Bible en Français Courant (1997) La Bible en français courant
© Société biblique française, 1997

La Bible en français courant

Traduite de l'hébreu et du grec en français courant, cette nouvelle édition révisée en 1997 comprend l'Ancien Testament (avec les livres deutérocanoniques) et le Nouveau Testament.

En 1982, l'Alliance biblique universelle publiait la première édition de la Bible en français courant. En voici aujourd'hui une nouvelle édition avec un texte soigneusement révisé.

On peut interroger cette traduction à l'aide d'un nouveau moteur de recherche de Interbible.
On peut également consulter sur le site les introductions à chacun des livres bibliques que propose cette traduction.

La traduction a été réalisée sur la base des meilleurs textes actuellement disponibles : pour l'Ancien Testament hébreu, la Biblia Hebraica Stuttgartensia (1968-1976), pour sa version grecque, Septuaginta, Vetus Testamentum Graecum, Auctoritate Academiae Scientiarum Gottingensis editum (1931 et suiv.) et, pour le Nouveau Testament, le Novum Testamentum Graece de Nestle-Aland (27e édition, 1993) ainsi que The Greek New Testament, United Bible Societies (4e édition révisée 1993).

La version de la BIBLE EN FRANCAIS COURANT diffère des autres versions actuellement en usage par les principes de traduction adoptés. Ceux-ci découlent directement d'une étude scientifique approfondie de la traduction en général. Cette étude, menée par les chercheurs de l'Alliance biblique universelle, s'est appuyée sur les découvertes récentes de l'ethnologie, de la linguistique et de la théorie de la communication. Plutôt que de chercher, comme les versions traditionnelles en usage, une concordance verbale entre le texte hébreu ou grec, d'une part, et la version française, de l'autre, les traducteurs de la BIBLE EN FRANCAIS COURANT se sont d'abord appliqués à respecter la syntaxe du français moderne et les acceptions des mots choisis telles qu'elles sont reconnues par les dictionnaires de langue. Parmi les divers niveaux de langage possibles, ils ont adopté un registre moyen écartant les acceptions ou les tournures qualifiées par les dictionnaires de « familier » ou « populaire », aussi bien que « vieilli » ou « littéraire ». Veillant à formuler le contenu du texte biblique – tout le contenu et rien de plus – en phrases de structure simple et à présenter dans un ordre logique les informations contenues dans un verset ou un groupe de versets, ils proposent ainsi un texte qui devrait être accessible au public le plus large, composé non seulement des personnes dont la langue maternelle est le français mais aussi de toutes celles qui l'utilisent comme langue seconde. Enfin, les traducteurs se sont efforcés de rendre justice à la qualité littéraire du texte biblique, en particulier dans les passages poétiques.

*

LA BIBLE EN FRANCAIS COURANT est le fruit d'une collaboration largement interconfessionnelle, tant en ce qui concerne les traducteurs eux-mêmes que les nombreux spécialistes auxquels leur travail à été soumis au fur et à mesure de son avancement. Les très nombreuses remarques reçues de tous les horizons ont été soigneusement examinées. Certes, toutes les suggestions n'ont pu être retenues telles quelles, mais elles ont toujours donné lieu à un examen attentif des passages discutés et à la recherche de nouvelles solutions.

*

Aider le lecteur à découvrir ce qui est dit dans le texte biblique, tel est l'objectif de la version en français courant, tandis que la plupart des versions actuellement en usage sont plutôt formulées de manière à montrer comment cela est dit. Les deux types de traductions ne sont donc pas concurrents mais bien plutôt complémentaires. En conséquence, on ne saurait trop encourager les lecteurs déjà tant soit peu familiers de la Bible à utiliser conjointement les deux types de versions.

Mais grâce au langage usuel adopté, la traduction en français courant sera particulièrement utile à ceux qu'on pourrait appeler les « nouveaux lecteurs », c'est-à-dire à tous ceux qui n'ont pas bénéficié d'une initiation biblique préalable. De même, grâce à une formulation étudiée à cette fin et à la chasse impitoyable qu'on a faite aux ambiguïtés susceptibles de se glisser dans le texte à la faveur de la traduction, la version en français courant conviendra tout particulièrement à la lecture publique.

Source : Interbible - Société biblique française © 1997