:5
Ils avaient aussi vaincu et soumis les rois de Macédoine, Philippe et Persée (123) , ainsi que tous ceux qui se révoltaient contre eux.

8:6
Ils avaient même écrasé Antiochus le Grand, roi de l'Asie (124) , qui les avait attaqués avec cent vingt éléphants de combat, de la cavalerie, des chars et une armée puissante.

8:7
Ils l'avaient pris vivant; ils avaient exigé que lui et ses successeurs leur paient une taxe considérable, leur livrent des otages et leur laissent

8:8
l'Inde, la Médie, la Lydie, en plus de quelques-unes des plus belles provinces du royaume. Ils les avaient enlevées à Antiochus pour les donner au roi Eumène (125) .

8:9
Les Grecs avaient formé le projet d'aller leur faire la guerre pour se débarrasser d'eux.

8:10
Quand les Romains l'avaient appris, ils avaient envoyé un seul général pour les combattre. Beaucoup de Grecs avaient été tués au combat; leurs femmes et leurs enfants avaient été capturés. Les Romains avaient pillé leurs biens, occupé leurs pays, détruit leurs forteresses et ils les avaient traités en esclaves, comme ils le font encore aujourd'hui (126) .

8:11
Si on leur résistait dans les autres royaumes et dans les îles, les Romains dévastaient ces territoires et les habitants devenaient leurs esclaves.

8:12
Mais les Romains restaient de fidèles amis pour leurs alliés et pour ceux qui leur faisaient confiance. Ils avaient soumis les rois des pays voisins tout comme ceux des pays lointains. Tous ceux qui entendaient parler d'eux les craignaient.

8:13
Ils faisaient rois ceux à qui ils voulaient bien donner le pouvoir; ils déposaient les rois dont ils ne voulaient pas. Ils avaient atteint le sommet de la puissance.

8:14
Malgré cela, aucun Romain ne portait de couronne ni de vêtements royaux pour en tirer un avantage personnel.

8:15
Ils avaient créé un Sénat de trois cent vingt membres; chaque jour, les sénateurs se réunissaient et discutaient des problèmes du peuple pour le bien de tous.

8:16
Chaque année, ils confiaient à un seul d'entre eux (127) le pouvoir de gouverner les Romains et de commander sur tout leur empire. Tous obéissaient à ce seul homme et aucun n'était envieux ou jaloux.

Alliance des Juifs avec les Romains

8:17
Judas choisit Eupolème, fils de Jean et petits-fils d'Haccos, ainsi que Jason, fils d'Élazar, et les envoya à Rome. Ils avaient la mission de conclure un traité d'amitié et d'alliance avec les Romains.

8:18
Judas espérait ainsi libérer les Juifs de la domination du royaume grec de Syrie, qui était visiblement en train de réduire Israël en esclavage.

8:19
Eupolème et Jason partirent pour Rome. Après un très long voyage, ils se présentèrent devant le Sénat; ils s'adressèrent à l'assemblée en ces termes:

8:20
«Judas Maccabée, ses frères et le peuple juif nous ont envoyés ici pour conclure avec vous un traité d'alliance et de paix. Nous voulons, de façon officielle, être comptés parmi vos alliés et vos amis.»

8:21
Les sénateurs acceptèrent cette proposition.

8:22
Le texte qui suit est la copie de la lettre, gravée sur des tablettes de bronze, qu'ils envoyèrent à Jérusalem pour qu'elle rappelle aux Juifs ce traité de paix et d'alliance:

8:23
«Nous souhaitons que les Romains et le peuple juif soient heureux pour toujours sur terre comme sur mer. Qu'ils soient à l'abri de leurs ennemis et de la guerre!

8:24
Mais si n'importe où dans l'empire une guerre éclate contre Rome elle-même ou l'un de ses alliés,

8:25
le peuple juif s'engage à combattre de tout coeur à ses côtés, en se conformant aux circonstances.

8:26
Rome demande aux Juifs de ne donner ou fournir à ses ennemis ni blé, ni armes, ni argent, ni navires. Ils doivent respecter leurs engagements, sans rien exiger en retour.

8:27
De la même façon, si une guerre est déclarée contre le peuple juif lui-même, les Romains s'engagent à combattre de tout leur coeur à ses côtés, en se conformant aux circonstances.

8:28
Rome promet aux Juifs de ne donner à leurs ennemis ni blé, ni armes, ni argent, ni navires. Les Romains doivent respecter loyalement leurs engagements.»

8:29
Tels sont les termes du traité qu'ils ont conclu avec le peuple juif.

8:30
Si, dans l'avenir, les deux alliés sont d'accord pour ajouter ou supprimer une clause à ce traité, ils pourront le faire; ils devront se conformer à ce qu'ils auront ajouté ou supprimé.

8:31
De plus, nous avons adressé au roi Démétrius ce message écrit, au sujet des torts qu'il cause aux Juifs: «Pourquoi opprimes-tu si durement nos amis et alliés, les Juifs?

8:32
S'ils se plaignent encore de toi, nous défendrons leurs droits et nous te ferons la guerre sur mer et sur terre.»

 La mort de Judas

9:1
Quand Démétrius apprit que Nicanor était mort et que son armée avait été battue, il décida d'envoyer pour une deuxième fois en Judée Bachidès et Alkime (128) , à la tête de ses meilleures troupes.

9:2
Ils prirent la route de Galilée et ils campèrent devant Mésaloth près d'Arbèle (129) . Ils s'emparèrent de cette ville et ils y massacrèrent beaucoup d'habitants.

9:3
Durant le premier mois de l'année 152 (130) , ils établirent leur camp devant Jérusalem.

9:4
Ensuite ils partirent de là pour aller à Béreth (131) avec vingt mille soldats et deux mille cavaliers.

9:5
Judas, de son côté, était déjà installé à Élasa (132) avec trois mille de ses meilleurs hommes.

9:6
Quand les soldats juifs virent que les troupes ennemies étaient si nombreuses, ils furent effrayés et beaucoup d'entre eux s'enfuirent du camp: il n'en resta plus que huit cents.

9:7
Judas voyait son armée fondre au moment même où le combat allait s'engager. Il était angoissé parce qu'il n'avait plus le temps de rassembler ses soldats.

9:8
Découragé, il dit cependant à ceux qui étaient restés: «Faisons face à nos ennemis, marchons contre eux et attaquons-les si nous le pouvons.»

9:9
Ses soldats n'étaient pas de cet avis et lui dirent: «C'est impossible; nous sommes trop peu nombreux. Pour l'instant, il faut sauver nos vies. Plus tard nous reviendrons avec nos frères pour les combattre.»

9:10
Judas leur répondit: «Fuir le combat? Jamais je ne ferai une chose pareille! Si le moment de notre mort est arrivé, mourons courageusement pour nos frères. Gardons notre honneur sans tache.»

9:11
L'armée ennemie sortit de son camp et prit position devant les Juifs. La cavalerie était divisée en deux parties; les soldats armés de frondes et d'arcs marchaient en avant de l'armée; les premiers rangs étaient formés des meilleurs soldats.

9:12
Bachidès commandait l'aile droite. L'infanterie s'avança sur un double front, au son des trompettes. Les soldats de Judas sonnèrent eux aussi de la trompette.

9:13
Le sol était ébranlé par le bruit des deux armées et la bataille, commencée le matin, dura jusqu'au soir.

9:14
Judas s'aperçut que Bachidès et les meilleurs guerriers ennemis occupaient l'aile droite. Alors, ses soldats les plus courageux se joignirent à lui,

9:15
ils enfoncèrent la droite de l'armée syrienne et la poursuivirent jusqu'aux monts Azara (133) .

9:16
Quand les troupes de l'aile gauche se rendirent compte que l'aile droite avait cédé, elles attaquèrent aussitôt Judas et les siens, par derrière.

9:17
La bataille devint acharnée et il y eut beaucoup de morts des deux côtés.

9:18
Judas fut tué lui aussi et le reste de ses hommes s'enfuit.

9:19
Jonatan et Simon emportèrent le corps de leur frère Judas et l'ensevelirent dans le tombeau de sa famille à Modine (134) .

9:20
Tous les Israélites le pleurèrent, poussèrent de longues lamentations et portèrent le deuil pendant de nombreux jours. Ils disaient:

9:21
«Comment est-il possible que le héros, le sauveur d'Israël, soit mort?»

9:22
Les autres actions de Judas, ses combats, ses exploits et ses titres de gloire ont été trop nombreux pour être tous mis par écrit.

Jonatan succède à son frère Judas

9:23
Après la mort de Judas, ceux qui avaient rejeté la loi de Dieu reparurent partout en Israël et les gens malfaisants reprirent de l'audace.

9:24
Comme à cette même époque sévissait une grave famine, tout le peuple se rangea de leur côté.

9:25
Alors Bachidès choisit des gens sans foi ni loi et il les nomma chefs du pays.

9:26
Ces hommes se mirent à rechercher et à pourchasser les amis de Judas; ils les amenaient à Bachidès, lequel se vengeait d'eux et les humiliait.

9:27
Les Israélites n'avaient pas connu de pareilles persécutions depuis le temps où il n'y avait plus de prophètes parmi eux.

9:28
Alors tous les amis de Judas se réunirent et dirent à Jonatan:

9:29
«Depuis la mort de ton frère Judas, il n'y a plus personne comme lui pour nous mener combattre nos ennemis: Bachidès et tous ceux qui haïssent notre nation.

9:30
C'est donc toi que nous choisissons maintenant pour le remplacer. Tu seras notre chef et notre guide dans nos combats.»

9:31
Alors Jonatan accepta le commandement et devint le successeur de son frère Judas.

Jonatan venge la mort de son frère Jean

9:32
Quand Bachidès apprit cette nouvelle, il essaya de faire assassiner Jonatan.

9:33
Mais celui-ci, ainsi que ses hommes et son frère Simon, en furent informés et ils se réfugièrent dans le désert de Técoa. Ils campèrent près de la citerne Asfar (135) .

9:34
[Un jour de sabbat, Bachidès apprit où ils étaient et il traversa le Jourdain avec toute son armée (136) .]

9:35
Jonatan envoya son frère Jean, responsable des non-combattants, demander à leurs amis Nabatéens (137) s'ils pouvaient entreposer chez eux leurs bagages qui étaient considérables.

9:36
Mais, en route, les Jambrites de Mèdeba (138) attaquèrent Jean, s'emparèrent de lui et repartirent avec tous les bagages.

9:37
Quelque temps plus tard, Jonatan et son frère Simon apprirent que les Jambrites allaient célébrer un grand mariage et que la fiancée, fille d'un chef important de Canaan, partirait de Nabata (139) , accompagnée d'un cortège solennel.

9:38
Ils n'oubliaient pas que leur frère Jean avait été tué par les Jambrites. Ils montèrent donc se cacher dans une grotte de la montagne.

9:39
Pendant qu'ils étaient en embuscade, ils aperçurent une foule bruyante et une masse de bagages: le fiancé, ses amis et ses frères s'avançaient à la rencontre de l'autre cortège, accompagnés de joueurs de tambourin et de musiciens; ils étaient bien armés.

9:40
Jonatan et ses hommes sortirent de leur embuscade, les attaquèrent et se mirent à les massacrer. Beaucoup furent tués et les autres s'enfuirent dans la montagne; les Juifs s'emparèrent de tous leurs bagages.

9:41
Ainsi «les noces furent changées en deuil et les chants des musiciens en lamentations (140)».

9:42
Jonatan et Simon, après avoir vengé la mort de leur frère, se réfugièrent dans les marais, le long du Jourdain.

Combat indécis au bord du Jourdain

9:43
Bachidès apprit où ils étaient. Un jour de sabbat, il se rendit jusqu'aux rives du Jourdain avec des troupes nombreuses.

9:44
Jonatan dit alors à ses hommes: «Debout! Combattons pour sauver nos vies! Jamais auparavant, nous ne nous sommes trouvés dans une situation aussi grave qu'aujourd'hui.

9:45
L'ennemi est devant nous et l'eau du Jourdain est derrière nous; partout ailleurs, il y a des marais et des fourrés. Nous ne pouvons fuir nulle part.

9:46
Priez donc le Seigneur pour que nous échappions à nos ennemis.»

9:47
Le combat commença. Jonatan leva le bras pour frapper Bachidès, mais celui-ci esquiva le coup en se rejetant en arrière.

9:48
Alors Jonatan et ses hommes sautèrent dans le Jourdain et nagèrent jusqu'à l'autre rive. Les ennemis renoncèrent à traverser la rivière pour les poursuivre.

9:49
Ce jour-là, Bachidès perdit environ mille hommes.

Bachidès en Judée. Mort d'Alkime

9:50
Bachidès retourna d'abord à Jérusalem et il se mit à fortifier des villes de Judée en les entourant de hautes murailles avec des portes munies de barres. Ces places étaient la forteresse de Jéricho, Emmaüs, Beth-Horon, Béthel, Timna, Faraton et Téfon (141) .

9:51
Il y plaça des garnisons qui devaient harceler les Juifs.

9:52
Il consolida les fortifications des villes de Beth-Sour et Guézer (142) , de même que les murs de la forteresse de Jérusalem. Il y plaça des troupes et des réserves de vivres.

9:53
Il prit comme otages les fils des chefs du pays et il les emprisonna dans la forteresse.

9:54
Durant le deuxième mois de l'année 153, Alkime ordonna d'abattre le mur entourant la cour intérieure du prophètes (143) . On commençait la démolition

9:55
lorsque Alkime eut une attaque; les travaux furent interrompus. Il était paralysé, incapable d'ouvrir la bouche; il ne pouvait ni parler ni faire connaître ses dernières volontés.

9:56
Peu après, il mourut dans de grandes souffrances.

9:57
Quand Bachidès apprit qu'Alkime était mort, il s'en retourna auprès du roi Démétrius. La Judée put alors jouir de deux ans de tranquillité.

Échec et départ de Bachidès

9:58
Alors tous les Juifs infidèles à la loi de Dieu se réunirent et se dirent: «Jonatan et ses hommes vivent maintenant en paix et complètement rassurés. Faisons donc venir Bachidès, il pourra tous les arrêter dans la même nuit.»

9:59
Ils partirent pour discuter de leur plan avec Bachidès;

9:60
celui-ci décida de se mettre en route avec de nombreuses troupes. Il envoya secrètement des messages à tous ses alliés de Judée, leur demandant de s'emparer de Jonatan et de ses hommes. Mais cet ordre ne put être exécuté, car Jonatan en fut informé.

9:61
Avec ses compagnons, il s'empara d'une cinquantaine de ceux qui, dans le pays, avaient été les meneurs du complot et ils les tuèrent.

9:62
Par la suite, Jonatan, Simon et leurs hommes se réfugièrent dans une région inhabitée, à Beth-Basi (144) . Ils rebâtirent cette place en ruine et la fortifièrent.

9:63
Quand Bachidès l'apprit, il rassembla tous ses soldats et invita ses partisans de Judée à le rejoindre.

9:64
Il se rendit à Beth-Basi pour l'assiéger; il attaqua cette place durant de nombreux jours avec des machines de guerre (145) .

9:65
Alors Jonatan laissa son frère Simon dans la ville et, avec quelques hommes, il réussit à passer dans la campagne.

9:66
Il vainquit Odomera et son clan, ainsi que la tribu de Fasiron (146) dans son campement. Ceux-ci acceptèrent de se battre aux côtés de Jonatan et de sa troupe; ils partirent ensemble à l'attaque contre Bachidès.

9:67
Simon et ses hommes sortirent alors de Beth-Basi, brûlèrent les machines de guerre

9:68
et engagèrent le combat contre Bachidès. Celui-ci fut mis en déroute, accablé que son plan d'attaque eût échoué.

9:69
Furieux contre les Juifs infidèles à la loi, qui lui avaient proposé de venir en Judée, il en fit massacrer un grand nombre. Il décida ensuite de retourner dans son pays.

9:70
Dès que Jonatan l'apprit, il lui envoya des messagers pour négocier un traité de paix et la restitution des prisonniers.

9:71
Bachidès accepta les propositions de Jonatan; il lui jura qu'il le laisserait en paix pour le reste de sa vie.

9:72
Il lui remit ceux qu'il avait fait prisonniers précédemment en Judée et il s'en retourna dans son pays. Il ne revint plus jamais sur le territoire des Juifs.

9:73
La guerre prit fin en Israël. Jonatan s'établit à Mikmas (147) . Il devint chef de son peuple et élimina d'Israël les gens sans foi ni loi.

 Rivalité d'Alexandre Épiphane et de Démétrius

10:1
En l'année 160, Alexandre Épiphane, le fils d'Antiochus IV, débarqua près de Ptolémaïs (148) et s'empara de la ville. Les habitants le reconnurent comme roi.

10:2
Quand le roi Démétrius (149) apprit cette nouvelle, il rassembla de très nombreuses troupes et il partit combattre Alexandre.

10:3
En même temps, Démétrius envoya à Jonatan un message de paix, où il lui promettait de grands honneurs.

10:4
Il se disait en effet: «Hâtons-nous de faire la paix avec Jonatan avant qu'il s'entende avec Alexandre contre nous.

10:5
En effet, il pourrait alors se rappeler tous les torts que nous lui avons causés ainsi qu'à ses frères et à son peuple.»

10:6
Démétrius autorisait Jonatan à rassembler une armée et à fabriquer des armes; il lui proposait de devenir son allié. Il ordonna aussi qu'on lui rende les otages israélites emprisonnés dans la forteresse de Jérusalem (150) .

10:7
Alors Jonatan se rendit à Jérusalem et il lut la lettre du roi devant tout le peuple et les soldats de la forteresse.

10:8
Ils furent remplis de stupeur quand ils entendirent que le roi autorisait Jonatan à rassembler une armée.

10:9
Les soldats de la forteresse lui rendirent les otages, et lui-même les remit à leurs parents.

10:10
Jonatan s'établit à Jérusalem; il se mit à rebâtir la ville et à la restaurer.

10:11
Il ordonna aux ouvriers de reconstruire les murs de la ville et d'entourer le mont Sion avec des pierres de taille pour le fortifier, ce qui fut fait.

10:12
Les soldats étrangers qui occupaient les villes fortifiées par Bachidès (151) se décidèrent à partir.

10:13
Tous abandonnèrent leur poste et retournèrent dans leur pays.

10:14
A Beth-Sour (152) , par contre, ceux des Israélites qui avaient rejeté la loi et ses commandements restèrent sur place; cette ville était leur refuge.

10:15
Le roi Alexandre apprit tout ce que Démétrius avait promis à Jonatan dans sa lettre; on lui raconta aussi les combats et les exploits de Jonatan et de ses frères, de même que les torts qu'ils avaient subis.

10:16
Le roi s'exclama: «Nous ne trouverons jamais un homme tel que lui. Il faut en faire notre ami et notre allié.»

10:17
Il lui envoya une lettre rédigée en ces termes:

10:18
«Le roi Alexandre salue son frère Jonatan.

10:19
J'ai entendu parler de toi: tu es un homme d'un grand courage et tu mérite d'être un de nos amis.

10:20
C'est pourquoi je te nomme aujourd'hui grand-prêtre de ton peuple et je te donne le titre d'"ami du Roi". Tu devras maintenant prendre notre parti et rester notre ami.» Le roi lui envoyait, avec cette lettre, un vêtement rouge de cérémonie et une couronne d'or (153) .

10:21
Jonatan revêtit les habits de grand-prêtre, à l'occasion de la fête des Huttes, le septième mois de l'année 160 (154) . Il se mit aussi à rassembler des troupes et à fabriquer une grande quantité d'armes.

Démétrius offre des privilèges aux Juifs

10:22
Quand Démétrius apprit ces nouvelles, il fut contrarié et dit:

10:23
«Qu'avons-nous fait là! Alexandre a réussi avant nous à se gagner l'amitié des Juifs et il a renforcé ainsi sa situation!

10:24
Moi aussi, je vais leur écrire pour solliciter leur appui, en leur offrant des honneurs et des récompenses. Je veux qu'ils soient prêts à me venir en aide.»

10:25
Il leur envoya donc le message suivant: «Le roi Démétrius salue la nation juive.

10:26
Nous avons appris avec plaisir que vous respectez les engagements pris envers nous, que vous demeurez nos amis et que vous n'êtes pas passés du côté de nos ennemis.

10:27
Si vous continuez à nous rester fidèles, nous vous récompenserons pour les services que vous nous rendez.

10:28
Nous vous accorderons de nombreuses dispenses d'impôts et nous vous ferons des cadeaux.

10:29
Maintenant déjà, je vous libère de l'obligation de payer les impôts réguliers, la taxe sur le sel et les impôts royaux spéciaux; cette exemption est accordée à tous les Juifs.

10:30
A partir de maintenant, je vous dispense définitivement de l'équivalent du tiers des moissons et de la moitié des fruits récoltés. Cette dispense entre en vigueur aujourd'hui et pour toujours en faveur de la Judée, des trois districts de Samarie qui lui sont annexés (155) et de la Galilée.

10:31
Jérusalem sera considérée comme une ville sainte; elle sera dispensée de l'impôt, ainsi que son territoire; et l'on ne touchera ni aux dixièmes du revenu ni aux taxes qui lui reviennent (156) .

10:32
Je renonce aussi à mes droits sur la forteresse de Jérusalem; je la place sous l'autorité du grand-prêtre qui la fera garder par les hommes qu'il choisira.

10:33
Je rends la liberté à tous les Juifs qui ont été emmenés prisonniers de Judée en n'importe quelle province de mon royaume. Je n'exige pour eux aucune rançon; ils seront dispensés des taxes spéciales, y compris celles sur leurs animaux.

10:34
Tous les Juifs qui habitent dans mon royaume seront exemptés du paiement de taxes ou de leurs dettes durant les fêtes solennelles, les sabbats, les fêtes de la nouvelle lune et les autres jours fériés, de même que durant les trois jours qui précèdent ou qui suivent une fête importante.

10:35
Personne alors n'aura le droit d'exiger d'eux un paiement ou de les inquiéter à quelque sujet que ce soit.

10:36
«On pourra enrôler jusqu'à trente mille Juifs dans l'armée royale et ils recevront la même solde que les autres troupes du royaume.

10:37
Certains d'entre eux seront placés dans les principales forteresses royales ou nommés à des postes de confiance dans le royaume. Leurs officiers et leurs chefs seront choisis parmi eux et ils vivront selon leurs propres lois, tout comme le roi l'a décidé pour les habitants de Judée.

10:38
«Les trois districts de Samarie (157) qui ont été annexés à la Judée formeront avec elle un seul territoire et ils seront placés sous la seule autorité du grand-prêtre.

10:39
Je donne Ptolémaïs (158) et son territoire au temple de Jérusalem, pour que le revenu ainsi obtenu serve à payer les dépenses du culte.

10:40
De plus, je suis prêt moi-même à donner chaque année quinze mille pièces d'argent prises sur les ressources dont je dispose à cet effet dans mon royaume.

10:41
Auparavant, les fonctionnaires des nations importantes du royaume ne remettaient (159) à personne les surplus d'argent; désormais, on les réservera pour les besoins du temple.

10:42
Par ailleurs, on prélevait chaque année cinq mille pièces d'argent sur les revenus du temple: on ne le fera plus parce que cet argent appartient aux prêtres qui exercent leurs fonctions dans le temple.

10:43
«On n'arrêtera pas ceux qui se réfugient dans le temple de Jérusalem ou sur son territoire parce qu'ils doivent de l'argent à la caisse royale ou parce qu'ils ont d'autres dettes; on ne confisquera pas les biens qu'ils ont dans mon royaume.

10:44
La caisse royale financera les travaux de reconstruction et de restauration du temple.

10:45
La même caisse paiera la reconstruction des murailles de Jérusalem et le renforcement de ses fortifications, ainsi que les travaux pour élever d'autres murailles en Judée.»

Mort du roi Démétrius I

10:46
Quand Jonatan et le peuple prirent connaissance de ces promesses de Démétrius, ils refusèrent d'y croire et d'en tenir compte: ils se rappelaient que ce roi avait causé de grands dommages à Israël et qu'il les avait toujours opprimés.

10:47
Ils préférèrent donner leur confiance à Alexandre; celui-ci, en effet, avait été le premier à leur faire de véritables propositions de paix. Ils restèrent ses alliés aussi longtemps qu'il vécut.

10:48
Le roi Alexandre rassembla de nombreuses troupes et s'avança contre Démétrius.

10:49
Les deux rois engagèrent le combat, mais les soldats d'Alexandre se mirent à fuir. Démétrius les poursuivit et prit l'avantage sur eux.

10:50
La bataille se poursuivit sans relâche jusqu'au coucher du soleil, mais Démétrius fut finalement tué ce jour-là.

Alexandre Balas épouse la fille de Ptolémée VI

10:51
C'est alors qu'Alexandre envoya à Ptolémée VI, roi d'Égypte, des ambassadeurs avec le message suivant:

10:52
«Me voici revenu dans mon royaume et en possession du trône de mes ancêtres. Je me suis emparé du pouvoir, j'ai vaincu Démétrius et j'ai reconquis notre territoire.

10:53
En effet, j'ai engagé le combat contre Démétrius: mes soldats et moi, nous l'avons mis en déroute avec son armée et nous avons pris possession de son trône royal.

10:54
Signons maintenant, l'un avec l'autre, un traité d'amitié et accorde-moi la main de ta fille. Je deviendrai ainsi ton gendre et je vous donnerai, à toi comme à elle, des cadeaux dignes de ton rang.»

10:55
Le roi Ptolémée lui répondit en ces termes: «C'est un grand jour que celui où tu es revenu dans le pays de tes ancêtres et où tu as pris possession de leur trône royal!

10:56
Eh bien, j'accepte les propositions que tu me fais dans ta lettre, mais rencontre-moi d'abord à Ptolémaïs où nous aurons une entrevue. Je t'accorderai ma fille en mariage comme tu me l'as demandé.»

10:57
Ptolémée partit d'Égypte avec sa fille Cléopâtre et arriva à Ptolémaïs en l'année 162 (160) .

10:58
Le roi Alexandre l'y rencontra. Ptolémée lui accorda la main de sa fille, et l'on célébra le mariage à Ptolémaïs, de la façon solennelle qui convient aux rois.

Rencontre d'Alexandre et de Jonatan

10:59
Le roi Alexandre écrivit ensuite à Jonatan de venir le rejoindre.

10:60
Jonatan se rendit solennellement à Ptolémaïs, où il rencontra les deux rois. Il leur offrit ainsi qu'à ceux qu'on appelle les "amis du Roi", de l'argent et de l'or, et de nombreux cadeaux: il se gagna ainsi leur bienveillance.

10:61
Des Israélites traîtres et infidèles à la loi se groupèrent pour s'opposer à Jonatan. Ils portaient des accusations contre lui, mais le roi Alexandre ne leur prêta aucune attention.

10:62
Au contraire, il ordonna de remplacer les habits de Jonatan par le vêtement rouge de cérémonie, ce qui fut fait.

10:63
Le roi le fit asseoir auprès de lui, puis il dit à ses officiers: «Accompagnez-le jusqu'au centre de la ville et proclamez que personne ne doit porter la moindre accusation contre lui ni lui causer du tort pour quelque raison que ce soit.»

10:64
Quand les accusateurs furent témoins des honneurs que cette proclamation valait à Jonatan et qu'ils le virent recouvert du vêtement de cérémonie, ils prirent la fuite.

10:65
Le roi l'honora encore en le mettant au premier rang des "amis du Roi" et en le nommant général et gouverneur de sa région.

10:66
Jonatan, rempli de joie, retourna en paix à Jérusalem.

Victoire de Jonatan sur Apollonius

10:67
En l'année 165, Démétrius, fils du roi Démétrius Ier, revint de Crète au pays de ses ancêtres (161) .

10:68
Cette nouvelle inquiéta tellement le roi Alexandre qu'il retourna à Antioche.

10:69
Démétrius désigna Apollonius comme gouverneur de la Grande-Syrie. Celui-ci rassembla une armée nombreuse et il établit son camp près de Jamnia (162) . Puis il envoya le message suivant au grand-prêtre Jonatan:

10:70
«Tu es bien le seul, toi, à nous provoquer. Me voici ridiculisé et méprisé à cause de toi. A quoi te sert-il d'exercer ton pouvoir contre nous dans les montagnes?

10:71
Si tu as vraiment confiance dans tes troupes, descends plutôt nous attaquer dans la plaine et nous pourrons alors voir qui est le plus fort de nous deux, parce que moi, je suis appuyé par des troupes qui viennent des villes.

10:72
Informe-toi, apprends à connaître qui je suis et qui sont tous mes alliés. On te dira que vous n'avez aucune chance de nous résister, puisque vos ancêtres ont été repoussés deux fois déjà dans leur propre pays (163) .

10:73
Assurément, tu ne pourras pas repousser l'attaque de la cavalerie et d'une armée telle que la mienne, en terrain plat où il n'y a aucun endroit où se réfugier, pas même un rocher ou une pierre.»

10:74
Quand Jonatan prit connaissance du message d'Apollonius, il réagit vivement. Il prit avec lui dix mille hommes et sortit de Jérusalem. Son frère Simon le rejoignit avec des troupes de secours.

10:75
Ils établirent leur camp devant Jaffa (164) . Les habitants avaient fermé les portes de la ville sur l'ordre des soldats d'Apollonius qui y étaient postés. Les Israélites lancèrent donc l'attaque contre Jaffa.

10:76
Saisis de peur, les habitants ouvrirent les portes de la ville à Jonatan qui s'en empara.

10:77
Quand Apollonius apprit cette nouvelle, il se mit en marche avec trois mille cavaliers et une masse de soldats. Il se dirigea vers Asdod (165) en donnant l'impression de s'y rendre directement, mais en réalité il marchait vers la plaine parce que sa cavalerie était nombreuse et qu'il était sûr d'elle.

10:78
Jonatan le poursuivit du côté d'Asdod et les deux armées engagèrent le combat.

10:79
Mais Apollonius avait réussi à laisser mille cavaliers derrière les Israélites, sans attirer leur attention.

10:80
Tout à coup, Jonatan s'aperçut que les ennemis l'attaquaient par derrière et qu'ils étaient en train d'encercler son armée. Ils lancèrent des flèches sur les troupes israélites du matin jusqu'au soir.

10:81
Les soldats de Jonatan résistaient comme il le leur avait ordonné, tandis que les chevaux de l'ennemi s'épuisaient.

10:82
Simon mena ses troupes à l'attaque et engagea la bataille avec l'infanterie ennemie, au moment où la cavalerie était hors d'état de se battre. Mis en déroute par Simon, les ennemis s'enfuirent.

10:83
Les cavaliers se dispersèrent dans la plaine; les fuyards parvinrent à Asdod et se réfugièrent dans le temple de Dagon, leur dieu.

10:84
Jonatan pilla et brûla Asdod, de même que les villes voisines; le temple de Dagon fut livré aux flammes avec ceux qui avaient trouvé refuge à cet endroit.

10:85
Pas moins de huit mille hommes furent tués au combat ou périrent dans l'incendie.

10:86
Jonatan partit de là pour aller établir son camp devant Ascalon (166) . Les habitants sortirent de la ville pour le recevoir de façon solennelle.

10:87
Alors Jonatan retourna avec ses soldats à Jérusalem; ils étaient chargés de butin.

10:88
Quand le roi Alexandre apprit ces nouvelles, il voulut encore une fois honorer Jonatan.

10:89
Il lui envoya une agrafe d'or, un cadeau qui d'habitude est offert à ceux qui ont le titre de "parent du Roi". Il lui donna aussi en propriété la ville d'Écron (167) et tout son territoire.

 Campagne du roi Ptolémée VI contre Alexandre

11:1
En Égypte, le roi Ptolémée rassembla beaucoup de navires et des troupes aussi nombreuses que les grains de sable au bord de la mer. Il voulait conquérir par la ruse le royaume d'Alexandre et l'ajouter à son propre royaume.

11:2
Il se rendit en Syrie en assurant chacun de ses intentions pacifiques. Les habitants lui ouvraient les portes de leurs villes et venaient à sa rencontre. Le roi Alexandre lui-même avait donné l'ordre de lui faire cet accueil, parce que Ptolémée était son beau-père.

11:3
Mais celui-ci, en passant de ville en ville, postait dans chacune d'elles des troupes de garde.

11:4
Quand il arriva près d'Asdod (168) , on lui montra le temple de Dagon incendié, les ruines de la ville et des localités voisines, les cadavres jetés çà et là et les restes de ceux que Jonatan avait livrés aux flammes durant la bataille: on les avait entassés là où le roi devait passer.

11:5
On raconta à Ptolémée ce que Jonatan avait fait, dans l'espoir de dresser le roi contre lui, mais il ne répondit rien.

11:6
Jonatan se rendit solennellement à Jaffa (169) pour rencontrer Ptolémée. Ils se souhaitèrent la bienvenue l'un à l'autre et passèrent la nuit dans cette ville.

11:7
Jonatan accompagna le roi jusqu'au fleuve Éleuthère (170) , puis il s'en retourna à Jérusalem.

11:8
De son côté, le roi Ptolémée se rendit maître des villes de la côte jusqu'à Séleucie-sur-mer (171) . Il continuait à élaborer ses projets agressifs contre Alexandre.

11:9
Il envoya des ambassadeurs au roi Démétrius, avec le message suivant: «Viens ici, pour que nous signions ensemble un traité. Je te donnerai ma fille Cléopâtre qui est actuellement l'épouse d'Alexandre, et tu régneras sur le royaume de ton père.

11:10
Je regrette en effet d'avoir accordé ma fille à cet homme, car il a cherché à me tuer.»

11:11
Ptolémée portait cette accusation contre Alexandre parce que lui-même désirait s'emparer de son royaume.

11:12
Il lui reprit donc sa fille et la donna à Démétrius; il rompit ses relations avec Alexandre et ils devinrent ouvertement ennemis.

11:13
Ptolémée fit son entrée à Antioche et se proclama roi de la Grande-Syrie. Il portait ainsi deux couronnes, celles des royaumes d'Égypte et de Grande-Syrie (172) .

Mort d'Alexandre et de Ptolémée

11:14
A cette époque-là, le roi Alexandre se trouvait en Cilicie, parce que les habitants de cette région s'étaient révoltés.

11:15
Quand il apprit ce que Ptolémée avait fait, Alexandre marcha contre lui pour le combattre. Mais Ptolémée alla à sa rencontre avec une puissante armée et le mit en déroute.

11:16
Alexandre s'enfuit en Arabie pour y trouver refuge et le roi Ptolémée arriva ainsi au sommet de sa puissance.

11:17
Un Arabe, nommé Zabdiel, trancha la tête d'Alexandre et l'envoya à Ptolémée.

11:18
Celui-ci, cependant, mourut deux jours plus tard et les soldats qu'il avait laissés dans les villes fortifiées furent massacrés par les habitants.

11:19
C'est ainsi que Démétrius devint roi en l'année 167 (173) .

Démétrius II conclut un accord avec les Juifs

11:20
A cette même époque, Jonatan rassembla les hommes de Judée pour s'emparer de la forteresse de Jérusalem. Ils construisirent beaucoup de machines de guerre (174) pour l'attaquer.

11:21
Quelques Juifs infidèles à la loi, qui haïssaient leur peuple, allèrent chez le roi Démétrius et lui dirent que Jonatan assiégeait la forteresse.

11:22
Cette nouvelle provoqua la colère du roi. Aussitôt, il décida de se rendre à Ptolémaïs (175) . Il écrivit à Jonatan de cesser le siège de la forteresse et de venir s'entretenir avec lui le plus tôt possible à Ptolémaïs.

11:23
Quand Jonatan reçut ce message, il ordonna de continuer le siège; il choisit quelques chefs d'Israël et quelques prêtres comme compagnons et il prit le risque de faire ce voyage.

11:24
Il se rendit chez le roi à Ptolémaïs, en emportant avec lui de l'argent, de l'or, des vêtements et beaucoup d'autres cadeaux. Il se gagna ainsi la bienveillance de Démétrius.

11:25
Des Israélites infidèles à la loi avaient porté des accusations contre Jonatan,

11:26
mais le roi le traita comme ses prédécesseurs l'avaient fait: il le couvrit d'honneurs devant tous les "amis du Roi (176) ".

11:27
Il lui confirma sa fonction de grand-prêtre et tous les autres privilèges qu'il avait reçus auparavant (177) ; il le mit aussi au premier rang des "amis du Roi".

11:28
Jonatan demanda au roi que la Judée et les trois districts de la Samarie (178) soient exemptés des impôts réguliers; il lui promettait en retour 8 100 kilos d'argent.

11:29
Le roi accepta cette demande et, pour confirmer leur accord, il remit à Jonatan un document rédigé en ces termes:

11:30
«Le roi Démétrius salue son frère (179) Jonatan et la nation des Juifs.

11:31
Nous vous envoyons la copie de la lettre que nous avons écrite à votre sujet à Lastène, un des "parents du Roi", afin que vous en preniez connaissance:

11:32
"Le roi Démétrius salue Lastène, son vénérable parent.

11:33
J'ai décidé de récompenser la nation juive à cause de sa loyauté envers moi: les Juifs sont nos amis et remplissent leurs devoirs à notre égard.

11:34
Je leur confirme donc leurs droits sur la Judée et les trois districts d'Aphéréma, de Lydda et de Ramataïm (180) . Ces districts et tout ce qui en dépend ont été détachés de la Samarie pour être annexés à la Judée, en faveur de tous ceux qui vont offrir des sacrifices à Jérusalem. Désormais, ils n'auront plus à payer au roi les taxes royales qui leur étaient imposées, chaque année, sur les produits de la terre et sur les fruits.

11:35
Je les dispense aussi des autres paiements qui me sont dus: les dixièmes du revenu, les taxes habituelles, la taxe sur le sel et les impôts royaux spéciaux.

11:36
Aucune de ces décisions ne pourra être annulée, ni maintenant ni plus tard."

11:37
«Prenez donc soin de faire une copie de ce document et de la remettre à Jonatan. Il devra la placer à un endroit bien visible, sur la colline du temple.»

Jonatan secourt Démétrius II à Antioche

11:38
Quand le roi Démétrius vit que le pays était en paix sous son autorité et que personne ne lui résistait, il renvoya toutes ses troupes et chaque soldat rentra à la maison. Mais il garda les mercenaires qu'il avait recrutés dans les îles grecques. Cette mesure lui attira la haine des troupes qui avaient servi sous ses prédécesseurs.

11:39
Tryphon, qui était auparavant un des partisans d'Alexandre, vit bien que toute l'armée critiquait Démétrius. Il se rendit alors chez Iamlikos l'Arabe (181) qui élevait Antiochus, le jeune fils d'Alexandre.

11:40
Il s'efforça de convaincre Iamlikos de lui remettre l'enfant, pour qu'il succède à son père. Tryphon l'informa de la décision prise par Démétrius et de la haine que les troupes éprouvaient pour le roi. Il resta plusieurs jours chez Iamlikos.

11:41
Jonatan, de son côté, envoya un message au roi Démétrius. Il lui demandait de retirer ses soldats de la forteresse de Jérusalem et des villes fortifiées de Judée, parce qu'ils étaient toujours en guerre contre le peuple d'Israël.

11:42
Démétrius répondit à Jonatan en ces termes: «Non seulement je ferai ce que tu demandes pour toi et ta nation, mais je vous accorderai aussi des honneurs dès que les événements me le permettront.

11:43
Pour le moment, la meilleure chose que tu pourrais faire serait de m'envoyer des soldats pour combattre à mes côtés, parce que toutes mes troupes se sont révoltées contre moi.»

11:44
Jonatan envoya aussitôt trois mille de ses meilleurs soldats au roi, à Antioche. Quand ils arrivèrent, Démétrius fut soulagé par leur présence,

11:45
car environ cent vingt mille habitants de la ville s'étaient rassemblés dans le centre d'Antioche et voulaient se débarrasser de lui.

11:46
Démétrius s'était réfugié dans le palais pendant que la foule envahissait les rues et commençait l'attaque.

11:47
Le roi appela les Juifs à son aide et ils accoururent tous. Puis ils se répandirent dans la ville et massacrèrent au moins cent mille personnes, ce jour-là.

11:48
De plus, ils mirent le feu à la ville et s'emparèrent d'un important butin. C'est ainsi que le roi fut sauvé.

11:49
Quand les habitants virent que les Juifs s'étaient facilement rendus maîtres de la ville, leur détermination faiblit, et ils allèrent supplier le roi à grands cris, en disant:

11:50
«Accorde-nous la paix, ordonne aux Juifs de cesser leurs attaques contre nous et contre la ville.»

11:51
Ils jetèrent leurs armes et firent la paix avec le roi. Les Juifs gagnèrent un grand prestige aux yeux de Démétrius et de ses sujets; leur réputation se répandit dans tout le royaume. Ils s'en retournèrent à Jérusalem chargés de butin.

11:52
Le roi Démétrius avait ainsi repris possession du trône royal et le pays était en paix sous son autorité.

11:53
Pourtant il ne tint pas les promesses qu'il avait faites et il devint hostile à Jonatan. Au lieu de le récompenser pour les services rendus, il se mit à le harceler.

Jonatan prend parti pour Antiochus VI

11:54
Quelque temps plus tard, Tryphon revint avec Antiochus (182) . Bien que très jeune encore, celui-ci fut nommé roi et couronné.

11:55
Toutes les troupes que Démétrius avait renvoyées se rallièrent à Antiochus. Elles firent la guerre à Démétrius qui fut vaincu et dut s'enfuir.

11:56
Tryphon s'empara des éléphants de combat et devint le maître d'Antioche.

11:57
Le jeune Antiochus VI écrivit à Jonatan en ces termes: «Je te confirme ta fonction de grand-prêtre. Je te mets à la tête des quatre districts (183) et je te donne le titre d'"ami du Roi".»

11:58
Il lui envoya des vases d'or avec un service de table et il lui accorda le droit de boire dans des coupes en or, de même que de porter le vêtement rouge de cérémonie et une agrafe d'or (184) .

11:59
Il nomma Simon, frère de Jonatan, gouverneur militaire du territoire compris entre la montagne appelée l'Échelle de Tyr (185) et la frontière de l'Égypte.

11:60
Jonatan se mit en route et parcourut la Grande-Syrie en passant de ville en ville. Toutes les troupes du pays se rallièrent à lui. Il se dirigea vers Ascalon (186) où les habitants vinrent solennellement à sa rencontre.

11:61
De là, il se rendit à Gaza (187) , mais la population lui ferma les portes de la ville. Il l'assiégea, tout en pillant et brûlant les localités voisines.

11:62
La population de Gaza demanda alors la paix, et Jonatan la lui accorda. Il prit les fils de leurs chefs en otages et il les envoya à Jérusalem. Ensuite, il traversa le pays jusqu'à Damas.

11:63
Jonatan apprit que les généraux de Démétrius étaient arrivés à Cadès (188) en Galilée avec des troupes nombreuses, dans le but de l'empêcher d'accomplir sa mission.

11:64
Il se porta à leur rencontre, mais il laissa son frère Simon en Judée.

11:65
Celui-ci alla prendre position devant Beth-Sour (189) qu'il encercla et assiégea pendant longtemps.

11:66
Finalement, les habitants lui demandèrent la paix, et Simon la leur accorda. Mais il les força à sortir de la ville. Il l'occupa et y installa une garnison.

11:67
De leur côté, Jonatan et son armée établirent leur camp près du lac de Génésareth. Tôt le lendemain matin, ils se dirigèrent vers la plaine de Hassor (190) .

11:68
L'armée ennemie venait à leur rencontre dans cette plaine, mais avait laissé dans les montagnes des soldats pour tendre une embuscade à Jonatan. Tandis que le gros de l'armée s'avançait en face de lui,

11:69
les soldats placés en embuscade sortirent de leurs cachettes et engagèrent le combat.

11:70
Les troupes de Jonatan s'enfuirent. Pas un seul homme ne resta, excepté deux officiers de son armée, Mattatias, fils d'Absalom, et Judas, fils de Chalfi.

11:71
Alors, Jonatan déchira ses vêtements, couvrit sa tête de poussière et se mit à prier.

11:72
Puis il reprit le combat, battit ses ennemis et les mit en fuite.

11:73
Quand les soldats qui avaient abandonné Jonatan le virent vainqueur, ils revinrent vers lui et l'aidèrent à poursuivre les ennemis jusqu'à leur camp à Cadès. C'est là qu'eux-mêmes s'installèrent.

11:74
Les pertes ennemies furent d'environ trois mille hommes ce jour-là. Ensuite, Jonatan retourna à Jérusalem.

 Alliance avec Rome et Sparte

12:1
Quand Jonatan s'aperçut que les événements lui étaient favorables, il choisit des ambassadeurs et les envoya à Rome. Ils avaient pour mission de confirmer et renouveler le traité d'amitié avec les Romains (191) .

12:2
Dans un but semblable, il adressa des messages à Sparte et à d'autres villes.

12:3
Les ambassadeurs partirent donc pour Rome et se présentèrent devant les membres du Sénat. Ils leur dirent: «Le grand-prêtre Jonatan et la nation des Juifs nous ont envoyés pour renouveler le traité d'amitié et d'alliance que vous avez déjà signé avec eux.»

12:4
Les membres du Sénat leur donnèrent des lettres à l'intention des autorités des pays qu'ils traversaient, afin qu'on veille à leur sécurité durant leur retour.

12:5
Voici maintenant le texte de la lettre que Jonatan écrivit aux Spartiates:

12:6
«Le grand-prêtre Jonatan, le Conseil des anciens de la nation, les prêtres et tout le monde juif saluent leurs frères (192) , les Spartiates.

12:7
Il y a longtemps déjà, notre grand-prêtre Onias a reçu une lettre de votre roi, Areios. Celui-ci disait que vous vous considérez comme nos frères: la copie (193) ci-jointe en est la preuve.

12:8
Onias a reçu votre envoyé de façon solennelle et pris connaissance de la lettre où il était clairement question d'alliance et d'amitié.

12:9
Pour nous, les livres saints que nous possédons sont une source de courage et nous ne nous sentons pas obligés de conclure de telles alliances.

12:10
Cependant, nous désirons par ce message renouveler les liens de fraternité et d'amitié que nous avons avec vous. En effet, nous ne voulons pas devenir des étrangers pour vous, car beaucoup d'années ont passé depuis le temps où vous nous avez envoyé votre messager.

12:11
De notre côté, nous n'avons jamais cessé de penser à vous lorsque nous offrons des sacrifices et que nous adressons à Dieu nos prières, à l'occasion des fêtes solennelles et des autres jours fériés. Il est juste et normal de se souvenir de ses frères.

12:12
Nous nous réjouissons aussi de votre renommée.

12:13
Quand à nous, nous avons subi des séries d'épreuves et de nombreuses guerres, car les rois voisins nous ont attaqués.

12:14
Nous n'avons pourtant pas voulu vous importuner, ni nos autres alliés et amis, à propos de ces guerres.

12:15
Nous comptons en effet sur Dieu pour nous secourir: c'est lui qui nous a débarrassés de nos ennemis et les a humiliés.

12:16
«Maintenant, nous avons choisi Numénius, fils d'Antiochus, et Antipater, fils de Jason, et nous les avons envoyés chez les Romains pour renouveler le traité d'amitié et d'alliance que nous avons déjà signé avec eux.

12:17
Nous avons aussi ordonné à nos ambassadeurs de se rendre chez vous pour vous saluer et vous remettre notre message proposant le renouvellement de nos liens de fraternité.

12:18
Alors, vous nous feriez plaisir en nous donnant votre réponse à ce sujet.»

12:19
Et voici la copie de la lettre qui avait été envoyée autrefois à Onias:

12:20
«Areios, le roi des Spartiates, salue le grand-prêtre Onias.

12:21
Nous avons trouvé un document au sujet des Spartiates et des Juifs, attestant qu'ils sont frères et que ces deux peuples descendent d'Abraham.

12:22
Maintenant que nous avons découvert cela, nous serions heureux que vous nous donniez des nouvelles de votre situation.

12:23
De notre côté, nous sommes déjà prêts à vous dire ceci: Considérez nos troupeaux et nos biens comme s'ils étaient à vous et nous considérerons les vôtres comme s'ils étaient à nous. Nous ordonnons donc à nos messagers de vous renseigner sur nos intentions.»

L'armée de Démétrius fuit devant Jonatan.

12:24
Jonatan apprit que les généraux de Démétrius repartaient en guerre contre lui avec des troupes plus nombreuses que la première fois.

12:25
Il quitta aussitôt Jérusalem pour aller à leur rencontre dans la région de Hamath (194) . Il voulait leur enlever toute possibilité d'entrer dans son pays.

12:26
Il envoya des espions dans leur camp. Ils revinrent lui annoncer que les ennemis s'apprêtaient à les surprendre durant la nuit.

12:27
Au coucher du soleil, Jonatan donna l'ordre à ses soldats de rester éveillés et d'être prêts durant toute la nuit à se servir de leurs armes pour se battre. Il posta aussi des sentinelles autour du camp.

12:28
Quand les ennemis apprirent que Jonatan et son armée se tenaient prêts pour le combat, ils eurent peur; saisis de panique, ils allumèrent des feux dans leur camp et s'enfuirent (195) .

12:29
Jonatan et ses soldats ne s'aperçurent pas avant le matin de ce qui s'était passé, car ils voyaient toujours les feux qui brûlaient dans le camp.

12:30
Jonatan se lança à la poursuite des fuyards, mais il ne put les rattraper, car ils avaient traversé le fleuve Éleuthère (196) .

12:31
Alors Jonatan dirigea ses attaques contre une tribu d'Arabes appelés Zabadéens (197) . Il les battit et s'empara de leurs biens.

12:32
Puis il leva le camp et se rendit à Damas, en parcourant toute la région.

12:33
Simon, de son côté, mena une expédition à travers le pays jusqu'à Ascalon et les forteresses voisines. De là, il prit la direction de Jaffa (198) et occupa la ville.

12:34
Il avait entendu dire, en effet, que les habitants voulaient livrer cette place fortifiée aux soldats de Démétrius. Il y posta des hommes pour la garder.

Jonatan fortifie Jérusalem

12:35
Quand Jonatan revint à Jérusalem, il réunit l'assemblée des anciens du peuple. Il décida avec eux de bâtir des forteresses en Judée,

12:36
de surélever les murailles de Jérusalem et de dresser un grand mur entre la forteresse et la ville pour les séparer. Il voulait que les soldats de Démétrius soient complètement isolés dans la forteresse et qu'ils ne puissent ni acheter ni vendre quoi que ce soit.

12:37
Les habitants entreprirent ensemble les travaux de reconstruction de Jérusalem. Il fallait réparer une partie de la muraille qui s'était écroulée du côté de la vallée de l'est, et restaurer le quartier appelé Chafenata (199) .

12:38
Simon, de son côté, rebâtit la ville d'Adida (200) dans le Bas-Pays; il la fortifia et renforça les portes avec des barres.

Tryphon prend Jonatan en otage

12:39
Tryphon cherchait à régner sur la Grande-Syrie et à être couronné roi, en se débarrassant d'Antiochus VI (201) .

12:40
Mais il craignait que Jonatan l'empêche de réaliser son projet et vienne lui faire la guerre. Il chercha donc un moyen de le capturer pour l'assassiner et il se mit en route pour Beth-Chéan (202) .

12:41
Jonatan partit à sa rencontre avec quarante mille hommes entraînés au combat et il arriva lui aussi à Beth-Chéan.

12:42
Quand Tryphon vit la grande armée qui accompagnait Jonatan, il n'osa pas employer la force contre lui.

12:43
Il le reçut alors de façon solennelle et lui donna des cadeaux. Il le présenta à tous ses amis et leur ordonna, ainsi qu'à ses soldats, d'obéir à Jonatan comme à lui-même.

12:44
Il demanda ensuite à Jonatan: «Pourquoi as-tu imposé ces fatigues à une armée entière, alors que nous ne sommes même pas en guerre?

12:45
Renvoie donc tes soldats chez eux, choisis-en toi-même quelques-uns pour t'accompagner et viens avec moi à Ptolémaïs. Je te livrerai cette ville et les autres forteresses, avec les troupes et les fonctionnaires qui y sont encore. C'est pour cela que je suis venu ici: ensuite, je m'en retournerai.»

12:46
Jonatan crut Tryphon et fit comme il avait dit; il renvoya son armée qui repartit vers la Judée.

12:47
Il garda avec lui trois mille soldats. Ensuite, il laissa deux mille d'entre eux en Galilée, tandis que les mille autres l'accompagnèrent.

12:48
Mais aussitôt qu'il fut entré dans Ptolémaïs, les habitants refermèrent les portes de la ville. Ils s'emparèrent de Jonatan et massacrèrent tous ceux qui étaient entrés avec lui.

12:49
Là-dessus Tryphon envoya des troupes d'infanterie et de la cavalerie en Galilée et dans la Grande Plaine (203) pour y tuer tous les soldats de Jonatan.

12:50
Ceux-ci furent alors persuadés que le grand-prêtre avait été capturé et tué avec ceux qui l'accompagnaient. Cependant, ils s'encouragèrent les uns les autres, resserrèrent leurs rangs et s'avancèrent, prêts à combattre.

12:51
Quand ceux qui les poursuivaient, virent qu'ils se battraient jusqu'à la mort, ils s'en retournèrent.

12:52
Tous les soldats juifs revinrent ainsi sains et saufs en Judée. Ils pleurèrent Jonatan et ses compagnons; ils étaient remplis d'inquiétude. Tout Israël était dans un grand deuil.

12:53
Alors toutes les populations païennes des environs cherchèrent à se débarrasser d'eux. Ils se disaient: «Les Juifs n'ont plus de chef ni personne pour leur porter secours. Attaquons-les et exterminons-les pour que jamais personne ne se souvienne d'eux.»

 Simon succède à Jonatan

13:1
Simon apprit que Tryphon avait rassemblé des troupes nombreuses pour se rendre en Judée et dévaster le pays.

13:2
Quand il s'aperçut que le peuple tremblait de peur, il monta à Jérusalem et réunit les Juifs.

13:3
Il s'efforça de les rassurer en leur disant: «Vous savez bien tout ce que mes frères et moi, toute ma famille, nous avons fait pour défendre nos lois et le temple. Vous savez les guerres et les angoisses que nous avons connues.

13:4
C'est pour la défense d'Israël que tous mes frères sont morts. Et, maintenant, je me retrouve seul.

13:5
Il ne peut être question pour moi d'essayer de sauver ma vie au moment du danger: ma vie n'est pas plus précieuse que celle de mes frères.

13:6
Mais je prendrai la défense de mon peuple, du temple, de vos femmes et de vos enfants, parce que dans leur haine contre nous, les païens se sont alliés pour nous exterminer.»

13:7
Ces paroles de Simon ranimèrent aussitôt le courage de la foule

13:8
et les Juifs lui répondirent en criant: «C'est toi notre chef, maintenant, à la place de tes frères Judas et Jonatan.

13:9
Conduis-nous au combat et nous ferons tout ce que tu nous diras.»

13:10
Alors Simon rassembla tous les hommes aptes au combat; il se hâta d'achever la reconstruction des murailles de Jérusalem et de renforcer les fortifications tout autour de la ville.

13:11
Il envoya Jonatan, le fils d'Absalom, à Jaffa (204) avec une troupe assez nombreuse. Jonatan chassa les habitants de la ville et il s'y installa.

Tryphon trompe Simon et assassine Jonatan

13:12
Tryphon partit de Ptolémaïs (205) avec des troupes nombreuses pour envahir la Judée. Il emmenait avec lui Jonatan, le frère de Simon, comme prisonnier.

13:13
Simon vint établir son camp à Adida (206) , face à la plaine.

13:14
Tryphon apprit que Simon avait succédé à son frère Jonatan et qu'il se préparait à engager le combat contre lui. Il envoya des messagers à Simon pour lui dire ceci:

13:15
«Les fonctions de ton frère Jonatan lui faisaient un devoir d'envoyer de l'argent au trésor royal; puisqu'il ne l'a pas fait, je le garde prisonnier.

13:16
Je le libérerai si tu envoies 2 700 kilos d'argent et, de plus, deux de ses fils comme otages, pour l'empêcher de se révolter contre nous aussitôt qu'il sera libre.»

13:17
Simon voyait bien qu'on voulait le tromper, mais il envoya quand même chercher l'argent et les enfants. En effet, il craignait que le peuple ne se retourne contre lui

13:18
et dise: «Jonatan est mort parce que Simon n'a pas livré à Tryphon l'argent et les enfants.»

13:19
Il livra donc les enfants et les 2 700 kilos d'argent, mais Tryphon, qui avait menti, ne libéra pas Jonatan.

13:20
Ensuite Tryphon se mit en marche pour envahir le pays et le dévaster. Ses soldats et lui firent un détour en passant par la route qui conduit à la ville d'Adôra (207) . Mais Simon, avec son armée, se portait contre lui partout où il essayait de passer.

13:21
Pendant ce temps, les hommes qui occupaient la forteresse de Jérusalem envoyèrent des messagers à Tryphon. Ils le suppliaient de venir en toute hâte les rejoindre par la route du désert et de leur envoyer des vivres.

13:22
Tryphon prépara toute sa cavalerie pour faire cette expédition, mais cette nuit-là, il y eut une tempête de neige qui l'en empêcha. Il prit alors la direction du pays de Galaad (208) .

13:23
Quand il arriva près de Baskama (209) , il fit assassiner Jonatan et on l'enterra à cet endroit.

13:24
Puis Tryphon s'en retourna dans son pays.

13:25
Simon envoya des gens prendre le corps de son frère Jonatan et il l'enterra à Modine (210) , la ville de ses ancêtres.

13:26
Tous les Israélites poussèrent de longues lamentations et portèrent le deuil de Jonatan pendant de nombreux jours.

13:27
Simon fit surélever par une construction le tombeau de son père et de ses frères, pour qu'il soit visible de loin; la façade et l'arrière de ce monument étaient de pierre polie.

13:28
Simon fit aussi dresser sept pyramides, l'une à côté de l'autre, pour son père, sa mère et ses quatre frères.

13:29
De plus, il fit entourer les pyramides d'une série de grandes colonnes. Il décora celles-ci de toutes les armes du soldat pour qu'on se souvienne toujours des Maccabées; à côté des armes, on sculpta des navires en relief, pour frapper les regards de tous ceux qui naviguent sur la mer (211) .

13:30
Ce tombeau que Simon fit construire à Modine, existe encore aujourd'hui.

Démétrius II confirme l'accord avec les Juifs

13:31
Pendant ce temps, Tryphon agit en traître à l'égard du jeune roi Antiochus (212) et l'assassina.

13:32
Il prit sa place, se fit couronner roi de la Grande-Syrie (213) et causa de graves troubles dans le pays.

13:33
Simon, de son côté, rebâtit les forteresses de la Judée; il les entoura de hautes tours et de grandes murailles dont il renforça les portes avec des barres. Il y entreposa des vivres.

13:34
Il choisit des ambassadeurs et il les envoya demander au roi Démétrius II de libérer la Judée de l'obligation de payer des impôts, car Tryphon n'avait fait rien d'autre que piller le pays.

13:35
Démétrius fit parvenir à Simon une réponse qui tenait compte de cette demande. Sa lettre était rédigée en ces termes:

13:36
«Le roi Démétrius salue Simon, grand-prêtre et ami des rois, ainsi que les anciens du peuple et la nation juive.

13:37
Nous avons reçu la couronne d'or et la palme que vous nous avez envoyées en cadeau; nous sommes prêts à signer avec vous un traité de paix générale et à écrire aux fonctionnaires de vous consentir des exemptions d'impôt.

13:38
Tout ce que nous vous avons déjà accordé, est confirmé (214) . Il est entendu que les forteresses que vous avez bâties vous appartiennent.

13:39
Nous vous pardonnons les erreurs et les fautes que vous avez commises jusqu'à ce jour. Vous ne devez plus l'impôt royal spécial et si quelque autre taxe était perçue à Jérusalem, désormais elle ne sera plus exigée.

13:40
S'il y en a parmi vous qui sont qualifiés pour s'enrôler dans la garde royale, nous les accepterons. Que la paix revienne entre nous!»

13:41
En l'année 170 (215) , Israël était enfin libéré de la domination des nations païennes.

13:42
Les gens commencèrent à dater les documents et les contrats de la façon suivante: «En la première année du commandement de Simon, grand-prêtre, général et chef des Juifs.»

Simon s'empare de Guézer et de la forteresse de Jérusalem

13:43
A cette même époque, Simon assiégea la ville de Guézer (216) . Il posta des troupes tout autour, fit construire une tour mobile et la fit rouler contre les murailles de la ville. Il attaqua une des tours et s'en empara.

13:44
Ceux qui étaient sur la tour mobile, sautèrent dans la ville et ils créèrent la panique.

13:45
Les habitants montèrent sur les murailles avec femmes et enfants; ils déchiraient leurs vêtements, poussaient de grands cris et demandaient à Simon de leur accorder la paix.

13:46
Ils disaient: «Ne nous fais pas payer pour le mal que nous avons commis, mais aie pitié de nous!»

13:47
Simon se laissa fléchir et fit arrêter le combat. Mais il les chassa de la ville et nettoya les maisons des idoles qui s'y trouvaient. Cela fait, il entra avec ses soldats dans Guézer en chantant des hymnes et des chants de louange.

13:48
Il élimina de la ville tout ce qui la rendait impure et il y établit des hommes fidèles à la loi de Dieu. Il renforça ses fortifications et il s'y bâtit une maison.

13:49
A Jérusalem, les occupants de la forteresse étaient toujours empêchés de sortir pour acheter ou vendre quoi que ce soit dans la région (217) . Ils souffraient tellement de la faim qu'un bon nombre d'entre eux moururent.

13:50
Ils supplièrent Simon de faire la paix avec eux, ce qu'il leur accorda. Il les fit sortir de la forteresse et il la purifia de ce qui la souillait.

13:51
Les Juifs y entrèrent avec des acclamations de louange, le vingt-troisième jour du deuxième mois de l'année 171 (218) ; ils portaient des palmes, chantaient des hymnes et des cantiques au son des harpes, des cymbales et des lyres: un grand ennemi avait été vaincu et chassé d'Israël.

13:52
Simon décida que chaque année on fêterait joyeusement cette journée. Il renforça les fortifications sur la colline du temple, du côté de la forteresse. Il y habita lui-même avec ses soldats.

13:53
Son fils Jean était maintenant devenu adulte et Simon jugea bon de le nommer chef de toutes les troupes. Jean s'établit à Guézer.

 Le roi de Médie capture Démétrius II

14:1
En l'année 172, le roi Démétrius II rassembla ses troupes et partit pour la Médie. Il voulait y chercher de l'aide pour combattre Tryphon (219) .

14:2
Quand Arsace (220) , le roi de Perse et de Médie, apprit que Démétrius avait pénétré sur son territoire, il envoya un de ses généraux avec des troupes pour le prendre vivant.

14:3
Le général partit et battit l'armée de Démétrius. Il s'empara du roi et l'amena à Arsace, qui le mit en prison.

Éloge de Simon

14:4
La Judée resta en paix aussi longtemps que Simon vécut. Il chercha à faire le bonheur de sa nation. Les Juifs apprécièrent toujours son autorité et la gloire qu'il avait acquise.

14:5
Il accrut encore sa réputation quand il s'empara du port de Jaffa (221) et qu'il permit ainsi aux Juifs d'avoir accès aux îles grecques.

14:6
Il agrandit le territoire de sa nation, assura son pouvoir sur le pays

14:7
et ramena de nombreux prisonniers de guerre. Il conquit Guézer, Beth-Sour (222) et la forteresse de Jérusalem; il élimina de cette forteresse tout ce qui la rendait impure. Personne ne pouvait s'opposer à lui.

14:8
Les gens cultivaient leurs terres en paix; les champs produisaient leurs récoltes et les arbres de la plaine leurs fruits.

14:9
Les vieillards, assis sur les places, parlaient tous d'événements heureux, tandis que les jeunes hommes revêtaient fièrement leur équipement militaire.

14:10
Simon approvisionna les villes en vivres et leur fournit des armes pour leur défense. Sa glorieuse réputation se répandit jusqu'aux extrémités de la terre.

14:11
Il rétablit la paix dans le pays et la joie d'Israël fut sans limites.

14:12
Chacun vivait en sécurité à l'ombre de sa vigne et de son figuier; personne ne venait les menacer (223) :

14:13
les envahisseurs avaient quitté la Judée, les rois étrangers avaient été mis en déroute.

14:14
Simon aida tous les pauvres de son peuple. Il fit respecter la loi de Dieu et chassa tous les mauvais Juifs infidèles à cette loi.

14:15
Il rendit toute sa gloire au temple et l'enrichit de nombreux objets sacrés.

Les Spartiates envoient une lettre à Simon

14:16
A Rome, et même à Sparte, on apprit que Jonatan était mort et on le regretta beaucoup.

14:17
Mais les Spartiates surent aussi que son frère Simon lui avait succédé comme grand-prêtre et qu'il était maître de la campagne et des villes de Judée.

14:18
Ils lui écrivirent alors un message sur des tablettes de bronze pour renouveler avec lui le traité d'alliance et d'amitié qu'ils avaient déjà conclu avec ses frères Judas et Jonatan (224) .

14:19
Ces tablettes furent lues devant l'assemblée de Jérusalem.

14:20
Voici le texte du message envoyé par les Spartiates: «Les chefs et les habitants de Sparte saluent Simon le grand-prêtre, de même que les anciens, les prêtres et tout le peuple juif.

14:21
«Les ambassadeurs que vous avez envoyés à notre peuple, nous ont dit combien vous étiez réputés et respectés. Nous avons été heureux de leur visite.

14:22
Nous avons transcrit leurs propositions en ces termes dans le registre officiel de notre peuple: Numénius, fils d'Antiochus, et Antipater, fils de Jason (225) , ont été envoyés chez nous comme ambassadeurs des Juifs, pour renouveler le traité d'amitié avec nous.

14:23
L'assemblée du peuple a jugé bon de recevoir ces hommes de façon solennelle et de mettre une copie de leurs déclarations dans les archives publiques. Ainsi les Spartiates en garderont le souvenir. Une copie de ce document a été adressée au grand-prêtre Simon.»

14:24
Plus tard (226) , Simon envoya Numénius à Rome pour confirmer le traité d'alliance avec les Romains. Il apportait avec lui un grand bouclier d'or qui valait autant que cinq cents kilos d'argent.

Simon grand-prêtre et chef national juif

14:25
Quand les Juifs apprirent ces faits, ils se dirent: «Comment allons-nous témoigner notre reconnaissance à Simon et à ses fils?

14:26
Car il n'a jamais cessé de résister, de même que ses frères et toute la famille de son père; il a combattu les ennemis d'Israël et nous en a débarrassés, assurant ainsi la liberté de notre peuple.» Ils gravèrent alors un texte sur des tablettes de bronze qu'ils fixèrent sur des colonnes au mont Sion.

14:27
Voici la copie de ce texte: «Le dix-huitième jour du mois d'Éloul, en 172, la troisième année du commandement de Simon, le grand-prêtre (227) ,

14:28
il y eut une grande assemblée des prêtres, du peuple, des chefs de la nation et des anciens du pays. Là, on rappela pour nous les faits suivants:

14:29
Des guerres fréquentes sont survenues dans notre pays. A chaque fois, Simon et ses frères, fils de Mattatias et descendants de la famille de Yoyarib (228) , ont risqué leur vie devant le danger. Ils se sont opposés aux ennemis de leur nation pour défendre notre temple et notre loi; ils ont ainsi couvert notre peuple de gloire.

14:30
Jonatan a fait l'unité de notre nation dont il est devenu le grand-prêtre avant de mourir.

14:31
Les ennemis d'Israël voulaient envahir la Judée pour la dévaster et saccager son temple.

14:32
Alors Simon a pris le commandement et a combattu pour sa nation. Il a dépensé une grande partie de ses propres biens pour procurer des armes aux soldats de l'armée nationale et leur donner une solde.

14:33
Il a fortifié les villes de Judée et, à la frontière du pays, la ville de Beth-Sour (229) où se trouvait auparavant un dépôt d'armes ennemi. Il y a posté une garnison de soldats juifs.

14:34
Il a fortifié Jaffa sur la côte méditerranéenne et Guézer, près de la région d'Asdod (230) , que les ennemis occupaient auparavant. Simon a installé des Juifs dans ces deux villes et y a entreposé tout ce qui était nécessaire au bien-être de leurs habitants.

14:35
Le peuple s'est rendu compte de la fidélité de Simon et a vu comment il voulait donner de la gloire à sa nation. Alors, ils l'ont choisi comme chef et grand-prêtre pour le remercier de tout ce qu'il avait fait, de son sens de la justice et de la loyauté qu'il avait montrée envers sa patrie. Simon avait cherché par tous les moyens à assurer la grandeur de son peuple.

14:36
Pendant sa vie, il a réussi à chasser de Judée les païens et ceux qui, à Jérusalem, occupaient la cité de David; ces gens s'y étaient bâti une forteresse d'où ils sortaient pour souiller les alentours du temple et porter gravement atteinte à la sainteté du lieu.

14:37
Simon a installé des soldats juifs dans la forteresse et l'a renforcée pour assurer la sécurité du pays et de Jérusalem. Il a surélevé aussi les murailles de la ville.

14:38
«A la suite de ces événements, le roi Démétrius II a confirmé Simon dans sa fonction de grand-prêtre;

14:39
il lui a donné le titre d'"ami du Roi" et accordé de grands honneurs.

14:40
Il avait appris en effet que les Romains traitaient les Juifs d'amis, d'alliés et de frères, et qu'ils avaient reçu solennellement les ambassadeurs envoyés par Simon.

14:41
On avait rapporté aussi à Démétrius que les Juifs et leurs prêtres (231) avaient accepté d'avoir Simon et ses descendants comme chefs et grands-prêtres, jusqu'au moment où apparaîtrait un vrai prophète.

14:42
Simon était devenu leur général; il devait s'occuper du temple et, de plus, nommer les chefs de travaux, les fonctionnaires pour l'administration du pays, les responsables de l'armement et ceux des forteresses.

14:43
Simon était donc le responsable des affaires du temple; tout le monde devait lui obéir, tous les documents officiels du pays devaient être rédigés en son nom et il avait le droit de porter le vêtement rouge de cérémonie, de même que les insignes d'or.

14:44
Personne parmi le peuple et les prêtres n'avait le droit d'annuler l'une de ces dispositions, ni de contredire les ordres de Simon, ni de convoquer une assemblée en Judée sans sa permission, ni de porter un vêtement rouge de cérémonie ou une agrafe d'or (232) .

14:45
Toute personne qui n'obéirait pas à ces directives ou qui annulerait l'une d'entre elles, passerait en jugement.

14:46
«Tout le peuple a approuvé que Simon ait le droit d'agir selon ces règles.

14:47
Simon a jugé qu'il était de son devoir d'accepter d'être grand-prêtre, général, chef de la nation juive et des prêtres, de se trouver ainsi à la tête de tout le peuple.»

14:48
Les Juifs décidèrent de graver ce texte sur des tablettes de bronze et de les placer dans la cour du temple à un endroit bien visible.

14:49
Des copies de ce texte devaient aussi être déposées au temple, dans la salle du trésor, pour que Simon et ses fils puissent les consulter.

 Le roi Antiochus VII écrit à Simon

15:1
Depuis les îles grecques, Antiochus VII, fils du roi Démétrius Ier, envoya une lettre à Simon, grand-prêtre et chef de la nation juive, de même qu'à tout le peuple.

15:2
Le message était rédigé en ces termes: «Le roi Antiochus salue Simon, grand-prêtre et chef de la nation, ainsi que le peuple juif.

15:3
Des traîtres se sont emparés du royaume de mes ancêtres et je veux faire reconnaître mes droits sur ce royaume pour qu'il redevienne ce qu'il était auparavant. J'ai recruté de nombreuses troupes et j'ai équipé des navires de guerre.

15:4
J'ai décidé de débarquer dans le pays pour attaquer ceux qui l'ont ruiné et qui ont dévasté beaucoup de villes de mon royaume.

15:5
C'est pourquoi je te confirme maintenant toutes les exemptions de taxes (233) que les précédents rois t'ont accordées. Il en est de même pour les autres faveurs qu'ils t'ont faites.

15:6
Je te permets aussi de fabriquer ta propre monnaie, qui aura cours légal dans ton pays.

15:7
Jérusalem et le temple doivent être libres. Tu gardes en plus toutes les armes que tu t'es procurées et les forteresses que tu as construites et que tu occupes encore.

15:8
Dès maintenant et pour toujours, tu es libéré de toute taxe présente ou à venir qui serait due au trésor royal.

15:9
Dès que j'aurai repris le pouvoir sur mon royaume, j'accorderai de si grands honneurs à toi, à ta nation et au temple de Jérusalem, que le monde entier sera témoin de votre gloire.»

Antiochus VII assiège Tryphon à Dor

15:10
En l'année 174, Antiochus débarqua dans le pays de ses ancêtres. Toutes les troupes se rallièrent à lui; il en resta très peu avec Tryphon (234) .

15:11
Celui-ci, poursuivi par Antiochus, s'enfuit à Dor (235) , au bord de la mer.

15:12
Il se rendait bien compte que les ennuis s'accumulaient sur lui, puisque ses troupes l'avaient abandonné.

15:13
Antiochus assiégea Dor, avec cent vingt mille soldats d'infanterie et huit mille cavaliers.

15:14
Il encercla la ville pendant que les navires la bloquaient du côté de la mer. Il harcela les assiégés par terre et par mer et ne laissa personne sortir de la ville ou y entrer.

Renouvellement de l'alliance avec Rome

15:15
Quand Numénius (236) et ceux qui l'accompagnaient revinrent de Rome, ils apportaient des lettres pour les rois de plusieurs pays. Le texte en était le suivant:

15:16
«Lucius, consul des Romains, salue le roi Ptolémée (237) .

15:17
Les ambassadeurs des Juifs sont venus chez nous, en amis et en alliés, pour renouveler le traité d'alliance et d'amitié que nous avions déjà conclu avec eux. Ils étaient envoyés par le grand-prêtre Simon et par le peuple des Juifs.

15:18
Ils apportaient avec eux un bouclier d'or qui valait autant que cinq cents kilos d'argent.

15:19
Nous avons alors convenu d'envoyer une lettre aux rois de plusieurs pays. Nous leur demandons de ne pas chercher à nuire aux Juifs, de ne pas faire la guerre contre eux, leurs villes ou leur pays, et de ne pas s'allier à ceux qui les combattent.

15:20
Il nous a paru bon, aussi, d'accepter le bouclier qu'ils nous offraient.

15:21
Par conséquent, si des traîtres s'enfuient de leur pays pour se réfugier chez vous, livrez-les au grand-prêtre Simon afin qu'il les punisse selon leur loi.»

15:22
Le consul Lucius adressa la même lettre au roi Démétrius, à Attale, à Ariarathe, à Arsace (238)

15:23
et à tous les endroits suivants: à Samsamé, à Sparte, à Délos, à Myndos, à Sicyone, à la Carie, à Samos, à la Pamphylie, à la Lycie, à Halicarnasse, à Rhodes, à Fasélie, à Cos, à Sidé, à Arvad, à Gortyne, à Cnide, à Chypre et à Cyrène (239) .

15:24
La copie de cette lettre fut aussi envoyée au grand-prêtre Simon.

Antiochus VII annule son accord avec Simon

15:25
Le roi Antiochus assiégeait encore la ville de Dor (240) , en la faisant sans cesse attaquer par ses soldats et en construisant des machines de guerre. Son blocus contre Tryphon était tel que personne ne pouvait sortir de la ville ou y entrer.

15:26
Simon envoya deux mille de ses meilleurs soldats combattre avec le roi, ainsi que de l'argent, de l'or et un important matériel.

15:27
Mais Antiochus refusa d'accepter cette aide; de plus, il annula toutes les promesses qu'il avait faites précédemment à Simon et le traita en ennemi.

15:28
Il envoya Athénobius, un "ami du Roi", communiquer ce qui suit à Simon: «Vous occupez actuellement Jaffa, Guézer (241) et la forteresse de Jérusalem, alors que ce sont des villes de mon royaume,

15:29
et vous avez dévasté leurs territoires. Vous avez causé de grands dommages dans tout le pays et vous avez pris le contrôle de plusieurs autres régions de mon royaume.

15:30
Eh bien, vous devez me rendre maintenant les villes que vous avez prises et me payer les impôts des régions que vous avez occupées en dehors du territoire de Judée.

15:31
Si vous refusez, remettez-moi alors treize mille kilos d'argent à la place de ces villes, plus autant pour les destructions dont vous êtes responsables et pour les impôts dus par ces villes. Sinon, nous entrerons en guerre contre vous.»

15:32
Lorsque Athénobius, "ami du Roi", arriva à Jérusalem, il fut stupéfait de voir le luxe qui entourait Simon, les vases d'or et d'argent sur les tables et tout le riche mobilier. Il transmit le message du roi à Simon

15:33
et celui-ci lui répondit en ces termes: «Nous n'avons conquis aucun territoire étranger et nous n'avons pas mis la main sur le bien des autres. Nous avons seulement repris les terres que nous avions héritées de nos ancêtres et que nos ennemis avaient occupées injustement à un moment ou à un autre.

15:34
Nous avons profité d'une occasion favorable pour récupérer l'héritage de nos ancêtres.

15:35
Pour ce qui est de Jaffa et de Guézer que tu réclames, leurs habitants ont causé de grands dommages parmi notre peuple et dans notre pays. Cependant, nous te donnerons 2 700 kilos d'argent en échange de ces villes.» Athénobius ne lui donna pas de réponse.

15:36
Il retourna furieux chez le roi, l'informa des paroles de Simon, du luxe qui l'entourait et de tout ce qu'il avait vu. Le roi se mit dans une grande colère.

Le général Kendébée attaque la Judée

15:37
Tryphon s'embarqua sur un navire et s'enfuit à Ortosia (242) .

15:38
Alors le roi Antiochus nomma Kendébée général en chef de la région côtière. Il lui confia des troupes d'infanterie et de cavalerie,

15:39
avec l'ordre d'établir son camp en bordure de la Judée. Il lui ordonna aussi de rebâtir la ville de Kédrôn (243) et de renforcer ses portes, pour en faire une base d'attaque contre le peuple juif. De son côté, le roi se lança à la poursuite de Tryphon.

15:40
Kendébée se rendit donc à Jamnia et se mit à harceler les Juifs: il faisait des incursions en Judée, ramenait des prisonniers ou massacrait des gens.

15:41
Il rebâtit Kédrôn; il y posta des cavaliers et des soldats d'infanterie qui devaient faire des sorties et lancer des attaques sur les routes de Judée, comme le roi l'avait commandé.

 Les fils de Simon chassent Kendébée

16:1
Jean partit de Guézer (244) pour aller informer son père Simon de ce que Kendébée était en train de faire.

16:2
Simon réunit alors ses deux aînés, Judas et Jean, et leur dit: «Mes frères et moi, ainsi que toute la famille de mon père, nous avons combattu les ennemis d'Israël, depuis notre jeunesse jusqu'à aujourd'hui. Nous avons réussi bien des fois à sauver Israël.

16:3
Me voilà vieux maintenant, mais vous, grâce à Dieu, vous êtes dans la force de l'âge. Prenez donc ma place et celle de mon frère. Partez vous battre pour notre nation et que Dieu vous accorde son aide.»

16:4
Jean recruta dans le pays vingt mille soldats d'infanterie et de la cavalerie, puis ils marchèrent contre Kendébée. Ils passèrent la nuit à Modine (245)

16:5
et, tôt le lendemain matin, ils s'avancèrent dans la plaine. C'est là que de nombreuses troupes d'infanterie et de la cavalerie vinrent à leur rencontre. Un torrent séparait les deux armées.

16:6
Jean et les siens prirent position en face des ennemis. Il s'aperçut que ses soldats avaient peur de traverser le torrent; alors, il le franchit le premier. Quand les hommes virent cela, ils passèrent le torrent à sa suite.

16:7
Jean divisa son armée et plaça ses cavaliers au milieu de l'infanterie, car la cavalerie ennemie était très nombreuse.

16:8
Les trompettes donnèrent le signal de l'attaque et Kendébée fut battu avec son armée. Beaucoup d'ennemis tombèrent au combat et les survivants s'enfuirent dans la forteresse de Kédrôn (246) .

16:9
Judas avait été blessé au cours du combat, mais son frère Jean poursuivit les fuyards jusqu'à Kédrôn, rebâtie par Kendébée.

16:10
Certains cherchèrent refuge dans les tours proches d'Asdod, en pleine campagne. Jean mit le feu à la ville (247) et l'ennemi perdit deux mille hommes. Après quoi, Jean retourna en Judée sain et sauf.

Simon assassiné. Son fils Jean lui succède

16:11
Ptolémée, fils d'Aboubos, était devenu gouverneur de la plaine de Jéricho. Il avait beaucoup d'or et d'argent,

16:12
car il était le gendre du grand-prêtre Simon.

16:13
Cela le rendit ambitieux et il voulut devenir maître du pays. Il projeta donc de se débarrasser par ruse de Simon et de ses fils.

16:14
Simon parcourait à ce moment-là les villes du pays, se préoccupant de leurs besoins. Il descendit à Jéricho, accompagné de ses fils Mattatias et Judas, au cours du onzième mois, ou mois de Chebath, en l'année 177 (248) .

16:15
Le fils d'Aboubos les reçut dans la petite forteresse, appelée Dôk, qu'il avait fait construire. Dissimulant ses intentions, il leur servit un grand banquet. Mais il avait caché des hommes dans le fort.

16:16
Quand Simon et ses fils eurent beaucoup bu, Ptolémée et ses hommes entrèrent en action: ils saisirent leurs armes, se précipitèrent sur Simon dans la salle du banquet et le tuèrent, ainsi que ses deux fils et quelques-uns de ses serviteurs.

16:17
Ptolémée commit là une odieuse trahison en rendant le mal pour le bien.

16:18
Après quoi, Ptolémée adressa au roi Antiochus un rapport écrit de ces événements, avec un message: il lui demandait d'envoyer des troupes de renfort pour qu'il puisse livrer au roi les villes et le pays (249) .

16:19
Il envoya d'autres hommes à Guézer (250) avec l'ordre d'assassiner Jean. Il écrivit des lettres aux officiers de l'armée les invitant à se joindre à lui; il leur promettait de l'or, de l'argent et des cadeaux.

16:20
Ptolémée envoya encore d'autres hommes à Jérusalem pour qu'ils prennent possession de la ville et de la colline du temple.

16:21
Cependant, quelqu'un se précipita à Guézer assez tôt pour avertir Jean que son père et ses frères avaient été assassinés et lui dire: «Ptolémée a envoyé des hommes pour te tuer, toi aussi.»

16:22
Cette nouvelle mit Jean hors de lui. Informé donc qu'on voulait l'assassiner, il fit arrêter les hommes envoyés pour cela et les fit mettre à mort.

16:23
Le reste de l'histoire de Jean, ses combats, ses exploits, la construction de murailles et ses autres actions,

16:24
tout cela est raconté dans le livre consacré à ce qu'il fit comme grand-prêtre, après avoir succédé à son père.



Commentaires des versets

1 Darius: il s'agit de Darius III qui fut battu par Alexandre à Issos en 334 avant J.-C. — royaume grec: la Grèce proprement dite, mais aussi les côtes d'Asie Mineure habitées par les Grecs.
2 Après la mort d'Alexandre le Grand, ses officiers se partagèrent son empire. En Asie (Syrie, Mésopotamie, Iran), le pouvoir fut pris par la famille des Séleucides (Séleucus et ses successeurs); en Égypte, il fut pris par les Lagides (Ptolémée, fils de Lagos, et ses successeurs). La Palestine, d'abord attribuée aux Lagides, resta disputée par les deux dynasties. En 198 avant J.-C., elle passa sous la domination des Séleucides.
3 roi Antiochus: il s'agit du roi Antiochus III qui, selon le traité d'Apamée (188 avant J.-C.), dut livrer aux Romains des otages dont son fils Antiochus Épiphane faisait partie. — année 137: en 175 avant J.-C.; le livre des Maccabées compte les années à partir du début du règne de Séleucus Ier, c'est-à-dire à partir d'octobre 312 avant J.-C.
4 gymnase: emplacement réservé aux exercices sportifs, que l'on pratiquait nu.
5 Voir 1 Cor 7.18 et la note.
6 en 143: en automne 169 avant J.-C.
7 Voir 1 Rois 7.48-49.
8 porcs: selon Lév 11.7-8, le porc était considéré comme un animal impur: il ne pouvait donc pas être mangé et encore moins être offert en sacrifice.
9 Kisleu, en 145: fin décembre 167 avant J.-C. — "l'Horreur abominable": l'autel de Zeus Olympien, dieu grec; comparer Dan 11.31; 12.11; Matt 24.15.
10 le vingt-cinquième jour du mois: c'était le jour où, chaque mois, l'on fêtait la naissance du roi (voir 2 Mac 6.7).
11 Yoyarib: le chef de la première des 24 classes sacerdotales, voir 1 Chron 24.7. — Modine: aujourd'hui El-Midya, à 10 km à l'est de Lydda-Lod, où Simon éleva plus tard un mausolée familial, selon 13.27-30.
12 Maccabée: le sens de ce surnom comme de ceux des frères de Judas, n'a pas encore été élucidé.
13 les objets... butin: comparer 2 Rois 24.13.
14 "amis du Roi": tout comme parent, père ou frère du Roi, c'est là un titre honorifique d'origine perse que recevaient les familiers du roi, associés au pouvoir.
15 Pinhas... Salou: voir Nomb 25.6-14; Pinhas, petit-fils d'Aaron, est l'ancêtre des prêtres d'Israël.
16 désert (de Juda): comparer Matt 3.1 et la note.
17 nous ne violerons pas...: d'après Ex 16.29, il est interdit de sortir de chez soi le jour du sabbat. Les Juifs cachés dans le désert ne pouvaient donc obéir au roi sans profaner le jour du sabbat.
18 Hassidéens: forme grecque d'un mot hébreu qui signifie "les (hommes) pieux"; ce groupe de Juifs très attachés à la loi de Moïse et aux traditions forma le gros des troupes de Judas Maccabée (voir 2 Mac 14.6), mais en restant indépendant de sa politique (voir 1 Mac 7.13 et la note).
19 Abraham: voir Gen 15.6; Sir 44.20.
20 Joseph: voir Gen 41.37-43.
21 Pinhas... ancêtre: voir v. 26 et la note; voir aussi Sir 45.24.
22 Josué: voir Nomb 13.1—14.12; 27.16-23; Sir 46.1-7.
23 Caleb: voir Nomb 14.24; Sir 46.9.
24 David: voir 2 Sam 7.8-16; Sir 47.8.
25 Élie: voir 1 Rois 19.10; 2 Rois 2.11; Sir 48.9.
26 Hanania... Michaël: voir Dan 3.
27 Daniel: voir Dan 6.
28 année 146: en 166 avant J.-C., au printemps.
29 de nombreux rois: Antiochus IV (3.27), Antiochus V (6.28) et Démétrius Ier (7.26).
30 rassembla... anéantissement: c'est peut-être une allusion au rapatriement des Juifs de Galilée et du pays de Galaad (voir 5.9-36 et 45-54).
31 Apollonius: gouverneur militaire de Samarie, d'après l'historien juif Josèphe.
32 la montée (ou la descente, v. 24) de Beth-Horon se trouve sur le chemin de la plaine maritime au plateau judéen, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Jérusalem (voir Jos 10.10-11).
33 V. 18: comparer Jug 7.2-8; 1 Sam 14.6.
34 La Philistie n'existait plus comme nation indépendante depuis le 8e siècle avant J.-C., mais l'auteur appelle la plaine côtière pays des Philistins pour rapprocher les exploits de Judas de ceux de Jonatan et David (voir 1 Sam 14; 17; 2 Sam 5).
35 Lysias: voir 2 Mac 10.11; 11.1; 13.2. — "parents du Roi": titre honorifique le plus élevé à la cour des Séleucides (voir 10.89).
36 Antiochus: le futur Antiochus V Eupator (voir 6.17).
37 éléphants de combat: voir 1.17; 6.34-37; 2 Mac 11.4.
38 étrangers... terre: selon l'usage des Séleucides, les Juifs rebelles devaient être tués ou vendus comme esclaves (v. 41) et leurs terres concédées à des colons étrangers.
39 année 147: en 165 avant J.-C. — Haut-Pays: les hauts plateaux iraniens.
40 "amis du Roi": voir la note sur 2.18.
41 Emmaüs: à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Jérusalem, cet endroit était une position stratégique qui commandait l'accès à la ville sainte.
42 Idumée: texte probable; dans le texte grec, on a Syrie; l'Idumée, partie de l'ancien territoire d'Édom, s'était étendue jusqu'au sud de la Judée. — pays des Philistins: voir la note sur le v. 24.
43 Mispa: lieu traditionnel de rassemblement pour Israël (voir Jug 20.1; 1 Sam 7.5; 1 Rois 15.22; Jér 40—41).
44 ils déroulèrent...: les livres de cette époque avaient la forme d'un rouleau; voir la note sur Jér 36.2.
45 naziréens: voir Nomb 6.2 et la note.
46 que ferons-nous...?: les Israélites ne savent plus où porter les offrandes ni où accomplir les cérémonies marquant la fin du voeu de naziréat, puisque le temple est encore aux mains des païens.
47 V. 55: comparer Ex 18.21.
48 conformément à la loi: voir Deut 20.5-9; ces exemptions témoignent de l'influence des Hassidéens: voir la note sur 2.42.
49 Emmaüs: voir la note sur le v. 40.
50 Gorgias: voir 3.38 et 2 Mac 8.9.
51 Emmaüs: voir la note sur 3.40.
52 V. 9: voir Ex 14.
53 Guézer: (voir Jos 10.33) localité située à 30 km environ au nord-ouest de Jérusalem. — Idumée: voir la note sur 3.41. — Asdod (voir Jos 11.22) et Jamnia (ou Yabné, voir Jos 15.11 et 2 Chron 26.6) sont situées dans la région maritime.
54 pays des Philistins: voir la note sur 3.24.
55 Lysias: voir la note sur 3.32.
56 l'année suivante: début 164 avant J.-C. (voir 3.37 et la note).
57 Idumée: voir la note sur 3.41. — Beth-Sour: cette localité était une position stratégique à la limite sud de la Judée, voir v. 61; Lysias a contourné la Judée par l'ouest et le sud.
58 géant Goliath: voir 1 Sam 17.4-54. — Jonatan: voir 1 Sam 14.1-23.
59 Antioche: voir 3.37.
60 pierres souillées: sans doute les pierres qui proviennent de l'autel bâti par Antiochus IV sur l'autel des sacrifices (voir 1.54).
61 un prophète viendrait...: comparer 14.41.
62 Voir Ex 20.25 et la note.
63 ustensiles: les anciens avaient été volés par Antiochus Épiphane (voir 1.21-24).
64 Kisleu: voir Néh 1.1 et la note. — année 148: décembre 164 avant J.-C., exactement trois ans après la profanation du sanctuaire (voir 1.54 et 2 Mac 6.7).
65 couronnes... et écussons: ce sont les motifs ornementaux qui avaient été arrachés de la façade du temple (voir 1.22).
66 Beth-Sour: voir la note sur le v. 29. — Idumée: voir la note sur 3.41.
67 Iduméens: voir la note sur l'Idumée à 3.41. — Akrabattène: sans doute la région d'Akrabeh, à 12 km au sud-est de Sichem.
68 hommes de Baïa: probablement une tribu arabe semi-nomade.
69 Timothée: haut fonctionnaire responsable de la Transjordanie.
70 Yazer: ville de Moab, voir És 16.8.
71 Galaad: c'était, à l'origine, la région située à l'est du Jourdain et au sud du torrent Yabboc; mais à l'époque hellénistique, la province de Galaad s'étendait vers le nord jusqu'au plateau syrien; plusieurs colonies juives vivaient dans cette région. — Datéma: site non identifié qui devait se trouver à proximité de Bosora (voir v. 25-29).
72 Tobie: un descendant du Tobia de Néh 2.19. Sa famille régnait traditionnellement sur la région comprise entre Amman et le Jourdain.
73 Ptolémaïs: nom donné par le roi Ptolémée II à Akko (ou plus tard Saint-Jean-d'Acre). — Tyr, Sidon: villes de la côte syrienne. — Galilée des étrangers: terme méprisant pour désigner cette région très ouverte aux influences païennes (voir És 8.23).
74 Arbatta: probablement une région au sud de la Galilée; l'historien juif Josèphe la nomme Narbatène.
75 Nabatéens: des caravaniers arabes qui sillonnaient le plateau transjordanien, en faisant du commerce.
76 Bosora... Carnaïm: villes du plateau transjordanien.
77 Datéma: voir v. 9 et la note.
78 machines de guerre: il s'agit, entre autres, de tours en bois qu'on roulait au pied des remparts (voir 13.43).
79 Timothée: voir la note sur le v. 6.
80 Aléma: le nom de la ville est incertain, car il varie selon les manuscrits.
81 Rafon: aujourd'hui Er-Rafeh, à une soixantaine de km au sud de Damas, près du nahr El-Ehreir (le torrent), affluent du Yarmouk.
82 Carnaïm: ce nom signifie "les deux cornes"; ce sanctuaire est celui de la déesse Astarté qu'on représentait avec deux petites cornes.
83 Efron: aujourd'hui Et-Taybé, à 30 km au sud-est du lac de Génésareth.
84 Beth-Chéan ou Scythopolis: dans la vallée du Jourdain (voir Jug 1.27; 1 Sam 31.10 et 2 Mac 12.29).
85 Ptolémaïs: voir la note sur le v. 15. — Galaad: voir la note sur le v. 9.
86 Jamnia: ville du littoral, au sud de Joppé (Jaffa).
87 Gorgias était donc gouverneur militaire à la fois de la zone maritime et de l'Idumée (voir 3.41 et 2 Mac 10.14; 12.32).
88 n'avaient pas écouté...: voir 5.18-19.
89 Hébron: après l'exil, les Israélites ne s'étaient pas réinstallés dans cette région qui était devenue iduméenne (voir 3.41 et la note).
90 pays des Philistins: voir la note sur 3.24. — Marécha: principale ville d'Idumée, au nord-ouest d'Hébron, donc sur le chemin du pays des Philistins.
91 Asdod: voir la note sur 4.15.
92 Haut-Pays: voir 3.37 et la note. — Elymaïs: sous ce nom on ne connaît aucune ville, mais seulement une région proche de Suse, capitale de la Perse (voir Judith 1.6).
93 chose abominable: voir 1.54 et la note. — Beth-Sour: voir la note sur 4.29. — villes... au roi: autre texte une de leurs villes.
94 "amis du Roi": voir la note sur 2.18.
95 Antiochus: il s'agit du futur roi, Antiochus V.
96 année 149: en septembre-octobre 164 avant J.-C.
97 Lysias: voir 3.22. — Eupator: ce nom signifie: fils d'un noble père.
98 forteresse: voir 1.33.
99 année 150: en 163-162 avant J.-C.
100 ennemis: quelques manuscrits ajoutent et ont assiégé la forteresse.
101 Beth-Sour: voir 4.29 et la note.
102 Idumée: voir la note sur 3.41. — machines de guerre: voir la note sur 5.30.
103 Beth-Zacharia: à 9 km au nord de Beth-Sour, et donc à une vingtaine de km au sud-est de Jérusalem.
104 unités d'infanterie: les hommes, armés d'une longue lance et protégés par leur bouclier, formaient un groupe compact; placés entre les unités, les éléphants se trouvaient protégés sur leurs flancs.
105 Élazar: le frère cadet de Judas Maccabée.
106 année sabbatique: tous les sept ans, les Juifs devaient laisser reposer la terre sans la cultiver, en même temps qu'ils devaient libérer les esclaves et remettre les dettes (voir Lév 25.1-7).
107 Lysias: voir 3.32. — Philippe: voir aux v. 14-15.
108 l'année 151: en 161 avant J.-C. — ville... mer: il s'agit de Tripoli, en Syrie (voir 2 Mac 14.1).
109 grand-prêtre: voir 2 Mac 14.3; à l'époque hellénistique, les grands-prêtres étaient nommés par le roi (voir 10.20; 2 Mac 4.7,10,24) mais ils devaient être choisis parmi les membres des familles sacerdotales.
110 "ami du Roi": voir la note sur 2.18. — Grande Syrie: cette région comprenait toute la Palestine, le Liban et le sud de la Syrie actuelle.
111 Hassidéens: ralliés à Judas dès le début de la révolte (voir la note sur 2.42), ils l'abandonnèrent dès que la liberté religieuse leur sembla suffisamment assurée.
112 Écritures: voir Ps 79.2-3.
113 Beth-Zaïth: aujourd'hui Beit Zeita, à 6 km au nord de Beth-Sour (voir la note sur 4.29); on y a retrouvé un grand puits.
114 Nicanor: il avait déjà été battu par Judas (voir 3.38 et 4.12-15).
115 Chafarsalama: aujourd'hui Khirbet Selma, à 4 km de Hadacha (voir la note sur le v. 40).
116 Beth-Horon: voir la note sur 3.16.
117 Hadacha: (voir Jos 15.37) cette localité se trouve à 8 km au nord de Jérusalem, sur la route de Beth-Horon.
118 roi: il s'agit de Sennakérib (voir 2 Rois 19.35-36).
119 le treizième... Adar: aux environs du 28 mars 160 avant J.-C.
120 Guézer: voir la note sur 4.15.
121 Voir la note sur le v. 43.
122 Gaulois: allusion possible à la soumission des Gaulois établis au nord de l'Italie, au début du 2e siècle avant J.-C.
123 Philippe et Persée: Philippe V et son fils qui furent battus par les Romains, l'un en 197 et l'autre en 168 avant J.-C.
124 Antiochus le Grand: Antiochus III, vaincu à Magnésie du Sipyle, en 189 avant J.-C. — Asie: l'empire d'Antiochus III s'était étendu, à la fin du 3e siècle avant J.-C., de l'Asie Mineure à l'Indus.
125 Inde et Médie: certains commentateurs pensent qu'il s'agit là d'une erreur et qu'il faut plutôt lire Ionie et Mysie. — Eumène: Eumène II de Pergame, capitale d'un petit royaume sur la côte d'Asie Mineure.
126 La réduction de la Grèce en province romaine date de 146 avant J.-C.; l'auteur des Maccabées dépasse donc le cadre de l'histoire de Judas, mort en 160 avant J.-C.
127 un seul d'entre eux: le pouvoir était aux mains de deux consuls, mais l'auteur du texte ne connaissait sans doute l'existence que du consul chargé des affaires d'Orient.
128 Démétrius: voir 7.1. — Nicanor: voir 3.38 et 7.26. — Bachidès: voir 7.8-9. — Alkime: voir 7.5 et la note.
129 Arbèle: ville située à 5 km environ à l'ouest du lac de Génésareth.
130 premier mois de... 152: avril-mai 160 avant J.-C.
131 Béreth: à 16 km au nord de Jérusalem.
132 Élasa: peut-être le Khirbet Il'asa, près de Beth-Horon (voir la note sur 3.16); le texte grec est incertain.
133 monts Azara: d'après l'historien juif Josèphe; c'est la transcription grecque du nom araméen de Baal-Hassor (voir 2 Sam 13.23 et Néh 11.33), à 8 km environ de Béreth. Le texte porte monts d'Asdod, mais il n'y a pas de montagne dans la région d'Asdod.
134 Modine: voir la note sur 2.1; comparer 2.70; 13.25.
135 désert: comparer Matt 3.1 et la note. — Técoa: patrie du prophète Amos, à 18 km au sud-est de Jérusalem. — citerne Asfar: peut-être l'actuel Sheikh Ahmad Safar à 6 km au sud de Técoa.
136 La place de ce verset est discutée, car il fait double emploi avec le v. 43.
137 Nabatéens: voir 5.25 et la note.
138 Jambrites de Mèdeba: probablement une tribu arabe dont une partie habitait Mèdeba, une ville du plateau transjordanien, à une douzaine de km à l'est de la mer Morte.
139 Nabata: on pense qu'il s'agit d'une localité située à 2 km au sud de Mèdeba.
140 V. 41: citation d'Amos 8.10.
141 Jéricho: dans la vallée du Jourdain, à 25 km au nord-est de Jérusalem. — Emmaüs: voir 3.40 et la note. — Beth-Horon: voir 3.16 et la note. — Béthel: à 18 km au nord de Jérusalem. — Timna: à une quinzaine de km au nord-ouest de Béthel. — Faraton: à 25 km au nord de Timna, non loin de Téfon en Samarie.
142 Beth-Sour: voir la note sur 4.29. — Guézer: voir la note sur 4.15.
143 le deuxième mois de l'année 153: en avril-mai 159 avant J.-C. — prophètes: allusion au rôle joué par Aggée et Zacharie dans la reconstruction du temple après l'exil.
144 Beth-Basi: aujourd'hui Beit Bassa, entre Bethléem et Técoa (voir la note sur le v. 33).
145 machines de guerre: voir 5.30 et la note.
146 Odomera... Fasiron: il s'agit sans doute de deux tribus arabes qui s'étaient alliées à Bachidès. — Le texte grec du v. 66 est peu clair et la traduction incertaine.
147 Mikmas: à une douzaine de kilomètres au nord de Jérusalem.
148 année 160: en septembre-octobre 152 avant J.-C. — Alexandre Épiphane, plus souvent appelé Alexandre Balas, se prétendait le fils d'Antiochus Épiphane (voir 1.10) en exploitant sa ressemblance avec lui. — Ptolémaïs: voir la note sur 5.15.
149 Démétrius: Démétrius Ier, voir 7.1-4.
150 les Israélites emprisonnés: voir 9.53.
151 Bachidès: voir 7.8-9.
152 Beth-Sour: voir la note sur 4.29.
153 je te nomme... grand-prêtre: voir la note sur 7.5. — ami du Roi: voir la note sur 2.18. — couronne d'or: comme celles que portaient les prêtres des cultes hellénistiques.
154 fête des Huttes: voir au Vocabulaire CALENDRIER. — le septième mois...: octobre 152 avant J.-C.
155 Voir 11.34.
156 Autre traduction elle sera dispensée, ainsi que son territoire, du paiement des dixièmes du revenu et des autres taxes...
157 Voir v. 30.
158 Ptolémaïs: voir 5.15 et la note; 2 Mac 6.8; 13.24-25. Démétrius encourage ainsi les Juifs à aller attaquer cette ville, territoire de son rival Alexandre Balas (voir 10.1).
159 Auparavant... remettaient: d'après d'autres manuscrits Durant les années précédentes, les fonctionnaires ne remettaient...
160 Cléopâtre: il s'agit de Cléopâtre Théa, connue aussi sous le nom de Cléopâtre III; on ne doit pas la confondre avec Cléopâtre VII (69-30 avant J.-C.) qui fut mêlée à l'histoire de Rome. — année 162: automne 150 avant J.-C.
161 année 165: 147 avant J.-C. — Démétrius: Démétrius II, surnommé Nikator; son père a été tué en combattant Alexandre, voir v. 50.
162 Apollonius: c'est sans doute le même Apollonius dont l'historien grec Polybe raconte qu'il aida Démétrius Ier à s'évader de Rome (voir 7.1). — Grande-Syrie: voir la note sur 7.8. — Jamnia: voir la note sur 5.58.
163 repoussés deux fois: comparer 5.55-62; 9.1-22; 1 Sam 4.2-10; 31.1-13.
164 Jaffa ou Joppé, qui était autrefois un port important.
165 Asdod: voir 5.68.
166 Ascalon: ville de la côte méditerranéenne, au sud d'Asdod.
167 Écron: ancienne cité philistine située à l'est d'Asdod.
168 Asdod: voir 10.77 et 5.68.
169 Jaffa: voir la note sur 10.75.
170 Éleuthère: aujourd'hui le nahr El-Kebir, qui marque la frontière entre le nord du Liban et la Syrie.
171 Séleucie-sur-mer: ville située à l'embouchure de l'Oronte et qui servait de port à Antioche, la capitale, distante d'environ 30 km.
172 Grande-Syrie: voir la note sur 7.8.
173 année 167: en août-septembre 145 avant J.-C. — Démétrius: Démétrius II régna de 145 à 124 avant J.-C.
174 machines de guerres: voir la note sur 5.30.
175 Ptolémaïs: voir la note sur 5.15.
176 "amis du Roi": voir la note sur 2.18.
177 Il lui confirma... auparavant: voir 10.20.
178 trois districts de la Samarie: texte probable, voir 10.30 et 38; 11.34; le grec a les trois districts et la Samarie.
179 frère: titre honorifique comme "ami du Roi".
180 Aphéréma: aujourd'hui Tayibeh, à une vingtaine de km au nord-est de Jérusalem; Lydda (ou Lod, 1 Chron 8.12): ville située à une vingtaine de km à l'est de Jaffa; Ramataïm (ou Rama, voir 1 Sam 1.1 et la note): ville située à 35 km environ au nord-ouest de Jérusalem.
181 Tryphon: surnom de Diodote, auparavant général de Démétrius Ier. — Iamlikos: peut-être le fils de Zabdiel qui trancha la tête d'Alexandre Balas, voir v. 17
182 Antiochus: Antiochus VI Dionysos, fils d'Alexandre Balas, régna depuis l'été 144 jusqu'à son assassinat par Tryphon en 142 avant J.-C.
183 quatre districts: voir v. 34 et la note; on parle généralement des «trois» districts, le quatrième est celui d'Akrabattène, voir la note sur 5.3.
184 agrafe d'or: voir 10.89.
185 l'Échelle de Tyr: montagne jadis coupée par une voie en escalier, à une dizaine de km au sud de Tyr.
186 Grande-Syrie: voir la note sur 7.8. — Ascalon: voir la note sur 10.86.
187 Gaza, ancienne cité philistine, était devenue un centre hellénistique particulièrement hostile aux Juifs.
188 Cadès: l'ancienne Quédech de Neftali (Jos 12.22), à 36 km au sud-est de Tyr.
189 Beth-Sour: voir la note sur 4.29.
190 Hassor: importante forteresse située à une dizaine de km au nord du lac de Génésareth.
191 V. 1: comparer 8.17-32.
192 leurs frères: voir v. 21.
193 Areios: Areios Ier; le plus connu des rois de Sparte (309-265) aurait envoyé cette lettre au premier Onias, ancêtre de la famille sacerdotale des Oniades. — copie: voir v. 20ss.
194 Hamath: cette région se trouvait à la limite nord-est de la Grande-Syrie (voir la note sur 7.8).
195 et s'enfuirent: ces mots sont absents de certains manuscrits.
196 Eleuthère: voir la note sur 11.7.
197 Zabadéens: tribu habitant la région comprise entre l'Anti-Liban et Damas, où se trouve encore aujourd'hui la ville de Zebdani.
198 Ascalon: voir la note sur 10.86. — Jaffa: voir la note sur 10.75.
199 Chafenata: ce terme araméen désigne probablement le nouveau quartier ou ville neuve au nord-ouest du temple; pour certains, ce serait le nom de la nouvelle partie de la muraille.
200 Adida: à 6 km au nord-est de Lydda (voir la note sur 11.34), à la limite est de la plaine côtière (le Bas-Pays).
201 Tryphon: voir la note sur 11.39. — Grande-Syrie: voir la note sur 7.8. — Antiochus VI: le fils d'Alexandre Balas.
202 Beth-Chéan: voir la note sur 5.52.
203 Grande Plaine: située entre Beth-Chéan et le Jourdain (voir 5.52).
204 Jonatan, fils d'Absalom: sans doute le frère de Mattatias mentionné à 11.70. — Jaffa: voir la note sur 10.75.
205 Ptolémaïs: voir la note sur 5.15.
206 Adida: voir la note sur 12.38.
207 Adôra: aujourd'hui Dûra, à 8 km à l'est d'Hébron.
208 Galaad: certains pensent qu'il faudrait lire Galilée dans le texte grec, à cause de la mention de Baskama au v. 23 (voir la note).
209 Baskama: contraction de Beth-Seqma («la maison du Sycomore»), aujourd'hui tell es-Semak, à la pointe du Carmel.
210 Modine: voir 2.1 et la note.
211 Le texte grec n'est pas toujours clair dans cette description du monument.
212 Antiochus: Antiochus VI, fils d'Alexandre Balas (voir 11.39).
213 Grande-Syrie: voir la note sur 7.8.
214 est confirmé: voir 11.30-37.
215 année 170: année 142 avant J.-C.
216 Guézer: voir la note sur 4.15.
217 Voir 12.36.
218 C'est-à-dire le 4 juin 141 avant J.-C.; l'occupation de la forteresse par une garnison syrienne avait duré 26 ans.
219 année 172: d'octobre 141 à septembre 140 avant J.-C. — Médie: ce pays, avec la Perse (v. 2), avait fait partie de l'empire d'Alexandre le Grand, mais Démétrius Ier les avait perdus tous les deux. — Tryphon: voir la note sur 11.39.
220 Arsace: Arsace VI, mieux connu sous le nom de Mithridate Ier, est le fondateur de l'empire parthe; c'est en 139 avant J.-C. qu'il captura Démétrius.
221 Jaffa: voir la note sur 10.75.
222 Guézer: voir la note sur 4.15. — Beth-Sour: voir la note sur 4.29.
223 Comparer 1 Rois 5.5; Mich 4.4; Zach 3.10.
224 Ce renouvellement d'alliance a dû être sollicité par Simon, par l'intermédiaire de Numénius (voir v. 22,24). Il date de 142 avant J.-C. (voir 15.16 et la note).
225 Numénius et Antipater: voir 12.16.
226 Plus tard...: en fait, l'ambassade de Numénius est probablement antérieure à la lettre des Spartiates; voir v. 18 et la note.
227 le dix-huitième... du mois d'Eloul, en 172: le 13 septembre 140 avant J.-C. — A la fin du verset, dans le texte grec, il y a une expression dont le sens est très incertain, asaramel: selon certains, il s'agirait d'une cour du temple, pour d'autres, d'un titre, "chef du peuple de Dieu".
228 Yoyarib: voir la note sur 2.1.
229 Beth-Sour: voir la note sur 4.29.
230 Jaffa: voir la note sur 10.75. — Guézer: voir la note sur 4.15. — Asdod: voir 5.68 et la note.
231 On avait rapporté... prêtres: ou, d'après certains manuscrits, Alors, les Juifs et leurs prêtres...
232 agrafe d'or: voir 10.89.
233 exemptions de taxes: voir 10.28 et 13.37.
234 année 174: en 139 avant J.-C., à l'automne. — pays de ses ancêtres: la région d'Antioche, capitale de l'empire séleucide. — Tryphon: voir la note sur 11.39.
235 Dor: localité située au sud du mont Carmel.
236 Ce verset reprend la suite du récit interrompu en 14.24.
237 Lucius: Lucius Metellus fut consul en 142 avant J.-C., de sorte que cette lettre se situe avant les événements rapportés au début du chapitre. — Ptolémée: Ptolémée VII, surnommé Physcon, roi d'Égypte.
238 Démétrius II était prisonnier des Parthes (voir 14.2), mais le consul l'ignorait. — Attale II fut roi de Pergame (petit royaume de la côte occidentale de l'Asie Mineure), en 159-138 avant J.-C. — Ariarathe V était roi de Cappadoce. — Arsace: voir la note sur 14.2.
239 Cette liste, quoique donnée sans ordre apparent, reflète bien l'état politique du Proche-Orient au 2e siècle avant J.-C.: quelques grands royaumes (Carie, Lycie) et de nombreuses îles ou villes, les unes indépendantes, les autres qui dépendent de royaumes comme l'Égypte (l'île de Chypre et Cyrène) ou Pergame (Myndos), mais les liens n'étaient pas toujours très clairs. Plusieurs de ces villes ou régions abritaient des colonies juives (voir v. 19).
240 encore: ce mot traduit une expression peu claire en grec; autres traductions: la deuxième fois ou dans le faubourg. — Dor: voir la note sur le v. 11.
241 Jaffa: voir la note sur 10.75. — Guézer: voir la note sur 4.15.
242 Ortosia: ville située entre Tripoli et l'embouchure du fleuve Éleuthère (voir la note sur 11.7).
243 Kédrôn: aujourd'hui Qatra, à 6 km au sud de Jamnia.
244 Guérer: voir la note sur 4.15.
245 Modine: à 25 km de Kédrôn où s'est installé Kendébée (voir 15.41); voir aussi la note sur 2.1.
246 forteresse de Kédrôn: voir 15.39 et 41.
247 Asdod: voir 5.68 et la note. — à la ville ou, selon certains, à ces tours.
248 année 177: en février 134 avant J.-C.
249 pour qu'il puisse... pays: autre traduction, pour que les villes et le pays soient livrés en son pouvoir (celui de Ptolémée).
250 Guézer: voir 4.15 et la note.