Prêtres homosexuels

Un quart des évêques boycottent le synode anglican

Radio Canada International, 17 juillet, 2008.

Divisés au sujet de l'ordination des prêtres homosexuels, les évêques anglicans se sont réunis mercredi pour trois semaines en l'absence d'un quart de leurs confrères, à l'occasion de la conférence de Lambeth qui a lieu tous les dix ans. Sur les 880 évêques que compte l'Église anglicane, 230 ont refusé de se rendre à Cantorbéry, ont fait savoir des représentants de la communauté anglicane. L'Église anglicane compte 77 millions de fidèles dans le monde. Les évêques notamment du Nigeria, du Kenya et d'Ouganda, dont les communautés figurent parmi celles qui se développent le plus rapidement, avaient annoncé leur intention de boycotter la conférence de Lambeth. L'Église anglicane, issue d'une séparation avec l'Église catholique de Rome au XVIème siècle, est au bord du schisme depuis 2003, année de l'ordination de Gene Robinson, un évêque américain ouvertement homosexuel.



Poursuite judiciaire

L'Opus Dei porte plainte contre une romancière

AFP, 19 juin, 2007.

L'Opus Dei a porté plainte pour diffamation le 31 mai 2007 contre l'éditeur et l'auteur du roman Camino 999, dans lequel l'organisation est décrite comme complice de malversations financières et organisatrice d'assassinats. L'Opus Dei qui sera représenté par Maître Varaud, demande 30 000 € de dommages et intérêts.

L'Oeuvre ne demanderait pas la censure ou l'interdiction du livre mais que certains passages soient reconnus comme diffamatoires.



Femmes excisées

Après le clonage, Raël s'intéresse au "marché" des femmes excisées

Le Parisien, 19 juin, 2007.

Le Mouvement Raëlien se fait de la publicité par le biais de sa nouvelle association Clitoraid dont le but serait récolter des fonds pour construire un « hôpital du plaisir » au Burkina Faso où des femmes excisées pourraient bénéficier « d'une reconstruction du clitoris ».

Une démarche vivement critiquée par les associations de lutte contre l'excision et par le Pr Foldes, spécialiste de la reconstruction du clitoris, dont le nom a été cité comme référence par Clitoraid. Il envisage de porter plainte pour utilisation abusive de son nom. Il souligne aussi qu'il n'existe qu'une dizaine de spécialistes de la question, tous en France. Raël ne disposerait donc pas de chirurgiens compétents dans son hôpital.



Vision manichéenne

La tentation évangélique

Interview de Sébastien Fath - Le Monde, 3 juin, 2007.

On estime le nombre d'évangéliques dans le monde à 500 millions dont 200 millions de pentecôtistes et charismatiques (approche miraculeuse de la foi) et 200 millions de "piétistes orthodoxes" (ascétisme chrétien, lecture littérale de la bible). "Dans certaines sociétés, le développement de ces mouvements correspond à une aspiration à la démocratie. Le religieux permet de contourner des systèmes verrouillés". Toutefois, ces mouvements "portent un risque de populisme et de simplisme avec un fort contrôle social et des effets d'enfermement, voire de dérives sectaires, comme dans le cas du charismatisme "troisième vague". Dans ce mouvement, en développement depuis les années 1980, est mise en avant une vision manichéenne selon laquelle "le diable est partout". Il faut "désinfecter" des territoires par la prière. Cette logique de combat suppose un chef, un "prophète" autoproclamé."



Témoignage d'enfance

Un ancien adepte des Frères de Plymouth témoigne de son enfance

The Guardian, 2 juin, 2007.

Un ex-adepte australien des Frères de Plymouth témoigne de son enfance dans le groupe avec tous les interdits qui s'y rattachent : pas de télévision, musique, animaux domestiques, fêtes, activités extra scolaires, sports, cinéma, magazines, coiffeur et des règles strictes concernant les vêtements.

Il raconte également la séparation de ses parents : son père, en opposition avec le mouvement, s'est fait excommunier et a dû quitter le domicile conjugal sous la pression de la secte.



Empires économiques

Le raz de marée des Evangéliques

The New York Times, Somini Sengupta et Larry Rohter, mars-avril-mai, 2007.

Du Brésil au Nigéria, les églises pentecôtistes connaissent un succès fulgurant, devenant pour certaines d'énormes empires économiques. Richissimes, certains prédicateurs prétendent « que leurs belles voitures et leurs costumes coûteux » vont convaincre les incroyants que Dieu peut tout leur donner. Beaucoup de catholiques pour leur part condamnent la conception de ces évangéliques qui promettent bonheur et richesse à leurs fidèles. Pourtant, les catholiques eux-mêmes ont riposté avec le « renouveau charismatique » un mouvement qui a emprunté au pentecôtisme « son côté exubérant ». Enfin, une rivalité s'aiguise sur tout le continent africain et notamment au Nigéria entre les chrétiens et les musulmans. Dans ce pays, face à la concurrence chrétienne, de jeunes citadins musulmans ont créé leur propre mouvement inspiré du pentecôtisme : le Nasrul-Lahi-Il-Fathi Society of Nigeria (NASFAT). Il compte 80 branches au Nigéria.



Pluralisme

Musulmans et évangéliques se disputent les âmes

Asia Times Online, mars-avril-mai, 2007.

La communauté chrétienne de Singapour est celle qui connaît l'essor le plus rapide avec celles de Hong Kong, de Taïwan et de Chine continentale. Le taux de conversion est sans doute en train de dépasser celui de l'Islam. Il est à noter que dans la plus grande partie de l'Asie, « de fortes traditions de pluralisme et de compromis » ont permis à l'islam et au christianisme de se développer parallèlement.



Yémen

Les conversions autorisées seulement dans un sens

Elaph (Londres), IIam Mani, mars-avril-mai, 2007.

La Ligue Islamique mondiale a mis en garde contre une vaste opération d'évangélisation au Yémen. Il y aurait même eu des arrestations et des procès sous l'accusation d'apostasie.



Maghreb et Moyen Orient

Non au prosélytisme chrétien

Al Ittihad (Abou Dhabi), Mohamed Al-Bahili, mars-avril-mai, 2007.

Des missionnaires évangélisent avec un certain succès, semble-t-il, les populations dans les pays du Maghreb et du Moyen Orient. Le « danger monte inexorablement » note le journaliste.



Associations évangéliques

Même au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et à Harvard !

The Boston Globe, Neil Swidey, mars-avril-mai, 2007.

Pas moins de 15 associations évangéliques cohabitent au MIT, phénomène surprenant dans cette université « où la science a toujours été la seule déesse ». Il en va de même sur tous les campus de la région de Boston. Quant à Harvard, il n'y a jamais eu autant d'évangéliques depuis le 17e siècle ! Le christianisme évangélique « a cessé d'être le sujet de honte qu'il était pour la génération précédente, le signe qu'on avait laissé son cerveau au vestiaire avant d'entrer ». Il est devenu « cool ».



Géants industriels

Rendez-vous avec Jésus à la cafétéria

Los Angeles Times, Faye Fiore, mars-avril-mai, 2007.

L'expression de la foi est présente chez des géants industriels comme AOL, Ford, American Express à travers des « groupes de différence »... Par contre, Coca Cola et General Motors ont, quant à eux, refusé de reconnaître les regroupements religieux d'employés. Il en résulte un patchwork de pratiques qui semblent échapper à toute logique...



Fondamentalistes

Un amour très trouble pour Israël

Yediot Aharonot (Tel Aviv), Yossi Paritzky, mars-avril-mai, 2007.

Dans la Bible Belt (la ceinture de la Bible), immense région du sud des États-Unis, de non moins immenses panneaux appellent à soutenir Israël. L'envers de ce décor ? Les Juifs se trouveront après l'apocalypse attendue par les fondamentalistes chrétiens devant l'ultimatum suivant : soit choisir Jésus comme Messie et avoir droit à la vie éternelle, soit le renier comme il y a deux mille ans et être condamnés à l'enfer éternel. Yossi Paritzky, ancien ministre israëlien, analyse la situation avec lucidité. Il rappelle simplement que les fondamentalistes en question sont aux commandes de Washington...



Plus de limbes !

L'Église Catholique enterre le concept de limbes

RCI - Radio-Canada International, 21 avril, 2007.

Une vérité de l'Église Catholique Romaine qui persistait depuis des siècles et qui avait été déclaré par un pape infaillible vient d'être abandonnée définitivement puisqu'elle n'aurait été qu'une hypothèse théologique.

L'Église catholique a enterré le concept des limbes dans un document très attendu de sa Commission théologique internationale approuvé par le pape Benoît XVI. La tradition voulait que les âmes des enfants décédés sans avoir été baptisés errent dans les limbes, un lieu abstrait où elles ne souffraient pas, mais étaient privées du bonheur du Paradis. La Commission théologique considère maintenant ce concept comme une "vue excessivement restrictive du Salut". Dans des entretiens et des ouvrages rédigés avant son élection au pontificat en 2005, le cardinal Joseph Ratzinger s'était clairement prononcé pour l'abandon du concept, affirmant qu'il n'avait toujours été qu'une hypothèse théologique et non une vérité de la foi.



Festival évangélique

L'Île-de-France à l'heure évangélique

La Croix, janvier, 2007.

TL Osborn, âgé de 84 ans, est considéré dans la communauté évangélique comme une star, habitué à prêcher en Afrique francophone. Il « évangélise » depuis 56 ans et a animé des centaines de « conventions » dans 82 pays avec son épouse (aujourd'hui décédée) et sa fille LaDonna. Selon le pasteur Francis Pfister, responsable de l'Église pentecôtiste dans le 9e arrondissement de Paris, les Osborn ont influencé la manière d'évangéliser les foules. Le prédicateur TL Osborn, lui, est surtout connu pour procéder à des « miracles de guérison ». C'est William Brown, un pasteur évangélique d'origine ghanéenne qui avait lancé l'idée de ce « festival » en France, idée reprise ensuite par une cinquantaine de pasteurs évangéliques, baptistes et pentecôtistes d'Ile-de-France, majoritairement issus de l'immigration. Ce « festival » s'est déroulé en deux temps : un séminaire destiné aux églises évangéliques à Montreuil du 21 au 26 août dernier, puis une « grande convention » ouverte à tous, à Vincennes, du 27 au 31 août.

[Ambiance « show à l'américaine », ce type de manifestation surprend en France mais, selon Catherine Katz, secrétaire générale de la MIVILUDES, cette « église » « n'inspire pas d'inquiétude particulière ». TL Osborn « ne dirige pas une secte à proprement parler », il a « monté un business familial ». En France, les évangéliques seraient au moins 350.000. Ils représenteraient dans le protestantisme « un bon tiers, voire davantage » des croyants et les trois quarts des pratiquants. Source : Le pasteur miracle » attire en masse les évangéliques, Le Figaro, S.R., 28.08.2006.]



Blanchiment d'argent

Des évangéliques brésiliens arrêtés à Miami

Le Monde, 29 janvier, 2007.

Les fondateurs de l'Église évangélique brésilienne « Renaître en Christ », un couple, a été arrêté en Floride avec 56000 $ non déclarés à la douane, cachés dans leur porte CD et leur Bible. Une demande d'extradition a été envoyée par le Brésil où le couple est poursuivi pour blanchiment d'argent. « Renaître en Christ » est la seconde église évangélique du Brésil, la fortune des fondateurs est estimée à 7 millions d'euros.



Morte de faim

Décès d'une fillette à Perpignan

Midi Libre, 12 janvier, 2007.

Une fillette de trois ans est morte de faim le 27 décembre 2006 à Perpignan. Sa mère, originaire de Guinée, fréquentait l'Eglise évangélique des Assemblées de Dieu. Elle avait cessé de la nourrir 65 jours auparavant après avoir « reçu des messages divins, lui disant qu'elle devait subir une grande épreuve et ne plus nourrir sa fille. » Elle a été examinée par un psychiatre qui l'a déclarée irresponsable, évoquant un délire mystique. La jeune femme est internée.



Controverse

Un jeu vidéo chrétien sème la controverse

Christian Leduc, Branchez-Vous!, 13 décembre, 2006.

Un jeu vidéo chrétien sème actuellement la controverse aux États-Unis, explique l'agence de presse britannique Reuters dans un article publié mercredi.

Left Behind : Eternal Forces, inspiré par le roman Left Behind de Tim LaHaye et Jerry Jenkins, se déroule dans la ville de New York lorsque des millions de chrétiens ont quitté le monde terrestre pour le paradis.

Le joueur doit alors recruter et convertir au christianisme les gens qui restent dans la ville afin de combattre l'antéchrist et ses troupes maléfiques.

L'organisme Campaign to Defend the Constitution, qui surveille les activités d'extrême-droite aux États-Unis, considère que le jeu promeut la conversion au christianisme dans la violence ainsi que dans l'intolérance face aux autres religions. L'organisme demande aux détaillants de jeux informatiques d'arrêter de le vendre.

« Dès que votre personnage a tué quelqu'un, vous devez demander la rédemption en vous agenouillant et en priant pour gagner des points, a déclaré à Reuters Clark Stevens, l'un des deux directeurs de Campaign to Defend the Constitution. Je pense que le message sous-jacent est extrêmement clair », conclut-il.

« Bien sûr qu'il y a des meurtres, c'est un jeu vidéo, a pour sa part rétorqué le directeur général de Left Behind Games, Troy Lyndon. Mais les adversaires du héros sont l'antéchrist et ses sbires », a expliqué Lyndon, ajoutant que le jeu vise avant tout à faire la promotion du « bien-être spirituel » et non de la violence.



Interdit religieux

L'Église anglicane menace British Airways de boycott


L'Égise anglicane va réexaminer ses rapports avec la compagnie aérienne British Airways, parce qu'elle a interdit à ses employés de porter une croix sur leur uniforme. Lors d'une visite à Rome, l'archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, n'a pas exclu de boycotter British Airways, dans laquelle l'Église d'Angleterre a investi des fonds. L'archevêque de Cantorbéry est le chef spirituel de 77 millions d'anglicans à travers le monde. Une employée de British Airways a été sommée le mois dernier de ne pas porter de façon visible un collier avec une croix et de cacher sous son uniforme ce symbole religieux. Elle a fait appel de cette décision devant la justice, mais a perdu son procès et se trouve en congé forcé.



Génocide

Autre prêtre catholique jugé pour le génocide Rwandais


Le procès du prêtre rwandais Emmanuel Rukundo a commencé, mercredi, devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda. Cet ancien aumônier militaire hutu est accusé de génocide, d'assassinat et d'extermination en rapport avec l'enlèvement et le massacre de Tutsis dans la région de Kabgayi, entre avril et mai 1994. Le magistrat a souligné que le prêtre a non seulement fait tuer des fidèles mais aussi des collègues tutsis. Le génocide rwandais a fait environ 800,000 morts, selon l'ONU.



Rassemblement

L'Île France à l'heure évangélique

La Croix, 21 août, 2006.

TL Osborn, âgé de 84 ans, est considéré dans la communauté évangélique comme une star, habitué à prêcher en Afrique francophone. Il « évangélise » depuis 56 ans et a animé des centaines de « conventions » dans 82 pays avec son épouse (aujourd'hui décédée) et sa fille LaDonna.

Selon le pasteur Francis Pfister, responsable de l'Eglise pentecôtiste dans le 9e arrondissement de Paris, les Osborn ont influencé la manière d'évangéliser les foules. Le prédicateur TL Osborn, lui, est surtout connu pour procéder à des « miracles de guérison ».

C'est William Brown, un pasteur évangélique d'origine ghanéenne qui avait lancé l'idée de ce « festival » en France, idée reprise ensuite par une cinquantaine de pasteurs évangéliques, baptistes et pentecôtistes d'Ile de France, majoritairement issus de l'immigration. Ce « festival » s'est déroulé en deux temps : un séminaire destiné aux églises évangéliques à Montreuil du 21 au 26 août dernier, puis une « grande convention » ouverte à tous, à Vincennes, du 27 au 31 août.

[ Ambiance « show à l'américaine », ce type de manifestation surprend en France mais, selon Catherine Katz, secrétaire générale de la MIVILUDES, cette « église » « n'inspire pas d'inquiétude particulière ». TL Osborn « ne dirige pas une secte à proprement parler », il a « monté un business familial ».

En France, les évangéliques seraient au moins 350.000. Ils représenteraient dans le protestantisme « un bon tiers, voire davantage » des croyants et les trois quarts des pratiquants. — Source : "Le pasteur miracle" attire en masse les évangéliques, Le Figaro, S.R., 28 août, 2006. ]



Implantation

Le protestantisme en légère croissance, grâce aux évangéliques

Dépêche AFP, 12 avril, 2006.

Cette évolution est due à la percée des évangéliques surtout d'origine africaine. Les nouvelles communautés composées de chrétiens d'origine africaine sont importantes en région parisienne, notamment à la Plaine Saint-Denis où elles attirent 1.300 fidèles chaque semaine.



Balkans

Le boom des sectes évangéliques

Le Courrier des Balkans, Suzana Bytyqi, Traduction Nerimane Kamberi, 07 février, 2006.

Au Kosovo, 90 % de la population est de religion musulmane, 3 % de religion catholique et les 7 % restant orthodoxe ou protestant. Depuis la fin de la guerre, un phénomène de conversions vers les églises évangéliques se produit. Il touche essentiellement des jeunes issus des traditions catholique ou musulmane. Ces jeunes qui ont des préoccupations existentielles, se cherchent une « identité religieuse ».



Abus spirituels

Janvier 2006
Des églises évangéliques traquent les abus spirituels

24 Heures, Joëlle Fabre, 28 janvier, 2006.

À l'occasion des Rencontres de Lavigny, le secrétaire général de l'Union des Assemblées des Eglises évangéliques en Suisse romande, explique que la maltraitance spirituelle et les abus spirituels ne sont pas « l'apanage des sectes » ni de systèmes religieux autoritaires. Des dérapages restent toujours possibles venant de ceux là même qui s'estiment animés par les meilleures intentions.



États-Unis

Jésus PDG de l'année

Courrier International, 26 janvier, 2006.

Les dirigeants des églises évangéliques et pentecôtistes n'hésitent plus. Ils adoptent désormais des méthodes « purement commerciales ». C'est ce que note l'hebdomadaire britannique The Economist, en prenant en exemple la Willow Creek Community Church (WCCC), située dans l'Illinois. Pionnière en la matière, elle est non seulement une église mais aussi un « multicomplexe » (comprenant restaurants, cafés, stades, écrans vidéo, parking de 4 000 places...) et un centre de « services sociaux ».

Pour réduire les « coûts » et maintenir la croissance, les « pasteurs-entrepreneurs » demandent aux nouveaux fidèles de recruter à leur tour.

À noter que « l'église-entreprise » de la WCCC est restée fermée à... Noël.



Environnement

Un air propre est une obligation biblique

Courrier International, 16 novembre, 2005.

"Les défenseurs de l'environnement qui se battent contre la pollution de l'air et le réchauffement climatique se sont découvert de nouveaux alliés chez les évangélistes", annonce le New York Times. Avec une vigueur inattendue, l'Association nationale des évangélistes, une organisation à but non lucratif, fidèle soutien du Parti républicain, qui représente 45 000 églises et 30 millions de personnes dans tout le pays, veut faire pression sur le Congrès pour qu'il vote des lois contrôlant les émissions de carbone. Pour les évangélistes en effet, la protection de la planète fait partie des enseignements de la Bible.



Cambodge

L'étrange conversion des bourreaux khmers

Le Figaro, Florence Compain, 15 novembre, 2005.

À Païlin, fief khmer rouge sur la frontière thaïlandaise, « le christianisme est devenu la première religion en l'espace de six ans ». 29.000 habitants se sont convertis et il existe une dizaine de lieux de culte, constate ainsi un pasteur évangélique qualifié par le journaliste de « rouleau compresseur » ! Ces conversions intriguent. Il est vrai que les moines bouddhistes ne s'aventurent plus « dans les bastions des Khmers rouges » qui les avaient systématiquement massacrés, laissant ainsi le champ libre aux missionnaires évangéliques explique Youk Chhang qui dirige le Centre de recherches sur le génocide khmer.

Deux hypothèses à ces conversions de masse : une recherche du « pardon » ou une plus prosaïque question de survie matérielle ? Cap Savong, évangélique du Septième Jour, rapporte la question posée par les postulants évangéliques : Il y a-t-il de l'argent, des habits ou du riz à la clé ?



Nouvelles Tribus, Vénézuela

Missionnaires expulsés à la suite de cas mortels de malnutrition

Dépêche AFP, La Croix, 25 octobre, 2005.

L'ancien sénateur et expert des questions indigènes Alexander Luzardo (1) , vient de rendre un rapport faisant état de la mort de 41 indiens dont 35 enfants. Le texte accuse les missionnaires des Nouvelles Tribus de n'avoir jamais fourni ni aliments ni médicaments aux indiens vivant à proximité et dont « la majorité était malade et souffrait de malnutrition ».
Le président du Vénézuéla, Hugo Chavez, avait évoqué ce rapport lorsqu'il avait ordonné le 12 octobre 2005 l'expulsion des missionnaires nord-américains.

1 Alexander Luzardo est auteur d'ouvrages sur les « Nouvelles Tribus ». (Dépêche AFP, 13 janvier, 2005)



Sectes évangéliques

Sectes évangéliques à l'assaut du monde dans Radio France

Internationale, bdpgabon.org, BDP Gabon Nouveau, 20 octobre, 2005.

Le président du Vénézuéla vient d'expulser de son pays des missionnaires du groupe évangélique d'origine nord-américaine, La Mission des Nouvelles Tribus (1) . Ce groupe dont le siège est en Floride a, depuis 58 ans, pour objectif d'atteindre « les peuples qui n'ont jamais eu la chance d'écouter la bonne nouvelle ». Le président Hugo Chavez les accuse tout bonnement d'espionnage et de « pillage de la bio-diversité du milieu naturel ».

Les sectes évangéliques d'inspiration nord-américaine, très prosélytes, utilisent les technologies les plus modernes. Elles investissent non seulement les pays d'Amérique Latine mais aussi d'Afrique. Ainsi au Cameroun et en Centrafrique, « leur audience est comparable à celle de l'église catholique ». Le Gabon compte, quant à lui, 1070 « églises évangéliques » tandis qu'au Congo « les églises de la foi possèdent une dizaine de chaînes de télévision ». D'autres pays africains sont également concernés.

En Côté d'Ivoire, les sectes évangéliques ont joué un rôle politico-militaire et à l'heure où l'influence du pasteur Moïse Koyré sur l'épouse du président de la république, Laurent Gbabo, n'a plus rien d'un « secret », nombre « d'officiels ivoiriens » s'affichent comme évangéliques.

1 Les « Nouvelles Tribus » sont formées de 300 missionnaires de plusieurs natio-nalités. Elles sont présentes dans 18 pays. (Dépêche AFP, 15 octobre, 2005)



Salvador

Le Salvador sous influence évangélique

Le Figaro, Frédéric Faux, 20 octobre, 2005.

Des millions de Latino-Américains, déçus du catholicisme, se sont tournés vers les églises évangéliques. 30 % de la population du Salvador et du Guatémala sont déjà des fidèles de ces églises. De nouvelles communautés « créées de toutes pièces par des gourous locaux ou dépendantes de grands réseaux américains » investissent le moindre hangar sous la houlette de jeunes pasteurs dégagés des « contraintes du célibat » et des longues études exigées par l'église catholique. La plupart de ces nouvelles églises n'ont « aucune légitimité particulière ». Ainsi en est-il du « Tabernacle » fondé il y a trente ans par le docteur Lopez Bertran et qui, aujourd'hui, possède 237 filiales dans le pays et 27 à l'étranger, sans compter un séminaire « où se forment 800 pasteurs « un temple « gigantesque », une chaîne de télévision, des radios, une école biblique, une garderie et un complexe sportif. « Tout cela grâce au soutien des seuls membres ».



France

Sept fois plus d'évangéliques en France qu'après guerre

Dépêche AFP, La Croix, 19 octobre, 2005.

Sébastien Fath, spécialiste du protestantisme (1) et chercheur au CNRS, indique que les évangéliques représentent désormais un tiers des protestants en France. Depuis 35 ans, une nouvelle église locale se crée en moyenne toutes les deux semaines, estime-t-il.

Il évalue le chiffre à 400 000 en incluant les « églises ethniques » regroupant les fidèles des églises africaines mais aussi chinoises, laotiennes, vietnamiennes et tamoules.

1 Il vient de publier « Les Eglises évangéliques en France, du ghetto au réseau » (Editeur Labor et Fides).



Controverse, États-Unis

Un télévangéliste américain appelle à assassiner Hugo Chavez

Dépêche AFP, 23 août, 2005.

Pat Robertson, fondateur du mouvement fondamentaliste chrétien, la Christian Coalition, a exhorté les États-Unis à assassiner le président vénézuélien Hugo Chavez lors d'une émission religieuse.

Un porte-parole du département d'Etat a dénoncé ces propos, assurant qu'ils ne « représentaient pas la politique des États-Unis ».

[ De son côté, le président vénézuélien, Hugo Chavez, a menacé de « dénoncer les États-Unis devant les organismes internationaux » s'ils ne prenaient pas de mesures contre le pasteur Pat Robertson. — Source : Dépêche AFP, 29 août, 2005. ]



Madagascar

Les sectes évangélistes foisonnent dans la Grande Île

Le Figaro, Tanguy Berthemet, 21 juillet, 2005.


Dans la capitale, Antananarive, les lieux de culte sont gigantesques et « l‘argent est la raison d'être » des sectes, explique un pasteur calviniste, ancien président de l'Assemblée Nationale. Nombre « d'associations cultuelles » profitent de la baisse du pouvoir d'achat et les quartiers pauvres offrent un « terreau fertile » à toutes sortes de prêcheurs. Dans l'un de ces quartiers de la capitale, les rues se sont remplies d'églises, de temples et de « maisons de Jésus en tous genres ». Les Témoins de Jéhovah y côtoient les églises américaines, les Messagers du Christ, Les Lecteurs de la Bible... Tous prélèvent leur dime et créent leur « organisation non gouvernementale » qui supplée « à peine » aux carences de l'Etat.

De son côté, la Fédération des Eglises de Madagascar (FFKM) qui regroupe catholiques, protestants, anglicans et luthériens réagit en multipliant écoles et associations caritatives. Mais selon un ancien Ministre de la Défense, les églises traditionnelles déclinent parce qu'elles sont « trop proches du pouvoir ».

En février dernier, l'Eglise Universelle du Royaume de Dieu, puissante secte brésilienne, a été fermée et ses 34 pasteurs expulsés. Selon un haut fonctionnaire malgache, elle avait eu le tort de se rapprocher de l'opposition et de l'ancien président.



Sexualité, États-Unis

Vierges sous serment

Le Point, Emmanuel Saint-Martin, 16 juin, 2005.

Des églises évangéliques sont à l'origine d'un mouvement qui vise les jeunes adolescents américains. Au cours d'une cérémonie, ils prêtent serment de n'avoir aucune relation sexuelle avant le mariage. Les parents leur remettent un « anneau de pureté en argent » symbolisant cet engagement.

Selon une étude de la Colombia University, 88 % des adolescents en question ne tiendraient pas cet « engagement »



Guérison, Suisse

À la patinoire du Malley, les prédicateurs ont fait crier des « alléluias ! » et des « amen » à la foule

La Liberté, Jérome Cachin, 09 mai, 2005.

Différents prédicateurs se sont succédés à l'occasion de la Conférence internationale de guérison en Europe qui s'est déroulée à Malley, en Suisse, début mai 2005.

Quatre jours de célébrations et de « shows » à l'américaine. Parmi les prédicateurs, le Zurichois Leo Bigger, fondateur de l'International Christian Fellowship, un trentenaire qui insiste sur la « multiplication des conversions ». 80 personnes seraient ainsi baptisées chaque mois dans le lac de Zurich. Son église compterait 2.500 fidèles.

La star « mondiale » de ces journées reste pourtant le prédicateur allemand de 65 ans, Reinhard Bonnke. Il « fait fureur en Afrique » et à Malley c'est bien lui qui a remporté la palme à l'applaudimètre.



Guérison, Suisse

Aux divers stands de la galaxie évangélique

La Liberté, Jérome Cachin, 09 mai, 2005.

Six cents enfants de 6 à 16 ans ont participé eux aussi à ces rencontres. Un atelier leur était destiné, mis sur pied par l'AIMG et L'Institut international et apostolique de la guérison.

Divers stands promotionnels de mouvements évangéliques et pentecôtistes attendaient également les visiteurs proposant à la vente des ouvrages, des CD et des DVD...



Guérison, Suisse

Feux de la foi et exorcisme dans le temple de la glace

La Presse, Fridolin Wichser, 06 mai, 2005.

À l'appel de l'Association internationale des ministères de guérison (AIMG) (1) , des milliers de pentecôtistes et d'évangéliques de toutes les nationalités se sont retrouvés à Malley en Suisse.

Implantée « sur les cinq continents », l'AIMG a, selon son président pour l'Europe, Jean-Luc Trachsel, pour but « d'aider les Eglises chrétiennes à redécouvrir le ministère du charisme de guérison ».

1 Basée à Oron-la-Ville



Implantation territoriale

Difficulté d'installation pour certaines églises évangéliques

Dépêche AFP, 23 mai, 2005.

Il y aurait 250 communautés chrétiennes antillaises et africaines en région parisienne, selon un rapport de la Fédération Protestante de France. On trouverait également 19 églises chinoises à Paris, « plus que d'églises réformées ».

Mais ce phénomène concerne la France entière... et tous les pays d'Europe. En effet, les chrétiens étrangers vivant en Europe se trouvent face à un « désert spirituel » toujours selon ce rapport qui avance plusieurs propositions pour y remédier dont celle de s'ouvrir à l'influence des autres cultures.



Évangéliques, Belgique

Évangéliques, l'autre offensive américaine

Télé Moustique, Jean-Laurent Van Lint, 23 février, 2005.

L'Eglise de la Nouvelle Jérusalem (NJ) dérivée du protestantisme américain, évangélique et pentecôtiste, est présente en Belgique depuis 1973. Affiliée à la Church of God, ses pasteurs viennent des États-Unis. Ses fidèles sont en majorité issus de la communauté africaine de Bruxelles « bien que, ces dernières années, de plus en plus de Blancs la fréquentent ».

La NJ, très active socialement, organise des activités d'encadrement des enfants et des adolescents et dans une communauté fragilisée qui se considère comme une parente pauvre des politiques d'intégration, elle remporte un grand succès.

Une représentante du Centre d'Information et d'Avis sur les Sectes et les Organisations Nuisibles (CIAOSN), Anne-Sophie Lecomte, fait part de son inquiétude. En effet pour ces fondamentalistes, la Bible devient l'unique référence et la notion de guérison spirituelle de la maladie peut mener à abandonner la médecine traditionnelle.

Selon le professeur en théologie Harvey Cox (Université de Harvard), le courant évangélique est appelé à devenir la religion dominante du 21e siècle. En moins d'un siècle, il est passé de 4 à 700 millions de fidèles dans le monde.



Églises afro-chrétiennes

Dieu sensible au coeur

Histoire et Patrimoine, Laure Marchand, février 2005.

Il y aurait 300 églises afro-chrétiennes en France. Elles appartiennent au mouvement pro-testant évangélique et attireraient quelque 10.000 fidèles originaires pour la majorité d'Afrique Centrale de l'Ouest, des Antilles Françaises et de Haïti. Ainsi l'une d'elles, l'Eglise Evangélique du Tabernacle, haïtienne, tient son culte dans une étroite pièce sans fenêtre près du périphérique à Paris. La petite communauté réunie y chante un cantique au son d'un orchestre : « la science a fait des progrès. On ouvre la Bible, tout y est écrit  » [ !]

Les églises pentecôtistes qui, il y a 30 ans, ont contribué au réveil évangélique de l'Afrique mettaient déjà l'accent sur cette lecture littérale de la Bible, mais aussi sur les aspects de la guérison et de la « rencontre directe avec Dieu ».

Au cours des années 80, ce sont les immigrés et les étudiants africains qui, en France, vont se rallier à ce courant évangélique. À l'époque, déracinés, ils n'obtenaient pas de réponses à leurs besoins élémentaires ou spécifiques dans les églises chrétiennes. Isolés, ils allaient alors se réunir et « prier ensemble ». Leur façon d'exprimer leur foi « était fort éloignée de la rigidité protestante ».

Aujourd'hui, « l'évangélisation au sein de la deuxième génération est intense ». Elle aussi, est passée du catholicisme aux églises évangéliques. Les fidèles « galvanisés par le prédicateur » ont la conviction de communiquer directement avec Dieu et entrent en transe. De manière plus générale, un spécialistes du mouvement pentecôtiste africain voit d'autres raisons majeures dans le succès de ces églises : les prières « spéciales » pour chasser les mauvais esprits et la pratique de l'exorcisme. Car explique-t-il, la pratique de l'exorcisme en Afrique demeure un « phénomène social ».Reste que la plupart des pasteurs de ces multiples églises n'ont aucune formation théologique et que certains d'entre eux semblent confondre « prêche et séance de coaching »...



Églises afro-chrétiennes

Le pasteur Bulangalire traque les impostures

Histoire et Patrimoine, février 2005.

Le pasteur Bulangalire est pasteur à l'Eglise réformée de France à Cambrai et président de la Communauté des Eglises d'expression africaine (CEAF). Cette dernière structure qui a une permanence dans les locaux parisiens de la Fédération protestante de France (FPF), comprend déjà 32 églises.

La CEAF a vocation à « contrôler ». Avant d'intégrer la CEAF, chaque église candidate a l'obligation de suivre un stage de deux ans.



Églises Afro-Chrétiennes

Les prêches miraculeux

Histoire et Patrimoine, François Koch, février 2005.

Le journaliste François Koch axe son article sur les dérives de certaines églises évangéliques. Dans son viseur : « Charisma Eglise chrétienne » dont le pasteur se dit apte à « libérer les gens de la maladie », et La Porte Ouverte Chrétienne (POC) qui met en scène « la guérison du cancer ou de la stérilité » et dont le précédent pasteur revendiquait une résurrection !

Pour Michel Cordier, pasteur de l'Eglise réformée d'Alsace Lorraine (ERAL), « c'est le sommet du charlatanisme ». Catherine Picard, présidente de l'UNADFI, regrette quant à elle, le laxisme du président de la Fédération Protestante de France, Jean-Arnold de Clermont « sur la question des sectes en général ». Ce dernier avait en effet critiqué « la lutte contre les sectes » lors du séminaire « Sectes et Laïcité » de la MIVILUDES.

Cette revendication de la liberté religieuse fait le jeu de certains gourous qui outrepassent leur rôle en se décrétant guérisseurs et qui prennent des positions rétrogrades sur des questions de société.



Évangéliques — Justice

Un pasteur mis en examen pour agressions sexuelles et abus de confiance

Dépêche AFP, 20 janvier, 2005.

Un pasteur vient d'être mis en examen par le parquet d'Evry pour « agressions sexuelles, abus de confiance et abus de faiblesse aggravé » sur l'une des « fidèles ». La victime lui avait remis une grosse partie de ses économies.La femme du pasteur et la trésorière du mouvement, l'« Association chrétienne évangélique antillaise » ont été également mises en examen.



Évangélistes

Le foisonnement des églises évangéliques « ethniques »

Dépêche AFP, Anne-Marie Ladoues, 03 décembre, 2004.

Un grand nombre de communautés évangéliques pour la plupart issues de l'immigration sont présentes en France. Selon le président de la Fédération protestante de France, Jean-Arnold de Clermont, leur nombre se monterait à un millier.

Celles qui connaissent la plus forte expansion sont les communautés ethniques souvent indépendantes, qui se réunissent dans « des entrepôts de banlieue ». Elles sont antillaises et africaines mais aussi asiatiques. Selon le pasteur Majagira Bulangalire en charge de la CEAF (Communauté d'Eglises d'expression africaine en France) au sein de la Fédération protestante, les églises sont multiculturelles et la liturgie africaine. La musique y occupe une place plus importante que le prêche et le chant : gospel, rap, reggae et rumba... y démontre « la très forte proportion des jeunes »... Selon ce responsable, il existerait entre 500 et 600 « communautés africaines et antillaises en France dont environ 250 en région parisienne ».

Une trentaine d'entre elles sont rattachées à la fédération protestante. La vigilance reste de mise car ainsi que le rapporte un jeune pasteur malgache, certaines de ces églises ont un fonctionnement douteux particulièrement sur le plan financier.



Évangélistes

Dans une cité de Bagnolet, quatre entrepôts sont devenus
des lieux de culte


Dépêche AFP, Philomène Bouillon, Nicolas Gubert, 03 décembre, 2004.

Dans les sous-sol d'une cité de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) se trouve l'entrepôt « 22D ». « L'Eglise évangélique de France » s'y est installée dans une salle de 300 m2. Le dimanche , 200 Haïtiens viennent y prier et y chanter. Plus loin, un autre hangar de 1.100 m2 y abrite une association culturelle musulmane « L'Olivier de la Paix ». Le propriétaire des lieux, l'iman Abdelkader Ounissi y a créé un centre culturel comprenant une mosquée, un salon de thé et une dizaine de salles de classes. Le vendredi 600 à 700 fidèles fréquentent la mosquée car, précise l'iman, il n'y en a pas à Bagnolet.

Ces deux lieux de culte co-existent avec une autre église évangélique et un temple protestant « le Temple de Paris ». La copropriété s'est opposée à la présence de tous ces lieux de culte en assemblée générale et des arrêtés municipaux pour suspendre ces activités ont été pris début 2004 par le maire de Bagnolet mais ils n'ont pas été appliqués.



Fondamentaliste — Allemagne

Les Evangélistes fondamentalistes prennent pied aussi en Allemagne

TUNeZINE.com, 08 novembre, 2004.

Deux pasteurs allemands estiment que les évangélistes allemands vont s'établir plus solidement dans leur pays. Les conceptions de ces groupes fondamentalistes sectaires, dit l'un des pasteurs, recoupent largement ceux des États-Unis. Les prédicateurs des communautés allemandes sont d'ailleurs formés là-bas. La « recherche de projets financiers est l'un des objectifs de ces groupes ». Certains d'entre eux cherchent à créer des structures politiques dans le but de créer une « nouvelle droite chrétienne ».



Évangéliques — États-Unis

Cocktail de conservatisme, de patriotisme et de ferveur religieuse,
la galaxie évangélique est un vivier électoral pour les républicains


Le Monde, Henri Tincq, 28 août, 2004.

Les protestants évangéliques, au nombre de 30 millions, se composent des Eglises baptistes du sud (20 millions), pentecôtistes (les Assemblées de Dieu) et de diverses églises indépendantes : presbytérienne, luthérienne, épiscopalienne ou autre...

Disposant d'un réseau d'universités, de sites internet, de stations de radio et de chaînes de télévision, ils « sont aujourd'hui au coeur du pouvoir ». Leur « représentant » le plus en vue reste évidemment Georges Bush mais tout son entourage est plus ou moins lié à cette mouvance évangélique ultraconservatrice. Certains comme le président Bush pratiquent compulsivement la prière et tous exploitent la rhétorique bliblique, ne séparant jamais « le religieux, le culturel et le politique ».



Évangéliques — États-Unis

La nouvelle droite religieuse américaine

Le Monde, Henri Tincq, 28 août, 2004.

Elle comprend :

La Moral Majority, née à la fin des années 1970. Jerry Falwell, pasteur baptiste de Virginie, en devient la vedette, porté par le phénomène des télévangélistes.
La Christian Coalition fondée par Pat Robertson, pasteur idéologique populiste. Il diffuse les idées évangéliques à travers la presse, la radio et même une université.
Les Promise Keepers (Gardiens de la promesse) qui se réunissent par milliers dans des stades... ce qui ne surprend pas lorsque l'on apprend que leur « figure emblématique » est entraîneur d'une équipe de football.

Les porte-parole de cette nouvelle droite religieuse sont Pat Robertson, présenté ci-dessus et Franklin Graham, fils aîné du prédicateur Billy Graham, celui-là même qui a contribué à la « conversion » de Georges Bush...



Évangéliques — États-Unis

Fondamentalismes

Le Monde, Henri Tincq, 28 août, 2004.

Le poids pris par les fondamentalistes évangéliques chez les militants du Parti Républicain, ses élus au Congrès et dans l'entourage de la Maison Blanche a de quoi inquiéter.

Ce « modèle évangélique » s'exporte ou est exporté dans « les mégalopoles pauvres du tiers-monde ».

Le nationalisme hindou et l'islamisme peuvent alors se renforcer face à « l'agressivité » de ces églises d'origine nord-américaine.

Au final, tous ces fondamentalismes religieux qui puisent « dans une exégèse perverse de leurs Ecritures sacrées se fécondent mutuellement dans la surenchère et la violence ».



Évangéliques — États-Unis

Les sermons coups de poing du Pasteur Solomon

Le Monde, Henri Tincq, 28 août, 2004.

À 20 ans, Lon Solomon découvre Jésus-Christ, étudie les textes bibliques et fonde « son » église. Pas n'importe laquelle. Une « mega-church » (une méga-église), la Mclean Bible Church qui fait travailler 200 employés.

Récit d'un week-end ordinaire où 10.000 fidèles se retrouvent dans un hypermarché de la foi évangélique à écouter le discours-fleuve ultra-conservateur du « pasteur ».

Le tiroir-caisse y résonne. Recette du week-end : 350.000 dollars.



Mouvance protestante — États-Unis

Les hypermarchés de Dieu

Le Point, Hélène Vissière, 03 juin, 2004.

En avril 2004, un journaliste de « Libération » s'était immergé le temps d'un reportage dans une « méga-église » évangélique du Kentucky.

Le journal « Le Point », quant à lui, dépêche une journaliste pour une enquête sur le vif dans une autre « méga-église » évangélique mais au Texas cette fois, près de Dallas.

Pour un européen, une caractéristique frappante de la société américaine reste assurément « l'extrême vitalité religieuse ». Les chrétiens évangéliques y sont les plus actifs. Le phénomène des « méga-églises » (megachurches) qui jouent sur le concept de la « paroisse », y a renouvelé la pratique religieuse. Ainsi la Prestonwood Baptist Church ne déroge pas à cette règle. Installée dans une banlieue de classes moyennes, elle ne ressemble pas seulement à une « paroisse », mais à une « petite ville », offrant activités religieuses, commodités et loisirs. Tout cela sous le règne du gigantisme : les 22.000 fidèles et les 500 employés sont là pour l'attester.

La Prestonwood Baptist Church vise aussi sur le long terme et elle s'applique à « séduire les jeunes »... C'est ainsi que sur les 6.000 enfants qui pratiquent des activités sportives, 60 % n'appartiennent pas à l'église. Le but reste malgré tout et avant tout, l'évangélisation et l'église ne s'en cache pas.

Les « méga-églises », au nombre de 840, sont plutôt localisées dans le Midwest et dans le sud des États-Unis. Leur succès est lié à l'application de techniques très commerciales.



États-Unis

Mégaéglises, un sacré business

Libération, Pascal Riche, 02 avril, 2004.

La Southeast Christian Church, église évangélique du Kentucky aux États-Unis, fait partie de l'une des « mégaéglises » qui depuis plus de deux décennies « redessinent le paysage religieux » du pays. Deux millions d'Américains les fréquentent. Elles se développent toujours dans les banlieues prospères car « vu l'argent nécessaire pour les faire fonctionner, elles ne pourraient pas se développer dans des quartiers défavorisés » [ !], reconnaît l'un des responsables de la Southeast Christian Church. L'église qui abrite un amphithéâtre de 9.000 places, des garderies et un gigantesque gymnase, a coûté la bagatelle de 100 millions de dollars... déboursés par de ô combien généreux paroissiens. Elle compte 350 employés, 20.000 fidèles et par sa taille, est devenue une « force politique », à tel point que les politiciens du Kentucky « se doivent de s'y afficher » !

L'église propose aussi des groupes de soutien pour les fidèles dans une mauvaise passe  : chômeurs, malades, alcooliques, divorcés... Elle réécrit, façon « show » la vie de Jésus, offre de « bons prêcheurs », des chansons, des spectacles et même des écrans publicitaires. Ce phénomène qui n'a rien de divin, est observé avec quelque inquiétude par quelques spécialistes conscients de l'aspect réducteur de cette approche qui table avant tout sur « l'émotion ».

En attendant, la Southeast Christian Church semble avoir des jours prospères devant elle, dirigée par quinze hommes d'affaires qui font partie du... « Conseil des anciens ».



Église Évangélique — Droit de réponse

Lettre au Nouvel Observateur

Alliance Evangélique Française, 28 février, 2004.

L'Alliance Evangélique Française fait connaître sa réaction suite aux articles sur les Evangéliques publiés dans le Nouvel Observateur du 26 février 2004.

Tout comme le responsable des mouvements protestants de l'ADFI Paris, le Pasteur Stéphane Lauzet met l'accent sur la différenciation qu'il convient de faire entre le mouvement évangélique américain et le mouvement évangélique européen : les auteurs de l'article du Nouvel Observateur ont, selon lui, procédé à un amalgame.



États-Unis

Les évangéliques — Ces sectes qui veulent conquérir le monde —
Les croisés de l'Apocalypse


Nouvel Observateur, ZEGHIDOUR Slimane, 26 février, 2004.

L'homme le plus puissant du monde, Georges Bush est un « Born Again Christian », un chrétien né une deuxième fois lors d'une rencontre « intime » avec Jésus. Il fait partie de l'un des mouvements qui composent les Evangelical Churches of Jesus Christ dont les fidèles sont les évangéliques. Ces églises protestantes expansionnistes, millénaristes et apocalyptiques entendent « convertir l'Amérique avant de conquérir le monde » ! Les Evangéliques sont aujourd'hui 500 millions sur 2 milliards de chrétiens, soit un sur quatre ! Il existe 14 000 appellations évangéliques différentes, comprenant un million d'églises animées par un million de pasteurs... L'auteur du « Retour de Dieu – Voyage en pays pentecôtiste », Harvey Cox, prévoit que la religion pentecôtiste deviendra la religion dominante du 21e siècle.

Mal élu par les électeurs, Georges Bush passe pourtant pour « l'élu de Dieu » aux yeux des évangéliques américains. Dernièrement, le pasteur Pat Robertson, fondateur de la puissante Christian Coalition et ex-patron de la chaîne évangélique The Family Channel, déclarait croire fermement à la réélection de Georges Bush –béni par Dieu-, mais aussi à la vocation messianique de l'Amérique. Ce credo que « l'Amérique doit diriger le monde », cette conviction d'une « destinée manifeste » (1) du pays ne date pas d'hier.

Ainsi le courant évangélique reste celui qui progresse le plus dans le monde. Englobant déjà 70 millions d'Américains, il s'exporte non seulement en Amérique latine et en Europe, mais aussi en Russie, au Japon, en Chine, en Inde et même en terre d'Islam.

En Afrique, les sectes néopentecôtistes « dament le pion à leurs homologues islamiques ». Elles entraînent parfois des troubles meurtriers comme au nord du Nigéria. En Côte-d'Ivoire, c'est « une garde rapprochée » d'évangéliques qui soutient le chef d'Etat, Laurent Gbagbo. Le Maghreb est lui aussi visé : au Maroc, 150 missionnaires sont à pied d'oeuvre et en Algérie, notamment en Grande Kabylie, les églises néoprotestantes « ont déjà pignon sur rue ». Une « véritable stratégie de conquête des âmes » ! En Caroline du Sud, une université forme des missionnaires dont l'objectif est de « liquider l'Islam » ! 3.000 « Born Again » s'apprêtent à partir évangéliser des musulmans chez eux et en Irak, une ONG (Organisation non gouvernementale) évangélique, la Samaritan's Purse, diffuse une Bible, déjà distribuée, paraît-il à 50.000 exemplaires...

1 La « destinée manifeste », sorte de « providence divine » justifie toutes les interventions guerrières.



États-Unis

Une Amérique chrétienne pour sauver le monde

Nouvel Observateur, DESDESERTS Sophie, 26 février, 2004.

Aux États-Unis, la machine évangélique n'a ni organisation unique, ni porte-parole mais une pléthore de pasteurs vedettes et d'individus isolés qui « Souvrent avec leurs fidèles, leurs sites internet, leurs écrits, leurs écoles... » Le médiatique Pat Robertson est le fondateur de la Christian Coalition, mais aussi de la télévision CBN (Christian Broadcasting Network) diffusée dans 180 pays et dont la mission est de « préparer l'Amérique et le monde au retour de Jésus-Christ ». Lui et d'autres évangéliques rêvent de recréer une Amérique chrétienne. La Christian Coalition orchestre un lobbying dans les Etats au sein du Parti Républicain mais aussi à Washington. Leur programme est celui de la lutte contre l'avortement, le clonage, les droits des homosexuels, la défense des associations religieuses et le soutien à Israël. On retrouve à côté de la Christian Coalition des dizaines d'associations et de « cellules de réflexion » dont l'American Center for Law and Justice. Composé d'avocats qui veulent « abattre la cloison entre l'Eglise et l'Etat », qui luttent pour enseigner la Bible et ... le créationnisme dans les écoles. Pour ces « néosoldats de Dieu, le 11 septembre a révélé l'urgence du combat ». L'Amérique doit être sauvée pour qu'elle puisse à son tour sauver le monde.



États-Unis

Les racines du Mouvement

Nouvel Observateur, ZEGHIDOUR Slimane, 26 février, 2004.

Marginal jusqu'à la seconde guerre mondiale, le courant évangélique ou pentecôtiste apparaît aux États-Unis, au début des années 1970.

Les principaux points qui le séparent des églises protestantes historiques sont le rejet « des apports de l'archéologie à la critique des Ecritures », de la théorie de l'évolution et une « dénonciation » de l'église catholique et du dialogue oecuménique...



France

Les évangéliques en France

Nouvel Observateur, ZEGHIDOUR Slimane, 26 février, 2004.

Les évangéliques forment en France une galaxie mouvante. À elles seules, les églises de Pentecôte rassembleraient plus de 700 églises, 400 pasteurs, 80 missionnaires, 5 maisons de retraite... et plus de 100.000 fidèles.

Grâce au réseau Oasis, les évangéliques réussissent le tour de force de convertir des Maghrébins ! De son côté, Henri Blocher dans « La Revue Réformée », n'exclut pas que protestantisme évangélique et islam français « se rejoignent dans certains combats de salubrité morale... ».



Apocalypse — États-Unis

Les Croisés de l'Apocalypse :
"théopolitique" des fondamentalistes évangéliques américains


Golias, NASO Paolo, 01 février, 2003.

Les mouvements apocalyptiques voient dans les évènements du 11 septembre 2001, le conflit au Proche Orient et l'Irak, le signe de "l'accomplissement des prophéties bibliques". Le "compte à rebours" aurait même démarré. Il se terminera avec l'Armageddon, la fin du monde.

Ces thèses apocalyptiques ne sont pas nouvelles chez les extrémistes américains, mais elles risquent de "contaminer" l'opinion publique du pays. Pour preuve, le succès rencontré par une série de romans, les "Left Behind", les thrillers de l'Apocalypse qui, sur le marché de l'édition, connaissent un succès phénomènal (50 millions d'exemplaires vendus, la majeure partie sur le marché américain !). Autre succès de la même veine : le film "Code Oméga", là encore un thriller sur l'apocalypse, depuis plusieurs mois en tête du hit-parade des salles de cinéma !



États-Unis — Religion

Bush et Dieu

Courrier International / The Observer, 01 février, 2003.
Extraits d'un article de l'hebdomadaire anglais, "The Observer",
traduit et publié par Courrier International.

Le texte s'inspire d'un ouvrage de David Frum, idéologue conservateur... et rédacteur des discours de Georges W Bush. C'est M. Frum qui a formulé l'expression "axe du mal" pour définir l'Irak, l'Iran et la Corée du Nord...  Pour Georges W Bush, rapporte le livre, 40 ans fut un âge déterminant. C'est à cette période de sa vie que le futur président se convertit et commence à nourrir des ambitions politiques, aidé en cela par le texan Karl Rove. Grâce à ce dernier, il décroche d'abord le poste de gouverneur du Texas. Par la suite, lors des préparatifs des présidentielles, il reçoit un autre soutien remarqué, celui d'un évangélique enflammé de l'Assemblée de Dieu, Doug Wead, qui, pour sa campagne, lui propose un slogan déjà empreint de religiosité : "pour un conservatisme compatissant"... Elu Président, Georges W Bush sait instaurer de nouvelles règles à La Maison Blanche. Ainsi au début de chaque Conseil des ministres, une séance d'étude de la Bible et une récitation de prières deviennent quasiment obligatoires... Et l'année dernière, le chef du groupe républicain à la Chambre des représentants ne déclarait-il pas devant une congrégation baptiste réunie à Houston que Dieu lui-même avait placé Bush à la Maison Blanche et qu'il se servait de lui pour « promouvoir une vision biblique du monde » ?

Dans son ouvrage toujours, David Frum met en évidence l'évolution de Bush, passé d'une certaine "indulgence face à l'Islam" à la conviction qu'il représente "l'un des grands empires du monde" à qui les États-Unis doivent imposer "le respect"....

Paradoxalement, la totalité des églises chrétiennes américaines -y compris celle à laquelle appartient Bush : Les Premiers Méthodistes- est selon l'article, aujourd'hui opposée à la guerre annoncée contre l'Irak, sauf une, l'Eglise baptiste du Sud, exclusivement blanche et d'extrême-droite.

Résumés d'articles de presse traitant du problème des sectes et de questions connexes (Thèmes, méthodes, organisations).


Source : UNADFI - Union Nationale des Associations de Défense des Familles et de l'Individu