0 Shares

Dernière mise à jour le 4 mois par GoDieu.com


77:1
† (77:2) ¶ Dans l’année deux cent sixième de la descente d’Israël en Égypte,

77:2
Adica commença à régner. On changea son nom, suivant la coutume du pays, en celui de Pharaon. Mais les sages le surnommaient Ébus, ce qui dans la langue des Égyptiens signifie Bref (1439). La chose qui achevait de le rendre hideux c’était sa barbe, qui lui descendait jusqu’aux chevilles des pieds.

77:3
(77:2) Il a régné seulement quatre ans,

77:4
(77:2) tandis que ses ancêtres avaient tous occupé le trône pendant longtemps. †

77:5
(77:3) Le règne de Malol son père avait été de quatre-vingt-quatorze ans, †

77:6
(77:3) dont dix passés en maladie. †

77:7
Adica gouvernait avec prudence:

77:8
mais à l’égard des enfants d’Israël il était plus mauvais que son père, et que tous ses prédécesseurs; et il aggravait extrêmement son joug sur eux.

77:9
Il se transporta avec ses serviteurs à Gessen, et il leur dit: Je veux que vous terminiez votre tâche de chaque jour, et que dorénavant vous n’y mettiez plus de négligence comme vous faisiez au temps de mon père.

77:10
À cet effet, il institua des surveillants pris parmi les enfants d’Israël, et il établit sur ceux-ci des exacteurs, qu’il choisit parmi ses serviteurs.

77:11
Il fixa ensuite la quantité de briques à faire journellement par chacun; et il s’en retourna en Égypte.

77:12
¶ Or, les exacteurs firent annoncer par les surveillants, savoir:

77:13
Voici ce qu’ordonne Pharaon:

77:14
(77:13) Ce qui manquera au compte de vos briques sera complété par vos petits enfants. †

77:15
† (77:18) Et ainsi faisaient les exacteurs:

77:16
† (77:18) ils arrachaient les enfants aux mères,

77:17
† (77:18) et les mettaient à la place des briques qui manquaient,

77:18
et leurs pères éplorés étaient contraints à les ajuster dans les constructions, et à les couvrir de mortier.

77:19
Et aucun des témoins n’en ressentait de compassion.

77:20
Il périt ainsi cent soixante-dix enfants,

77:21
(77:20) dont une partie resta dans la maçonnerie, †

77:22
(77:20) et les autres en furent retirés morts. †

77:23
† (77:24) ¶ Et Dieu entendit en ces jours-là les plaintes et les cris de douleur des Hébreux,

77:24
et il se souvint de l’alliance qu’il avait contractée en leur faveur avec Abraham, Isaac et Jacob.

77:25
Et il résolut de les délivrer.

Moïse est rendu à la liberté et obtient une fille de Raguël.

77:26
¶ Or, Moïse était retenu en prison depuis dix ans

77:27
(77:26) dans la maison de Raguël le Madianite, †

77:28
lorsque, en la première année du règne de Pharaon-le-Bref,

77:29
Séphora dit à Raguël son père: L’Hébreu que tu as enfermé il y a dix ans dans la prison, a été entièrement oublié.

77:30
Maintenant, mon père, envoyons voir s’il est encore vivant. Car son père ignorait qu’elle l’avait nourri pendant tout ce temps.

77:31
Raguël lui observa: Est-il possible qu’un homme enfermé depuis si longtemps dans un cachot, sans manger ni boire, subsiste encore?

77:32
Séphora lui répondit: N’as-tu pas entendu dire que le Dieu des Hébreux est grand et redoutable, ne cessant d’opérer des prodiges en leur faveur?

77:33
C’est lui qui a garanti Abraham du feu de la fournaise d’Ur en Chaldée; Isaac, du glaive de son père; Jacob de l’agression de l’ange au passage du torrent de Jaboc.

77:34
Il a fait aussi plus d’un prodige en faveur de cet homme-ci. Il l’a sauvé des flots du fleuve de l’Égypte, du glaive de Pharaon, et de celui des enfants de Chus. Il a bien pu aussi le préserver de la faim, et le maintenir en vie.

77:35
Et Raguël se laissant persuader, envoya au cachot voir ce que Moïse était devenu.

77:36
Et il fut trouvé plein de vie, se tenant debout en louant et en priant le Dieu de ses pères.

77:37
Et sur l’ordre de Raguël on le tira de la prison, on le rasa, on changea son vêtement qui était tout usé, et on lui servit à manger.

77:38
¶ Après ceci Moïse descendit au jardin, qui était derrière la maison, et il y adressa de ferventes actions de grâces à Jéhova, qui déjà tant de fois l’avait protégé miraculeusement.

77:39
Pendant sa prière il aperçut une verge de saphir, plantée au milieu du jardin.

77:40
Il s’en approcha, et il vit que le nom ineffable du Dieu des armées y était nettement gravé.

77:41
Après avoir lu ce nom il étendit la main et arracha de la terre cette verge aussi facilement que l’on détache une branche de broussailles de la forêt.

77:42
Or, cette verge était celle au moyen de laquelle notre Dieu devait opérer tant et de si grands miracles. Elle avait été créée immédiatement après le ciel et la terre avec leurs armées, les mers et les fleuves avec leurs poissons.

77:43
Quand Adam fut expulsé du jardin d’Éden, il l’emporta dans sa main.

77:44
Elle échut ensuite à Noé, qui la laissa à Sem et à sa postérité,

77:45
et elle passa en la possession d’Abraham. Celui-ci la donna à Isaac avec tout son avoir (1440).

77:46
Jacob l’emporta lorsqu’il s’enfuit en Mésopotamie (1441); et, revenu auprès de son père, il ne la quitta point.

77:47
En Égypte il en fit don à Joseph. Telle fut la part qu’il accorda de plus à Joseph qu’à ses frères; car Jacob l’avait enlevée de force à son frère Ésaü, qu’il appela Amorrhéen, à cause de son inimitié (1442).

77:48
Après la mort de Joseph, les grands de la maison du roi envahirent son palais, et s’emparèrent de tout ce qu’il renfermait; et la verge devint le partage de Raguël. Celui-ci en quittant l’Égypte, l’emporta en Madian (1443), et la planta dans son jardin.

77:49
Les plus robustes Cinéens (1444), avaient essayé de l’arracher, car la main de Séphora était à ce prix, mais aucun d’eux n’y put réussir.

77:50
La verge resta ainsi plantée dans le jardin de Raguël jusqu’à l’arrivée de celui à qui elle était destinée de Dieu, et qui la tira de terre sans difficulté.

77:51
Quand Raguël vit que Moïse tenait à la main la verge, il en fut frappé d’admiration, et aussitôt il lui accorda sa fille en mariage. Or, Séphora marchait dans la voie des femmes de nos patriarches, et ne cédait point en sainteté à Sara, Rébecca, Rachel, Lia. Elle conçut et enfanta un fils, que son père nomma Gersam, disant: J’ai été hôte dans une terre étrangère (1445). Mais il ne put pas le circoncire, parce que son beau-père Raguël s’y opposait (1446). Elle conçut de nouveau (1447) et mit au monde un fils, que Moïse circoncit, et il le nomma Éliéser, disant: Le Dieu de mon père m’a assisté, et m’a garanti du glaive de Pharaon (1448).


Notes sur le Livre de l’Exode

1439 Ead., Ecus. Ces deux noms combinés donnent le mot copte σοδκ, et thébaïque, σουδκ; petit, court, bref. Voyez: Dictionnaire copte de Peyron, p. 194.
1440 Genèse 25:5: Deditque Abraham cuncta quœ possederat Isaac.
1441 Genèse 32:10: In baculo meo transivi Jordanem istum.
1442 Genèse 48:22: Do tibi partem unam extra fratres tuos, quam tuli de manu Amorrhœi in gladio et arcu meo.
1443 Voyez plus haut: colonne 1259.
1444 Raguël était de la famille des Cinéens. — Voyez: Juges 1:16; 4:11.
1445 Gersam. De גר, étranger, hôte, שם, .
1446 D’après une Méchilta, rapportée par le Médrasch-Yalkut, Jéthro aurait imposé une condition à Moïse, qui y souscrivit; savoir, que le premier enfant serait élevé dans la religion païenne du pays.

Les suivants pouvaient suivre la religion de leur père.

C’est en haine de cette criminelle concession, dit la Méchilta, que l’ange de Jéhova aurait tué Moïse dans son voyage vers l’Égypte, si la mère ne se fût empressée de circoncire l’enfant.

1447 Le Médrasch-Yalkut, qui donne un long extrait du livre Yaschar, porte ici: «Et après trois ans elle conçut de nouveau.» etc.
1448 Éliéser. De אלי, mon Dieu, et עזר, secours, protection.

C’est à la cérémonie de la circoncision que l’on imposait un nom aux garçons. (Luc 2:21) Cela s’observe encore maintenant.

0 Shares