Bible de Jérusalem (1973)

1:1
Paul, apôtre, non de la part des hommes ni par l'intermédiaire d'un homme, mais par Jésus Christ et Dieu le Père qui l'a ressuscité des morts,

1:2
et tous les frères qui sont avec moi, aux Eglises de Galatie.

1:3
A vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ,

1:4
qui s'est livré pour nos péchés afin de nous arracher à ce monde actuel et mauvais, selon la volonté de Dieu notre Père,

1:5
à qui soit la gloire dans les siècles des siècles! Amen.

1:6
Je m'étonne que si vite vous abandonniez Celui qui vous a appelés par la grâce du Christ, pour passer à un second évangile --

1:7
non qu'il y en ait deux; il y a seulement des gens en train de jeter le trouble parmi vous et qui veulent bouleverser l'Evangile du Christ.

1:8
Eh bien! si nous-même, si un ange venu du ciel vous annonçait un évangile différent de celui que nous avons prêché, qu'il soit anathème!

1:9
Nous l'avons déjà dit, et aujourd'hui je le répète: si quelqu'un vous annonce un évangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!

1:10
En tout cas, maintenant est-ce la faveur des hommes, ou celle de Dieu que je veux gagner? Est-ce que je cherche à plaire à des hommes? Si je voulais encore plaire à des hommes, je ne serais plus le serviteur du Christ.

1:11
Sachez-le, en effet, mes frères, l'Evangile que j'ai annoncé n'est pas à mesure humaine:

1:12
ce n'est pas non plus d'un homme que je l'ai reçu ou appris, mais par une révélation de Jésus Christ.

1:13
Vous avez certes entendu parler de ma conduite jadis dans le judaïsme, de la persécution effrénée que je menais contre l'Eglise de Dieu et des ravages que je lui causais,

1:14
et de mes progrès dans le Judaïsme, où je surpassais bien des compatriotes de mon âge, en partisan acharné des traditions de mes pères.

1:15
Mais quand Celui qui dès le sein maternel m'a mis à part et appelé par sa grâce daigna

1:16
révéler en moi son Fils pour que je l'annonce parmi les païens, aussitôt, sans consulter la chair et le sang,

1:17
sans monter à Jérusalem trouver les apôtres mes prédécesseurs, je m'en allai en Arabie, puis je revins encore à Damas.

1:18
Ensuite, après trois ans, je montai à Jérusalem rendre visite à Céphas et demeurai auprès de lui quinze jours:

1:19
je n'ai pas vu d'autre apôtre, mais seulement Jacques, le frère du Seigneur:

1:20
et quand je vous écris cela, j'atteste devant Dieu que je ne mens point.

1:21
Ensuite je suis allé en Syrie et en Cilicie,

1:22
mais j'étais personnellement inconnu des Eglises de Judée qui sont dans le Christ;

1:23
on y entendait seulement dire que le persécuteur de naguère annonçait maintenant la foi qu'alors il voulait détruire;

1:24
et elles glorifiaient Dieu à mon sujet.

2:1
Ensuite, au bout de quatorze ans, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabé et Tite que je pris avec moi.

2:2
J'y montai à la suite d'une révélation; et je leur exposai l'Evangile que je prêche parmi les païens - mais séparément aux notables, de peur de courir ou d'avoir couru pour rien.

2:3
Eh bien! de Tite lui-même, mon compagnon qui était grec, on n'exigea pas qu'il se fît circoncire.

2:4
Mais à cause des intrus, ces faux frères qui se sont glissés pour espionner la liberté que nous avons dans le Christ Jésus, afin de nous réduire en servitude,

2:5
gens auxquels nous refusâmes de céder, fût-ce un moment, par déférence, afin de sauvegarder pour vous la vérité de l'Evangile...

2:6
Et de la part de ceux qu'on tenait pour des notables - peu m'importe ce qu'alors ils pouvaient être; Dieu ne fait point acception des personnes --, à mon Evangile, en tout cas, les notables n'ont rien ajouté.

2:7
Au contraire, voyant que l'évangélisation des incirconcis m'était confiée comme à Pierre celle des circoncis --

2:8
car Celui qui avait agi en Pierre pour faire de lui un apôtre des circoncis, avait pareillement agi en moi en faveur des païens --

2:9
et reconnaissant la grâce qui m'avait été départie, Jacques, Céphas et Jean, ces notables, ces colonnes, nous tendirent la main, à moi et à Barnabé, en signe de communion: nous irions, nous aux païens, eux à la Circoncision;

2:10
nous devions seulement songer aux pauvres, ce que précisément j'ai eu à coeur de faire.

2:11
Mais quand Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il s'était donné tort.

2:12
En effet, avant l'arrivée de certaines gens de l'entourage de Jacques, il prenait ses repas avec les païens; mais quand ces gens arrivèrent, on le vit se dérober et se tenir à l'écart, par peur des circoncis.

2:13
Et les autres Juifs l'imitèrent dans sa dissimulation, au point d'entraîner Barnabé lui-même à dissimuler avec eux.

2:14
Mais quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de l'Evangile, je dis à Céphas devant tout le monde: "Si toi qui es Juif, tu vis comme les païens, et non à la juive, comment peux-tu contraindre les païens à judaïser?

2:15
"Nous sommes, nous, des Juifs de naissance et non de ces pécheurs de païens;

2:16
et cependant, sachant que l'homme n'est pas justifié par la pratique de la loi, mais seulement par la foi en Jésus Christ, nous avons cru, nous aussi, au Christ Jésus, afin d'obtenir la justification par la foi au Christ et non par la pratique de la loi, puisque par la pratique de la loi personne ne sera justifié.

2:17
Or si, recherchant notre justification dans le Christ, il s'est trouvé que nous sommes des pécheurs comme les autres, serait-ce que le Christ est au service du péché? Certes non!

2:18
Car en relevant ce que j'ai abattu, je me convaincs moi-même de transgression.

2:19
En effet, par la Loi je suis mort à la Loi afin de vivre à Dieu: je suis crucifié avec le Christ;

2:20
et ce n'est plus moi qui vis, mais le Christ qui vit en moi. Ma vie présente dans la chair, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et s'est livré pour moi.

2:21
Je n'annule pas le don de Dieu: car si la justice vient de la loi, c'est donc que le Christ est mort pour rien."

3:1
O Galates sans intelligence, qui vous a ensorcelés? A vos yeux pourtant ont été dépeints les traits de Jésus Christ en croix.

3:2
Je ne veux savoir de vous qu'une chose: est-ce pour avoir pratiqué la Loi que vous avez reçu l'Esprit, ou pour avoir cru à la prédication?

3:3
Etes-vous à ce point dépourvus d'intelligence, que de commencer par l'esprit pour finir maintenant dans la chair?

3:4
Est-ce en vain que vous avez éprouvé tant de faveurs? Et ce serait bel et bien en vain.

3:5
Celui donc qui vous prodigue l'Esprit et opère parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous pratiquez la loi ou parce que vous croyez à la prédication?

3:6
Ainsi Abraham crut-il en Dieu, et ce lui fut compté comme justice.

3:7
Comprenez-le donc: ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux les fils d'Abraham.

3:8
Et l'Ecriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, annonça d'avance à Abraham cette bonne nouvelle: En toi seront bénies toutes les nations.

3:9
Si bien que ceux qui se réclament de la foi sont bénis avec Abraham le croyant.

3:10
Tous ceux en effet qui se réclament de la pratique de la loi encourent une malédiction. Car il est écrit: Maudit soit quiconque ne s'attache pas à tous les préceptes écrits dans le livre de la Loi pour les pratiquer. --

3:11
Que d'ailleurs la Loi ne puisse justifier personne devant Dieu, c'est l'évidence, puisque le juste vivra par la foi;

3:12
or la Loi, elle, ne procède pas de la foi: mais c'est en pratiquant ces préceptes que l'homme vivra par eux. --

3:13
Le Christ nous a rachetés de cette malédiction de la Loi, devenu lui-même malédiction pour nous, car il est écrit: Maudit quiconque pend au gibet,

3:14
afin qu'aux païens passe dans le Christ Jésus la bénédiction d'Abraham et que par la foi nous recevions l'Esprit de la promesse.

3:15
Frères, partons du plan humain: un testament, dûment ratifié, qui n'est pourtant que de l'homme, ne s'annule pas ni ne reçoit de modifications.

3:16
Or c'est à Abraham que les promesses furent adressées et à sa descendance. L'Ecriture ne dit pas: "et aux descendants", comme s'il s'agissait de plusieurs; elle n'en désigne qu'un: et à ta descendance, c'est-à-dire le Christ.

3:17
Or voici ma pensée: un testament déjà établi par Dieu en bonne et due forme, la Loi venue après 430 ans ne va pas l'infirmer, et ainsi rendre vaine la promesse.

3:18
Car si on hérite en vertu de la loi, ce n'est plus en vertu de la promesse: or c'est par une promesse que Dieu accorda sa faveur à Abraham.

3:19
Alors pourquoi la Loi? Elle fut ajoutée en vue des transgressions, jusqu'à la venue de la descendance à qui était destinée la promesse, édictée par le ministère des anges et l'entremise d'un médiateur.

3:20
Or il n'y a pas de médiateur, quand on est seul, et Dieu est seul.

3:21
La Loi s'opposerait donc aux promesses de Dieu? Certes non! En effet, si nous avait été donnée une loi capable de communiquer la vie, alors vraiment la justice procéderait de la loi.

3:22
Mais en fait l'Ecriture a tout enfermé sous le péché, afin que la promesse, par la foi en Jésus Christ, fût accordée à ceux qui croient.

3:23
Avant la venue de la foi, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, réservés à la foi qui devait se révéler.

3:24
Ainsi la Loi nous servit-elle de pédagogue jusqu'au Christ, pour que nous obtenions de la foi notre justification.

3:25
Mais la foi venue, nous ne sommes plus sous un pédagogue.

3:26
Car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans Christ Jésus.

3:27
Vous tous en effet, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ:

3:28
il n'y a ni Juif ni Grec, il n'y a ni esclave ni homme libre, il n'y a ni homme ni femme; car tous vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus.

3:29
Mais si vous appartenez au Christ, vous êtes donc la descendance d'Abraham, héritiers selon la promesse.

4:1
Or je dis: aussi longtemps qu'il est un enfant, l'héritier, quoique propriétaire de tous les biens, ne diffère en rien d'un esclave.

4:2
Il est sous le régime des tuteurs et des intendants jusqu'à la date fixée par son père.

4:3
Nous aussi, durant notre enfance, nous étions asservis aux éléments du monde.

4:4
Mais quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d'une femme, né sujet de la loi,

4:5
afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l'adoption filiale.

4:6
Et la preuve que vous êtes des fils, c'est que Dieu a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils qui crie: Abba, Père!

4:7
Aussi n'es-tu plus esclave mais fils; fils, et donc héritier de par Dieu.

4:8
Jadis, dans votre ignorance de Dieu, vous fûtes asservis à des dieux qui au vrai n'en sont pas;

4:9
mais maintenant que vous avez connu Dieu ou plutôt qu'il vous a connus, comment retourner encore à ces éléments sans force ni valeur, auxquels à nouveau, comme jadis, vous voulez vous asservir?

4:10
Observer des jours, des mois, des saisons, des années!

4:11
Vous me faites craindre de m'être inutilement fatigué pour vous.

4:12
Devenez semblables à moi, puisque je me suis fait semblable à vous, frères, je vous en supplie. Vous ne m'avez nullement offensé.

4:13
Mais vous le savez, ce fut une maladie qui me donna l'occasion de vous évangéliser la première fois,

4:14
et, malgré l'épreuve que vous était ce corps infirme, vous n'avez marqué ni mépris ni dégoût; mais vous m'avez accueilli comme un ange de Dieu, comme le Christ Jésus.

4:15
Que sont donc devenues les félicitations que vous vous adressiez? Car je vous rends ce témoignage: s'il avait été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.

4:16
Alors, suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité?

4:17
Leur attachement pour vous n'est pas bon; ils veulent vous séparer de moi, pour vous attacher à eux.

4:18
Il est bien de s'attacher les autres pour le bien, pour toujours, et non pas seulement quand je suis près de vous,

4:19
mes petits enfants, vous que j'enfante à nouveau dans la douleur jusqu'à ce que le Christ soit formé en vous.

4:20
Que ne suis-je près de vous en cet instant pour adapter mon langage, car je ne sais comment m'y prendre avec vous.

4:21
Dites-moi, vous qui voulez vous soumettre à la Loi, n'entendez-vous pas la Loi?

4:22
Il est écrit en effet qu'Abraham eut deux fils, l'un de la servante, l'autre de la femme libre;

4:23
mais celui de la servante est né selon la chair, celui de la femme libre en vertu de la promesse.

4:24
Il y a là une allégorie: ces femmes représentent deux alliances; la première se rattache au Sinaï et enfante pour la servitude: c'est Agar

4:25
(car le Sinaï est en Arabie) et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui de fait est esclave avec ses enfants.

4:26
Mais la Jérusalem d'en haut est libre, et elle est notre mère;

4:27
car il est écrit: Réjouis-toi, stérile qui n'enfantais pas, éclate en cris de joie, toi qui n'as pas connu les douleurs; car nombreux sont les enfants de l'abandonnée, plus que les fils de l'épouse.

4:28
Or vous, mes frères, à la manière d'Isaac, vous êtes enfants de la promesse.

4:29
Mais, comme alors l'enfant de la chair persécutait l'enfant de l'esprit, il en est encore ainsi maintenant.

4:30
Eh bien, que dit l'Ecriture: Chasse la servante et son fils, car il ne faut pas que le fils de la servante hérite avec le fils de la femme libre.

4:31
Aussi, mes frères, ne sommes-nous pas enfants d'une servante mais de la femme libre.

5:1
C'est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés. Donc tenez bon et ne vous remettez pas sous le joug de l'esclavage.

5:2
C'est moi, Paul, qui vous le dis: si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous servira de rien.

5:3
De nouveau je l'atteste à tout homme qui se fait circoncire: il est tenu à l'observance intégrale de la Loi.

5:4
Vous avez rompu avec le Christ, vous qui cherchez la justice dans la Loi; vous êtes déchus de la grâce.

5:5
Car pour nous, c'est l'Esprit qui nous fait attendre de la foi les biens qu'espère la justice.

5:6
En effet, dans le Christ Jésus ni circoncision ni incirconcision ne comptent, mais seulement la foi opérant par la charité.

5:7
Votre course partait bien; qui a entravé votre élan de soumission à la vérité?

5:8
Cette suggestion ne vient pas de Celui qui vous appelle.

5:9
Un peu de levain fait lever toute la pâte.

5:10
Pour moi, j'ai confiance qu'unis dans le Seigneur vous n'aurez pas d'autre sentiment; mais qui vous trouble subira sa condamnation, quel qu'il soit.

5:11
Quant à moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté? C'en est donc fini du scandale de la croix!

5:12
Qu'ils aillent jusqu'à la mutilation, ceux qui bouleversent vos âmes!

5:13
Vous en effet, mes frères, vous avez été appelés à la liberté; seulement, que cette liberté ne se tourne pas en prétexte pour la chair; mais par la charité mettez-vous au service les uns des autres.

5:14
Car une seule formule contient toute la Loi en sa plénitude: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.

5:15
Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous allez vous entre-détruire.

5:16
Or je dis: laissez-vous mener par l'Esprit et vous ne risquerez pas de satisfaire la convoitise charnelle.

5:17
Car la chair convoite contre l'esprit et l'esprit contre la chair; il y a entre eux antagonisme, si bien que vous ne faites pas ce que vous voudriez.

5:18
Mais si l'Esprit vous anime, vous n'êtes pas sous la Loi.

5:19
Or on sait bien tout ce que produit la chair: fornication, impureté, débauche,

5:20
idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, disputes, dissensions, scissions,

5:21
sentiments d'envie, orgies, ripailles et choses semblables - et je vous préviens, comme je l'ai déjà fait, que ceux qui commettent ces fautes-là n'hériteront pas du Royaume de Dieu. --

5:22
Mais le fruit de l'Esprit est charité, joie, paix, longanimité, serviabilité, bonté, confiance dans les autres,

5:23
douceur, maîtrise de soi: contre de telles choses il n'y a pas de loi.

5:24
Or ceux qui appartiennent au Christ Jésus ont crucifié la chair avec ses passions et ses convoitises.

5:25
Puisque l'Esprit est notre vie, que l'Esprit nous fasse aussi agir.

5:26
Ne cherchons pas la vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous enviant mutuellement.

6:1
Frères, même dans le cas où quelqu'un serait pris en faute, vous les spirituels, rétablissez-le en esprit de douceur, te surveillant toi-même, car tu pourrais bien toi aussi être tenté.

6:2
Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la Loi du Christ.

6:3
Car si quelqu'un estime être quelque chose alors qu'il n'est rien, il se fait illusion.

6:4
Que chacun examine sa propre conduite et alors il trouvera en soi seul et non dans les autres l'occasion de se glorifier;

6:5
car tout homme devra porter sa charge personnelle.

6:6
Que le disciple fasse part de toute sorte de biens à celui qui lui enseigne la parole.

6:7
Ne vous y trompez pas; on ne se moque pas de Dieu. Car ce que l'on sème, on le récolte:

6:8
qui sème dans sa chair, récoltera de la chair la corruption; qui sème dans l'esprit, récoltera de l'esprit la vie éternelle.

6:9
Ne nous lassons pas de faire le bien; en son temps viendra la récolte, si nous ne nous relâchons pas.

6:10
Ainsi donc, tant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien à l'égard de tous et surtout de nos frères dans la foi.

6:11
Voyez quels gros caractères ma main trace à votre intention.

6:12
Des gens désireux de faire bonne figure dans la chair, voilà ceux qui vous imposent la circoncision, à seule fin d'éviter la persécution pour la croix du Christ.

6:13
Car ceux qui se font circoncire n'observent pas eux-mêmes la loi; ils veulent seulement que vous soyez circoncis, pour se glorifier dans votre chair.

6:14
Pour moi, que jamais je ne me glorifie sinon dans la croix de notre Seigneur Jésus Christ, qui a fait du monde un crucifié pour moi et de moi un crucifié pour le monde.

6:15
Car la circoncision n'est rien, ni l'incirconcision; il s'agit d'être une créature nouvelle.

6:16
Et à tous ceux qui suivront cette règle, paix et miséricorde, ainsi qu'à l'Israël de Dieu.

6:17
Dorénavant que personne ne me suscite d'ennuis: je porte dans mon corps les marques de Jésus.

6:18
Frères, la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit! Amen.