0 Shares

Dernière mise à jour le 4 mois par GoDieu.com


Commencement de la servitude d’Égypte.

65:1
¶ Après ces événements tous les conseillers de Pharaon et tous les anciens de l’Égypte vinrent ensemble devant le roi.

65:2
Et se prosternant devant lui la face contre terre, ils lui dirent:

65:3
Voici que les enfants d’Israël forment un peuple nombreux, et plus fort que nous. Tu sais comment ils se sont conduits envers nous en revenant de la dernière guerre.

65:4
Tu as vu la vigueur de leurs bras; elle surpasse celle de leurs pères, puisque une poignée de leurs combattants a défait une armée immense, sans perdre un seul homme; s’ils avaient été plus nombreux ils auraient exterminé l’armée entière des rois.

65:5
Maintenant, il est urgent de délibérer sur le moyen de les faire périr peu à peu; car si leur population continue à s’accroître dans ce pays, ils seront un embarras pour nous.

65:6
S’il arrive que nous ayons une guerre, ils pourraient se déclarer contre nous, joindre leur force extraordinaire aux efforts de l’ennemi, soit pour nous exterminer, soit pour nous chasser de ce pays (1396).

65:7
Le roi répondit: Voici le moyen que je propose, et auquel il faut s’en tenir.

65:8
Phithom et Ramessès sont des villes ouvertes. Il nous importe à nous tous, habitants du pays, de les munir de remparts, et de les fortifier contre toute attaque hostile.

65:9
Maintenant usez de ruse envers ces gens. Faites publier en Égypte et à Gessen, par ordre du roi, savoir:

65:10
«Ô hommes, habitants de l’Égypte, de Gessen et de Phaturès, vous savez que les enfants d’Ésaü et les enfants d’Ismaël ont essayé d’envahir notre territoire. Afin de nous garantir par la suite de toute surprise, le roi nous ordonne d’enceindre de murailles Phithom et Ramessès, et de les fortifier. Ceux d’entre vous, Égyptiens ou Israélites, qui veulent nous aider dans ces travaux, recevront exactement leur paye chaque jour.»

65:11
Vous commencerez par y mettre la main vous-mêmes, afin d’attirer les autres par votre exemple; et pendant ce premier temps vous ferez réitérer la proclamation journellement.

65:12
Il vous arrivera des Israélites, et vous ne manquerez pas de les payer chaque jour.

65:13
Dès que tous les Israélites, alléchés par l’appât du gain, travailleront avec vous, vous vous retirerez des travaux l’un après l’autre insensiblement. Vous reparaîtrez ensuite en qualité d’exacteurs et de commissaires des travaux, et vous les contraindrez à maçonner seuls, sans paye. S’ils résistent vous emploierez la force.

65:14
De cette chose résultera pour nous l’avantage d’élever des fortifications à peu de frais, pour les enfants d’Israël un affaiblissement;

65:15
(65:14) car leur population diminuera: la bâtisse et d’autres corvées épuiseront leur vigueur, et vous les empêcherez d’aller trouver leurs femmes.

65:16
¶ Ce conseil plut aux serviteurs au roi, et ils firent crier la proclamation dans toute l’Égypte, à Daphné, à Gessen et dans toutes les villes voisines de l’Égypte.

65:17
En peu de temps se présentèrent des Égyptiens en foule, et tous les enfants d’Israël,

65:18
pour construire, avec les serviteurs de Pharaon, les fortifications de Phithom et de Ramessès.

65:19
Les seigneurs Égyptiens faisaient semblant de travailler avec les enfants d’Israël, et leur payaient chaque jour le salaire de leur ouvrage.

65:20
Mais après l’espace d’un mois les Égyptiens commencèrent à disparaître les uns après les autres, de sorte qu’au bout de quatre mois et quelques jours les Israélites restèrent seuls.

65:21
Des Égyptiens revinrent alors avec le titre d’intendants et de surveillants des travaux.

65:22
D’autres Égyptiens se présentèrent comme préposés des impôts, et reprenaient aux Israélites tout le salaire qu’ils leur avaient donné précédemment.

65:23
Et dès lors on leur déniait tout salaire.

65:24
Quand un Israélite refusait de travailler, alléguant qu’on ne le payait pas,

65:25
il y était contraint à force de mauvais traitements de la part des Égyptiens.

65:26
C’est ainsi que les enfants d’Israël, les uns façonnant les briques, les autres maçonnant, construisirent les remparts et les forts de Phithom et de Ramessès, ainsi que d’autres lieux d’Égypte.

65:27
Ils étaient de plus astreints à toutes sortes d’autres travaux durs dans les champs.

65:28
Cet état dura pendant de bien longues années, jusqu’au jour où Jéhova se souvenant de son peuple, le retira de dessous le joug de l’Égypte.

65:29
Et les enfants d’Israël changèrent le nom du roi d’Égypte, Malot, en Maror,

65:30
(65:29) parce qu’il leur rendait la vie amère (1397).

65:31
(65:30) Mais plus on les opprimait,

65:32
(65:30) plus leur nombre augmentait.

65:33
(65:31) Et les Égyptiens n’en avaient que plus d’horreur pour eux.

65:34
(65:32) ¶ Les enfants de Lévi ne s’étaient pas présentés

65:35
(65:32) pour travailler aux fortifications des villes; †

65:36
(65:33) car ils soupçonnaient que l’offre d’une paye considérable était une embûche. †

65:37
(65:34) Et comme ils s’étaient tenus à l’écart dans le principe, †

65:38
(65:34) les Égyptiens les laissèrent libres par toute la suite du temps. †


Notes sur le Livre de l’Exode

1396 Le texte de l’Exode porte ועלה מן הארץ, et ascendat e terra, ou comme traduit la Vulgate, egrediatur de terra.

Le Talmud traité Sota, fol. 11 recto, objecte; «Au lieu de, et il monterait du pays, on aurait dû mettre dans le texte, et nous monterions du pays.» La glose de Yarkhi ajoute: «Ce que les Égyptiens craignaient, c’est d’être eux-mêmes expulsés du pays. Car pour les Israélites, les Égyptiens ne devaient pas demander mieux que d’être débarrassés d’un ennemi intérieur dont ils avaient tout à craindre. À cela répond Rabbi Abba Bar-Cahana: Tel est en effet le sens de ces paroles. Si elles semblent dire le contraire, c’est comme quelqu’un qui voulant parler d’un malheur qu’il appréhende, s’exprime comme si son prochain en était menacé.»

Cette exposition est aussi dans le Médrasch-Rabba et dans le commentaire de Yarkhi sur l’Exode.

1397 מריר, amer.

0 Shares