0 Shares

Dernière mise à jour le 4 mois par GoDieu.com


52:1
Entrés dans la maison, ils ouvrirent leurs sacs, et voici que chacun y retrouva son argent. Et leur trouble fut au comble, et Jacob le partagea.

52:2
Leur père dit alors: Vous ne cessez de m’accabler de maux. Je vous envoie Joseph pour s’informer de votre salut, et vous venez me dire qu’il a été dévoré par une bête féroce.

52:3
Siméon part avec vous pour l’Égypte, et voilà que vous me dites que le roi l’a mis en prison, lui qui est invincible. Maintenant vous me demandez Benjamin, sans doute pour le faire périr également. C’est ainsi que vous faites descendre avec douleur ma vieillesse dans le tombeau.

52:4
Non, Benjamin n’ira point avec vous. Seul il me reste de sa mère, et je prévois qu’il lui arriverait malheur dans ce voyage.

52:5
Ruben dit à son père: Si à notre retour je ne te le représente pas, tu pourras faire mourir mes deux enfants. Et Jacob dit à ses fils: Demeurez ici, et ne retournez plus en Égypte; car jamais mon fils Benjamin ne vous y accompagnera, de peur que je ne le perde comme ses deux autres frères.

52:6
Juda dit aux autres enfants de Jacob: Laissez-le en repos jusqu’à ce que nos provisions soient épuisées: quand la faim menacera sa vie et celle de toute la maison, il dira de lui-même: Partez avec votre frère.

Jacob consent à un second voyage en Égypte.

52:7
¶ Et la famine allait toujours s’aggravant dans tous les pays, qui ne trouvaient qu’en Égypte de quoi soutenir la vie. Les enfants de Jacob demeuraient tout ce temps chez eux,

52:8
jusqu’à l’entière consommation de leurs vivres, et la maison de Jacob était pressée par la faim. Alors toutes les personnes de la famille entourèrent Jacob et crièrent: Donne-nous du pain. Faut-il que nous mourions sous tes yeux?

52:9
Et Jacob ému de pitié pleura amèrement. Il appela ses fils et leur dit:

52:10
Vous voyez que vos enfants pleurent et demandent du pain; et il n’y en a pas à leur donner; allez donc en acheter.

52:11
Juda lui répondit: Si tu ne laisses pas aller notre plus jeune frère avec nous, nous ne pourrons pas retourner en Égypte; car le roi a protesté que nous ne verrons pas sa face si notre plus jeune frère n’est pas avec nous.

52:12
Tu as appris par la voix de la renommée que ce roi n’a pas son pareil, dans le monde entier, en puissance et en sagesse. Et nous qui avons vu tant de rois, nous n’en connaissons aucun qui puisse lui être comparé. Tu vois que dans la terre de Chanaan tous les rois le cèdent en grandeur et en mérite à Abimélech, roi de Palestine; sache qu’Abimélech reste en arrière du moindre des ministres du roi d’Égypte.

52:13
Nous avons vu, ô notre père, la magnificence de son palais, de son trône et de ses nombreux serviteurs. Nous l’avons vu dans tout l’éclat de sa pompe royale, et nos yeux ont été éblouis de la grâce et de la majesté que Dieu a répandues sur sa personne.

52:14
Nous voudrions, ô notre père, que tu eusses entendu les paroles de sagesse, de prudence, de sagacité, que Dieu mettait dans sa bouche lors de son entretien avec nous.

52:15
Il connaît tout ce qui est arrivé tant à nous qu’à nos frères, depuis le commencement; et il nous a demandé avec un vif intérêt: Votre père dans sa vieillesse avancée est-il bien?

52:16
Nul ne s’adresse à Pharaon; car tout se fait par les ordres du vice-roi.

52:17
Quand il nous prit pour des espions, nous fûmes sur le point, excités par la colère, de traiter l’Égypte comme nous avions fait les villes des Amorrhéens; mais le respect pour cet homme nous subjuguait, et nous n’osions

52:18
Jacob dit: Vous m’avez fait un grand mal en apprenant au roi que vous aviez un autre frère.

52:19
Juda répondit: Rien n’est caché devant sa perspicacité. Mais, pour le moment, confie à ma main le jeune garçon, afin que nous puissions nous procurer des vivres. Si je reviens sans lui, je serai coupable envers toi pendant tous les jours.

52:20
Ne vois-tu pas comme tous nos petits enfants pleurent de faim autour de toi, sans que tu puisses les soulager? Prends pitié d’eux, et laisse partir notre frère avec nous.

52:21
Où serait ta confiance en Jéhova, qui a assisté en tout temps tes pères et toi-même, si tu crains autant que le roi d’Égypte ne retienne ton fils? Je jure par Jéhova que je braverai la mort pour le ramener et te le rendre sain et sauf. Si nous n’avions pas tant tardé, nous aurions déjà été deux fois acheter du blé, et nous t’aurions ramené Siméon avec Benjamin. Seulement, prie Jéhova notre Dieu, afin que dans sa bonté il nous fasse trouver grâce et faveur devant le roi d’Égypte, et devant ses gens.

52:22
Jacob dit: Je me confie en Jéhova notre Dieu, qui tiendra étendue sur vous la main de sa protection, et vous rendra agréables aux yeux du roi d’Égypte et de ses serviteurs.

52:23
Maintenant levez-vous, allez vers cet homme, munissez-vous des meilleurs et plus recherchés produits de notre pays, pour les lui offrir. Le Dieu tout-puissant vous fera trouver miséricorde devant le roi, qui vous renverra avec Benjamin et Siméon vos frères.

52:24
Et ils se disposèrent pour leur départ, et prirent dans leurs mains des plus délicats produits du pays, ainsi que double somme d’argent.

52:25
Jacob leur recommanda de nouveau instamment son fils Benjamin. Ayez de lui, dit-il aussi, le plus grand soin dans ce voyage, et ne vous en séparez en aucune manière, ni en route ni en Égypte.

52:26
Il étendit ensuite ses mains et pria Jéhova avec une grande ferveur.

52:27
Les femmes et les enfants des fils de Jacob levèrent aussi les yeux au ciel, et crièrent vers Jéhova, afin qu’il protégeât leurs époux et leurs pères, et ne les laissât pas succomber sous la puissance du roi d’Égypte.

Lettre de Jacob au vice-roi d’Égypte.

52:28
¶ Jacob remit entre les mains de Juda et de ses frères une lettre pour le roi (1346) d’Égypte. Elle était conçue en ces termes:

52:29
¶ «Au puissant et sage Psonthomphanech, roi d’Égypte, de la part de ton serviteur Jacob, fils d’Isaac, fils d’Abraham l’Hébreu, salut.

52:30
¶ Ce sera une chose connue de mon seigneur le roi d’Égypte que, dans notre pays de Chanaan, nous avons beaucoup à souffrir de la famine. Déjà une première fois je t’ai envoyé mes fils pour obtenir de ta bonté un peu de provisions.

52:31
Car je suis entouré de soixante-dix enfants, et je suis très vieux; mes yeux, appesantis par l’âge, sont devenus obscurs. Outre cela, je pleure journellement un fils chéri, du nom de Joseph, qui a disparu de ma présence. C’est moi qui avais ordonné à mes fils de ne pas entrer ensemble dans ta capitale, de peur que les habitants n’en prissent ombrage.

52:32
Je leur avais de plus ordonné de parcourir la ville et d’y chercher mon fils Joseph. Tu les as regardés comme explorateurs de ton pays.

52:33
Nous avons appris par la renommée combien tu es sage et prudent; dès lors tu as dû reconnaître sur leur mine qu’ils sont loin d’être espions. Tu es devenu célèbre par ton interprétation prophétique du songe de Pharaon; celui qui possède une telle sagesse n’a pu se méprendre sur la qualité de mes fils et sur leur caractère.

52:34
¶ Cette fois, ô roi mon seigneur, j’envoie en ta présence mon fils Benjamin, ainsi que tu en as exprimé le désir à mes enfants. Je te supplie de tenir l’œil sur lui jusqu’à ce qu’il me soit revenu sain et sauf avec ses frères. En revanche, Jéhova notre Dieu aura l’œil sur toi et sur ton royaume.

52:35
¶ Sais-tu comment notre Dieu a traité Pharaon et le roi de Palestine, Abimélech, pour s’être emparés de Sara ma mère? N’as-tu appris qu’Abraham notre père, suivi de quelques hommes en petit nombre, a vaincu et tué les neuf rois d’Élam?

52:36
Que d’eux de mes fils, Siméon et Lévi, ont détruit les villes des Amorrhéens au nombre de huit, pour une injure faite à leur sœur?

52:37
la présence de Benjamin peut seule les consoler de la disparition de leur frère Joseph. Juge à quels excès ils se porteraient si quelqu’un mettait la main sur lui.

52:38
Tu ne dois pas ignorer, ô roi d’Égypte, que nous sommes forts de la puissance de Dieu, qui ne nous abandonne jamais, parce que son oreille est continuellement attentive à nos prières.

52:39
Quand j’appris de la bouche de mes fils ton comportement envers eux, j’invoquai Jéhova pour toi. Sans cela, aussi vrai que Dieu vit, ta ruine et celle de ton peuple serait déjà consommée, et mon fils Benjamin ne serait pas venu en ta présence. Mais je t’ai épargné, pensant que tu auras de bons procédés pour mon fils Siméon, qui est resté dans ta maison.

52:40
Il est de l’intérêt de tout ton pays de renvoyer en paix mes fils avec leurs frères.

52:41
¶ Maintenant, voici que je t’ai manifesté

52:42
(52:41) tout ce qui est au fond de mon cœur.» †


Notes sur le Livre de la Genèse

1346 C’est-à-dire le vice-roi.

0 Shares