Bible en Français Courant (1997) La Bible en français courant
© Société biblique française, 1997

Introduction de la Bible selon la Bible en français courant

Lettre aux Romains

Peu d'années après la mort et la résurrection du Christ, il semble que des Juifs devenus chrétiens, comme Aquilas et Priscille (voir Act 18.2) aient commencé à diffuser l'Évangile (voir l'introduction aux évangiles) à Rome, la capitale de l'empire. C'est ainsi qu'une première Église s'y trouvait déjà, alors que Paul prêchait en Syrie, en Asie Mineure (aujourd'hui la Turquie d'Asie) et en Grèce. Dieu avait chargé Paul d'aller «jusqu'au bout du monde». C'est pourquoi celui-ci désirait se rendre non seulement à Rome mais encore en Espagne. On ignore s'il a pu mettre ce dernier projet à exécution, mais, pour préparer son voyage, il écrivit une lettre «à vous qui êtes à Rome» (1.7), c'est-à-dire aux chrétiens de cette ville, dont un groupe se réunissait chez Priscille et Aquilas (voir 16.3-5).

Paul profite de cette lettre pour expliquer aux chrétiens de l'endroit comment il comprend son rôle de missionnaire des non-Juifs. Sa lettre est l'exposé le plus complet que nous ayons de son message, qu'il résume lui-même en ces termes: la Bonne Nouvelle est la force dont Dieu se sert pour sauver tous ceux qui croient, les Juifs d'abord, mais aussi ceux qui ne sont pas Juifs (1.16).

Le problème de la relation entre Juifs et non-Juifs (en particulier la question de savoir quelle attitude les non-Juifs devenus chrétiens devaient adopter à l'égard de la loi juive) jouait un grand rôle pour les premiers chrétiens, et nous le retrouvons dans d'autres écrits de l'apôtre, par exemple dans la lettre aux Galates. Ici Paul affirme d'emblée que la Bonne Nouvelle dont il est le porteur est destinée à tous les hommes sans exception (1.16). Il explique ensuite comment Dieu sauve l'homme perdu, quel qu'il soit, qui a confiance en lui (1.18-8.39).

Puis il aborde le problème posé par le fait qu'une partie d'Israël refuse momentanément le Christ. Il affirme que ce refus ne saurait faire obstacle au plan de Dieu, dont la grâce aura le dernier mot (chap. 9-11). Pour l'instant, la bonté que Dieu témoigne à l'égard des non-Juifs doit être comprise comme un appel à vivre pour lui d'une vie réellement nouvelle (12.1-15.13).

En conclusion Paul annonce son projet de voyage à Rome et termine sa lettre par des salutations personnelles (15.14-16.27).

Tous ceux qui cherchent un exposé cohérent concernant le salut que Dieu offre aux hommes par Jésus-Christ seront amenés, par la lecture de cette lettre, à s'émerveiller à leur tour de la grandeur du plan divin (11.33-36). En même temps, ils seront encouragés à rendre à Dieu, eux aussi, le véritable culte que nous lui devons.

 Salutation

1:1
De la part de Paul, serviteur de Jésus-Christ, appelé à être apôtre et choisi par Dieu pour annoncer sa Bonne Nouvelle.

1:2
Dieu avait promis cette Bonne Nouvelle depuis longtemps dans les saintes Écritures, par l'intermédiaire de ses prophètes (1) .

1:3
Elle se rapporte à son Fils, notre Seigneur Jésus-Christ: en tant qu'homme, il était descendant du roi David;

1:4
mais selon l'Esprit Saint, il a été manifesté Fils de Dieu (2) avec puissance quand il a été ressuscité d'entre les morts.

1:5
Par lui, Dieu m'a accordé la faveur d'être apôtre pour l'honneur du Christ, afin d'amener des gens de toutes les nations à croire en lui et à lui obéir.

1:6
Vous en êtes aussi de ces gens-là, vous que Dieu a appelés pour que vous apparteniez à Jésus-Christ.

1:7
Je vous écris à vous qui êtes à Rome, vous tous que Dieu aime et qu'il a appelés à vivre pour lui. Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous accordent la grâce et la paix.

Paul désire aller voir les chrétiens de Rome

1:8
Avant tout je remercie mon Dieu, par Jésus-Christ, au sujet de vous tous, parce qu'on parle de votre foi dans le monde entier.

1:9
Dieu sait que je dis vrai, lui que je sers de tout mon coeur en annonçant la Bonne Nouvelle qui concerne son Fils. Il sait que je pense sans cesse à vous

1:10
toutes les fois que je prie. Je demande à Dieu que si telle est sa volonté, il me soit enfin possible de me rendre chez vous.

1:11
En effet, je désire beaucoup vous voir, afin de vous apporter un don de l'Esprit Saint pour que vous en soyez fortifiés.

1:12
Plus encore, je désire être parmi vous pour que nous recevions ensemble un encouragement, moi par votre foi et vous par la mienne.

1:13
Je veux que vous sachiez, frères, que j'ai souvent fait le projet de me rendre chez vous (3) , mais j'en ai été empêché jusqu'à présent. Je souhaitais que mon travail porte du fruit chez vous aussi, comme il en a porté parmi les autres nations du monde.

1:14
C'est mon devoir d'aller auprès de tous, les civilisés comme les non-civilisés, les gens instruits comme les ignorants.

1:15
C'est pourquoi j'ai ce désir de vous apporter la Bonne Nouvelle, à vous aussi qui habitez Rome.

La puissance de la Bonne Nouvelle

1:16
C'est sans crainte que j'annonce la Bonne Nouvelle: elle est en effet la force dont Dieu se sert pour sauver tous ceux qui croient, les Juifs d'abord, mais aussi les non-Juifs.

1:17
En effet, la Bonne Nouvelle révèle comment Dieu rend les humains justes devant lui: c'est par la foi seule, du commencement à la fin, comme l'affirme l'Écriture: «Celui qui est juste par la foi, vivra (4)

Les humains sont coupables

1:18
Du haut du ciel, Dieu manifeste sa colère contre tout péché et tout mal commis par les humains qui, par leurs mauvaises actions, étouffent la vérité.

1:19
Et pourtant, ce que l'on peut connaître de Dieu est clair pour tous: Dieu lui-même le leur a montré clairement.

1:20
En effet, depuis que Dieu a créé le monde, ses qualités invisibles, c'est-à-dire sa puissance éternelle et sa nature divine, se voient fort bien quand on considère ses oeuvres. Les humains sont donc inexcusables.

1:21
Ils connaissent Dieu, mais ils ne l'honorent pas et ne le remercient pas comme il convient de le faire à son égard. Au contraire, leurs pensées sont devenues stupides et leur esprit insensé a été plongé dans l'obscurité.

1:22
Ils se prétendent sages mais ils sont fous:

1:23
au lieu d'adorer la gloire du Dieu immortel, ils ont adoré des statues représentant l'homme mortel, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles (5) .

1:24
C'est pourquoi Dieu les a abandonnés à des actions impures, selon les désirs de leur coeur, de sorte qu'ils se conduisent d'une façon honteuse les uns avec les autres.

1:25
Ils échangent la vérité concernant Dieu contre le mensonge; ils adorent et servent ce que Dieu a créé au lieu du Créateur lui-même, qui doit être loué pour toujours! Amen.

1:26
C'est pourquoi Dieu les a abandonnés à des passions honteuses. Leurs femmes elles-mêmes changent les relations naturelles en des relations contre nature.

1:27
De même, les hommes abandonnent les relations naturelles avec la femme et brûlent de désir les uns pour les autres. Les hommes commettent des actions honteuses les uns avec les autres et reçoivent ainsi en eux-mêmes la punition que mérite leur égarement.

1:28
Comme ils ont refusé de reconnaître Dieu, Dieu les a abandonnés à leur intelligence déréglée et, ainsi, ils font ce qu'ils ne devraient pas.

1:29
Ils sont remplis de toute sorte d'injustice, de mal, d'envie, de méchanceté; ils sont pleins de jalousie, de meurtres, de querelles, de ruse, de malice. Ils lancent de fausses accusations

1:30
et disent du mal les uns des autres; ils sont ennemis de Dieu, insolents, orgueilleux, vantards. Toujours prêts à imaginer de nouveaux méfaits, ils sont rebelles à leurs parents.

1:31
Ils sont inconstants, ils ne tiennent pas leurs promesses; ils sont durs et sans pitié pour les autres.

1:32
Ils connaissent bien le jugement de Dieu: ceux qui se conduisent de cette manière méritent la mort. Pourtant, ils continuent à commettre de telles actions et, de plus, ils approuvent ceux qui les commettent aussi.

 Le jugement de Dieu

2:1
Toi, qui que tu sois, qui juges les autres, tu es donc inexcusable (6) . Car, lorsque tu juges les autres et que tu agis comme eux, tu te condamnes toi-même.

2:2
Nous savons que Dieu juge selon la vérité ceux qui commettent de telles actions.

2:3
Penses-tu que tu échapperas au jugement de Dieu, toi qui juges les autres pour des actions que tu commets toi-même?

2:4
Ou bien méprises-tu la grande bonté de Dieu, sa patience et sa générosité? Ne sais-tu pas que la bonté de Dieu doit t'amener à changer de comportement (7) ?

2:5
Mais tu ne veux pas comprendre, tu n'es pas disposé à changer. C'est pourquoi, tu attires sur toi une punition encore plus grande pour le jour où Dieu manifestera sa colère et son juste jugement

2:6
et où il traitera chacun selon ce qu'il aura fait (8) .

2:7
Il donnera la vie éternelle à ceux qui s'appliquent à faire le bien et recherchent ainsi la gloire, l'honneur et la vie immortelle.

2:8
Mais il montrera sa colère et son indignation à ceux qui se révoltent contre lui, s'opposent à la vérité et se soumettent au mal.

2:9
La détresse et l'angoisse frapperont tous ceux qui font le mal, les Juifs d'abord, mais aussi les non-Juifs.

2:10
Par contre, Dieu accordera la gloire, l'honneur et la paix à tous ceux qui font le bien, aux Juifs d'abord, mais aussi aux non-Juifs,

2:11
car Dieu n'avantage personne (9) .

2:12
Tous ceux qui pèchent sans connaître la loi de Moïse, périront sans subir cette loi; mais tous ceux qui pèchent en connaissant la loi seront jugés selon cette loi.

2:13
Car les êtres agréables à Dieu ne sont pas ceux qui se contentent d'écouter la loi, mais ceux qui la mettent en pratique.

2:14
Quand des étrangers, qui ne connaissent pas la loi de Dieu, la mettent d'eux-mêmes en pratique, c'est comme s'ils la portaient au-dedans d'eux, bien qu'ils ne l'aient pas.

2:15
Ils prouvent ainsi que la pratique ordonnée par la loi est inscrite dans leur coeur. Leur conscience en témoigne également, ainsi que leurs pensées qui parfois les accusent et parfois les défendent (10) .

2:16
Voilà ce qui paraîtra au jour où Dieu jugera par Jésus-Christ tout ce qui est caché dans la vie des hommes, comme l'affirme la Bonne Nouvelle que j'annonce.

Les Juifs et la loi

2:17
Mais toi, tu portes le nom de Juif, tu t'appuies sur la loi et tu es fier de ton Dieu;

2:18
tu connais sa volonté et la loi t'a enseigné à choisir ce qui est bien;

2:19
tu crois être un guide pour les aveugles, une lumière pour ceux qui sont dans l'obscurité,

2:20
un éducateur pour les ignorants et un maître pour les enfants, parce que tu es sûr d'avoir dans la loi l'expression parfaite de la connaissance et de la vérité.

2:21
Eh bien, toi qui fais la leçon aux autres, pourquoi ne la fais-tu pas à toi-même? Toi qui prêches qu'on ne doit pas voler, pourquoi voles-tu?

2:22
Toi qui interdis l'adultère, pourquoi en commets-tu? Toi qui détestes les idoles, pourquoi pilles-tu leurs temples (11) ?

2:23
Tu es fier de la loi, mais tu déshonores Dieu en faisant le contraire de ce qu'ordonne sa loi!

2:24
En effet, l'Écriture l'affirme: «A cause de vous, les autres peuples se moquent de Dieu (12)

2:25
Si tu obéis à la loi, la circoncision t'est utile; mais si tu désobéis à la loi, c'est comme si tu n'étais pas circoncis.

2:26
Et si l'homme qui est incirconcis obéit aux commandements de la loi, Dieu ne le considérera-t-il pas comme s'il était circoncis?

2:27
L'homme qui est incirconcis dans sa chair, mais qui obéit à la loi, te jugera, toi qui désobéis à la loi, bien que tu possèdes la loi écrite et que tu sois circoncis.

2:28
En effet, le vrai Juif n'est pas celui qui l'est seulement en apparence et qui est circoncis seulement de façon visible, dans sa chair.

2:29
Mais le vrai Juif est celui qui l'est intérieurement, qui est circoncis dans son coeur, d'une circoncision qui dépend de l'Esprit de Dieu et non de la loi écrite (13) . Ce vrai Juif reçoit sa louange non des hommes, mais de Dieu.

 Les Juifs et la loi (Suite)

3:1
Y a-t-il alors un avantage à être Juif? La circoncision est-elle utile?

3:2
L'avantage est grand, à tous égards. Et d'abord, c'est aux Juifs que Dieu a confié ses promesses.

3:3
Il est vrai que certains d'entre eux ont été infidèles. Mais quoi, Dieu va-t-il renoncer à être fidèle parce que eux ne l'ont pas été?

3:4
Certainement pas! Il doit être clair que Dieu agit selon la vérité, même si tout homme est menteur, comme le déclare l'Écriture: «Il faut que tu sois reconnu juste dans ce que tu dis, et que tu sois vainqueur si l'on te met en jugement (14)

3:5
Mais si le mal que nous commettons fait ressortir la justice de Dieu, qu'allons-nous dire? Dieu est-il injuste parce qu'il nous punit? (Je parle à la manière des hommes.)

3:6
Pas du tout! Car s'il l'était, comment pourrait-il juger le monde?

3:7
Mais si mon mensonge met d'autant plus en lumière la vérité de Dieu et sert donc à sa gloire, pourquoi devrais-je encore être condamné comme pécheur?

3:8
Et alors, pourquoi ne pas dire: «Faisons le mal pour qu'il en résulte du bien»? Certains, en effet, pour me calomnier, soutiennent que ce sont mes paroles. Ces gens seront condamnés et ils le méritent bien!

Personne n'est juste

3:9
Mais quoi? Sommes-nous, nous les Juifs, supérieurs aux autres? Pas du tout! J'ai déjà démontré que tous, Juifs et non-Juifs, sont également sous la domination du péché.

3:10
L'Écriture le déclare: «Il n'y a pas d'homme juste, pas même un seul,

3:11
il n'y a personne qui comprenne, personne qui recherche Dieu.

3:12
Tous ont quitté le bon chemin, ensemble ils se sont égarés. Il n'y a personne qui fasse le bien, pas même un seul.

3:13
Leur gorge est comme une tombe ouverte, leur langue leur sert à tromper, c'est du venin de serpent qui sort de leurs lèvres,

3:14
leur bouche est pleine de malédictions amères.

3:15
Ils courent à toutes jambes pour assassiner,

3:16
ils laissent la destruction et le malheur partout où ils passent,

3:17
ils n'ont pas connu le chemin de la paix.

3:18
Ils vivent sans aucune crainte de Dieu (15)

3:19
Nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont soumis à la loi, afin que nul ne puisse ouvrir la bouche pour se justifier et que le monde entier soit reconnu coupable devant Dieu.

3:20
Car personne ne sera reconnu juste aux yeux de Dieu (16) pour avoir obéi en tout à la loi; la loi permet seulement de prendre connaissance du péché.

Comment Dieu sauve les êtres humains

3:21
Mais maintenant, Dieu nous a montré comment il nous rend justes devant lui (17) , et cela sans l'intervention de la loi. Les livres de la Loi et des Prophètes l'avaient déjà attesté:

3:22
Dieu rend les hommes justes à ses yeux par leur foi en Jésus-Christ. Il le fait pour tous ceux qui croient au Christ, car il n'y a pas de différence entre eux:

3:23
tous ont péché et sont privés de la présence glorieuse de Dieu.

3:24
Mais Dieu, dans sa bonté, les rend justes à ses yeux, gratuitement, par Jésus-Christ qui les délivre du péché.

3:25-26
Dieu l'a offert en sacrifice afin que, par sa mort, le Christ obtienne le pardon des péchés (18) en faveur de ceux qui croient en lui. Dieu a montré ainsi qu'il est toujours juste: il l'était autrefois quand il a patienté et laissé impunis les péchés des hommes; il l'est dans le temps présent, puisqu'il veut à la fois être juste et rendre justes tous ceux qui croient en Jésus.

3:27
Y a-t-il donc encore une raison de nous enorgueillir? Non, aucune! Pourquoi? Parce que ce qui compte, ce n'est plus d'obéir à la loi, mais c'est de croire.

3:28
Nous estimons, en effet, qu'un être humain est rendu juste devant Dieu à cause de sa foi et non parce qu'il obéirait en tout à la loi.

3:29
Ou alors, Dieu serait-il seulement le Dieu des Juifs? N'est-il pas aussi le Dieu des autres peuples? Bien sûr, il l'est aussi des autres peuples,

3:30
puisqu'il n'y a qu'un seul Dieu (19) . Il va rendre justes à ses yeux les Juifs par la foi et les non-Juifs également par la foi.

3:31
Cela signifie-t-il que par la foi nous enlevons toute valeur à la loi? Bien au contraire, nous lui donnons sa vraie valeur.

 L'exemple d'Abraham

4:1
Que dirons-nous donc d'Abraham, notre ancêtre? Qu'a-t-il obtenu en tant qu'homme (20) ?

4:2
Si Abraham avait été reconnu juste aux yeux de Dieu à cause des actions qu'il a accomplies, il pourrait s'en vanter. Mais il ne peut pas le faire devant Dieu.

4:3
En effet, l'Écriture déclare: «Abraham eut confiance en Dieu, et Dieu le considéra comme juste en tenant compte de sa foi (21)

4:4
Celui qui travaille reçoit un salaire; ce salaire ne lui est pas compté comme un don gratuit: il lui est dû.

4:5
Mais quand quelqu'un, sans accomplir de travail, croit simplement que Dieu accueille favorablement le pécheur (22) , Dieu tient compte de sa foi pour le considérer comme juste.

4:6
C'est ainsi que David parle du bonheur de l'homme que Dieu considère comme juste sans tenir compte de ses actions:

4:7
«Heureux ceux dont Dieu a pardonné les fautes et dont il a effacé les péchés!

4:8
Heureux l'homme à qui le Seigneur ne compte pas son péché (23)

4:9
Ce bonheur existe-t-il seulement pour les hommes circoncis ou aussi pour les non-circoncis? Eh bien, nous venons de dire que «Dieu considéra Abraham comme juste en tenant compte de sa foi».

4:10
Quand cela s'est-il passé? Après qu'Abraham eut été circoncis ou avant? Non pas après, mais avant.

4:11
Abraham reçut plus tard la circoncision comme un signe (24) : c'était la marque indiquant que Dieu l'avait considéré comme juste à cause de sa foi, alors qu'il était encore incirconcis. Abraham est ainsi devenu le père de tous ceux qui croient en Dieu sans être circoncis et que Dieu considère eux aussi comme justes.

4:12
Il est également le père de ceux qui sont circoncis, c'est-à-dire de ceux qui ne se contentent pas de l'être, mais suivent l'exemple de la foi qu'a eue notre père Abraham avant d'être circoncis.

La promesse de Dieu reçue par la foi

4:13
Dieu a promis à Abraham et à ses descendants qu'ils recevraient le monde (25) . Cette promesse a été faite non parce que Abraham avait obéi à la loi, mais parce que Dieu l'a considéré comme juste à cause de sa foi.

4:14
Si ceux qui obéissent à la loi étaient les seuls à recevoir les biens promis, alors la foi serait inutile et la promesse de Dieu n'aurait plus de sens.

4:15
En effet, la loi provoque la colère de Dieu; mais là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas non plus de désobéissance à la loi.

4:16
Ainsi, la promesse a été faite à cause de la foi, afin que ce soit un don gratuit de Dieu et qu'elle soit valable pour tous les descendants d'Abraham, non pas seulement pour ceux qui obéissent à la loi mais aussi pour ceux qui croient comme Abraham a cru. Abraham est notre père à tous,

4:17
comme le déclare l'Écriture: «J'ai fait de toi l'ancêtre d'une foule de nations (26) .» Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, le Dieu qui rend la vie aux morts et fait exister ce qui n'existait pas.

4:18
Abraham a cru et espéré, alors que tout espoir semblait vain, et il devint ainsi «l'ancêtre d'une foule de nations», selon ce que Dieu lui avait dit: «Tel sera le nombre de tes descendants (27)

4:19
Il avait environ cent ans, mais sa foi ne faiblit pas quand il pensa à son corps presque mourant et à Sara, sa femme, qui était stérile (28) .

4:20
Il ne perdit pas confiance et ne douta pas de la promesse de Dieu; au contraire, sa foi le fortifia et il loua Dieu.

4:21
Il était absolument certain que Dieu a le pouvoir d'accomplir ce qu'il a promis.

4:22
Voilà pourquoi il est dit d'Abraham que, à cause de sa foi, «Dieu l'a considéré comme juste».

4:23
Mais ces mots «Dieu l'a considéré comme juste» n'ont pas été écrits pour lui seul.

4:24
Ils ont été écrits aussi pour nous qui devons être considérés comme justes, nous qui croyons en Dieu qui a ramené d'entre les morts Jésus notre Seigneur.

4:25
Dieu l'a livré à la mort à cause de nos péchés (29) et il l'a ramené à la vie pour nous rendre justes devant lui.

 En paix avec Dieu

5:1
Ainsi, nous avons été rendus justes devant Dieu à cause de notre foi et nous sommes maintenant en paix (30) avec lui par notre Seigneur Jésus-Christ.

5:2
Par Jésus nous avons pu, par la foi, avoir accès à la grâce de Dieu en laquelle nous demeurons fermement. Et ce qui nous réjouit c'est l'espoir (31) d'avoir part à la gloire de Dieu.

5:3
Bien plus, nous nous réjouissons (32) même dans nos détresses, car nous savons que la détresse produit la patience,

5:4
la patience produit la résistance à l'épreuve (33) et la résistance l'espérance.

5:5
Cette espérance ne nous déçoit pas, car Dieu a répandu son amour dans nos coeurs par le Saint-Esprit qu'il nous a donné.

5:6
En effet, quand nous étions encore incapables de nous en sortir, le Christ est mort pour les pécheurs au moment fixé par Dieu.

5:7
C'est difficilement qu'on accepterait de mourir pour un homme droit. Quelqu'un aurait peut-être le courage de mourir pour un homme de bien.

5:8
Mais Dieu nous a prouvé à quel point il nous aime: le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs.

5:9
Par son sacrifice, nous sommes maintenant rendus justes devant Dieu; à plus forte raison serons-nous sauvés par lui de la colère de Dieu.

5:10
Nous étions les ennemis de Dieu, mais il nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils. A plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés avec lui, serons-nous sauvés par la vie de son Fils.

5:11
Il y a plus encore: nous nous réjouissons devant Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, grâce auquel nous sommes maintenant réconciliés avec Dieu.

Adam et Christ

5:12
Le péché est entré dans le monde à cause d'un seul homme, Adam, et le péché a amené la mort. Et ainsi, la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché (34) .

5:13
Avant que Dieu ait révélé la loi à Moïse, le péché existait déjà dans le monde, mais, comme il n'y avait pas encore de loi, Dieu ne tenait pas compte du péché.

5:14
Pourtant, depuis l'époque d'Adam jusqu'à celle de Moïse, la mort a manifesté son pouvoir même sur ceux qui n'avaient pas péché comme Adam, qui désobéit à l'ordre de Dieu. Adam était l'image de celui qui devait venir.

5:15
Mais la faute d'Adam n'est pas comparable en importance au don gratuit de Dieu. Certes, beaucoup sont morts à cause de la faute de ce seul homme; mais la grâce de Dieu est bien plus grande et le don qu'il a accordé gratuitement à beaucoup par un seul homme, Jésus-Christ, est bien plus important.

5:16
Et le don de Dieu a un tout autre effet que le péché d'un seul homme; le jugement provoqué par le péché d'un seul a eu pour résultat la condamnation, tandis que le don gratuit accordé après de nombreuses fautes a pour résultat l'acquittement.

5:17
Certes, la mort a manifesté son pouvoir par la faute d'un seul, à cause de ce seul être; mais, par le seul Jésus-Christ, nous obtenons beaucoup plus: tous ceux qui reçoivent la grâce abondante de Dieu et le don de son oeuvre salutaire vivront et régneront à cause du Christ.

5:18
Ainsi, la faute d'un seul être, Adam, a entraîné la condamnation de tous les humains; de même, l'oeuvre juste d'un seul, Jésus-Christ, libère tous les humains du jugement et les fait vivre.

5:19
Par la désobéissance d'un seul une multitude de gens sont tombés dans le péché; de même, par l'obéissance d'un seul une multitude de gens sont rendus justes aux yeux de Dieu.

5:20
La loi est intervenue et alors les fautes se sont multipliées; mais là où le péché s'est multiplié, la grâce de Dieu a été bien plus abondante encore.

5:21
Ainsi, de même que le péché a manifesté son pouvoir de mort, de même la grâce de Dieu manifeste son pouvoir salutaire pour nous conduire à la vie éternelle par Jésus-Christ, notre Seigneur.

 Morts par rapport au péché mais vivants en Christ

6:1
Que faut-il en conclure? Devons-nous continuer à vivre dans le péché pour que la grâce de Dieu soit plus abondante (35) ?

6:2
Certainement pas! Nous sommes morts au péché: comment pourrions-nous vivre encore dans le péché?

6:3
Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés pour être unis à Jésus-Christ, nous avons été baptisés en étant associés à sa mort?

6:4
Par le baptême, donc, nous avons été mis au tombeau avec lui pour être associés à sa mort, afin que, tout comme le Christ a été ramené d'entre les morts par la puissance glorieuse du Père, nous aussi nous vivions d'une vie nouvelle.

6:5
En effet, si (36) nous avons été unis à lui par une mort semblable à la sienne, nous serons également unis à lui par une résurrection semblable à la sienne.

6:6
Sachons bien ceci: l'être humain que nous étions auparavant a été mis à mort avec le Christ sur la croix, afin que notre nature pécheresse soit détruite et que nous ne soyons plus les esclaves du péché.

6:7
Car celui qui est mort est libéré du péché.

6:8
Si nous sommes morts avec le Christ, nous sommes convaincus que nous vivrons aussi avec lui.

6:9
Nous savons en effet que le Christ, depuis qu'il a été ramené d'entre les morts, ne doit plus mourir: la mort n'a plus de pouvoir sur lui.

6:10
En mourant, il est mort par rapport au péché une fois pour toutes; mais maintenant qu'il est vivant, il vit pour Dieu.

6:11
De même, vous aussi, considérez-vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu dans l'union avec Jésus-Christ.

6:12
Le péché ne doit donc plus régner sur votre corps mortel pour vous faire obéir aux désirs de ce corps.

6:13
Ne mettez plus les diverses parties de votre corps au service du péché comme instruments du mal. Au contraire, offrez-vous à Dieu, comme des êtres revenus de la mort à la vie, et mettez-vous tout entiers à son service comme instruments de ce qui est juste.

6:14
En effet, le péché n'aura plus de pouvoir sur vous, puisque vous n'êtes pas soumis à la loi mais à la grâce de Dieu.

Au service de la justice

6:15
Mais quoi? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas soumis à la loi mais à la grâce de Dieu? Certainement pas!

6:16
Vous le savez bien: si vous vous mettez au service de quelqu'un pour lui obéir, vous devenez les esclaves du maître auquel vous obéissez; il s'agit soit du péché qui conduit à la mort (37) , soit de l'obéissance à Dieu qui conduit à une vie juste.

6:17
Mais Dieu soit loué: vous qui étiez auparavant esclaves du péché, vous avez maintenant obéi de tout votre coeur au modèle présenté par l'enseignement que vous avez reçu.

6:18
Vous avez été libérés du péché et vous êtes entrés au service de ce qui est juste.

6:19
J'emploie cette façon humaine de parler à cause de votre faiblesse naturelle. Auparavant, vous vous étiez mis tout entiers comme esclaves au service de l'impureté et du mal qui produisent la révolte contre Dieu; de même, maintenant, mettez-vous tout entiers comme esclaves au service de ce qui est juste pour mener une vie sainte.

6:20
Quand vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres par rapport à ce qui est juste.

6:21
Qu'avez-vous gagné à commettre alors des actes dont vous avez honte maintenant? Ces actes mènent à la mort!

6:22
Mais maintenant vous avez été libérés du péché et vous êtes au service de Dieu; vous y gagnez d'être dirigés dans une vie sainte et de recevoir, à la fin, la vie éternelle.

6:23
Car le salaire que paie le péché, c'est la mort; mais le don que Dieu accorde gratuitement, c'est la vie éternelle dans l'union avec Jésus-Christ notre Seigneur.

 Un exemple emprunté au mariage

7:1
Frères, vous savez sûrement déjà ce que je vais vous dire, car vous connaissez la loi: la loi n'a autorité sur un homme qu'aussi longtemps qu'il vit.

7:2
Par exemple, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il vit; mais si le mari meurt, elle est libérée de la loi qui la liait à lui.

7:3
Si donc elle devient la femme d'un autre homme du vivant de son mari, on la considère comme adultère; mais si son mari meurt, elle est libre par rapport à la loi, de sorte qu'elle peut devenir la femme d'un autre sans être adultère.

7:4
Il en va de même pour vous, mes frères. Vous êtes morts à l'égard de la loi, en étant unis au corps du Christ. Ainsi vous appartenez maintenant à un autre, c'est-à-dire à celui qui a été ramené d'entre les morts afin que nous produisions ce qui est agréable à Dieu.

7:5
En effet, quand nous vivions selon notre propre nature, les désirs mauvais excités par la loi agissaient dans notre être tout entier et nous produisions ce qui mène à la mort.

7:6
Mais maintenant, nous sommes libérés de la loi, car nous sommes morts à ce qui nous retenait prisonniers. Nous pouvons donc servir Dieu d'une façon nouvelle, sous l'autorité de l'Esprit Saint, et non plus à la façon ancienne, sous l'autorité de la loi écrite.

La loi et le péché

7:7
Que faut-il en conclure? La loi est-elle péché? Certainement pas! Mais la loi m'a fait connaître ce qu'est le péché. En effet, je n'aurais pas su ce qu'est la convoitise si la loi n'avait pas dit: «Tu ne convoiteras pas (38)

7:8
Le péché a saisi l'occasion offerte par le commandement pour produire en moi toutes sortes de convoitises. Car, sans la loi, le péché est chose morte.

7:9
Autrefois, sans la loi, j'étais vivant; mais quand le commandement est intervenu, le péché a pris vie

7:10
et moi je suis mort: le commandement qui devait conduire à la vie (39) s'est trouvé, dans mon cas, conduire à la mort.

7:11
Car le péché a saisi l'occasion, il m'a trompé (40) au moyen du commandement et, par lui, il m'a fait mourir.

7:12
Ainsi, la loi elle-même est sainte et le commandement est saint, juste et bon.

7:13
Ce qui est bon est-il devenu alors une cause de mort pour moi? Certainement pas! C'est le péché qui en a été la cause. Il a fait apparaître ainsi sa véritable nature de péché: il a utilisé ce qui est bon pour causer ma mort. Et voilà comment le péché est devenu, au moyen du commandement, plus gravement péché que jamais.

L'homme dominé par le péché

7:14
Nous savons que la loi est spirituelle; mais moi, je suis un être faible, vendu comme esclave au péché.

7:15
Je ne comprends pas ce que je fais: car je ne fais pas ce que je voudrais faire, mais je fais ce que je déteste.

7:16
Si je fais précisément ce que je ne veux pas, je reconnais par là que la loi est bonne.

7:17
Ce n'est donc pas moi qui agis ainsi, mais c'est le péché qui habite en moi.

7:18
Car je sais que le bien n'habite pas en moi, c'est-à-dire en l'être faible que je suis. Certes, le désir de faire le bien existe en moi, mais non la capacité de l'accomplir.

7:19
En effet, je ne fais pas le bien que je veux et je fais le mal que je ne veux pas.

7:20
Si je fais ce que je ne veux pas, alors ce n'est plus moi qui agis ainsi, mais le péché qui habite en moi.

7:21
Je découvre donc ce principe: moi qui veux faire le bien, je suis seulement capable de faire le mal.

7:22
Au fond de moi-même, je prends plaisir à la loi de Dieu.

7:23
Mais je trouve dans mon être une autre loi qui combat contre celle qu'approuve mon intelligence. Elle me rend prisonnier de la loi du péché qui est en moi.

7:24
Malheureux que je suis! Qui me délivrera de ce corps qui m'entraîne à la mort?

7:25
Dieu soit loué, par Jésus-Christ notre Seigneur! Ainsi, je suis au service de la loi de Dieu par mon intelligence, mais dans ma faiblesse humaine, je suis asservi à la loi du péché.

 La vie avec l'Esprit de Dieu

8:1
Maintenant donc, il n'y a plus de condamnation pour ceux qui sont unis à Jésus-Christ.

8:2
Car la loi de l'Esprit Saint, qui donne la vie par Jésus-Christ, t'a libéré (41) de la loi du péché et de la mort.

8:3
Dieu a accompli ce qui était impossible pour la loi de Moïse, parce que la faiblesse humaine la rendait impuissante: pour enlever le péché, il l'a condamné dans la nature humaine en envoyant son propre Fils vivre dans une condition semblable à celle de l'homme pécheur.

8:4
Dieu a accompli cela pour que les exigences de la loi soient réalisées en nous qui vivons non plus selon notre propre nature, mais selon l'Esprit Saint.

8:5
En effet, ceux qui vivent selon leur propre nature se préoccupent de ses désirs; mais ceux qui vivent selon l'Esprit Saint se préoccupent des désirs de l'Esprit.

8:6
Se préoccuper des désirs de sa propre nature mène à la mort; mais se préoccuper des désirs de l'Esprit Saint mène à la vie et à la paix.

8:7
Ceux qui sont dominés par les préoccupations de leur propre nature sont ennemis de Dieu; ils ne se soumettent pas à la loi de Dieu, ils ne le peuvent même pas.

8:8
Ceux qui dépendent de leur propre nature ne peuvent pas plaire à Dieu.

8:9
Mais vous, vous ne vivez pas selon votre propre nature; vous vivez selon l'Esprit Saint, puisque (42) l'Esprit de Dieu habite en vous. Celui qui n'a pas l'Esprit du Christ ne lui appartient pas.

8:10
Si le Christ est en vous, votre corps reste tout de même destiné à la mort à cause du péché, mais l'Esprit est vie en vous (43) parce que vous avez été rendus justes devant Dieu.

8:11
Si l'Esprit de celui qui a ramené Jésus d'entre les morts habite en vous, alors Dieu qui a ramené le Christ d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

8:12
Ainsi donc, frères, nous avons des obligations, mais non envers notre propre nature pour vivre selon ses désirs.

8:13
Car si vous vivez selon votre propre nature, vous allez mourir. Mais si, par l'Esprit Saint, vous faites mourir le comportement de votre être égoïste, vous vivrez.

8:14
Tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont enfants de Dieu.

8:15
Car l'Esprit que vous avez reçu n'est pas un esprit qui vous rende esclaves et vous remplisse encore de peur; mais c'est l'Esprit Saint qui fait de vous des enfants de Dieu et qui nous permet de crier à Dieu: «Abba, ô mon Père (44)

8:16
L'Esprit de Dieu atteste lui-même à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

8:17
Nous sommes ses enfants, donc nous aurons aussi part aux biens que Dieu a promis à son peuple, nous y aurons part avec le Christ; car si nous souffrons avec lui, nous serons aussi avec lui dans sa gloire (45) .

La gloire à venir

8:18
J'estime que nos souffrances du temps présent ne sont pas comparables à la gloire que Dieu nous révélera.

8:19
La création entière attend avec impatience le moment où Dieu révélera ses enfants.

8:20
Car la création est tombée sous le pouvoir de forces qui ne mènent à rien, non parce qu'elle l'a voulu elle-même, mais parce que Dieu l'y a mise (46) . Il y a toutefois une espérance:

8:21
c'est que la création elle-même sera libérée un jour du pouvoir destructeur qui la tient en esclavage et qu'elle aura part à la glorieuse liberté des enfants de Dieu.

8:22
Nous savons, en effet, que maintenant encore la création entière gémit et souffre comme une femme qui accouche.

8:23
Mais pas seulement la création: nous qui avons déjà l'Esprit Saint comme première part des dons de Dieu, nous gémissons aussi intérieurement en attendant que Dieu fasse de nous ses enfants et nous accorde une délivrance totale (47) .

8:24
Car nous avons été sauvés, mais en espérance seulement. Si l'on voit ce que l'on espère, ce n'est plus de l'espérance: qui donc espérerait encore ce qu'il voit?

8:25
Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec patience.

8:26
De même, l'Esprit Saint aussi nous vient en aide, parce que nous sommes faibles. En effet, nous ne savons pas prier comme il faut; mais l'Esprit lui-même prie Dieu en notre faveur avec des supplications qu'aucune parole ne peut exprimer.

8:27
Et Dieu qui voit dans les coeurs comprend ce que l'Esprit Saint veut demander, car l'Esprit prie en faveur des croyants, comme Dieu le désire.

8:28
Nous savons que toutes choses contribuent au bien de ceux qui aiment Dieu (48) , de ceux qu'il a appelés selon son plan.

8:29
Car Dieu les a choisis d'avance; il a aussi décidé d'avance de les rendre semblables à son Fils, afin que celui-ci soit l'aîné d'un grand nombre de frères.

8:30
Ceux pour qui Dieu a pris d'avance cette décision, il les a aussi appelés; ceux qu'il a appelés, il les a aussi rendus justes devant lui, ceux qu'il a rendus justes, il leur a aussi donné part à sa gloire.

La grandeur de l'amour de Dieu

8:31
Que dirons-nous de plus? Si Dieu est pour nous, qui peut être contre nous?

8:32
Il n'a pas épargné son propre Fils, mais il l'a livré pour nous tous: comment ne nous donnerait-il pas tout avec son Fils?

8:33
Qui accusera ceux que Dieu a choisis? Personne, car c'est Dieu qui les déclare non coupables.

8:34
Qui peut alors les condamner? Personne, car Jésus-Christ est celui qui est mort, bien plus il est ressuscité, il est à la droite de Dieu et il prie en notre faveur.

8:35
Qui peut nous séparer de l'amour du Christ? La détresse le peut-elle ou bien l'angoisse, ou encore la persécution, la faim, les privations, le danger, la mort?

8:36
Comme le déclare l'Écriture: «A cause de toi, nous sommes exposés à la mort tout le long du jour, on nous traite comme des moutons qu'on mène à la boucherie (49)

8:37
Mais en tout cela nous remportons la plus complète victoire par celui qui nous a aimés.

8:38
Oui, j'ai la certitude que rien ne peut nous séparer de son amour: ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni d'autres autorités ou puissances célestes, ni le présent, ni l'avenir,

8:39
ni les forces d'en haut, ni celles d'en bas, ni aucune autre chose créée, rien ne pourra jamais nous séparer de l'amour que Dieu nous a manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.

 Dieu et le peuple qu'il a choisi

9:1
Ce que je vais dire est la vérité; je ne mens pas, car j'appartiens au Christ; ma conscience, guidée par le Saint-Esprit, témoigne que je dis vrai:

9:2
mon coeur est plein d'une grande tristesse et d'une douleur continuelle.

9:3
Je souhaiterais être moi-même maudit par Dieu et séparé du Christ pour le bien de mes frères, ceux de ma race.

9:4
Ils sont les membres du peuple d'Israël: Dieu a fait d'eux ses enfants, il leur a accordé sa présence glorieuse, ses alliances, la loi, le culte, les promesses (50) .

9:5
Ils sont les descendants des patriarches et le Christ, en tant qu'être humain, appartient à leur peuple, lui qui est au-dessus de tout, Dieu loué pour toujours. Amen (51) .

9:6
Cela ne signifie pourtant pas que la promesse de Dieu a perdu sa valeur. En effet, les descendants d'Israël (52) ne sont pas tous le vrai peuple d'Israël;

9:7
et les descendants d'Abraham ne sont pas tous ses vrais enfants, car Dieu a dit à Abraham: «C'est par Isaac que tu auras les descendants que je t'ai promis (53)

9:8
C'est-à-dire: ce ne sont pas les enfants nés conformément à l'ordre naturel (54) qui sont les enfants de Dieu; seuls les enfants nés conformément à la promesse de Dieu sont considérés comme les vrais descendants.

9:9
Car Dieu a exprimé la promesse en ces termes: «A la même époque, je reviendrai et Sara aura un fils (55)

9:10
Et ce n'est pas tout. Pensons aussi à Rébecca: ses deux fils avaient le même père, notre ancêtre Isaac.

9:11-12
Mais Dieu a son plan pour choisir les hommes: son choix dépend de l'appel qu'il leur adresse et non de leurs actions. Pour montrer qu'il demeure fidèle à ce plan, Dieu a dit à Rébecca alors que ses fils n'étaient pas encore nés et n'avaient donc fait ni bien ni mal: «L'aîné servira le plus jeune (56)

9:13
Comme le déclare l'Écriture: «J'ai aimé Jacob, mais j'ai repoussé Ésaü (57)

9:14
Que faut-il en conclure? Dieu serait-il injuste? Certainement pas!

9:15
En effet, il dit à Moïse: «J'aurai pitié de qui je veux avoir pitié et j'aurai compassion de qui je veux avoir compassion (58)

9:16
Cela ne dépend donc pas de la volonté de l'homme ni de ses efforts, mais uniquement de Dieu qui a pitié.

9:17
Dans l'Écriture, Dieu déclare au roi d'Égypte: «Je t'ai établi roi précisément pour montrer en toi ma puissance et pour que ma renommée se répande sur toute la terre (59)

9:18
Ainsi, Dieu a pitié de qui il veut et il incite qui il veut à s'obstiner.

La colère et la pitié de Dieu

9:19
On me dira peut-être: «Alors pourquoi Dieu nous ferait-il encore des reproches? Car qui pourrait résister à sa volonté?»

9:20
Mais qui es-tu donc, toi, homme, pour contredire Dieu? Le vase d'argile demande-t-il à celui qui l'a façonné: «Pourquoi m'as-tu fait ainsi (60)

9:21
Le potier peut faire ce qu'il veut avec l'argile: à partir de la même pâte il peut fabriquer un vase précieux ou un vase ordinaire (61) .

9:22
Eh bien, Dieu a voulu montrer sa colère et faire connaître sa puissance. Pourtant il a supporté avec une grande patience ceux qui méritaient sa colère et étaient mûrs pour la ruine.

9:23
Mais il a voulu aussi manifester combien sa gloire est riche pour les autres, ceux dont il a pitié, ceux qu'il a préparés d'avance à participer à sa gloire.

9:24
Nous en sommes, nous qu'il a appelés, non seulement d'entre les Juifs mais aussi d'entre les autres peuples.

9:25
C'est ce qu'il déclare dans le livre d'Osée: «Le peuple qui n'était pas le mien, je l'appellerai mon peuple, et la nation que je n'aimais pas, je l'appellerai ma bien-aimée.

9:26
Et là où on leur avait dit: "Vous n'êtes pas mon peuple", là même ils seront appelés fils du Dieu vivant (62)

9:27
De son côté, Ésaïe s'écrie au sujet du peuple d'Israël: «Même si les Israélites étaient aussi nombreux que les grains de sable au bord de la mer, c'est un reste d'entre eux seulement qui sera sauvé;

9:28
car ce que le Seigneur a dit, il le réalisera complètement et rapidement sur la terre (63)

9:29
Et comme le même Ésaïe l'avait dit auparavant: «Si le Seigneur de l'univers ne nous avait pas laissé quelques descendants, nous serions devenus comme Sodome, nous aurions été semblables à Gomorrhe (64)

Israël et le salut par la foi

9:30
Que faut-il en conclure? Ceci: des gens d'autres nations, qui ne cherchaient pas à se rendre justes devant Dieu, ont été rendus justes à ses yeux par la foi;

9:31
tandis que les membres du peuple d'Israël, qui cherchaient à se rendre justes aux yeux de Dieu grâce à la loi, n'ont pas atteint le but de la loi.

9:32
Pourquoi? Parce qu'ils ne cherchaient pas à être agréables à Dieu par la foi, ils pensaient l'être par leurs actions. Ils se sont heurtés à la «pierre qui fait trébucher»,

9:33
dont parle l'Écriture: «Voyez, je pose en Sion une pierre qui fait trébucher, un rocher qui fait tomber. Mais celui qui croit en lui ne sera pas déçu (65)

 Israël et le salut par la foi (Suite)

10:1
Frères, ce que je désire de tout mon coeur et que je demande à Dieu pour les Juifs, c'est qu'ils soient sauvés.

10:2
Certes, je peux témoigner en leur faveur qu'ils sont pleins de zèle pour Dieu, mais leur zèle n'est pas éclairé par la connaissance.

10:3
En effet, ils n'ont pas compris comment Dieu rend les hommes justes devant lui et ils ont cherché à établir leur propre façon de l'être. Ainsi, ils ne se sont pas soumis à l'oeuvre salutaire de Dieu.

10:4
Car le Christ a conduit la loi de Moïse à son but, pour que tous ceux qui croient soient rendus justes aux yeux de Dieu.

Le salut est pour quiconque croit au Seigneur

10:5
Voici ce que Moïse a écrit au sujet de la possibilité d'être rendu juste par la loi: «Celui qui met en pratique les commandements de la loi vivra par eux (66)

10:6
Mais voilà comment il est parlé de la possibilité d'être juste par la foi: «Ne dis pas en toi-même: Qui montera au ciel?» (c'est-à-dire: pour en faire descendre le Christ).

10:7
Ne dis pas non plus: «Qui descendra dans le monde d'en bas?» (c'est-à-dire: pour faire remonter le Christ d'entre les morts).

10:8
Qu'est-il dit alors? Ceci: «La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur (67) .» Cette parole est le message de la foi que nous prêchons.

10:9
Si, de ta bouche, tu affirmes devant tous que Jésus est le Seigneur et si tu crois de tout ton coeur que Dieu l'a ramené d'entre les morts, tu seras sauvé.

10:10
C'est par le coeur, en effet, que l'on croit, et Dieu rend juste celui qui croit; c'est par la bouche qu'on affirme, et Dieu sauve qui fait ainsi.

10:11
L'Écriture déclare en effet: «Quiconque croit en lui ne sera pas déçu (68)

10:12
Ainsi, il n'y a pas de différence entre les Juifs et les non-Juifs: ils ont tous le même Seigneur qui accorde ses biens à tous ceux qui font appel à lui.

10:13
En effet, il est dit: «Quiconque fera appel au Seigneur sera sauvé (69)

10:14
Mais comment feront-ils appel à lui sans avoir cru en lui? Et comment croiront-ils en lui sans en avoir entendu parler? Et comment en entendront-ils parler si personne ne l'annonce?

10:15
Et comment l'annoncera-t-on s'il n'y a pas des gens envoyés pour cela? Comme le déclare l'Écriture: «Qu'il est beau de voir venir des porteurs de bonnes nouvelles (70)

10:16
Mais tous n'ont pas accepté la Bonne Nouvelle. Ésaïe dit en effet: «Seigneur, qui a cru la nouvelle que nous proclamons (71)

10:17
Ainsi, la foi vient de ce qu'on écoute la nouvelle proclamée et cette nouvelle est l'annonce de la parole du Christ.

10:18
Je demande alors: Les Juifs n'auraient-ils pas entendu cette nouvelle? Mais si, ils l'ont entendue! L'Écriture déclare: «Leur voix s'est fait entendre sur la terre entière, et leurs paroles ont atteint le bout du monde.»

10:19
Je demande encore: Le peuple d'Israël n'aurait-il pas compris? Eh bien, voici d'abord la réponse que donne Moïse: «Je vous rendrai jaloux de ceux qui ne sont pas une vraie nation, dit Dieu, j'exciterai votre colère contre une nation sans intelligence.»

10:20
Ésaïe ose même proclamer: «J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, dit Dieu, je me suis montré à ceux qui ne me demandaient rien.»

10:21
Mais au sujet d'Israël, il ajoute: «Tout le jour j'ai tendu les mains vers un peuple désobéissant et rebelle (72)

 Dieu n'a pas rejeté Israël

11:1
Je demande donc: Dieu aurait-il rejeté son peuple? Certainement pas! Car je suis moi-même Israélite, descendant d'Abraham, membre de la tribu de Benjamin (73) .

11:2
Dieu n'a pas rejeté son peuple, qu'il s'est choisi d'avance (74) . Vous savez, n'est-ce pas, ce que dit l'Écriture dans le passage où Élie se plaint d'Israël devant Dieu:

11:3
«Seigneur, ils ont tué tes prophètes et démoli tes autels: je suis resté moi seul et ils cherchent à me tuer.»

11:4
Mais que lui répondit Dieu? «Je me suis réservé sept mille hommes qui ne se sont pas mis à genoux devant le dieu Baal (75)

11:5
De même, dans le temps présent, il reste un petit nombre de gens que Dieu a choisis par bonté.

11:6
Il les a choisis par bonté et non pas à cause de leurs actions, sinon la bonté de Dieu ne serait pas vraiment de la bonté.

11:7
Qu'en résulte-t-il? Le peuple d'Israël n'a pas obtenu ce qu'il recherchait; seuls ceux que Dieu a choisis l'ont obtenu. Quant aux autres, ils sont devenus incapables de comprendre,

11:8
comme le déclare l'Écriture: «Dieu a rendu leur esprit insensible; il a empêché leurs yeux de voir et leurs oreilles d'entendre jusqu'à ce jour.»

11:9
David dit aussi: «Que leurs banquets soient pour eux un piège, une trappe, une occasion de tomber et de recevoir ce qu'ils méritent.

11:10
Que leurs yeux s'obscurcissent, qu'ils perdent la vue; fais-leur sans cesse courber le dos (76)

11:11
Je demande donc: quand les Juifs ont trébuché, sont-ils tombés définitivement? Certainement pas! Mais, grâce à leur faute, les autres peuples ont pu obtenir le salut, de manière à exciter la jalousie des Juifs.

11:12
Or, si la faute des Juifs a enrichi spirituellement le monde, si leur abaissement a enrichi les autres peuples, combien plus grands encore seront les bienfaits liés à leur participation totale au salut!

Le salut de ceux qui ne sont pas juifs

11:13
Je m'adresse maintenant à vous qui n'êtes pas juifs: je suis l'apôtre destiné aux peuples non juifs et, en tant que tel, je me réjouis de la tâche qui est la mienne.

11:14
J'espère ainsi exciter la jalousie des gens de ma race pour en sauver quelques-uns.

11:15
En effet, quand ils ont été mis à l'écart, le monde a été réconcilié avec Dieu. Qu'arrivera-t-il alors quand ils seront de nouveau accueillis? Ce sera un vrai retour de la mort à la vie!

11:16
Si la première part du pain est présentée à Dieu, tout le reste du pain lui appartient aussi. Si les racines d'un arbre sont offertes à Dieu, les branches lui appartiennent aussi (77) .

11:17
Israël est comme un olivier auquel Dieu a coupé quelques branches; à leur place, il t'a greffé, toi qui n'es pas juif, comme une branche d'olivier sauvage: tu profites maintenant aussi de la sève montant de la racine de l'olivier.

11:18
C'est pourquoi, tu n'a pas à mépriser les branches coupées. Comment pourrais-tu te vanter? Ce n'est pas toi qui portes la racine, mais c'est la racine qui te porte.

11:19
Tu vas me dire: «Mais, ces branches ont été coupées pour que je sois greffé à leur place.»

11:20
C'est juste. Elles ont été coupées parce qu'elles ont manqué de foi, et tu es à cette place en raison de ta foi. Mais ne t'enorgueillis pas! Fais bien attention plutôt.

11:21
Car, si Dieu n'a pas épargné les Juifs, les branches naturelles, prends garde, de peur qu'il ne t'épargne pas non plus (78) .

11:22
Remarque comment Dieu montre à la fois sa bonté et sa sévérité: il est sévère envers ceux qui sont tombés et il est bon envers toi. Mais il faut que tu continues à compter sur sa bonté, sinon tu seras aussi coupé comme une branche.

11:23
Et si les Juifs renoncent à leur incrédulité, ils seront greffés là où ils étaient auparavant. Car Dieu a le pouvoir de les greffer de nouveau.

11:24
Toi, tu es la branche naturelle d'un olivier sauvage que Dieu a coupée et greffée, contrairement à l'usage naturel, sur un olivier cultivé. Quant aux Juifs, ils sont les branches naturelles de cet olivier cultivé: Dieu pourra donc d'autant mieux les greffer de nouveau sur l'arbre qui est le leur.

Le salut final du peuple d'Israël

11:25
Frères, je veux vous faire connaître le plan secret de Dieu, afin que vous ne vous preniez pas pour des sages: une partie du peuple d'Israël restera incapable de comprendre jusqu'à ce que l'ensemble des autres peuples soit parvenu au salut.

11:26
Et c'est ainsi que tout Israël sera sauvé, comme le déclare l'Écriture: «Le libérateur viendra de Sion, il éliminera la révolte des descendants de Jacob.

11:27
Voilà l'alliance que je ferai avec eux, quand j'enlèverai leurs péchés (79)

11:28
Si l'on considère leur refus de la Bonne Nouvelle, ils sont les ennemis de Dieu pour votre bien; mais si l'on considère le choix fait par Dieu, ils sont toujours aimés à cause de leurs ancêtres.

11:29
Car Dieu ne reprend pas ce qu'il a donné et ne change pas d'idée à l'égard de ceux qu'il a appelés.

11:30
Autrefois, vous avez désobéi à Dieu; mais maintenant, vous avez connu la compassion de Dieu, parce que les Juifs ont désobéi.

11:31
De même, ils ont désobéi maintenant pour que la compassion de Dieu vous soit accordée, mais afin qu'eux aussi puissent connaître maintenant (80) cette même compassion.

11:32
Car Dieu a enfermé tous les humains dans la désobéissance afin de leur montrer à tous sa compassion.

La grandeur merveilleuse de Dieu

11:33
Que la richesse de Dieu est immense! Que sa sagesse et sa connaissance sont profondes! Qui pourrait expliquer ses décisions? Qui pourrait comprendre ses plans (81) ?

11:34
Comme le déclare l'Écriture: «Qui connaît la pensée du Seigneur? Qui peut être son conseiller?

11:35
Qui a pu le premier lui donner quelque chose, pour recevoir de lui un paiement en retour (82)

11:36
Car tout vient de lui, tout existe par lui et pour lui. A Dieu soit la gloire pour toujours! Amen.

 La vie nouvelle au service de Dieu

12:1
Frères, puisque Dieu a ainsi manifesté sa bonté pour nous, je vous exhorte à vous offrir vous-mêmes en sacrifice vivant, réservé à Dieu et qui lui est agréable. C'est là le véritable culte que vous lui devez.

12:2
Ne vous conformez pas aux habitudes de ce monde (83) , mais laissez Dieu vous transformer et vous donner une intelligence nouvelle. Vous pourrez alors discerner ce que Dieu veut: ce qui est bien, ce qui lui est agréable et ce qui est parfait.

12:3
A cause du don que Dieu m'a accordé dans sa bonté, je le dis à vous tous: n'ayez pas une opinion de vous-mêmes plus haute qu'il ne faut. Ayez au contraire des pensées modestes, chacun selon la part de foi que Dieu lui a donnée.

12:4
Nous avons un seul corps, mais avec plusieurs parties qui ont toutes des fonctions différentes.

12:5
De même, bien que nous soyons nombreux, nous formons un seul corps dans l'union avec le Christ et nous sommes tous unis les uns aux autres comme les parties d'un même corps.

12:6
Nous avons des dons différents à utiliser selon ce que Dieu a accordé gratuitement à chacun. Si l'un de nous a le don de transmettre des messages reçus de Dieu, il doit le faire selon la foi.

12:7
Si un autre a le don de servir, qu'il serve. Celui qui a le don d'enseigner doit enseigner.

12:8
Celui qui a le don d'encourager les autres doit les encourager. Que celui qui donne ses biens le fasse avec une entière générosité. Que celui qui dirige le fasse avec soin. Que celui qui aide les malheureux le fasse avec joie (84) .

12:9
L'amour doit être sincère. Détestez le mal, attachez-vous au bien.

12:10
Ayez de l'affection les uns pour les autres comme des frères qui s'aiment; mettez du zèle à vous respecter les uns les autres.

12:11
Soyez actifs et non paresseux. Servez le Seigneur avec un coeur plein d'ardeur.

12:12
Soyez joyeux à cause de votre espérance; soyez patients dans la détresse; priez avec fidélité.

12:13
Venez en aide à vos frères dans le besoin et pratiquez sans cesse l'hospitalité.

12:14
Demandez la bénédiction de Dieu pour ceux qui vous persécutent; demandez-lui de les bénir et non de les maudire (85) .

12:15
Réjouissez-vous avec ceux qui sont dans la joie, pleurez avec ceux qui pleurent.

12:16
Vivez en bon accord les uns avec les autres. N'ayez pas la folie des grandeurs, mais acceptez des tâches modestes. Ne vous prenez pas pour des sages (86) .

12:17
Ne rendez à personne le mal pour le mal. Efforcez-vous de faire le bien devant tous les hommes.

12:18
S'il est possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.

12:19
Mes chers amis, ne vous vengez pas vous-mêmes, mais laissez agir la colère de Dieu, car l'Écriture déclare: «C'est moi qui tirerai vengeance, c'est moi qui paierai de retour,» dit le Seigneur.

12:20
Et aussi: «Si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s'il a soif, donne-lui à boire; car, en agissant ainsi, ce sera comme si tu amassais des charbons ardents sur sa tête (87)

12:21
Ne te laisse pas vaincre par le mal. Sois au contraire vainqueur du mal par le bien.

 L'obéissance aux autorités de l'État

13:1
Chacun doit se soumettre aux autorités qui exercent le pouvoir. Car toute autorité vient de Dieu; celles qui existent ont été établies par lui.

13:2
Ainsi, celui qui s'oppose à l'autorité s'oppose à l'ordre voulu par Dieu. Ceux qui s'y opposent attireront le jugement sur eux-mêmes.

13:3
En effet, les magistrats ne sont pas à craindre par ceux qui font le bien, mais par ceux qui font le mal. Désires-tu ne pas avoir à craindre l'autorité? Alors, fais le bien et tu recevras des éloges,

13:4
car elle est au service de Dieu pour t'encourager à bien faire. Mais si tu fais le mal, crains-la! Car ce n'est pas pour rien qu'elle a le pouvoir de punir: elle est au service de Dieu pour montrer sa colère contre celui qui agit mal.

13:5
C'est pourquoi il est nécessaire de se soumettre aux autorités, non seulement pour éviter la colère de Dieu, mais encore par devoir de conscience.

13:6
C'est aussi pourquoi vous payez des impôts, car ceux qui les perçoivent sont au service de Dieu pour accomplir soigneusement cette tâche.

13:7
Payez à chacun ce que vous lui devez: payez l'impôt à qui vous le devez et la taxe à qui vous la devez; montrez du respect à qui vous le devez et honorez celui à qui l'honneur est dû (88) .

L'amour du prochain

13:8
N'ayez de dette envers personne, sinon l'amour que vous vous devez les uns aux autres. Celui qui aime les autres a obéi complètement à la loi.

13:9
En effet, les commandements «Ne commets pas d'adultère, ne commets pas de meurtre, ne vole pas, ne convoite pas», ainsi que tous les autres, se résument dans ce seul commandement: «Tu dois aimer ton prochain comme toi-même (89)

13:10
Celui qui aime ne fait aucun mal à son prochain. En aimant, on obéit donc complètement à la loi.

Être prêt pour la venue du Christ

13:11
Prenez cela d'autant plus au sérieux que vous savez en quel temps nous sommes: le moment est venu de vous réveiller de votre sommeil (90) . En effet, le salut est plus près de nous maintenant qu'au moment où nous avons commencé à croire.

13:12
La nuit est avancée, le jour approche. Rejetons donc les actions qui se font dans l'obscurité et prenons sur nous les armes qu'on utilise en pleine lumière.

13:13
Conduisons-nous honnêtement, comme il convient à la lumière du jour. Gardons-nous des orgies et de l'ivrognerie, de l'immoralité et des vices, des querelles et de la jalousie.

13:14
Revêtez-vous de tout ce que nous offre Jésus-Christ le Seigneur et ne vous laissez plus entraîner par votre propre nature pour en satisfaire les désirs.

 Ne pas juger son frère

14:1
Accueillez celui qui est faible dans la foi, sans critiquer ses opinions (91) .

14:2
Par exemple, l'un croit pouvoir manger de tout, tandis que l'autre, qui est faible dans la foi, ne mange que des légumes.

14:3
Celui qui mange de tout ne doit pas mépriser celui qui ne mange pas de viande et celui qui ne mange pas de viande ne doit pas juger celui qui mange de tout, car Dieu l'a accueilli lui aussi.

14:4
Qui es-tu pour juger le serviteur d'un autre? Qu'il demeure ferme dans son service ou qu'il tombe, cela regarde son maître. Et il demeurera ferme, car le Seigneur a le pouvoir de le soutenir.

14:5
Pour l'un, certains jours ont plus d'importance que d'autres (92) , tandis que pour l'autre ils sont tous pareils. Il faut que chacun soit bien convaincu de ce qu'il pense.

14:6
Celui qui attribue de l'importance à un jour particulier le fait pour honorer le Seigneur; celui qui mange de tout le fait également pour honorer le Seigneur, car il remercie Dieu pour son repas. Celui qui ne mange pas de tout le fait pour honorer le Seigneur et lui aussi remercie Dieu.

14:7
En effet, aucun de nous ne vit pour soi-même et aucun ne meurt pour soi-même.

14:8
Si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Ainsi, soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons au Seigneur.

14:9
Car le Christ est mort et revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants.

14:10
Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? Et toi, pourquoi méprises-tu ton frère? Nous aurons tous à nous présenter devant Dieu pour être jugés par lui.

14:11
Car l'Écriture déclare: «Moi, le Seigneur vivant, je l'affirme: tous les humains se mettront à genoux devant moi, et tous célèbreront la gloire de Dieu (93)

14:12
Ainsi, chacun de nous devra rendre compte à Dieu pour soi-même.

Ne pas faire tomber son frère

14:13
Cessons donc de nous juger les uns les autres. Appliquez-vous bien plutôt à ne rien faire qui amène votre frère à trébucher ou à tomber dans l'erreur.

14:14
Par le Seigneur Jésus, je sais de façon tout à fait certaine que rien n'est impur en soi (94) . Mais si quelqu'un pense qu'une chose est impure, elle le devient pour lui.

14:15
Si tu fais de la peine à ton frère à cause de ce que tu manges, tu ne te conduis plus selon l'amour. Ne va pas entraîner la perte de celui pour qui le Christ est mort, simplement pour une question de nourriture!

14:16
Ce qui est bien pour vous (95) ne doit pas devenir pour d'autres une occasion de critiquer.

14:17
En effet, le Royaume de Dieu n'est pas une affaire de nourriture et de boisson; il consiste en la justice, la paix et la joie que donne le Saint-Esprit.

14:18
Celui qui sert le Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes.

14:19
Recherchons donc (96) ce qui contribue à la paix et nous permet de progresser ensemble dans la foi.

14:20
Ne détruis pas l'oeuvre de Dieu pour une question de nourriture. Certes, tout aliment peut être mangé, mais il est mal de manger quelque chose si l'on fait ainsi tomber un frère dans l'erreur.

14:21
Ce qui est bien, c'est de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, de renoncer à tout ce qui peut faire tomber ton frère.

14:22
Ta conviction personnelle à ce sujet, garde-la pour toi devant Dieu. Heureux celui qui ne se sent pas coupable dans ses choix!

14:23
Mais celui qui a mauvaise conscience en consommant un aliment est condamné par Dieu, parce qu'il n'agit pas selon une conviction fondée sur la foi. Et tout acte qui n'est pas fondé sur la foi est péché.

 Plaire à son prochain et non à soi-même

15:1
Nous qui sommes forts dans la foi, nous devons prendre à coeur les scrupules des faibles. Nous ne devons pas rechercher ce qui nous plaît.

15:2
Il faut que chacun de nous cherche à plaire à son prochain pour son bien, pour le faire progresser dans la foi.

15:3
En effet, le Christ n'a pas recherché ce qui lui plaisait. Au contraire, comme le déclare l'Écriture: «Les insultes que l'on te destinait sont retombées sur moi (97)

15:4
Tout ce que nous trouvons dans l'Écriture a été écrit dans le passé pour nous instruire, afin que, grâce à la patience et au réconfort qu'elle nous apporte, nous possédions l'espérance.

15:5
Que Dieu, la source de la patience et du réconfort, vous rende capables de vivre en bon accord les uns avec les autres en suivant l'exemple de Jésus-Christ.

15:6
Alors, tous ensemble et d'une seule voix, vous louerez Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ.

La Bonne Nouvelle pour tous les peuples

15:7
Ainsi, accueillez-vous les uns les autres, comme le Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu.

15:8
En effet, je vous l'affirme, le Christ est devenu le serviteur des Juifs pour accomplir les promesses que Dieu a faites à leurs ancêtres et montrer ainsi que Dieu est fidèle.

15:9
Il est venu aussi afin que les non-Juifs louent Dieu pour sa bonté, comme le déclare l'Écriture: «C'est pourquoi je te louerai parmi les nations, et je chanterai en ton honneur.»

15:10
Elle déclare aussi: «Nations, réjouissez-vous avec le peuple du Seigneur!»

15:11
Et encore: «Glorifiez le Seigneur, vous toutes les nations, chantez ses louanges, vous tous les peuples!»

15:12
Ésaïe dit aussi: «Le descendant de Jessé viendra, il se lèvera pour gouverner les nations, et elles mettront leur espoir en lui (98)

15:13
Que Dieu, la source de l'espérance, vous remplisse d'une joie et d'une paix parfaites par votre foi en lui, afin que vous soyez riches d'espérance par la puissance du Saint-Esprit.

Paul a le droit d'écrire comme il l'a fait

15:14
Mes frères, je suis personnellement convaincu que vous êtes remplis de bonnes dispositions, pleinement au courant de tout ce qu'il faut connaître et capables de vous conseiller les uns les autres.

15:15
Pourtant, je vous ai écrit avec une certaine audace dans plusieurs passages de ma lettre, pour vous rappeler ce que vous aviez déjà appris. J'ai écrit ainsi en raison de la faveur que Dieu m'a accordée

15:16
d'être serviteur de Jésus-Christ pour les peuples non juifs. J'accomplis un service sacré en annonçant la Bonne Nouvelle de Dieu, afin que les peuples non juifs deviennent une offrande agréable à Dieu et rendue digne de lui par le Saint-Esprit.

15:17
Dans l'union avec Jésus-Christ, je peux donc être fier de mon travail pour Dieu.

15:18
En fait, si j'ose parler de quelque chose, c'est uniquement de ce que le Christ a réalisé par moi pour amener les non-Juifs à obéir à Dieu. Il l'a fait au moyen de paroles et d'actes,

15:19
par la puissance de signes miraculeux et de prodiges, par la puissance de l'Esprit de Dieu. C'est ainsi que j'ai annoncé pleinement la Bonne Nouvelle du Christ, en allant de tous côtés depuis Jérusalem jusqu'à la province d'Illyrie (99) .

15:20
Mais j'ai tenu à annoncer la Bonne Nouvelle uniquement dans les endroits où l'on n'avait pas entendu parler du Christ, afin de ne pas bâtir sur les fondations posées par quelqu'un d'autre.

15:21
Ainsi, j'ai agi selon la déclaration de l'Écriture: «Ceux à qui on ne l'avait pas annoncé le verront, et ceux qui n'en avaient pas entendu parler comprendront (100)

Paul parle de son projet de voyage à Rome

15:22
C'est là ce qui m'a empêché bien des fois d'aller chez vous (101) .

15:23
Mais maintenant, j'ai achevé mon travail dans ces régions-ci. Depuis de nombreuses années, je désire vous rendre visite

15:24
et je voudrais le faire quand je me rendrai en Espagne. Car j'espère vous voir en passant et recevoir votre aide pour aller dans ce pays, après avoir profité de votre compagnie pendant quelque temps.

15:25
Mais pour le moment, je vais à Jérusalem pour le service des croyants de là-bas.

15:26
En effet, les chrétiens de Macédoine et d'Achaïe ont décidé de faire une collecte en faveur des pauvres de la communauté de Jérusalem.

15:27
Ils l'ont décidé eux-mêmes, mais, en réalité, ils le leur devaient. Car les chrétiens juifs ont partagé leurs biens spirituels avec ceux qui ne sont pas juifs; les non-Juifs doivent donc aussi les servir en subvenant à leurs besoins matériels (102) .

15:28
Quand j'aurai terminé cette affaire et que je leur aurai remis le produit de cette collecte, je partirai pour l'Espagne et passerai chez vous.

15:29
Et je sais que lorsque j'irai chez vous, j'arriverai avec la pleine bénédiction du Christ.

15:30
Mais voici ce que je vous demande, frères, par notre Seigneur Jésus-Christ et par l'amour que donne l'Esprit Saint: combattez avec moi en adressant à Dieu des prières en ma faveur.

15:31
Priez pour que j'échappe aux incroyants de Judée et pour que l'aide que j'apporte à Jérusalem y soit bien accueillie par les croyants.

15:32
De cette façon, j'arriverai chez vous plein de joie, si Dieu le veut, et je prendrai quelque repos parmi vous.

15:33
Que Dieu, source de la paix, soit avec vous tous. Amen.

 Salutations personnelles

16:1
Je vous recommande notre soeur Phébé qui est au service de l'Église de Cenchrées (103) .

16:2
Recevez-la au nom du Seigneur, comme on doit le faire entre croyants, et apportez-lui votre aide en toute affaire où elle peut avoir besoin de vous. Elle a elle-même aidé beaucoup de gens et moi en particulier.

16:3
Saluez Priscille et Aquilas, mes compagnons de travail au service de Jésus-Christ (104) .

16:4
Ils ont risqué leur propre vie pour sauver la mienne. Je ne suis pas seul à leur être reconnaissant, toutes les Églises du monde non juif le sont aussi.

16:5
Saluez également l'Église qui se réunit chez eux. Saluez mon cher Épaïnète, qui fut le premier à croire au Christ dans la province d'Asie.

16:6
Saluez Marie, qui a beaucoup travaillé pour vous.

16:7
Saluez Andronicus et Junias, qui me sont apparentés (105) et ont été en prison avec moi. Ils sont très estimés parmi les apôtres et ils sont même devenus chrétiens avant moi.

16:8
Saluez Ampliatus, qui m'est très cher dans le Seigneur.

16:9
Saluez Urbain, notre compagnon de travail au service du Christ, et mon cher Stachys.

16:10
Saluez Apelles, qui a donné des preuves de sa foi au Christ. Saluez les gens de la maison d'Aristobule.

16:11
Saluez Hérodion, mon parent. Saluez les gens de la maison de Narcisse qui croient au Seigneur.

16:12
Saluez Tryphène et Tryphose, qui travaillent pour le Seigneur, et ma chère Perside, qui a beaucoup travaillé pour lui.

16:13
Saluez Rufus (106) , ce remarquable serviteur du Seigneur, et sa mère, qui est aussi une mère pour moi.

16:14
Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux.

16:15
Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa soeur, Olympas, et tous les croyants qui sont avec eux.

16:16
Saluez-vous les uns les autres d'un baiser fraternel. Toutes les Églises du Christ vous adressent leurs salutations.

Un dernier avertissement

16:17
Je vous le demande, frères, prenez garde à ceux qui suscitent des divisions et égarent les croyants en s'opposant à l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux,

16:18
car les gens de cette espèce ne servent pas le Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre (107) ! Par leurs belles paroles et leurs discours flatteurs, ils trompent les gens simples.

16:19
Tout le monde connaît votre obéissance au Seigneur. Je me réjouis donc à votre sujet, mais je désire que vous soyez sages pour faire le bien, et purs pour éviter le mal.

16:20
Dieu, source de la paix, écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec vous (108) !

16:21
Timothée, mon compagnon de travail (109) , vous salue, ainsi que Lucius, Jason et Sosipater, mes parents.

16:22
Et moi, Tertius, qui ai écrit cette lettre (110) , je vous envoie mes salutations dans le Seigneur qui nous unit.

16:23
Gaïus, l'hôte qui me reçoit, vous salue. C'est chez lui que se réunit toute l'Église. Éraste, le trésorier de la ville, vous salue, ainsi que notre frère Quartus (111) .

16:24
[Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous tous. Amen (112) .]

Louange finale

16:25
Louons Dieu! Il a le pouvoir de vous fortifier dans la foi, selon la Bonne Nouvelle que j'annonce, le message que je prêche au sujet de Jésus-Christ, et selon la connaissance que nous avons reçue du plan secret de Dieu. Ce plan a été tenu caché très longtemps dans le passé,

16:26
mais maintenant, il a été mis en pleine lumière par les livres des Prophètes; conformément à l'ordre du Dieu éternel, il est porté à la connaissance de toutes les nations pour qu'elles croient en lui et lui obéissent.

16:27
A Dieu seul sage soit la gloire, par Jésus-Christ, pour toujours! Amen (113) .



Commentaires des versets

1 Voir És 52.7; 61.1.
2 v. 3-4: descendant du roi David: voir Matt 1.1. — Fils de Dieu: voir Ps 2.7.
3 Voir Act 19.21.
4 rend les humains justes devant lui ou replace les humains dans une juste relation avec lui. — juste par la foi, vivra (voir Hab 2.4): autre traduction juste, vivra par la foi.
5 Comparer Deut 4.16-18.
6 Comparer Matt 7.1; Luc 6.37.
7 changer de comportement: autres traductions changer de mentalité ou te repentir.
8 v. 5: voir Soph 1.14-18; 2.2-3. — v. 6: comparer Ps 62.13; Prov 24.12.
9 Comparer Deut 10.17.
10 leurs pensées... défendent: autre traduction les raisonnements par lesquels ils s'accusent ou se défendent les uns les autres.
11 Comparer Deut 7.25.
12 És 52.5, cité d'après l'ancienne version grecque.
13 Comparer Deut 30.6.
14 Ps 51.6, cité d'après l'ancienne version grecque.
15 Références pour les versets 10 à 18: v. 10-12: Ps 14.1-3 et 53.2-4, cités d'après l'ancienne version grecque. — v. 13: Ps 5.10, cité d'après l'ancienne version grecque; Ps 140.4. — v. 14: Ps 10.7, cité d'après l'ancienne version grecque. — v. 15-17: És 59.7-8. — v. 18: voir Ps 36.2.
16 Voir Ps 143.2.
17 il nous rend justes devant lui: voir 1.17 et la note.
18 obtienne le pardon des péchés: le terme employé dans le texte original fait allusion à la cérémonie décrite dans Lév 16. Au grand jour du Pardon des péchés, on pratiquait l'aspersion du sang sur le couvercle du coffre sacré, pour le pardon des péchés de tout le peuple. Ici, c'est le Christ qui, par le don de son «sang», ou de sa «vie», assure parfaitement ce pardon.
19 Voir Deut 6.4.
20 notre ancêtre? Qu'a-t-il obtenu en tant qu'homme?: autre traduction l'ancêtre de notre race? Qu'a-t-il obtenu?.
21 Gen 15.6.
22 que Dieu accueille favorablement le pécheur: autre traduction que Dieu juge favorablement le pécheur.
23 v. 7-8: Ps 32.1-2 cité d'après l'ancienne version grecque.
24 Voir Gen 17.9-14.
25 Voir Gen 12.2-3; 17.4-6; 22.15-18.
26 Gen 17.5.
27 Gen 15.5.
28 Voir Gen 17.1,15-22.
29 Voir És 53.4-6.
30 nous sommes... en paix: certains manuscrits ont soyons... en paix.
31 par la foi: certains manuscrits n'ont pas ces mots. — Et ce qui... c'est l'espoir: autre traduction Réjouissons-nous en raison de l'espoir.
32 nous nous réjouissons ou réjouissons-nous.
33 la résistance à l'épreuve: autre traduction la mise à l'épreuve (au sens d'une vérification de la qualité).
34 parce que tous ont péché: autres traductions à cause de lui (Adam) tous... ou en vue de laquelle (la mort) tous... Voir Gen 2.17; 3.6,17-19.
35 Comparer 3.8.
36 si: autre traduction puisque (de même au v. 8).
37 Comparer Jean 8.34.
38 Ex 20.17; Deut 5.21.
39 Comparer Lév 18.5; Deut 4.1; 5.33; Ézék 20.11.
40 Comparer Gen 3.13.
41 t'a libéré: certains manuscrits ont m'a libéré et d'autres nous a libérés.
42 puisque ou si vraiment.
43 l'Esprit est vie en vous: autre traduction votre esprit est vivant.
44 Abba: voir Marc 14.36 et la note.
45 Comparer 2 Cor 4.17; 1 Pi 4.13.
46 Dieu l'y a mise: le texte original dit simplement celui qui l'y a mise; mais il s'agit vraisemblablement de Dieu et des conséquences de son jugement sur le péché de l'homme. Cependant, d'autre comprennent ici Satan.
47 Comparer 2 Cor 5.2-4. — Certains manuscrits n'ont pas fasse de nous ses enfants et.
48 toutes choses contribuent... Dieu: certains manuscrits ont Dieu travaille en tout pour le bien de ceux qui l'aiment.
49 Ps 44.23.
50 Voir Ex 4.22; Deut 7.6; Osée 11.1. — ses alliances: certains manuscrits ont son alliance.
51 patriarches: voir Act 2.29 et la note. — lui qui est au-dessus de tout, Dieu loué pour toujours: autre traduction que Dieu, qui est au-dessus de tout, soit loué pour toujours.
52 les descendants d'Israël ou les descendants de Jacob (voir Gen 32.29).
53 Gen 21.12.
54 les enfants nés conformément à l'ordre naturel: allusion aux descendants qu'Abraham eut par Ismaël, le fils que lui donna Agar (comparer Gal 4.22-23).
55 Gen 18.10.
56 Gen 25.23.
57 Mal 1.2-3.
58 Ex 33.19.
59 Ex 9.16, cité d'après l'ancienne version grecque.
60 Comparer És 29.16; 45.9.
61 Comparer Jér 18.6.
62 v. 25: Osée 2.25. — v. 26: Osée 2.1.
63 v. 27-28: És 10.22-23, cité d'après l'ancienne version grecque.
64 És 1.9, cité d'après l'ancienne version grecque. — Sodome et Gomorrhe: voir Gen 19.23-28.
65 És 28.16, cité d'après l'ancienne version grecque. Comparer És 8.14-15.
66 Voir Lév 18.5.
67 v. 6-8: voir Deut 9.4; 30.12-14.
68 És 28.16, cité d'après l'ancienne version grecque.
69 Joël 3.5.
70 És 52.7.
71 És 53.1, cité d'après l'ancienne version grecque.
72 Références pour les versets 18 à 21: v. 18: Ps 19.5, cité d'après l'ancienne version grecque. — v. 19: voir Deut 32.21. — v. 20-21: És 65.1-2, cité d'après l'ancienne version grecque.
73 Comparer Phil 3.5.
74 Comparer Ps 94.14.
75 v. 3-4: 1 Rois 19.10,18.
76 Références pour les versets 8 à 10: v. 8: voir Deut 29.3; És 6.10; 29.10. — v. 9-10: Ps 69.23-24, cité d'après l'ancienne version grecque.
77 Comparer Nomb 15.19-21.
78 prends garde... pas non plus: ou, d'après certains manuscrits, il ne t'épargnera pas non plus.
79 v. 26-27: És 59.20-21 et 27.9, cités d'après l'ancienne version grecque.
80 Certains manuscrits n'ont pas maintenant.
81 Comparer És 55.8, Ps 139.6,17-18.
82 v. 34: És 40.13, cité d'après l'ancienne version grecque. — v. 35: voir Job 41.3.
83 Comparer 1 Pi 1.14.
84 Comparer les versets 4 à 8 et 1 Cor 12.4-12.
85 Comparer Matt 5.44; Luc 6.28.
86 Comparer És 5.21.
87 v. 19: Deut 32.35. — v. 20: Prov 25.21-22, cité d'après l'ancienne version grecque.
88 v. 6-7: comparer Matt 22.21; Marc 12.17; Luc 20.25.
89 Voir Ex 20.13-17; Deut 5.17-21; Lév 19.18.
90 de vous réveiller de votre sommeil: certains manuscrits ont de nous réveiller de notre sommeil.
91 Comparer 1 Cor 8.7-13; 10.23-33.
92 Paul pense à des pratiques inspirées par le judaïsme. Comparer Gal 4.10; Col 2.16.
93 És 45.23, cité d'après l'ancienne version grecque.
94 Comparer Marc 7.19.
95 vous: certains manuscrits ont nous.
96 Recherchons donc: certains manuscrits ont Nous recherchons donc.
97 Ps 69.10.
98 Références pour les versets 9 à 12: v. 9: Ps 18.50; 2 Sam 22.50. — v. 10: voir Deut 32.43. — v. 11: Ps 117.1. — v. 12: És 11.10, cité d'après l'ancienne version grecque.
99 Illyrie: province romaine correspondant à peu près à l'actuelle Yougoslavie.
100 És 52.15, cité d'après l'ancienne version grecque.
101 Comparer 1.13.
102 v. 25-27: comparer 1 Cor 16.1-4; 9.11; 2 Cor 8-9.
103 Cenchrées: voir Act 18.18 et la note.
104 Les noms des chrétiens salués par l'apôtre révèlent une extrême diversité d'origines (grecs, romains, juifs) ou de conditions sociales (personnages de haut rang, esclaves ou anciens esclaves). — Priscille et Aquilas: voir Act 18.2.
105 Junias: certains manuscrits ont Julia. — qui me sont apparentés: le terme grec employé s'applique aussi bien à la famille, à la tribu, au peuple qu'à la race. On peut donc comprendre ici cette parenté au sens large (voir 9.3, ceux de ma race; 16.11,21).
106 Rufus: voir Marc 15.21.
107 Comparer Phil 3.19.
108 Certains manuscrits n'ont pas la phrase Que la grâce... avec vous.
109 Voir Act 16.1-3.
110 Tertius est le secrétaire chrétien auquel Paul a dicté sa lettre.
111 Gaïus: voir Act 19.29; 1 Cor 1.14. — Éraste: voir 2 Tim 4.20.
112 Ce verset ne se trouve pas dans plusieurs anciens manuscrits.
113 Dans certains manuscrits, les versets 25 à 27 se trouvent à la fois ici et après 14.23, tandis que d'autres ne les ont qu'après 14.23 et qu'un autre encore les place après 15.33.