Bible de l'Épée (Révision finale, Version leDuc, 2007)
(révision finale, version leDuc)

Bible de l'Épée (Révision finale, Version leDuc, 2007)

PRÉFACE

BIBLE DE L'ÉPÉE 2007
révision de la Bible Ostervald

ARRIÈRE PLAN :

Le travail de révision sur la Bible Ostervald débuta en 1985, soit onze années avant la parution de l'édition 1996. Au départ, le texte de base fut celui de l'édition 1885 publiée par «La Société Biblique Britannique et Étrangère» située à Bruxelles et à Paris. Par après nous avons adopté le texte de l'édition 1996 le corrigeant avec celui de l'édition 1885 qui est vastement supérieur dans sa précision aux Originaux. Ce texte fut aussi comparé à la célèbre Bible anglaise, la King James, la Bible Martin 1855 et la Peshitta Syriaque de la Bible Lamsa 1957. Cette dernière fut utilisée surtout pour ses lectures dans Psaumes 22:1-2; Matthieu 27:46; Marc 15:34, tous supportées par Jean 12:27; 1 Jean 5:19-20. Les corrections furent faites sur la base des Textes Originaux : le Texte Massorétique Hébreu et le Texte Reçu Grec, et les Lexiques Hébreu et Grec de la Concordance de Strong furent largement utilisés en conjonction avec le Vine's Expository Dictionary of New Testament Words, Thayer's Greek English Lexicon, le Theological Dictionary of the Old Testament de Johannes Botterweck et Helmer Ringgreen, The Interlinear Bible de Jay P. Green, Sr. en quatre volumes, et finalement le Dictionnaire Grec-Français de H. Estienne par J. Planche 1860. Nous avons remarqué que les traducteurs de la Bible Martin, de la Bible Ostervald, comme dans la grande majorité des différentes traductions et versions, ont ajouté au texte plusieurs articles, prépositions et conjonctions qui ne se trouvent pas dans les Originaux soit pour buts grammaticaux ou doctrinaux, et nous les avons supprimés le plus que possible dans notre texte afin d'en maintenir la pureté. Évidemment cela change beaucoup la compréhension des passages, même qu'en ajoutant ou supprimant un simple point ou une virgule nous donne tout un autre aperçu de l'enseignement donné. Il faut comprendre que les Originaux n'avaient pas ces éléments et que nous devons les suivre le plus près que possible sans sacrifier notre propre grammaire française. Pour cela nous avons utiliser beaucoup de synonymes et restructuré plusieurs phrases afin de donner une traduction qui représente fidèlement les Originaux. Soulignons aussi que les mots en italiques ne font pas parti des Originaux mais furent ajoutés pour éclaircir le sens de certains passages difficiles; cela contribue à maintenir une transparence afin de ne pas tromper les lecteurs comme le font les versions modernes de la Bible: Segond, Darby, etc. qui ne suivent point cette pratique. Dès le départ, nous avons donné à notre révision le titre de Bible de l'Épée sur la base que la Parole de Dieu est décrite comme une épée Éphésiens 6:17; Hébreux 4:12. Nous n'étions pas conscient à ce moment qu'il avait déjà existé une Bible de l'Épée par Jean Calvin 1540-1560, ce fut que par Dieucidence qu'il nous a été accordée la grâce de découvrir ce fait et nous nous en sommes réjoui, surtout du fait que le texte de l'Ostervald, tout comme celui de la Martin et de la Genève, est le même que cette antique Bible qui est en réalité la Bible Olivetan, une Bible Vaudoise dont ceux-ci ont fait cadeau aux Réformateurs. Quoique ces Bibles portent un texte commun, il faut spécifier que la Bible de l'Épée moderne n'est pas celle du grand Réformateur français, Jean Calvin, mais qu'elle est basée exactement sur les mêmes Originaux dans sa traduction réalisée par Jean François Ostervald en 1744 sur la base du texte de la Bible de l'Épée de 1588 reprise par Théodore de Bèze. De ce fait nous pouvons faire le lien entre l'ancienne et la moderne, mais surtout du fait que la Parole de Dieu est l'Épée de l'Esprit.

POURQUOI CETTE RÉVISION :

Depuis sa parution, la Bible de l'Épée a subie trois différentes révisions de la part du réviseur, 2000, 2003, 2005, et cette quatrième est la révision finale et définitive. Dans cette dernière nous avons réduit l'impact de plusieurs nouvelles traductions qui se trouvaient dans le texte afin de nous approcher le plus que possible des traductions traditionnelles sans trahir le sens original, car le travail n'était pas encore terminé dans les révisions antérieures et plusieurs expressions manquaient encore de précision. La révision et traduction d'une Bible est le travail d'une vie et non le travail d'un moment, c'est pourquoi la Bible d'Olivetan fut révisée elle-même plusieurs fois et qu'il en fut de même pour la Bible Martin et la Bible Ostervald, comme il en est ainsi pour la grande majorité des différentes versions. Or ce manque de clarté et de distinction dans les premières révisions fut évidemment repéré rapidement par les ennemis de la vérité qui ne manquèrent point l'occasion de passer à l'attaque, lançant toute une vague d'opposition et de diffamation contre notre travail. Mais Dieu leur avait tendu un piège, car il fallait qu'il en soit ainsi afin que ceux qui sont approuvés puissent être reconnus et jouir d'une traduction pure et précise de sa Parole inspirée, et que les réprouvés puissent être condamnés pour l'avoir discrédité. Connaissant le piètre état du christianisme moderne, particulièrement au niveau francophone, nous savions d'avance qu'aucun n'aurait partagé le fardeau de cet immense travail avec nous, ni contribuer quoique ce soit de positif, puisque tous sont pris dans l'engrenage de l'apostasie, et tous marchent selon leur propre voie n'ayant aucune notion de la vérité sauf celle de leur imagination malveillante. Leurs contestations ont contribuées malgré eux à la production de cette dernière révision, et nous avons obtenus encore une autre fois l'évidence que ce n'est pas tous ceux qui se disent chrétiens qui sont chrétien. Néanmoins, quelques chrétiens authentiques ont collaboré avec nous dans le travail et nous en sommes grandement reconnaissant devant le Seigneur. Quoiqu'ils sont peu, ces hommes de Dieu méritent d'être honorés car la couronne de gloire leur est réservée. Un en particulier dont l'Esprit de Christ a remplit de sagesse, s'est dépensé corps et âme pour de longs jours et des mois afin d'aider le réviseur qui portait à lui seul l'énormité du fardeau de révision, tandis qu'un autre frère bien-aimé a contribué indirectement à notre travail par son support et ses prière, intercédant en notre faveur devant le trône de Dieu afin que le nom de Christ soit glorifié, nous consolant aussi dans les difficultés et les nombreuses agressions que nous avons subis. Il convient aussi de mentionner que plusieurs autres frères et soeurs ne nous ont jamais abandonné malgré les tentatives de deux traîtres qui ont fait tout leur possible pour les détourner de nous en tentant d'empoisonner leur esprit, mais ils ont persisté dans leurs prières et la communion fraternelle pour nous encourager. La Bible de l'Épée connaît un grand nombre d'ennemis, particulièrement dans les sectes dites évangéliques, et de malfaiteurs psychotiques dangereux qui se sont donné illégitimement un ministère de sentinelle, et qui séduisent un grand nombre avec des prétentions mensongères qu'ils présentent artificieusement comme des vérités. Mais nous rendons gloire au Seigneur notre Dieu qui leur a envoyé un esprit d'égarement pour qu'ils croient au mensonge afin qu'ils soient condamnés (2 Thessaloniciens 2:11-12), et nous nous réjouissons en ce que sa pure Parole inspirée vaincra toujours sur de tels ennemis de Christ.

Romains 11:33-36
33 O profondeur de la richesse, et de la sagesse, et de la connaissance de Dieu! Que ses jugements sont impénétrables, et que ses voies sont incompréhensibles!
34 Car qui a connu la pensée du Seigneur, ou, qui a été son conseiller?
35 Ou, qui lui a donné le premier, et en sera payé de retour?
36 Car toutes choses sont de lui, et par lui, et pour lui: A lui soit la gloire dans tous les siècles! Amen!

QUOI DE NOUVEAU DANS CETTE RÉVISION ?

Ce fut uniquement par Dieucidence que cette dernière révision fut entreprise, car quoique nous y avions pensé auparavant, l'opportunité ne se présentait pas pour l'accomplir. Mais notre Dieu, seul Souverain absolue sur les circonstances et les évènements, avait désigné un temps propice à sa réalisation, et nous avons reçu son appel avec joie. C'est en ajoutant les Codes de la Concordance Strong à tous les mots du texte de la Bible des Réformateurs que l'opportunité se présenta finalement. Plusieurs modifications ont été apportées au texte, des expressions, des tournures de phrases, et plusieurs nouvelles traductions qui n'avaient pas encore été révisées du au manque de temps du réviseur qui est énormément occupé à réaliser plusieurs projets, furent corrigées et le texte précisé d'avantage. Une des particularités notables est que nous avons ajouté la traduction étymologique des premiers chapitres de la Genèse en interligne avec la traduction traditionnelle, ce qui n'avait pas été fait dans les révisions antérieures. La grande majorité des corrections se rapportent surtout au Nouveau Testament, particulièrement aux passages qui touchent l'unité de Dieu par rapport à la notion fallacieuse courante de la Trinité ontologique d'une orthodoxie artificieuse et dépravée qui a trompée tant de gens à travers les siècles. Il nous a fallu réajuster plusieurs de ces passages et les préciser d'avantage sur le texte Grec original que nous avons uniquement dans le Texte Reçu, car nous avions négligé d'y revenir pour faire les corrections dans les premières révisions. Nous avons aussi prolongé l'utilisation de l'expression «appelés à renaître» qui remplace le terme Églises en plusieurs endroits. Pour le reste, nous avons gardé les nouvelles traductions des premières révisions sauf que quelques nouveaux termes, ceux de « rival, concurrent, antagoniste» furent utilisés à maintes endroits pour remplacer celui de Satan dans certains contextes. Aussi le mot « démon » trouve une nouvelle signification, celle de « insoumission indomptable », et celui de « diable » celle de « concurrence séductrice ». En vérité nous pouvons dire que cette dernière révision a obtenue par le réseau informatique une reconnaissance mondiale car tous y ont contribué consciencieusement ou non, soit d'une manière négative soit d'une manière positive, tous ont répondu à l'appel de Dieu pour ériger sa structure. La Bible de l'Épée 2007 porte donc le sceau d'approbation de Dieu pour le Corps de Christ, et le sceau de répudiation du Malin pour le cadavre des réprouvés. Elle détient l'honneur d'être la meilleure et la plus précise des révisions de la Bible Ostervald, du fait qu'elle est la seule de toutes les différentes versions qui représente le plus fidèlement et le plus intégralement les Textes Originaux pour notre édification commune. Du fait qu'elle suit le texte de la célèbre King James Version de 1611, étant basée sur les mêmes textes Hébreu et Grec, et qu'elle incorpore les mêmes principes de traduction, purgeant le texte de prépositions, articles et conjonctions qui ne se trouvent point dans les Originaux, rectifiant et précisant les mots dans leurs contextes étymologiques, elle est reconnue comme étant la seule et vraie King James Française. Il ne fut pas question de reproduire le texte de la King James anglaise mot à mot, car il est évident que les expressions française ne sont pas toujours similaire à celles de la langue anglaises, mais tout comme elle d'être fidèle aux mêmes Originaux avec des termes appropriés, utilisant des synonymes et traduisant plusieurs mots qui furent que translittérés dans notre langue. Évidemment que cela change beaucoup le sens de plusieurs passages, donnant aux lecteurs une compréhension plus profonde de l'enseignement donné, tout en gardant allégeance à l'exactitude des différentes nuances des Originaux.

Jean leDuc
février 2007



Pour vous donner une idée du pourquoi il est nécessaire de réviser le texte de la Bible de l'Épée,
nous vous présentons ici le premier chapitre de l'Évangile de Jean dans l'édition de 1560 :

1:1
AV cómencemét eftoit la Parole, & la Parole eftoit auec Dieu: & icelle Parole eftoit Dieu.

1:2
Elle eftoit au cómencement auec Dieu.

1:3
Toutes chofes ont efté faites par elle: & fans elle rien n'a efté fait de ce qui eft fait.

1:4
En elle eftoit la vie, & la vie eftoit la lumiere des hommes.

1:5
Et la lumiere luit és tenebres, & les tenebres ne l'ont point comprinfe.

1:6
il y eut vn homme enuoyé de Dieu, qui auoit nom Iean.

1:7
Ceftuy-ci veint pour porter tefmoignage, à ce qu'il rédift tefmoignage de la Lumiere, afin que tous creuffent par luy.

1:8
Il n'eftoit pas la Lumiere, mais estoit pour tefmoigner de la Lumiere.

1:9
La vraye lumiere eftoit celle qui illumine tout homme venant au monde.

1:10
Et eftoit au monde, & le monde a efté fait par luy, & le monde ne l'a point cognu.

1:11
Il eft venu chez foy: & les fiens ne l'on point receu.

1:12
Mais à tous ceux qui l'ont receu, il leur a dóné ce droict d'eftre faits enfans de Dieu, afcauoir à ceux qui croyent en fon Nom.

1:13
Lefquels ne font point nais de fang, ne de volonté de la chair, ne de volonté de l'homme: mais font nais de Dieu.

1:14
Et cefte Parole a efté faite chair, & a habité entre nous (& auons contemplé fa gloire, gloire, di-ie, comme de l'vnique iffu du Pere) plein de grace & de verité.

1:15
Iean a rendu tefmoignage de luy, & a crié, difant, C'eft celuy duquel ie difoye, Celuy qui vient apres moy, eft preferé à moy: car il eftoit premier que moy.

1:16
Et auons tous receu de fon abondáce, & grace pour grace.

1:17
Car la Loy a efté donnee par Moyfe: mais la grace & la verité eft faite par Iefus Chrift.

1:18
Nul ne veit onc Dieu, le Fils vnique, qui eft au fein du Pere, luy-mefme l'a declaré.

1:19
C'eft donc yci le tefmoignage de Iean, quand les Iuifs luy enuoyerent de Ierufalem des Sacrificateurs & Leuites pour l'interroguer, difans, Qui es-tu?

1:20
Et il le confeffa, & ne le nia point: il le confeffa, difant, Ie ne fuis point le Chrift.

1:21
Adonc ils l'interroguerent, Quoy donc? es-tu Elie? Et il leur dit, Ie ne le fuis point. Es-tu Prophete? Et il refpondit, Non.

1:22
Ils luy dirent donc, Qui es-tu? afin que nous donnions refpófe à ceux qui nous ont enuoyez: que dis-tu de toy-mefme?

1:23
Il dit, Ie fuis la voix de celuy qui crie au defert, Applaniffez le chemin du Seigneur, ainfi qu'a dit Ifaie le Prophete.

1:24
Or ceux qui auoyent efte enuoyez eftoyent des Pharifiens.

1:25
Et ils l'interroguerent, & luy dirent, Pourquoy dóc baptizes-tu, fi tu n'es point le Chrift, n'Elie, ne Prophete?

1:26
Iean leur refpondit, difant, Ie baptize d'eau: mais il y a vn au milieu de vous que vous ne cognoiffez point:

1:27
C'eft celuy qui vient apres moy, & qui eft preferé à moy, duquel ie ne fuis digne de deflier la courroye du foulier.

1:28
Ces chofes aduiendrent en Bethabara outre le Iordain, où Iean baptizoit.

1:29
Le lendemain Iean voit Iefus venir à luy, & dit, Voyci l'Agneau de Dieu qui ofte le peché du monde.

1:30
C'eft luy duquel ie difoye, Apres moy vient vn homme qui eft preferé à moy: car il eftoit premier que moy.

1:31
Et ie ne le cognoiffoye point: mais afin qu'il foit manifefté à Ifraël, pourtant fuis-ie venu baptizer d'eau.

1:32
Lors, di-ie, Iean rendit tefmoignage, difant, ...

À Christ seul soit la Gloire

Source : ChristoBible