Bible en Français Courant (1997) La Bible en français courant
© Société biblique française, 1997

Introduction de la Bible selon la Bible en français courant

Livre de Nahoum

Le livre de Nahoum évoque par avance la chute de Ninive, capitale de l'empire assyrien auquel les Israélites sont assujettis. Il a été écrit entre la prise de Thèbes par les Assyriens en 663 avant J.-C. et la destruction de Ninive par les Babyloniens en 612 avant J.-C.

Ce livre comporte trois parties: La première sert d'introduction générale et affirme la puissance de Dieu qui domine sur la création entière et juge le monde (1.2-8). La deuxième précise la manière dont cette puissance va se manifester dans le contexte politique de l'époque de Nahoum: par la destruction de la ville de Ninive et, en conséquence, la libération des habitants de Juda (1.9-2.3). La troisième partie décrit et célèbre la ruine de Ninive et du pouvoir qu'elle représente (2.4-3.19).

Le message du prophète va bien au-delà de l'annonce de la destruction de Ninive. En effet, Nahoum présente cette destruction comme la conséquence d'un jugement de Dieu. Ville orgueilleuse, criminelle et débauchée, Ninive est le symbole d'un pouvoir humain construit sur des bases que Dieu n'accepte pas. L'actualité du livre de Nahoum réside dans la proclamation que tout pouvoir de ce genre est destiné à disparaître.

 Le Seigneur, un Dieu redoutable et bon

1:1
Message intitulé Ninive, récit de ce que Dieu a révélé à Nahoum d'Elcoch (1) .

1:2
Le Seigneur est un Dieu exigeant, il prend sa revanche sur ceux qui s'opposent à lui; sa colère est terrible, il prend sa revanche sur ses ennemis, il leur garde rancune.

1:3
Le Seigneur est patient, sa puissance est immense, mais il ne tient pas le coupable pour innocent. Une violente tempête surgit lorsqu'il se déplace. Les nuages sont la poussière que soulèvent ses pas.

1:4
Il menace la mer et la voici à sec, il vide les fleuves de leur eau. Alors les pâturages du Bachan et les pentes du Carmel jaunissent, les fleurs du Liban se flétrissent (2) .

1:5
Il intervient et les montagnes chancellent, les collines s'effondrent. En sa présence, la terre tremble, la terre entière avec ceux qui l'habitent.

1:6
Qui donc pourrait résister à sa fureur et survivre au feu de sa colère? Sa colère se propage comme un incendie, même les rochers éclatent devant lui.

1:7
Le Seigneur est bon, il est un abri au jour de la détresse. Il prend soin de ceux dont il est le refuge,

1:8
lorsque passe le flot du malheur. Mais il détruit ses ennemis (3) , il les pourchasse jusque dans les ténèbres de la mort.

Messages successifs pour Juda et pour Ninive

1:9
Pour qui prenez-vous le Seigneur? Il réduit vos adversaires au néant, vous ne subirez plus leur oppression!

1:10
Ils sont pareils à des ronces qui s'enchevêtrent, eux qui boivent jusqu'à en être ivres. Ils brûleront entièrement comme de l'herbe sèche (4) .

1:11
De toi, Ninive, est sorti un homme aux projets diaboliques, qui complote contre le Seigneur (5) .

1:12
Le Seigneur déclare aux gens de Juda (6) : «Même si vos ennemis sont nombreux et forts, ils disparaîtront, il n'en restera rien. Je vous ai courbés sous la souffrance, mais je ne recommencerai pas.

1:13
Maintenant je vous libère du joug ennemi, je brise vos chaînes.»

1:14
Contre vous, habitants de Ninive (7) , le Seigneur décide ceci: «Vous n'aurez plus de descendants qui porteront votre nom. Dans le temple de vos dieux, j'abattrai vos idoles de bois ou de métal. Je prépare votre tombeau, car à mes yeux, vous ne valez plus rien.»

 Messages successifs pour Juda et pour Ninive (Suite)

2:1
Gens de Juda, voici venir par-dessus les montagnes un porteur de bonne nouvelle: il annonce la paix! Célébrez vos fêtes religieuses, apportez à Dieu ce que vous lui avez promis. L'homme diabolique n'envahira plus votre pays; son pouvoir a été anéanti (8) .

2:2
On monte à l'assaut contre toi, Ninive. Soldats, gardez les fortifications, surveillez les routes, préparez-vous au combat, rassemblez toutes vos forces.

2:3
Voici que le Seigneur restaure la grandeur des descendants de Jacob, tout comme celle d'Israël, vigne que des pillards avaient ravagée et saccagée.

Ninive prise d'assaut et pillée

2:4
Les soldats de l'armée ennemie ont des boucliers peints en rouge et portent des costumes écarlates. Lorsqu'ils sont prêts à l'attaque, les chars flamboient comme du feu, les lances s'agitent.

2:5
Les chars se lancent à l'assaut à travers rues et places comme des bêtes en furie. On dirait des torches enflammées, ils sont aussi rapides que l'éclair.

2:6
Le roi de Ninive fait appel à ses généraux, mais ils s'avancent en trébuchant. Les assaillants se précipitent vers les remparts, ils se placent derrière un abri (9) .

2:7
Soudain, les portes qui donnent sur les fleuves sont enfoncées, au palais royal c'est la débandade (10) !

2:8
On saisit la statue de la déesse, on l'emporte (11) . Les femmes qui en prenaient soin gémissent comme des colombes plaintives; dans leur tristesse, elles se frappent la poitrine.

2:9
Ninive est comme un réservoir dont toute l'eau s'échappe (12) . «Arrêtez-vous, arrêtez-vous», crie-t-on, mais aucun fuyard ne se retourne.

2:10
Qu'on rafle l'or et l'argent! Les richesses de la ville sont inépuisables, elle regorge d'objets précieux.

2:11
Pillage, saccage et ravage! Tous perdent courage; les jambes fléchissent, les corps tremblent et les visages pâlissent.

Ninive est comme un lion vaincu

2:12
Qu'est devenu le repaire du lion (13) ? Les lionceaux y recevaient leur nourriture. Quand le lion partait en chasse, personne n'inquiétait ses petits.

2:13
Le lion tuait et déchirait ses proies pour la lionne et les lionceaux. Il remplissait ses tanières de la chair déchiquetée de ses victimes.

2:14
Le Seigneur de l'univers déclare: «Je vais intervenir contre toi, Ninive, je ferai partir en fumée tes chars de guerre, tes lionceaux seront tués au combat. Je mettrai un terme à tes pillages sur la terre, on n'entendra plus les ordres de tes envoyés.»

 La ville criminelle livrée au carnage

3:1
Quel malheur pour la ville criminelle, qui règne par la fraude, s'enrichit par la violence et sans cesse recourt au pillage!

3:2
Voici qu'on y entend le claquement des fouets, le fracas des roues, le galop des chevaux, et le roulement des chars de guerre.

3:3
La cavalerie charge, les armes flamboient, les piques lancent des éclairs. Partout il y a des morts, les cadavres s'entassent, on ne peut les compter, on trébuche sur les corps!

Ninive couverte de honte

3:4
Ninive, prostituée aux mille débauches, attirait par sa grâce et ensorcelait par sa beauté. Ses débauches et sorcelleries mettaient peuples et nations sur le marché des esclaves.

3:5
Voilà pourquoi je vais intervenir contre toi, lui affirme le Seigneur de l'univers. Je relèverai ta robe jusqu'à ton visage, je te montrerai nue aux peuples étrangers: ils verront tous ton humiliation.

3:6
Je vais te traîner dans la boue, te couvrir de honte. Je ferai de toi un exemple:

3:7
tous ceux qui te verront prendront la fuite. «Ninive est en ruine, s'écrieront-ils, qui aurait pitié d'elle? Où pourrait-on lui trouver du réconfort?»

Niniveva subir le même sort que Thèbes

3:8
Ninive, vaux-tu mieux que Thèbes, la ville installée sur les canaux du Nil, entourée d'eau, protégée par le rempart d'un fleuve grand comme une mer (14) ?

3:9
L'Éthiopie et l'Égypte lui fournissaient des ressources inépuisables. Les gens de Pouth et de Libye étaient ses alliés (15) .

3:10
Pourtant ses habitants, eux aussi, ont été emmenés en exil. Ses jeunes enfants eux-mêmes ont été écrasés à tous les coins de rues. Tous ses chefs ont été chargés de chaînes, ses notables ont été répartis entre les vainqueurs par tirage au sort.

3:11
A ton tour, Ninive, tu seras ivre de douleur, tu en seras submergée (16) . A ton tour, tu chercheras un refuge pour échapper à tes ennemis.

Ninive incapable de résister

3:12
Tes fortifications sont toutes comme des figues déjà mûres: dès qu'on secoue le figuier, elles tombent dans la bouche de qui veut les manger.

3:13
Il n'y a plus chez toi que des femmelettes, les portes fortifiées du pays s'ouvrent d'elles-mêmes devant l'ennemi: leurs verrous ont été détruits par le feu (17) .

3:14
Puisez de l'eau, Ninivites, en vue du siège que vous allez subir, renforcez les murs de défense, pétrissez la terre argileuse et préparez les moules à briques (18) .

3:15
Mais vous mourrez, brûlés dans l'incendie de votre ville, ou tués au combat. Vous serez détruits comme des feuilles dévorées par les hannetons (19) .

Toute une population disparaît

3:16
Vos marchands étaient plus nombreux que les étoiles dans le ciel, comme des hannetons qui dévorent et puis s'envolent, ils ont maintenant disparu.

3:17
Vos inspecteurs pullulaient comme des sauterelles et vos fonctionnaires comme des grappes d'insectes qui se posent sur les buissons par temps froid. Lorsque le soleil se met à briller, ils disparaissent on ne sait où. Où donc sont-ils passés?

Un désastre irréparable

3:18
Roi d'Assyrie, tes gouverneurs se sont endormis pour toujours, tes généraux ne bougent plus. Ton peuple est dispersé sur les montagnes et personne ne le rassemble (20) .

3:19
Tu as subi un désastre irréparable, tes blessures sont mortelles. Tous ceux qui apprennent ton sort applaudissent à ton malheur, car qui n'a pas été victime de ta cruauté incessante?



Commentaires des versets

1 Ninive: capitale de l'empire assyrien, qu'elle symbolise et personnifie tout entier. — d'Elcoch, village non identifié, traduit un adjectif qui peut signifier aussi celui qui est comme la pluie d'arrière-saison. — Pour 1.1 à 3.19, voir És 10.5-34; 14.24-27; Soph 2.13-15.
2 le Carmel: voir Amos 1.2 et la note. — le Liban: voir la note sur És 10.34. L'AT mentionne souvent les régions du Bachan, du Carmel et du Liban pour leur richesse.>
3 Mais il détruit ses ennemis: d'après certaines versions anciennes; hébreu il détruit son emplacement: il s'agirait déjà de la ville de Ninive.
4 Ils (sont pareils): les ennemis de Juda, c'est-à-dire les Assyriens. — Le texte hébreu de tout ce verset est difficile; la traduction en donne un sens possible.
5 Il s'agit vraisemblablement du roi d'Assyrie, voir aussi 2.1.
6 aux gens de Juda: la traduction explicite ici à qui le Seigneur s'adresse.
7 vous, habitants de Ninive: comme au v. 12 la traduction explicite à qui le Seigneur s'adresse. On peut comprendre également qu'il s'adresse plus particulièrement au roi de Ninive.
8 Dans certaines traductions 2.1 est numéroté 1.15. En conséquence 2.2-14 est numéroté 2.1-13. — Gens de Juda: voir note sur 1.12. — L'homme diabolique: sans doute le roi d'Assyrie évoqué déjà en 1.11.
9 derrière un abri: il s'agit d'une sorte de bouclier collectif qui protège les assaillants au pied du rempart.
10 Ninive était construite en bordure de deux fleuves, le Tigre et son affluent le Koser. Le palais royal était protégé par une boucle du Koser.
11 la statue de la déesse: d'après l'ancienne version grecque; le sens du texte hébreu est peu clair. Il s'agit de la déesse assyrienne Ichtar.
12 Sens possible d'un texte hébreu difficile.
13 Le lion était l'emblème de Ninive.
14 Thèbes: voir Jér 46.25 et la note. En 663 avant J.-C. la ville avait été prise et pillée par le roi assyrien Assourbanipal. — protégée... comme une mer: sens possible d'un texte hébreu difficile.
15 Pouth: voir És 66.19 et la note.
16 tu en seras submergée: autre traduction tu te cacheras.
17 leurs verrous ont été détruits: le système de fermeture des portes était en bois. Le terme désignant les verrous servait aussi, au sens figuré, à désigner l'ensemble des forteresses qui défendaient l'approche de la ville.
18 les moules à briques: il faut fabriquer des briques pour pouvoir réparer les remparts.
19 Vous serez détruits... hannetons: sens possible d'un texte hébreu difficile.
20 dispersé sur les montagnes: en 609 avant J.-C. les dernières troupes assyriennes, poursuivies par les Babyloniens, se dispersèrent dans les montagnes d'Arménie.